Anne Hidalgo en campagne : y a-t-il un pilote dans l’avion à Paris ?

Raconté avec humour, le périple d’Anne Hidalgo qui sillonne la France, en campagne. Mais arrivera-t-elle à séduire les Français ? Opinion.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Anne Hidalgo BY Human Rights for All FIDH (CC BY-NC-ND 2.0)'

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Anne Hidalgo en campagne : y a-t-il un pilote dans l’avion à Paris ?

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 21 mars 2021
- A +

Par Aurélien Véron.

Paris tangue. Les arbres et autres glycines centenaires tombent aussi vite que le béton grimpe. Les chantiers s’enlisent et la confusion gagne à tous les étages. La majorité se déchire au point de voir les élus vegans se transformer en féroces carnassiers dans les couloirs de l’Hôtel de Ville. Paris se fracture, mais voilà. Anne Hidalgo a la tête ailleurs.

Même pendant les interminables conseils de Paris, elle est présente sans vraiment être là. Elle pointe le bout de son nez deux ou trois heures tout au plus sur trois jours de débats passionnants sur la pêche au vif, le suivi de l’endométriose et l’aide à l’enclave arménienne du Haut-Karabakh.

Anne Hidalgo sillonne la France

Elle a confié les manettes à son premier adjoint, mais sans le mode d’emploi. Quand il a proposé un confinement dur de trois semaines pour Paris, elle s’est empressée de le désavouer publiquement devant l’indignation générale, bien qu’elle soit très probablement à l’origine de cette fausse bonne idée.

Anne Hidalgo veut voyager. L’attrait du grand large sans doute. D’abord Nancy, ensuite Douai puis Bordeaux malgré le confinement. A ce rythme, elle pourrait quasiment écrire un nouveau guide de voyage à la campagne. Ou plutôt en campagne, car elle ne s’en cache plus. Elle se verrait bien candidate à l’Élysée en 2022. Voilà pourquoi on ne l’a pas vue en Falcon comme en 2019 pour le Tour de France. Cette fois, elle prend le train pour la photo.

Finie la bamboche, il faut la jouer ascétique éco-responsable. Rutabaga et quinoa à chaque repas, et jus de pomme bio non filtré. Il faut dire que c’est une maline, Anne Hidalgo. Elle a déjà fait la nique deux fois à la droite parisienne en fédérant toutes les composantes en principe incompatibles de la gauche, sauvée la dernière fois par une triangulaire. Pourquoi ne pas tenter sa chance à l’échelle nationale ? Même si elle n’est pas dans le bon tempo, sur un malentendu…

Quand elle a fait comprendre au pays qu’à Paris à 18 heures, on n’est qu’en milieu d’après-midi, la province a eu la digestion difficile. Elle est mal passée, l’image des bouseux qui rentrent pour l’Angélus, un bol de soupe et puis dodo. Il va falloir lui expliquer qu’il y a l’électricité et l’eau courante au-delà du périph.

À l’approche des 150 ans de la Commune, Anne Hidalgo devait être plongée dans la description de la paysannerie par Gustave Courbet (délégué à la Culture sous la Commune). Il faut comprendre qu’elle compte beaucoup sur le récit arrangé de ces 72 jours pour tenter de recomposer l’union de la gauche à Paris. Avec son alliance inflammable, elle ne devrait pas oublier qu’à la fin, les Communards ont brûlé l’Hôtel de Ville, le Conseil d’Etat et le Palais des Tuileries (arrêtés dans leur élan avant de faire flamber le Louvre en entier).

Bref aux heures de bureau, alors que l’Hôtel de Ville est en pleine effervescence, elle sillonne la France. À défaut d’avoir des idées, son premier objectif, c’est de rassembler. Du dernier bastion de la gauche universaliste et favorable à l’économie sociale de marché aux illuminés d’EELV, sans oublier une espèce en voie de disparition : le parti communiste français.

Elle a toutefois compris que la donne avait un peu changé depuis les dernières municipales. Les écolos l’attendent dorénavant le couteau entre les dents.

Choc avec les écolos ?

En remportant plusieurs grandes villes, ils ont eu la folie des grandeurs. Ils se sont dit que l’heure de la révolution décroissante était venue. Finie la viande dans les cantines, terminée la culture élitiste qui se croit tout permis, à mort le tour de France commercial et sexiste, place aux sapins de Noël en planches de récup’ et au repli sur un localisme radical et collectiviste.

Le choc culturel avec les socialistes promet d’être rude. Ils vont devoir oublier le luxe ostentatoire et les bons cigares, les costumes sur mesure, les bonnes tables et les soirées olé-olé. C’est ceinture-bretelles avec les écolos.

Il faut s’exprimer en langage inclusif, décolonial et intersectionnel. Et devenir expert en toilettes sèches à pompe solaire, en ornithologie urbaine, en mobilier urbain recyclé, en débitumage, en espace dégenré de participation citoyenne et en compost.

À ce stade, le périple d’Anne Hidalgo en France profonde risque de s’apparenter davantage à une plongée au Cœur des Ténèbres. Disons-le, les Français ne sont pas encore totalement séduits par l’ambassadrice du boboïsme parisien qu’un sondage place à 6 %.

Son rejet obsessionnel de la voiture n’est pas du goût de tous dans un pays qui en fait son premier mode de déplacement. Sa nouvelle grammaire urbaine fait rire dans toutes les chaumières de France. Les Français ont déjà les ronds-points, ils ne vont pas se taper l’urbanisme tactique en rab.

Et puis qui rêve de voir débarquer sa déco à base de palettes, de barres de traverse et de cageots recyclés dans nos beaux terroirs ? Sans parler de son appétence pour les camps de migrants dont elle a fait un produit d’appel.

En tout cas Paris, c’est fini. Place à Anne l’exploratrice.

Voir les commentaires (39)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (39)
  • Un confinement sélectif, pour la garder à Paris – à la prison de la Roquette pour commémorer les otages de cette Commune qu’elle aime tant

  • Et voilà, son teston commence à exploser…
    Il est à souhaiter que les français se réveillent et réalisent que elle et toute sa clique d’écolos et pseudo écolos sont un réel danger pour la france et vont nous faire reculer au pays des puissances mondiales.
    Alors que beaucoup de pays européens croissent, la france croasse, s’enfonce et se complaît dans sa médiocrité, encouragée par ses politiques qui sont plus intéressés par leur carrière personnelle que par le devenir et l’essor du pays.
    Haro sur la police, mise en valeur des minorités, encouragement de la paresse, dévalorisation du travail, démotivation du peuple, et j’en passe.
    Toute cette politique est mise en œuvre et encouragée par la hidalgo et ses équipes, il faut que les gens se réveillent et réalisent à quel point elle est dangereuse car elle n’aurait pas fini de prendre des décisions plus qu’absurdes en cas d’élection

  • la place de cette femme est en haut d’une église ; c’est là ousqu’on met les cloches ;

  • Il y a quand même 6% de gens qui seraient prêts à voter pour elle! Affligeant, consternant.
    Le pire étant qu’elle se considérable même comme présidentiable. Comme dirait Audiard , les c…. ça osent tout, même se présenter à l’élection présidentielle.
    J’attend la candidature de Nabila

    • 6% non ça irait,

    • Mais si elle se présente le pourcentage augmentera. Ce qui est sidérant en fait c’est que le bulletin de vote (démocratie) soit permis à tous ceux qui n’ont pas de recul. L’électeur est pris en otage, c’est un veau dirait un certain personnage, qui n’est qu’utile une fois tous les 5 ans. Après l’apprentissage à la démocratie-sanitaire on va passer à la démocratie-verte décroissante et sans électricité, où les salariés du secteur automobile deviendront des fonctionnaires écologistes par exemple
      C’est assez drôle je crois revivre l’ouvrage d’Ayn Rand écrit il y a 70 ans, dont le personnage Wesley Mouch pourrait convenir à Mme Hidalgo

    • Nabila, je voterai pour elle sans hésiter: elle parle du Bitcoin en bien 🙂

    • Oui, 6% ça me paraît beaucoup! A part les bobos parisiens à vélo ou en trottinette électrique, je ne vois vraiment pas qui pourrait voter pour cette calamité (parlez en aux banlieusards).
      Ah si, il y a aussi les bobos de quelques villes telles que Lyon ou Bordeaux…. et encore, je me demande ce qu’ils pensent de leur nouveau maire écolo.

    • Elle a 50 % d’intentions de vote de plus que Mimollette.

  • devoir parler d’hidalgo… c’est un peu comme devoir accorder l’importance à royal.. le maire..ou autre …on sait que c’estnecessaire mais c’est fatigant voire désespérant.

    « les villes écologiques »…

    je serais curieux de voir le budget des municipalités des communes écolo adeptes de la sobriété , les impots doivent être en chute libre non?

  • J’ai entendu dire que la direction du Tour de France comptait aligner autant d’équipes féminines que masculines dès l’année prochaine

  • Elle fait ce que tous les élus font. une campagne avec NOS impôts. Le pire, c’est l’emploi fictif de Pulvar qui en coulisse ne travaille qu’à la campagne d’Hidalgo et
    à la sienne sous couvert d’une fonction totalement inutile mais payée grassement….

  • L’idée même d’avoir une inspectrice du travail français à la tête de notre pays me glace le sang !

    • question , si je vous demande d’imaginer ce que pourrait être un boulot appelé  » inspecteur du travail »…

      c’est un flic qui ne porte pas son nom.. veillant à l’application de lois reposant sur l’idée que tout salarié est une victime.

  • Hidalgo n’osera pas se présenter, je fais le pari

  • Avec ses comorbilites cervicales elle doit être vaccinée au moins 4 fois, 2 fois comme femme 2 fois comme maire… Mais elle a toutes ses chances lors de la présidentielle sauf qu’une autre miss France et de sang royal veut également la couronne, le combat des deux anes va être homérique.

  • Je n’irai pas voter en 2022.
    Quoiqu’il arrive.
    Mais si, par la plus grande des tragédies dont l’Histoire a le secret, nous avions Le Pen-Hidalgo au second tour, je me ferai violence.
    Pour barrer la route à Hidalgo.

    • Idem. Question de dignité.

    • et tous les bien pensant se sentent dégagés de la nécessité de lire vos commentaires, selon la règle , c’est un salaud voyons… et un salaud ça dit des des menteries et cie..

      puis suit le mouvement » le pen n’est pas mon président »..

  • Quand l’Anne tond les Parisiens 😉

  • quand même…à sa décharge…les gens demandent des trucs délirants aux élus… et évidemment il se trouve toujours des têtes gonflables pour relever le défi…
    les maires des plus petites communes désormais prennent en charge des trucs qui ferait fuir n’importe qui d’autre ..

    un menu de cantine désormais doit être écologique, solidaire, social, local, « bon », laïque, semi végan, mais ouvert à la diversité…nutritionnel, hygiénique, individualisé mais commun et fédérateur etc etc…pour le moins cher possible .

    et les gens en redemande, et il se trouve toujours des gens pour relever le « défi ».. tout en se plaignant d’ailleurs de la charge que ça représente..

  • je pense que l’honneté oblige à rappeler les succès de hidalgo à la mairie de paris..

    elle a fait des trucs.

    et puis quand même france allemagne 82.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
ntf
0
Sauvegarder cet article

Les cours des cryptomonnaies ont fortement baissé ces dernières semaines. La nature cyclique de ce nouveau type d'actif est bien connue même si l'ampleur de la baisse a surpris et démotivé de nombreux observateurs et spéculateurs. Beaucoup d'amateurs de la technologie blockchain sur laquelle repose ces projets y voient néanmoins l'occasion de continuer à construire un écosystème dans une optique plus long-termiste, persuadés que la situation redeviendra plus favorable.

 

Que sont les NFT (non-fungible token)

Une des applica... Poursuivre la lecture

Ce qui s'est passé aux abords du Stade de France, samedi 28 mai 2022, pour la finale de la ligue des champions[1. Cette finale aurait dû avoir lieu à Saint-Pétersbourg.] opposant Liverpool au Real de Madrid, est malheureusement emblématique d'une France qui part à vau-l'eau.

Pour fuir leurs responsabilités, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, et la ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra, ont rejeté la faute sur la prétendue détention de 30 000 à 40 000 billets non valables par des supporters anglais.

Un peu d'arithmé... Poursuivre la lecture

Anne Hidalgo prétend verdir Paris, mais les riverains de la tour Eiffel ont comme un doute. Des dizaines d'arbres centenaires qui jouxtent le monument sont sous la menace d'être abattus par la mairie de Paris pour étendre les services liés à la vénérable vieille dame de fer. Au grand dam des Parisiens qui vivent aux alentours, l'îlot de nature perdu dans l'océan de béton pourrait laisser la place à une "bagagerie", c'est-à-dire des bâtiments essentiellement commerciaux.

Pourquoi faut-il absolument éviter les travau... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles