Vaccins, signalements vertueux et tyrannie des petites décisions

Un gouvernement qui vous autorise aujourd’hui à entrer dans un supermarché peut vous l’interdire demain sans préavis…

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
passport covid source https://unsplash.com/photos/qS7fr07bljM

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Vaccins, signalements vertueux et tyrannie des petites décisions

Publié le 22 septembre 2021
- A +

par h16

Et zut, finalement, après bien des atermoiements, il faut le reconnaître : les « vaccinés » peuvent, malgré tout, attraper la maladie et ce n’est pas si rare. Pire, ils peuvent transmettre aux non vaccinés. Ces derniers, régulièrement testés au contraire des précédents, courent donc un plus grand risque à cause d’eux, ironiquement.

Seulement voilà : fort de ces nouvelles informations, le pass sanitaire mis en place à grand renfort de marketing présidentiel n’a plus aucun sens médical. Or, non seulement il n’est pas supprimé mais en plus des versions se multiplient dans différents pays (Italie, Belgique, Pays-Bas, et d’autres)…

Il faut se rendre à l’évidence, le pass n’a plus rien de sanitaire et certains médecins de plateau télé l’expliquent sans plus s’en cacher : il est un simple instrument du pouvoir pour contraindre à la vaccination par pression sociale, ni plus ni moins, et les objectifs sanitaires affichés au début sont maintenant complètement oubliés.

Du reste, ce pass est tellement peu lié à des impératifs de pandémie et de contrôle de virus qu’il n’est déjà plus appliqué dans des lieux fort symboliques : les centres commerciaux de plus de 20 000 m² ont fait casser les arrêtés imposant son utilisation dès le mois d’août, tant son côté impraticable et anticonstitutionnel était évident, et les observateurs honnêtes constateront sans mal que beaucoup de brasseries, de bars et de restaurants n’en vérifient pas la validité car même si l’amende est dissuasive, le contrôle est en pratique là encore si compliqué que très vite abandonné.

Sans surprise, on notera que ce pass est scrupuleusement employé là où ce sont vos impôts qui le financent : les trains, les lieux de culture (comme les musées et les bibliothèques) eux aussi financés par vos impôts, ou encore plus ubuesque, les hôpitaux publics, eux aussi financés par vos impôts (et en pure perte apparemment).

Oui décidément, le pass sanitaire est absolument sans rapport avec un virus… si ce n’est celui du contrôle.

Non, décidément, il n’a plus rien de sanitaire et n’est en pratique qu’une sorte de carte de membre au vernis technologique moderne d’un parti vicieux, celui des « bien conformes » qui peuvent ainsi signaler à tous qu’ils respectent scrupuleusement les exigences des autorités, qu’ils ont enfin regagné toute leur liberté de présenter un permis officiel d’aller boire un café, d’aller au restaurant, au cinéma ou au théâtre.

Le pass, brandi fièrement, n’est plus qu’un signe de vertu ostentatoire, destiné à bien afficher l’alignement parfait des comportements de son porteur avec ce que la doxa officielle attend de lui. S’il garantit l’hygiène du détenteur, ce sera seulement son hygiène comportementale vis-à-vis du pouvoir, certainement pas son hygiène vaccinale.

Mieux : le pass est maintenant la bonne raison pour se séparer de ces « amis » encombrants qui osent ne pas jouer le jeu, ne pas répéter les mantras religieux des autorités, ne pas effectuer les gestes incantatoires pour écarter le démon viral. En d’autres temps, on se signait à chaque blasphème. De nos jours, on fist-bump en frétillant d’aise et on présente fièrement et sans pudeur son petit QR-code à ceux qui le réclament.

Plus fort encore, le pass est maintenant directement responsable de l’effondrement au ralenti de tout le système de protection civile (urgences et pompiers notamment) : forçant une part même faible mais essentielle des équipes à démissionner ou à se retrouver à l’écart pour cause d’impureté intellectuelle. Il a pour résultante de réduire les escouades des services concernés et ce au moment où ils seront les plus sollicités !

Il n’y a pas à tortiller : c’est très malin de la part de nos dirigeants qui ne sont plus à un coup fourré de trop : avec ces dépeuplements artificiellement imposés, on assure ainsi que la période automnale sera à nouveau largement sujette aux débordements des urgences, exactement comme les 20 dernières années sans exceptions (comme le montre cet intéressant montage pré-2020 et donc hors Covid). C’est pratique, cela permettra d’entretenir la psychose médiatique encore un peu.

Non, décidément, le pass n’a plus rien de sanitaire.

Les foules tremblantes de peur et abêties par des années d’idioties déversées par les médias et un pouvoir en dessous de tout ont cru troquer leurs libertés essentielles pour retrouver un peu de sécurité avec cet artefact grotesque d’une société de surveillance généralisée. Et comme prévu par tous ceux qui connaissent la petite musique grinçante de l’État, à peine mis en place, ce passeport n’offre aucune sécurité supplémentaire, ni sur le plan sanitaire, ni sur aucun autre : alors qu’on apprend que des données de santé sont régulièrement piratées, on comprend que le soin apporté à protéger cet applicatif là sera du même tonneau et disposera des mêmes débouchés.

Mais de surcroît, le pass livre même ceux qui le possèdent à tous les caprices de ceux qui le délivrent : il faudra bientôt une troisième, puis une quatrième dose ou que sais-je encore pour qu’il soit valide, démontrant une fois encore qu’un gouvernement qu’on a rendu capable de tout vous donner est de facto capable de tout vous reprendre, à n’importe quel moment et sans que vous puissiez vous y opposer.

Aujourd’hui le pass offre un QR code pour le vaccin. Réveillez-vous : demain ce sera pour votre bilan carbone, et le surlendemain, après l’une ou l’autre nuit agitée de furieuses descentes de police, il sera adapté pour vos opinions politiques.

Ne vous leurrez pas, il n’y a déjà plus qu’une seule voie de sortie : cessez dès maintenant de vous conformer, ou vous n’aurez bientôt plus aucune liberté.


—-
Sur le web

Voir les commentaires (24)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (24)
  • D’après Europe 1, Le QR Code d’Emmanuel Macron a été diffusé sur internet, l’Élysée confirme son authenticité.. On devrait tous le télécharger et le présenter, notre cher président serait alors vraiment partout tout le temps. Don d’ubiquité à rajouter à ses qualités 😉

    • On devrait tous le télécharger et le présenter
      Mais surtout pas aux farces de désordre forces de l’ordre. Elles n’aiment pas ce genre de plaisanterie. Elles défendent la mafia au pouvoir le pouvoir.

    • Trop risqué ! Si le restaurateur pense que vous êtes macron vous risquez une bonne tarte dans la gueule, voire pire

      A ce tarif une myocardite ou un avc me semble plus avantageux

    • Bon courage à celui qui fera ça. Les soignants qui ont fait fuité le pass du roitelet sont déjà identifiés, et le Conseil de l’Ordre a déjà préparé les courriers pour leur souffler dans les bronches.
      Ce que vous suggérez, c’est ce qu’on pourrait qualifier de « crime de lèse-majesté », et c’est très sévèrement puni ! 🙂
      Souvenez-vous du royaliste un peu soupe-au-lait qui a effleuré la divine joue : en moins de 72h, il était déjà passé devant le juge, en cellule pour 4 mois, et privés de droits civiques et familiaux pour 5 ans. Alors que chaque semaine (jour?), des policiers et des gendarmes se font piéger dans des guet-apens organisés par des braves types armés qui ressortent libres en moins de 48h.

    • Peut-être que c’est fait exprès… trop facile à bidouiller, ce ‘pass’ sera remplacé par un autre plus infalsifiable, et avec d’autres fonctions que la picouse covidienne. Genre, autres vaccins, à jour dans tes impôts et PVs, horaires de droits de sortie en arrêt maladie…

      • L’Europe y a travaillé. Dans 1 an environ, ils mettront à disposition « non obligatoire » un porte-feuille électronique dans lequel on pourra stocker son identité (on nous promet 1 truc « intelligent » qui permettrait de ne divulguer que ce qui est nécessaire en fonction des situations), ses diplômes, permis de conduire, carnet vaccinal/de santé, son argent aussi et bien d’autres choses.
        Alors oui, au début ce sera facultatif, le temps de voir comment les choses se passent, le nombre de fois où il a été téléchargé, mais aussi utilisé.
        J’ignore où les données seront stockées. Si c’est centralisé, sur 1 serveur/cloud, à moi la peur.
        Si c’est uniquement sur notre smartphone, là aussi à moi la peur en cas de perte.
        A ce jour, la seule chose vraiment sécurisée est 1 blockchain publique avec phrase secrète (24 mots par exemple) et 1 code secret à 6 chiffres.
        En as de perte du smartphone, on peut facilement récupérer ses données en entrant sa phrase secrète et son code secret. Ensuite, c’est hautement plus sécurisé (on n’a pas encore à ce jour entendu parler de piratage de blockchain publique que je sache) et surtout on est 100% propriétaire de ses données.
        Alors oui, c’est anonyme (ou presque) ce qui va déranger nos apprentis d’1 Stasi retrouvée à la sauce digitale car ils ne pourront pas nous fliquer voire nous balancer des mises à jour toujours plus intrusives (surveillantes ?).
        Ce pass comme les confinements, comme le télétravail et les vaccins n’auront été que des béta tests à l’échelle de la planète :
        – Le télétravail va devenir des anywhere jobs où on pourra faire les mêmes tâches depuis Bengalore ou Manille pour 10 fois moins cher que de nos chères provinces françaises
        – Le confinement pourra se transformer en confinement climatique 1 fois tous les 2 ans par exemple pour réduire nos émissions de CO2
        – Ce pass sera la répétition générale avant mise en place obligatoire d’1 carte d’autorisations/permis en tout genre (connexion internet de chez soi, quota de carburant, notation comportementale, prestations au montant déterminé…on peut aller très loin, le tout avec le consentement volontaire des futures victimes car on leur aura dit que c’est pour le bien de tous
        – Quant aux vaccins, on a pu constater qu’en moins d’1 an on avait mis au point 1 technique avec l’ARNm, à le fabriquer en grande quantité, le diffuser presque aux 4 coins de la planète et à convaincre les gens de le recevoir là aussi pour leur bien et recouvrer leur liberté (toujours plus restreinte et surveillée, cf le pass).
        Alors oui, chapeau. Orwell doit se retourner dans sa tombe. Et comme l’écrivait Klaus Schwab dans son livre « Covid 19 : The Great Reset », il y aura bien un Before Coronavirus et un After Coronavirus. La nouvelle bible est disponible à qui veut la lire.
        Une fois de plus, on ne pourra pas dire qu’on ne savait pas !

  • Le passe sanitaire saisonnier sera sûrement une réalité dans un avenir proche. Le « monde d’après », réjouissez-vous…

    • Oui ça ferait lien avec la volonté du patron de moderna qui veut coupler le vaccin covid avec celui de la grippe, et hop pass de septembre à avril chaque année 🙂

      • Et en avril, c’est la saison des pollens et des allergies, nul doute que les vaccins à ARNm doivent pouvoir aussi lutter contre ça, ils vont trouver un moyen de combler le trou dans le calendrier, ne vous en faîtes pas.

  • L’état français est plus efficace que le « Cinq à sec » pour vous essorer votre portemonnaie et vos libertés.

  • m’enfin le gouvernement aura commandé des vaccins et il les aura écoulés.. le plan ça marche..

    • Quand on prend un peu de recul par rapport à toute la cacophonie apparente, aux ministres qui n’ont pas l’air d’accord entre eux, aux décisions contradictoires d’une semaine à l’autre, le bilan du roitelet est quand même vertigineux.
      Macron est parvenu à :
      – contrôler quasiment la totalité des médias,
      – faire sauter le secret médical,
      – faire disparaître la vie privée sur le net,
      – semer la zizanie entre tous les citoyens,
      – discréditer totalement la science,
      – contrôler le droit de manifester,
      – imposer un QR Code à presque tous les français,
      – et même à les habituer à sortir quand et où il le dit.
      Impressionnant, non ?
      Tout ça en en moins d’un quinquennat.
      Imaginez un instant ce qu’il pourrait faire en cinq ans de plus…

      • cela montre que les verrous que sont le parlement et les juges n’ont aucun courage, ni réflexion, ni culture, quand ils ne sont pas carrément absents (parlementaires).

  • Le QR Code devrait être tatoué sur le front comme pour les Jaffa, afin de montrer qu’on a bien été vacciné avec un Goa’Uld.

    • Rassurez vous, ils y ont déjà pensé! Et l’idée n’est pas nouvelle, il me semble que dans les années 40, certaines populations malchanceuses avaient déjà un code tatoué sur le bras!

    • Il y a déjà un gamin italien qui s’est volontairement fait tatouer le QR-code sur le bras ?

    • Soyez moderne! Il ne sera pas tatoué, mais pucé sous la peau, comme pour les chats domestiques : brevet mondial N° 2020-606060 déposé par Bill Gates.

  • Il est évident que nous sommes entrés dans un délire sans nom. Mais ce qui me stupéfait le plus, c’est que le simple fait d’énoncer cette évidence, suscite des réactions bien variées, et, il faut le dire, chez une grande masse de gens, vous fait passer pour un dérangé (pour ne pas dire autre chose).
    Comment a-t-on pu en arriver là ? D’habitude, j’aime faire l’exercice intellectuel d’essayer de comprendre le mécanisme de pensée d’une personne ayant une opinion contraire. Mais il faut le dire, depuis 1 an et demi, j’ai, pour la première fois, des difficultés dans cet exercice.

    Je peux comprendre un peu la logique de pensée d’un marxiste, d’un socialiste, même d’un staliniste ou d’un djihadiste. Mais quand c’est la bêtise qui s’exprime comme dans le cas du covidisme, là, c’est plus compliqué….

    • Nous avons toujours été à ce point, nous n’avions juste pas compris que les dictatures arrivent non seulement avec l’assentiment, mais aussi la complicité des « masses silencieuses » soumises à une minorité violente et propagandistes.

  • L’article est un peu vache en mettant tous les vaccinés dans le même sac. La plupart des personnes vaccinées de mon entourage l’on fait par obligation et à contre-coeur. C’est aussi l’erreur du GVT de croire qu’une personne vaccinée = une personne qui applaudit le passe sanitaire.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
Main tenant une bougie éteinte.
9
Sauvegarder cet article

Les politiciens sont rarement les crayons les plus affûtés de la trousse mais tous comprennent toujours très vite qu’il ne faut jamais gâcher une bonne crise : si celle-ci permet d’accroître son pouvoir, tout sera donc fait pour ! Il en va dès lors de la faillite de FTX comme du reste et déjà les opportunistes se bousculent pour proposer de nouvelles bordées de régulations à la suite de cette débâcle.

Difficile de ne pas noter non plus l’engouement subitement renouvelé de certains États pour les cryptomonnaies de banques centrales : la... Poursuivre la lecture

Situation étonnante s’il en est, la mesure phare de l’autoritarisme sanitaire macronien, le pass sanitaire, a été rejetée grâce à une alliance de circonstances entre toutes les oppositions, de l’extrême gauche à l’extrême droite.

L’article 2 de la loi sanitaire présentée devant l’Assemblée nationale a été rejeté par 219 voix contre 195. Il permettait d’instaurer jusqu’en janvier un pass aux frontières et entre la Corse, les outre-mer et l’Hexagone au nom de la lutte contre le covid.

Le Premier ministre Élisabeth Borne s’en est p... Poursuivre la lecture

Le pass sanitaire est devenu à la politique française ce que le sparadrap est au capitaine Haddock. Malgré tous les efforts du monde pour s’en défaire, il revient sous d’autres formes, à croire que le gouvernement cherche à l’imposer, quoiqu’il en coûte.

Le projet de loi qui sera présenté le 11 juillet portant sur le maintien d’un dispositif de veille sanitaire contre le covid comporte deux grands axes. Le premier maintient jusqu’au 31 mars 2023 les traitements informatiques SI-DEP et Contact Covid, le second laisse la possibilité au g... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles