Coronavirus : Pékin face au risque d’une seconde vague épidémique

Alors qu’en France, la gestion de la crise est aujourd’hui auscultée à la loupe par les parlementaires, les responsables chinois qui ont participé à l’aggravation de la crise mondiale ne seront jamais inquiétés.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Coronavirus cases by Marco Verch Professional (CC BY 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Coronavirus : Pékin face au risque d’une seconde vague épidémique

Publié le 17 juin 2020
- A +

Par Frédéric Mas.

Pékin a décidé de durcir à nouveau les conditions sanitaires de la ville après la découverte de nouveaux cas de Covid-19. En 5 jours, 106 nouveaux malades ont incité les autorités locales à fermer les écoles et à appeler les habitants à ne pas quitter la ville. 70 % des vols des deux aéroports de Pékin ont été annulés et plusieurs villes chinoises imposent désormais des quarantaines et des contrôles aux voyageurs venant de la capitale.

En France, Jérôme Salomon, le directeur général de la santé, était quant à lui auditionné par une commission d’enquête parlementaire sur le Covid-19 ce mardi. L’ancien conseiller de Marisol Touraine, devenu le « monsieur santé » du gouvernement s’inquiétait en 2016 de la préparation de la France face à une éventuelle pandémie.

En 2020, il a toutefois estimé que l’exécutif cette fois-ci n’avait pas failli à sa mission et géré la crise de manière efficace. On imagine que la presse, l’opposition et les déclarations d’Agnès Buzyn archivées lui rafraîchiront la mémoire sur les divers manquements de l’État bureaucratique au pire de la crise.

Pourtant, si on s’en tient aux décès liés au coronavirus, on ne peut s’empêcher de remarquer que la Chine s’en est mieux sortie que l’Occident, en particulier que les États-Unis, dans une crise qui a mobilisé le monde pendant deux mois. Il faut bien entendu rester prudent sur la façon dont les statistiques qui circulent ont été construites et ce qu’elles mesurent réellement. Il faut l’être en particulier sur les indications transmises par la Chine, qui pourraient très bien se révéler être de la propagande pure et simple.

Reste que sur le plan politique et médiatique, elles pourraient accréditer la thèse d’une plus grande efficacité du modèle de gestion de crise chinois comparé au modèle occidental, ce que ne manqueront pas de relayer les propagandistes anticapitalistes et antilibéraux.

C’est bien entendu en passant sous silence la manière dont le pouvoir de Pékin a d’abord cherché à masquer toute information sur le sujet en faisant taire les lanceurs d’alerte et en minimisant la crise.

En prenant pour argent comptant ce que les autorités chinoises lui transmettaient, l’OMS a tardé à déclarer l’urgence sanitaire mondiale. Alors que Taïwan s’inquiétait des risques de pandémie et avait alerté l’OMS, l’organisation internationale, toujours sous la pression de la Chine, avait préféré ne pas donner de réponse à ses représentants.

Alors qu’en France, la gestion de la crise est aujourd’hui auscultée à la loupe par les parlementaires, les responsables chinois ayant participé à l’aggravation de la crise mondiale ne seront jamais inquiétés. Alors qu’en Occident, les citoyens sont libres d’interroger et de remettre en cause les justifications des gouvernants pour leurs politiques concernant le Covid-19, la Chine ne fera pas d’autocritique, et ne s’excusera pas d’avoir utilisé la crise pour affaiblir ses ennemis de toujours, en particulier Hong Kong. La dictature communiste passe avant la santé publique.

Voir les commentaires (36)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (36)
  • Seconde vague ou aveu d’impuissance face à un problème que les autorités ne parviennent plus à dissimuler ?

    • Les autorités chinoises impuissantes face à une pseudo-pandémie sans gravité ? Ok, elles ne savent rien d’autre que frapper fort et vite, mais de là à le faire quand il n’y a rien à gagner…

      • Rien à gagner? C’est vite dit.

        Tout d’abord, jouer maintenant la transparence est une manière d’essayer de se donner une petite virginité à peu de frais.

        Ensuite, l’industrie chinoise des masques et respirateurs est en surproduction. Ne pas faire retomber la fièvre covid trop vite est une bonne manière d’écouler les stocks…

  • En supposant que ce ne soit pas un nouveau virus?

  • Discours anti-chinois sentant la naphtaline… Sans intérêt. Quand on est les premiers face à un problème de cette ampleur, il est toujours facile de critiquer a posteriori. Les chinois se sont débattus avec peine, et c’est quand la situation est devenue hors de contrôle qu’ils ont pris les bonnes décisions sur le confinement. Quant à la manipulation des chiffres, les séries temporelles sont sans appel, il n’y a pas eu de triche. Mais c’est difficile à comprendre avec une formation de sciences-po/ENA…. La Chine a été très fortement touchée, et c’est plus la légèreté de certains dirigeants européens qu’il faut blamer. Si le confinement en France avait été décidé 8j plus tôt, il n’y aurait eu que 3000 décès. Fin février, les calculs étaient sans appel sur le risque d’une catastrophe sanitaire. Mais on n’y croyait pas… et les médecins non plus ! Certains pays ont pris les bonnes décisions très vite, d’autres non comme le Royaume-uni qui a tergiversé et se retrouve l’état européen le plus touché !! A sciences-po et à l’ENA ainsi qu’en médecine, il faut enseigner les mathématiques et la loi exponentielle. !!!! ce serait salutaire pour le pays.

    • « Si le confinement en France avait été décidé 8j plus tôt, il n’y aurait eu que 3000 décès. »

      N’importe quoi.
      Et dire qu’il y a encore des imbéciles serviles pour croire que le confinement était la bonne solution, alors que des études de plus en plus nombreuses tendent à prouver le contraire…

      • Les imbéciles sont ceux qui au prétexte que le confinement était loin d’être la meilleure solution prônent la minimisation insouciante de la maladie.

        • MichelO : ne confondez pas des gens qui éventuellement prennent cette maladie à la légère, et des gens qui comme moi disent ceci :
          – en ne prenant aucune mesure (ou en prenant des mesures allant dans le mauvais sens), le Covid-19 entraîne une très forte mortalité, bien supérieure à celle d’une grippe saisonnière moyenne,
          – mais en prenant les mesures appropriées*, en l’absence de vaccin, la mortalité tombe à des niveaux très bas, très inférieurs à celle d’une grippe saisonnière

          … sachant qu’on a le droit d’être intelligent – ce que des dirigeants ont été, mais pas en France – on pouvait faire en sorte que la mortalité soit très faible et dans ce cas, parler d’une maladie somme toute bénigne.
          L’être humain ne reste jamais sans rien faire face une menace : je ne comprends pas comment certains raisonnent comme si c’était une option. Il prend des bonnes, ou des mauvaises mesures, mais reste très rarement sans rien faire du tout.

          * à savoir dépistage massif le plus précocement possible, isolement des positifs, masque généralisé dans les lieux confinés tels que les TEC, protection particulière des personnes à risques comme les pensionnaires des EHPAD – et vous remarquerez que je ne parle même pas de chloroquine, ni de liberté laissée aux médecins de faire leur job (lequel peut aussi consister à administrer des antibios, par exemple)

      • le n’importe quoi se situe selon moi dans l’utilisation du mot confinement..
        et l’idée que tout le monde est d’accord sur la signification de catastrophe sanitaire ou que ça justifie la restriction des libertés..

      • Faites les calculs. Quant aux imbéciles, ils vous disent bien des choses… Vous êtes non seulement pathétique, mais franchement nul.

        • Quels calculs?
          Les calculs suédois qui montrent qu’ils ont eu le même nombre de morts sans aucun confinement? Ou les calculs allemands qui ont eu 4 fois moins de morts/millions que la France avec un confinement extrêmement light par rapport au confinement français? Ou alors vous comparer aux calculs autrichiens (78 mots/million contre 442 pour la France)?

          Insulter votre interlocuteur ne sert à rien. Sauf à essayer de masquer votre manque d’arguments.

          • Répondre à ceux qui vous insultent les premiers ne masque pas de manque d’arguments. C’est surtout Rafael qui aurait beaucoup à gagner à lire votre réponse… D’après les calculs de World28 sur son site, il est ultra-probable que si le confinement en France avait été décidé 8j plus tôt, il n’y aurait eu que 3000 décès. Cela ne justifie en rien le confinement, parce que si des mesures appropriées avaient été prises mi-février, il y aurait sans doute eu encore 10 fois moins de décès. cf. la Corée.

            • Oui mais world28 ne fait rien pour passer son message. Les articles sont nuls, les commentaires sont nuls et world28 n’avance aucun argument sinon d’autorité, son site. J’y suis allé mais n’ai rien vu de concluant. A lui de nous donner envie de le lire. Mais pas en nous prenant de haut.
              Mais c’est un classique sur internet, les égos s’expriment sans entrave.

            • Peut-être.
              Mais tous les pays ayant eu de très bons résultats dans la crise du covid n’ont pas ou peu confiné. En tout cas, ces pays n’ont absolument pas appliqué un confinement comme celui de la France.

              Donc affirmer que l’application 8j plus tôt d’un type de confinement inefficace partout dans le monde, aurait permis de diviser par 10 le nombre de morts… Je reste dubitatif.
              D’autant plus que l’attitude de world28 refusant d’apporter ses arguments et se drapant dans sa dignité offensée, ne plaide pas en faveur de sa thèse. J’ai déjà tellement vu ce type d’attitude chez des personnes refusant en fait de confronter leur argumentation à celles des autres. Dommage.

          • C’est vous qui portez l’insulte, cher monsieur. J’ai assez d’arguments, et des arguments de poids pour juger très clairement la situation. Les vôtres sont un peu léger. Mais j’en resterai là, car un des principes de Shopenhauer, c’est de discuter à niveau égal.

            • C’est dommage, vous vous braquez au lieu d’exposer vos arguments. Je vous rappelle qu’Internet est un lieu d’échange. Je suis prêt à examiner vos arguments, mais je n’ai que des arguments d’autorité. Ce n’est pas cela la vie intellectuelle. Chacun écoute l’autre.

    • Les épidémiologistes se sont plantés. L’état français qui brutalise sa population depuis 3 ans a pris le premier prétexte pour empêcher la population de manifester. Tout le monde au chômage technique, l’état paiera.
      Et vous vous en redemandez. Quand un partie extrémiste prendra le pouvoir, il aura tout les outils pour instaurer une dictature sanitaire, écologiste, ou raciale.

  • Les chiffres chinois sont sérieux:

    Texte en chinois, anglais, français a l’entree d’un hôpital chinois. (photo prise samedi dernier).

    Un seul visiteur autorise, pour venir voir le malade, ce visiteur doit faire un test covid-19, et il ne peut quitter l’hôpital durant l’hospitalisation, sous peine de ne pas pouvoir y renter de nouveau. (en Chine, il y a un lit a cote du malade, pour qu’un membre de la famille s’occupe du patient).

    https://i.postimg.cc/y8gDqXb9/IMG-20200613-091549.jpg

    D’autres photos a disposition, qui montre la réalité des mesures chinoise, qui montre que l’occident a complete foire. Dans 4 jours, ca fera 5 mois qu’on portent des masques.

  • je suis désolé de répéter mais..quand la métrique est un nombre de morts total; a priori un état collectiviste peut être performant..
    à quel coût?
    eh bien par exemple celui qui permet de sacrifier des individus pour limiter un bilan global..

    je suis désolé mais il faut bien le dire le nombre de mort total ne peut pas être la seule métrique pour juger de la réaction d’un pays…

    c’est un peu comme l’espérance de vie.. ou vouloir de la croissance, de la décroissance, diminuer le taux de chomage..

    ça ne signifie pas que je souhaite un nombre de morts élevé. je dis juste que ça ne justifie pas tout..
    tout ça sous entend que c’est le gouvernement qui VOUS interdira de faire ceci ou cela pour votre santé..
    ceci dit…on arrive à la vraie question , qu’est ce qui justifie de restreindre les libertés des individus.. à partir de quand on estime que contaminer autrui n’est plus acceptable..

    • En fait rien ne justifie la restriction des libertés, or depuis 2015 nous avons vécu 1 mois sur deux dans un régime d’exception.
      Je suis d’accord avec vous sur la confusion sur le terme de confinement qui signifie de rester chez soi. Fermer les écoles les cinémas les attroupement n’est pas du confinement. Beaucoup de pays on juste conseille de limiter les contacts sans demander à sa population des autocertificats.

      • Quand les restructions de liberté, voird le contrôle de la population, sont un objectif, le tour est de trouver une justification qui soit acceptée par la population.
        Peu importe qu’un nouveau virus ou le mêle reparte en Chine. Cette information nous est donnée, sans contextualisation, pour réactiver la peur au moment où nous reprenons (presque) une vie normale.
        L’opération Covid-19 est la plus grande opération d’ingênierie sociale jamais effectuée… Et ce n’est pas fini.

    • Tant qu’un de vos proches ou vous même n’êtes pas concernés, vos propos peuvent de comprendre. Quand vous avez un tuyau dans la trachée, je pense qu’on change d’avis. Tout cela est un peu spécieux et manque beaucoup d’humanité. La liberté, le libéralisme c’est avant tout de l’humanisme. Ce n’est pas votre tasse de thé…

      • Ne parlez pas d’humanité quand il s’agit d’une décision de l’état.
        Le pouvoir politique a subit cette crise et a pris les mauvaises décisions.
        En premier en interdisant la vente de masque, ce qui fait que les syndicats ont menacé d’un droit de retrait pour les employés sans masques (BTP vente transport). Macron a été contraint de fermer les entreprises, le fameux l’état paiera. Et il a remis une couche en confinant tout le monde.
        La médecine libérale s’est mis en telemedecine, comprendre en stand bye, les cliniques itou. Et on voit le résultat.

        • Macron avait parfaitement le choix, il aurait très bien pu virer le gouvernement et donner des priorités claires. Même Trump le fait !

          • Mais il faut un certain courage pour cela et comprendre que le problème est l’Etat lui-même, sa technostructure et son organisation. Choses impossibles à attendre d’un énarque qui s’est justement appuyé sur l’énarchie pour arriver au pouvoir.

            L’ENA n’est pas un processus de sélection et de formation qui accouche de réformateurs capables de remettre en cause leur génitrice…

      • Vous n’avez pas d’argument étayé donc vous vous réfugiez dans l’émotionnel. C’est tout à fait sur ce type d’argument que le pays est géré depuis plusieurs années.

        • Mais non, mais non ! Ne vous méprenez pas. J’ai plus que des arguments étayés. Mes analyses ne se fondent pas sur le blabla des médias, mais sur de vrai calculs très parlants. Quant aux émotions, elles sont bien légitimes quand on parle de gens qui souffrent et qui meurent. je suis choqué de voir la dureté des propos sans humanité des soient-disants libéraux (que je suis) dans ce forum, certains propos frisant n’étant pas loin d’être scandaleux. C’est très dommage

          • « Quant aux émotions, elles sont bien légitimes  »
            Les émotions sont légitimes. Personne n’a jamais dit l’inverse.
            Mais prendre des décisions essentiellement basées sur des émotions n’est pas un gage de réussite et d’efficacité. La gestion française de cette crise en est une bonne illustration.

          • En attendant, vos propos c’est du blabla. Vous ne cessez ici de parler de vos « calculs très solides » (aussi solides que ceux du GIEC ou ceux de Niall Ferguson ?) et vous ne les présentez jamais. Arlésienne et insultes, voilà votre « argumentaire ».

  • Bonjour,
    On nous renvoie toujours le nombre de morts aux Etats-Unis.
    Or ramené à 1 million d’habitants, ce taux de mortalité est inférieur à celui de la France : France 461/million, USA
    363/million.
    Chiffres à comparer avec ceux la Corée du Sud, le Vietnam et plus près de nous l´Allemagne.
    Bonne journée à tous

    • On oublie aussi de préciser que les USA ne sont pas la France, pays hyper-centralisé ; mais que les gouverneurs des États y ont de larges pouvoirs, y compris en termes de santé publique. Je ne crois par exemple pas que ce soit tout à fait un hasard si les États gouvernés par des Démocrates, qui regroupent 55% de la population américaine totale, ont à déplorer 78% de la mortalité totale aux USA. Comme par hasard, ce sont les États qui en moyenne ont le moins respecté les libertés des citoyens et ont appliqué les mesures de confinement les plus dures.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Surprise ces derniers jours : l'Organisation mondiale de la santé (OMS), dont le but semble de se mêler de plus en plus de politique, a clairement pris position contre l'actuelle stratégie zéro covid actuellement déployée en Chine, rejoignant en cela les critiques déjà nombreuses de l'opinion internationale vis-à-vis de la politique interne de la Chine.

Eh oui : même pour une organisation ayant nettement tendance à préférer la centralisation et les mesures fortes (voire dictatoriales), ce qui est actuellement mis en place par les autor... Poursuivre la lecture

Il y a moins d’un an, en juillet 2021, le Secrétaire général du Parti communiste chinois (PCC) et président de la République populaire de Chine Xi Jinping avait toutes les raisons d’être heureux : non seulement c’est à lui qu’est revenu l’honneur de célébrer le centième anniversaire du PCC, mais surtout, c’est lui et aucun autre de ses prédécesseurs depuis Deng Xiaoping qui a réussi à impulser et incarner la troisième ère du glorieux socialisme chinois. Un socialisme « moderne », inspiré de Mao et de Deng malgré leurs contradictions et leurs ... Poursuivre la lecture

Par Daniel Lacalle.

Les chiffres macro-économiques les plus récents montrent que le ralentissement chinois est beaucoup plus sévère que prévu et qu'il n'est pas seulement imputable aux confinements liés au Covid-19.

Les confinements ont un impact énorme. 26 des 31 provinces de Chine continentale connaissent une augmentation des cas de covid et la crainte d'un confinement de type shanghaien est énorme. Les informations en provenance de Shanghai prouvent que ces fermetures drastiques causent d'énormes dommages à la population. Des... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles