Papa Castex nous explique comment combattre le méchant virus

Depuis le début de la crise, la classe politique a fait le choix d’une communication paternaliste, qui simplifie au maximum les enjeux, donne les manettes à la bureaucratie, parfois jusqu’au mensonge d’État.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Screenshot de Jean Castex ovationné à l'Assemblée pour sa première prise de parole - AFP Images

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Papa Castex nous explique comment combattre le méchant virus

Publié le 23 mars 2021
- A +

Par Frédéric Mas.

Pour masquer l’échec de l’attestation dérogatoire, Jean Castex se remet à parler aux Français comme à des enfants. « Dedans avec les miens, dehors en citoyen », la nouvelle campagne de communication du gouvernement a été dévoilée par Jean Castex ce lundi. Si elle n’habillait pas un régime aussi attentatoire aux libertés publiques, elle ferait rire aux éclats. Les réseaux sociaux se contentent d’ironiser.

La campagne vient clarifier les multiples mesures et recommandations que les dernières restrictions ont achevé de rendre obscures, même pour les esprits les mieux disposés à la servitude sanitaire.

Le langage est simple, faussement familier (les « je » de rigueur), voire approximatif (« en citoyen » sic), et tente la quadrature du cercle : faire que le citoyen ordinaire se réapproprie l’idiome bureaucratique pour en appliquer les commandements dans sa vie ordinaire, qui du coup ressemble de plus en plus à la vie de bureau.

On s’adresse aux Français comme à des enfants. Depuis le début de la crise, la classe politique a fait le choix d’une communication paternaliste, qui simplifie au maximum les enjeux, donne les manettes à la bureaucratie, parfois jusqu’au mensonge d’Etat.

Parce que les experts ne s’estiment pas tenus de rendre des comptes aux citoyens qu’ils jugent incompétents, ils « communiquent » plus qu’ils n’expliquent. La communication suppose une relation inégale d’administrateurs à administrés, la seconde une relation égale de citoyens à citoyens. Dans le premier cas, nous sommes dans un État bureaucratique, dans le second, une démocratie fonctionnelle.

Esquisse d’un néorépublicanisme sanitaire

Sous la plume du bureaucrate l’espace public devient la chasse gardée du républicanisme citoyen, dont le rôle aujourd’hui consiste à contrôler les conduites et les comportements déviants du nouvel ordre sanitaire. Au sein des foyers, les interdictions et les réglementations deviennent injonctions morales à l’anomie sociale.

Ne socialisez pas, ne rencontrez personne, n’invitez personne. La raison ? Le risque de contamination, de prophylaxie, de circulation d’un virus qui n’en finit pas de muter. La nouvelle morale civique commune veut l’égalité dans la servitude, et confine les libertés aux espaces privés. Les contrevenants sont les nouveaux traîtres à la nation.

Et encore. On sent bien que les recommandations morales du gouvernement voudraient bien aussi faire sauter ce verrou pour étendre son empire sur les familles et les individus dans ce qu’ils ont de plus intimes.

Voir les commentaires (34)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (34)
  • Vous n’avez pas autre chose que des tweets dans votre dossier?
    Parce que franchement, on n’est pas obligé de savoir ce qui se passe sur ce réseau social de merde.

  • Les Marx brothers commencent a nous gonfler, dire que si ils n’avaient pas interdit de soigner on ne se serait même pas aperçu qu’un nouveau virus sévissait, on vivrait comme avant avec plein de parents encore en vie.

    • Je vois que comme moi vous auriez des plutôt fait confiance au Pr Raoul qu’aux pieds nickelés médiatisés

  • Je ne résiste pas à répéter la merveilleuse trouvaille de je-ne-sais-qui pour remplacer le slogan du gouvernement :
    « Dedans avec Durex, dehors avec Castex »

  • Le mensonge permanent

  • Je fais le pari qu’un jour, le gouvernement nous expliquera comment utiliser du papier toilette, à grand renfort d’affiches dans le metro, de clips à la télé, et de petits jingles à la radio

  • Papa Castex devrait plutôt nous expliquer:
    – Combien de tests de chaque type réalisés chaque jour: Nb inconnu pour chaque,
    – Combien de tests positifs ( Nb sans marge erreur): 20 à 30000/j
    – Combien ont les 1° symptômes ( à soigner d’urgence): inconnu



    – Après un vaste trou dans les données, on a:
    – Hospitalisations journalières: variables selon les sources?
    – Dont entrées en réa: variables également selon les sources!
    – Ensuite c’est du lourd: Nb de décès/j, Nb cumulés etc…..

    Conclusion: Si vous vous sentez malade, foncez dans votre stock d’hydroxychloroquine et d’antibio, sans en référer à personne, sinon vous êtes morts.

    • Pour le nombre d’hospitalisation c’est compliqué car nos bureaucrates hospitaliers font tout pour les gonfler. Dernier exemple où je travaille : les patients qui rentre sont testés systématiquement (PCR bien sûr, ça laisse de la marge). Si positif, même en absence de symptômes, ce qui est pratiquement toujours le cas, on les dirige vers l’unité Covid, voire la réa même en l’absence d’oxygénorequérance. La raison, avouée dans les offices : facturer un maximum de séjour covid… Et tout le monde cautionne.

  • Un autre truc qui m’a interpellé dès le départ:
    On a interdit le traitement de Raoult sous prétexte qu’il n’était peut-être pas efficace et qu’il aurait au mieux un effet placebo. Ensuite on a justifié son interdiction en prétendant qu’il présentait un danger ( que dire alors des millions de personnes ( suicidaires sans doute?) qui utilisent ce produit dans le monde entier, sans aucun inconvénient depuis des décennies?
    On préfère donc ne pas soigner, d’où les nombreux morts du covid.

    Je me demande alors pourquoi on n’a pas encore interdit l’homéopathie?

    • Bah, ils ont eu l’enseignement de la grippe espagnole, personne ne meurt de la grippe mais des conséquences, pas d’antibiotiques pour soigner les victimes de la grippe espagnole, des millions de morts. Pour ce virus très voisin, ils ont compris ce qu’il fallait faire, interdire les soins, merci l’équipe de sa lo pards.

      • ils ont interdits les soins?? allez dire ça aux soignants…

        écoutez le débat ici.. serait autoriser la pratique « libre » de la médecine et laisser le marché décider…pourquoi pas…

        le débat sur les soins n’est même pas interne,, les médecins n’ont jamais été aptes à juger l’efficacité de leurs traitements , c’est une des découvertes SCIENTIFIQUE qui a permis le progrès!!!

        ce sont avant tout désormais des établisseurs de diagnostics doublé de psychologues. avec un concept du diagnostic reposant le plus possible sur des elements physiques et objectifs.. ce qui explique d’ailleurs l’insatisfaction de beaucoup de patients quand on leur déclare qu’ils ne sont pas « malades »…

        mais merde soyez cohérent dans vos révoltes, vous voulez la liberté médicale, qui implique d’ailleurs que n’importe qui peut s’installer médecin.. pourquoi pas;.

        mais pas je veux les avantages du statut mais pas les inconvénients…

        quand on met légume bio à l’entrée de son magasin on vend du légume conforme au cahier des charges du bio…

      • Il me semble qu’un bon médecin doit:
        1/ se rappeler de se qu’il a appris. Connaissance.
        2/ être intuitif pour établir un diagnostic.
        3/mettre en relation ses connaissances, son intuition avec ce qu’il a dans sa « boîte à outils » ( médicaments) au profit du patient tout en restant baigné de doute de façon à assurer une surveillance permettant des ajustements au jour le jour.

    • interdit?

      non, vous biaisez le débat..
      raoult est médecin , appartient à une corporation qui reçoit un tampon approuvé par l’etat et la sécu..

      en gros médecine testée et approuvée….
      et il est par ailleurs scientifique… à savoir argument d’autorité poubelle,

      les vitamines c’est vital ..et dangereux…
      en général les médicaments sont TOUS dangereux..

      • Un mauvais dosage est dangereux ( comme la vitesse inadaptée en voiture)! Et alors, est-ce une raison pour interdire des médicaments?

  • sait que cet imbécile de Castex a présidé aux derniers efforts de cette caste indigne pour saboter encore plus la santé publique avec encore plus de règles stupides et de lois qui ont aidé le virus à se propager dans le pays et aboutir à un nombre de morts excessif, tout ce qu’il peut dire est à mettre au cabinet (comme disait le Misanthrope à son interlocuteur, médiocre versificateur).

  • Papa Castex…
    (Big) Mutti.
    Décidément.
    Orwell, anyone?

    • Ne jamais oublier que cet olibrius de Castex fut celui qui a présidé au plus récent sabotage du système de soins français, démarré il y a 40 ans. Nous étions premier, nous somme maintenant au 24ème rang dans le monde en matière de santé.

  • Que de ressemblances avec le petainisme.

  • on ne résout pas les problèmes avec ceux qui les créent.

  • Nous sommes clairement en mode CCCP. Cette bande de branquignols espère toujours contrôler tous les aspects de nos vies. Et vu la passivité des français, on les comprend.
    CPEF et définitivement

  • « On s’adresse aux Français comme à des enfants. »
    Non, comme à des débiles. Jamais je n’ai parlé ainsi à mes enfants ou à mes petits enfants.
    En choisissant Castex, Macron a fait preuve d’un immense mépris envers les Français.
    Il ne faudra jamais oublier tout ce qu’on a subi depuis un an, attestations, intrusion dans notre vie privée, inorganisation totale, l’arrogance de Véran, l’autoritarisme clownesque de Castex…
    Pour 2022, je propose un slogan pour Macron et sa bande:
    « Dehors avec les tiens »

    • Comme ces sénateurs en délégation en Suisse qui parlaient de plus en plus lentement comme à des debiles profonds pour expliquer qu’il fallait plus de dépenses publiques pour lutter contre le chômage alors que la Suisse a le plein emploi depuis des décennies.

    • Montrez Knock aux enfants (la version avec Jouvet) et laissez les commenter le discours Castex/Véran même en 6ème ça percute vite.

  • Les français sont des veaux, donc des enfants.CQFD

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
photo de Greta Thunberg au milieu d'une foule
1
Sauvegarder cet article

L’écologisme comme idéologie illibérale avait trouvé son égérie avec Greta Thunberg, mais il semblerait, autant par commodité que par opportunité, que sa rhétorique ait glissé de l’antiscience au scientisme le plus étroit.

Pour Jean-Paul Oury, qui signe un essai au titre évocateur Greta a ressuscité Einstein, c’est désormais au nom du « progrès scientifique » bien compris que les écolos cherchent à imposer leur vision du monde à l’ensemble de la population.

 

La « science » comme idéologie

La « science » dont se récl... Poursuivre la lecture

Illustration de personne portant un masque anti covid
10
Sauvegarder cet article

The Atlantic, vénérable mensuel fondé au XIXe siècle, a récemment fait paraître un article d’Emily Oster qui a largement défrayé la chronique : dans « Let’s declare a pandemic amnestie » (déclarons une amnistie pour la pandémie), l’auteur tente d’aligner quelques arguments en faveur d’un pardon général pour tous ceux qui, pendant la pandémie, ont pris les décisions – y compris les plus farfelues  – au motif essentiel que chacun a cru faire du mieux qu’il a pu avec le peu d’informations dont il disposait.

L’article, sobrement chapeauté ... Poursuivre la lecture

Par Marc Loriol.

Classer les salariés en « générations X, Y, ou Z » pose question. On s’aperçoit bien vite qu’il n’y a pas d’accord sur les limites chronologiques ou sur les qualités et défauts supposés de chaque génération : vivre à une même époque ne suffit pas à définir une expérience commune à toute une classe d’âge et les enquêtes empiriques vont à l’encontre des clichés sur une supposée spécificité des jeunes générations. Les boomers se sont, par exemple, vus reprocher dans les années 1970 certains traits communs avec ceux attrib... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles