Vous allumerez la lumière quand il y aura du courant

Pour le chef du réseau électrique, l’ère de l’électricité en permanence touche à sa fin

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Vous allumerez la lumière quand il y aura du courant

Publié le 4 mars 2011
- A +

Extrait du Telegraph.

Le chef du réseau électrique déclare que l’ère de l’électricité en permanence touche à sa fin.

Les jours de l’électricité disponible en permanence pourraient toucher à leurs fin, a déclaré le chef du réseau électrique mardi.

Les familles devraient s’habituer à utiliser l’électricité quand elle sera disponible, plutôt qu’en permanence, a dit Steve Holliday, DG de National Grid. M. Holliday se voyait questionné sur comment le pays pourrait garder les lumières allumées, quand il se reposerait plus sur les éoliennes, et quand les approvisionnements en gaz baisseraient. L’électricité fournie par les éoliennes doit être multipliée par 6 d’ici à 2020, mais les critiques se plaignent qu’elles ne produisent que quand il y a du vent.

M. Holliday a déclaré au programme Today de Radio 4 que les gens allaient devoir changer leur comportement. « Nous pensons tout le temps que ça doit être là, et que ça doit nous donner du courant quand nous en avons besoin. Ca va être beaucoup plus intelligent que ça. »

« Nous allons devoir changer notre comportement et consommer l’électricité quand elle est disponible, et quand elle est disponible à bon marché. »

M. Holliday s’exprimait à l’approche de son discours de mardi soir devant l’académie royale des ingénieurs, dans lequel il a prévenu que le gouvernment « se tourne vers les communautés et les individus pour qu’ils prennent l’électricité entre leurs propres mains. »

Source.

—-

Non aux 600 éoliennes en mer !

Si les renouvelables étaient un voiture.

L’ecscroquerie s’étend

La bonne technologie
Changer de voiture et développement durable
Une éolienne détruit l’impôt sur le revenu de 6.000 foyers
Le désastre du photovoltaïque espagnol
Le mythe de la surpopulation
Piégés par l’eldorado photovoltaïque
Sept mythes sur l’emploi vert
Rebranchez vite les pompes à subventions photovoltaïques
20 milliards à la mer, pour du vent
Les rapaces toujours en danger
L’ignorance, c’est la force

Voir les commentaires (9)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (9)
  • Merveilleux. A quand les voitures à pédale, un autre avatar du progrès labellisé Gaïa-friendly ? Et l’eau intermittente pour en finir avec l’eau courante ?

  • Pure provocation bien sûr, mais qui peut peut-être aider à diffuser la problématique des éoliennes… Pas mal.

    • Je ne vois pas ce qui permet d’affirmer cela. Je ne pense pas que qu’il s’agit de provocation, mais bien de l’affirmation d’une évidence de la part d’un officiel responsable.

      • Parce que vous croyez réellement que quelques éoliennes vont suffire à pourrir tout le réseau électrique ? Même si l’Angleterre n’avait plus assez de jus, elle en achèterait à la France. Ca leur fera perdre du fric, c’est tout.
        Et même concernant la suite, dans le pire des cas le prix augmentera, et sous la pression ils reviendront à des productions constantes, comme celles du nucléaire.

        Mais la principale erreur est de prédire la baisse des approvisionnements en gaz. Rien ne l’indique, tout indique même plutôt le contraire.

        Donc oui, à mon avis c’est juste de la provocation destinée à faire comprendre le problème de la production irrégulière de l’éolien. Jamais les gens, les entreprises, le gouvernement n’accepteront d’avoir de l’électricité irrégulière.

        • « Quelques éoliennes »

          Il faut lire avant de réagir. Répétons donc ce que vous n’avez pas lu : on parle de multiplier la capacité installée par 6 d’ici 2020.

          On parle de proportion d’éolien allant jusqu’à 20%. A ce niveau là, les solutions que vous avancez sont risibles. Le réseau ne peut pas juste absorber par miracle des fluctuations de telles proportions. Le monde a des réalités physiques, ne vous en déplaise.

          A part ça, pourquoi votre histoire d’amour avec un technologie hors de prix et qui ne marche pas ? Vous ne préférez pas, abordable et qui marche ? Pourquoi ?

          • Je pense que vous avez mal lu mon message.

            Ai-je dit que j’affectionnais les éoliennes ? Non, bien au contraire, j’ai dit qu’elles posaient problème et allaient faire perdre beaucoup d’argent.

            Par contre je maintiens que le discours de ce type est avant tout provocateur: il veut faire réagir pour faire passer le message. Il est simplement question de faire rebrousser chemin AVANT l’apparition des problèmes, plutôt que de s’engager dans cette voie et faire marche arrière de manière beaucoup plus coûteuse une fois que la situation sera plus problématique.

            Que je trouve son propos provocateur ne signifie pas que je sois pour les éolienne, et ça ne veut même pas dire non plus que je suis en désaccord avec lui. Au contraire, je trouve cette provocation justifiée, et il me semblait que c’était évident dans mes messages.

            Bref, un peu de nuances, juger un propos sur la forme ne donne pas automatiquement une position prédéfinie aussi large. 😉

        • « Parce que vous croyez réellement que quelques éoliennes vont suffire à pourrir tout le réseau électrique ? »

          Nous sommes en 2014 et l’avenir a donné totalement raison à Nick.

          Les Belges sont en train d’être dressés de force à la misère énergétique par leur gouvernement.

  • [ mode ironique: on]
    C’est super, cela permettra de créer plein d’emplois ! Vider les prisons…
    par exemple :
    – le tgv à pédales motorisé avec des bagnards !

    – le monospace à porteur pour remplacer la (futur morte-née) voiture électrique !
    – les messageries seront remplacer par des messagers/coursiers qui sillonneraient le pays.

    – et bien d’autres idées à développer !

    Donc cette nouvelle peut-être considérée comme une bonne nouvelle, d’ailleurs je vais éteindre mon ordinateur pour la journée afin d’économiser de l’électricité !

    [mode ironique: off]

  • « […]il a prévenu que le gouvernEment « se tourne vers les communautés et les individus pour qu’ils prennent l’électricité entre leurs propres mains » ce qui veut dire leur foutre les doigts dans la prise !

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Drôle de semaine, que je viens de passer. Non seulement tous les microbes de saison semblent s’être donné rendez-vous dans mon nez et ma gorge ce week-end, ce qui n’est jamais de nature à me faire voir la vie en rose, mais ils sont arrivés après deux conversations totalement déprimantes que j’avais eues successivement mercredi et jeudi sur les thèmes désormais incontournables de la chasse aux émissions de CO2 et du nécessaire encadrement de la liberté d’expression dans les démocraties.

Dans les deux cas, un dîner de plusieurs convives ... Poursuivre la lecture

photo de Greta Thunberg au milieu d'une foule
1
Sauvegarder cet article

L’écologisme comme idéologie illibérale avait trouvé son égérie avec Greta Thunberg, mais il semblerait, autant par commodité que par opportunité, que sa rhétorique ait glissé de l’antiscience au scientisme le plus étroit.

Pour Jean-Paul Oury, qui signe un essai au titre évocateur Greta a ressuscité Einstein, c’est désormais au nom du « progrès scientifique » bien compris que les écolos cherchent à imposer leur vision du monde à l’ensemble de la population.

 

La « science » comme idéologie

La « science » dont se récl... Poursuivre la lecture

8
Sauvegarder cet article

Le suicide par écologisme

Il faut que les choses soient claires : l’empreinte carbone qu’il s’agit de réduire, c’est vous ! Et c’est tellement vrai, tellement évident qu’une récente tribune du journal Le Monde revient sur ce qui est maintenant un but affiché de l’écologie de combat, à savoir la réduction active de l’humanité.

Peu importe que les dernières projections raisonnables montrent une réduction naturelle drastique (plus de 50 %) de la population d’ici 2100 ; pour les activistes malthusiens du climat, pas de doute : éliminer rapidement une partie de la p... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles