Covid : une campagne vaccinale ratée pour une majorité des Français

C’est parmi les classes d’âge les plus élevées, c’est-à-dire les plus susceptibles d’avoir recours aux vaccins, que l’insatisfaction se fait sentir.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
flu shot boy BY Vaccines Stock Photos(CC BY-NC 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Covid : une campagne vaccinale ratée pour une majorité des Français

Publié le 20 mai 2021
- A +

Par la rédaction de Contrepoints.

Pour 53 % des Français, la campagne vaccinale n’a pas été bien gérée par le gouvernement, révèle un sondage IFOP pour le Journal du dimanche publié aujourd’hui jeudi 20 mai. Les sondeurs notent tout de même une embellie pour l’exécutif, car le nombre de personnes interrogées qui au contraire saluent le travail de l’exécutif est en augmentation (47 %) :

« Alors que la confiance à l’égard de l’exécutif pour mener à bien la campagne de vaccination rasait le plancher après des débuts calamiteux en début d’année, l’avancée de la campagne et l’extension progressive des publics éligibles à la vaccination ont participé à la hausse constante de ce niveau de confiance, jusqu’à convaincre aujourd’hui environ la moitié des Français. »

Vous personnellement, estimez-vous que le gouvernement gère bien la campagne de vaccination? source IFOP/Le JDD

Sans surprise la réponse des sondés varie énormément en fonction de leurs positionnements politiques. Parmi les Français satisfaits de la campagne vaccinale, on retrouve 53 % de personnes se classant à la gauche de l’échiquier politique et 87 % soutenant la majorité présidentielle.

Les Français qui estiment la campagne vaccinale mal gérée se situent plutôt à droite avec 71 % pour le RN et 58 % pour les Républicains. On note toutefois que les sympathisants de La France Insoumise sont majoritairement critiques (57 %) du déroulement de la campagne vaccinale.

Défiance des seniors

C’est aussi parmi les classes d’âge les plus élevées, c’est-à-dire les plus susceptibles d’avoir recours aux vaccins, que l’insatisfaction se fait sentir. 51 % des moins de 35 ans approuvent la politique gouvernementale sur le sujet tandis que le ratio tombe à 46 % d’approbation au-dessus de 35 ans.

Après avoir promis des millions de vaccins en décembre, le gouvernement a dû faire face aux retards de livraison de certains vaccins, puis à une mise en place chaotique de leur distribution par un État aux rouages bureaucratiques incertains. Les hésitations sur la diffusion du vaccin Astra Zeneca ont achevé de créer un sentiment de défiance au sein d’une population déjà en partie sceptique sur son utilité. La logistique sanitaire de l’État stratège a eu du mal à suivre, et ça s’est vu.

Voir les commentaires (19)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (19)
  • TOUT est mal géré par les pouvoirs publics dans cette affaire de covid, sauf la destruction des libertés individuelles et la spoliation des français.

    • TOUT est mal géré par les pouvoirs publics, sauf la destruction des libertés individuelles et la spoliation des français.

  • Gestion socialiste, résultat socialiste.

    • Mouai, c’est pas comme si la plupart des pays libéraux s’en étaient tellement mieux sortis. A part le UK et les USA, ils sont tous à la ramasse, ne parlons pas de la Corée du Sud, Taiwan, Japon, Thailand dont certains nous ventent les mérites de leur système de santé.

      La réalité est que tous les systèmes de santé, public ou privé, n’ont pas été en mesure de gérer.

      • La capacité à gérer la vaccination se calcule sur la capacité à gérer la maladie elle-même. Et oui, nombreux sont les pays libéraux à avoir largement mieux géré la maladie elle-même que la France, d’où un moins besoin urgent d’être vacciné.
        Gestion socialiste, résultat socialiste = pénurie à tous les étages (masques, tests, vaccins).

        • de nombreux pays libéraux sont bien loin derrière la France en matière de vaccination. J’ai l’impression d’être sur un site d’extrême gauche mais à l’opposé où le libéralisme ne peut jamais se tromper. Ca en devient caricatural

  • En gros, les non concernés sont satisfaits du gouvernement. Probablement qu’au premier appel (enfin dixième) pour prendre rdv, ils changeront d’avis. L’administration, ça présente toujours mieux quand on n’a pas y affaire.

    • franchement, rdv facile sur keldoc dans un vaccinodrome. Une fois sur place, super efficace et très rapide. Je pense que certains aiment juste se plaindre et d’autres essaient de trouver des raisons pour dire tout le mal qu’ils pensent du système.

      • Là, pour le coup, je suis d’accord avec vous. Mais on est mi-mai, heureusement que, enfin, ça fonctionne. Pour ma belle-mère oui on a ramé pour la faire vacciner, parce que oui au début, c’était galère, appels sur appels.

        • Ben oui pas de vaccin, géré par l’Europe, rien que la France n’aurait pu faire. Après, les jérémiades d’un peuple qui ne veut pas se vacciner mais qui se permet de juger la vaccination, ça me fait mourir de rire.

  • Encore une image du français râleur ! Je fais partie de vieux, je connais plein de vieux, amis, ex-collègues, parents, …. et tous sont passés à la vaccination sans problème. Idem pour les plus jeunes jusqu’à ma petite fille de 20 ans qui a eu sa 1ère dose hier.
    On voit bien dans le tableau que les réponses sont politiques et n’ont rien à voir avec la réalité du terrain.

  • Quel déprime. Si la très grande majorité n’a pas conscience de l’accident industriel qu’est cette « campagne », depuis le choix, politique, de cesser de la sous traiter a Bruxelles, depuis le choix d’un document de 46 pages a faire signer, depuis le choix d’annoncer via notre chèr(e) president que l’AZ est quasi ineffectif, depuis les AR apeurés, depuis les couacs a répétitions dans la logistique et distribution… Si ce sondage est sérieux, quel déprime… Je préfère l’inevitable https://www.youtube.com/watch?v=-Nt8A7Y_NvQ pour sourire, jaune.

  • La très libéral Corée du Sud avec ses 7% de vaccinés fait vraiment pitié, que dire du Japon et ses 4% ou la Suisse moins bonne que la France. lol

    • Combien de morts en Corée du Sud ? Combien au Japon ? Alors pour eux, il n’y a pas d’urgence à se faire vacciner, voyons, ceci explique cela.

      • on parle de campagne de vaccination et vous changez le sujet sur le nombre de morts. Au niveau vaccination, ces pays sont une catastrophe bien pire que la France

    • c’est clair qu’ils sont moins cons, des peuples qui respectent les règles et qui n’ont pas remis en cause l’existence du virus à dire que c’était pas grave. Confinement dur, enfermement des cas positifs, je n’ose même pas imager ce que ce site aurait dit si on avait enfermé les gens dans des hôtels contre leur volonté. On aurait eu droit au bal des pleureuses

  • Article « intéressant ».. les commentaires semblent bien démontrer qu’il y a beaucoup de Français qui ne sont pas si cons que cela… appréciation distillée par l’article de G-M. Thermeau… Ici ‘est quand même pas très « pointu » (pour ne pas répéter c…) d’aller juger de l’indice d’efficacité d’un système – fut il centralisé – de se référer à une enquête aux reflets éminemment partisans. Si on prend d’autres sujets comme par exemple la libéralisation du cannabis ou la limitation de la vitesse à 80 hors grands axes.. il est fort probable que les réponses statistiques soient assez voisines. IL est intéressant de noter que bon nombre de commentaires relèvent que la gestion de la pandémie ne colle pas très bien à la carte d’orientation libérale à dirigiste des pays. Et ce n’est surtout pas en se référant au bulletin quotidien du Worldometer Coronavirus que l’on peut établir des comparaisons indiscutables entre différents pays.
    Article court qui s’inscrit bien dans le courte période Ascension – Pentecôte

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le monde des entreprises ne cesse de se transformer depuis des décennies. C’est sa nature. Il le fait dans un processus que l’on peut appeler « de responsabilisation », d’innovation sociale, de raison d’être et d’alignement de tous sur celle-ci. Ainsi, de nombreux collaborateurs se retrouvent désormais dans un contexte nouveau, fondé sur un management constitutionnel. Mais, hors de l’entreprise, ils continuent de vivre tout autre chose. Une situation mise en lumière par la crise sanitaire que nous traversons. Celle-ci a servi de révélateur à ... Poursuivre la lecture

1
Sauvegarder cet article

Faut-il rembourser les traitements des malades de la Covid qui ont refusé de se faire vacciner ? Le directeur général de l’AP-HP Martin Hirsch s’interroge. Cette question a pourtant de quoi choquer même un provax convaincu. Parce qu’elle quitte le débat scientifique pour s’engouffrer dans celui de la moralisation des soins, jusque-là essentiellement nourri par les courants antichoix se demandant si les IVG devraient être à la charge du contribuable dès lors que des moyens contraceptifs auraient pu les éviter. Dans les deux cas de figure, la l... Poursuivre la lecture

Le président Macron a reconnu ce mois-ci avoir bien envie d’emmerder les non-vaccinés. Et déjà en juillet 2021, il assumait d’ailleurs pleinement de leur accorder moins de droits qu’au reste de la population française :

Partout nous aurons la même démarche : reconnaitre le civisme et faire porter les restrictions sur les non-vaccinés plutôt que sur tous.

Nous ne nous étonnerons donc pas que l’instillation pernicieuse de ce poison idéologique fasse des émules, et que l’on lise de ci de là des incitations à faire payer leurs soins... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles