Champigny-sur-Marne : Darmanin veut interdire les mortiers d’artifice

Les mesurettes ne suffiront pas, l’État doit être en mesure de décourager la prédation et l’atteinte aux droits des individus.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Police by mirsasha (CC BY-NC-ND 2.0) https://www.flickr.com/photos/mirsasha/2061694764/in/photolist-49bJ2s-yQ8Ti-sAoZgm-21GiTx-4nG92V

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Champigny-sur-Marne : Darmanin veut interdire les mortiers d’artifice

Publié le 12 octobre 2020
- A +

Par Frédéric Mas.

Gérald Darmanin a déclaré vouloir interdire la vente au public de mortiers d’artifice suite à l’attaque perpétrée contre le commissariat de Champigny-sur-Marne. Dans la nuit du samedi au dimanche, suite à l’interpellation d’un individu suspect, une quarantaine d’individus s’en est pris à un commissariat de quartier dans le but de « casser du flic ».

Le ministre de l’Intérieur s’est exprimé pour apporter son soutien aux forces de l’ordre et fustigé les « petits caïds » qui « n’impressionnent personne et ne découragent pas notre travail contre les stupéfiants ».

Pourtant, les policiers à cette occasion se sont sentis physiquement en danger, et la démonstration de force, qui n’est pas exceptionnelle dans la France de 2020, témoigne d’une grave crise du régalien que nos dirigeants successifs ont du mal à résoudre autrement qu’en empilant les campagnes de communication afin de détourner l’opinion publique du problème.

Darmanin singe Sarkozy

Depuis sa nomination au poste de ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin s’est mis dans la peau de Nicolas Sarkozy, en saturant l’espace médiatique de déclarations sécuritaires.

Surjouant l’autorité devant les micros et sur les plateaux, il a clairement désigné la lutte contre le trafic de drogue sa priorité, faisant discrètement passer au second plan la lutte contre une insécurité croissante partout sur le territoire.

Le ministre de l’Intérieur avait déclaré que les trafiquants allaient « s’arrêter de dormir » après avoir mis en place une amende forfaitaire de 200 euros pour les consommateurs de cannabis. La politique répressive en la matière a pourtant échoué depuis 1950, et comme le remarquait Martin Devaulx de Chambord :

« Des moyens considérables ont été alloués depuis cinquante ans à la guerre contre les drogues, pour un résultat inverse de celui escompté. Loin d’avoir été démantelés, les cartels de drogue s’en sont trouvés renforcés. Tous les rapports sur le sujet soulignent les effets pervers de l’approche répressive : explosion du revenu des cartels, hausse de l’attractivité du secteur, baisse de la qualité des produits et spécialisation vers la vente de produits plus concentrés comme la cocaïne ou la méthamphétamine. »

Dans le cas de Champigny-sur-Marne, la mesure phare de Gérald Darmanin consiste, non pas à chercher des solutions visant à désinciter les délinquants à attaquer les symboles de la République, mais seulement à interdire à la vente ce qu’ils utilisent comme arme par destination.

Mais une fois les mortiers interdits, les délinquants ne trouveront-ils pas autre chose contre la police ? Faut-il aussi interdire les boules de pétanque qu’ils jettent depuis les immeubles ? Ces mesures, comme les quelques paroles de réconfort du ministre, ne suffiront pas pour renverser la vapeur.

Le régalien négligé

Il existe une vraie tendance de fond, comme l’expliquait h16 il y a quelques années, révélatrice de la dégradation des services de l’État dans le domaine du régalien :

« L’intervention de plus en plus importante de prestataires privés pour couvrir des services qui sont normalement du ressort du régalien n’est-il pas l’aveu d’une faiblesse patente de l’État ? »

Le libéralisme n’est pas un laxisme judiciaire

Face à la multiplication des zones de non droit et l’affaissement de l’autorité de la loi dans les quartiers, ce sont les droits des citoyens qui sont bafoués. Comme l’écrivait Alain Laurent dans Contrepoints :

« Bien comprise, la sécurité est le moyen d’une fin plus haute et primordiale : garantir la liberté individuelle. Car à quoi bon une prospère économie de marché si l’on ne peut paisiblement aller et venir ni librement disposer de ses biens et sa propriété ? L’urgence est de rompre avec la carence irresponsable du pouvoir, donc d’une réforme radicale de la politique pénale à recentrer sur la sécurisation prioritaire de la liberté et le droit de vivre en sûreté. »

Les mesurettes ne suffiront pas, l’État doit être en mesure de décourager la prédation et l’atteinte aux droits des individus.

Voir les commentaires (22)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (22)
  • en 2014 , le général Soubelet avait donné l’alerte sur la délinquance en constante hausse en France ; 7 ans plus tard , suite au laxisme et la peur des dirigeants qui dirigent rien du tout , on court à la cata ; ras le bol de ces bons à rien ;

  • J’aime bien la chute:
    « l’État doit être en mesure de décourager la prédation et l’atteinte aux droits des individus. »

    En commençant par Bercy peut-être?

    • Ne pas non plus oublier l’infâme sécurité sociale qui vole nettement plus que Bercy. Mais Bercy en est effectivement en partie responsable puisqu’il existe la SS est en partie fiscalisée.

  • Ouais, on pourrait aussi interdire la vente des kalachs, des différents engrais explosifs le gaz hilarant… Et si au lieu de cela on autorisait la vente de cannabis, ça coûterait moins cher en heures à la gendarmerie… Mais que pourrait dire le ministre dans les médias pour briller de mille feux… On retrouverait enfin des petits magasins en centre ville, des emplois verts des soldes chez carrefour, la saison du vert apre la saison du blanc et les périodes de fêtes, que d’emplois, le pib serait enfin en croissance exponentielle, le ministre de l’intérieur et des finances !

  • La solution est en vue. Un projet de loi visant à faire appliquer la loi serait à l’étude.

    • @RB oula comme vous y allez ! Un projet visant à sensibiliser les personnes émotives en situation de précarité et d’exclusion à l’existence de lois dans ̶c̶e̶ ̶p̶a̶y̶s̶ cet espace . Chaque chose en son temps voyons.

    • @RB83
      Bonsoir,
      Si le projet de loi une fois voté est tout autant appliqué que les autres lois, on n’est pas sorti.
      Depuis l’arrêté du 1er juillet 2015, appliqué le 4 juillet 2017, toute personne souhaitant acquérir, détenir et utiliser certains artifices de divertissements devra être titulaire du certificat de qualification F4-T2 .
      « Le décret n° 2009-1663 du 29 décembre 2009 modifiant le décret n° 90-897 du 1er octobre 1990 portant réglementation des artifices de divertissement s’inscrit dans ce cadre. Son objectif est de prévenir la multiplication des usages détournés de certains artifices à l’encontre des forces de l’ordre et ainsi de préserver l’ordre public.

      L’interdiction vise les artifices de divertissement conçus pour être lancés par un mortier car ces artifices ont la particularité d’avoir une forte puissance de projection. Ils représentent un réel danger en cas de mise à feu en direction de personnes. »
      Les mortiers sont déjà interdits à la vente aux particuliers.

      Les feux d’artifices ont toute une section pour eux sur légifrance : https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT000022289374/2020-10-12/ d’un décret datant de 2010.

  • Et paf ! Une loi qui va plus ennuyer le citoyen qui souhaite acheter des feux d’artifice à titre privé pour un anniversaire que les « caïds » qui vendent de la drogue, fond des feux de joie et des casses divers ! Job Well Done comme on dit ! 😀

  • Moi, je ne vois qu’une joie festive et communicative de jeunes qui ont voulu partager leur enthousiasme avec la maréchaussée.

  • Question : est ce compliqué de se procurer des mortiers et bien d’autres chose sur internet ou aux portes de l’Europe ?

  • Encore une fois, des policiers subissent une attaque et ne répliquent pas.
    Les assaillants ne sont pas parvenus à entrer dans le commissariat. S’ils y étaient arrivé ? Ils auraient refait la déco comme à Seattle? Ou ils l’auraient incendié (avec les policiers à l’intérieur) comme à Portland ou Kenosha ? Pour quand sont ces suppositions ?

    • @STF: Non, aux USA, c’est différent : les manifs sont « fougueuses, mais essentiellement pacifiques », comme le relate la presse US « mainstream » que défend par ailleurs l’auteur de l’article, parfaitement « dans le ton » médiatique.

      • @amike
        Bonjour,
         » Non, aux USA, c’est différent : les manifs sont « fougueuses, mais essentiellement pacifiques », comme le relate la presse US « mainstream » »
        Je connais : « fiery but mostly peaceful » avait dit un reporter de CNN alors qu’un bâtiment était en flammes en arrière plan.
        Les médias mainstream pensaient et déclamaient CHAZ/CHOP comme un paradis, mais ne montraient pas d’images la nuit tombée.

    • On a habitué les délinquants avec la complicité des médias et des politiciens à interdire de fait toute réponse de la part des policiers ou des citoyens. Il ne faut pas s’&tonner de la situation actuelle. La seule réponse c’est d’assumer que les policiers sont en droit de riposter avec des armes quand ils sont attaqués.

      • @CLOVIS2
        Bonjour,
        « La seule réponse c’est d’assumer que les policiers sont en droit de riposter avec des armes quand ils sont attaqués. »
        Je ne dirai pas « assumer », mais plutôt « présumer ». Or, il est notoire que les délinquants et autres criminels sont dans la certitude que les policiers qu’ils attaquent ne répliqueront pas.

  • ce tocard de Darmanin n’a aucune solution pour réduire la délinquance alors qu’est ce qu’il fait ( et qu »est ce qu’ils font tous) hop une restriction des libertés via une interdiction, c’est tellement petit et minable que ça donne envie de pleurer..petit gouvernement de pacotille.

  • C’est du même niveau qu’élargir les trottoirs pour limiter les agressions sexuelles…

  • A noter aussi que de nos jours les policiers ont une mission capitale, plus importante que la repression des « incivilités « , ils doivent punir tous ceux qui ne portent pas un masque de façon correcte!

    • @majobo
      Bonjour,
      Pour faire leur chiffre, ils devraient aller dans des établissements scolaires. En 10 minutes, il font plus de 1000 euro de « recettes ».

  • Je suis mort de rire. (trop grave pour en pleurer).
    Il est mignon le Darmanin !! il a été formé par Marlène Chiappa ???
    La meilleur de l’année !! Comment peut-on raconter autant de conneries et rester ministre ??? (Vous avez 1 h).
    Cette merveille envisage de rétribuer les « chouffeurs » env 40 euros / jour pour abandonner leur poste de guet qui leur rapporte env. 5 à 600 euros la journée, sans rien faire, juste siffler selon les « intrus » qui pénètrent dans la quartier.
    Mais comment peut-on être aussi conne ??? C’est de la provoc ou elle prend des cours de connerie ??
    Ben, on est pas sortie ….

    • @Katsini
      Bonjour,
      Ses sorties verbales sont connes, mais pour elle, elles sont ont du sens.
      Les chouffeurs sont des « victimes de la Société » d’après son leitmotiv (qui est celui de bien d’autres), comme les dealers, et tous les autres agresseurs. Ils doivent être rétribués par ceux qui travaillent et forment la Société.
      Si elle souhaite les rétribuer, qu’elle le fasse avec ses propres deniers. Les chouffeurs encaisseront les deniers publics en plus du chouff de toute façon.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Héros en 2015 suite aux attentats terroristes, zéros depuis 2019 avec les manifestations des Gilets jaunes, depuis 7 ans la police fait le yoyo dans le cœur des Français. Journées décalées, rappels à répétition pendant les jours de congés, désordres dans le commandement, lieux de travail vétustes, moyens matériels inadaptés, absence de soutien de la hiérarchie, le malaise de la police est palpable. Pourtant la sécurité publique, avec l’affaire dite « des piqures » est au cœur de la population.

Le phénomène des piqûres en soirée, toujou... Poursuivre la lecture

Ce qui s'est passé aux abords du Stade de France, samedi 28 mai 2022, pour la finale de la ligue des champions[1. Cette finale aurait dû avoir lieu à Saint-Pétersbourg.] opposant Liverpool au Real de Madrid, est malheureusement emblématique d'une France qui part à vau-l'eau.

Pour fuir leurs responsabilités, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, et la ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra, ont rejeté la faute sur la prétendue détention de 30 000 à 40 000 billets non valables par des supporters anglais.

Un peu d'arithmé... Poursuivre la lecture

Le coup d’envoi de la ligue des champions samedi dernier, qui a vu du Real Madrid sur Liverpool, devait être une fête. Malheureusement, la fête s’est vite transformée en chaos. La faute à qui ? Aux supporters anglais sans tickets, selon le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin.

Avec @AOC1978, au PC sécurité du Stade de France. Des milliers de «supporters » britanniques, sans billet ou avec des faux billets ont forcé les entrées et, parfois, violenté les stadiers. Merci aux très nombreuses forces de l’ordre mobili... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles