Complotisme et billevesées : « L’Europe victime des Américains ! »

Sont-ce les Américains qui ont accéléré la sortie allemande du nucléaire en 2011, en hypnotisant Angela Merkel ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 4
Photo by Joshua Hoehne on Unsplash

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Complotisme et billevesées : « L’Europe victime des Américains ! »

Publié le 29 septembre 2022
- A +

On voit proliférer ces jours-ci une ligne d’argumentation commune entre la propagande d’État russe et les milieux complotistes américains, savoir : la guerre en Ukraine aurait été fomentée par les Américains pour détruire l’Europe (sic).

Par exemple, le site complotiste américain revolver.news renvoie sans problème aux considérations géostratégiques d’un grand expert sur la guerre en Ukraine, Andrew Korybko. Accessoirement, un analyste « basé à Moscou » financé par le gouvernement autocratique russe : détail sans intérêt ?

Bien sûr, tout est faux, et l’est risiblement, dans cette thèse grotesque de l’Europe victime d’un complot américain. D’une fausseté puérile et déresponsabilisante (qui fait son attrait pour les esprits simples).

 

La vérité est que l’Europe n’est victime que d’elle-même.

Ce ne sont pas les Américains qui ont détruit les capacités nucléaires allemande, française ou belge.

Ce ne sont pas les Américains qui ont interdit d’exploiter le gaz de schiste en Europe.

Ce ne sont pas les Américains qui ont interdit à l’Allemagne de construire des terminaux pour importer le gaz américain.

Ce ne sont pas les Américains qui ont conçu l’ultra-écologiste Energiewende.

Sont-ce les Américains qui ont décrété la fin du nucléaire en Allemagne, en 2001, en prenant le contrôle des esprits de MM. Gerhard Schroeder et de son ministre écologiste de l’époque, Jürgen Trittin ?

Sont-ce les Américains qui ont accéléré la sortie allemande du nucléaire en 2011, en hypnotisant Angela Merkel ?

Sont-ce les Américains qui ont obligé les Allemands, donc les Européens, à se mettre à la merci de Moscou en pariant exclusivement sur le gaz russe ?

Plus c’est gros, plus ça passe. Le fatum du complotiste est qu’il se croit plus malin, alors qu’en fait il n’est pas nécessairement plus bête, mais moins informé que les autres. Car le complotiste se dispense des faits pour élucubrer ; c’est même à cela qu’on le reconnaît. Les faits ne l’intéressent pas et même lui répugnent ; un tweet, une vidéo Odyssée, un meme lui tiennent lieu d’argument. Le complotiste est un grand naïf, jouet rêvé et cible privilégiée pour des propagandistes sérieux et appliqués.

Il serait temps que les Européens affrontent leurs responsabilités. L’idéologie écologiste et les écologistes de tous les partis ont mené les citoyens européens au fond de la nasse, tels des moutons bêlants.

De cette nasse, les Européens ne sortiront pas en niant le réel, mais en confrontant les responsables.

« Miroir, ô mon joli miroir, dis-moi : qui donc vote pour des politiques et partis écologistes vandales et destructeurs depuis vingt ans ? »

 

La deuxième édition de L’écologisme, nouveau totalitarisme ? vient d’être publiée.

Voir les commentaires (13)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (13)
  • C’est la faute aux ecolos.. Complotiste Mr ?
    En effet c’est la faute aux russes, le monde entier est obligé de le croire sinon…. Pas grave, l’ue ne passera pas l’hiver et quelque uns de nos dirigeants non plus, complot ou pas, les des sont jetés, rien ne va plus, trop tard pour jouer….

  • Complotiste le mot est lâché !!! Hors de la parole officielle «  voix ( voie ?) de son maître «  point de salut !
    La cia maîtresse en coups tordus , les ong américaines qui déversent des milliards de dollars ne sont que des bienfaiteurs de l’humanité…. le gouvernement américain qui déverse lui des bombes sur l’autre , celui qui veut emprunter une autre route des anges !
    Les américains achètent les consciences et les hommes politiques car c’est pour le bien-être de l’humanité bien sûr .
    Maintient de l’OTAN et même extension après la fin de la guerre froide une amicale d’anciens combattants qui distribue des bombons.
    Se poser des questions quand ça gratouille fait de vous un complotiste qu’on doit emmerder.
    Bon appétit et ouvrez grand la bouche et le reste aussi d’ailleurs.

    • je dois avouer que le mot complotisme me gêne.. il met le doigt pourtant sur un phénomène de perte de confiance des gens envers les institutions.. qui est amplifié souvent un excès de confiance dans leur principe..

      ça peut pas être de la connerie..ben si souvent..surtout pour les élus..

  • Je ne suis pas tout à fait d’accord avec le chroniqueur. Pour obtenir l’abandon du nucléaire en Europe il a fallu convaincre les peuples et les écologistes ont été noyautés par des associations comme Greenpeace ce qui a fini par faire fermer Superphénix en France et les centrales nucléaires dans pas mal de pays en Europe. Ils se sont servis de l’accident de Fukushima où il y a eu zéro morts nucléaires pour achever de coller la trouille aux gens qui n’ont pas de formation scientifique. Le problème c’est que des associations comme Greenpeace sont financés depuis très longtemps par des fondations du pétrole comme la fondation Rockfeller qui ont bien compris que le danger du nucléaire c’était de remplacer le pétrole. Alors c’est peut-être pas les Américains mais c’est plutôt les pays producteurs de pétrole qui se sont acharnés contre le nucléaire qui avait permis à la France d’avoir une petite indépendance énergétique. On pouvait n’avoir besoin du pétrole que pour les endroits où il était irremplaçable. Et ça limitait notre dépendance, Économiquement si les pays producteurs de pétrole peuvent faire varier à leur guise le coût de l’énergie ça leur permet de contrôler les industries des pays qui sont concurrents du vôtre. Déjà qu’en France nous sommes les champions du coût social dans l’industrie, nous n’avons pas besoin d’y ajouter le coût de l’énergie.
    Mais comme le but avoué de certains partis est de faire chuter le capitalisme tous les moyens sont bons y comprit la fermeture de toutes les centrales nucléaires.

  • Un enquêteur se demande toujours à qui profite le crime et ici la réponse est : aux USA

    • Certes, mais un bon enquêteur ne se laisse pas guider par la seule notion de profit. Sinon les héritiers seraient systématiquement les coupables… Le motif, surtout chez nous où l’enrichissement est mal vu, se partage essentiellement entre le désir de gloriole en suivant la mode et le politiquement correct, et le désir de mettre son prochain dans la panade pour le punir de ne pas vous admirer abjectement. Dans l’affaire, les USA ne sont pas des chasseurs mais des charognards.

      • Des charognards sans doute mais qui ne sont sans doute pas tout à fait innocents et ont légèrement trempés dans l’exécution du meurtre!

  • Bientôt l’auteur va nous fact checker et nous dire que Merkel ou Shroder ne sont pas d’ancien agents Russes ? (pourtant des faits établis, mais qu’aucun média ne relaie vraiment…)
    Mais c’est cool, car l’auteur semble accepter le fait que Trump avait raison 😉
    Peut être qu’il y a des sites obscurs dans le fin fond du web qui aiment le complotisme incohérent, mais les « complotistes » du quotidien (ceux qu’on traite de « terroristes » aux US ou néo-XXX en UE) n’affirment absolument pas ça… Par contre, ils sont plutôt pour la théorie que les US s’amusent très bien avec ce petit conflit, en faisant tout pour que l’indépendance énergétique de l’UE se transfère de la Russie vers les USA. 😉

  • Ceux qui utilisent le mot « complotisme » signent leur appartenance au Camp du Bien.
    Complot = « projet plus ou moins répréhensible d’une action menée en commun et secrètement ».

    Donc, il n’y a PAS de complot puisque tout est sous nos yeux, le Great Reset est public et le livre en PDF libre d’accès, la liste de nos chefs d’Etat Young-Leaders de Davos (dont Black-Rock est cogérant), les lois françaises écrites par McKinsey (des députés s’en plaignent), les promesses faites à Gorbatchev de ne pas pousser l’OTAN vers l’Est…
    Tout est ECRIT, il n’y a pas de complot.
    Quant aux pauvres russes… ils tirent sur les centrales nucléaires qui sont tenues par leurs troupes, ils font des charniers avec des croix et le nom de leurs victimes et maintenant ils sabordent leurs propres gazoducs..
    Faudrait arrêter de prendre les enfants du Bon Dieu pour des canards sauvages.

  • Ca devient lassant, tous ces papiers avec la conclusion : si vous n’êtes pas d’accord avec ma thèse c’est que vous êtes un pauvre « esprit simple » complétement influençable.
    Basta ! Un peu de politesse, d’ouverture d’esprit, de débat, SVP.

  • Si ce n’est pas le cas, c’est vachement bien imité: l’économie européenne ainsi que les monnaies s’effondrent, le dollar américain est devenu la seule valeur refuge et d’un autre côté Poutine est très loin de mettre bas les armes et la Russie d’être sur la paille. Pour moi c’est USA 1, Russie 1, Europe 0, Ukraine -1

  • Mais se sont les américains qui ont tout fait pour que le gaz russe bon marche et moins problématique que le nucléaire (on ne sait toujours pas tres bien quoi faire des déchets) ne puisse plus parvenir en Europe et la force d’acheter le gas American (lesquels jubilent littéralement et publiquement suite a la destruction de NS I et II).
    L’Amerique avait une crainte; une Europe jusqu’a l’Oural. Maintenant elle est tranquille et l’Europe est soumise. Vous verrez par contre que l’Amérique se sert toujours en premier.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
dames conduisant une voiture près de la mer
5
Sauvegarder cet article

D’article en article sur Contrepoints, de nombreux auteurs ont largement argumenté sur les dérives de  l'idéologie écologiste et comment elle dessine peu à peu les contours d’un avenir dystopique, comme on dit maintenant. Même aseptisé ce mot semble presque irréel, relevant d’un cinéma d’anticipation dont les cauchemars ne pourraient « bien évidemment » pas se réaliser, tentons-nous de nous convaincre pour nous rassurer.

Dimanche, longeant la mer sur la Côte d’Azur, par une belle et plutôt douce journée automnale, je pensais à tout ce ... Poursuivre la lecture

N’avoir école que l’après-midi, nous en avions tous rêvés lorsque nous foulions les bancs de l’école. Pourtant, ce qui était un doux rêve pour beaucoup s’apparente aujourd’hui à un cinglant cauchemar.

L’annonce nous vient du ministre de l’Éducation nationale, Pap N’diaye, lors de l’Educatech Expo qui s’est tenue en fin de semaine Porte de Versailles à Paris. Ce rendez-vous incontournable de l’innovation éducative a donc été paradoxalement l’occasion pour le ministre de faire une des annonces les plus régressives pour le secteur : la fi... Poursuivre la lecture

Par Jean-Pierre Riou et Michel Gay.

Notre système énergétique serait bien meilleur aujourd’hui sans l’impéritie des dirigeants de ces 25 dernières années. Il est nécessaire de reconnaître les fautes passées afin de donner aux jeunes l’envie de faire autrement et de fournir les efforts nécessaires pour construire un monde plus confortable pour tous car la décroissance n’est pas une fatalité.

 

Interroger le passé

Seule une analyse honnête des fautes du passé permet la justesse du diagnostic présent et la mise en place... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles