Marché de Noël de Strasbourg : les interdits de la mairie verte

Un certain nombre de produits seraient désormais interdits à la vente et d’autres vendables sous réserve sur le marché de Strasbourg par la mairie écologiste.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 8

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Marché de Noël de Strasbourg : les interdits de la mairie verte

Publié le 13 octobre 2022
- A +

Cette année, le marché de Noël de Strasbourg risque d’être différent des éditions précédentes.

La mairie, dirigée par le parti écologiste EELV depuis 2020, évoquait depuis septembre la possibilité de réduire les horaires du marché de Noël, la cause affichée étant la crise énergétique. Mais depuis cette semaine c’est une polémique sur le fait qu’un certain nombre de produits y seraient désormais interdits à la vente par la mairie, tandis que d’autres le seraient mais sous réserve.

La gauche EELV qui jouait dans le passé sur une image libertaire montre une approche de plus en plus dirigiste des comportements des individus et commerçants.

Cette polémique peut desservir Strasbourg et son marché de Noël.

 

Des verts de plus en plus interventionnistes

Comme rapporté par les Dernières nouvelles d’Alsace, la Mairie a fait parvenir aux commerçants du marché la liste précise et intrusive des produits interdits et autorisés pour l’édition 2022. Le champagne serait interdit, ainsi que les bottes et les parapluies. Les crucifix seraient autorisés sous réserve.

Guillaume Libsig, adjoint à la maire de Strasbourg a répondu à cette polémique sur Facebook :

Depuis quelques années les retours sur cet évènement sont clairs : parc d’attractions à ciel ouvert, supermarché pour les touristes et j’en passe[…] Ni la Ville ni les exposants ne souhaitent d’objets au rabais qui nuisent à la qualité de Capitale de Noël. C’est pourquoi sur les objets la notion de sous réserve est invoquée.

Si la volonté d’offrir de la qualité est louable, les moyens utilisés sont plus critiquables. Intervenir dans ce que peut vendre ou pas un commerçant n’est pas une attitude acceptable.

D’autant plus que cette liste est donnée assez tardivement dans l’année, ce qui peut mettre à mal les commerçants qui ont déjà passé leurs commandes, une situation peu souhaitable pour des personnes qui ont été fragilisées par deux ans de restrictions liées au covid.

Les Verts et la gauche écologiste jouaient médiatiquement sur la corde libertaire, mais ils montrent une tendance de plus en plus orientée sur le contrôle. D’une gauche soixante-huitarde où il était interdit d’interdire nous sommes désormais confrontés à un courant qui cherche à réglementer chaque événement convivial.

 

La concurrence des autres marchés de Noël

Cette décision et cette polémique peuvent être d’autant plus nocives pour Strasbourg que les marchés de Noël sont répandus en Europe.

Si trop de restrictions touchent celui de Strasbourg, la concurrence jouera en faveur de ceux de Bruxelles, Vienne, Prague ou Budapest qui sont aussi réputés sur le continent.

Voir les commentaires (25)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (25)
  • Cela n’empêchera pas les verts d’être réélus. Si les crucifix sont interdits,sans doute que les voiles islamiques ne le seront pas par une mairie qui a voté 2 millions d’euros de subvention à la mosquée locale.

    17
  • « D’autant plus que cette liste est donnée assez tardivement dans l’année, ce qui peut mettre à mal les commerçants qui ont déjà passé leurs commandes, une situation peu souhaitable pour des personnes qui ont été fragilisées par deux ans de restrictions liées au covid »
    Ils prétendent gérer le monde du commerce alors qu’ils n’ont pas la moindre idée de son fonctionnement. Leur vision à court terme est tellement myope qu’ils continuent invariablement dans la promulgation de réglementations imbéciles complètement hors sol!

    15
  • La mairie a déjà fait marche arrière pour le champagne.
    Pour la tartiflette, si peu alsacienne, la mairie tient bon.
    Pour les produits sous réserve, il s’agirait « d’interdire les produits asiatiques de mauvaise qualité » – on peut supposer que la mairie interdira bientôt tous les produits chinois dans tous les commerces
    La liste ne précise pas encore les musiques interdites ni les livres qui seront brûlés, mais cela ne saurait tarder.

    12
  • Ou s arrêtera la débilité des élus.
    Ce nouveau épisode nous démontre que non seulement l état intervient dans notre façon de vivre mais également les communes.les départements,les régions ect…

  • Ce qui est le plus dérangeant, c’est que les écologistes qui représentent des pourcentages infimes arrivent à se retrouver au pouvoir par le jeu des magouilles politiciennes et à infléchir notre mode de vie alors qu’ils ne représentent personne. Du coup, des populations entières tombent sous la coupe d’un parti fasciste et totalitaire.

    22
    • C’est ce qui arrive lorsque les citoyens désertent les urnes (sauf erreur, il y a eu moins de 37 % de votants aux élections municipales de 2020 à Strasbourg).
      Même cause, mêmes effets catastrophiques à Bordeaux, Lyon, … municipalités désormais dirigées par les escrologistes, sectes incompétente, fanatique et intolérante.
      Il reste à espérer que la leçon sera retenue lors des prochaines élections : les esprits forts qui ironisent sur l’acte d’aller voter en affirmant que tous les candidats sont mauvais devraient avoir l’honnêteté de reconnaître que certains sont plus mauvais que les autres.
      Certes, il n’est pas réjouissant de voter pour des candidats principalement pour empêcher que d’autres soient élus, ce qui m’arrive malheureusement assez souvent. Mais c’est une situation classique car, par définition, de nombreux électeurs n’ont pas la chance d’avoir dans leur « circonscription » un candidat dont la majorité des idées et projets correspond à leurs souhaits. Pour autant, ce n’est pas une raison pour s’abstenir au risque de laisser le champ libre à des fous furieux irresponsables.
      Et delenda est escrologia !

      12
      • Il faut parfois suivre un chemin jusqu’au bout pour s’assurer que c’est une impasse.

        • Oui, mais si l’on se doute que c’est une impasse, faire demi tour suffisamment tôt permet de reprendre ensuite le bon chemin. Si vous allez jusqu’au bout de l’impasse, vous n’aurez plus la possibilité de faire le chemin dans l’autre sens. Les points de non retour n’existent pas que dans la vraie vie, mais aussi dans toutes les décisions et actions irréfléchies!

          • Se douter, c’est bien. S’en assurer, c’est mieux. Cela vous permet d’installer un panneau impasse à l’entrée. Et d’éviter que d’autres s’y aventurent. Sauf les riverains, ça va de soi.

      • Une question ,avait on voté pour macron épidémiologiste en chef?
        Un libéral ,la majeure partie du temps, ne comprend même pas pourquoi on vote sur tel ou tel sujet qui pour lui n’entre pas dans le domaine de l’action politique..

        Pour un libéral une election c’est presque toujours préférez vous qu’on vous enlève le rein droit ou le rein gauche… Et voter pour virer un nuisible pour mettre en place un zig qu’on SAIT nuisible (parce que programme ) n’est pas très emballant..

        On est réduit à voter pour une moindre mal sur un sujet mis en avant durant la compagne..en regardant son interet personnel.. il va baisser mon impôt..mon age de la retraite..
        Je n’oublie jamais que ..la présidence désastreux macron. n’ets pas la pire situation dans laquelle nous pourrions être!!!

        SI il ya une question à poser c’est celle de la légitimité démocratique représentative , une personne institutionnellement élue avec moins de 50% des voix devrait se contenter du minimum et ne RIEN changer…parce que c’est le message qu’il a reçu des urnes..

        sauf qu’il peut…
        dans beaucoup d’assemblées les décisions importantes doivent être prise à la majorité voire au deux tiers!!!

        tant qu’on a la liberté d’expression foutons nous de leur gueule ..et pour les écolos , c’est un égal..
        au fait n’y a t il pas une sorte contradiction à être pour les produits locaux mais pour l’immigration illégale..

      • D’où l’importance du vote blanc… Si ça avait été 63% de votes blancs, le message des citoyens aurait forcément dû être interprété différemment par les politiciens en poste !
        Pour eux, les abstentionnistes sont des citoyens qui n’en on rien à faire de la vie politique et acceptent n’importe quel candidat (car ils s’en moquent).

  • Qu’est-ce qui justifie l’interdiction de la tartiflette? Et des crucifix? On y perd son latin.

    • non , l’interdiction du crucifix est normale.. ce ui est anomal est que la mairie « gère » un marché de noel, elle devrait se contenter de donner le droit d’utilise r l’espace public;.. il ya de l’aregnt public impliqué!!!

      nom de die louez une salle et organisez votre marché!!!!!

      -1
  • Le but était écologique: il faut consommer local
    Alors moi je suis pour qu’on remette en route le gaz et pétrole de schistes de Pechelbronn et la raffinerie de Reichstett; de même il faut rapatrier les réacteurs et remettre Fessenheim à fonctionner pour ne pas acheter de l’électricité polluante faite avec du lignite par Olaf Scholz et les Grünen de l’autre côté du Rhin

    • l’argument était plus écologique =plus local.. faux..
      un marche ne peut pas être « écologique »… et plus écologique ne fait pas sens.

      lubies.. mais l’élection lui donne le droit de mettre en pratique ses lubies..

      une mairie n’a pas à « gérer  » un marché.. sauf l’occupation de l’espace public éventuellement.
      moi j’admets que le contribuable anti noel rechigne à payer pour ce qu’il voit comme des bondieuseries..

  • Produits locaux et de qualité. On interdit le champagne, mais on accepte le kebab.
    Va comprendre Charles !
    On interdit le crucifix, accepte-t-on le sabre islam.ste ?

    10
  • Très intéressant comme situation, la dictature écolo apparait au grand jour, éolienne inutile lorsque l’ont calcul honnêtement la rentabilité d’une éolienne, on s’aperçois qu’elles ne seront jamais rentable sauf pour les fabricants et les installateurs qui ont déjà dépose le bilan pour éviter les ennuis de service après vente, une mairie écolo c’est la même chose, pour les mosquées, c’est autre chose, les élus crèvent de trouille de la réaction des musulmans mécontent, la France est foutu, le marché de noël sans spécialités locale…..

  • Moi j’en veux énormément à tous ceux qui , abstentionnistes et par leurs votes , ont permis l’installation de ces Pol-Pot de l’écologie de pacotille dans plusieurs villes de France , qui ne représentent qu’eux même mais qui se comportent tous en vrais dictateurs et c’est bien une catégorie à qui , il ne faut jamais confier le pouvoir , ils n’ont que celui de nuisance .

    • Mais alors que faire? Car adouber les moins pires, c’est du progrès? Refuser de participer, c’est aider? On peut aller loin avec cette notion.
      Je refuse de donner mon soutien, et si beaucoup de gens font pareils, d’ici quelques temps, ce ne sera plus que quelques uns qui choisiront de voter. D’un point de vue purement électoral, cela ne change rien c’est vrai. Mais la base des convaincus des politiques s’effrite. Alors oui, ils vont passer pleins de réglements. Mais qui va les suivre, et qui va les contrôler?
      L’opposition, ce n’est pas de les empêcher de promulguer moult réglements. C’est simplement s’en moquer et qu’ils tombent dans l’oubli.

      • @ Titi

        Permettez-moi de vous contredire : s’abstenir alors que le péril escrologiste menace, c’est faire la politique du pire. Mutatis mutandis, cela rappelle l’attitude des communistes allemands au début des années 1930 : « Plutôt Hitler que les sociaux-démocrates ! », en espérant que les excès hitlériens finiraient de faire écrouler la République de Weimar, ce qui ouvrirait la voie à un avenir radieux. On sait la suite…
        Morbleu, il y a des catastrophes pires et plus coûteuses que d’autres : les actes des escrologistes en témoignent et il faut donc les éliminer en priorité, comme les partisans de M. Mélanchon. Sinon, notre infortunée patrie souffrira encore plus, en commençant par les plus pauvres dépourvus de réserves ou de marges de manœuvre.
        Mais ce ne doit être qu’un début car, une fois les plus nocifs mis hors jeu, il n’est pas question de donner un blanc-seing à des gens comme M. Macron (pour lequel je n’ai jamais voté), dont les complaisances vis-à-vis des escrologistes (fermeture de Fessenheim, retard énorme dans la relance du nucléaire, milliards gaspillés dans les énergies fumeuses, à savoir l’éolien et le solaire, etc.) ou des autoflagellants (« La colonisation, crime contre l’Humanité » dit – en Algérie, de surcroît ! – pour grappiller des voix dans les cités) à l’intérieur et vis-à-vis de l’Allemagne, de l’UE, des États-Unis et de l’OTAN à l’extérieur sont inadmissibles.

  • « Si la volonté d’offrir de la qualité est louable, »
    non…
    les produits ont DES qualités, un prix demandé et les gens choisissent..

  • Ca ne me choque pas que la mairie veuille que ce marché propose de jolis objets artisanaux par ex, ou de la cuisine locale (comme le loukkoum ^^^?). Elle peut faire le choix du qualitatif. Mais cela doit être précisé dans le cahier des charges lors de l’inscription des commerçants. Si ce n’était pas le cas, je pense que leurs interdictions ne sont pas légales.

  • Je peux comprendre qu’on interdise les produits chinois sur le marché, mais la raclette ou la tartiflette, c’est quand même totalement ridicule. C’est l’hiver, ce sont des plats populaires de cette période. Ils sont totalement hors sol chez les verts.

  • comme pour le mariage gay.. les traditions , si elle ne violent pas les lois ne regarde pas l’état…

    si on demande l’autorisation d’utiliser l’espace public et de l’argent, on a ce genre de truc…les lubies de l’élus..les convictions de l’élu..

    on a des mairies qui se mêlent d’épicerie, de distribution de carburant …!!!!

    organisez votre marché dans un espace privé!!!!! aussi simple que ça…et dénoncez les dépenses de la municipalité …

  • Avatar
    FrancoisCarmignola
    14 octobre 2022 at 9 h 09 min

    Bien des tenants de l' »écologie politique », et surtout ses intellectuels connus (Jean Marc Jancovici, Aurélien Barrau) ont évoqué publiquement la « nécessité » de restrictions caractérisées des libertés pour mener à bien les projets de réformes de la société « nécessaires » à … (sauver la planète, résoudre la pénurie d’hydrocarbures, sauver les oiseaux, que sais-je). L’essentiel est dit: la démocratie, expression de la volonté (même mal informée, même primitive) du peuple libre, doit être dépassée et prise en main par le pouvoir de la vérité au nom du bien.

    Et bien cela s’appelle le fascisme et cela doit être combattu avec la dernière énergie. De fait, ce qu’on appelle « l’écologie » est un ignoble scientisme, digne des pires idéaux barbares du XXème siècle. Les foules hurlantes en uniforme qui hurlent à la mort leur haine du monde doivent être contraintes, elles, et leurs principes et projets funestes moqués, dénoncés et abandonnés.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

On ne parle plus guère d’Al Gore. Il s’est médiatiquement discrédité par son train de vie luxueux, son enrichissement via des sociétés liées fortement à l’affaire climatique et à ses démêlés publics et croustillants autour de son divorce. Il n’en reste pas moins qu’il est toujours actif et a construit une organisation impressionnante constituant une véritable structure de lobby mondialisée avec des méthodes sophistiquées de communication et d’infiltration des cercles influents.

Tout est transparent, il suffit de visiter les sites de l’... Poursuivre la lecture

Affiche sur laquelle est marqué : "there is no planet B"
3
Sauvegarder cet article

Le vandalisme se verdit pour paraître acceptable. Si les militants écologistes se sont longtemps vantés d’être non-violents, la multiplication des discours anxiogènes a conduit certaines personnes à radicaliser leurs moyens d’action.

 

Sabotez, il en restera toujours quelque chose...

En octobre 2020, le mouvement La Ronce appelait ainsi à multiplier les actions ciblées de sabotage à petite échelle telles que le débouchage de bouteilles dans les rayons de magasin, crever les pneus des SUV (véhicules utilitaires sport)… pour ... Poursuivre la lecture

photo de Jean-Marc Daniel
10
Sauvegarder cet article

Jean-Marc Daniel qualifie de « pagano-gauchistes » tous ces mouvements qui se disent écologistes et sont en réalité « sans nuances », ne faisant que promouvoir un vieil anti-capitalisme qu’ils tentent de recycler, les idées marxistes du XXe siècle ayant perdu de leur superbe à la suite de la chute de l’URSS.

Selon nombre d’entre eux, au capitalisme devrait être substitué une « société frugale et égalitaire reposant sur de multiples contraintes et sur la restriction des libertés et des possibilités de production ». Par exemple Naomi Kle... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles