Confinement : la messe de Noël sera-t-elle virtuelle ?

OPINION : nous ne demandons de traitement de faveur par rapport aux commerçants, professionnels du tourisme, de l’événementiel, de la restauration… Nous demandons la liberté, tout simplement, pour tous.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Christmas Mass 2009 at St. Jude R. C. Church (SSPX) By: Jim, the Photographer - CC BY 2.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Confinement : la messe de Noël sera-t-elle virtuelle ?

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 8 décembre 2020
- A +

Par Constance Mas.

Parmi les recommandations de la Commission européenne, l’une d’entre elles a suscité de vives réactions, celle concernant les messes de Noël. À y regarder de près, il ne s’agit pourtant que d’un court paragraphe assez vague, conseillant pêle-mêle d’éviter les « grandes » cérémonies religieuses, de les regarder à la télévision, de délimiter le public en espaces réservés aux « bulles familiales » et de ne pas chanter.

Si cette phrase choque, c’est qu’elle illustre comment les dirigeants européens prétendent régenter la pratique religieuse tout en étalant leur ignorance de sa réalité, piétinant au passage la liberté de culte sous couvert de recommandations sanitaires dont on peut douter de la pertinence.

La Commission européenne vise Noël

Bien que la Commission européenne parle sobrement de « cérémonies », soyons clairs, c’est la fête de Noël qui est visée – il n’y a guère d’autre fête religieuse de « fin d’année », si ce n’est la fête toute familiale de Hanouka qui ne donne pas lieu à des cérémonies particulières.

On peut se demander pourquoi la Commission juge pertinent de donner des directives concernant la messe de Noël : l’hypothèse la plus probable est que les commissaires n’y connaissent rien. Il semblerait que, comme le gouvernement français, ils n’aient jamais mis les pieds dans une cathédrale, puisqu’ils pensent judicieux de conseiller d’éviter d’assister à de « grands offices ».

La messe de Noël serait-elle plus dangereuse à quatre cents dans un bâtiment de deux mille mètres carrés et trente mètres de plafond qu’à vingt dans une chapelle de village ? Les messes célébrées à l’occasion de Noël ne sont pas différentes des autres, ce qui est sanitairement acceptable pour les unes le sera donc pour les autres… à moins que le virus ait une affection particulière pour « Douce Nuit » ou « Minuit Chrétiens » ?

Notons qu’il y a plusieurs messes pour fêter la Nativité, avec chacune leurs lectures : celle de la veille au soir, celle de la nuit, celle de l’aurore, celle du jour.

Ce sera une façon toute trouvée de multiplier les messes et répartir l’assistance, et cela donnera l’occasion à nos contemporains de découvrir autre chose que la traditionnelle messe de « minuit », souvent dédoublée en une messe de 18 heures pour les enfants (et ceux qui préfèrent réveillonner après) et une messe tardive (pour ceux qui préfèrent réveillonner avant).

Et comme la raison de leur présence à cette messe est souvent de faire plaisir à mamie, on lui souhaite d’être autorisée dans la « bulle familiale » plutôt que de faire banc à part après avoir mangé sa demi bûche seule dans la cuisine…

Encore une restriction des libertés ?

Espérons que les différents gouvernements nationaux ne saisiront pas la perche tendue pour restreindre encore un peu plus notre liberté d’assister à la messe le jour de Noël. En France, le gouvernement n’a pas attendu l’Europe pour légiférer, ou du moins tenter de légiférer avant que le Conseil d’État ne lui rappelle sèchement que la liberté de culte n’était pas optionnelle et que la jauge de trente personnes était totalement injustifiable.

On aurait aimé qu’il le fasse un peu plus tôt, plutôt que de juger que la situation sanitaire justifiait la restriction de la liberté de culte, en même temps que bien d’autres libertés fondamentales – pour lesquelles on attend toujours celui qui osera signaler que leur restriction n’est pas légale non plus.

Car c’est bien limiter la liberté de culte que de condamner les catholiques à assister à la messe « à la télé ». La messe dominicale n’est pas un spectacle, et n’en déplaise à nos virtuoses des listes de produits essentiels, elle n’est pas accessoire mais vitale pour un catholique.

L’eucharistie, c’est Dieu qui se rend réellement présent sous les espèces du pain et du vin, qui se donne comme nourriture pour notre âme. Et nous avons bien besoin d’être nourris et fortifiés en ces temps difficiles.

Quelle ironie terrible que de proposer une « messe » virtuelle pour fêter l’Incarnation, c’est-à-dire Dieu qui se fait Homme, qui veut visiter notre monde et « habiter parmi nous », comme nous l’entendons dans l’Évangile de la messe du jour de Noël.

Et quelle cruauté, après avoir privé les chrétiens de fêter Pâques, c’est-à-dire la Résurrection, la victoire de la Vie sur la mort, de vouloir les priver de fêter la naissance du Christ, c’est-à-dire la venue du Sauveur. Certes, nos dirigeants n’y croient plus, à ce Salut, ils préfèrent s’en remettre au sacro-saint hôpital public, aux comités d’experts et aux laboratoires pharmaceutiques. Cela ne les intéresse pas tellement, ce Dieu qui choisit pour nous sauver d’assumer la condition humaine dans toute sa fragilité et dans toute sa dureté, de la mangeoire de Bethléem jusqu’au Calvaire.

Nous ne leur demandons pas d’y croire, ni même de comprendre, nous demandons la liberté de pratiquer notre religion sans qu’ils s’en mêlent.

Nous ne demandons pas de jauges exceptionnelles pour un jour, ni de traitement de faveur par rapport aux commerçants, professionnels du tourisme, de l’événementiel, de la restauration… Nous demandons la liberté, tout simplement, pour tous.

Pour reprendre les mots de l’archevêque de Paris : « ça suffit, il faut arrêter de nous infantiliser ! » Nous demandons la liberté… est-ce vraiment trop demander ?

Voir les commentaires (24)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (24)
  • Joli plaidoyer 🙂

  • Oui mais Noel et le Réveillon se passeront at home…Pourquoi ..???..parce que au vu des comportements des un et des autres ces deux derniers week-end et bien la pandémie va repartir , il ne peut en être autrement…Nous voulons notre liberté , l’état nous la spolie…Mais en réalité nous nous la spolions et nous mettons sur les dos de l’état notre faible responsabilité et notre civisme défaillant…Alors Macron s’en ira et ne fera pas un second mandat ,impossible si les fêtes de fin d’année sont décalées à Pâques….Et Marine arrive en 2022…C’est au fond ce que les français souhaitent inconsciemment ….Le sanitaire en 2020 , l’économique en 2021 et le politique en 2022…Sombres nuages sur la France…

    • « Mais en réalité nous nous la spolions et nous mettons sur les dos de l’état notre faible responsabilité et notre civisme défaillant… »

      N’importe quoi !

      • @Breizh…peut-être mais quand vous voyez les images de la station de Verbier en Suisse où 200 skieurs s’agglutinent pour agripper de malheureux tire-fesse c’est à pleurer..du coup le canton ferme les remontées ..il n’était pas très difficile de garder un peu de distance..

        • Chaque fois qu’on nous a dit « ahhhlalalaaa, c’est pas bien ça », la fête de la musique, la fête clandestine, et j’en oublie, y a-t-il eu ensuite « cluster » ? Non, sinon vous pensez bien qu’on nous l’aurait dit et redit à la sacro-sainte télé.
          Laissez les gens s’agglutiner en bas des tire-fesses, déjà au moins ils ont des gants, elle est pas belle la vie ?
          3e vague il y aura, soit parce qu’il y a toujours une 3e vague, soit parce qu’on a décidé déjà qu’il y en aurait une et on vous donnera les chiffres qui vous le prouveront (les fameux nouveaux cas qui sont tout sauf nouveaux).
          Et comme beaucoup d’ânes, vous irez bêler (âne et mouton donc) que c’est la faute des skieurs, oubliant d’une part que c’est ainsi tous les ans, et surtout surtout d’autre part que ce gouvernement est minable. Ce qui les arrange bien d’ailleurs, ils vous indiquent sur quelle catégorie de personnes vous pourrez taper, mais ne prenez surtout pas le temps de réfléchir à ce que eux n’ont pas fait.

    • Incroyable. In fine, le plus gros problème que vous voyez dans cette comédie absurde du covid, c’est que le vilain épouvantail apprivoisé de l’oligarchie gagne la présidentielle. Je ne sais que vous dire. Allez vite vous faire vacciner contre la pensée indépendante, vous risquez d’attraper quelque chose de pas civique en trollant un site libéral.

    • Les mesures sociales et liberticides n’ont aucun effet sur l’épidémie, des études le prouvent. Les virus vivent leur vie ce qui se traduit par des courbes en cloche. L’homme doit rester humble devant la nature et ne pas penser qu’il peut tout.
      De plus il ne faut pas paniquer devant le nombre de testés positifs, nombreux ne sont pas malades ni même contagieux. Et les malades soignés précocement guérissent rapidement. Le gouvernement et les médias répandent la peur panique , il faut retrouver la sérénité.

      • Les malades soignés précocement guérissent..un ami qui allait très bien la veille s’est retrouvé au petit matin avec des douleurs musculaires +++ et de la fièvre…COVID+ …adepte de Raoult ,il prend HCQ et Azithro…Depuis une semaine il est toujours à plat , tousse etc etc et plus aucun goût et odorat..Il va guérir bien évidemment mais cela va lui prendre 15 jours et rien ne dit qu’ensuite il soit en très bonne santé..L’essoufflement perdure longtemps…il a 37 ans…donc non tous les malades ne guérissent pas rapidement…

        • Une grippe en 5 jours vous êtes sur pieds…..et pas de complications comme ce COVID

          • Une « bonne » grippe, vous n’êtes pas sur pieds en 5 jours. C’est beaucoup plus long (selon les années) et on a tendance à l’oublier.

          • C’est d’ailleurs comme ça qu’elle tue de 10 à 20 000 personnes chaque année. Et qu’elle sature les hôpitaux, les urgences et les réa chaque année, mais en 5 jours, sur pied. Sauf bien sûr pour les autres, ceux qui passent des mois à l’hôpital où ceux qui en ressortent les pieds devant… D’ailleurs, statistiquement si vous avez moins de 58 ans la gripe tue plus que le COVID… Après, ça s’inverse.

          • Je ne comprends pas, cet ami était dans les remontées mécaniques ?
            On a tous des exemples comme le vôtre ou inverse. Le mien : une demoiselle de 22 ans, toux, courbatures, perte goût et odorat, à plat, hop test : positif. Sa mère étant immuno-depressive, toute la famille fait une prise de sang. La fille : négative (mdrrr). La mère : positive : à plat 15 jours, et hop ça repart.
            Donc oui les amis, allez au ski et à la messe si vous en avez envie, vivez, n’écoutez pas les pleutres qui veulent vous commander et oublient qu’à l’heure actuelle…. ben on ne sait pas éviter cette maladie, si vous devez l’attraper, vous l’attraperez.

            • Vous avez raison..Mais évitez de la transmettre à d’autres…!!! Masque , gel et distance..on le répète sans arrêt…C’est la seule chose qui vous est demandé ..c’est si compliqué..????? Juste penser à l’autre…

              • Pourquoi ceux qui craignent la maladie imposent-ils des restrictions aux autres au lieu de se les appliquer uniquement à eux même ? C’est pas très libéral ça ! Si ça vous embête de chopper le COVID vous pouvez éviter : confinez vous vraiment chez vous, ne sortez pas, faites vous livrer devant la porte, désinfectez tout ce qui passe icelle et surtout, surtout ne voyez personne. Portez votre masque tout votre saoul, lavez-vous tout entier au gel hydroalcoolique ou juste les mains et la probabilité pour que vous mourriez d’ennui dépassera celle que vous chopiez la maladie. Et tout ça sans emmerder personne, trop cool, non ?

              • sainté… mais je pense à l’autre. Masque, distance et gel. Que vous faut-il de plus ? Si « l’autre » l’attrape quand même, c’est donc qu’il y a une autre raison. Cet autre, déjà, respecte-t-il lui-même ces fameuses recommandations ? Car, si elles suffisent, comme vous l’affirmez, comment l’a-t-il attrapé ?

            • On peut au moins fortifier ses defenses immunitaires – comme pour la grippe: vit C et vit D…

          • @sainté
            La grippe, c’est 10 à 20000 morts par an en France dont 40% de moins de 55 ans, alors qu’il y a une vaccination pratiquée tous les ans et en priorité sur les individus à risque.
            La grippe c’est donc comme le covid.
            Et si la grippe se gère relativement bien en France (sauf pour les services hospitaliers tjrs débordés chaque hiver), c’est parce que l’Etat n’a pas mis ses gros doigts maladroits dans la gestion sanitaire des épidémies de grippe.

            • Et qu’il n’avait jamais eu, jusqu’à présent, l’idée saugrenue d’empêcher les médecins de soigner leurs patients

              • Sans HCQ la grippe hein..!!! La COVID ce sera 70 000 morts courant juin…C’est plus qu’une grippe non…???? Et pourtant c’est pas faute d’avoir été prévenu des risques..De porter un masque….etc etc…

    • C’est magnifique. Le monde entier se demande encore comment fonctionnent réellement les dynamiques épidémiques, en particulier pour les infections respiratoires. Le monde entier n’en n’a d’ailleurs aucune idée, du plus grand ponte en infectiologie au plus excellent épidémiologue (et c’est pour ça que depuis le début du COVID on a des annonces qui ne se réalisent pas, des prévisions fausses de plusieurs ordres de grandeur, etc.. ) Bien sûr ils pensent savoir, mais les faits démentent leurs modèles, leur « connaissance » et ils n’ont pas l’humilité nécessaire pour l’admettre (du moins officiellement). Mais vous, vous savez : c’est « les comportements des autres »… Et la pandémie elle suit à la lettre. Si les français se comportent mal, ça sera terrible, je vous le dis. Seule possibilité d’éviter l’apocalypse : obéir aux « sachants » et aux « puissants ». D’ailleurs, la Suède qui se comporte n’importe comment puisqu’elle n’a pas toutes ces lois, ces restrictions, ces… ben elle en est à sa 3ème vague terrible qui repart et tue tout le monde… avec le froid en plus plus personne ne va surv… heu, en fait non.

  • ils ont interdit les crèches dans les lieux publics , les sapins de noël ont faillit être interdit , pourquoi se gèneraient-ils pour interdire les messes de noël ? ce pays devient invivable ;

  • Il est sérieusement temps que les catholiques se mettent en colère. Marre de servir de punching-ball à tout ce que la France compte de tyranneaux dégénérés.

  • Non seulement « nos dirigeants n’y croient plus », mais ils sont foncièrement anti-religieux. La République s’est construite contre l’Eglise, ça ne fait que continuer. Que l’on se rappelle les propos de Peillon voulant faire disparaître l’Eglise de France.
    Il ne fallait donc pas perdre la bonne occasion du Covid…
    Défendre la vie biologique à tout prix est la nouvelle forle du matérialisme. Et ce matérialisme est profondément athée.
    Ça ne vous rappelle rien?

  • « Ne pas chanter » : ben voyons, on va se gêner. Pourtant, il est bel et bien né, le Divin Enfant.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Daniel Lacalle.

Les chiffres macro-économiques les plus récents montrent que le ralentissement chinois est beaucoup plus sévère que prévu et qu'il n'est pas seulement imputable aux confinements liés au Covid-19.

Les confinements ont un impact énorme. 26 des 31 provinces de Chine continentale connaissent une augmentation des cas de covid et la crainte d'un confinement de type shanghaien est énorme. Les informations en provenance de Shanghai prouvent que ces fermetures drastiques causent d'énormes dommages à la population. Des... Poursuivre la lecture

La campagne électorale est enfin terminée, en laissant derrière elle un goût amer.

Il nous a été demandé de choisir entre douze, puis deux nuances de socialisme débridé et irresponsable. Quelle tristesse !

D’un autre côté, cette parenthèse dans la vie politique nous aura permis de savourer une trêve plus que bienvenue dans les bombardements incessants de mesures liberticides et infantilisantes qui frappaient le pays depuis deux ans. C’est toujours ça de pris.

Le bilan est cependant d’une détresse abyssale : absolument auc... Poursuivre la lecture

1
Sauvegarder cet article

Par David Waugh. Un article de l'American Institute for Economic Research

Shanghai, la capitale financière de la Chine, qui compte 25 millions d'habitants, connaît actuellement sa troisième semaine de forte augmentation des cas de covid-19.

En réponse, le Parti communiste chinois (PCC) a mis en place des restrictions sévères à Shanghai, en envoyant une armée de travailleurs de la santé pour les faire respecter. Les citoyens ne peuvent pas quitter leur domicile. Ils ne peuvent recevoir des soins médicaux que sur présentation d'un... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles