Comment passer les fêtes par temps de crise sanitaire ?

Même si, une fois de plus, l’année ne se termine pas comme on pouvait l’espérer, et même si certaines activités ne pourront pas avoir lieu, il reste quelques petites occupations dans lesquelles l’Etat n’a pas encore mis le nez.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Photo by Tessa Rampersad on Unsplash - https://unsplash.com/photos/5toRIWF2GUY

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Comment passer les fêtes par temps de crise sanitaire ?

Publié le 19 décembre 2021
- A +

2021 touche a sa fin et les fêtes approchent à grands pas. Pour la deuxième année consécutive, les perspectives de fin d’année ne sont pas synonymes de franche rigolade. Depuis quelques jours, nous savons que nous faisons face à une importante circulation épidémique et à la cinquième vague, de nouvelles mesures sont donc tout naturellement entrées en vigueur, comme c’est le cas depuis deux ans. Entre vaccination (obligatoire), pass sanitaire, gestes barrière, protocole niveau 3 et limitation des rassemblements, il peut être un peu difficile de se réjouir.

Même si, une fois de plus, l’année ne se termine pas comme on pouvait l’espérer, et même si certaines activités ne pourront pas avoir lieu, il reste quelques petites occupations dans lesquelles l’État n’a pas encore mis le nez. Je vous en propose quelques-unes et qui sait, elles sauveront peut-être l’une ou l’autre de vos journées en cette période finalement très peu festive.

Comment survivre aux fêtes en covid ? Que faire ?

Évidemment, la réponse à cette question est différente pour chacun, en fonction de ses besoins et  envies. Il est clair que depuis le début de la crise sanitaire, nous avons du apprendre à nous adapter sans cesse et faire preuve de pas mal d’imagination pour continuer de maintenir une vie sociale et un bien-être mental. Ces deux aspects sont aussi importants l’un que l’autre.

Heureusement, il reste un bon nombre d’activités possibles et praticables pour le commun des mortels : on pense notamment au sport, qu’il soit collectif, individuel, en salle ou à la maison. Grâce à internet, nous disposons d’énormément de vidéos par exemple sur Youtube pour nous aider à faire toutes sortes d’exercices et pour tous les niveaux. Pour les moins sportifs, n’oublions pas les balades ou encore la méditation, deux activités à la portée de tous. Votre corps vous remerciera ! Ma suggestion pour allier sport, cardio et décompression :

 

On peut évidemment prendre ou reprendre le temps de lire : des magazines, des articles (de Contrepoints bien sûr !), des ouvrages. Contrepoints vous propose régulièrement des idées dans notre rubrique lecture, et nous allons continuer à le faire à l’approche des fêtes de fin d’année. Pourquoi ne pas se replonger dans un bon vieux classique de Hayek ou Mises ?

Pour les accros aux podcasts : bonne nouvelle on en trouve désormais pour tous les goûts sur un tas de plateformes de streaming et nous ne pouvons que vous conseiller d’écouter ou de réécouter ceux de Contrepoints.

En cette période, nous disposons parfois de plus de temps libre que d’habitude. Cela peut être l’occasion de se former en ligne. Si vous avez un passe-temps que vous aimeriez approfondir, un cursus que vous n’avez jamais eu le temps de suivre, un domaine encore tout à fait inconnu qui vous tente, une langue que vous avez toujours rêvé de maitriser : il existe à l’heure actuelle énormément de formations en ligne dans énormément de domaines très variés : musique, culture, bien-être, ou formation professionnelle, vous devriez y trouver votre compte.

C’est peut-être le bon moment pour apprendre une langue étrangère, par exemple l’elfique !

 

 

En ce qui concerne le divertissement et la culture : entre les restaurants, les théâtres, les cinémas et musées, vous avez l’embarras du choix (à condition d’entrer dans les jauges du protocole sanitaire, bien entendu). Cela peut être également l’occasion de se renseigner sur les monuments historiques proches de chez vous et de prévoir une petite escapade. Pour les plus casaniers, n’oublions pas les plateformes de streaming telles que Netflix ou Amazon Prime pour les séries, les soirées cinéma ou documentaire tranquilles à la maison.

Vous connaissez la série Goliath avec Billy Bob Thornton sur Prime ? C’est le moment de bingwatcher

 

Les fans de shopping peuvent toujours prévoir des virées dans les magasins, ou bien sûr opter pour le shopping en ligne, désormais proposé par la plupart des enseignes. De Vinted à H&M en passant par Amazon ou Leboncoin, vous devriez trouvez votre bonheur pour offrir (ou vous offrir) les cadeaux de Noël parfaits !

Enfin, s’il n’est pas envisageable pour tous de passer du temps en famille ou entre amis dans les conditions actuelles, n’oublions pas qu’encore une fois la technologie nous offre une multitude d’options pour voir nos proches et communiquer avec eux. Même si cela ne remplace pas la convivialité (quoique pas toujours) d’un dîner en famille, on peut facilement prévoir une réunion online ou un apéro avec des amis en visioconférences. Le Skypéro est entré dans les moeurs !

Cette année encore, nos proches nous manquent, la fête nous manque, nos libertés nous manquent. Ne perdons pas espoir, continuons de nous battre ensemble pour la liberté et pour défendre nos idées.

La rédaction de Contrepoints vous souhaite d’ores et déjà, les meilleures fêtes possibles !

 

Crédit photo : Photo by Tessa Rampersad on Unsplash – https://unsplash.com/photos/5toRIWF2GUY

Voir les commentaires (4)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (4)
  • « Depuis quelques jours, de nouvelles mesures sont tout naturellement entrées en vigueur »… Pardon ???
    On est bien sur Contrepoints, là ? Le site qui publie quotidiennement des articles sur le délire de toutes ces mesures, leur inefficacité, la destruction des fondements de la société libérale qu’elles impliquent ?
    Alors comme ça la vaccination est (obligatoire)?? Dois-je rappeler avec quelles méthodes elle est imposée de fait, dans la plus grande hypocrisie, à une masse de citoyens? La harcèlement financier et moral auquel sont soumis ceux qui refusent d’obtempérer ? Ceux-là qu’on prive de distractions, d’accès aux transports (les moins bondés, s’entend… pour le métro et les TER, on peut s’entasser).
    Vous êtes sûr que vous n’avez changé que la maquette du site ?

  • Tout d’abord je tiens à préciser que je suis absolument d’accord avec le commentaire de Laurent et j’aimerais ajouter en plus que je suis profondément surprise(pour ne pas dire choquée) par l’énumération de vos idées d’activités pour les fêtes de Noël! En effet, vous évoquez en toute simplicité et naïveté le chapitre culture et divertissement en citant le théâtre, le cinéma, les restaurants et consorts;vous omettez(sciemment?) que bon nombre de citoyens français pourtant soumis normalement aux mêmes libertés que tous les autres n’ont plus accès à ces endroits ?
    Et quid de toutes ces personnes qui n’ont même pas le loisir de regarder des séries, de faire du shopping ou autres joyeusetés impliquant une dimension financière(et oui même pour regarder la télé, il faut avoir les moyens d’en avoir une… Voir même de disposer encore d’un logement pour installer ladite télé!), je parle de tous ces gens plongés dans la précarité voire dans la clochardise,car privés de leur emploi,ils ont aujourd’hui perdu leur logement,la possibilité de se nourrir,et pour beaucoup leur dignité!
    J’avoue que votre billet d’humeur entache l’opinion et l’appréciation que j’avais pour contrepoints.

  • Avec tout le respect que je me dois de vous devoir, Justine, ce genre d’article a bien davantage sa place dans des médias collaboratifs voire collabos tout court (Le Monde, Le Figaro, et la quasi totalité des subventionnés) que sur ce site.
    Qu’est-ce qui vous a pris soudainement ?
    Pour ma part, ce sera le Contrepoint quasi symétrique de vos propos : le sapin a été coupé en forêt, il y aura toute la famille pour Noël (18 personnes) autour d’un grand repas; le soir du 24 nous échangeront comme chaque année des souvenirs qui illustrent l’Histoire de la famille depuis un siècle, afin que les petits enfants les colportent plus tard à leur tour…
    Pour le 31, ce seront les amis, la lecture attentive du “Gueuleton” nous ayant inspiré l’essentiel du repas; et puis la fête, jusqu’à l’aube du 1er. Certes, nous ne seront qu’une trentaine.
    Le seul interdit de ces soirées sera : ne pas parler de la maladie à la mode et des tru.nds qui nous gouvernent.
    Quant à vos conseils… Oui, très bien pour les bobos des grandes villes, pas pour nos régions bénies où on élève des oies, où l’on chasse le sanglier et les mousserons, sans oublier la boisson venue du Divin !
    Vous voyez, je reste très correct.

    • Vous acceptez un trente et unième pour le Nouvel An ? Le programme est alléchant 🙂
      Je vous souhaite d’excellentes fêtes.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Thibault Serlet.

 

Des dizaines de villes dans le monde mettent en œuvre des programmes pour attirer les startups. Ces programmes comprennent toutes sortes de formations professionnelles, de subventions et de programmes d'infrastructure parrainés par le gouvernement.

Mais ces programmes réussissent-ils réellement à attirer les startups ?

Nous avons décidé de faire nos devoirs et de répondre à cette question.

Il y a quelques semaines, mon équipe de recherche a publié la Startup Cities Map, une carte ... Poursuivre la lecture

Il y a quelques jours, on apprenait que l'université de Strasbourg décidait de fermer ses portes aux étudiants pendant deux semaines supplémentaires cet hiver, par souci d'économie. Le président de l'université à en effet précisé qu'il s'agirait d'« une troisième semaine de congés de Noël début janvier et [d']une semaine complète de cours en distanciel en février ».

Pendant que l'éducation est une fois encore reléguée au second plan, Élisabeth Borne nous apprend à gérer notre consommation énergétique : « La règle, c’est de chauffer à ... Poursuivre la lecture

L’inflation présente depuis quelques mois inquiète : est-elle durable ? Provoquera-t-elle une crise ? Tantôt expliquée par la reprise économique mondiale après les confinements, tantôt justifiée par la guerre en Ukraine. Il semblerait que l’inflation provienne d’un mal bien plus profond qui oblige à une observation des politiques menées sur la dernière décennie.

 

2012 : la zone euro est exsangue

Tout commence le 26 juillet 2012. Mario Draghi, gouverneur de la BCE, déclare que la banque centrale sauvera l’euro « whatever it... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles