Pétition #LAffaireduSiecle : le naufrage intellectuel et démocratique !

Relayée par la presse sans aucune prise de distance, la pétition en faveur du climat est hautement critiquable aussi bien sur sa méthodologie que sur son impartialité. Décryptage.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Pétition #LAffaireduSiecle : le naufrage intellectuel et démocratique !

Publié le 27 décembre 2018
- A +

Par Cédric Moro.

S’il y avait une pétition qui cartonnait un maximum depuis octobre, battant des records de signataires en France, c’était bien la pétition pour la baisse des taxes sur les prix des carburants lancée par Priscillia Ludosky en mai dernier. Cette pétition fut à la base des revendications de l’Acte I de mobilisation des #GiletsJaunes sur les ronds-points partout en France.

Mais ce record national de viralité d’une pétition, inédit dans l’histoire (avec la pétition sur la loi travail), mais insupportable pour un gouvernement français qui entendait « garder le cap » des taxes climatiques, vient d’être médiatiquement battu, en moins de deux jours, et à plate couture, par la pétition complètement bidonnable de #LAffaireduSiecle autour du climat. Décryptage.

La pétition #LAffaireDuSiecle est l’initiative de quatre ONG, qui prétendent agir pour la « régulation » du climat, à savoir Greenpeace, Oxfam, la Fondation Hulot et Notre Affaire à Tous ; ONG des plus neutres, dont les trois premières appartiennent au réseau subventionné par l’État : le Réseau Action Climat, qui a soutenu cette opération. Cette pétition a été lancée pour montrer que l’action en justice climatique de ces ONG contre l’État (même si elles sont presque toutes subventionnées par lui) était massivement soutenue par la population française.

Si la presse a repris sans ciller les chiffres de Greenpeace relatifs au nombre de pétitionnaires, sans la moindre critique sur ce nombre ou l’impartialité de la méthode pétitionnaire, nous allons donc une fois de plus nous coltiner le sale boulot.

Une pétition dont la base de données d’emails est accessible et tranquillement manipulée par Greenpeace

Si Priscillia Ludosky ne peut pas modifier elle-même la base de données d’emails que recueille sa pétition sur change.org, ce n’est pas le cas pour Greenpeace, qui assure elle-même l’hébergement de sa pétition. Greenpeace a donc accès, autant qu’elle le souhaite, non seulement au code source de sa pétition mais également à la base de données de noms et d’emails de sa pétition. Il n’est d’ailleurs pas très compliqué de le démontrer puisque le site lui-même a affiché que des manœuvres étaient en cours sur les emails contenus dans sa base de données.

Même si, par manque de moyens, nous n’avons pas pu suivre heure par heure l’évolution du nombre de signatures de cette pétition, nous avons tout de même remarqué un peu par hasard que Greenpeace était intervenue sur sa base de données de pétition le 19 décembre car le nombre de pétitionnaires était à 10h03 de 750 373 signatures et à 12h13 de 739 904, soit une intervention de suppression de plusieurs milliers d’emails, montrant ainsi qu’elle avait des accès pour modifier la base de données d’email en temps réel lors de sa pétition ; mais aussi qu’il y avait bien un problème sur la validité même des emails recueillis.

On imagine que les actions menées sur cette base de données pour vérifier des milliers, voire des dizaines de milliers de nouveaux emails chaque heure (selon les chiffres de Greenpeace) doit s’effectuer en un clin d’œil, de façon simplissime et avec des méthodes des plus rigoureuses, n’en doutons pas.

Au début de la pétition, le compteur de la pétition (en fichier txt ici) était réactualisé toutes les minutes (plusieurs centaines à la minute, même en pleine nuit), puis ce fut toutes les heures et récemment, avec les fêtes, seulement quelques fois par jour.

Mais pourquoi effectuer une vérification manuelle et à posteriori des emails alors qu’il est si facile de programmer cette vérification dans l’application de cette pétition en amont de l’insertion en base de données ? Cela aurait été possible, par exemple, en programmant après saisie du formulaire par l’internaute, l’envoi d’un email de confirmation avec un lien (contenant un jeton de vérification), lien sur lequel le pétitionnaire doit cliquer pour confirmer que l’adresse email saisie correspond bien à une adresse appartenant réellement à quelqu’un ayant pétitionné.

Il aurait été également possible de vérifier, avec une simple requête, si l’email saisi dans le formulaire ne correspondait pas à un email déjà présent en base de données avant d’envoyer soit un email avec le lien de confirmation, soit un email de rappel indiquant que cette pétition avait déjà été signée. Ce sont des processus courants, très faciles et très rapides à programmer dans ce genre d’application pour un développeur PHP, qui auraient évité d’avoir à se coltiner la vérification à l’œil de plus d’un million et demi de signatures (toujours selon les chiffres si impartiaux de Greenpeace) ! Mais bon, chez Greenpeace, on préfère se compliquer la vie plutôt que de rajouter dans l’urgence 5 lignes de code supplémentaires dans la pétition.

De même, puisqu’il n’y a aucune vérification des comptes, cette pétition sur le climat peut être facilement renseignée de manière automatique par des robots ayant accès à d’autres bases de données d’emails. Un simple Captcha, là aussi très habituel dans un formulaire, aurait été nécessaire. Mais à vrai dire, même un bot externe n’est pas nécessaire pour gonfler la pétition puisque Greenpeace a accès à la base de données de la pétition autant qu’elle le souhaite et qu’elle est donc en mesure de faire des imports de bases de données email (achetées par exemple à des boites de marketing), au sein même de sa propre base de données de pétition.

Mais gardons-nous de tout complotisme en accusant cette ONG, si neutre et tellement objective sur la question des taxes climatiques comme toute la presse le sait, de toute mauvaise intention activiste ou de tout biais. Soulignons simplement et très objectivement que cette possibilité de manipulation de sa base de données lui était offerte à tout moment et sans aucune difficulté technique.

Bref, au niveau technique, soit le plus grand amateurisme a prévalu sur cette pétition, qui détient comme par hasard le record (médiatique) de pétitionnaires en France rappelons-le, soit on s’est bien foutu des Français. Selon moi, et pour être tout à fait honnête, nous nous sommes vraiment fait prendre pour des idiots car bien entendu aucune des précautions élémentaires n’a été prise pour rendre cette pétition crédible (emails avec liens de confirmation des comptes, captcha pour éviter les bot, hébergement sur une plateforme neutre sans accès à la base de données ou au code, vérification des doublons avant insertion…).

Dans tous les cas, cette pétition ne revêt aucune forme d’impartialité technique et ce fait élémentaire aurait dû être relevé par la presse ayant un tant soi peu de professionnalisme et de déontologie dans sa vérification des faits. Elle n’aurait donc dû jamais faire les gros titres d’autant de journaux sans au moins une mention à ce sujet (FranceInfo, Le Point, Libération, Le Figaro, BFMTV, Le Monde… et j’en passe plein, quelle honte). Et que font les décodeurs du Monde, si donneurs de leçon en temps normaux ? En tous cas, à l’inverse de notre si objective et exemplaire presse nationale, plein d’internautes ne sont pas dupes. Alors coupons et décalons !

Des internautes critiquent les problèmes techniques autour de la pétition

Résumons les conditions techniques dans lesquelles se sont déroulées ces deux pétitions :

La pétition des Gilets jaunes est beaucoup plus crédible et impartiale que celle de l’Affaire du Siècle, manipulable à souhait et modifiée en temps réel.

Avec ce tableau, on voit que la pétition sans aucun moyen des Gilets jaunes n’a pas été manipulée à grande échelle car ce n’est tout simplement pas possible tandis que celle de Greenpeace a déjà montré que des actions ont été effectuées sur la base de données des emails pétitionnaires mais que ces actions de manipulation sont possibles à grande échelle et sans gardes-fous.

Évolution dans le temps des signatures dans les pétitions

Il est très rare (je crois même jamais vu dans le monde entier, même aux USA) qu’une pétition (honnête) recueille 400 000 signatures en 12 h, presque 700 000 en 24 h. C’est pourtant le record qu’affiche Greenpeace le mardi même du lancement.

Il est à noter qu’une pétition qui prétend être aussi virale (400 000 personnes en 12 h quand même) ne bénéficie que de 44 relais sur Twitter en soutien (soit 1 retweet pour 10 000 signataires en ligne !), ce qui est tout simplement ridicule lorsque l’on se réclame d’un buzz jamais vu en France et en Europe, voire dans le monde, toutes catégories de pétitions confondues.

Le record de signatures dans le plus court laps de temps au Royaume-Uni est détenu par la pétition pour la libération d’Ashia King avec 250 000 signatures en 48 h soit presque 3 fois moins de signatures que ce qu’a fait Greenpeace France en 24 h.

Prenons un autre exemple, avec le même type de pétition pour attaquer l’État en justice contre le climat, mais menée à un niveau Européen dans plusieurs pays : Suède, Allemagne, Roumanie, Portugal, Italie, et France. Cette pétition, à un niveau européen et sur un laps de temps bien plus long, n’a recueilli que 177 000 signatures, soit 10 fois moins que ce que prétend la pétition l’Affaire du Siècle menée sur la seule France en une semaine.

La pétition historique des Gilets jaunes sur la hausse des taxes des carburants a eu des pics de « seulement » 100 000 signatures par jour, au plus fort de son évolution. Cela donne une idée de la position stratosphérique qu’occupe la pétition de l’Affaire du Siècle sur le podium des pétitions françaises, avec 700 000 signatures en 24 h mais ne parlons pas ici de dopage, car jamais la presse n’a évoqué la nécessité d’avoir ce type de mesure anti-dopage pour le cas de la pétition de Greenpeace.

Évolution récente du nombre de signatures de la pétition contre la hausse des taxes sur les carburants lancée par Priscillia Ludosky – source change.org et Le Parisien

Au menu : pétition de pauvres VS pétition de riches, garanti sans lutte de classe

Comme pour la campagne #OnEstPret, la pétition #LAffaireduSiecle bénéficie d’importants soutiens issus du pouvoir politique et médiatique1, pour ne pas dire financier, à l’inverse de la pétition des #GiletsJaunes sur les carburants, lancée par une citoyenne seule et non aidée de ces même pouvoirs.

Deux poids, deux mesures mais les citoyens ne sont pas dupes

Alors que beaucoup de médias se plaignent, à leur immense surprise, d’être la cible d’attaques d’une partie des Gilets jaunes, sur leur droit d’expression et leur objectivité, la façon dont a été traitée cette pétition sur la climat, s’attaquant de front à une des pétitions les plus populaires des Gilets jaunes, montre bien qu’il n’y a pas de fumée anti-média sans incendie déontologique et qu’hélas, nos élites politiques et médiatiques, toujours déconnectées de la réalité, ne comprennent pas que les citoyens ne sont pas des dupes au sujet du traitement partial de l’information qu’ils reçoivent.

Cliquez sur l’image pour accéder à la vidéo

Il faut également souligner que ce n’est pas avec ce genre de communication verticale à coup de pétitions biaisées qu’on fait changer d’avis une population, largement réfractaire à faire primer les actions climatiques, car toutes les études démontrent (ici et ) que les citoyens européens et mondiaux accordent plus d’importance au pouvoir d’achat, au travail, à l’éducation et à la santé qu’à la question climatique ; action climatique qui arrive en dernière position de leurs priorités dans toutes les études à ce sujet.

Vouloir faire croire le contraire renforce non seulement les décideurs dans leur certitude de mettre en place des politiques coercitives autour du climat mais n’aboutit en fait qu’à renforcer la défiance des citoyens envers les décideurs, les médias et les institutions représentatives, qui exécutent les actions et relaient les messages autour de l’urgence climatique. Pourtant, les gilets jaunes n’ont-ils pas servi de leçon ?

Tant que la presse, sous l’emprise du dogme politique d’un réchauffement catastrophique lié à nos émissions de CO2, essaiera de faire triompher l’idée du bien au détriment de celle du vrai, comme ici en soutenant massivement et à l’unanimité une pétition de classe, hautement critiquable aussi bien sur sa méthodologie que sur son impartialité, nous ne sommes pas prêts de sortir des débats et des mouvements  de défiance.

Bonus

François de Rugy, ministre d’État de la Transition écologique et homme d’honneur de la nation comme chacun sait, s’empare de la pétition « L’affaire du siècle sur le climat » pour justifier le fait d’aller plus loin dans sa transition énergétique et éviter aux Français « La fin du monde ». Il ne nous reste plus que nos yeux pour pleurer face à ce naufrage intellectuel, moral et anti-démocratique de nos élites.

Vis-à-vis d’informations factuelles le jour du lancement de la pétition (réalisé sans trucage).


Sur le web

  1. Détail du tableau : 1 : OXFAM et La fondation Nicolas Hulot appartiennent au Réseau action climat qui bénéficie de 870 000 euros de subventions publiques en 2017, sans compter les subventions qu’elles reçoivent directement de l’État (701 000 euros pour la FNH). C’est le Réseau action climat qui a lancé la vidéo de promotion de la vidéo sur Facebook. 2 : Nicolas Hulot, ministre d’État de la transition écologique en août 2018 a soutenu ouvertement la pétition. 3 : Par exemple, le député Mathieu Orphelin a soutenu la pétition au moins sur Twitter. 4 : Audrey Pulvar, en tant que journaliste et Présidente de la fondation Nicolas Hulot a soutenu la pétition dès ses débuts. 5 : Par exemple, le 18 décembre, 20 minutes a fait un contenant un encart vidéo au sujet de la pétition. : 6 : Marion Cotillard et Juliette Binoche ont fait la promotion de la pétition dans un clip vidéo et dans les media. 7 : Le nombre massif de vues de la vidéo sur Facebook au lancement témoigne d’achat d’espaces, pour la rendre visible au moins au deuxième niveau de contact des personnes la partageant.
Voir les commentaires (79)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (79)
  • vraiment du foutage de gueule par ces associations pompeuses du pognon des français avec le plein accord du gouvernement, à vomir.
    C’est la France toute seule qui va sauver la planète, mais le problème on est pas capable de se sauver de la cata de 43 ans de politique absurde menée par la droite et la gauche. Tous ces politicars à jeter à la mer pour le plus grand bonheur des requins. Voila une action écocitoyenne utile pour sortir la France de ce merdier

  • J’aurais préféré une action internationale faisant pression sur l’Inde et la Chine, responsables principaux et de très loin de toutes les pollution mondiales

    • C’est en dehors du sujet, le CO2 n’etant pas un polluant

    • Tonnes de CO2 par habitant par an (chiffres 2014):
      USA : 16,5
      Allemagne : 8,9
      Chine : 7,5
      France : 4,6
      Inde : 1,7
      Je me place dans le contexte de la pétition qui fait référence au CO2 même si je ne pense pas que cela soit une véritable pollution.
      L’Inde et la chine avec leurs 2,77 Milliard d’habitant représentent 36% de la population mondiale. Normal qu’ils soient les plus polluants.
      Rapporté à l’habitant, ils ne sont pas les principaux pollueurs surtout si l’on considère que la chine est l’usine du monde. Nous avons délocalisé notre industrie et notre pollution avec. Malheureusement les emplois ont suivi.

    • Une guerre mondiale ! Voilà ce dont on a besoin en ce moment 🙂

  • Un Gouvernement donne des bonus aux véhicules diesel qui émettent moins de CO2, le suivant cherche a bannir ces véhicules a coup de taxes et d’interdiction de circuler.
    Un Gouvernement donne des primes pour l’achat de chaudières basse consommation et a condensation le suivant supprime l’aide veut que l’on se débarrasse de ces chaudières au profit de coûteuses pompes a chaleur inefficaces par temps froid
    Un Gouvernement dote la France de l’énergie nucléaire qui émet peu de CO2 , le suivant sous prétexte de transition décide de fermer ces centrales au profit d’énergies intermittentes coûteuses et devant être doublées par des centrales au gaz .
    On appelle cela une politique de gribouille et de gaspillage.

  • L’ enfer est pavé de bonnes intentions. Quoique.

  • et combien de financements ces associations touchent-elles aussi, en plus, de la part de l’UE ?

  • Marion Cotillard et Juliette Binoche, combien d’années d’études scientifiques?

    • Comme ceux qui sortent de l’ENA.

      • Quelques scientifiques de haut vol* ont continué leurs études à l’ENA, c’est un très grand mystère pour moi de voir des grosses têtes plonger délibérément dans un marigot de petites têtes.
        *Exemple Jacques Attali major de l’X

        • @mc2 : le fait d’être major de X ne vous donne pas un certificat de tête bien faite mais témoigne simplement de la faculté d’absorber un maximum de données. Un peu comme le ruban adhésif.

        • Sortir de l’X dans le corps des mines (donc dans les tous premiers) est éminemment suspect. Il faut pour cela y bosser dur et avoir des ambitions qui n’ont rien de scientifique. On l’oublie parfois, mais faire l’X, ça veut dire pouvoir choisir le domaine où l’on mènera sa carrière. Si l’on a des ambitions scientifiques, on décompresse à l’X par rapport au parcours « esprit scolaire, contraint et fermé » des concours, et on vise une école d’application genre Télécom, en travaillant juste ce qu’il faut pour être sûr de l’avoir grâce à son classement de sortie…

    • Au moins, elles n’ont pas distrait les élèves sérieux.

  • Ils peuvent se vanter d’avoir reçu plus d’un million de signature, mais aux dernières élections , ils n’ont fait que 23 197 voix !
    soit 0.05 % du nombre d’inscrits.
    https://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Legislatives/elecresult__legislatives-2017/(path)/legislatives-2017/FE.html
    Visiblement leurs carabistouilles ne passent pas dans le monde réel.

  • Autre bizarrerie, si on va sur Google Trends, qui donne des statistiques sur les termes les plus recherchés, alors que la pétition a été lancée le 10 décembre, on ne trouve aucune recherche significative (moins de 10 000 par jour) avant l’annonce par la pisse verte d’1 million de signatures en 48h le mardi 18/12. Et là on a entre 40 et 100 000 requêtes. Puis plus rien (< 10000) jusqu'au 24 puis 26/12 avec entre 10 et 20 000 requêtes. Donc comment le million de personnes qui auraient signé cette pétition en 48h, entre le 10 et le 18/12 (la notion de 48h est d'ailleurs assez amusante) sont arrivées sur le site de la pisse verte sans avoir cherché sur Google ??? (même si Google ne représente que 80% des requêtes de recherche web en France). Surtout que Facebook et Twitter n'ont été envahie par l'activisme des auteurs de la pétition qu'après l'annonce du million atteint !

    https://trends.google.com/trends/trendingsearches/daily

    • @Rne33: Vous avez raison : La recherche par un moteur de recherche devient la première solution d’accès à une information, l’adressage direct étant soit fait explicitement, soit alors par un mailing ciblant spécifiquement les intéressés. Mais alors, on ne peut plus parler d’une pétition ouverte mais d’une vulgaire campagne publicitaire, ce qui semble le cas.

  • Bravo pour ce travail de décrassage. Jusqu’à quand sera-t-il possible à  » nos représentants  » de se moquer ainsi du bon peuple corvéable à merci ?
    De tels agissements frauduleux méritent à tout le moins le goudron et les plumes.
    Pourquoi pas une action en justice ? Ce serait l »occasion d’un vrai débat sur ce sujet du climat et une mise à plat des mensonges et tromperies en tous genres.

  • bof ..pour moi proposition inepte mais décompte pas impossible de toutes façons.

    • pensez ce que vous voulez m^me ceux qui se disent contre la taxe carbone sont abreuvés des propagande verte que ,à un tel texte qui ne contient rein de précis mais des incantations, ils diront amen.

  • Il faudrait ajouter l’imposture qui consiste à attaquer le gouvernement sur son inaction climatique, alors qu’il ne fait qu’appliquer la volonté de ces ONG, qui est de développer en France l’éolien et le photovoltaïque, au détriment d’ailleurs de l’environnement, ce qui est un comble pour des ONG »environnementales ». Or éolien et solaire PV ne peuvent rien pour le climat en France, puisque notre électricité est déjà décarbonée !
    Ces ONG, et l’Etat qui les soutient sont donc doublement abjects: 1- ils mentent sur le nombre de personnes ayant dit oui à cette pétition tout en lui faisant une large publicité dans les médias 2 ils trichent sur l’efficacité des solutions qu’ils poussent depuis ces années. Les dépenses parfaitement inefficaces pour le climat qui sont faites, directement et indirectement pour développer l’éolien et le photovoltaïque sont considérables , de l’ordre de 20 milliards d’euros par an actuellement, et appelées à doubler dans les dix années qui viennent sur la lancée actuelle. Je me demande quelle part de ces dépenses va dans la poche de ces ONG, vu l’acharnement qu’elles mettent à soutenir cette absurdité.
    Alors que cet argent mis sur l’habitat et les transports, secteurs les plus émetteurs, permettraient d’obtenir des résultats.
    Nous avons là une belle démonstration des abominations qu’est capable de faire une secte quand elle est au pouvoir.
    Il faut nettoyer le plus vite possible les écuries d’Augias, pendant qu’il est encore temps

    • A BMD.
      D’accord avec vous. Mais avons-nous un Hercule capable de ce travail ?

    • @BMD : « de l’ordre de 20 milliards d’euros par an actuellement,  »
      La transition énergétique nous a coûté 51 milliards d’€ en 2016 et elle est budgétisée pour au moins 70 en 2019.

  • J’avoue que ces informations me laissent pantois. Aucun média n’a signalé cela. L’ecologisme est vraiment la plus dangereuse menace pour nos libertés dans les années futures. Cette idéologie mortifère va les detruire « pour la bonne cause » , le masque ne va pas tarder à tomber, tout est en place.

    • Il faut se rappeler que les idéologies qui ont ensanglanté l’Europe se sont d’abord montrées sous un jour séduisant de sauvetage de la société par l’avènement de l’Homme Nouveau. Si l’on veut bien se renseigner, la matrice idéologique est la même.

  • 1 La transition énergétique ne passe pas (surtout certaines taxes…) et fait sortir du bois des gilets jaunes qui filent la jaunisse à nos brillants édiles.
    2 Certaines ONG ou prétendues telles car payées avec nos impôts ( certains de leurs membres étant au gouvernement) montent au créneau et montent une prétendue pétition manipulée pour montre que le bon peuple veut la transition.
    3 Le GVT déclare la main sur le cœur que la transition est une volonté populaire et qu’il faut donc y aller de plus belle.
    4 Le bon peuple n’a plus qu’à se préparer à de nouvelles, de nouvelles usines d’Energies non Rentables fournies par des sociétés étrangères, et de nouvelles augmentations de la taxe CSPE etc. et à jeter sa petite auto qui marche si bien malgré ses km.

    • @La petite bête : Vous avez parfaitement raison. Le XXème siècle a vu le triomphe des idéologies, avec 200 millions de morts à la clé. On aurait pu croire nos dirigeants sensibles aux leçons de l’Histoire.
      Et bien ils n’ont rien compris, replaçant les nouvelles idéologies au pinacle avec évidemment un futur résultat comparable.

    • Pour ce qui est de svéhicules, je roule dans un diésel de 2000 et parcourt 8000 kms par an,
      Si je change pour un VE combien d’années me faudra-t’il pour avoir un bilan pollution positif ???
      Il me semble que je pollue donc moins en conservant ma voiture diésel…

      • @A P
        Bonjour et bonnes fêtes,
        « Si je change pour un VE combien d’années me faudra-t’il pour avoir un bilan pollution positif ??? »
        Le V.E tant vanté ne contiendrait-il aucun composant polluant ni même issu du maudit pétrole ? En quoi seront faits les pneus ? N’y aura-il aucun produit plastique à l’intérieur de l’habitacle ? En quoi sera fait le tableau de bord ? N’y aura-t-il pas un ordinateur de bord ?
        Le bilan « positif »… vous voyez juste avec votre dernière phrase et je n’ai pas encore évoqué le remplacement de la batterie épuisée.

        • Il y a aussi les fluides indispensables :
          celui de frein et celui de direction assistée.
          Je ne sais pas si le moteur électrique aura besoin de lubirfiant.

    • en tant que projet la transition énergétique passe très bien et m^me la taxe carbone.. mais pour la mise en pratique bien sur que oui ça grince..

  • Par la grâce de Contrepoints et depuis son paradis fiscal de Malte, Cédric Moro nous révèle « l’affaire du siècle ». Il fait comme si les français étaient soudain devenus un peuple de c… clowns!
    Bof! Dans la morosité de cette fin d’année 2018, pourquoi ne pas rêver à des lendemains qui chantent alors que beaucoup de nos compatriotes redoutent les ouragans de printemps…
    Tous ces mouvements de gens « bienveillants » ne sont ils pas issus d’une génération spontanée qui caractérise les maladies infantiles de la Macronie?
    Les français de bonne volonté ont néanmoins des raisons d’espérer. Pour notre plus grand bonheur Monsieur BENALLA, que certains naïfs avaient perdus de vue, nous rappelle que la France est un grand pays capable de faire preuve de beaucoup de générosité envers des peuples qui, naguère, constituaient l’Empire Colonial Français….

    • Les français sont un peuple de clowns, c’est ce que disent les étrangers! La preuve!

      • Et ça ne date pas d’hier:

         » Die Franzosen sind ergötzliche Hanswurste. Man freut sich, Feinde zu haben, über die man lachen kann.  »

        Friedrich II der Große

        (Les Français sont de délicieux bouffons. On est heureux d’avoir des ennemis qui nous font rire.)

        Frédéric II le Grand, roi de Prusse

        • Lettre du ‘Vieux Fritz’ a Jean-Baptiste de Boyer, marquis d’Argens

          • Évidemment, mon intervention d’hier 27 décembre était à prendre au deuxième degré.
            Mais, vous en conviendrez être pris pour un peuple de clowns vaudrait mieux que d’être pris pour un peuple de cons.
            Vous me direz que, lorsque l’on constate que le Lieutenant Colonel de réserve Bénalla s’en va fanfaronnant avec privilèges et subsides pour voyager, il y a de quoi devenir songeur…..

          • Leipreachan
            Ma conversation concernant un Lieutenant Colonel de réserve a été censurée…

  • Climat: 1,7 millions de perroquets conditionnés alors la réduction des émissions de CO2 n’a strictement aucune incidence sur le climat (0,1% de celle de l’eau qui représente 90 % de l’effet de serre, ce dernier n’étant que très marginal sur le climat), c’est un triste constat pour le peuple de Descartes.

  • Sur le rôle des ONG et des « people » dans l’idéologie mondialiste, cela vaut la peine de lire « la super-clesse mondiale contre les peuples », présenté ici:
    https://www.tvlibertes.com/2018/04/19/22700/zoom-michel-geoffroy-super-classe-mondiale-contre-peuples

  • Porter plainte contre l’inaction du gouvernement!!!!!
    Là, nos politiques touchent le fond!
    Quelle situation ridicule! Minable!
    Par démagogie crasse, ils (les politiques) ont validés les conneries débiles des éscrolo, fait voter des lois, et maintenant cela se retourne contre eux!!!!
    Il est beau le pays des lumière!!
    Comment ont ils réussi à ce mètre aussi minable aux yeux du monde!!

  • je rappelle que je ne sais plus quelle écolo a voulu faire passer un texte qui empêcherait de revenir sur les lois « environnementales »..

  • Ben voilà ! Je me doutais bien que c’était bidon après avoir entendu sur je ne sais plus quelle chaîne de désinformation en continu que la pétition avait obtenu 1,4 million de signatures en 4 jours ! Mais n’y connaissant rien en informatique, je n’en avais pas la preuve, maintenant je l’ai.

  • Les listings d’adresses mail sont-ils publics? Et pourquoi non?

  • Quand vous dites qu’il est facile de verifier qu’un email est deja saisi dans une base de donnees POUR UN DEVELOPPEUR PHP, vous voulez dire que si meme les untermenchs du developpement peuvent le faire alors c’est vraiment tres facile?

  • Alors là j’en reste bouche bée ! bien joué contrepoint ! Mais quelle bande d’escrocs ces écolos !

  • Un vrai cadeau de Noël que vous nous faites là !

    Cela reste bien triste, raison pour laquelle il nous faut bien en rire :
    http://fr.tintin.com/images/journal/journal/00388/C0905D3.jpg

    https://www.agoravox.fr/local/cache-vignettes/L267xH189/w19-d787c.jpg

  • de rugy véhicule donc de la FAKE news….c’est beau..

    • Il me semblerait normal que de Rugy soit interrogé par les médias sur sa « naïveté » dans cette affaire. Ou, pour parler crûment, afin de lui mettre le nez dans son pipi..

  • Greepeace est un ramassis de voyoux et de manipulateurs. J’observe que la France est le pays ou ils sévissent le plus. Nucléaire, sondages truqués …Ils en est de même pour les terroristes nazislamistes en Europe !
    On se sent gouvernés et protégés.

  • Tout cela aura au moins 1 avantage: on saura qu’il y a en France environ 1,5 million de climato-hystériques…..

  • Bah, si vous n’avez pas compris les écolos sont dans la publicité ,ils vantent un produit pour le compte de l’état, état qui n’a qu’une chose a vendre, des taxes et des impots et ça marche, on trie , on mange bio ,on fait tout pour économiser de l’énergie..souvent gratuite ou presque..et cela nous coûte une fortune !

  • Merci pour le décodage de cette mystification. Une fois de plus nous constatons que bidouillages et escroqueries sont les maîtres mots pour l’asphyxie par l’enfumage. Dans quel but ? Nous extirper encore plus de taxes ? Pour masquer l’amateurisme ? l’incompétence notoire des politiques ? l’endettement grandissant du pays ?
    Les « subventionnés » : médias, Greenpeace, Oxfam et la Fondation Hulot sont des esclaves aux ordres de leur maître et s’acquittent magnifiquement de leur rôle de propagandistes. Ils soutiennent et propagent l’hystérie climatique et la fin apocalyptique de notre planète, nous empoissonnant l’existence. Ils me font penser à Philippus le prophète dans L’Etoile Mystérieuse d’Hergé.
    Les vidéos comprises dans cette article sont ahurissants de niaiseries, mauvaise foi et de bêtises,
    mais expriment indéniablement la volonté de nous imposer la « bonne pensée unique « , de nous avilir et asservir, nous considérant comme demeurés incapables de discerner l’essentiel du futile.
    Ras-le-bol ! Laissez-nous vivre ! Arrêtez de nous asphyxier et rendez-nous notre liberté de vivre en adultes responsables que nous sommes !
    Au fait : à quand l’état d’urgence contre l’imbécilité et la perversion intellectuelle ?

  • Merci pour cet article et ce travail d’explication qui fait la lumière sur les pratiques scandaleuses de ces abominables associations qui ne sont rien de mieux que des machines à pomper du fric, prêtes à toutes les triches, mensonges et manipulations.
    C’est à vomir. On en vient à souhaiter que ça finisse mal pour tous ces nuisibles

  • Je signerai volontiers une pétition pour demander à l’état de cesser d’intervenir dans le domaine climatique

  • Les auteurs de ces trucages doivent être traduits en justice. Seuls les politiques, les médias et les instituts de sondage devraient détenir le monopole de la manipulation de l’opinion. C’est un scandale.

  • J’ai beau exécrer Greenpeace avec ses méthodes activistes et de désinformation dans lequel il excelle, mais l’honnêteté m’oblige à attirer votre attention sur le fait que Greenpeace n’est pas subventionné. Je l’ai appris en lisant l’article qui suit https://www.lalibre.be/debats/opinions/inter-environnement-mrax-la-ligue-ces-asbl-subsidiees-qui-monopolisent-le-debat-d-idees-opinion-59a6d4e2cd70d65d25b10158?fbclid=IwAR1ltHgQZ3lDbl5wkWWHKX5_YEzGHeivNLoMPxhyoAj9JcrkP1DDWNnyCg8#.Wafs6jOJo1S.facebook Votre propos ne serait nullement déforcé en tenant compte de cet aspect. Par contre, il risque de perdre sa légitimité si vous persistez à faire passer Greenpeace comme étant subventionné.

  • J ai vérifié: signature avec un nom fantaisiste et un mail en gmail.fr, pas coché la case pour suivre l’action ….. et pop up avec recommencer si vous voulez suivre l’action… en précisant « cela ne sera pas retenu comme un vote »!!!!!!

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
12
Sauvegarder cet article

Nouvelles gesticulations gouvernementales alors que des orages assez violents ont traversé la France il y a quelques jours : pour les ministricules de la République, pas de doute, voilà un nouveau signe du réchauffement climatique forcément anthropique contre lequel il faut lutter au quotidien, de préférence avec des petits gestes inutiles mais religieusement effectués pour apaiser Gaïa.

C'est ainsi qu'Amélie de Montchalin, propulsée ministre des Trucs Verts en Transition après cinq années de succès retentissants au service de la Macro... Poursuivre la lecture

Réuni ce vendredi à Matignon, ce qui s’apparente à un gouvernement technique en pleine campagne législative s’est vu confier sa feuille de route par le Premier ministre Élisabeth Borne.

Une feuille de route fondée sur trois priorités : le pouvoir d’achat, la santé et le climat.

Cette liste fait écho à une autre, adressée une semaine auparavant par le président de la République dans un tweet :

https://twitter.com/EmmanuelMacron/status/1526250371638874115?ref_src=twsrc%5Etfw

 

Le chef de l’État évoque une... Poursuivre la lecture

Par Jon Miltimore.

Le jour de la Terre, Wynn Alan Bruce, un écologiste et photographe du Colorado âgé de 50 ans s'est immolé devant la Cour suprême des États-Unis.

À la suite de sa mort, ses amis ont déclaré qu'il s'inquiétait du changement climatique. Kritee Kanko, la scientifique en chef de l'Environmental Defense Fund a déclaré :

« Ce gars était mon ami. Ce n'était pas un acte de suicide. C'est un acte de compassion profondément intrépide pour attirer l'attention sur la crise climatique. »

T... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles