Attentat contre Charlie Hebdo : face au terrorisme, défendre la liberté

Manifestation 11 janvier 2015 Charlie Hebdo (Crédits : Olivier Ortelpa, licence Creative Commons)

Le meilleur moyen d’honorer la mémoire des victimes des attentats est de tout faire pour préserver l’esprit des Lumières qui est notre héritage commun.

Par Frédéric Mas.

Il y a 5 ans, les frères Kouachi faisaient irruption au sein de la rédaction de Charlie Hebdo, tuant 11 journalistes et dessinateurs dont Charb, Wolinski, Tignous, Cabu et Honoré1. S’ensuivit une vague de protestation populaire et pacifique en mémoire des victimes. Pour soutenir la tolérance sociale et religieuse, la liberté de la presse et la liberté d’expression, des milliers de citoyens sont descendus spontanément dans les rues pour manifester.

La réponse politique à ce moment d’émotion collectif politique fut rapide et ambiguë. Très rapidement, les discours sécuritaires ont commencé à se durcir et à se normaliser au sein de l’opinion publique. Certaines franges de la classe politique en ont profité pour pousser leur agenda autoritaire : face au terrorisme, c’est l’ensemble de la population qu’il faut contrôler.

Certaines franges de la société civile se sont elles-mêmes laissé convaincre. Non seulement les terroristes avaient réussi à réduire au silence les esprits libertaires de Charlie Hebdo, mais ils ont rendu intellectuellement possible une nouvelle étape dans l’érosion des libertés individuelles au nom de la lutte antiterrorisme.

L’esprit Charlie aujourd’hui

Malheureusement, aujourd’hui encore, le terrorisme islamiste ne cesse de faire des victimes en France et dans le monde, et l’encadrement de la liberté d’expression, de penser et de circuler pour prévenir tout risque de débordement est devenu la nouvelle norme. Qui aujourd’hui s’étonne de voir l’armée circuler dans les rues en temps de paix ? Qui s’insurge contre les propositions liberticides qui ont fleuri avec la crise des Gilets jaunes, suscitant l’inquiétude de certaines instances internationales ?

Le libéralisme s’est construit au fil des siècles sur la tolérance religieuse, la nette séparation de ce qui relève du droit et de ce qui relève des croyances religieuses privées, et la liberté de conscience. L’esprit Charlie porté par les citoyens, qui doit perdurer malgré tout au-delà des sirènes de l’autoritarisme et face aux intimidations islamistes, c’est celui de la liberté. Le meilleur moyen d’honorer la mémoire des victimes des attentats est de tout faire pour préserver l’esprit des Lumières qui est notre héritage commun.

Article initialement publié en janvier 2020.

  1. Il nous faut aussi mentionner le nom de la douxième victime, Ahmed Merabet, morte assassinée pendant la fuite des deux assaillants.
Vous souhaitez nous signaler une erreur ? Contactez la rédaction.