L’Université d’Automne en économie autrichienne

Ce week-end, du 30 septembre au 2 octobre 2011, s’est déroulée à Troyes la première université d’automne en économie autrichienne

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
séminaire-troyes

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’Université d’Automne en économie autrichienne

Publié le 3 octobre 2011
- A +

Ce week-end, du 30 septembre au 2 octobre 2011, s’est déroulée à Troyes la première université d’automne en économie autrichienne, coorganisée par l’Institut économique Molinari, 24hGold et le Groupe ESC de Troyes.

La crise financière est-elle derrière nous ? Les remèdes proposés, relance, endettement, sauvetage des banques, ont-ils vraiment pansé les plaies de nos économies en berne ? C’est à ces questions que l’Université d’automne en économie autrichienne a voulu répondre.

Partant du constat que les politiques économiques actuelles sont à l’origine des crises et reposent sur des théories erronées, l’Université a proposé une série de conférences (voir le programme) visant à présenter l’alternative offerte par les économistes de l’école autrichienne. Ludwig von Mises, Friedrich Hayek ou Murray Rothbard ont construit des outils analytiques puissants capables de rendre compte de la complexité des phénomènes économiques, en particulier celui du cycle économique.

Les conférences s’adressaient à la fois aux étudiants désireux d’approfondir leurs connaissances en découvrant une série de raisonnements cohérents pour expliquer la complexité des enjeux économiques, et aux professionnels désireux de comprendre le sens exact et les conséquences inattendues des politiques économiques contemporaines.

Concours du meilleur article

L’Institut économique Molinari et le site Internet 24hgold avaient également le souci d’encourager une nouvelle génération à prendre la relève dans la production et la diffusion d’idées favorables à la prospérité des individus. Plus que jamais, le défi reste de réussir à communiquer des idées et concepts parfois complexes dans un langage et un style accessible aux citoyens raisonnablement instruits.

Depuis 2007, une crise financière et monétaire fait trembler les pays développés. Elle remet en question des politiques économiques menées sans discernement et pose la question de la pérennité du Système monétaire international actuel. Le thème suivant avait donc été proposé pour le concours du meilleur article 2011 : « Le rôle de l’or dans la réforme du système monétaire international ». Le 1er prix de 200 francs or a été attribué à Romain Hery, étudiant en économie à l’université d’Angers.

 

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Peut-on encore faire dérailler le train qui nous conduit sur la route de la servitude ? À quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle, même les plus optimistes des intellectuels libéraux doutent. Tout paraît joué d’avance, et le candidat qui remportera la mise prévoit d’appliquer un programme qui de toute façon sera aux antipodes de l’esprit du libéralisme.

Cette année, l’offre politique est globalement assez pauvre et aucun programme ne propose de réforme suffisamment courageuse et originale pour créer l’adhésion plein... Poursuivre la lecture

Par la rédaction de Contrepoints.

Les trois champions de la fiscalisation du salarié moyen au sein de l’Union européenne demeurent l’Autriche, la France et la Belgique, selon un rapport de l’Institut économique Molinari rendu public le 19 juillet dernier.

Le jour de « libération fiscale » du salarié français moyen est le 19 juillet, comme pour l’Autriche, tandis que la Belgique se libère le 16 juillet. Nous sommes bien loin du peloton de tête : Chypre se libère le 14 avril, Malte le 23 avril, et le Royaume-Uni le 11 mai.

... Poursuivre la lecture

Un article de l'Institut économique Molinari

L’Institut économique Molinari vient de calculer le jour où les États de l’Union européenne (UE) ont dépensé toutes leurs recettes annuelles.

La quatrième édition de cette étude montre que :

 Les administrations centrales de l’UE avaient épuisé en moyenne leurs ressources le 13 décembre 2017, 18 jours avant la fin de l’année. C’est 7 jours plus tard qu’en 2016, ce qui représente une amélioration significative.  Parmi les 28 administrations centrales de l’UE, 9 étaient en situation exc... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles