Pour lutter contre le covid, poussez Mamie dans le cellier !

Noël doit être un moment de retrouvailles familiales, consciencieusement saboté par les peigne-girafes glorifiés du gouvernement.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Bûche de Noël by Harmony(CC BY-ND 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Pour lutter contre le covid, poussez Mamie dans le cellier !

Publié le 25 novembre 2020
- A +

par h16

Le gouvernement, on l’a amplement vu pendant cette trop longue année, est incapable de protéger ceux qui sont réellement à risque et il a même plutôt choisi la fuite en avant en instituant de façon plus expéditive que le 1jeune1solution le règne ignoble du 1retraité1rivotril.

C’est une habitude chez nos dirigeants de faire absolument tout ce qu’ils peuvent pour n’avoir pas à gérer directement les cas épineux. Ils vont même jusqu’à transformer, dès qu’ils en ont l’occasion, ce qui devrait être des recommandations de bon sens à l’échelle de l’individu en contraintes fortes et passibles de peines de prison à l’échelle de la population ; au passage, ce qui est vrai dans le domaine sanitaire l’est aussi dans d’autres domaines : si les policiers sont de plus en plus agressés, si des commissariats sont de plus en plus attaqués, alors vite, faisons une « loi sécurité » pour punir tout le monde !

Et pour justifier la chute funeste de tout le pays dans une dictature sanitaire de moins en moins consentie, ce gouvernement redouble de procédés à la qualité rapidement décroissante. C’est ainsi que les plateaux télés ne désemplissent plus d’experts indispensables aux discours improbables qu’on doit maintenant réécouter de peur d’avoir été victime d’un canular.

C’est ainsi qu’il faut se pincer après avoir entendu un de ces petits caporaux de l’Hygiène Finale dégoisant une énormité sur un plateau télévisé :

« On peut aller chez Papy et Mamie à Noël mais on ne mange pas avec eux. On coupe la bûche en deux, ils vont manger dans la cuisine et nous dans le salon… »

Mais quelle idée absolument lumineuse ! Quelle humanité, quelle chaleur, quel sens de la fête, de la proportionnalité et du réalisme dans la bouche du petit professeur, qui illustre ici de façon magistrale que placer certains individus sous la lumière des médias ne les bonifie pas du tout.

On passera rapidement sur l’infantilisation rampante, visible dans le vocabulaire employé et qui est maintenant courante tant dans les communications gouvernementales (bonjour, le « français simplifié ») et dans la bouche même de cette élite qui ne se sent plus pisser dès qu’un gros micro mou lui est collé sous le groin.

On aura plus de difficulté à passer au-dessus du ridicule achevé de la proposition soutenue, qui n’est en fait qu’une métastase d’un cancer intellectuel déjà largement présent à toutes les strates du gouvernement en commençant par sa tête, un certain Castex, qui a hardiment redéfini les réveillons de Noël en « usines à covid ».

Ostraciser ses parents, ses grands-parents, voilà bien une façon efficace de leur donner l’envie de vivre de longues années supplémentaires, c’est bien connu. Apparemment, ni les journalistes ni ces deux clowns ne semblent prendre la mesure des âneries proférées : l’idée même que la santé de chacun ne dépende ultimement que de ses propres choix et d’une concertation intelligente au sein d’une famille ne semble pas les toucher. Les individus, petits atomes débiles et incapables ni de décision personnelle, ni d’organisation familiale, doivent recevoir des consignes gouvernementales sur le découpage de la bûche et la répartition des convives dans le domicile.

C’est lunaire, mais au point où nous en sommes, après les auto-cerfas humiliants et le décret officiel pour les sapins sans les boules, à regarder ce gouvernement produire un véritable chapelet de saucisses intellectuelles putrides pour tenter de nous les enfiler ailleurs que dans le gosier, on en vient à se demander s’ils ne vont pas aussi nous expliquer comment fêter le nouvel an sur Zoom avec du Banga pour éviter d’ajouter des virus-party à leurs usines à covid.

Dans ce tableau, tout est fait pour faire passer chaque Français pour un immunodéprimé en phase terminale, et il faut dire que l’amoncellement de mesures toutes plus stupides et liberticides les unes que les autres a effectivement tendance à nettement déprimer le peuple, lentement condamné à l’assignation à domicile et au grignotage, de préférence seul, de bûches industrielles amenées par un drone garanti sans pollution, sans microbes, sans sourire et sans humanité.

Pourtant, la bonne attitude à avoir lors des traditionnelles retrouvailles de fin d’année est de la responsabilité de chacun, au sein de chaque famille, qui sait bien mieux que ces pitres médiatiques gouvernementaux ce qui est bon pour elle. Au cas par cas, éventuellement, c’est le médecin traitant qui pourra expliquer aux malades, aux personnes fragiles, aux victimes réelles de ce virus ce qu’il convient de faire ou d’éviter. C’est ce médecin traitant, compulsivement écarté des discussions énarchiques dès le début de la crise, qui pourra donner les informations réellement pertinentes aux familles, sans sombrer dans le délire sanitaire ahurissant qu’on nous offre à présent avec une gourmandise malsaine sur tous les plateaux télé.

Les contraintes, interdictions et pénitences distribuées ex cathedra mediatica par nos frétillants cardinaux sanitaires n’ont aucune raison d’être si ce n’est d’abaisser encore plus le seuil d’intelligence accordée au peuple français, que ces tristes semeurs d’apocalypse ont pourtant placé fort bas.

Ici, à l’évidence, on nous prend pour des enfants, et pour des enfants légèrement débiles en plus.

Au prétexte de sauvegarder des hôpitaux dont l’état et la gestion déplorables doivent tout à nos dirigeants, ces derniers désignent des coupables (vous, en l’occurrence), conçoivent des sanctions (depuis les contraintes et les interdictions jusqu’aux prunes voire aux peines de prison) et les font appliquer avec cette rigueur qu’ils sont incapables de déployer pour régler des problèmes autrement plus prégnants (on attend encore un vrai « confinement » des racailles qui mortyrisent les commissariats de banlieue, pour ne citer qu’un exemple parmi la multitude de renoncements de ces peigne-girafes glorifiés).

En fait, non seulement on nous prend pour des enfants intellectuellement amoindris, mais on se moque ouvertement de notre visage. Ceci ne peut pas bien se terminer.


—-
Sur le web

Voir les commentaires (73)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (73)
  • Il ne faut pas pousser Mamie dans les sorties,
    mais dans le cellier c’est vivement conseillé.

  • On dit que la France s’est désindustrialisée, ce n’est pas vrai. Aucune nation au monde ne peut concurrencer nos belles usines à gaz.

  • À 82 ans, quel bonheur de vivre quelques mois de plus dans un placard oublié avec des vague faces lunaires effrayées qui vous visitent en coup de vent tout en agitant l’ail officiellement autorisé.
    .
    L’état français dont le poids avoisine désormais celui de l’URSS tant regrettée des gauchistes a enfin atteint cet humanisme bureaucratique qui la caractérisait si bien.
    C’est désormais une lutte à mort entre des machines à cerfa, sans âme, sans pays, sans histoire, sans humanisme ni bon sens et le peuple des « déplorables » qu’ils parasitent.

  • Je ne sais plus qui disait que la France est un hôpital psychiatrique dirigé par les fous…
    Faut de pouvoir les virer manu militari, il va falloir opter pour la désobéissance civile. Massive. Pour nos familles, nos entreprises, notre pays occupé par une bade de parasites collabos.
    Ce qui aurait dû être fait dès cet été en refusant le port du masque (inutile au demeurant d’un point de vue sanitaire, mais ses objectifs apparaissent maintenant)

    • Comme vous le dites si bien il y a des parasites collabos: à la moindre désobéissance civile, vous pourrez compter sur certains de vos voisins ou de vos connaissances pour vous dénoncer. Nul besoin que l’état les paye, cet acte leur donne une pleine satisfaction de constater que si eux sont dans la mer*e alors personne ne doit tenter quoi que ce soit pour s’en sortir. Et si en plus l’état rémunère les délations comme ça a été le cas au printemps (il me semble) on n’est pas sorti de l’auberge…

    • L’hôpital psychiatrique est surtout chez les dirigeants et les élites, les parasites en profitent, les autres souffrent.

  • Des conseils qu’eux même se dépêcheront de ne pas appliquer…
    Normal, eux ne sont pas des ploucs comme nous. Eux ont passé le concours…

    La consommation d’ail va-t-elle augmenter?
    On la sent bien la verbalisation d’une mémé de 90 ans prise soudain par l’Alzheimer. Aucun de ces pBIPBIPBIPn de tarés pour se poser la moindre question.

    • L’ail est un moyen peu coûteux et produit en France, contrairement au chewing-gum, pour encourager à la distanciation…

      • Si le produit est peu coûteux mais peut sauver des vies, ça ne peut être retenue comme une solution par notre organisation nationale de la santé…

  • Et pourtant la masse continue à gober docilement ce flot d’énormités. Alors pourquoi est-ce que cela s’arrêterait?
    Beaucoup de gens aiment être traités comme des enfants, pris en charge de A à Z, au besoin sermonnés quand ils font quelque chose de pas bien…
    Le mal vient de loin – et il arrange tellement la caste au pouvoir qu’on voit mal comment tout cela s’arrêtera.

    • Je crois que l’abstention, les sondages et la peur hystérique que les médias et les politiques ont des référendums comme pratiqués en suisse montrent au contraire que la masse gobe de moins en moins leurs âneries.
      .
      Si on additionne les coûts de la machine à propagande; médias, « culture », écoles, on doit arriver à un joli total de 150 milliards, si on ajoute les dépenses « sociales » qui achètent les votes ou camouflent les problèmes nous ne sommes pas loin de 400-500 milliards avec malgré tout des taux d’approbation médiocre dès la deuxième année.
      .
      Ce qui est assez fou dans le principe: les politiques « représentatifs » censés légiférer « au nom du peuple » écrivant des lois même quand ils ont des taux de 18% comme Hollande en fin de mandat et on ose appeler ça une « démocratie » ou s’étonner de l’abstention.

      • @Guillaume P.
        Bonjour,
        Tous les députés actuels de la Loire, par exemple, ont eu une abstention de 60% lors de leurs « élections ».

        Les dépenses sociales frôlent les 750 milliards d’euros, soient la moitié du budget national.

  • Nos amis belges ont enfin réagi, ils ont viré tout leur conseillers de pacotilles pour repartir avec du neuf, macron serait il moins intelligent qu’un belge… Probable.

    • Oui mais pour les remplacer par pire encore…

      • Ha, ça existe pire que les nullos du début.. Pauvre belgique…

        • Imagine en France. SI on vire Macron ça sera pour avoir Mélanchon ou Marine !! On perd d’un côté ce qu’on gagne de l’autre et on reste au fond du gouffre ! De toute façon les vrais décideurs réels ce ne sont pas ces têtes d’affiches mais des sous directeurs adjoints d’administration, non élus, non visibles et qui n’ont même pas fini dans les premier à l’ENA…

  • Si le calendrier annoncé est respecté, j’irai fêter l’ouverture des restaurants le 21 janvier. Je commanderai une galette des rois avec 228 bougies.

  • Quand j’ai vu les journaux relater cette phrase de « papy et mamie dans la cuisine » j’ai cru à une déformation des journaux.
    Ça montre bien le mépris avec lequel il considère les français

  • Oui mais pour les remplacer par pire encore…

  • Le jugement de Salomon version Covid vient de tomber,on ne coupe plus les enfants en deux mais la bûche de Noël!

    • Couper la bûche en 2 dans une famille de 6 personnes et en refiler la moitié aux vieux ?

      Pas bon pour leur diabète. A moins qu’il n’y ait quelque arrière-pensée …

  • Ceci dit et ce n’est pas pour l’excuser,ce n’est guère mieux à l’étranger ,en Angleterre un Pr de médecine a déclaré en une d’un quotidien »Si vous voulez enterrer votre famille en janvier ,voyez-vous pour Noël »

    • Noël aux tisons, Pâques au charbon. (Attention ils veulent interdire aussi le gaz après le fioul). Déconfinement total à la trinité…..

    • Nous comparer avec les 3 ou 4 pays (sur 191) qui ont fait aussi mal que nous face à cette « pandémie » ça n’amène rien de bon. Vous avez des phrases du même genre venant de Taïwan, Hong Kong, la Norvège ou du Japon ?

      • Oui Franz, depuis le début, les politiques ne citent que les pays qui les arrangent bien. Je me souviens de la litanie des chiffres de Salomon, le soir, citant aussi l’Espagne l’Italie et la Belgique, mais jamais l’Allemagne.

  • En même temps, quel est le choix ?

    • Retourner la table, avec n’importe lequel d’autre.

      • Ou voter nul, glissez dans l’enveloppe une photo de votre appendice pénien, ça sera cohérent avec les têtes de noeud des politocards. Ou un Cerfa. 55 %de bulletins nuls, ça frappera plus que 55% d’abstention.

        • @Hank Culley
          Bonjour,
          55% de nuls ou 55% d’abstention ne changeront rien du tout.
          Les élections sont sur les seules voix exprimées pour des candidats. La règle du jeu est pipée, le jeu est truqué. Même avec 60% d’abstention, il y a des députés siégeant à l’A.N avec 20% des voix des inscrits. Il y en même un qui a obtenu un siège avec moins de 51% des voix exprimées.
          Tant qu’on ne notifiera pas le nombre auquel correspondrait 51% des voix des inscrits avant même une élection, comme c’est le cas pour les Grands électeurs aux States par exemple, nous aurons ce jeu truqué et aucune démocratie.

          • Bien sûr que si 55% de nuls est différent de 55% d’abstentions ! C’est dingue de devoir répéter cela, surtout sur un site comme Contrepoints !
            Dans le premier cas, vous avez fait votre devoir de citoyen, et utilisé le système pour voter, dans le second cas, bah on sait pas : peut être que vous ne pouviez pas voter, peut être que vous n’en avez rien à faire, peut être qu’aucun des candidats ne vous convient, peut être que vous ne retrouvez plus votre carte électorale, etc.
            Bref, le message n’est absolument pas le même aux politiques !

            • @maniaco
              Bonsoir,
              « devoir de citoyen »
              Voter est un droit, pas une obligation ni un devoir. C’est vrai qu’il est marqué : « Voter est un droit et aussi un devoir citoyen » sur la carte d’électeur. C’est un oxymore. Un droit ne peut pas être un devoir.
              L’obligation du citoyen est de donner sa voix pour celui des candidats qui le représente. Si aucun ne le représente, il peut voter blanc, ou s’abstenir. [Mon avis strictement personnel est que dans notre cas, il vaut mieux s’abstenir] Le vote blanc, le vote nul, ne sont pas pris en compte car nous ne sommes pas en démocratie.
              55% de blancs, 55% de nuls, 55% d’abstention ne changeront rien au système d’élection truqué tel qu’il est. Si le jeu n’était pas pipé, alors oui, cela serait différent. Les votes blancs et nuls seraient pris en compte et séparés. Ils sont comptés puis mis dans le même sac jeté aux orties. Il y aurait peut-être moins de pêcheurs les dimanches d’élection.
              Résultats officiels du 2nd tour sur le site du ministère de l’Intérieur (https://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Presidentielles/elecresult__presidentielle-2017/(path)/presidentielle-2017/FE.html) :
              – nombre d’inscrits : 47 568 693
              – abstention : 12 101 366 ; 25,44%
              – votants : 35 467 327 ; 74,56%
              – blancs : 3 021 499 ; 6,35% des inscrits ; 8,52% des votants ;
              – nuls : 1 064 225 ; 2,24% des inscrits ; 3% des votants ;
              – exprimés : 31 381 603 ; 65,97% des inscrits ; 88,48% des votants.

              Macron : 20 743 128 voix ; 43,61% des inscrits ; 66,10% des votants ;
              MLP : 10 638 475 voix ; 22,36% des inscrits ; 33,90% des votants.
              Exit les nuls, les blancs les abstentionnistes.
              La majorité absolue, soit 51% des inscrits est de 24 260 034 voix. (24 260 033,43 arrondi à l’unité supérieure, autrement cela ne fait pas 51%)
              Si nous avons des députés siégeant avec plus de 60% d’abstention et 20% des voix des inscrits, vérifiables sur le même site sur la même page dans l’onglet « législative », abstention, votes blancs, votes nuls, ne changeront rien du tout car ils n’ont déjà aucun impact. C’est pour ne pas en avoir cure que les politiques ont mis en place ce système.

              Le nombre de citoyens inscrits diffère entre le premier et le second tour : il y 47 582 183 au premier tour contre 47 568 693 au second. Ce qui me paraît étrange car il me semble que les listes électorales sont closes avant le premier tour. Elles étaient supposées être closes au 1er janvier 2017, sauf pour les quelques rares exceptions de personnes « atteint l’âge de 18 ans, ou qui déménagent pour des motifs professionnels et les fonctionnaires admis à la retraite, ou les militaires retournant à la vie civile, ou les personnes qui acquièrent la nationalité française ou qui recouvrent l’exercice du droit de vote pourront s’inscrire et voter. » (https://www.vie-publique.fr/questions-reponses/269379-election-presidentielle-lessentiel-en-questions-reponses). Le nombre d’inscrits ne devrait pas changer.

              • En reprenant les chiffres, et en transformant les votes blancs et l’abstention en votes nuls on obtient ;
                – nombre d’inscrits : 47 568 693
                – abstention : 0 ; 0%
                – votants : 47 568 693 ; 100%
                – blancs : 0 ; 0% des inscrits ; 0% des votants ;
                – nuls : 16 187 090 ; 34.03% des inscrits ou des votants ;
                – exprimés : 47 568 693 ; 100% des inscrits ; 100 % des votants.

                Macron : 20 743 128 voix ; 43,61% des inscrits ; 66,10% des votants ;
                MLP : 10 638 475 voix ; 22,36% des inscrits ; 33,90% des votants.
                – nuls : 16 187 090 ; 34.03% des inscrits ou des votants
                La légitimité de Macron est beaucoup plus faible et n’est plus majoritaire ; Quant à MLP son rejet est clair.

                Maintenant si on passe à 55 % de nuls soit 26 162 781 votes on obtient :
                Macron : 14 149 232voix ; 29.74% des inscrits ; 66,10% des votants ;
                MLP : 7 256 680 voix ; 15.26% des inscrits ; 33,90% des votants.
                – nuls : 26 162 781 ; 55% des inscrits ou des votants.

                Le rejet du système est alors flagrant ; beaucoup plus que par l’abstention et l’illégitimité de Macron est démontrée. Merci pour les chiffres.

                • Et c’est Nul qui est élu!
                  Donc aucune différence.

                • @Hank Culley
                  Bonsoir,
                  « et en transformant les votes blancs et l’abstention en votes nuls on obtient ; »
                  Première bidouille.

                  « Maintenant si on passe à 55 % de nuls soit 26 162 781 votes on obtient :
                  Macron : 14 149 232voix ; 29.74% des inscrits ; 66,10% des votants ;
                  MLP : 7 256 680 voix ; 15.26% des inscrits ; 33,90% des votants.
                  – nuls : 26 162 781 ; 55% des inscrits ou des votants. »
                  Seconde bidouille. Comment Macron peut obtenir 66,10% des votants, si Nuls fait 55% des votants ?

                  Dès la mention « exprimées », on voit que les nuls, les blancs, les abstentions ne comptent pas. Seules les voix allouées à un candidat sont prises en compte, comme au premier tour. MLP et Macron se sont affrontés pour 65,97% des inscrits
                  Au premier tour, aucun candidat n’a fait mieux que le taux d’abstention.
                  I citoyen français sur 4 n’a pas été voté ; le système de vote en rejette 1 sur 3 au total.

                  « La légitimité de Macron est beaucoup plus faible et n’est plus majoritaire » Et pour le prouver, vous donnez les mêmes données que celle des résultats officiels. Le nombre de 34,03% « des inscrits ou des votants » n’est autre que celui du nombre de citoyen écartés par le système soit les abstentions, les votes blancs, les votes nuls, cumulés et mis en rapport avec les nombres total d’inscrits.
                  Même avec votre vote nul à 55%, Macron récolte 66,10% des voix des votants. C’est parce que le jeu est pipé en se focalisant, exprès, sur les seules voix exprimées à des candidats et seulement celles-là d’où le score de 66,10%. Ce score sera toujours en faveur d’un élu.
                  Je vous ai donné des exemples concret pour vous prouver que votre théorie ne fonctionne pas, et vous me répondez par une autre théorie.
                  Je le répète : des députés ont été « élus » avec 60% d’abstention. 60%, voire plus vu qu’il n’y a pas de limite, de votes nuls n’auraient rien changé : ils siègeraient quand même. Le prochain président, tant que la règle n’est pas changée, pourrait être élu avec 70% des voix exprimées malgré une abstention de 70% ou autant de votes nuls. Pour rappel, des lois sont votées avec 20 députés sur 577 soit un taux d’abstention de 96,5%. La majorité absolue à l’A.N est à 295. Aucune loi ne devrait poursuivre son chemin législatif sans avoir atteint ce seuil.

                  • J’ajoute :
                    « MLP et Macron se sont affrontés pour 65,97% des inscrits », non pas pour obtenir la majorité absolue de 24 260 034 sur 2 français sur 3 qui restaient, mais pour obtenir la majorité absolue sur les 31 381 603 soit : 16 004 618.

            • J’ai l’intime conviction que les messages… les politiques…à partir du moment où ils sont élus ils s’en tapent le coquillart.

            • Et surtout le message n’est pas le même au peuple et aux médias. ET puis, chiche, on essaye!

          • Pour avoir tenu des bureaux de votes d’élections professionnelle, mon expérience est que :
            – abstention = cette élection ne m’intéresse pas.
            – bulletin blanc = aucun candidat ne me convient.
            – bulletin nul = dégagez-moi ce(s) connard(s). Le singulier s’appliquant à un nom rayé.
            Votre argument « 55% de blancs, 55% de nuls, 55% d’abstention ne changeront rien au système d’élection truqué tel qu’il est. » fait de vous (à votre corps défendant je l’espère) l’idiot utile de ceux que vous prétendez combattre. L’abstention est toujours reçue comme l’aval préalable du choix des votants. Cordialement

            • @Hank Culley
              Bonjour,
              « mon expérience est que :
              – abstention = cette élection ne m’intéresse pas.
              – bulletin blanc = aucun candidat ne me convient.
              – bulletin nul = dégagez-moi ce(s) connard(s). Le singulier s’appliquant à un nom rayé. »
              C’est donc votre expérience professionnelle.
              Si je suis un « idiot utile », ne seriez-vous pas quelque peu naïf à penser que les « élus » d’un jeu pipé auraient la même expérience, la même lecture du message que vous ?

              « L’abstention est toujours reçue comme l’aval préalable du choix des votants. »
              Elle est reçue comme telle par les « élus » qui ne prennent en compte que les votes pour un candidat ou un autre. Les votes blancs et nuls sont aussi perçus de la même manière, de facto, que l’abstention.
              Pourquoi croyez-vous qu’il y ait le fameux « barrage à l’extrême-droite » à chaque élection depuis Mitterrand ? C’est parce que les votes blancs et nuls et l’abstention ne comptent pas.

              Revenir à une majorité absolue sur les voix des inscrits et en préciser la valeur à atteindre à l’inscrit près (arrondi à l’unité supérieure si le résultat n’est pas un entier) avant les premiers votes, leur remettraient un peu les pieds sur terre. Ainsi, l’abstention, les votes blancs et nuls seraient pris en compte.
              Nul besoin de 55% de votes nuls, ni de 55% d’abstention : Macron a récolté 43,61% des inscrits : il n’est pas légitime même si la règle inscrite dans la Constitution fait de lui le président de la France. Les députés avec 60% d’abstention non plus.

    • Voter pour les réellement moins pire quand il y en a, s’abstenir le reste du temps. A 70% d’abstention régulière on risque de commencer à le remarquer « sous les ors de la république » et « dans les rédactions »… Même si on ne le dira pas officiellement, bien sûr.

      • @Franz
        Bonjour,
        « Voter pour les réellement moins pire quand il y en a »
        Même pas. Voter pour celui qui nous représente, ni plus ni moins. Si aucun ne nous représente, voter blanc, ou s’abstenir (dans notre cas, vu le jeu truqué).

      • Si vous faites cela, les politiques le comprendront comme « les gens n’ont plus envie d’aller voter, il faut les rééduquer ! »

  • Avant de pousser dans le cellier , vérifiez les directives anticipées…le testament et les comptes épargne en tous genre…joyeux Noel

    • @sigmund
      Bonjour,
      Cela se nomme meurtre avec préméditation et vaut perpète. Bien joué.

      • oui mais le papy c’est moi…!!!

        • @sainté
          Bonjour
          Du coup, soit vous en êtes l’auteur, soit le complice. La complicité de meurtre avec préméditation (assassinat) entraîne la même peine que celle de son auteur (art. 121-6 du Code pénal, pour la complicité)… soir perpète. Bien joué papy !

  • « bûches industrielles amenées par un drone garanti sans pollution, sans microbes, sans sourire et sans humanité. »

    C’est pour moi le plus insupportable : l’incompétence administrative à la puissance futurisme niais.

    Le tour mis en place par des imbéciles dont la compétence technique et scientifique ne dépasse pas « le pari » de Pascal.

    • Le « pari de Pascal » est une gigantesque arnaque, un tour de bonneteau les yeux bandés!

      • C’est un pur sophisme c.a.d. l’apparence d’un raisonnement pour convaincre : partir de la supposition que s’il existe Dieu est tel qu’on croit pour en conclure qu’on a intérêt à croire en Dieu.

        Pas très éloigné de la politique.

        • @c2mr oui ce pari est pathétique, piètre défense de la foi. Coire de manière intéressée , il prend vraiment dieu pour un âne. Qui peut prendre dieu pour un âne , sauf à être un âne soi même …

    • Ah, le pari de Pascal… Un truc généralement aussi bien compris, enseigné et vulgarisé que la « main invisible » d’Adam Smith.

  • Quand cette crise sera terminée, que vont devenir nos intermittents médicaux du spectacle ?
    Je pense que leurs collègues les attendent avec le goudron et les plumes, tellement ils ont fait honte à la communauté médicale.
    Il faudra attendre encore quelques mois pour faire un bilan objectif de la mortalité Covid.
    On peut déjà faire le bilan de la surexposition médiatique pour les personnes qui se prennent au sérieux.
    Heureusement, le ridicule ne tue pas !

    • Le nouveau geste barrière dont rêvaient les Français depuis des siècles : le goudron et les plumes.

    • Pas sûr… Il y a quelques médecins aux yeux ouverts, qui réfléchissent et s’informent et ne se sentent pas « oints du seigneur »… Mais il y en a aussi beaucoup qui sont ravis du piédestal où ils se sont trouvés par procuration, et qui en bons français qu’ils sont aussi, aimeraient bien continuer à dicter aux autres les conduites à suivre en tout et pour tout !

  • Salomon le sait bien, qu’il exagère. Il sait qu’il ne sera pas suivi. Il veut seulement frapper les esprits pour que les gens se sentent responsables. Il ne voudrait pas que trop de Noëls 2021 et + se passent sans Papy et Mamie.

    • Il veut seulement frapper les esprits ? Non il a dit une grosse mer.de sans aucune arrière-pensée un minima intelligente. Les gens se sentent responsables avec leurs proches, accordez-leur, et lui aussi, au moins ça.

    • Salomon le sait bien, qu’il exagère. Il sait qu’il ne sera pas suivi.

      Exactement le trait de comportement dénoncé chez les hommes de l’État-Léviathan : nous infantiliser, ne pas nous faire confiance, au point de ne pas nous dire les choses directement, comme à des adultes. C’est au minimum cela de la part de Salomon, et peut-être plus, à savoir qu’il souhaite réellement que les Français mettent leurs vieux au rancard, sans doute parce qu’ils coûtent trop cher à la Sécu, ce qui laisse une moins grosse part du gâteau aux hommes de l’État susdits.

  • Texte jouissif, comme d’habitude !!! Non mieux que d’habitude, l’actualité vous tire vers le haut Cherh16 ptdrrrr

  • le coup de la buche c’est assez énorme… Mais mon préféré cela reste l’interdiction officielle par le préfet à Strasbourg de prier, je cite: ‘même en silence’, c’était énorme!! le législateur veut légiférer jusqu’au plus profond des esprits… Même Staline avait pas osé…

    • En Alsace nous avons alternativement des ‘Gauleiter’ et des préfets, rien de nouveau depuis des siècles…

      Et pour la prière,  » Stìll ìn d’r Kìrech, batt wenn da duss bìsch…  »

      (Tais toi dans l’église, prie une fois dehors…)

  • « Pour ce faire, nous devrons nous en remettre au savoir et à la science. Ne jamais céder au complotisme, à l’obscurantisme, au relativisme. ».
    Après le Padmalgam, le faut pas stigmatiser, etc … imposé depuis des décennies par la gochiasserie, Micro-Néron en rajoute une nouvelle couche liberticide : il entends règlementer nos mécanismes et processus de réflexion, d’analyse et de pensée.
    Ce type est un taré dangereux.

    • Bonjour,
      Un psy italien a étudié le psychisme de Macron au travers des quelques faits le concernant, et en a déduit qu’il était un psychopathe.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Yves Bourdillon.

Imaginez.

Imaginez qu’une pandémie démarre à Vert-le-Petit (Essonne), siège d’un des trois labos P4 français. Qui croirait les explications de Paris selon lesquelles ce virus aurait été transmis naturellement à l’Homme par une perdrix ?

C’est pourtant l’exploit qu’a réussi Pékin en imposant depuis un an au monde entier le récit selon lequel le SARS Cov 2 qui provoque la maladie Covid-19 proviendrait d’une chauve-souris vendue sur le marché de Wuhan, dont le hasard voulait qu’il se trouvât à proximité ... Poursuivre la lecture

Par Christophe de Brouwer.

Il m’a été demandé d’aborder la problématique du port de masque dans des lieux non clos, en extérieur.

Je ne traiterai pas ici des autres gestes barrières (lavage des mains, distanciation, confinement, etc.).

Je voudrais aborder la question sous l’angle du risque.

Le risque se définit, sur le plan international, comme la probabilité d’un effet. En effet, le risque est la probabilité de contracter le covid, et le masque est un facteur du risque qui modifie, en la diminuant, la relation Sar... Poursuivre la lecture

Contrepoints : Le Québec semble être la région d'Amérique du Nord la plus dure sur le plan des restrictions covid, mais aussi sur le plan des taxes et des impôts. Pourquoi cette situation ?

Jérôme Blanchet-Gravel : Le Premier ministre québécois, François Legault, s’est lui-même vanté d’imposer les mesures sanitaires les plus sévères en Amérique du Nord, comme s’il s’agissait d’un noble exploit. Voilà de quoi donner le ton à l’esprit autoritaire qui caractérise le Québec actuel. Le 31 décembre dernier, le Québec fut le seul État sur 92 ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles