La France, ce pays des contraintes…

La France est devenue un patchwork de réglementations tatillonnes, de contraintes, de mesures coercitives avec pour splendide résultat une inhibition générale qui confine à l’ankylose.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Source : YouTube BFMTV

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La France, ce pays des contraintes…

Publié le 26 avril 2021
- A +

Par Claude Robert.

Il est des symboles qui ne s’inventent pas et qui résument à eux seuls l’univers burlesque (façon de parler) dans lequel nous vivons.

Tel est le cas de ce croisement de la rue de Rivoli à Paris qui « comporte quatre sens interdits pour autant de voies ». Une fois engagé dans la rue qui y mène et qui est en sens unique, il est « impossible d’échapper à une amende », en atteste l’amusante vidéo postée sur le site BFMTV.

Ainsi est devenue la France : un patchwork de réglementations tatillonnes, de contraintes courtelinesques, de mesures coercitives avec pour splendide résultat une inhibition générale qui confine à l’ankylose. Tel un déséquilibré qui s’enlise dans ses troubles obsessionnels compulsifs autopunitifs, la France se corsète, se contraint, s’entrave, s’empêche, se prive, s’interdit, se condamne…

Voici quelques exemples choisis parmi le délire de prohibitions de toutes sortes qui fait notre spécificité.

Au pays des contraintes, les textes de loi sont rois

Lors d’un recensement réalisé par le Conseil d’État, la France dénombrait « plus de 8000 lois applicables et 110 000 décrets en vigueur »1. Ces chiffres sont en constante augmentation.

En 2003, par exemple, le Conseil d’État a été amené à examiner 1142 projets de textes. Selon Marie de Greef-Madelin et Frédéric Paya, « il y aurait aujourd’hui près de 400 000 normes, 11500 lois avec leurs 320 000 articles auxquels il convient d’ajouter 130 000 décrets »2. La machine à produire des réglementations s’emballe et ne sait plus s’arrêter.

Hélas, aucune amélioration significative n’a encore vu le jour. Même la réformette  du Code du travail engagée par le gouvernement Macron a consisté à ajouter des textes à des textes : au bas mot, 5 ordonnances d’un total de 160 pages, 26 décrets d’application publiés au Journal officiel, le tout portant sur 117 mesures. Pour si peu…

Inexorablement, les couches se superposent au fil des ans, tout simplement parce que cette pulsion normative française est inassouvissable.

Une limitation à 80 km/h sous le contrôle d’une flotte de 440 radars mobiles

La limitation à 80 km/h imposée par le gouvernement Macron/Philippe fournit une caricature dramatique de cette fureur punitive hexagonale. Alors que la mortalité sur route est en France à peine supérieure à la moyenne européenne qui est elle-même la plus basse du monde, alors que cette limitation a été évaluée contre-productive sur le plan économique et social, alors même qu’il y a trois fois plus de mortalité par suicide que sur la route, le gouvernement l’a malgré tout instaurée.

Ni les manifestations, ni le déclenchement du mouvement des Gilets jaunes ne sont venus à bout de cette décision anachronique derrière laquelle on imagine des motivations d’une toute autre nature.

Loin d’assumer son erreur, Édouard Philippe s’est d’ailleurs défaussé sur les Préfets, laissant le soin à ces derniers de maintenir ou pas la mesure, tout en lançant une expérimentation d’une flotte de 440 véhicules banalisés équipés de radars.

Par chance, les premiers tests de ces véritables « mitrailleuses à PV » ne semblent absolument pas concluants. Mais la limitation demeure, avec de véritables pièges à automobilistes sur les portions à sens unique sans signalisation, ou pire encore, sur celles où les anciens et les nouveaux panneaux ne succèdent, quand ils ne cohabitent pas.

Qu’un pays en arrive à mettre en place contre ses propres citoyens une véritable flotte de miradors mobiles et indétectables en dit long sur son mental. Qu’un Premier ministre ose s’enticher de telles mesures est un symptôme encore plus grave : celui d’un puissant mépris des libertés individuelles.

Les lois et règlements de la France font le bonheur de nos concurrents

On ne compte plus le nombre de secteurs économiques dont les entreprises se plaignent de ne pouvoir se battre à armes égales avec ne serait-ce que nos voisins européens.

Les transporteurs hollandais, les fermes industrielles allemandes, les laboratoires britanniques de recherche sur les cellules souches mais aussi les viticulteurs californiens ou australiens (liste non exhaustive), tous peuvent nous remercier de saborder notre économie sur l’autel des réglementations les plus diverses.

Droit du travail, surfaces agraires autorisées, contraintes de pollution, réglementations commerciales ou éthiques, tout est bon pour nous faire mal.

S’il fallait choisir dans cette inextinguible logorrhée de contraintes qui plombent l’Hexagone, la loi des 35 heures mériterait la plus haute distinction. Véritable mutilation que notre pays s’est infligée à lui-même, et dont aucun autre n’a bien évidemment voulu, cette mesure a impliqué de tels sacrifices qu’il a fallu financer les PME pour qu’elles la mettent en place. Une mesure qui non seulement handicape notre économie, mais qui en plus a coûté très cher à instaurer. Le comble.

Inutile d’ajouter que les causes de l’impressionnante chute de nos parts de marché industrielles mondiales sont parfaitement identifiées. Les médias n’en parlent pas mais la France a perdu 50% de son industrie en moins de 30 ans.

La pandémie Covid-19, terrain de jeu rêvé pour nous corseter

La pandémie fournit un exemple d’autant plus récent et démonstratif de cette pulsion oppressive que celle-ci s’est développée au-delà de toute notion de sécurité sanitaire et d’intérêt général. Il faut le lire pour le croire :

  • interdiction de déplacement pendant les confinements puis les couvre-feux avec l’obligation d’un questionnaire justificatif digne de l’occupation. Les moyens mis en œuvre pour les contrôles de la population dépassent l’imagination puisqu’on dénombre plusieurs arrestations de citoyens sur des plages désertes grâce à la surveillance par hélicoptère ;
  • interdiction de la chloroquine sur la simple base d’une étude « orientée » du Lancet dont la publication a très vite été annulée et de l’ivermectine alors que ces molécules sont mondialement très utilisées en prévention des formes graves et font naturellement l’objet de nombreuses investigations scientifiques ;
  • interdiction d’ouverture des bars, restaurants, cinémas, salles de spectacles, et certains types de magasins. Certains linéaires de grandes surfaces sont bannis à coups de rubans adhésifs. Certains points de vente d’une même enseigne sont fermés dans les galeries marchandes mais restent ouverts par ailleurs ;

La France et sa camisole de force comme avenir politique ?

En 1966, alors Premier ministre, Georges Pompidou avait déclaré à l’un des chargés de mission de son gouvernement, en l’occurrence Jacques Chirac :

Mais arrêtez donc d’emmerder les Français ! Il y a trop de lois, trop de textes, trop de règlements dans ce pays ! On en crève !

C’était il y a 55 ans. Depuis, la situation n’a pas cessé de se détériorer. Ne serait-il pas urgent d’engager les réformes courageuses nécessaires afin de libérer le pays de ce carcan monstrueux ?

Sur le web

  1. La norme internationale en droit français, Les études du Conseil d’État, La Documentation française, 2000.
  2. Normes, réglementations… mais laissez-nous vivre, Marie de Greef-Madelin et Frédéric Paya, Plon, in Les Échos 21/02/20.
Voir les commentaires (36)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (36)
  • Impossible n’était pas français….avant

  • Tout à fait d’accord avec cet article.
    Cependant, concernant les bénéfices de l’ivermectine, je trouve ceci:

    https://www.google.com/amp/s/presse.inserm.fr/livermectine-nouveau-traitement-miracle-contre-la-covid-19-vraiment/42011/amp/

    En gros, rien ne dit que c’est bénéfique contre la covid. Mais après, je suis totalement favorable à ce que les médecins puissent prescrire ce qu’ils veulent.

    • « En gros, rien ne dit que c’est bénéfique »
      Tout comme l’homéopathie qui n’est toujours pas interdite, bien que n’ayant aucune action thérapeutique prouvée!

      • non l’homeopathie, comme toutes les thérapies, « marche »… en ce sens que si vous allez chez un homéopathe vous » » irez » mieux.. ça ne marche pas comme moyen de determiner comme fabriquer un médicament plus efficace qu’un placebo..

    • C’est au médecin de prescrire ce qu’il juge bon pour son patient. Pas à l’état de le lui dicter. Il a fait le serment d’Hypocrate qui lui fait obligation de tenter de le guérir. Comme à l’époque il n’y avait pas de vaccin, il ne restait que les médicaments disponibles!

      • Ils ont bien fait le serment d’hypocrite.

      • alors tout dépend de quoi ce médecin se revendique…

        on ne peut nier qu’unmédecinest jugé « savant »..par patient et souvent agissant conformément aux connaissance scientifique..
        docteur en médecine…avec un doctorat qui est bien délivré par une « autorité »..

        il ya aussi un ordre …

        en clair… parce que le patient à affaire à un médecin diplômé …il est tacite, que le patient pense que le médecin lui donne des traitements « approuvés » par l’autorité qui lui a délivré la permission d’exercer…

        la vraie liberté c’ets n’importe qui soigne n’importe qui n’importe comment…. et le marché fait le travail..

  • et ça ne va pas s’arranger avec la nouvelle loi « Ecocide » qui va faire peser tellement de menaces potentielles sur les industriels qu’ils n’auront d’autre choix que de délocaliser, et qui freinera toute velleité de nouvelle industrie en France (sauf bien sur pour les éoliennes et les champs photovoltaiques qui comme chacun sait ne polluent pas, et vont être gentiment démontées et recyclées par leurs installateurs vertueux (pales en composites, 1000 T de béton et de ferraillage)

    • Bah, vous trouverez bien 2 ou 3 pingouins qui viendront vous dire que les éoliennes tuent des oiseaux et que le délit d’ecocide est donc parfaitement établi !

  • . . . . sans diminuer ni les accidents ni la mortalité

  • de pire en pire : les niçois se plaignent des hauts parleurs répétant les consignes sanitaires , ce qui fait dire à certains :  » on se croirait sous l’occupation … » là , il fait fort estrosi , le cireur de pompes macroniste….

    • Les haut parleurs répétant des consignes c’est flippant! J’ai également lu que Nice était l’une des villes les plus surveillée de France, avec 1950 caméras et une application qui permet de dénoncer des délits…

      Le plus gros criminelle de Nice se pavane à la mairie…

    • En Corée du Nord aussi, des hauts parleurs débitent des chants à la gloire du pouvoir comme dans 1984.

  • « Alors que la mortalité sur route est en France à peine supérieure à la moyenne européenne qui est elle-même la plus basse du monde, alors que cette limitation a été évaluée contre-productive sur le plan économique et social, alors même qu’il y a trois fois plus de mortalité par suicide que sur la route »

    Et pire : … alors que l’expérimentation menée dans 4 départements pendant 2 ans n’avait nullement montré l’efficacité du 80 km/h sur la réduction de la mortalité… !
    (Si bien que le gouvernement n’avait même pas osé en publier le bilan !)

  • Philippe et Castex… socialistes ?!
    Vous m’en direz tant !

    • Alors dites nous vous ce qu’ils sont…

      Pour moi c’est clair :

      Il y a, de gauche à droite,
      – les écolo-socialistes
      – les socialo-trotskystes
      – les socialistes
      – les socialo-centristes en marche
      – les socialistes LR (Les Rolex)
      – les socialistes à préférence nationale (ou socialistes patriotes)

    • On peut être de droite et profondément socialistes. L’UMP à bien signé un pacte avec le PC chinois. C’est bien cette même droite qui a reconnu les frontières de l’empire soviétique.

      C’est la droite qui a fait passer la CSG de 2,5 % à 8 % après l’avoir bien vilipendée. C’est la droite qui a créé le RSI qui a détruit des milliers de vies.

    • En France aucun parti n’y échappe, tous sont plus ou moins socialistes!

  • Ne vous énervez pas, voyons !

    Calmez vous, étendez vous, fermez les yeux,

    laissez le poison agir…

  • Tout à fait d’accord avec l’auteur. Malheureusement, les emmerdeurs ont gagné la bataille idéologique et sont soit au pouvoir (LREM) soit en passe d’y accéder (EELV – RN). Ca ne va que s’intensifier.

    • Niveau emm.rdement, LREM à côté de EELV, c’est des petits joueurs !
      EELV, c’est 70 km/h sur route et 110 sur autoroute et plus de véhicule thermique en ville et plus de SUV en vente et rationnement des déplacements automobiles et carburant à 3 euros le litre etc.

  • « Le societes mourantes accumulent les lois comme les hommes mourants accumulent les remedes » ecrivait le colombien Nicolas Gomez Davila

  • Là ou nous en sommes il ne faut pas amender les lois : repartir de pages vierges.
    Cela ne se fera pas : CPEF : Terrible constat.
    Du chaos, hélas, et avec moult douleurs, renaitra un nouvel avenir ?

  • « En 1966, alors Premier ministre, Georges Pompidou avait déclaré à l’un des chargés de mission de son gouvernement, en l’occurrence Jacques Chirac :

    Mais arrêtez donc d’emmerder les Français ! Il y a trop de lois, trop de textes, trop de règlements dans ce pays ! On en crève ! »

    manifestement, ni Chirac, ni les autres énarques n’ont compris !

    • Les énarques ne comprennent jamais rien! Ni à l’économie, ni à la gestion, ni à la science, ni à l’humanisme, et encore moins au bon sens et à la raison!

  • Le courage n’est pas la priorité des politiciens!

    • Le politicien,
      « n’écoutant que son courage qui ne lui disait rien,
      il se garda d’intervenir. »
      (Jules Renard)

  • Et maintenant: l’ecocide…

  • https://www.place-armes.fr/post/lettre-ouverte-a-nos-gouvernants
    Pour info: ça devait arriver ce genre de mouvement….. et ça va arriver ne croyez vous pas?
    C’est au minimum une expression du ras le bol de la situation de ce pays…..!!

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Philbert Carbon. Un article de l'IREF Europe

Il y a un an nous nous penchions sur ce que nous préparait l’Union européenne-nounou pour nous empêcher de mourir en réglementant et taxant davantage l’alcool, le tabac et le sucre. En matière d’alcool, une nouvelle offensive est menée par Véronique Trillet-Lenoir, député européen de la République en marche (LREM), qui a rédigé un rapport dans le cadre de la commission spéciale sur la lutte contre le cancer (BECA) du Parlement européen. Sur la base de ce rapport, le Parlement de Strasbou... Poursuivre la lecture

Par Mohamed Moutii. Un article de l'IREF Europe

Aujourd’hui, les données personnelles sont devenues de véritables ressources dans notre économie mondiale. Internet a fait tomber les frontières nationales dans de nombreux aspects de notre vie quotidienne. Nous considérons souvent le commerce comme le transfert de biens entre des lieux ou des services, mais une grande partie du commerce mondial actuel est constituée de transferts de données moins tangibles, mais non moins réels, dans ce que l’on appelle les flux de données transfrontalie... Poursuivre la lecture

2
Sauvegarder cet article

Pour Ridley, le terme innovation signifie trouver de nouvelles façons d’utiliser de l’énergie pour créer des choses improbables naturellement. L’innovation va au-delà de l’invention car celle-ci n’est pas nécessairement utile à l’humanité. C’est à partir d'une invention que va pouvoir se développer une innovation jusqu’au point où elle devient utilisable de manière abordable, fiable et productive.

Cet ouvrage est rendu particulièrement intéressant grâce aux innombrables exemples historiques démontrant ce qui favorise l’innovation et ce... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles