Olivier Véran mis devant un casse-tête insoluble

Emmanuel Macron fait donc fausse route en blâmant son ministre. Ce n’est pas de lui comme de ses auxiliaires politiques et bureaucratiques qu’il devrait tout attendre, mais des citoyens ordinaires.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Olivier Véran mis devant un casse-tête insoluble

Publié le 17 septembre 2020
- A +

Par Frédéric Mas.

Olivier Véran devrait prendre la parole aujourd’hui à 17 heures pour exposer la stratégie du gouvernement face à la crise sanitaire, nous a annoncé Gabriel Attal ce mercredi.

« Devrait » est important dans la phrase, car cela devait aussi être le cas la semaine dernière. Seulement, après moult tergiversations, c’est Jean Castex qui avait pris la parole pour annoncer une modification mineure dans les règles de l’isolement, prenant le contrepied des déclarations anxiogènes du président du conseil scientifique Jean-François Delfraissy. Le reste, tout le monde le savait déjà plus ou moins.

Il semblerait qu’Emmanuel Macron s’impatiente, et reproche à Olivier Véran son manque d’efficacité, ce qui pourrait expliquer sa mise à l’écart de la semaine dernière, rapporte Le Parisien.

Y a-t-il un pilote dans l’avion ?

La communication gouvernementale n’est pas très claire, mais elle promet de s’éclaircir. Elle va rassurer les Français, et montrer qu’ils sont pilotés par une administration et un gouvernement compétents pour les protéger d’une éventuelle seconde vague de Covid qu’on attend toujours un peu comme l’attaque du royaume du nord dans le Désert des Tartares de Buzzati.

Pour l’instant, ce n’est pas vraiment ce qui transparaît. Les mesures strictes jusqu’à l’absurde concernant les masques, la prolongation en catimini des restrictions à la liberté de circuler et de se réunir de l’État d’urgence sanitaire, le flop de Stopcovid, la campagne politique anxiogène et liberticide du gouvernement qui jure avec son plan de relance témoignent plus d’une politique qui se fait au jour le jour, sans qu’une vision d’ensemble n’arrive à se dégager.

Dans un article publié hier, Le Canard Enchaîné enfonce le clou. Les 12 000 lits équipés de respirateurs seraient prêts, mais pas le personnel et la formation afférents : « Au CHU Henri-Mondor de Créteil, pour tenter de boucher les trous, des infirmiers des services généraux ont été mis en observation deux jours dans le service témoigne une soignante qui se demande ‘ce que l’ont peut attendre de personnes formées en quelques heures seulement’. »

Olivier Véran devant un casse-tête insoluble

C’est que le casse-tête d’Olivier Véran paraît insoluble : le président de la République lui demande d’être flexible, réactif et efficace en s’appuyant sur les outils de la bureaucratie, de l’économie administrée et de la planification. Faire face à l’inconnu avec des outils taillés sur mesure pour gérer le connu n’aide pas.

Nécessairement, ce sont les solutions les plus éculées de l’administration qui prévalent, avec leur lot de réglementations nouvelles, de répression et de restriction des libertés sous toutes les formes, d’arbitrages budgétaires, le tout pour un résultat incertain.

Emmanuel Macron cherche à mettre de la distance avec la communication anxiogène de son entourage, mais il fait fausse route en blâmant son ministre. Ce n’est pas de lui comme de ses auxiliaires politique et bureaucratique qu’il devrait tout attendre, mais des citoyens ordinaires.

Laisser l’initiative de la lutte contre la crise sanitaire aux individus s’était révélé plus efficace en mars-avril. Pourquoi ne pas retenter le coup aujourd’hui ? La balle est dans le camp du gouvernement, c’est le moment de miser sur l’autonomie individuelle pour vivre avec le virus.

Voir les commentaires (38)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (38)
  • Le problème, c’est que les français sont très demandeurs d’intervention de l’état, d’interdire, de contraindre. 40% des français pensent que le confinement n’était pas assez sévère.

    • Efectivement, d’ailleurs, les cas positifs au Covid , même asymptomatiques, sont pour eux, la conséquence du manque de discipline des français.
      Pas étonnant que les propositions proprement hallucinantes du Conseil scientifique de vendredi dernier, n’aient pas déclenché de vives protestations.
      Conseil scientifique que je mettrais volontier au confinement strict pour une durée indéterminée.

    • Interdire aux autres, contraindre les autres, pas assez sévère pour les autres, sans aucun doute. Et comme leur mentalité égalitaire se refuse à distinguer des bons, qui se comporteraient d’eux-mêmes de manière suffisamment responsable, et des méchants auxquels les rigueurs de la loi devraient s’appliquer…

      • c’est exactement ça. « moi », je respecte les consignes, « moi » je sui attentif, le problème, c’est « les gens », « les autres ». C’est d’ailleurs à cause « des autres » qu’il faut durcir la réglementation, mettre plus de lois, boucher les trous, parce-que « les autres » s’empressent d’en profiter.

        • D’un autre côté, durcir la réglementation est souvent une mauvaise alternative à sanctionner durement les infractions pendant qu’elles sont rares (et dangereuses).

    • La seule intervention voulue par les français est d’arrêter les racailles, le reste il s’en fout.

    • @ gillib : vous avez une source pour « 40% des français pensent que le confinement n’était pas assez sévère » ? Ça m’intéresse. (je trouve ça hallucinant…)

      • Ma source, ce sont mes collègues.

      • Je n’ai plus la source, mais 12% seulement était contre, 40% était pour et 40% que ce n’était pas assez sévère. D’ailleurs, j’ai regardé les sondages et 38% des français étaient prêts à être confiné après le 15 mai …

        • Vous croyez encore aux sondages ?

          Cas pratique : le sondeur demande au sondé s’il préfère mourir ou préfère être confiné. Franchement, la réponse ne fait pas trop de doute. Il y a quand même 12% qui refusent l’alternative et 8% qui ne savent pas, ces derniers étant les plus sages.

          C’est ainsi qu’on affiche, à la demande du client principal du sondeur, à savoir l’Etat obèse, 40% de favorables et 40% qui en veulent plus.

          Pensez-vous qu’un sondeur qui prendrait systématiquement le contre-pied de l’Etat obèse sur tous les sujets brûlants pourrait continuer à exercer son art ? Ce serait contrôles fiscaux sur contrôles URSSaf à la chaîne, médias, syndicats et ONG mobilisés pour exiger la tête du monstre capitaliste, et finalement mise en faillite frauduleuse sous n’importe quel prétexte. Personne ne souhaite affronter ça.

          Ainsi sont les sondages dans ce pays.

        • @ gillib : OK, merci. Cependant il faudrait voir de quand date ce sondage.
          Selon l’article qui suit, le soutien des Français au confinement s’est fortement érodé à mesure que le temps passait : https://www.valeursactuelles.com/societe/confinement-ce-sondage-qui-temoigne-du-ras-le-bol-des-francais-118344

    • Pire: nous avons un gouvernement de collabos et de parfaits petits kapos zélés pour faire « respecter la loi ».
      Ils oublient juste que les nazis à Nuremberg n’ont eu que cette excuse: avoir respecté la loi et les ordres…
      Et cette génération vaccinée contre les « heures les plus sombres » ne voit rien venir.
      Pathétique!

  • Ce que nous aimerions par dessus tout, c’est que le gouvernement cesse de s’occuper du covid : toutes ses actions ont été nuisibles sur le plan sanitaire comme sur le plan de l’économie. Si quelqu’un est malade, il va voir son médecin ou va à l’hôpital, comme on a toujours fait jusqu’ici.

  • C’est gratuit donc on y va ,après la pénurie de tests le grand foutoir des tests,on y va 3x /semaine pour se rassurer,c’est l’Etat qui paye c’est gratuit.
    Il y a bien des médecins biologistes à la tête de ces labos ils peuvent faire du tri dans les files d’attente en fonction des symptômes au lieu d’envoyer les secrétaires poser des questions à des gens qui mentent pour faire le test,et avec les cartes vitales on peut aisément savoir combien de fois sont venus les gens.
    Mais il faut du courage,courage qui ne ruisselle pas d’en haut.

  • Certes, Véran n’est pas le seul responsable de ce lamentable fiasco gouvernemental qui dure depuis les prémices de l’épidémie de ce coronavirus en décembre dernier. Mais, depuis qu’il a été nommé en remplacement de l’épouvantable Mme Buzyn en février dernier, il n’a fait quand même qu’accumuler erreurs, errements, manque de dialogue et de concertation, dévoilant un petit député socialiste de troisième catégorie, médiocre, mesquin voire méchant, sans la moindre envergure. Pour piloter la Santé, il faut d’urgence cesser d’y mettre un médecin mais au contraire un politique chevronné, organisateur et régulateur, sachant mettre au pas voire écarter une administration encalminée jusqu’à l’asphyxie (comment Jerome Salomon qui est de toute évidence un des principaux responsables de ce désastre est-il encore en poste?) et s’entourer de conseillers qui conseillent mais ne s’expriment pas. Hélas, dans ce domaine comme dans pratiquement tous les autres, la Macronie n’a ni les réflexes, ni l’idéologie ni encore moins les hommes pour faire une politique cohérente et efficace.

    • Disculper verran, pas sérieux, macron se fit à ses ministres, c’est pour cela qu’il les a nommés.. Mais peut être que la fuite du premier… Faut pas oublier cet enfoiré.

    • Politique ou médecin, à la limite peu importe, ce qu’il faut surtout c’est quelqu’un qui ait la tête sur les épaules, le souci de l’intérêt de la France et des Français, (donc) le souci des libertés individuelles. Qu’il restreigne – fortement – le rôle de l’État dans cette affaire de Covid et au contraire fasse tout pour faciliter les initiatives individuelles, qu’elles émanent de professionnels ou de particuliers.

  • Je viens de recevoir une infirmière… En fait tout le monde s’en fout de ce virus, sauf les accros télévisuels, il n’y a que les médias et le gvt en effervescence sur le sujet. Les français font comme ils peuvent pour suivre les consignes mais, ça se paiera un jour où l’autre. On ne se fout pas du monde impunément très longtemps.

  • on a un peu de mal à comprendre ce que l’apostasie religieuse a à voir avec le covid, et que signifie « invasion grandissante » ? Un commentaire sur Contrepoints devrait être clair.

    • C’était pourtant très clair.

    • Si on va par là, il ne faut plus alors s’occuper que des cancers et de ses 150000 morts annuels. Tout le reste en comparaison, y compris l’apostasie religieuse, devant alors, si l’on vous suit, être considéré comme de la petite bière…

  • sans qu’une vision d’ensemble n’arrive à se dégager.

    Une se dégage, la réélection du petit marquis. Elle confine à l’obsession.

  • J’ai l’impression que Jupiter a enfin compris qu’il fallait décentraliser mais essaie de le faire en s’appuyant sur l’administration centrale.

    Qui plus est, on constate une résistance des citoyens à l’autonomie et donc au bon sens et à la responsabilité, puisqu’on les conforte depuis des années dans l’idée que l’état s’occupe de tout.

    Les maires peuvent édicter les décrets les plus stupides et les plus éloignés des problèmes actuels (protection des sapins) sans que cela n’émeuve les administrés. Seule la pagaille est perçue mais pas les causes – en particulier quand le citoyen devrait réfléchir sur son propre comportement.

  • Le casse-tête de Véran est soluble dans sa démission.

  • Et dire qu’on nous a vendu l’élection de Macron comme l’arrivée d’une nouvelle génération, réaliste, pragmatique, efficace, moderne, on allait voir ce qu’on allait voir…
    On a vu.
    Mais une bonne nouvelle, quand même: Sibeth Ndiaye a été nommée à un poste de « chasseuse de talents » de la macronie. Donc, même si l’ineffable Véran ne s’avérait plus au niveau (ce qui serait injuste vu son bilan), on peut compter sur un vivier de cadors prêts à prendre la relève.
    Sur ce, je vais m’offrir une bière bien fraîche…

  • On nous dit que Jupiter serait « en colère » contre Véran.

    Soit il s’agit d’une posture de com, soit il lui suffit de prendre lui-même la parole. Peut-être que Véran ne veut pas assumer le message ?

    Dans tous les cas, Macron n’aurait plus grand chose à perdre à prendre modèle sur Le Général plutôt que sur Culbuto.

    • C’est de la com. Macron laisse la sale boulot aux préfets (macronistes pour la plupart), se décharge de ses responsabilités sur Véran et même, met en scène que le port du masque est pénible.

  • Tsss, tsss… Nous avons un nouveau commissariat au plan, avec un très très ancien homme politique (c’est dire qu’il doit connaitre son boulot depuis le temps..) pour s’en occuper. Et nous aurons un super plan anti-covid dès 2022, tout le personnel et le matériel dès 2024 (pour les JO) et toutes les mesures financières dès 2025. Tous de mauvais esprits, limite fachos…

    • Pas vraiment. Nous avons seulement un Haut-commissaire au plan. Il n’a pas été créé de structure particulière pour lui, il est prévu qu’il puisse confier ses études à France-stratégie qui existe déjà, mais il n’en sera pas le chef.
      https://www.strategie.gouv.fr/

  • Bien sûr que Véran est blâmable ! Ce gus a la fâcheuse tendance à vouloir en faire trop dans la contrainte et peu dans la responsabilisation citoyenne. Macron a eu raison de le tacler. D’ailleurs, aussitôt que l’autre a eu la bride sur le col, il s’est remis à faire la seule chose dont il est capable : augmenter le niveau de contrainte pour se donner de l’importance. Macron n’a donc pas frappé assez fort.

  • Veran avec son masque en coton ! Une passoire à virus ! Le virion mesure 100nm, les mailles du coton 100 fois plus. Et ce reptilien nous fait la leçon !

  • On cherche des infirmières spécialisées dans le maniement des respirateurs, alors que l’on sait que les respirateurs accélèrent le risque de décès. Apprendra-t-on jamais de l’expérience dans ce pays de fous?
    Regarde-t-on comment les chinois ont fait pour éradiquer TOTALEMENT le virus? En Chine, le virus ne circule plus du tout, personne n’est hospitalisé because Covid et le services de réanimation s’occupent des malades ordinaires.
    C’est pourquoi les frontières restent fermées, hermétiquement, car ils ne veulent pas recevoir du virus européen ou américain.

  • Il faut arrêter de prendre les Français pour des lapins de 3 semaines.
    Ce type change d’avis comme de slips déclarant un j’our que le masque est inutile,puis le lendemain qu’il est nécessaire.
    Il apparaît comme très content de son action,action qui n’existe pas,sa seule activité étant (comme son mentor le calife élyséen)de décharger sa responsabilité (pénale) sur d’autres.
    A fuir et à virer.

  • Quand un chef n’a pas la stature d’un chef, il se décharge de ses responsabilités sur un ou des subalternes…
    La France n’est plus gouvernée. Seulement administrée. La gouvernance se décide ailleurs.

  • j’ai une question, pourquoi les gens vont se faire dépister en si grand nombre? pourquoi font ils la queue dès 7h du mat? j’arrive pas à comprendre ça..si j’ai des symptômes je teste ok mais si j’en ai pas bah je vais pas me faire dépister ..expliquez moi.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

À la suite de la réforme de la Constitution française de juillet 2008, des circonscriptions législatives sont créées à l'étranger pour permettre aux Français établis hors du pays d'élire des députés à l'Assemblée nationale, les Français hors de France n'étaient auparavant représentés qu'au Sénat.

Ces députés, au nombre de 11 (un par circonscription hors de France), ont été élus pour la première fois lors des élections législatives de 2012. Les Français établis hors de France ont voté pour la seconde fois lors des élections législatives... Poursuivre la lecture

Par Adelin Remy.

Le débat sur le voile (n’importe lequel, pas seulement le voile intégral) existe en France depuis 1989 : il est considéré comme un vêtement religieux et une marque de soumission de la femme, généralement musulmane, et son interdiction est vécue comme une agression par la plupart des femmes musulmanes qui revendiquent la liberté de le porter.

Le 24 octobre 2019, le président Macron a déclaré :

« Le port du voile dans l’espace public n’est pas mon affaire [...] Dans les services publics, à l’école, c’est mo... Poursuivre la lecture

Élisabeth Borne devient Premier ministre. Certains attendaient une révolution, ce fut surtout un jeu de chaises musicales.

Merci à @EmmanuelMacron de sa confiance et de l’honneur qu’il me fait en me nommant Première ministre.

Merci aussi à @JeanCASTEX pour son action ces deux dernières années.

Les défis devant nous sont grands. Je mesure pleinement cette responsabilité. pic.twitter.com/fZ9zxu5S5f

— Élisabeth BORNE (@Elisabeth_Borne) May 16, 2022

Ce lundi 16 mai, Emmanuel Macron a... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles