Faut-il couper le sifflet à Éric Zemmour ? Non, mais il s’agirait de se réveiller !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
"Tais toi" Paris 2015 By: Ithmus - CC BY 2.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Faut-il couper le sifflet à Éric Zemmour ? Non, mais il s’agirait de se réveiller !

Publié le 2 octobre 2019
- A +

Par Claire Libercourt.

Depuis quelques jours les commentateurs et les éditorialistes s’indignent. Une chaîne d’information a diffusé à une heure de grande écoute le discours d’Éric Zemmour à la Convention de la droite, un événement organisé par l’extrême droite autour de son étoile montante Marion Maréchal. Sans grande surprise, le polémiste a égrené son chapelet de lamentations déclinistes et apocalyptiques à un public déjà conquis.

Seulement, pour beaucoup de journalistes ces propos étaient non seulement ignobles, mais indignes d’être diffusés. Aussi s’interroge-t-on gravement dans les rédactions : aurions-nous failli ? Fallait-il donner la parole à ce personnage, dont les opinions ne sont pas vraiment des opinions, mais des incitations à la haine raciale, à la guerre civile, à la délinquance de la pensée ?

Élan journalistique vertueux

Cet élan vertueux de la part d’une fraction de nos éditorialistes nationaux appelle plusieurs réflexions.

Premièrement, la frontière entre opinion et incitation à la haine raciale ne semble claire à nos éditorialistes que quand il s’agit d’Éric Zemmour : les discours racialistes, indigénistes et ethnocentrés pullulent maintenant à la gauche de la gauche, et se retrouvent régulièrement dans les colonnes de la presse nationale sans que cela ne semble gêner la profession journalistique en temps ordinaire. Quand Rokhaya Diallo s’emporte contre la domination blanche, elle n’est pas sans rappeler les incartades grandiloquentes d’Éric Zemmour contre celle islamo-remplaciste.

Les deux sont obsédés par l’identité et la race, et n’interprètent la politique que sous l’angle de rapports de force et de domination. Les discours sont faux, mais ne devraient pas être répréhensibles. La liberté d’expression devrait être absolue, et permettre aux opinions politiques même les plus ineptes de s’exprimer. D’ailleurs, seule la totale liberté d’expression permet de mieux les connaître, d’en apprécier la pénétration au sein de la société et donc de mieux y répondre. Sur le sujet, et jusqu’à nouvel ordre, les États-Unis montrent l’exemple.

Deuxièmement, les inquiétudes et les obsessions d’Éric Zemmour sont les inquiétudes et les obsessions d’une partie non négligeable de la population. Un sondage récent par exemple faisait de l’immigration la préoccupation numéro 1 des électeurs de droite. La profession journalistique n’a pas à refaire constamment leur éducation morale mais à les informer. Se poser en rempart vertueux tient du paternalisme moral le plus archaïque quand il se double de la volonté de restreindre le débat public à celui des seuls grands esprits initiés. Les journalistes ne sont pas des curés chargés de la direction spirituelle des citoyens. Cela ne signifie pas, bien sûr, que les journaux aient obligation d’accueillir la prose débile des fauteurs de guerre civile. mais s’indigner de voir un importun prendre la parole, surtout quand elle lui est désagréable, relève de la mentalité de censeur. Cela ne signifie pas non plus que la presse ne peut pas être engagée : mais proposer la censure, y compris dans les cas borderline, est toujours une défaite.

Troisièmement, le discours identitaire, qu’il soit de droite ou de gauche, se combat par le débat d’idée, pas par la censure, préalable ou non. Ce que révèle le buzz médiatique autour de Zemmour, c’est à la fois la vacuité du débat public français et la nullité de ses intervenants contemporains. Si un discours groupusculaire peut aujourd’hui occuper l’espace médiatique, c’est que le marché des idées ne propose pas de meilleure offre ailleurs, qu’il se désintéresse d’un public inquiet et disponible pour le discours de la droite radicale.

Qui face à Zemmour ?

Qui aujourd’hui pour défendre le projet européen ? Le libre-échange ? La civilisation qui a inventé les libertés individuelles et le capitalisme ? Au lieu de sidérer l’intégralité du paysage politico-médiatique français, le long lamento de Zemmour devrait galvaniser la concurrence idéologique et multiplier les alternatives.

Plutôt que de vouloir restreindre le périmètre de la liberté d’expression chaque fois que les tensions politiques se font un peu fortes, nos élites devraient renouer avec la culture démocratique du débat et de l’échange.

Voir les commentaires (57)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (57)
  • heueueu ….s’il faut couper le sifflet à Zemmour , il va falloir faire de même avec une partie des soutiens de LR qui ne verraient pas d’un mauvais œil une alliance avec le RN ; idem avec les millions de Français qui n’en pensent pas moins au sujet de l’immigration et qui ont , à mon humble avis, de très bonnes raisons ; ne pas s’être occupé de ce sujet durant des décennies , voilà le résultat !

  • « la prose débile des fauteurs de guerre civile »

    Si la guerre civile est désormais une possibilité, c’est que quelque chose a changé, un déséquilibre a été créé, qui confirme implicitement la thèse dénoncée. Flop !

    Si c’est bien le cas, alors il est trop tard pour se lamenter. Il aurait fallu y penser quand il était encore temps, prendre les bonnes décisions pour éviter les conséquences qu’on déplore aujourd’hui.

    Si ce n’est pas le cas, ce ne sont que des mots dont on se goberge, un camp pour se faire valoir, le camp d’en face pour désigner un ennemi à peu de frais. Ou inversement.

    • Entièrement d’accord.
      On peut par exemple citer ce monument d’hypocrisie qu’est François Hollande, qui fustige Zemmour mais qui parle avec les journalistes (« Un président ne devrait pas dire ça ») de « risque de partition de la France », soit exactement la même chose !

  • Le problème avec des gens comme Zemmour, c’est que ses positions, fondées ou pas, sont son fond de commerce. Tout argument qui, dans un débat public, pourrait déstabiliser ses théories devient une menace pour son existence médiatique. L’extrémiste n’a pas d’autres choix que la fuite en avant s’il veut survivre dans l’opinion. Alors, s’il y a eu des décennies d’hypocrisies face aux dangers de l’islamisme, croire que ce qui anime Zemmour, c’est la volonté de discuter afin qu’il modifie ses opinions en faveur du camp d’en face, ou la manière dont il les exprime, relève aussi de l’hypocrisie, voire du fantasme… Quand aux médias, ils s’indignent sur le moment (il faut dire que sa charge était violente), mais à têtes reposées, ils auront du mal à prendre la décision de se priver d’une telle manne financière.

    • claude henry de chasne
      2 octobre 2019 at 16 h 47 min

      le probleme c’est que zemmour ne dis pas que des conneries..
      l’islamisme radical menace t il nos démocraties? oui
      L’islam radical menace t il la liberté des femmes? oui
      L’état lutte t il contre ces faits? non

      Apres , ne venez pas pleurnicher

      • Pour moi, Zemmour est dans l’outrance, ce qu’il dit est donc souvent insignifiant. Je ne crois pas au grand remplacement, à la djellaba comme uniforme d’occupation ou autres bombes à trouilles pour cerveaux affaiblis. Par contre, je crois qu’il y a réellement une crise identitaire massive en France et en Europe, incluant les musulmans. Mais, je ne crois pas du tout qu’une politique visant à s’attaquer aux problèmes puisse se construire sur le rejet d’une population d’environ 8.5 millions d’âmes ! Ne pleurnichez pas, parce qu’il va falloir se contenter de légiférer 🙂

        • Vous ne croyez pas au grand remplacement parce que vous fermez les yeux. Allez voir le Nord de Paris et comparez-le avec des vues de 1975. Rien à voir. Allez voir les quartiers Nord de… ben partout en fait ! Allez voir Argenteuil et comparez avec les années 80… etc. Pourquoi discute-t-on de nos jours de repas sans porc, halal, accompagnatrices voilées, burkini et autres joyeusetés, si ce n’est parce que la population a changé ? Changer n’est pas synonyme de remplacer à après tout…
          Crise identitaire oui, parce que les Français (et ils peuvent être originaires d’un autre pays, comme un Zemmour ou un Sarkozy, car sont Français ceux qui aiment la France et son histoire et la perpétue) les Français donc en ont assez qu’on veuille leur faire changer de mode de vie pour plaire aux nouveaux arrivants.

        • si on refuse l’assimilation à la culture française (fondements romains, chrétiens et grecs, matinés de la raison et des valeurs républicaines), on va droit vers le grand remplacement.
          une simple question arithmétique :
          taux de fécondité des pays européens hors immigration : entre 1.3 et 1.8 (idéal 2.01)
          taux de fécondité de la population française ; entre 1.9 et un peu plus de 2 selon l’année. Au milieu du 21e siècle la france sera plus peuplée que l’allemagne. bravo pour l’effort qui ne vient pas des français assimilés (je n’ose pas dire de souche) le différentiel provient des communautés migrantes beaucoup plus dynamique.

      • @claude henry de chasne:
        Si vous demandez à Greta Thunberg pourquoi en France il y a de la pauvreté, des maladies, de la corruption, de la criminalité, des incendies de fôrets ? Elle vous répondra : à cause de la pollution, à cause de la pollution, à cause de la pollution, à cause de la pollution, à cause de la pollution.

        Si vous demandez à Rokhaya Diallo pourquoi en France il y a de la pauvreté, des maladies, de la corruption, de la criminalité, des incendies de fôrets ? Elle vous répondra : à cause du suprémacisme blanc, à cause du suprémacisme blanc, à cause du suprémacisme blanc, à cause du suprémacisme blanc, à cause du suprémacisme blanc.

        Si vous demandez à Eric Zemmour pourquoi en France il y a de la pauvreté, des maladies, de la corruption, de la criminalité, des incendies de fôrets ? Il vous répondra : à cause de l’immigration, à cause de l’immigration, à cause de l’immigration, à cause de l’immigration, à cause de l’immigration.

        • claude henry de chasne
          2 octobre 2019 at 18 h 40 min

          en effet , parce que les gens que vous citez ont des convictions..et que quelque part on les invite sur les plateaux pour qu’ils « livrent » leurs convictions ..pour vendre de la pub..

          alors il y a des « convictions » qui sont dans l’air du temps
          l’écologie ou le racisme et d’autres qui sont un peu plus dérangeantes car elles bousculent la bien-pensance
          du camp du bien..
          Néanmoins si on faisait un referendum sur les 3 sujets je
          connais deja le resultat, et je sais qui obtiendrait la premiere place

          • Merci de confirmer que le nationalisme antilibéral serait, dans le cadre d’un référendum, plébiscité par les Français.
            C’est donc bien cette idéologie étatiste qui est la plus « dans l’air du temps »…

            • Non, les convictions dans l’air du temps ne sont pas pour autant majoritaires dans la population, seulement dans les merdias. Si vous n’adhérez pas à la conviction obligatoire, hop, c’est la porte (Thomas Verdier).

            • Et l’Etat est beaucoup aimé en ces lieux (les commentaires ) quand il s’agit d’établir des plans pour virer les immigrés et leurs descendants, mais jamais personne ne révèle la manière de procéder sans utiliser la contrainte et la force brute.
              Libéraux de pacotilles avec la même logique que les SJW ou les écolos socialo : j’ai raison, je peux imposer mes idées puisque je le vaut bien.

              • Belles généralités creuses ! Je ne lis pas dans les commentaires qu’il faut virer les immigrés et leurs descendants, je lis qu’il faut éradiquer l’islam conquérant. Un peu de nuance que Diable !

        • Je vous invite à voir ce reportage sur la guerre que font ‘certains’ pays à notre civilisation :
          https://www.arte.tv/fr/videos/080544-000-A/qatar-guerre-d-influence-sur-l-islam-d-europe/
          Le mot “GUERRE” est employé dans ce reportage, par un représentant de ce pays.

        • @commando: « .. à Eric Zemmour … »
          Naaaan, pire : à cause du manque d’état, à cause du manque d’état, ….

        • @ commando

          Sauf que dans vos deux premiers cas, c’est du n’importe quoi, alors que dans le cas Zemmour, c’est en partie fondé.

          Oui, l’immigration de gens pauvres dans des pays riches leur amène de la pauvreté (s’enrichir demande un certain temps), oui, l’immigration peut amener de nouvelles maladies (le cas le plus tragique est celui des conquistadors au nouveau monde), oui, cela peut développer la corruption (lorsque c’est le fond de commerce de politiciens), oui, l’immigration amène de la criminalité (particulièrement lorsque l’Etat de droit est faible), et cette criminalité peut même également augmenter les incendies de forêts…

          Mais l’immigration peut aussi être source de richesse et prospérité, comme celle des Juifs en Israël (avant, c’était un désert…), ou des huguenots en Suisse.

          Si l’immigration consiste à imposer une culture et une religion à problèmes, elle sera l’origine de nombreux problèmes. Mais si elle amène une culture et une religion riche et prospère, elle sera à l’origine de nombreux bienfaits.

          • Sans parler de l’aspect quantitatif de l’immigration. Tous les spécialistes (encore un élu du 93, lui-même d’origine étrangère pourtant, le rappelait à la convention de la droite) affirment que pour que l’assimilation se fasse correctement, il faut que l’immigration soit TRÈS MINORITAIRE ; ce qui est loin d’être le cas avec nos 400.000 immigrés annuels, qui s’entassent dans les mêmes villes et quartiers, vivent ensemble, travaillent (ou pas) ensemble, et finalement ont peu voire pas affaire du tout à des Français « de culture » (pour ne pas dire « de souche »)… quand en plus ils sont encadrés par des imams, eux-mêmes financés par des pays étrangers, et parfois ne parlant pas un mot de français… ça ne peut que conduire à du séparatisme.

        • @ commando : et ?…

          Vous pensez qu’une fois cela dit, vous avez tout dit ?

          Entre des problèmes réels (ceux liés à l’immigration massive + islamisation) et des problèmes fantasmés (suprémacisme blanc) ou très exagérés en fonction des connaissances actuelles (le RCA), il y a quelques différences, non ?

      • Vous avez mille fois raison Mr de chasne ….la bien pensante médiatico politique ne permet plus’ n’autorise plus les gens à réfléchir…non aujourd’hui, c’est: je ne veux voir qu’une seule tête…soit la dictature de la pensée….

    • Il y a surtout une hystérie bien-pensante contre lui.

    • le problème avec des gens comme zemmour , c’est qu’ils sont en réaction parce que la démocratie française est dominée par une culture diversitaire ou tout se vaut, ou rien n’est grave. ce n’est pas une question de couleur de peau mais de culture. redéfinissons clairement ce qu’est le racisme. je ne demande pas a Zemmour de changer d’opinion, je demande à nos gouvernants d’arrêter les dégats. une chose bien claire : ce qui est fait ne peut être défait. les trente dernières années ont été dominées par cette nouvelle culture de gauche (l’autre mondialisation) qui veut abattre les frontières et les nations. elle assume la disparition du modèle occidental homogène. les acquis sociétaux ne seront pas remis en question (je rejoins enthoven sur ce point). de ce point de vue, zemmour, LR ou RN devraient l’assumer. mais on n’est pas obligé de continuer sur cette voie.

  • Très bon article, par contre sur ce genre de sujet il est indispensable de préciser que, d’un point de vue libéral, le respect de la propriété privée passe avant le respect d’une « culture du débat et de l’échange » , aussi importante soit-elle.

    La liberté d’expression consiste certes à ce qu’un individu soit libre de s’exprimer, mais uniquement sur sa propriété ou celle d’un hôte qui consent à sa présence. Ou pour le dire plus simplement : vous avez le droit de dire tout ce que vous voulez chez vous, mais pas chez votre voisin s’il s’y oppose.

    Une chaîne d’info privée a donc le droit d’inviter le droitard Zemmour et de ne pas inviter la gauchiste Rokhaya Diallo, ou au contraire, d’inviter la gauchiste Rokhaya Diallo et de ne pas inviter le droitard Zemmour. Un média privé a le droit d’inviter uniquement des droitards ou d’inviter uniquement des gauchistes quand bien même cela va à l’encontre d’une « culture du débat et de l’échange » ( pluralité/diversité d’idées. )

  • « Sur le sujet [de la liberté d’expression], et jusqu’à nouvel ordre, les États-Unis montrent l’exemple. »

    Non seulement les USA sont supérieurs à la France pour ce qui est de la liberté d’expression, mais ils sont également supérieurs à la France pour ce qui est du droit de se défendre (avec des armes à feu si nécessaire) en cas d’agression.

    Pour carricaturer : en France, vous n’avez pas le droit d’insulter les juifs (ou une autre minorité), mais ceux-ci peuvent difficilement s’armer et se défendre en cas d’agression. Aux USA, vous avez le droit d’insulter les juifs, mais ceux-ci peuvent beaucoup facilement s’armer et se défendre en cas d’agression. Donc au final, les Juifs sont bien plus en sécurité aux USA qu’en France.

    (Rappel : mon propos est une carricature, la réalité est plus nuancée du fait de la complexité des législations.)

    • @commando
      Bonjour
      Les américains peuvent se procurer des armes à feu plus facilement qu’en France, bien que dans quelques états cela y soit aussi compliqué.
      C’est la raison pour laquelle les démocrates attaquent constamment le 2nd Amendement dans les états les plus « souples »; dans les états les plus restrictifs, le Premier Amendement essuie la même intensité d’attaques. Les démocrates ont pour but de déchirer la Constitution américaine et le Bill of Rights, de renier la Déclaration d’Indépendance. Comme chez nous en fait, où la DDHC est aux oubliettes, la Constitution sert de papier hygiénique.

  • Est on certain que Zemmour pense ce que dit zemmour ?
    Il fait partie du paf , qu’il se debrouille avec ces petits copains ,il sait comment ca marche et sait comment l’utiliser et j’ai un gros doute sur son message ,il n’est pas trop francais de souche notre zemmour ,meme pas sur qu’il’soit catho…m’enfin , on a l’habitude des faux derches quand il y a du blé a la clé……sinon , provocation , reaction , rien d’anormal… , j’adore zemmour comme certains aiment d’autres artistes dérangeants ,n’est ce pas leur role dans une societe , des soupapes pour supporter les vrais connards qui nous gouvernent !

    • On n’est pas obligé d’être Français de souche pour aimer et défendre la France.

      • On n’est meme pas oblige d’aimer la france ni de la defendre , la france ce n’est qu’un etat ,pourquoi defendre un etat ou meme aimer son tortionnaire

        • La France n’est pas qu’un Etat, c’est une nation.
          La nation appartient au peuple. Elle est une entité humaine avant d’être une notion juridique: défini à l’intérieur de ses frontières, avec un patrimoine géographique et culturel, un peuple est le résultat d’une histoire, il est cimenté par une langue commune, des lois et des moeurs communes. Un peuple est aussi soudé par une solidarité entre territoires et entre citoyens. Il y a donc de l’humain, et même de l’affectif, dans la nation et c’est parce qu’il y a de l’humain qu’il y a de l’identité. L’identité nationale, transcende sans les détruire, les autres identités (familiales, religieuses. associatives, de travail, de loisirs, d’engagements etc…).
          L’appel aux « heures les plus sombres » n’a pas sa place ici: Si le nationalisme défend la nation, son identité et ses frontières, en tant que biens du peuple, ce nationalisme n’est pas en soi exclusiviste, raciste ou xénophobe. L’allusion à des régimes politiques dictatoriaux est ridicule: le peuple est ce qu’il est, en général
          avec ses ethnies et origines différentes. Les nouveaux arrivés, sous certaines conditions qui ont pour but de préserver la cohésion sociale, sont intégrés à la communauté nationale et ne sont plus distingués ensuite.
          L’Etat est une organisation qui doit être au service de la nation. Ce n’est plus le cas.

          • La petite bête : Bravo et merci !
            « Un peuple est le résultat d’une histoire, cimenté par une langue commune, des mœurs et des lois communes ». A quoi bon venir en France si c’est pour vivre intégralement comme dans un autre pays ? En revanche les particularités ont tout à fait leur place au sein de la famille : prière avant le repas ou langue du pays d’origine. Mais dehors, en public, c’est comme les Français, pour la cohésion nationale.

          • @La petite bête
            Bonsoir,
            +1
            Je nuancerai votre commentaire par le fait que la Nation et le Peuple sont la même chose : ce sont l’ensemble des citoyens.
            La France est avant tout un territoire délimité par des frontières dans lesquelles vit la Nation (ainsi que les résidents étrangers).

        • @reactitude
          Bonsoir,
          « On n’est même pas obligé d’aimer la France ni de la défendre »
          Pas mal ! Un bon gros coup de pied dans les gencives des Poilus, des soldats vaincus de 1939, blessés, capturés, tués, des soldats vainqueurs de 1944 et 1945, et des Résistants. Mais oui, pourquoi défendre son pays ?
          La France est une grande maison. Comme dans tout village, barres d’immeubles, lotissements, il y a des voisins avec lesquels on ne s’entend pas. Mais la France est aussi leur maison. Je défendrais mon foyer et ceux qui vivent du mieux que je pourrais. Pourquoi ne défendrais-je pas le territoire national, alors que j’ai été déclaré apte à le faire à un moment donné ?

          Ce mépris consommé pour le pays commence à m’agacer. L’Etat se dit « Etat-Nation », mais il n’a que faire de la Nation qui le fait vivre. Avec cette expression, l’Etat devient le centre/le coeur du pays. Or, en démocratie la Nation est souveraine. L’Etat s’est ainsi déclaré souverain.

      • être francais de souche n’est pas une question de peau ou de prénom mais d’adhésion sans concession à la culture, à l’histoire et aux institutions francaises. quand je vois le fonctionnement de certaines communautés en france, je me pose des questions.

  • « nos élites devraient renouer avec la culture démocratique du débat et de l’échange »

    Oui : La démocratie est « le plus verbeux des régimes ».

    • Comme disait je ne sais plus qui : « la dictature c’est ferme ta gueule, la démocratie c’est cause toujours…

      • Càd la bien-disance ou la bien-pensance et donc dans les deux cas la dictature de la pensée unique où la justice s’en mêle.

  • C’est intéressant de s’apercevoir que ceux qui se disent défenseur de la liberté d’expression ne font, en fait, que défendre la leur, puisqu’apparemment sur contrepoints, on coupe le sifflet aux droits de réponse qui divergent un peu trop de la démagogie ambiante. Merci Claire !

  • A voir :
    Le discours de Raphaël Enthoven, à la suite de celui de Zemmour : https://www.youtube.com/watch?v=mJg5Q_MPbus
    Un extrait :
    « … La société elle-même est incurablement libérale, (…) comme elle est majoritairement attachée au droit de disposer de son corps, etc… »

  • La haine de Zemmour est surtout une lutte de la gauche journalistique pour conserver le monopole de la diffusion des idées.

  • L’auteur n’as pas bien tout compris. Elle se désolerait, a en croire l’article que nos problèmes viendrait du fait que la bien pensance manquerait de talent pour se lancer dans des joutes oratoires contre l’affreux Zemmour.
    Elle n’a pas compris qu’ Eric Zemmour énonçant des évidences qui décrivent le réel avec précision, il est difficile d’argumenter le contraire. C’est pour cela que les que les négationnistes du grand remplacement sont gênés. Le grand remplacement est achevé, c’est la grande Eviction qui est en marche, L’auteur devrait pour comprendre aller dénombrer les enfants juifs restant encore dans les écoles publiques nos zones immenses, (Des départements entier), de non droit.

    • Effectivement, grande éviction en cours, il suffit d’aller voir le nord et la banlieue nord de Paris. Maintenant il faut aller au-delà d’Argenteuil…

    • Michèle Tribalat parle quant à elle de grand basculement (démographique), mais l’idée est la même.

  • Art. 11 de la DDH de 1789 qui fait partie de notre constitution:
    « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’Homme: tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre à l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi ».
    Pour les rédacteurs de ce texte, la liberté était la règle, l’abus l’exception. Pour le politiquement correct d’aujourd’hui, c’est l’abus qui est la règle, la liberté est devenue l’exception.

  • Ce ne sint pas les propos d’E. Zemmour qui sont scandaleux, c’est la réalité.

  • Si les adversaires de Zemmour avaient des arguments ils ne chercheraient pas à le censurer. J’attends donc que l’auteure de cet article nous expose les raisons pour lesquelles elle croit qu’il a tord, au lieu de se contenter de l’affirmer, comme si cela était évident.

  • Qui face à Zemmour ?
    Tous est dit

  • Personne n’avait été choqué, outragé ou indigné lorsqu’un Rappeur détraqué du cerveau chantait « Tuez tous les Bébés Blancs., Là ce n »était pas raciste pour nos BoBo parisiens et toute la racaille d’extrème-gauche.!

  • Charles Gave, qui n’est pas précisément un gauchiste, rappelle régulièrement que le seul cadre dans lequel une démocratie peut vivre et s’épanouir, c’est la Nation.

  • « Les discours sont faux, mais ne devraient pas être répréhensibles. »

    Il est dommage que l’auteur prenne position sur le fond des discours car ce n’est en aucun cas le sujet et cela affaiblit le raisonnement. L’auteur a-t-elle peur que l’on puisse penser quelle adhère au discours dont elle defend le droit d’exister ?

    En faisant cela elle se plie aux mêmes mecanismes d’intimidation qui restreignent la liberté d’expression qu’elle essaye de defendre. C’est donc très maladroit.

  • « Qui aujourd’hui pour défendre le projet européen ? Le libre-échange ? La civilisation qui a inventé les libertés individuelles et le capitalisme ? » Il ne faut pas défendre le projet européen. Sous-entendre que ce dernier est lié au libre-échange est étonnant. Invention du capitalisme ? Du mot, peut être.

  • Par ailleurs, sur Zemmour, la seule fois où je l’ai entendu dire à quelqu’un « je suis économiquement totalement d’accord avec vous » était lors d’une discussion qu’il avait avec Nathalie Artaud.

  • Zemmour dénonce des faits. Ces faits dérangent la bien-pensance accréditée de gauche. Ces faits étant plus qu’évidents il est impossible d’argumenter contre Zemmour autrement qu’en le disqualifiant d’office ! Zemmour = paria – Zemmour = nazzi – Zemmour = ultra droite nauséabonde, et la bête immonde n’est pas loin !
    Ainsi habillé pour l’hiver, Zemmour devrait se taire, or non, il continue imperturbablement à démontrer son théorème ! et comme il a bcp de neurones actifs, il empile ses preuves irréfutables qui outragent les menteurs de la bienpensance !
    Bravo Mr Zemmour.
    En effet il suffit de regarder n’importe quel film d’il y a 30 ans; ou document, ou reportage pour visualiser immédiatement la grande différence de peuplement de notre pays. Il suffit de regarder, inutile de discuter, de palabrer.

    • @Paysanne
      Bonjour,
      « En effet il suffit de regarder n’importe quel film d’il y a 30 ans; ou document, ou reportage… Il suffit de regarder, inutile de discuter, de palabrer. »
      Des touristes étrangers venus voir Paris de leurs yeux disent que ça leur a piqué les yeux ; quelques uns n’y reviendront pas. Odeurs, déchets, saletés, insécurité (laquelle n’est officiellement qu’un sentiment, hein ?) : intimidation, vente à la sauvette agressive, pickpockets, agresssions, doublées de vols quelques fois, font que ces touristes ne refouleront pas le sol de France.
      Des touristes qui font des centaines, voire des milliers, de kilomètres pour visiter la France et y dépenser quelques euro ne sont pas une grande perte économique, ni une perte de réputation, mais un gain écologique, alors que des milliers de migrants qui font tout autant de kilomètres sont un gain, une chance, et aucunement une charge pour l’écologi(sm)e.

  • Débat inutile car il est trop tard

  • Non, il ne faut pas couper le sifflet à E. Zemmour !
    Néanmoins ses propos violents sentent le rance de la xénophobie, le racisme, cela est indigne. Et il n’apporte pas de solution !
    Nous n’avons pas besoin de lui (spécialement )  »pour voir et pour savoir  » !
    Il a le droit de le dire …certes, seulement chez lui cela devient obsessionnel, pathologique, il dérape… En fait cela est devenu son fond de commerce. Dommage !

  • FrancoisCarmignola
    4 octobre 2019 at 23 h 31 min

    Le projet européen est un grand projet, en fait logique et a priori intelligent, mais quand il se transforme en fédéralisme mondialisé naïf face aux chinois, il se détruit lui même. C’est la situation actuelle.

    Le libre échange est évidemment une bonne chose prouvée théoriquement. Mais quand il s’abandonne par cynisme à des passagers clandestins cyniques (allemands ou chinois) il se détruit lui même. C’est la situation actuelle.

    La civilisation de la liberté n’a pas à se justifier d’exister, mais quand elle augmente les impôts des pauvres au point de les ruiner en leur faisant croire que c’est pour le bien de la planète, et quand elle fait éborgner ces pauvres qui se rebiffent, elle se détruit elle même. C’est la situation actuelle.

    Un petit fascisme de quelques années qui nous ferait sortir de l’Europe, augmenter les droits de douane et indemniser les gilets jaunes injustement molestés s’impose !

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Non, Monsieur Zemmour, un remake de l’école d’avant ne relèvera pas la France économiquement et n’apportera aucune solution à la situation actuelle que vous n’êtes pas le seul à déplorer ! La bataille se joue en effet à l’école : la France s’est fourvoyée, mais pas comme vous l’entendez !

Oui, la France doit viser l’excellence et son école, l’éclosion d’intelligences multiples.

Sachez que vos propositions qui rappellent les incantations sur le « lire, écrire, compter » de certains ministres de l’Éducation – issus du sérail - , q... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Indépendamment des idées qu’ils défendent et des conditions évidentes d’âge et de droits civiques, les candidats à l’élection présidentielle française sont soumis à trois strates de réglementations pour mener à bien leur candidature : obtenir 500 parrainages auprès d’environ 42 000 élus (maires essentiellement) pour pouvoir se présenter, puis respecter les règles de financement de leur campagne et enfin obtenir un score final qui leur permettra d’accéder à un remboursement public plus ou moins important des frais engagés.

Interrogé jeu... Poursuivre la lecture

Après avoir analysé la période mi-août à fin septembre puis septembre à mi-novembre, voici les résultats de la progression des personnalités politiques en termes d’audience sur Twitter de mi-novembre jusqu’à la fin d’année.

Résumé de la période

Pendant les 6 dernières semaines de 2021, après des épisodes peu reluisants (sur un stand d’armes, doigt d’honneur à Marseille…), Éric Zemmour a réalisé une belle performance lors de son meeting à Villepinte.

Personnalités politiques #abonnés au 11/11/2021 #abonnés au 01/01/2022 Croissa... Poursuivre la lecture
Voir plus d'articles