Droit de réponse de l’Agirc-Arrco

En contrepoint de l’article de Nicolas Lecaussin sur les retraites complémentaires, un droit de réponse de l’Agirc-Arrco.

Un droit de réponse de l’Agirc-Arrco

Le site Contrepoints a publié un article de Nicolas Lecaussin retitré par la rédaction « les retraites complémentaires sont menacées par ceux qui ne sont pas concernés », mettant en cause le président de l’Agirc-Arrco et le directeur de cabinet de la fédération au motif qu’ils seraient des fonctionnaires…

M. Lecaussin semble ignorer que la présidence de l’Agirc-Arrco est paritaire – à deux – et que le président (qui n’est pas fonctionnaire) partage cette fonction avec le représentant du MEDEF, qui est accessoirement directeur général délégué d’une grande entreprise.

Ce sont en effet les organisations syndicales et patronales qui pilotent l’Agirc-Arrco, régime de retraite complémentaire de tous les salariés du privé, et elles sont d’autant plus concernées par ce régime qu’elles l’ont créé et géré depuis plus de 70 ans…

Ce régime est piloté sur un équilibre de long terme, il verse 81 milliards d’euros de retraite par an à 13 millions de retraités, sur la base des cotisations de 23 millions de salariés et des 1,6 million d’entreprises du secteur privé. L’Agirc-Arrco n’a pas un euro d’endettement et dispose de réserves qui se montaient à 65 milliards fin 2019.

Fondé sur la répartition et la solidarité entre tous les salariés du privé, le régime Agirc-Arrco est un exemple de gestion paritaire et un élément essentiel de la protection sociale en France qui permet aux salariés de ne pas être pénalisés lorsqu’ils sont notamment au chômage, ou encore au chômage partiel.

C’est grâce à cette gestion rigoureuse et prévoyante, que le régime Agirc-Arrco peut maintenir le niveau des pensions versées à ses retraités sans s’endetter, tandis que les fonds de pension, vantés par l’auteur comme « la seule solution », doivent actuellement faire face à d’importantes difficultés financières. C’est notamment le cas aux Pays-Bas, où la crise financière remet en cause le niveau des rentes versées par ces fonds…

Vous souhaitez nous signaler une erreur ? Contactez la rédaction.