Petits tests entre amis

Le problème des tests pour tous, c'est qu'ils amenuisent le besoin de confinement total. Et ça, l'Etat n'aime pas très très beaucoup ça.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
wandering angel - test tubes mouths - CC BY 2.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Petits tests entre amis

Publié le 25 mars 2020
- A +

par h16

Début mars, les choses étaient à peu près claires : comme il n’y a pas de masques, il semble évident que ceux-ci ne servent à rien. De la même façon, comme il n’y a guère de possibilités de tester, limitons les tests aux patients pour lesquels le doute est extrêmement faible. C’est implacable.

Partant de là, la subtile stratégie française s’est mise en place rapidement : pendant que des factotums débiles se relayent devant les caméras pour expliquer en quoi le port du masque est compliqué et ne résout rien, d’autres s’emploient à limiter autant que faire se peut les tests afin officiellement de n’encombrer aucun service de dépistage ce qui, de façon collatérale bien pratique, limitera artificiellement le nombre de cas découverts dans l’Hexagone.

Tout le monde est content ou presque.

Malheureusement, la doctrine étatique se fissure : de plus en plus, tout indique que non seulement, les tests permettent d’avoir une bien meilleure idée de l’extension de l’épidémie, mais permettent en plus de piloter efficacement les ressources limitées et de ralentir les contaminations.

Le cas de Vò en Italie illustre assez bien le propos : les tests menés de façon systématique ont permis d’y éradiquer le virus.

Quant aux techniques de tests, elles se multiplient à mesure que l’épidémie prend de l’ampleur. Depuis les tests génétiques Biomérieux ou Cepheid, jusqu’à l’utilisation de scanners, on commence à disposer progressivement d’outils efficaces.

Et pendant que le gouvernement français s’agite d’EHPAD en EHPAD heu non pardon de plateau télé en plateau télé, les initiatives privées s’accumulent, depuis un drive-in de test à l’image de ceux de la Corée du Sud où les tests y ont été organisés afin de passer une grande partie de la population au crible, jusqu’aux propositions de respirateurs automatiques à 40 euros l’unité en impression 3D en passant par les bricolages astucieux permettant par exemple de brancher plusieurs patients sur le même appareil.

De façon pragmatique, tester permet aussi de repérer les populations qui sont maintenant immunisées et qui peuvent donc reprendre une activité normale, ce qui, à l’heure où l’économie s’effondre, n’est pas une mince contribution.

C’est d’ailleurs le principal avantage de tests extensifs : en permettant de resserrer le confinement sur les seules personnes à risques, contaminantes ou malades, cela permet d’éviter le confinement total d’un pays qui se traduit rapidement par la mise en bière rapide de son économie.

En réalité, ce principe est fort bien compris de nos élites qui, pour elles-mêmes, ont bien vite trouvé les opportunités de se faire correctement tester.

Dans ce contexte, on comprend le changement très progressif, millimétrique même, de la stratégie gouvernementale qui évoque maintenant l’extension des tests, alors que les moyens étatiques ne sont bien évidemment toujours pas en place.

Si tout ceci ressemble à s’y méprendre à une grosse improvisation mal foutue, ce n’est pas fortuit puisqu’il s’agit effectivement d’improvisation mal foutue : alors qu’il est aussi évident que logique que les tests sont réellement un outil indispensable dans la panoplie des réponses à une pandémie, le gouvernement a, jusqu’à présent, multiplié les mesures qui s’en éloignent.

Il surnage même l’impression que tout a été fait, au-delà des impréparations évidentes, pour freiner, partout et à chaque fois que possible, les initiatives privées.

À cette lumière, la prudence que nos politiciens et autres comités scientifiques affichent avec une ostentation appuyée ressemble trop souvent à l’étouffoir des bonnes volontés derrière la bureaucratie, les normes, les protocoles soudainement les plus pointilleux possibles. En somme, si l’État, l’administration et les élites qui nous gouvernent ne sont pas les instigateurs de telle ou telle méthode, de tel ou tel protocole, de telle ou telle idée, si l’imprimatur républicain n’y est pas apposé, alors ce sera immédiatement taxé de dangereux, de voué à l’échec et réservé aux cas désespérés (précisément parce qu’alors, on sait que ça ne sert plus à rien).

Tout se passe comme si l’État, devenu le Papa et la Maman de tous les petits citoyens de la République du Bisounoursland, ne voulait surtout pas que les uns et les autres prennent leurs responsabilités : cette liberté s’accompagne de celle de prendre des risques, donc de se tromper, de se faire mal. C’est un danger ! Et l’échec, possible, devient rédhibitoire.

Egalité, Taxes, Bisous : République du Bisounoursland

Dans ce cadre, tester tout le monde revient à ne confiner que la part congrue de ceux qui doivent l’être, et seulement ceux-là. Fini le confinement général, la démonstration de muscles et la distribution de libertés au compte-gouttes dûment autorisé par un petit cerfa 123456 tamponné du sceau républicain et de son numéro de décret.

Dans ce cadre, il est insupportable qu’un médecin prenne l’initiative de distribuer un traitement qu’il juge approprié et que des malades prennent leur responsabilité en l’acceptant voire en faisant directement confiance au praticien, sans en passer ni par les autorités de tutelle, ni par l’État et ses autorisations administratives, ses cerfas et ses petits formulaires bien remplis et bien tamponnés.

Non, vraiment, oubliez ceci, petits moutons, et revenez vite dans le giron protecteur de notre grande et belle République ! Oubliez ce nouvel épisode pourtant crucial d’une bataille entre d’un côté l’initiative privée avec ce qu’elle comporte évidemment d’audace, de prises de risques et de dangers évidents mais surtout de responsabilisation des différents acteurs, et de l’autre côté, la démonstration flagrante que non seulement l’État ne peut pas tout, mais qu’il est plus souvent néfaste que bénéfique dans son action.

Non, oubliez ça. Et surtout, surtout, restez chez vous.
—-
Sur le web

Voir les commentaires (66)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (66)
  • Il paraît qu’en Allemagne, on fait 160 000 tests par jour. En France, 5000 portés à 8000 maintenant nous dit-on!!!

  • Etant donné qu’ils n’ont rien fait auparavant pour que notre pays ne s’effondre pas (en mode lent), et que maintenant, leurs actions (et non-reactions) vont provoquer l’effondrement en mode accéléré, quelles questions devons-nous nous poser?

  • Différence entre pays riche et pays pauvre pour les tests.
    pareil pour le nombre de lits de réa,de respirateurs…
    Par contre on a des fonctionnaires!
    Amende pour récidive au confinement en France 1500€ en Allemagne
    25 000€ ,là aussi pays riche pays pauvre.

    • Et pour camoufler leur incurie, des « tests » à distance sont mis en ligne… quitte à provoquer des paniques non justifiées.

    • 25000 E en FR? qu’elle discrimination!on voit bien qu une telle amende en FR vise uniquement les trafiquants de drogue des banlieues

  • On a ni tests ni masques par contre au bout d’1 semaine notre zélée administration en est déjà à son 2 ième formulaire d’attestation de déplacement et à plus de 100 000 amendes!

    • 1) cela rapporte des sous.

      2) c’est beaucoup plus facile à faire et permet de faire croire que le gouvernement agit (et certains en redemandent en plus !).

    • Moralité, quand vous sortez, sortez avec votre imprimante (solaire) sous le bras, comme ça si vous êtes contrôlé vous éditez le formulaire ad hoc, économie de papier et d’encre, un geste pour la planète ! (mais je m’égare)

    • on a ce que l’on mérite : une administration irresponsable et pléthorique car quand le candidat Fillon programmait une suppression sérieuse de fonctionnaires toute la classe politique y compris dans sa couleur hurlait au génocide et affirmait la chose impossible sous peine d’un retour à l’homme de Cromagnon !!!! Les électeurs ont préféré le candidat qui leur parlait du moindre effort ; ils l’ont et qu’ils assument !!!!!

      • C’est pas la quantité d’administration le problème, c’est plutôt le clanisme, la faible qualité managériale et la non clarté des objectifs attribués. En France, on ne sait pas limoger un nul, ni même détecter que c’est un nul, ni l’empêcher d’infecter les autres.

  • La stratégie de l’Etat est celle des commerciaux qui, pour leur malheur, n’ont plus rien à vendre que de l’obsolète :
    Dites-moi ce dont vous avez besoin et je vous expliquerai comment vous en passer.
    Ensuite, j’attends (mais je crains que je l’attendrai longtemps) que l’on m’explique comment « le meilleur système de santé du monde », « le système social que le monde entier nous envie » et qui justifie le plus haut niveau d’imposition et de dépenses publiques du monde, peut s’écrouler aussi vite que la « meilleure Armée du monde » en 1940 au point de n’avoir comme solution qu’un confinement comme on le pratiquait au Moyen-Age, non pas pour limiter le nombre des victimes, qui reste assez faible, mais pour ne pas risquer de bloquer le système hospitalier… au risque, avéré celui-ci, de dégâts économiques et sociaux qui feront sans doute infiniment plus de victimes…
    Bien joué, les gars…

    • le coronavirus révèle/dévoile la réalité/vérité.

      nos politiques ne peuvent plus cacher, mais ils peuvent encore nier (et ils le feront longtemps pour conserver leurs avantages).

      • Cela fait partie de la formation/entraînement à l’ENA ,ne JAMAIS avouer !On l’ a vu pour le sang contaminé,seuls des médecins ,à juste titre , ont été condamnés,aucun politiques !

    • l’explication est pourtant simple : vous avez confié le pays à étatistes qui se disent de droite en appliquant des méthodes de gauche ou qui se disent de gauche en appliquant les méthodes qui ont fait leurs preuves au de la de l’Oural !!!! Ces étatistes formatés par l’ENA en technocrates irresponsables mais persuadés de tous savoir font ce que font tous les technocrates sans se préoccuper des réalités du terrain ( sur le papier çà marche toujours avec des modèles mathématiques que le monde nous envie également !!!) !!!!

  • L’intensité des roulements d’épaule et des coups de menton de l’état est proportionnelle à son pouvoir de nuisance.

  • Très bon résumé en effet

  • Restez à la maison. Ok mais …
    Nouvelle attestation, valable jusqu’à ce que Macron, chef de guerre, sans dire le mot confinement, dise je ne sais quoi de nouveau et incongru
    que Castaner complètera de mesures draconiennes incompréhensibles
    que Bruno Lemaire contredira en nous laissant entendre de ne surtout pas rester chez soi et d’aller au boulot pour ramasser fruits et légumes à vendre sur les marchés interdits et fermés par Edouard, cher Edouard,
    que Castaner, encore lui, remettra une couche bien ferme
    et que pendant ce temps là, qui dit guerre dit résistance, nos résistants que sont les soignants feront du bon boulot, Eux.
    C’est vraiment brouillon, une communication bâclée, ce pays est fou.

    • Nouvelle attestation :

      – avant il fallait imprimer une feuille
      – maintenant il faut imprimer d’avance une douzaine de feuilles avec des heures différentes …

      Le gouvernement lutte contre la déforestation.

  • L’état a trouvé une methode sure, efficace et approuvée de lutte contre le coronavirus : on ne teste pas.

    En effet, si on ne teste pas, vous n’avez pas le coronavirus et donc vous ne risquez plus de mourir du coronavirus.

    Beaucoup plus efficace qu’un vaccin ou des traitements de trublions qui dénigrent l’état depuis des années.

    • ben …on fait ça pour la grippe…

      on pourra regarder la surmortalité saisonnières, on peut m^me dire il faut regarder la surmortalité saisonnière ..parce que c’est la seule façon de voir ce qui compte ..les morts.. parce que laisser un vieux crever chez lui pour ne pas l’exposer au coronoavirus c’est pas forcement acceptable .. victoires dérisoires…

      pas dit d’ailleurs qu’il ne faudra pas regarder la surmortalité sur plus long que cela du fait des consequences économiques plus durables..

      réduire..à TOUT prix les morts du coronavirus…. non…

    • Il règle la question des retraites pour quelques années.

  • « Dans ce cadre, il est insupportable qu’un médecin prenne l’initiative de distribuer un traitement qu’il juge approprié et que des malades prennent leur responsabilité en l’acceptant voire en faisant directement confiance au praticien, sans en passer ni par les autorités de tutelle, ni par l’État et ses autorisations administratives, ses cerfas et ses petits formulaires bien remplis et bien tamponnés. »

    Exactement : le principe du consentement éclairé, principe de élémentaire de liberté/responsabilité en médecine.

    • j’approuve le principe, mais le résultat n’est garanti que si le médecin est éclairé lui aussi..

      • le titre meme de médecin traduit l’acceptation par ledit médecin de certaines règles de soin, ne se dit pas médecin qui veut.. dans un monde libre il y aurait plusieurs écoles de médecine délivrant des diplômes pas tout à fait compatible sinon cohérents ..il y aurait des toleondulééopathes.. il y aurait des écoles de médecine traditionnelle chinoise ..et qui soigneraient le patient ,en accord éclairé , ( il y beaucoup dans éclairé) avec des extrait de penis de zébu pourquoi ? parce qu’on fait ça depuis des temps immémoriaux.

        • pour les poumons c’est penis de zébu…

          moi je prefere non pas le médecin mais le remède qui a fait ses preuves…avec preuve au sens logique..

        • d’ailleurs des tas de médecins proposent à leur patient en France de se « soigner » pas homéopathie non??

          donc l’accord entre deux personnes ok.. ça n’empêche pas alors de dire que le tire de docteur est mal utilisé.. docteur est ce lui qui sait pas celui qui essaye..

          on sort du jeu le « médecin » juste des personnes qui essaient des trucs dans un cas sans peu d’espoir..

      • et en fait dans le cas d’espèce il n’a plus le droit demettre en avant son diplôme de médecine..qui est une espèce de tampon conforme au préconisation des personnes qui lui ont délivré le diplôme..

    • @ jacques lemiere : vous n’avez pas l’impression de couper les cheveux en quatre ? Si vous êtes atteint vous-même, vous allez faire quoi ? Pour ma part, je sais ce que je vais faire.

      • NON … il faut parfois couper les cheveux en quatre merde, moi je ne me dis pas scientifique.. ce que vous dites est une pirouette ..

        oui vive les accords éclairés.. mais est ce un accord éclairé .. vous voyez le problème..
        idem pour ce qu’est un médecin..
        merde alors..

        des moins un de couards..

        • ça suffit à la fin…

          je n’ai rien à objecter quand deux personnes dont l’une pense être en danger mortel d’essayer un truc..
          comme pour tout accord consensuel..

          et ça me suffit..

          suggérer que ça implique que c’est judicieux sur un autre point NON…éclairé ou raoult n’est pas un con..pas pertinent…garantie de rien..

          si je coupe les cheveux en quatre ce que je fais souvent d’ailleurs par esprit de contradiction et parce que les conflits viennent souvent de simples incomprehension ils s’avère que là je pense que c’est important.
          je suis pas scientifique mais je vois avec effroi la lente disintegration de l’esprit scientifique

          • ça aussi sur le cov 19 https://swprs.org/a-swiss-doctor-on-covid-19/

            on a des trucs interessant surtout pour ceux qui samusent à suivre ça..
            The Italian example has shown that 99% of test-positive deaths had one or more pre-existing conditions, and even among these, only 12% of the death certificates mentioned Covid19 as a causal factor.

            seul 12% mentionnent le cov 19 comme agent causal de la mort..

            alors comparer les chiffres meme de mortalité  » du cov 19″ entre les pays… il FAUT regarde comment c’est compté..

            le seul point qui semble clair est que les urgences sont surchargées.. on comptera les morts plus exactement on regardera la mortalité à la fin..

            • à propos de l’italie
              The way in which we code deaths in our country is very generous in the sense that all the people who die in hospitals with the coronavirus are deemed to be dying of the coronavirus.

              mais bon..c’est sans doute vrai des morts de la grippe..

              • en fait à cause des tests on a pas de point de comparaison paradoxalement..

                • on a ça en plus…https://swprs.files.wordpress.com/2020/03/italy-mortality-65yo.png

                  on a eu une mortalité hivernale très basse en Italie alors on peut distinguer une tendance anormale à la fin certes..en disant ça commence, c’est fort possible..mais alors la catastrophe est à venir ce qu’on voit c’est rien mais ce virus tue les victimes habituelles des maladies hivernales qu ne sont pas morts cette année.. bien malin ce qui peut prédire…
                  mettre le paquet sur la protection des vieux..

            • ça veut dire si je comprends bien que sans test viral les morts du corona virus qu’n appellerait la grippe seraient de 12% des morts qu’on annonce en italie.. ce uqui serait une grippette!! ( on voit sur la courbe de mortalité 65+ que nous sommes dans une situation de basse grippe ce qui inquiete c’est la forme que ça « commence » mais pour le moment les morts comptés comme la grippe ( sans test viral en cas de mort) du cov 19 en italie c’est pas grand chose…curieux..

              • alors on peut s’amuser..sortir une forme de résidu de l’épaulement de mortalité de mars..c’est la surmortalité du COV 19 elle est particulière rcar elle est tardive par rapport à la grippe mais pour le moment en italie c’est un nai nstatistique..ceci dit je ne suis spas scientifique .mais j’ai bien l’impression que c’est ça..

                comme quoi jacques n si tu veux compter bien coupe les cheveux enquatre///

      • vous savez donc ce que vous allez faire si vous êtes testé au cov 19…
        mais si vous avez un autre virus vous faites quoi…
        il ya le mirage du test à dissiper. et il y aura des tests à faire si on veut protéger les vieux…

  • pour moi en effet l’impréparation initiale est un sujet secondaire..mais la réaction et lenteur à réagir c’est autre chose..
    ceci dit la finance mondialisée libéralisante qui a ruiné la France en lui prêtant de l’argent sans vergogne porte une lourde responsabilité sur l’appauvrissement du pays …

    blague à part on peut regarder la liste des pays classés par indice de liberté économique et en tirer quelques conclusions..

    il semble que la réponse soit MOINS de liberté économique..ça semble évident..

    • le débat de ce midi..est ce qu’on a le droit de rajouter à la main l’heure de sortie sur des imprimés qui peuvent être d’ailleurs manuscrits.. surréaliste…

    • « la finance mondialisée libéralisante qui a ruiné la France » : non. Ce sont nos énarques qui nous gouvernent et sont incapables de limiter les dépenses pour équilibrer les comptes (voire baisser les impôts).

  • on pourrait faire des test en ligne.. avez vous le virus? avec une déclaration sur l’honneur à la clef.

  • Après la guerre il y a l’épuration. Je me demande si les Français vont se contenter de recevoir quelques politiques en pature !!!!

  • Mais l’état adore être l’intermediaire obligé pour tout. Et il déeste l’idée qu’on pourrait d’aider soi même.
    Donc ils sont très contents, et ils seront payés et pensionnés.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Yves Bourdillon.

Imaginez.

Imaginez qu’une pandémie démarre à Vert-le-Petit (Essonne), siège d’un des trois labos P4 français. Qui croirait les explications de Paris selon lesquelles ce virus aurait été transmis naturellement à l’Homme par une perdrix ?

C’est pourtant l’exploit qu’a réussi Pékin en imposant depuis un an au monde entier le récit selon lequel le SARS Cov 2 qui provoque la maladie Covid-19 proviendrait d’une chauve-souris vendue sur le marché de Wuhan, dont le hasard voulait qu’il se trouvât à proximité ... Poursuivre la lecture

Par Daniel Lacalle.

Les chiffres macro-économiques les plus récents montrent que le ralentissement chinois est beaucoup plus sévère que prévu et qu'il n'est pas seulement imputable aux confinements liés au Covid-19.

Les confinements ont un impact énorme. 26 des 31 provinces de Chine continentale connaissent une augmentation des cas de covid et la crainte d'un confinement de type shanghaien est énorme. Les informations en provenance de Shanghai prouvent que ces fermetures drastiques causent d'énormes dommages à la population. Des... Poursuivre la lecture

1
Sauvegarder cet article

Par David Waugh. Un article de l'American Institute for Economic Research

Shanghai, la capitale financière de la Chine, qui compte 25 millions d'habitants, connaît actuellement sa troisième semaine de forte augmentation des cas de covid-19.

En réponse, le Parti communiste chinois (PCC) a mis en place des restrictions sévères à Shanghai, en envoyant une armée de travailleurs de la santé pour les faire respecter. Les citoyens ne peuvent pas quitter leur domicile. Ils ne peuvent recevoir des soins médicaux que sur présentation d'un... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles