Guerre pour le climat : une rhétorique belliqueuse

La rhétorique guerrière est désormais employée partout par les alarmistes du climat.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Global warming by woodleywonderworks(CC BY 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Guerre pour le climat : une rhétorique belliqueuse

Publié le 22 septembre 2019
- A +

Par Benoît Rittaud.

C’est l’impression très nette que donne l’illustration accompagnant la dernière lettre de l’« Affaire du siècle ».

 

Ce n’est pas la première fois que cette rhétorique guerrière est employée par les alarmistes du climat. On se souvient des mots explicites de Nicolas Hulot en juin dernier :

Laissez-moi vous présenter les « citoyens pour le climat » et leur fière revendication.

Chez Attac, nous en avons une variante toute orwellienne dans laquelle l’« état d’urgence climatique » est là pour faire la paix.

Les politiques ne sont pas en reste, tel Pierre Nantel qui, au Québec, propose de nommer un « ministre de la Guerre au réchauffement climatique ».

Ça vous paraît délirant ? Moi, c’est la proposition de Cécile Duflot d’inscrire la « lutte contre les changements climatiques » dans la Constitution qui, à l’époque, me faisait rigoler. Pourtant, s’il n’y avait pas eu l’affaire Benalla on y serait déjà

Pour certains, la guerre a déjà commencé :

guerre du climat

D’autres désignent leurs ennemis. Parfois de façon vague…

… parfois de façon beaucoup plus nette.

guerre du climat

(Ceux qui m’auront reproché de citer Attac pourront utilement visiter le site très pro d’HumanityTV qui propose le documentaire ci-dessus à ses abonnés. Le « nerf de la guerre », ils connaissent.)

La rhétorique belliqueuse sait aussi reproduire les codes culturels de la « guerre à zéro mort » qui, sauf erreur, est historiquement due aux communicants du Pentagone :

Du même Larrouturou, cette fois en association avec Jean Jouzel, au centre universitaire méditerranéen (qui a dit que les scientifiques étaient des pacifistes ?).

Pour faire la guerre, il faut des camps d’entraînement. Ça existe :

Ne reste plus qu’à se rassurer en se disant que tout cela n’est que bavardage. Comme chacun sait, la guerre du climat n’aura pas lieu.

Sur le web

Voir les commentaires (57)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (57)
  • Quand la colère des peuples commence a se voir pour des raisons de justice économique, d’abus de castes ,la seule solution des dirigeants c’est la guerre..

    Là on y vient mais on va faire la guerre au confort pour tous, aux avancées scientifiques pour tous etc..

    Sauf pour ceux qui peuvent payer!
    ouf!

    çà ressemble étrangement aux méthodes nazies ; la manipulation des masses par la jeunesse..
    les jeunesses hitlérienne c’était çà
    « les ancien ont tort , on veut avoir un futur »

    ce qui est étonnant la dedans c’est qu’on fustige la consommation sans remettre en cause la publicité..
    c’et louche non?
    Si on interdisait la pub , on taperait directement dans la sur_consommation non?

    « ah ben nan faut pas déconner non plus »

    Si on interdisait les emballages plastique , on taperait directement dans la pollution non?
    « ah oui mais non..; »
    Mais on se garde bien de le faire..
    et pour cause pas touche a la gamelle.; augmenter les prix grâce au bio çà oui !
    Empêcher les campagnes de vivre çà oui ..
    reste a savoir si on va laisser s’installer une dictature idéologique
    kaki s’installer

    personnellement çà me fait marrer parce que je connais deja le resultat:

    Le rassemblement national, parce que pour la majorité des gens , il faut mettre fin a la chienlit de gauche!

    • « Cette organisation, qui s’est autoproclamée la Hitlerjugend, s’inspire du mouvement scout et donne l’opportunité à de nombreux enfants issus des classes ouvrières d’effectuer des activités de plein air avec leurs camarades. C’est en 1933, lorsque Hitler est élu chancelier, que le parti nazi donne le monopole des camps d’été à la Hitlerjugend. Les jeunes allemands y découvrent toutes sortes de jeux, du tir à la randonnée, versions ludiques d’exercices exécutés à l’armée par leurs aînés. »

    • Ah tiens, une énième publicité de claude henry de chasne pour le vote RN…

      Vous oubliez de dire que Marine Le Pen se range aussi aux arguments de la « guerre » contre le climat, qu’elle instrumentalise en « guerre » contre le « mondialisme ».

  • Si l’on peut faire un parallèle avec une guerre, c’est sur la similitude du coût…

  • En réalité c’est plutôt la guerre contre les citoyens surtout ceux de la classe moyenne.

    • C’est quoi la classe moyenne ?
      Il n’y a que deux classes , ceux qui ne s’en sortiront jamais et les autres.

      • La classe moyenne est celle qui peut vivre de son travail et éventuellement, épargner. Elle est de plus en plus rognée, d’une part par l’assistanat, d’autre part par la spoliation.

        • Pas d’accord , cette classe dite moyenne comporte des gens qui finieront dans la misere et d’autres seront aises . C’est simplement un etat ephemere ,ca n’a donc aucune importance.par contre les riches le seront toujours et les pauvres seront toujours pauvres. Le niveau de revenu ne peut permettre une classification , des petits revenus peuvent devenir aises tout depends du niveau de vie auquel on aspire !
          Alors , c’est quoi le revenu definissant ta classe moyenne ?

      • Classe des riches: ceux qui paient comptant.
        Classe moyenne: ceux qui peuvent acheter à crédit.
        Les pauvres: ceux qui n’ont pas droit au crédit.

  • Ce n’est pas une guerre mais un suicide collectif librement imposé . Nos crapules politiques ont enfin trouve le filon qui transformer tout en or des fous. Et plus y a de fous….

  • L’objectif des « progressistes » est de mettre en place un régime totalitaire mondial. La lutte contre le climat en est un moyen. L’immigration incontrôlée en est un autre. La destruction de l’instruction un autre encore, etc.

  • au moment de je suis charlie..on avait l’IMPRESSION que l’ide de défendre la liberté d’expression était le centre des préoccupations des manifestants …puis on eut ensuite les condamnations de ceux qui n’etaient pas charlie…

    si au moins ils manifestaient contre l’utilisation des fossiles plutôt que « pour le climat »…
    ça aurait le mérité de montrer que l’ennemi ils l’ont en face quand ils se regardent dans le miroir…

    quand je vois les salauds qui manifestent « contre le climat. »..

    • oh pardon ils ne manifestent pas contre l’utilisation des fossiles ,car ils en utilisent pour manifester… mais contre le fait que les gouvernements ne les interdisent pas ou ne le rationnent pas……

      ils affirment peut que les gouvernements élus ne sont pas représentatifs..( c’est des enfants qui n ‘ont pas le droit de vote qui sont mis en avant)..

      ou bien ils manifestent contre la démocratie…
      pu bien ils manifestent parce que ils ne sont pas en démocratie… ou alors ils veulent le droit de vote pour les enfants…

      ou bien que lorsqu’il s’agit de l’utilisation des fossiles , la démocratie n’est pas légitime selon des modalités assez mystérieuses…

      voir des foules crier qu’ils souhaitent qu’on les forcent à faire quelques chose est assez paradoxal…sauf à penser que le discours soit en réalité je veux qu’on force les méchants à ne pas utiliser des fossiles…

      qui sont les méchants??? ou la guerre contre qui?

      • il y une énorme différence entre vouloir consommer moins et stigmatiser une surconsommation mal définie..

        on va consommer du petrole pour longemps..ils le savent.

  • Les réchauffistes prédisent un chaos climatique et social avec le réchauffement ;
    Les socialistes prédisent encore la fin du capitalisme avec une société du partage 2.0 ;
    Les conservateurs prédisent la fin de l’occident avec le grand remplacement migratoire ;
    Les libéraux prédisent le chaos financier et économique avec les politiques monétaires ;
    Les extra-terrestres (ummites) prédisent une guerre civile mondiale en 2021 avec nos élites débiles ;
    Sans parler de tous les illuminés permanents qui prédisent la fin des temps..

    S’il vous plaît, est-ce qu’il y a quelqu’un dans l’univers qui n’a pas peur ?

  • Le pire dans toute cette absurdité, c’est qu’on ne peut rien pour ou contre le climat. Ces imbéciles ne savent pas que, lors des glaciations précédentes, le taux de CO2 était beaucoup plus élevé qu’aujourd’hui, que ce même CO2 est le gaz de la vie; sans lui, on est tous morts.

    • Gerald555 vous dites vraiment n’importe quoi

      • Il serait temps que vous sortiez de votre ignorance crasse et appreniez ce qu’est le CO2 et à quoi il sert. Toute la vie sur Terre est née grâce à lui et sans lui il n’y en aurait pas.
        Alors ce n’est pas lui qui dit n’importe quoi, mais vous le sot ignare!

        • Bel exemple de l’ignorance scientifique des écologistes qui manifestent et veulent imposer un totalitarisme sur des sujets dont ils n’ont absolument aucune idée. Comme disait Audiard les cons ça osent tout.

        • ben il me semble qu’en l’occurence md a raison
          https://www.sciencesetavenir.fr/assets/referentiel/file/5771477.png

          ensuite on modifie bien le climat de façon générale… preuve en est qu’on le modifie localement très facilement..
          par contre prétendre avoir la capacité de maîtriser l’évolution du climat à l’échelle mondiale est une autre paire de manche.. c’est essentiellement prétendre pouvoir « contrôler l’humanité entière  » puis prétendre connaitre les consequences des décisions… on a le droit d’un part de ne pas le souhaiter et ensuite de douter que ce soit possible..

          mais on modifie le climat….

      • Superbe argumentation…
        Vous auriez pu , au moins, dire que divers scientifiques ont diverses OPINIONS sur les teneurs en CO2 et les ères glaciaires, mais que personne n’était là à l’époque pour faire des mesures et que tout n’est que conjectures et modèles.
        Mais comme d’habitude, chacun est en droit de CROIRE ce qu’il veut et se faire sa RELIGION. Ou bien avouer qu’on ne sait rien, comme énormément de choses qu’on ne sait expliquer.

  • Il y a effectivement une escalade dans le discours.
    Mais justement, est-ce que ce n’est pas parce qu’il y a péril en la demeure chez nos réchauffistes?
    La méchante courbe réelle de la moyenne des températures mondiales persiste à ne plus augmenter induisant un décalage croissant avec les modèles du GIEC. La météo de ces derniers mois n’a pas apporté suffisamment d’épisodes caniculaires pour faire écho aux discours catastrophistes des réchauffistes (globalement même l’été a été plutôt frais! quelle misère 🙂 ). La population réagit très mal aux augmentations de taxes vertes.
    Et surtout la mobilisation de la population est modérée à part la frange habituelle toujours prête à s’engager dans n’importe quelle cause qui caresse leur soif d’absolue. Ce sont les mêmes qu’on retrouvait dans les mouvements gauchistes des années 60-70, les mêmes franges de lycéens retrouvant là un moyen de remettre en cause une société qui met en évidence leurs manques (de travail surtout) et leurs insuffisances. Bref, une minorité bruyante, qui a accès aux médias, mais qui a pu constater les effets des prémices de leurs politiques sur la population (gilets jaunes, enfin le point de départ du mouvement).

    De ce que j’ai déjà pu constater dans d’autres circonstances, quand un courant d’idée se radicalise et devient excessif dans son discours, c’est souvent parce qu’il ne parvient pas convaincre plus de personnes malgré un début prometteur voire même qu’il perd de l’audience dans une population visée.
    Espérons qu’ils continuent dans l’excessif. Cela devrait finir par être contreproductif.

    • La mobilisation est plus que modérée : 500 personnes à Avignon selon le journal d’hier, 650 dans l’édition d’aujourd’hui et des photos au cadrage serré. Dans mon bled, la manif a fait un gros flop et aucune mention dans le journal !
      Les gens, en réalité, se foutent du climat comme de l’an 40 ! C’est bien l’affaire d’une petite bande d’allumés de tendances diverses : gauchistes, nostalgiques des « luttes », élèves qui veulent sécher les cours, naïfs indécrottables qui croient encore que La Monde est le « journal de référence » et autres idolâtres d’Arte et de France Inculture. Tout ça est en réalité marginal, mais sert les intérêts politiques de la caste des bureaucrates européistes.
      Voir ici : https://www.consilium.europa.eu/fr/policies/climate-change/

    • Très juste. Titrer « des centaines de milliers de manifestants sur toute la planète » est significatif.

    • la « temperature globale augmente tendanciellement.
      https://www.drroyspencer.com/wp-content/uploads/UAH_LT_1979_thru_August_2019_v6.jpg
      et la temperature on peut penser qu’ils s’en foutent un peu… ou ça les préoccupent autant que la foret amazonienne.. beaucoup si on croit ce qu’ils disent, en rien si on regarde comment ils vivent.

  • Je me permets de vous signale un article sur ce sujet, qui va dans le sens de ce que vous dites : http://www.temoignagefiscal.com/de-la-terreur-climatique-a-la-terreur-fiscale/

    • Très bien le lien. Étonnant de lire de tels propos et qu’un site pas vraiment subversif accepte de les publier. Comme quoi, la soupe réchauffiste commence peut-être à avoir un peu de plomb dans l’aile…

  • Très bon article. Tout cela est effectivement très inquiétant. On reconnaît tout à fait dans cette hystérie réchauffiste et ses ramifications (comme les jeunesses réchauffistes ou le culte de Greta) les prémices de tous les totalitarismes du siècle passé qui, tous, chauffaient à blanc les les jeunes en manipulant l’opinion, afin d’arriver au pouvoir et instaurer une dictature totalitaire qui, partout, ont provoqué la misère générale et des dizaines de millions de morts. Au seul bénéfice des apparatchiks qui, eux, se sont accaparés tous les avantages et les biens qu’ils déniaient aux autres…. évidemment en proclamant que c’était pour leur bien futur.

    • TOUS les mouvements, partis, associations « écologiques » sont issus d’un recyclage de l’extrême gauche. Le but revendiqué par les écolos (il y a quelques années déjà à la tribune de l’ONU) est la destruction du capitalisme, rien d’autre. Tout le reste n’est que vain bavardage.

      • C’est plus compliqué que ça. Sinon comment expliquez-vous que les grands capitalistes soutiennent ce genre de délire?

        • Les grands capitalistes en seront les seuls bénéficiaires ! Ils investissent à fond dans ce qui rapporte, or qu’est-ce qui rapporte le plus aujourd’hui ? L’éolien industriel et le photovoltaïque. C’est un rendement exceptionnel et garanti. Donc faire peur pour booster le programme à plein régime ! Et personne ne pourra se plaindre (parmi les ploucs s’entend !) d’être ruiné par la proximité de ces hachoirs à oiseaux (la biodiversité ? faut pas déconner quand même, on agit pour la planète et c’est la guerre !) ou d’être gênés par les effets délétères de ces machines ! (c’est la guerre, nous n’avons pas le choix !)
          Ces campagnes sont financées, orchestrées par les puissants (se souvenir de Propaganda : fumer c’était bon pour la santé : campagne ayant reçu la caution de médecins ! – il fallait du bacon à chaque petit déjeuner ! et des 2 oeufs – financé par des éleveurs industriel qui devaient écouler leur camelote ! (tu n’aimes pas le bacon le matin, mais Il Le Faut, pour ta santé ! – Hitler : une bonne guerre rapporte tjrs des sous à ceux qui la font – Allons-y les gars, on mijote le plan ! J’ai oublié le nom de ce « génial » publicitaire américain à qui nous devons tout ce qui précède !
          Même mort, il a laissé son savoir-faire en héritage aux générations futures, que voilà à l’oeuvre ! La guerre avec du pan-pan, du boum-boum on n’aime plus trop dans nos pays civilisés, mais une guerre contre rien et qui n’utiliserait aucune arme, ne serait-ce pas génial comme machin ? ça vous occuperait des gens, des ONG (qui ont investi et investiront encore dans l’éolien !) on mobilise les gosses, les ados, et tous ceux qui n’ont pas eu l’occasion d’avoir eu peur dans leur vie ! (ceux qui ont réussi à se faire exempter du service militaire et auxquels il manque des médailles !)
          ça vous occupe tout un pan de la société qui pendant qu’elle marche, qu’elle gesticule, qu’elle hurle, ne pense à rien d’autre !
          Qui oserait dire que ce n’est pas une idée géniale ? (et complètement inutile ! car la planète n’écoutera personne !)

  • Je viens de découvrir la série « la servante écarlate », très intéressante. Il s’agit d’une fiction se déroulant aux USA, pays tombé sous une dictature religio-écologiste. Et je n’ai pu m’empêcher d’imaginer ce qui pourrait nous arriver de similaire en France ou en Europe avec une dictature écolo-marxiste.

    • Pierrat vous n’avez pas lu le livre : ce qui y est décrit est une dictature nataliste emprisonnant les femmes et les réduisant à la procréation. Ecrit dans les années 80, il n’a rien à voir avec l’écologie

      • Si le totalitarisme, l’intolérance et la censure!

      • Je n’ai pas lu le livre effectivement, mais le natalisme est bien sûr présent dans la série, ainsi que l’écologie (je ne sais pas si elle est présente dans le livre). Mais au-delà de la justification du système, celui-ci pourrait très bien se produire avec la dictature écologiste (avec l’eugénisme en accompagnement).

  • Ils sont complètement paranoïaques et hystériques!

  • Réthorique belliqueuse et génocidaire.
    Aux States, les « demonRats » tendance écolo ou non sont passés au niveau suivant : ils ont nommé l’ennemi. C’est le même que celui que l’O.NU veut remplacer : l’Occidental, mâle et blanc, raciste et suprémaciste de surcroît, responsable de tous les maux de la Terre et de ses habitants.
    Tout commence avec la réthorique.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par David Zaruk.

 

Nous devons écouter la science. Nous devons sauver l'environnement. Nous devons protéger le climat.

 

Des slogans accrocheurs utilisés à des fins politiques, mais que signifient les termes : LA science, L'environnement, LE climat ?

Sommes-nous conscients de la façon dont l'ajout subtil de l'article défini modifie notre perception et notre compréhension d'importantes questions d'environnement et de santé ?

En anglais, l'article défini a été utilisé de manière abusive par de... Poursuivre la lecture

En cette fin d’été boréal particulièrement chaud et sec, la Chine, comme le rapporte CNN, a « employé les grands moyens », en ensemençant des nuages au-dessus du Hubei avec de l’iodure d’argent pour amorcer la pluie. Cela pose la question du danger éventuel de cette molécule chimique et bien sûr de la nécessité d’intervenir sur l’environnement, mais aussi de la possibilité que nous avons de le faire précisément sur le climat.

Pour traiter le premier point il faut d’abord dire que cette pratique de forçage de la pluie est effectivement ... Poursuivre la lecture

Il faut soigneusement distinguer les questions scientifiques et factuelles — les évolutions du climat et les moyens de s’y adapter — de l’idéologie venue s’y greffer, qui est l’idéologie écologiste. C’est une erreur de raisonnement, et la prospérité des idéologues écologistes, qui consiste à confondre (identifier) l’écologie comme science de la nature et l’écologisme comme idéologie politique.

Quand on prend connaissances des revendications concrètes des écologistes français, de Die Grünen en Allemagne, ou des écologistes belges — pour... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles