« Éoliennes : du rêve aux réalités » : à voir absolument

Un film qui vous plonge dans l’univers des éoliennes, décortiqué par d’éminents experts de l’énergie. À voir absolument.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

« Éoliennes : du rêve aux réalités » : à voir absolument

Publié le 3 juin 2021
- A +

Par Michel Gay.

Le film gratuit de Charles Thimon diffusé sur internet Éoliennes : du rêve aux réalités est plus que remarquable : il est exceptionnel !

Il représente une bouffée d’air frais pour tous ceux qui ne veulent plus entendre la bouillie de faux arguments sur les énergies, voire de mensonges, servis généralement par les grands médias, et même par certaines agences officielles.

Enfin, un talentueux réalisateur met les pieds dans le plat !

De cette plongée dans le mercantilisme le plus vil et l’idéologie la plus obtuse, il ressort au final une sensation d’écœurement devant cette montagne d’hypocrisie politicienne et de lâcheté de l’administration française à Bruxelles devant les Allemands qui savent défendre leurs intérêts, eux…

« Éoliennes : du rêve aux réalités » : Incompétences, lâcheté, cynisme et idioties

J’ai failli (à tort) ne pas regarder ce film (encore un film sur les éoliennes) car je connais le sujet depuis plus de 10 ans et il dure presque 2 heures (1 h 58 mn).

Mais j’ai commencé… et j’ai été happé par cette excellente synthèse. Et j’ai regardé jusqu’au bout.

Ce n’est pas du temps perdu : c’est une très bonne compilation des idioties racontées depuis 20 ans (et plus) par des écologistes haineux de la société, des politiciens incompétents en technique voulant plaire en vendant cher du rêve pour se faire élire, et des affairistes cyniques mais compétents (eux…) en maniement des foules.

C’est une occasion rare d’en apprendre beaucoup plus que ce que les grands médias racoleurs racontent depuis tant d’années.

Je recommande chaudement de regarder et de diffuser ces deux heures de film pour comprendre l’invraisemblable tromperie qui coûte 7 milliards d’euros par an aux Français !

Intervenants

Cette plongée dans l’univers des éoliennes a été l’occasion de réunir quelques-uns des plus éminents experts de l’énergie, parmi lesquels :

  • Jean-Marc Jancovici : ingénieur et directeur du Shift Project
  • Hervé Machenaud : ancien directeur de la production d’EDF
  • Jacques Percebois : directeur du centre de recherche en économie et droit de l’énergie

D’autres personnalités, comme Henri Proglio (ancien président directeur général d’EDF), Dominique Finon (directeur de Recherche honoraire au CNRS), ou bien encore Antoine Waechter (candidat des Verts à l’élection présidentielle de 1988) apportent leur éclairage aux Français.

L’association

Le projet est porté par une association loi 1901 « Documentaire et Vérité » dont l’objectif est le financement participatif de documentaires basés sur des faits vérifiables et des experts reconnus, accessibles gratuitement et diffusés en ligne.

Destiné à être diffusé gratuitement au plus grand nombre, ce projet a été exclusivement financé par des citoyens par le biais d’un financement participatif (crowdfunding) qui a récolté plus de 100 000 euros auprès de 1000 contributeurs, révélant une fois de plus l’importance du sujet éolien en France.

Pour en savoir plus : https://eoliennes-lefilm.com

Sommaire

Ceux qui manquent de temps peuvent aller directement aux chapitres qui les intéressent plus particulièrement :

  • 00:00 Introduction
  • 09:30 Stockage et intermittence
  • 18:15 Le modèle allemand
  • 22:45 Système européen
  • 31:09 Toujours du vent quelque part ?
  • 33:19 Du vent dans le gaz
  • 39:28 Oil, GAFA & black-out
  • 45:12 Pour une sortie du nucléaire ?
  • 52:00 Quand le vent se transforme en or
  • 58:58 L’installation d’un parc
  • 1:05:43 Une chance pour l’emploi ?
  • 1:11:41 Une énergie bon marché ?
  • 1:19:37 Une fabrication verte ?
  • 1:26:40 Éoliennes mon amour ?
  • 1:37:01 Dénis démocratiques
  • 1:47:29 Le salut par l’offshore ?

 

Voir les commentaires (68)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (68)
  • il me semble que Jeancovici a exposé un certain nombre de points lors d’auditions au sénat. On peut voir les étonnements des sénateurs présents et….rien.

    Savoir n’est pas le problème..
    Qui croyait ségolène est ses 1000 km d’autoroutes solaires?

    L’écologie est une idéologie. Si on en sort , c’est en général brusquement.

    C’est comme une nébuleuse, les tenants de l’idéologie sont convaincus par le nombre d’arguments insignifiants qu’il ne sert à rien de réfuter, ils ont les éléments ..il faut juste refuser le confort d’être populaire.

    • « L’écologie est une idéologie »

      L’écologie est une science (farcie d’équations différentielles), c’est l’écologisme qui est une idéologie.

      • Pour dire qu’il ne faut pas jeter du plastique en mer ou de l’huile cramée dans les rivières, sortir de polytechnique et manier les équations au dérivées partielles n’est pas absolument nécessaire.

        • Et pourtant…
          Quand je vois la quantité de déchets dans les rues, sur les routes, dans certaines zones, il y a quelque chose qui manque.

          (roulant régulièrement en région parisienne, je ne compte plus le nombre de fois où j’ai vu des conducteurs/passagers jeter mouchoirs/canettes/emballages/autres par une vitre ouverte, tiens défi, voir un tel acte depuis une voiture électrique).

          • Ça s’appelle manque de savoir vivre.

            Combien font chez eux ce qu’ils font dans leur caisse ou dans la rue. La où je bosse, c’est trop dur pour certains de faire deux mètres pour jeter ses crottes.

          • Très vrai. On a beau faire un cirque dingue avec l’écologie et la pollution, l’école enseigner le respect de la nature, qu’on est surpris de voir à quel point les français s’en foute! Alors qu’en Suisse ou Allemagne vous ne trouverez rien par terre.

      • Tout à fait, c’est ce que dit l’un de mes amis, Docteur en écologie, depuis plus de 30 ans. L’écologie est une science mais ce nom a été dévoyé par une poignée d’illuminé haineux de la société et que les médias admirent…

      • oui..mais bon, parfois j’y prends garde parfois pas..

  • Passionnant. A voir absolument. L’argent, l’argent et encore l’argent. Avec des écologistes qui sont qualifiés d’idiots utiles par d’autres écologistes qui connaissent bien le dossier. D’autres encore, comme Jadot trempent carrément dans les affaires juteuses. Destruction de l’emploi, massacre écologique, aucun impact sur le CO2… Imposé par ceux qui consomme le plus d’électricité, les citadins, à ceux qui en consomment le moins : les ruraux.

  • ce qui m’inquiète , c’est d’entendre dire cette merdeuse de pompilli que  » 82% des français sont en faveur de l’éolien » ….mensonges et propagande ; ça intéresse tellement les français qu’ils n’en veulent pas à proximité de leur habitation , mais ça , elle n’en parle pas ;

    • Les Français sont atteints du syndrôme « nimby » (not in my backyard). Ils veulent des éoliennes chez leurs voisins, mais pas chez eux. En fait les Français sont libéraux pour eux-mêmes et furieusement collectivistes pour les autres.

      • C’est surtout que les français sont abreuvés de propagande et pensent que l’éolien c’est super. Expliquez leur que avec l’éolien ils auront une électricité 3 fois plus cher avec en prime les blackout et une augmentation de CO2 et ils n’en voudront plus même à 100km de leur jardin.

        • Petite correction : Ceux qui pensent que l’éolien c’est super vivent dans les villes. De plus, ils sont totalement incompétents et SURTOUT ils sont totalement opposés à avoir une éolienne près de leur résidence secondaire !!! Allez savoir pourquoi ???

      • @ fm06 – Où voyez vous que les français veulent des éoliennes ? Tous les sondages prouvent le contraire. Le chiffre annoncé par Pompili est faux, c’est un sondage financé par le lobby éolien donc sans valeur.
        Pensez-vous que nous soyons idiots pour vouloir une énergie si coùteuse et si capricieuse alors que nous étions les mieux équipés pour produire une énergie décarbonée et à un coût raisonnable ?
        Alors qu’en fait nous étions un Modèle ? Que ce sont les allemands les bonnets d’âne de l’Europe, avec leurs centrales à charbon dégueu…..sses, qui polluent un bon quart est de la France dès que les vents sont de secteur Est !
        Nimby ? Rien à voir !
        Voir la fabrication de ces machines de A à Z ! (bilan carbone désastreux, une catastrophe, un écocide) pour produire une énergie hors de prix (40 Mds€ chaque année versés à l’Allemande en « redevances » pour ainsi dire, prélevés dans la poche du contribuable sans son accord (arnaque au coin du bois !),
        puis une fois installée = re-pollution des sols, béton+ferraillage (je ne compte les centaines de camions qui défilent !!!! roulant à l’eau pure je suppose) puis pollution environnementale : visuelle, sonore, machines tueuses d’oiseaux (dernièrement le gypaète barbu = espèce protégée) de chauve-souris, d’insectes (bio-diversité massacrée ! pour preuve l’obligation de poncer les pales ! d’où nouvelles pollutions des terres et des sols : poussière de résine + bisphénol A)
        Pollution sonore et infrasonore + radiofréquences (wimax H24X365JAN) pour les EHS + les hypersesthésiques c’est l’enfer.
        Nimby ? C’est votre seul argument ? Ce n’est même faible, c’est inexistant.

      • Non.
        Les Français ne veulent pas d’éoliennes.
        On leur a bourré dans le crane depuis 40 ans que c’est ce qu’ils voulaient… Seulement, il y a un hic, ça ne marche pas, et c’est la grande panique écolo, parce que leurs mensonges se retournent contre eux maintenant…
        Encore un petit effort, et on n’en entendra plus jamais parler.
        Les parasites devront une fois encore se réinventer, s’il veulent continuer à bouffer sans rien produire…

    • @ Vik ! C’est peu dire ! Prétentieuser, opportuniste, rien-à-foutriste, ignorante, à la solde de l’Ofate => une traître à son pays.
      Elle sourit à pleines dents sur les affiches pro éoliennnes, (gratos ?) tellement heureuse d’avoir ENFIN pu accéder à un poste de ministre. Que cette énergie ne serve à rien sinon à enrichir les pros de l’éolien, tout en appauvrissant le peuple français (principe des vases communicants) qu’elle saccage des pays, que son bilan carbone soit une catastrophe, qu’elle spolie les riverains, qu’elle les torture en même temps, RAF ! Macron avait dit à Pau, que ces décisions ne devaient pas émaner d’en haut, mais le « en même temps présidentiel » fait que « ça dépend » du temps, du vent, de l’humeur, mais que la décision s’applique d’en-haut, comme sous Louis XIV !
      Une amie a recueilli plus de 300 attestations de victimes des éoliennes, pour divers troubles, qu’elle a présentés à l’ARS des Hauts de France. Pour le moment l’ARS tergiverse. Acouphènes = oui, pour le reste on veut ignorer ! Quid du principe de précaution ? Mme Pompili servile servante de l’Ofate n’en fait pas cas !

      • @ Paysanne
        Oui, mais Louis XIV, il a eu comme comme conseillers/ ministre des Colbert, Vauban… c’était tout de même autre chose !

        • Ah ah, Vauban était plus écolo que la Pompili o)

          • Faire quelque chose pollue. Donc faire quelque chose d’inutile pollue plus que de ne rien faire.

            Donc oui, Vauban, en ne faisant pas de choses inutiles, était certainement plus efficace que pompili dans le domaine de l’écologie, même sans le vouloir…!

    • J’ai pris le temps de regarder le film proposé par l’auteur. Il est vrai que je suis opposé au développement de l’énergie éolienne. Mais au regard de ce qui est exposé je suis amené à penser que nous ne sommes pas seulement dans le domaine de l’idéologie mais aussi dans celui du capitalisme de connivence et dans celui de la forfaiture de la part de nos ministres et hauts fonctionnaires présents et passés qui ont favorisés et imposés le développement de ce secteur énergétique.

    • Ils sont tous d’accord mais pas chez eux.

    • ça veut dire quoi être en faveur de l’éolien??????

      si ça se trouve 83,21% sont « contre l’essence »..mais roule en bagnole.

  • j’ai eu l’occasion de voir antoine waechter à une réunion publique d’information anti éolienne dans un village à côté de chez moi. il était à la tribune avec deux autres personnes.
    waechter est un écologiste anti éoliennes et pro nucléaire.

    • Antoine Waechter est un écologique intelligent (ingénieur) pas un idéologue, il est honnête (ne marche pas sur la tête des gens pour se faire une situation = l’inverse des Duflot, Placé, Baupin, Cosse, de Rugy et Pompili !) pans non plus dans le « en même temps » de Hulot, je suis pour et contre l’éolien mais surtout pour tous les trucs à moteurs ultra puissants !
      C’est un homme sensé.
      Il connait fort bien les travers de l’éolien, cette énergie non pilotable et l’exercice rigoureusement précis des ingénieurs d’EDF pour fournir la quantité exacte d’énergie dans le réseau. Les fantaisies de l’éolien ne peuvent que mettre le réseau en péril.
      A. Waechter n’est pas un écolo-bobo opportuniste tombé de la lune c’est un pragmatique. Une énergie décarbonnée c’est le nucléaire. Les barages viennent en complément, à la demande, et sont pilotables eux aussi ! Bref à 80 % d’énergie propre nous sommes le Modèle vertueux.

      • @Paysanne : tout à fait d’accord avec vous sur A. Waechter. C’est d’ailleurs cette bascule vers une idéologie collectiviste des « verts » qui l’a convaincu de quitter le mouvement qu’il avait contribué à fonder.
        Cette homme, quoi qu’on en pense, a des convictions et reste ouvert au débats, contrairement aux pastèques actuelles, type hulot et jadot (ils ne méritent même pas de majuscules)

      • DUFLOT : DEA de Géographie
        PLACÉ : Maîtrise d’Économie
        COSSE : DEA de Droit
        DE RUDY : Sciences Pipo (Paris)
        POMPIOLI : Sciences Pipo (Seconde Zone)

        Des « bullshit diplomas » menant à des « bullshit jobs ».

        L’exception qui confirme la règle est le camarade BAUPIN qui a fait Centrale. Mais bon, vu le personnage et ses agissements …

  • Nous avons, entre autres, 3 entreprises remarquables en France : TOTAL, VEOLIA et SUEZ. Toutes les 3 ont décidé de choisir la voie de l’éolien et d’en faire le coeur de leur entreprise. Sont-ils tombés sur la tête ?
    J’étais petit actionnaire de Total et j’ai immédiatement vendu mes actions, bien sûr.
    Je n’ai pas encore regardé le film mais parle t-il des 2 énormes problèmes suivants des éoliennes ?
    1) les pales (en matériaux composites) ne sont pas recyclables
    2) la plupart du temps, le promoteur qui a proposé l’installation d’éolienne sur votre terrain, dépose le bilan environ 20 ans après le démarrage, juste au moment du remplacement ! Démonter une éolienne, c’est 800 000€.

    • et RIEN dans la loi n’oblige le promoteur à consigner cette somme pour faire face à la démolition ! Merci les députés achetés ou vendus, c’est selon.

    • Si ces entreprises se jettent dessus, c’est parce qu’il y a bon subventions. Ils savent très bien que c’est une impasse et une escroquerie écologique. Et fatalement, lorsqu’on sera dopés aux éoliennes et à l’intermittence, il faudra se résoudre à construire des centrales,qu’elles soient nucléaires, à gaz ou a charbon

    • Le truc que je ne comprends pas en France.
      C’est tellement habituel de voir des sociétés éphémères sangsues de subventions qui disparaissent pour fuir les obligations, que je trouve totalement décalé que les politiques croient encore qu’elles vont honorer leurs obligations.

      Etrangement, AMHA, quand bien même des champs d’éoliens doivent être construits (admettons), ça devrait être les collectivités qui devraient investir et non le privé.
      Puisque le privé est rentable dans l’opération, je ne vois pas pourquoi les collectivités ne le seraient pas.
      Au moins, les bénéfices (que nous payons), partiront dans le budget des collectivités et non dans les poches du privé. Et pour le coup, une partie des bénéfices sera bien utilisée pour le démantèlement.

      • Les promoteurs éoliens ne sont pas fous : je crois que juridiquement chaque éolienne ou groupe d’éoliennes est une entité juridique à part, comme pour la promotion immobilière. comme ça en cas de pb ou pour satisfaire à ses obligations de recyclage ou remise en état des sols 20 ans après, il n’y aura plus personne

      • Le politique ne s’intéresse qu’à sa réélection.

    • Je ne comprends la vente de vos titres.
      Je ne trouve pas ça déconnant d’orienter ses activités vers des domaines largement abreuvés d’argent gratuit des autres.

  • L’eolien est une arnaque qui a réussi plutôt bien et qui est faite pour durer… Jusqu’à ce qu’on enferme tous ces escrocs

  • J’ai commencé par regarder la partie « Oil, GAFA et Black out »
    Au bout de 30 secondes du discours de Mr PERCEBOIS, hototorité de quelque chose, j’ai zappé.
    En gros : qui sont les plus gros consommateurs d’électricité et donc les méchants ? les chinois ? les usines allemandes ? non, les GAFA …
    ET puis on enchaîne sur une absurdité : les pétroliers savent parfaitement (ah bon ?) que la voiture du futur sera électrique (re ah bon ???), et ensuite, un gros plan sur Jeff Bezos sur une éolienne, symbole de l’ennemi de l’humanité … sans parler du montage à la Elise Lucet dans Cash Investigation …

    Bref, j’aimerai un jour un documentaire sans toutes ces scories qui nuisent à la crédibilité de l’ensemble …

    • Je n’ai pas fait la même interprétation que vous de ce passage notamment « les pétroliers savent parfaitement (ah bon ?) que la voiture du futur sera électrique (re ah bon ???) ».

      Car oui, c’est bien le cas. En dépit du fait que ce soit un non sens économique et écologique, en bref, une grosse bêtise, c’est bien là qu’il y a du pognon à faire pour quelques décennies à venir. Et les pétroliers l’ont bien compris.
      C’est ainsi que j’ai interprété ce que vous jugez d’absurdité.

      • et le rapport entre une voiture électrique et un pétrolier ???

        depuis quand Total produit des voitures ? et de là à dire que Total produit de l’électricité pour les voitures, bien malin qui peut dire quelle part d’électricité produite par un producteur va dans la voiture électrique…

        • Vous auriez du écouter (ce qu’on savait déja) l’éolien implique une consommation de gaz pour le bacup. C’est ce qui intéresse Total et consorts.
          Il y a quelques point discutables mais 95% du documentaire colle à la vraie réalité.

  • J’ai parcouru le film. Je pense que les articles de Michel Gay sont plus instructifs.
    Le vrai pb, c’est que les prémices mêmes de ces énergies dites renouvelable, à savoir le CO2, sont faux. Le CO2 anthropique a un effet positif: il fait reverdir la planète et quasiment aucun effet négatif (le réchauffement observé est naturel, comme au XIème siècle).

    • @ Gerard555 – OK ! mais comme on cherche à tout prix à imposer l’éolien comme LA solution à ??? on est bien obligé d’inventer, de créer des raisons ! Il nous faut de l’éolien sinon Greta pleure au milieu de ses nattes, et c’est bien triste ! 🙁
      Vous savez très bien qu’en réalité l’Allemagne veut que nous sacrifiions notre production d’énergie nucléaire qui les défavorise économiquement, puisqu’elle a fait le choix idiot des EnRi + charbon (beurk !) , son tarif d’électricité frise la débilité, or cela impacte le pouvoir d’achat des ménages et la compétitivité de ses entreprises.
      Nous devons donc nous aligner pour équilibrer la concurrence.
      Nous devons opter pour leur choix ! (et au passage leur verser 40Mds€ pour en quelque sorte de redevance sur le surcoût de la production éolienne !) C’est tout bénéfice pour notre voisin de dézinguer notre nucléaire ! Et de nous qualifier en permanence de retardataires, de bonnets d’âne ! J’ai envie d’imiter la formule enfantine reprise par Poutine : « c’est celui qui le dit qui l’est ! »

      • L’Allemagne « oublie » que nos entreprises versent 60 milliards de plus que les allemandes en impôts de production. Voilà qui compensent largement le différentiel sur le prix de l’électricité.
        Si nous avions des politiciens dignes de ce nom, la question serait vite réglée et nous aurions un nouveau et vaste programme nucléaire pour remplacer nos centrales vieillissantes.
        Seulement, des politiciens dignes de ce nom, soeur Anne…..?

    • Pour qu’il reverdisse, faudrait qu’il puisse pousser (défrichage au niveau mondial (cf Brésil et forêt Amazonie), artificialisation des sols) et que la biodiversité soit préservée (faune, dont les abeilles)

      Quid de l’acidification des océans?

      • Nothing, ca ne fait pas avancer le schmilblik
        Un arbre ou un brin de blé ou une herbe folle, c’est de la verdure vivant du co2 entre autres choses. On pourrait même dire que plus il y a de co2 plus il y a de faune et de flore… Quand au ph des océans…et l’artificialisation des sols…..

      • @Nothing : pour info, le Sahara reverdit à grande vitesse, et l’étendue des forêts des pays occidentaux a dépassé le niveau de l’ère pré industrielle depuis 2014 …

        Et pour l’acidification des océans, voir les précédentes catastrophes annoncées sur la couche d’ozone dans l’Antarticque, les pluies acides, etc …

        • J’ai fait une recherche sur le verdissement du Sahara et je suis tombé sur une article du point :
          https://www.lepoint.fr/environnement/sahara-des-millions-d-arbres-decouverts-par-l-intelligence-artificielle-15-01-2021-2409822_1927.php
          J’aime particulièrement la citation dans le paragraphe suivant :
          « Surveiller le couvert forestier
          La découverte de ces centaines de millions d’arbres, dont beaucoup étaient ignorés du fait de leur isolement, permet aux chercheurs d’améliorer leurs connaissances sur la végétation mondiale. Ainsi, ces arbres « en dehors des forêts » peuvent être surveillés et les chercheurs peuvent « étudier leur rôle dans l’atténuation de la dégradation du changement climatique », décrypte Martin Brandt. »
          Où comment dire gentiment que le changement climatique ne se passe pas comme prévu par les écolos… 🙂

          • La formulation de l’article dit simplement qu’on les trouve, pas qu’il y en a plus.

            Par contre, ces arbres en plein désert sont clairement adaptés à ces conditions de chaleur et de rareté d’eau (sauf oasis). Ce qui n’est pas le cas des forêts chez nous.

            • la formulation de l’article dit simplement qu’il y en a bcp plus (d’arbres) que prévu, et que donc les prévisions catastrophiques sur la déforestation ne sont pas fiables …

              • Je ne comprends pas votre extrapolation.

                « la formulation de l’article dit simplement qu’il y en a bcp plus (d’arbres) que prévu » = en quoi cela indique une « reforestation ». Quand on parle de désert du sahara, on pense surtout aux dunes de sable à perte de vue, moins aux petites oasis par ci par là. C’est justement la présence insoupçonnée d’autant d’arbres qui est levée dans l’article, pas un phénomène de reforestation.

                « et que donc les prévisions catastrophiques sur la déforestation ne sont pas fiables … ».
                Quand je parle du défrichage en amazonie, ou en indonésie, je ne vois pas le rapport de votre conclusion avec la « forêt » dans le désert du sahara.

                L’article parle

                Surtout que dans mon commentaire, je parle de défrichage (amazonie, indonésie)

                • Arf pour le coup, on ne peut plus éditer un commentaire.

                  • Votre pseudo vous faire dire des bêtises (à la mode hélas car trop de monde veut se la péter) : « éditer » signifie « imprimer ». Vous vouliez dire « modifier » alors dites « modifier »…

                • L’article parle d’arbres découverts, car ils doivent très certainement faire leurs surveillances sur des zones de « forêts », et ne regardent pas au global sur le territoire ; d’où le fait qu’ils n’avaient pas forcément vu les nouvelles zones qui se sont créées entre temps…

        • Est-ce que cela compense les milliards de tonnes de charbon ou d’hydrocarbure extrait du sol au niveau mondial? Non.

          Et les coraux? https://www.insu.cnrs.fr/fr/cnrsinfo/les-coraux-ne-sacclimatent-pas-lacidification-des-oceans

          • Enfin, je préfère un article publié sur le site du CNRS que sur un site « wattsupwiththat » qui link 36 000 liens de droite à gauche.

            Pour votre australien, l’affaire porte moins sur sa position scientifique, mais plus sur les critiques qu’il a porté sur les autres cherchers.
            Sa position est résumée ici :
            https://www.abc.net.au/news/2020-07-22/james-cook-university-can-appeal-unfair-sacking-of-peter-ridd/12481974

            «  »I got fired, ultimately, for saying that there’s not enough quality assurance on science in the Great Barrier Reef, and this is badly affecting the farmers of north Queensland. »

            note : abc.net.eu fait partie des médias publiques (https://fr.wikipedia.org/wiki/Australian_Broadcasting_Corporation).

            Il ne réfute pas, mais il remet en question l’objectivité de ses anciens collègues, ce que l’université n’a pas apprécié (d’avoir une brebis galeuse)

            • Dans toute discipline scientifique il y a des controverses, c’est ainsi que la science progresse. Et vous traduisez mal ce qu’il dit: J’ai été viré pour avoir dit qu’il n’y a pas assez d’assurance scientifique sur la grande barrière, et cela affecte mal les fermiers.
              Il n’a pas accusé l’objectivité de ses collègues, laquelle d’ailleurs n’existe pas plus dans ce milieu que dans les autres!
              Bref il fut viré pour non conformisme avec l’idéologie de l’écologique politique!

            • Cela c’est du wokisme, depuis quand vire t-on un chercheur qui n’est pas d’accord avec l’idéologie ambiante? Il faut remonter à Galillée pour trouver un cas semblable!

          • l’article est très limité.. le problème est l’ampleur des conclusions..

      • Je vous signale que la forêt amazonienne est tropicale, ce qui veut dire qu’elle repousse à une vitesse phénoménale car le climat est pluvieux et chaud, il est surnommé l’Enfer vert pour cette raison. Les paysans brésiliens brûlent des parcelles qu’ils cultivent puis abandonnent au bout de 2 ou 3 ans, et la forêt reprend le terrain. Ce n’est pas un problème comme le dénoncent les écolos ignorants et profiteurs de ce défrichement pour dénoncer! La forêt amazonienne couvre 6,5 millions de km² sur neuf pays. En admettant une déforestation de 10.000 km² par an, il faudrait 65 ans pour la réduire de 10 %. Et encore, une grande partie est sous l’eau, dans le bassin Orénoque – Amazone entre autres.
        En France la forêt croît de 0,6% par an et occupe de nos jours 31% du territoire. De même dans les autres pays développés. La plus grande augmentation a lieu en Chine, du fait de l’abandon de fermes et de la reforestation par le gouvernement. La surface boisée a donc augmenté dans le monde et non diminué comme le clament les écolos!
        Quand à l’acidification des océans c’est une arnaque. Dans le passé les concentrations de CO2 ont atteint 20 fois la dose actuelle, compris entre 3000 et 7000 ppm (suivant les modèles considérés), au Paléozoïque inférieur sans que cela en supprime toute vie.

  • Ce genre de film ne sera évidemment pas diffusé sur les chaînes progressistes… Il ne faudrait pas faire passer un message différent, qui pourrait rendre confus le peuple… 😉

    • On n’arrête pas, sur toutes les chaines TV publiques, de faire la promo de l’éolien (et du photovoltaïque). C’est bien désolant de faire cela avec l’argent des citoyens.

    • @maniaco : non surtout pas de confusion… sur toutes les chaînes ça dépote au point de vue pub éoliennes ! il ne faudrait surtout pas ébruiter de telles vérités contradictoires ! Merci à M. Gay d’avoir relayé le lien du film qui est remarquable. 100 % d’accord. Et pour celui qui préfère les articles de M. Gay, qui sont excellents j’en conviens, n’en manquant jamais un seul, mais combien de personnes touche-t-il ? Les jeunes ne lisent plus, mais un film à la rigueur, je dis bien à la rigueur… là ils diront que c’est trop long. Comment diffuser largement ce film ? Il faudrait le découper par thèmes à lancer comme des bandes annonces. Si meilleure idée merci de nous en faire bénéficier.

  • Excellente synthèse. Merci.

  • En fait, l’écologie fonctionne bien car dans l’esprit de chacun le monde moderne et la technologie sont inutiles et nuisibles suivant le principe : « c’est idiot, la preuve c’est que je ne comprends pas ».

    Donc pour produire de l’énergie, il suffit de moulins à vent. Pour produire l’oxygène que l’homme respire, il suffit de planter des arbres. Pour manger, il suffit de jeter des grains de blé du geste auguste de la semeuse. Pour éliminer les maladies il suffit de s’enfermer chez soi.

    Et pour le pognon, il est dans la poche des patrons.

    Où est le problème ?

  • Tu loues une éolienne dans ton jardin. Le loueur fait faillite : tu te retrouves avec un gros morceau de feraille et vingt tonnes de ciment sur les bras. Bon vent pour t’en débarrasser.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Élisabeth Borne devient Premier ministre. Certains attendaient une révolution, ce fut surtout un jeu de chaises musicales.

Merci à @EmmanuelMacron de sa confiance et de l’honneur qu’il me fait en me nommant Première ministre.

Merci aussi à @JeanCASTEX pour son action ces deux dernières années.

Les défis devant nous sont grands. Je mesure pleinement cette responsabilité. pic.twitter.com/fZ9zxu5S5f

— Élisabeth BORNE (@Elisabeth_Borne) May 16, 2022

Ce lundi 16 mai, Emmanuel Macron a... Poursuivre la lecture

La guerre en Ukraine révèle avec douleur plusieurs échecs de l’Union européenne (UE). Mais elle met aussi en évidence la grandeur de la nation polonaise. Les Européens sont en admiration pour le sens de responsabilité des autorités et de la population de Pologne, notamment dans l’accueil généreux des Ukrainiens qui fuient la mort et la destruction de l’injuste guerre conduite par la Russie. Mais comme toujours, il est possible dans les malheurs de tirer des solutions pour éviter que l’avenir ne fournisse les mêmes difficultés.

Objectiv... Poursuivre la lecture

Par Serge Houdbine et Michel Gay.

Un article publié le 13 avril 2022 dans le journal régional, Le courrier de l’Ouest, (appartenant au groupe Ouest France) relaie le discours du Syndicat France énergie éolienne (FEE) représentant les promoteurs et exploitants des éoliennes.

D’où vient l’argent magique ?

Selon eux, « le solaire et l'éolien c'est du pouvoir d'achat » et les énergies dites vertes grossiraient désormais le budget de la France.

Sans vergogne, en ces temps de campagne électorale, ils appellent l’État à en faire... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles