Génocide des Ouïghours : le retour du néo-malthusianisme

Il est vital de s’opposer au néo-malthusianisme, une idéologie qui revient dans l’actualité.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Uyghur Girl by Todenhoff(CC BY-SA 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Génocide des Ouïghours : le retour du néo-malthusianisme

Publié le 3 octobre 2020
- A +

Par Chelsea Follett.
Un article de HumanProgress

Il y a de plus en plus de preuves montrant que la Chine a commis des violations des droits de l’Homme en tous genres envers sa minorité Ouïghour, y compris un contrôle forcé de la population.

Une enquête d’Associated Press publiée fin juin a établi que, alors que la fréquence des actes de stérilisation définitive chute sur le plan national en Chine, elle est montée en flèche au Xinjiang, où vivent beaucoup de Ouïghours. Ces interventions chirurgicales sont pour la plupart pratiquées autoritairement. De nombreuses femmes Ouïghours sont stérilisées dès qu’elles ont deux enfants car en avoir un troisième est illégal en Chine. La politique des deux enfants a remplacé la politique de l’enfant unique en Chine en 2016.

L’augmentation des stérilisations au Xinjiang (fréquence pour 100.000 personnes)

L’immense cruauté de ce que subit la population Ouïghour en Chine démontre l’inhumanité de la politique de natalité chinoise et le besoin urgent de combattre l’état d’esprit qui la sous-tend.

La manière dont cette politique est imposée est influencée par les préjugés envers les minorités, mais les autorités la justifient par du néo-malthusianisme, à savoir la crainte que la surpopulation puisse provoquer un désastre humanitaire et écologique ; la combattre est donc un problème urgent.

« Les tensions entre population, ressources et environnement ne changeront pas fondamentalement » note le Conseil d’État chinois dans son plan national de développement de la population pour 2016-2030, publié en 2017.

Selon l’agence d’informations d’État Xinhua, le plan précise que l’administration doit poursuivre la mise en œuvre de la « politique de deux enfants pour favoriser un développement équilibré de la population. »

Affirmer que certains groupes doivent avoir moins d’enfants que d’autres est une idéologie qui a fréquemment été associée au néo-malthusianisme, aussi bien dans le passé qu’aujourd’hui, malheureusement.

L’État chinois soumet les Ouïghours à une politique stricte de limitation à deux enfants, prétextant de la rareté des ressources afin de rendre plus acceptable la diminution contrainte de la population d’une minorité.

En dehors de la Chine, l’état d’esprit néo-malthusien a poussé les gens à fermer les yeux sur la nature coercitive de la politique de l’enfant unique et maintenant celle des deux enfants.

Même en 2018, Dann Guttman, professeur de droit à l’Université de New-York déclarait à la Harvard Political Review : « Avec la politique de l’enfant unique, la Chine a mis en vigueur la règle la plus efficace au monde pour le changement climatique. »

En fait, les spécialistes occidentaux du développement ont même encouragé la limitation des naissances en Chine dès son entrée en vigueur. En 1983 le Fonds des Nations Unies pour la population a décerné un prix à Qian Xinzhong, l’homme à la tête de la Commission du planning familial chinois, également responsable de la politique de l’enfant unique, ainsi qu’à Indira Gandhi, Premier ministre de l’Inde qui avait décrété une  urgence nationale en suspendant les libertés publiques et en ordonnant des stérilisations de masse entre 1975 et 1977.

Que la Chine, sans coercition, connaisse une « explosion démographique » nuisible à l’environnement est une crainte sans fondement. Le taux de natalité de la Chine aurait chuté sans coercition en suivant le cours normal du développement économique.

Aujourd’hui, même en Afrique sub-saharienne, la région la plus pauvre du monde, les taux de natalité déclinent de manière choisie. Les projections de croissance de la population mondiale montrent que la population totale de la planète va décliner à long terme.

De plus, l’augmentation de la population peut aller de pair avec une augmentation de la prospérité. La croissance économique remarquable et l’éradication de la pauvreté en Chine au cours des dernières décennies ont été le résultat de la libéralisation économique, et non de la réglementation du nombre de naissances autorisées par femme.

Alors que les Ouïghours s’inquiètent des nombreux cas de stérilisations ou d’avortements forcés, la majorité ethnique Han n’est pas épargnée. Bien que le gouvernement national chinois se soucie de l’impact de la chute de la natalité sur l’économie du pays, beaucoup d’administrations locales en manque de recettes continuent à infliger des amendes à des couples pour naissances illégales et à imposer des limites au nombre de grossesses.

Par exemple, l’an dernier un couple de la province du Shandong ne pouvant pas payer l’amende de 9570 dollars pour transgression de la réglementation du planning familial, s’est fait saisir les économies de toute une vie, environ 3000 dollars.

De même l’an dernier, une maîtresse d’école du Guangdong a perdu son emploi après avoir donné naissance a un troisième enfant en violation de la politique des deux enfants.

Aujourd’hui, de nombreux signes encourageants montrent que l’État chinois pourrait se diriger vers l’abrogation de la limitation des naissances, mais ce n’est pas encore fait.

Nous assistons aussi à une résurgence de la pensée néo-malthusienne. Au Forum économique mondial 2020 en Suisse, la célèbre primatologue Jane Goodall a opiné : « Toutes ces choses [environnementales] dont nous parlons ne seraient pas un problème si la taille de la population était celle d’il y a 500 ans. » La population mondiale il y a 500 ans est estimée à 420-540 millions de personnes, soit environ 6,7 milliards de personnes de moins qu’aujourd’hui.

Jane Goodall est loin d’être la seule à croire que l’augmentation de la population est un problème urgent à régler. Des personnages publics, depuis le Prince Harry et Bill Nye « monsieur Science », jusqu’à l’animateur de télévision Bill Maher, ont tous exprimé récemment leurs craintes à propos de la surpopulation.

L’an dernier, la représentante démocrate de l’État de New-York Alexandria Ocasio-Cortez a fait le buzz en demandant s’il était moral d’avoir un enfant face au changement climatique : « Est-ce que c’est OK de faire encore des enfants ? »

Avec la résurgence actuelle du néo-malthusianisme, il est particulièrement crucial de s’opposer à cette idéologie.

Pour en savoir davantage sur l’histoire du contrôle coercitif de la population inspiré par le néo-malthusianisme, ainsi que sur les politiques problématiques qui persistent aujourd’hui – y compris la stérilisation forcée en masse des femmes Ouïghours – vous pouvez lire mon nouvel article : Le néo-malthusianisme et le contrôle coercitif de la population en Chine et en Inde.

Article publié en août 2020.

Traduction par Contrepoints de The Uyghur Genocide and Neo-Malthusianism

Voir les commentaires (51)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (51)
  • n’oublions en outre que les neo malthusiens sont en général, pas toujours, adeptes du double standard.
    les règles s’appliquent au commun, ou à des populations mal pensantes…

    • Ouïghours turcophones à majorité musulmane sunnite : ceci est incompatible avec la ligne du parti communiste de Xi !

      • Les règles limitant le nombre d’enfants à deux ne s’appliquent-elles pas à toutes les langues, ethnies et religions en Chine ?

        • si ma memoire est bonne, il faut payer une amende pour le 2eme enfant. Pas cher pour un han de Shanghai, une fortune pour un habitant d une province pauvre que le Xinjiang (ou les Han ne sont pas soumis au controle des naissance du tout d ailleurs)

  • Contrôle coercitif de la population?

    En France aussi puisqu’on y pille allègrement ceux qui ne veulent pas où ne peuvent pas jouer à la prolifération démographique.

    • Oui, on aimerait bien que l’Etat ne se mêle pas de la question, et que le choix d’avoir ou non des enfants soit laissé aux parents, sans interdictions ni allocations impliquant financièrement ou idéologiquement le reste de la communauté. Autant il est déplorable que les Ouighours ne soient pas libres du choix, autant le sous-entendu qui découle de l’article que l’Etat devrait décharger le couple des conséquences financières de ce choix au titre d’un soutien à la croissance est gênant.
      Laissez-les faire les enfants, par amour et non par idéologie, et assumer sans appel au peuple ni au contribuable !

  • Les droits de l’homme sont ils prioritaires sur les droits d’une société ?
    La guerre des cultures est une guerre permanente où les bisounours sont toujours perdants… L’Europe est en train d’en vivre une, on connaît déjà la culture qui vaincra.

    • les droits de l’homme sont prioritaires dans une société où ils sont définis constitutionnellement comme prioritaires..
      alors en chine…

      si je comprends bien c’est une allusions aux migrants amenant une culture différente en France..
      par exemple les musulmans..

      eh bien du fait de la constitution il existe des moyen de ne pas s’attaquer à la personne du fait de sa religion ce qui est inacceptable mais à signifier que certaines pratiques sont contraires aux lois et à la liberté..
      la question migratoire se pose … faut il faire une politique migratoire sur la base de la religion..

      • Tout à fait d’accord avec toi il suffit de légiférer pour que tout le monde vive en paix et harmonie.. Ce qui est globalement le cas en France et dans bcp de pays, ça se gate lorsque des gens pas bien du tout se servent d’une différence culturelle pour acquérir un pouvoir.

  • Presque tout le monde oublie les réalités démographiques basiques :
    –toute diminution des naissances par rapport au niveau précédent entraîne un vieillissement de la population, qu’il faut payer par exemple en augmentant la retraite
    – l’heure n’est plus à lutter contre « l’explosion démographique » qui n’existe plus dans les mondes blanc, brun et jaune. Ces mondes sont au contraire en voie de diminution du nombre d’adultes et d’enfants (États-Unis, Europe, Chine, Japon…) ou le seront bientôt (Inde)
    – la seule exception est l’Afrique Noire, mais les mondes blanc, brun et jaune veulent-ils vraiment combler leur déficit démographique en accueillant des centaines de millions d’Africains noirs ?

    • Bof… La question des retraites se règle par la capitalisation, l’idée que les jeunes devraient payer la retraite des vieux est néfaste à notre économie, probablement aussi à la chinoise, mais la solution est bien plus de laisser chacun se constituer un patrimoine pendant sa vie active que d’augmenter le nombre de jeunes qu’on ne sait pas rendre actifs, productifs, et soucieux d’entretenir la génération précédente.

    • le seul probleme de votre raisonnement c est que pour pouvoir payer les retraites il faut encore que les jeunes puisse avoir untravail (et si possible assez payé pour que la ponction pour les vieux se fasse sans trop de douleur)
      Quel interet de produire en masse des bac -5 futur RSA ?

      Le seul interet d une population nombreuse c est de pouvoir envahir le voisin en ayant une masse de chair a canon dispo. C est pas pour rien que la france de Napoleon etait le pays le plus peuple d europe

  • https://lalettrepatriote.com/observalgerie-explique-comment-toucher-pres-de-1000e-par-mois-en-france-sans-avoir-jamais-cotise/
    Si ça peut aider des Ouïghours.
    Si on avait eu des statistiques médicales aussi précises et garanties, sur le Covid a Wuhan, ont aurait eu moins de mort.

  • je suis choqué que l’auteure utilise le cas Ouïghour pour critiquer le néo-malthusianisme (pourquoi « néo » d’ailleurs ? ya une raison ou c’est juste pour faire moderne ?).
    Cette énième violation des droits de l’homme par la Chine, cette nouvelle preuve que la Chine ne peut pas être un partenaire économique et politique « normal », est dû au simple fait que la Chine est un état totalitaire.
    Une tripotée de capitalistes-libre-échangistes bas du plafond qui ont cru que « oh, les Chinois vont se conformer aux standards occidentaux » ou pire, ceux qui disent « business first, ils font ce qu’ils veulent » sont complices.

    • D’accord avec vous qui peut croire l’argument économique malthusien dans le cas des ouïghours alors qu’il est politique.

    • Le « libre-échange » avec la chine a fait émerger 400 millions de chinois dans la classe moyenne, vous auriez préféré qu’ils restent ultra-pauvres comme au temps de Mao et de ses 60 millions de morts ?
      On ne commerce pas on est complice, on le fait on est complice…
      .
      A quel moment la gauche, ses régimes totalitaires et ses dirigeants meurtriers peuvent ils être tenue responsables de quoi que ce soit ?

      • Ai-je dit qu’il aurait été préférable que ces millions de chinois crèvent de faim, notamment à cause d’un des pires régimes qui soit ? non, bien sûr que non. Comme toujours.
        D’ailleurs, si ce régime a pu tenir aussi longtemps, c’est aussi parce qu’il a pu s’appuyer sur le développement économique du pays, aidé par le libre-échange et tout. Continuer à être totalitaire, mais en faisant du commerce.

        • Ai-je dit qu’il aurait été préférable que ces millions de chinois crèvent de faim, notamment à cause d’un des pires régimes qui soit ? non

          En toute lettre oui.
          Si on commerce avec eu on est « complice », ne venez pas dire après que vous êtes pour ce commerce.
          D’ailleurs vous recommencez la ligne suivante: ce commerce nous rend complice du maintien de ce régime.
          Vous voulez que je vous repose la question ?

          • Non. Une lecture attentive et objective le démontre clairement. Quoique même une simple lecture le montre aussi.
            J’allais prendre une métaphore, une image, pour expliquer mon propos, mais vu vos troubles, vous n’êtes pas capable de distinguer « faits réels » de « faits imagés » (ce n’est pas une insulte, c’est un fait établi au cours de nos nombreux échanges), donc je vais devoir expliquer encore et encore des choses très simples et parfaitement univoques à quelqu’un qui ne veut pas comprendre.
            Bref.. je m’énerve déjà. Désolé.

            Quand les grandes entreprises avides de main d’oeuvre bon marché ont débarqué en Chine, elles savaient très bien que les travailleurs allaient gagner des misères, travailler dans des conditions très dures, vu qu’elles les organisaient au moins en partie. Le gouvernement actuel peut d’ailleurs se targuer d’un magnifique bilan économique pour asseoir encore plus sa dictature.

            Si dès le début les entreprises avaient dit « euh nan mais je veux pas que les ouvriers qui fabriquent mes produits bossent 16h par jour pour des salaires de misère et pour la gloire du régime », ça aurait été différent. La Chine aurait peut-être adapté un peu son fonctionnement.
            Alors oui, ya une classe moyenne chinoise; oui, tous les travailleurs ne sont pas des miséreux. Encore heureux, mais encore une fois, votre manque totale de moralité vous fait dire que gagner 3 dollars est mieux que de gagner 1 dollar et vous vous en contentez…
            Avoir aidé le gouvernement chinois dans sa dictature en lui ouvrant en plus les portes du monde est une démarche qui aura des conséquences dramatiques. Mais vous vous en moquez, vous avez eu votre commande de Aliexpress et des t-shirts à 5 euro.

            • Merci d’avoir confirmé en tout point mon propos.
              .
              « votre manque totale de moralité vous fait dire que gagner 3 dollars est mieux que de gagner 1 dollar…
              .
              Vous êtes mignon…

    • Tiens, pour une fois, j’ai failli « plussoyer » Cactus, tant j’ai du mal à comprendre la cohérence de l’article. Souci, arrivé au troisième paragraphe, c’est barrage en couille – Français ne comprenant strictement rien au libéralisme, as usual…

  • Nous sommes bien en train de discuter de stérilisations forcées ? Alors pourquoi ergoter ? C’est criminel, point.

  • Je veux bien que l’on se penche sur le sort des Ouïghours mais quid du massacre des chrétiens d’orient Rien dans ls Presse ou si peu!
    Deux poids, deux mesures ?

  • Alors que la chine pratique la répression à large échelle et est exécrable sur le plan des droits de l’homme envers des tas d’innocents, pourquoi spécialement les ouïgours alors que c’est une communauté musulmane qui ne s’intègre pas et a régulièrement pratiqué des attentats contre leurs voisins d’autres communautés ?
    « Attentats ouïgours : la Chine confrontée au terrorisme de masse »
    https://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2014/05/20/attentats-ouigours-la-chine-confrontee-au-terrorisme-de-masse_4422114_3216.html

    • Je me demande pourquoi le titre est « attentats ouïgours » et pas « attentats islamistes » ou ‘attentats séparatistes ». On n’a jamais eu de titres « attentats algériens » ou « attentats pakistanais » pour « nos » attentats.
      Communauté musulmane qui ne s’intègre pas ? Vous voulez dire qui refuse de se conformer au système dictatorial communisto-capitaliste chinois ? Ben, perso, je ne vais pas leur en vouloir…
      Une communauté qui a régulièrement pratiqué des attentats ? Je ne veux pas faire mon politiquement correct, mais une formulation « des membres de cette communauté ont pratiqué.. » me semble plus correcte, car sinon c’est jeter l’opprobre sur une communauté entière, dont une immense majorité d’innocents, porte ouverte à la discrimination comme.. la Chine le fait 🙂

      • Je vais vous laisser célébrer tout seul par exemple le massacre de la gare de Kunming qui, selon vous, sert à faire avancer les libertés en Chine, vous avez bien prôné un peu plus tôt le maintien dans la pauvreté de 400 millions de Chinois, vous n’êtes plus à ça prêt.
        Pour ma part, je m’interrogeais juste sur cette curieuse distinction, d’autres communautés n’ont pas de membres violents et se font largement martyriser aussi.

        • Ai-je dit que les attentats étaient justifiés, excusables, souhaitables ? Non, bien sûr que non, comme toujours. Décidément, vous ne changez pas. Affabulations et tutti quanti.
          Mais vous par contre, vous semblez approuver la mise au ban (et en prison) d’une communauté entière en raison d’actes de certains.

          • « Ai-je dit que les attentats étaient justifiés, excusables, souhaitables ?

            En toute lettre oui.

            • Non. Une lecture attentive et objective le démontre clairement. Quoique même une simple lecture le montre aussi.
              « Refuser de s’intégrer système dictatorial communisto-capitaliste chinois » ne veut pas dire « commettre des attentats ».
              Mais bon, c’est trop évident.

      • Pourquoi ? Parce qu’il y a plusieurs ethnies musulmanes en Chine, et que seuls les Ouïgours posent des soucis. Mais bon, pour savoir cela, il faut faire l’effort de se renseigner, au lieu de poster des poncifs…

  • Il ne faut pas regarder seulement la fin du graphique: le début d’icelui suggère que les Ouïghours ont été plutôt mieux traités que les autres avant 2016. Auraient-ils voulu le beurre et l’argent du beurre?

    • De mémoire, les territoires extérieurs ont été en effet mieux traités (sur ce plan) que la Chine proprement dite. Probablement juste le pragmatisme qui voulait que la mesure soit difficile à contrôler chez des peuples nomades…

  • Les variations dans les courbes sont un plaisir pour les yeux. Les Chinois aurait-ils changer leurs lois ou leur politique de mise en oeuvre , L’auteuse n’en pipe pas mot. Il est donc vraisemblable que les accidents dans les courbes, sont du a un changement de comportement de ouighours.
    ça fait penser a Juliette Greco :
    « ..Ce que tu te goure fillette fillette, , ce que tu te goure …. »

  • le cas ouighours n a rien a voir avec Malthus. Il s agit simplement de reduire la taille d une minorité de maniere discrete (autrement dit pas en massacrant des gens comme les Hutu/tutsi par ex)

    Sur la natalité proprement dite, il faut bien reconnaitre qu avoir plein d enfant c est tres utile si vous voulez envahir le voisin (ca fait plein de soldats, dès que les enfants ont 10-15 ans). Ca l est beaucoup moins si vous voulez developper votre pays (ben oui, il faut eduquer ses enfants, ce qui coute cher. Puis il va falloir generer assez d activite economique pour qu ils puissent trouver un travail. Le decollage actuel de la chine se seraiot probablement pas produit a cette echelle si Deng n aurait pas mit en place la politique de l enfant unique)

    • Que l’arrêt de la croissance de la population a été le facteur majeur du développement de la chine ne fait aucun doute. Il suffit de comparer a l’Algérie, a l’inde, ou des pays africains.
      Mais il ne faut pas oublier le deuxième phénomène, L’idée de conserver le régime communiste et son parti unique pour gérer la populace, et adopter le capitalisme le plus outrancier pour l’économie. Une difficulté insurmontable va arriver, quand une majorité de gens auront du fric pour goûter a tout avec le régime qui interdit toutes libertés individuelles qui puissent avoir des conséquences sur le bridage de la société. ça se rapproche, la France aura disparu avant !

  • Mais on va laisser Malthus en paix à la fin…!
    Et arrêter d’associer son nom à n’importe quoi et de dire n’importe quoi !!
    Il n’y a rien de néo Malthusien dans la politique Chinoise de persécution et de stérilisation forcée de ses minorités…!
    Malthus pour les ignares qui n’ont pas fait L’effort de le lire, a écris entre autres choses: que les populations croissent de façon géométrique quand les ressources croissent de façon arithmétique et cela dans un temps donné, qui est celui de la fin du 18éme au début 19éme, donc sauf progrès technologiques ou nouveaux territoires d’expansion, il y a, à un moment ou un autre des difficultés à résoudre…
    J’entends déjà les voix des QI de bulots proférer que les progrès technologiques furent la solution à tout et que la théorie Malthusienne n’est jamais vérifiée… Ils oublient alors que la construction des USA (entre autre) a été faite sur l’exportation massive d’anglo-saxons et autres irlandais pauvres vers le continent nord Américain (pour le plus grand malheur des indiens…)
    Les pays Européens ont pratiqué chacun à différentes périodes des politiques visant à inciter ou à réduire les naissances, cela peut être considéré comme une extension de la pensée Malthusienne.
    Est ce si grave d’inciter par une politique fiscale par exemple à l’une ou à l’autre tendance en fonction des ressources disponibles? (on ne parle évidemment pas là, de stérilisations forcées ou autres massacres d’un régime totalitaire délirant…)
    Bref, si on pouvait éviter de travestir la pensée de l’un dés plus grand économiste du 18éme, en associant son nom aux délires génocidaires d’un état communiste, ce serait un pas vers la montée générale du niveau moyen…

    • « Est ce si grave d’inciter par une politique fiscale par exemple à l’une ou à l’autre tendance en fonction des ressources disponibles? »

      Oui, parce que le législateur est bien le dernier à savoir ce qu’est une « ressource disponible » et comment les gens vont les créer, les utiliser et réagir à leur disponibilité.
      .
      Regardez la période actuelle : l’écologie est devenue une religion, il n’y a plus aucune notion de « science » et la « ressource disponible » est dogmatiquement négative.
      L’état va donc appauvrir par la force des gens dans des pays à la natalité négative (le problème aurait été réglé naturellement) et dans le même temps, il fait rentrer des tas d’autres qui n’ont aucune perspective de réduire leur natalité dans leur pays d’origine, ce qui veut dire que le flot d’humains qui vont multiplier leur « empreinte » par un facteur 100 en immigrant dans les pays « riches » est gigantesque.
      .
      Actuellement, tous les continents ont effectué leur transition démographique sauf l’Afrique qui pourrait passer de 1,2 milliards à 6 milliards en 2100.
      .
      Tant qu’à être autoritaire, Il faut que les écolos soient au moins cohérents : soit le problème est critique et on ferme totalement les portes, soit il ne l’est pas et il n’y aucune raison d’appauvrir les gens.

      • oui, de ce point de vue vous avez raison, c’est ce que défendait Malthus (qui n’avait rien d’un ecolo illuminé), comme vous le signalez très justement l’explosion potentielle de la population Africaine va générer une difficulté dans un continent dont les ressources sont par principe limitées, des problèmes pour états concernés et à terme pour leurs voisins…

    • Vous êtes sérieux qu’un commentaire aussi allumé (que je n’ai aucune intention de commenter plus en avant, autre chose à foutre que de perdre mon temps avec un apologiste du malthusianisme – puant en plus la fatuité à 100 bornes, savoureux de voir ce comique parler de « QI de bulot »…) se trouve noté à +1 ???

      • De ce que j’ai compris, Malthus, après avoir aidé les pauvres de sa commune et constaté à quoi servaient ces aides, a prôné l’arrêt de l’aide aux nécessiteux. Rien que pour ça, il ne mérite pas les outrages sous lesquels on le noie…

        • Il est surtout considéré, par Keynes lui même, comme le précurseur du keynésianisme.
          Quand aux « solutions » qu’il proposait, elles tendaient plus vers l’ingénierie sociale (avortement, célibat, contrôle des naissance,… mais seulement pour les classes « inférieures ». Il proposa pour se faire diverses solutions, donc des moyens « biologiques » : de l’eugénisme donc, pour appeler les choses par leur nom) que vers l’arrêt des aides sociales…

          • Là, en plus, vous versez dans le délire le plus total, l’avortement n’existait pas au temps de Malthus (du moins pas légalement) et le célibat était considéré comme une hérésie… Achetez des livres, lisez les et ensuite (seulement ensuite) affirmez éventuellement des choses… cela nous évitera de lire des âneries consternantes…

            • Quand vous aurez, dans votre vie, lu autant de livres que ce que j’ai autour de moi alors que je vous écris, vous pourrez vous permettre de poser mode starlette, comique troupier…

              Lettre du 20 août 1798 à William Godwin : « Et il est certain que, même sous le pire des gouvernements, avec un tant soit peu de libre concurrence, la race des ouvriers pourrait, en s’abstenant du mariage, et par conséquent en réduisant son effectif, améliorer immédiatement sa condition. »

              1er essai :  » Ces considérations sont bien faites pour détourner un grand nombre d’hommes, dans tous les pays civilisés, d’obéir au commandement de la nature en s’attachant de bonne heure à une femme, et elles y parviennent effectivement. »
              Mais il reconnait lui même que dans la plupart des cas, reporter le mariage aboutira au vice plutôt qu’au chaste célibat.

              Dans l’édition de 1806, ainsi que dans des lettres à Pierre Prévost (traducteur de son oeuvre en français), il propose de ne pas construire de logements de qualité, évoquant « l’effet indirect de la construction de logements sur la décision de se marier », considérant que le manque de maisons habitables est un puissant obstacle au mariage.

              etc, etc… Notons que ce qui marque dans la « pensée » de Malthus, ce sont ses nombreuses hypocrisies, son absence de rigueur intellectuelle (lire par exemple « Evolution et contradictions dans la pensée de Malthus », d’André Lux) – il était capable de se contredire au sein d’un de ses essais, alors ne parlons pas entre ses essais, cela devient comique – et sa fâcheuse tendance à inverser cause et conséquence (ses passages sur les guerres des arabes sont savoureux de stupidité crasse : il prétendait par exemple que « Malgré les guerres continuelles des Arabes Bédouins et les obstacles qu’oppose à leur croissance une vie dure et pénible, leur nombre presse à ce point contre la limite de leurs vivres qu’ils sont contraints à un degré d’abstinence que seule une longue habitude leur permet d’endurer » (7ème édition, p81). Non seulement Malthus ne connaissait visiblement rien auxdits arabes (genre l’abstinence est un trait de société chez des gens qui ont théorisé la polygamie et les esclaves sexuelles………), mais il était totalement infoutu de réaliser que c’était les razzias continues et la désorganisation sociale totale qui faisaient que les Bédoins étaient incapables de manger à leur faim…)

              Allez VOUS lire un petit peu, juste un tout petit peu, et revenez ensuite quand vous saurez un strict minimum de quoi vous parlez.

        • Oui, il avait en effet participé à de nombreuses actions que l’on qualifierait aujourd’hui de caritatives, notamment pendant les famines car il était Pasteur, dans ‘l’offre des biens’ disponible en anglais sur internet, il explique l’évolution de sa pensée, au départ positive et nourrie d’une croyance dans l’auto amélioration de la conscience collective mais il constate avec dépit que les individus n’ont pas tiré les leçons de la famine… Il pense donc, qu’une éducation forcenée des esprits, peut, seule, faire évoluer les mentalités et les préjugés…

      • Bon ben voila…
        Pour seule réponse l’insulte et la médiocrité… Pas d’argumentaire, pas de connaissance du sujet…
        Je souhaitais éviter les bulots et j’en ai un quand même… Je lis le reste de votre prose et je comprends le niveau…
        Vous pourriez retourner jouer le ‘Hâter’ sur youtube ou sur je ne sais quel forum bas de plafond?… Vous y seriez mieux je vous assure et nous aussi…

        • Me faire traiter de bulot par un mec qui n’a tellement pas lu Malthus qu’il en sait pas qu’il prônait le contrôle des populations et l’abstinence (et les Workhouses, ces goulags avant l’heure…) alors que ledit Malthus fit scandale à cette époque justement pour cela : savoureux 🙂

          • (J’aurais pu ajouter : et qui ne sait même pas correctement orthographier son nom…)

            • Avec un taux de natalité de 5 enfants en moyenne par femmes. On compte sur vous pour héberger à titre gracieux et rompre le pain avec les millions d’africains, quand les prochaines générations voudront échapper à leur sort en immigrant en Europe. le Parti C C à fait ce que devait être fait (enfant unique ) pour la prospérité du pays. Compter sur la la fraternité entre les nations et le libre échange pour subvenir au besoin alimentaire de sa population dès lors vous êtes dans une situation de forte dépendance aux exportations c’est jouer aux dés.

  • C’est curieux cette acharnement contre certains, il serait intéressant d’avoir l’avis des Rohingyas et de certains quartier de seine saint Denis.
    Quel peut-être le point commun qui attirerait semble t-il la malédiction ?
    En France on nous explique que ce serait la faute des salauds de Blancs Cathos Hétéros. Mais alors le birman et le chinois sont aussi des salauds ! ?

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Il y a un an, j’exposais dans un article les données de l’invasion possible de Taïwan par la Chine, ce qui a malheureusement été confirmé par l’actualité récente.

En effet, le voyage de Nancy Pelosi, troisième personnalité politique des États-Unis, après le président et la vice-présidente, a été considéré comme une insulte par Pékin et a déclenché des manœuvres militaires ainsi que d’autres représailles.

Commençons par exposer les fondements de cette situation telle qu’elle se présentait dans un calme relatif il y a un an dans c... Poursuivre la lecture

Le ministre brésilien de l’Économie, Paulo Guedes, a tenu des propos durs envers la France lors d’une réunion des entrepreneurs à Brasilia mardi. En réponse aux critiques de Paris sur la déforestation de l’Amazonie, il a affirmé que l’économie française devient « insignifante » et a déclaré :

« Vous avez intérêt à bien nous traiter, sinon on va vous envoyer vous faire foutre ».

Des propos peu poétiques et diplomatiques, mais qui sont le symptôme d’un problème plus grave : le Brésil se détourne de l’Occident en faveur de la Chine... Poursuivre la lecture

Taïwan
0
Sauvegarder cet article

La Chine répète de plus en plus fortement qu’elle est décidée à « réunifier » le pays en annexant Taïwan. Et tout le monde remarque que le terme « pacifiquement » a disparu. Comme il semble que Taïwan ne puisse pas se défendre sans les États-Unis, une guerre à grande échelle est tout à fait possible si ce soutien se matérialise.

Cela me rappelle des souvenirs historiques désagréables.

 

De nombreux précédents de mauvais augure

L’argument « c’est le même peuple, et il doit donc être rassemblé sous notre autorité », a ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles