Sondage : 74 % des Français favorables à la baisse des dépenses de l’État

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Paris, Bercy By: dierk schaefer - CC BY 2.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Sondage : 74 % des Français favorables à la baisse des dépenses de l’État

Publié le 12 février 2019
- A +

Par la rédaction de Contrepoints.

Dans un sondage BVA Opinion réalisé pour RTL-Orange, 74 % des personnes interrogées estimaient nécessaire de baisser les dépenses de l’État pour réduire les dépenses publiques, et cela en priorité devant les dépenses sociales (11 %) et devant celles des collectivités (9 %).

Afin de baisser les impôts et réduire la dette ,quelles dépenses publiques faut-il réduire en priorité selon vous ? Base :1002 Français âgés de 18ans et plus

Sans grande surprise, la lutte contre les dépenses publiques qui se fait depuis des décennies par la hausse des impôts n’a pas la cote auprès des Français. La crise des Gilets jaunes en cela a fonctionné comme un révélateur de la pression fiscale et de l’inégale répartition ressentie de la charge de l’impôt.

Pénalisation des conducteurs et des ruraux

Taxer le diesel et pénaliser de fait les conducteurs pour financer la transition énergétique a conduit automatiquement à la faire peser sur les épaules des classes les plus modestes. Là encore, le sondage est éloquent, et révèle que 40 % des Français n’ont pas d’alternative à l’automobile individuelle pour leurs déplacements quotidiens, quand ce n’est pas 75 quand on s’éloigne des villes pour se concentrer sur les zones rurales. Inversement, les alternatives se font plus nombreuses en ville, et c’est en agglomération parisienne que la voiture peut le plus facilement être substituée à d’autres moyens de transports.

On comprend mieux aussi la différence de réaction politique à l’endroit de la fiscalité sur la voiture entre Paris et le reste de la France : le centre de décision français, y compris en matière de fiscalité, paie aujourd’hui son jacobinisme qui lui fait ignorer le fonctionnement économique et social du reste du pays.

Source : sondage BVA-RTL Orange

Plus généralement, les Français expriment leur attachement à l’échelon le plus proche d’eux, à savoir la commune, au sein des collectivités territoriales. Peut-être faut-il voir ici le contre-pied de la « verticalité » bureaucratique vantée par le pouvoir central et son administration parisienne, qui continuent d’être critiqués par les opposants au macronisme tout comme par les libéraux, qui réclament depuis des décennies qu’on desserre l’étau de l’État central sur la société civile.

Quels sont les niveaux de collectivités territoriales auxquels vous êtes le/la plus attaché (e) ? Source sondage BVA RTL-Orange

Contrepoints s’est attaché à montrer que la faillite de l’État-providence français se traduit par une pression fiscale inégalée en Europe. Alors que tous ses voisins européens ont fait le choix d’assainir leurs comptes en réduisant la voilure étatique, la France continue d’entretenir sa bureaucratie et d’embaucher des fonctionnaires à fonds perdus. Loin d’être une voix isolée, ce nouveau sondage vient confirmer qu’il est aussi le combat de tous les Français.

Voir les commentaires (69)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (69)
  • claude henry de chasne
    12 février 2019 at 7 h 16 min

    le probleme c’est que pour nos chers ministres exister c’est dépenser

    • claude henry de chasne
      12 février 2019 at 7 h 31 min

      et 30% des revenus des français sont des aides

    • on peut ajouter « contrôler et entraver l’action des français » par une réglèmentation inutile sauf pour les copains chargés de la faire appliquer.

      • Elle n’est donc pas si inutile que ça, finalement…
        Et quand on pense en plus à l’écart d’effort consenti par une multi-nationale et par une PME pour mettre en application ladite réglementation, on trouve encore d’autres utilités 🙂

    • Le premier problème urgent de la France c’est sa dette, dont personne ne s’inquiète ! Alors que le FMI se prépare à nous remettre de force dans le droit chemin dès cette année. La presque totalité des savants de l’Europe, l’Asie, l’Amérique et l’Australie ont démontré que la religion affolante des réchauffistes n’était rien d’autre que la plus grosse arnaque moderne lancée grâce à internet. Poussant nos éscrolos tristounets à marcher dans la rue pour se défendre contre les méchants gilets jaunes, toujours aussi méprisés par Macron. Pendant que ceux-ci s’acharnent à dénoncer les énormes et honteuses taxes que l’Etat leur extorque toujours et encore pour sauver le climat organiser notre décroissance économique en engraissant les margoulins du réchauffisme. Dont la rapacité s’attaque aujourd’hui à détruire le reste de virginité du milieu marin en le polluant de monstrueuses éoliennes, nécessitant la construction à terre d’autant de centrales électriques à CO2 fonctionnant 10 fois plus longtemps qu’elles ! Toutes ces entreprises n’étant pas viables sont promises à la faillite, comme on le constate dans la riche Allemagne aujourd’hui, où Merkel reconnaissant ses erreurs, est obligée de supprimer toutes les subventions accordées bêtement, non sans avoir doublé le prix du courant pour les seuls particuliers et au seul bénéfice des escrolos…en attendant bien pire…!

  • Ce sondage montre surtout que les Français sont des nuls en finances publiques. Réduire les dépenses de l’État mais pas les dépenses sociales. Comme si le problème des finances publiques c’était trop d’investissement… L’Etat meurt de ne plus faire que des dépenses (ou non-recettes) sociales.

  • Il me semble que le gros des dépenses sociales vient des cotisations obligatoire (un peu comme une assurance voiture obligatoire).
    De ce fait, on pourrait peut-être y faire face en donnant simplement le salaire complet et la liberté de choix (dont celui de rester à la secu).

    Pour le reste, certes l’état doit faire d’immenses économies. Mais les collectivités ne sont pas en reste, dont notamment les communes.

    Pour ma part, je pense que la région et le département servent moins que les communes et les intercom.

    À votre avis pourrait on supprimer le département ou la région ? Si oui, qui se chargerait des missions de ces derniers?

    Merci beaucoup ?

    • Pierre Henri DREVON
      12 février 2019 at 10 h 43 min

      « Mais les collectivités ne sont pas en reste, dont notamment les communes »… C’est de l’humour ?

      De 1980 à 2018, la population française a augmenté de 25%
      La fonction publique territoriale a augmenté de 93% !!!! (Hospitalière de 77%, État de 15% seulement).

      La situation est l’inverse de ce que vous pensez : l’État a fait des économies, les collectivités locales ont gaspillé (par clientélisme souvent…)

      • C’est bien ce que je dis: les communes ne sont pas en reste en matière de dérives budgétaire.

        Je ne dis pas que l’état n’a pas fait d’effort. Je dis qu’il reste encore de belles marges de manœuvre. Exemple, faut il un ministère de la femme, de la culture, etc ?

    • Vu que la France est en faillite, les associations lucratives sans but pourraient voir leurs subventions supprimées, sauf pour pour les restos du cœur. Elles n’ont qu’à se tourner vers les dons privés, pas l’état.

      Déjà rien que cela, donnerait un volant d’action pas négligeable à l’état qui est à l’os dans le régalien. Ensuite, le salaire complet, liberté de choix, oui, cela fera du bien.

  • la Voie du milieu
    12 février 2019 at 8 h 06 min

    @claude , c’est également le cas de nos maires, conseillers généraux et régionaux.
    pour prendre ce seul exemple : 23 milliards € dépensés dans la culture, 13 sont le fait des collectivités territoriales !!
    il va valoir faire un régime au sein de toutes les couches du millefeuille.

    • diminuer les dépenses c’est diminuer le nombre de fonctionnaires
      1980 = 2 600 000 fonctionnaires
      2016 = 6 500 000 fonctionnaires
      n’est-ce pas un peu exagéré ?

  • Quand on sort une cohorte d’énarques tous les ans, il faut créer des postes de directeurs d’administrations et autres bidules.
    De plus, cela empêche largement les gens de terrain d’accéder aux plus hauts postes, ce qui augmente les décisions hors-sol.
    Donc commençons par supprimer l’ENA

  • La moyenne et la majorité des français sont donc plus intelligent que nos énarques qui ne proposent que la fuite en avant et l’augmentation des prélèvements.
    Dans un ménage quand on n’a du mal joindre les deux bouts, on se serre la ceinture. dans les ministères quand on veut du fric, ont décide de racketter le peuple.

    • L’intelligence serait de se former pour comprendre les implications qu’il y a derrière les préférences qu’on exprime. Et là, on est plus près du match nul nul…

      • Je suis naïf, je penser que le fait d’exprimer ce qu’on appelle « une préférence  » supposait une analyse préalable des « implications », je veux parler des causes et des effets…
        Tout ça pour dire que mon Post traite du fait que les énarques prennent leurs décisions comme une facilité d’exercer leur responsabilité et non comme des solutions aux réels problèmes des français. je le concède, c’est un peu subtil.

    • Ca veut pas dire qu’on plus intelligent, c’est juste qu’on prend moins de risque. Et c’est pas parce qu’on se sert la ceinture qu’on va y arrivé. ça c’est la politique de l’autruche par contre si on investit sur l’avenir sur son travail on a des chances de s’élever, si on fait trop d’économie c’est un replis sur soit donc on s’appauvrit.

      L’argent appelle l’argent

      • « L’argent appelle l’argent »
        Exact !
        Le trou appelle la dette, et la dette creuse le Trou !
        Proverbe bien Français

        • investissement et travail je ne parle pas de dette

          • Pour investir sans argent il faut emprunter, hors nous sommes dans un pays qui emprunte déjà pour rembourser des dettes et les retraites de ses fonctionnaires, une telle gestion vous appelez ça comment ?

        • Le Trou est la seule bonne mine. Inépuisable, puisque l’on atteint jamais le fond…
          Enfin, c’est ce que l’on croit, parce que un jour ou l’autre, pas si lointain, on se prend un coup de grisou dans la tronche, là ce n’est plus cui-cui mais cuit-cuit, kaie-kaie…

  • Ouai bah en attendant :
    Les averses de taxes d’impôts et d’augmentation de prélevement vont arrivé alors je dirais simplement qu’il faut encore plus de prélevement encore plus de taxe encore plus d’impots .
    Parce que je crois encore fermement que les francais non toujours pas compris ou passait le pognons

    • Mayor 2 ❓

    • ça va surement bouger encore d’ici peu….augmentation de l’électricité de 6% (dont un tiers de taxes) , quelques pignoufs qui veulent rétablir la taxe carbone donc taxer le carburant comme il y a peu…les gilets jaunes ont encore de l’avenir, sauf que ça va devenir un poil plus méchant je pense..ils sont d’une connerie au gouvernement j’ai jamais vu ça..

  • Les 74% pour la baisse des dépenses de l’état sont-il les mêmes 74% qui élisent des présidents et députés socialistes et turbo-étatistes depuis 30 ans ?

    • En meme temps, quel choix a-t-on ? Quel candidat n’est pas etatiste ? Meme Sarko, tant décrié, a fait sa nefaste ouverture à gauche. Je ne vote plus car le changement ne viendra pas du vote

      •  » En meme temps, quel choix a-t-on ? Quel candidat n’est pas etatiste ?  »

        Avec un pays de 70 millions d’habitants comment se fait-il qu’il n’y a pas en France un grand parti de  » droite libérale  » comme c’est le cas un peu partout en occident? Ce n’est pas que les français dans leur majorité n’ont pas vraiment de choix. Ils choisissent ou militent pour ceux qui leurs ressemblent plus. Soit des socialistes pour la gauche ou soit des aristocrates pour la droite.

        Oui je sais des droites vraiment libérales dans tout les sens du terme ça n’existent nul part. Mais mieux vaut un grand parti au pouvoir qui se dit libéral et qui ne l’est en réalité que partiellement ou à moitié plutôt que d’avoir des grands partis de droites au pouvoir comme en France qui ne le sont pas du tout.

        • Il y a les étatistes assez honnêtes qui défendent les intérêts de notre pays, et il y a les étatistes traîtres…

  • Non, le crédit à taux bas (l’argent gratuit) favorise l’achat d’activités existantes (qui rapporte direct) au détriment de l’investissement (qui produit des résultats au plus long terme).

    • Oui, c’est pour ça que l’économie de l’UE marche si bien depuis que les taux sont très bas et la planche à billets chauffe à mort (les QE à répétition à douze chiffres ou plus).
      L’appauvrissement des classes moyennes européennes a été calculé au millimètre près et tout se déroule comme prévu.

      • ces fameux QE a repetition n’ont eu , finalement qu’un seul résultat,une inflation galoppante,bien masquée par les gouvernements et leurs bras armés tel l’insée,mais qui est la cause essentielle de la baisse du pouvoir d’achat des classes moyennes a moyenne supérieures; Il suffit de voir les envollées de l’immobilier et des objets de grands luxe , tout cet argent crée artificiellement cherche a s’investir pour ne pas risquer le grand crasch monétaire a venir

  • « pour financer la transition énergétique (TE) ». C’est avouer qu’elle a sa raison d ‘être alors que le concept même de TE est une ânerie de première grandeur.
    Laissez donc faire les industriels et l’innovation: ils feront mieux que n’importe quelle taxe.

    • Entièrement d’accord , le fameux soit disant réchauffement climatique n’est qu’une arnaque destinée a forcer les gens a gaspiller leur argent pour faire tourner la machine de grès ou de force; Il n’y a aucun fondement scientifique mais c’est a la mode, surtout chez les bobos, s’offusquer du réchauffement et prendre l’avion pour aller en vacances a l’autre bout du monde !

  • Dès que l’on parle réduire le poids de l’état ,l’immense majorité dit :oui ,supprimer l’hôpital , supprimer du social, et on tourne en rond ; La première des réduction doit etre celle des gaspillages , des postes artificiels crées uniquement pour caser les déchuts des élections,bref ce que la sagesse publique appelle les comités teodules; la multiplication exponentielle des adjoints,des sous secrétaires , de tout le personnel « en réserve de la république »,autrement dit grassement payés a rester a la maison,et je rejoint un post traitant du nombre d’énarques qui sortent chaque année et pour lesquels il est naturel de créer des postes artificiels etc etc , bref pour dire que réduire le train de vie de l’état n’a rien a voir avoir reduire les hospitaliers ou les gendarmes; La France est un peu comme cette entreprise (que j’ai connu)tres florissante du temps du « patriarche créateur et qui , a sa disparition a fini en déconfiture après que toutes la famille (nombreuse) ait été casée a des postes de complésance, trop biens payés car près du nouveau chef.

  • une réalité pour le savoir d’une personne qui a travaillé 30 ans a l’hôtel de région PACA ; quand la gauche a gagné cette région le nombre de fonctionnaire a quasi doublé pour les mêmes actions .combien de copains on eu leur progéniture engagée ou leurs épouses a temps plein .ils sont passé à trois pour un stylo,
    c’est la triste réalité je pense que ce n’est pas le seul endroit ou de telle choses se passent.
    c’est vérifiable sur le nombre d’effectif par rapport a la population, qui est totalement disproportionné, quand on pense que des postes a fonction régaliennes, pompiers, hôpitaux, cliniques, armée manque de budget et donc d »effectifs et de matériel .
    nous n’en sommes plus au mille-feuilles administratif mais a pièce montée .

    • pas forcément des copains non plus mais des gens qui correspondent à leurs idéaux, il fut un temps pas si lointain ou il fallait de la mixité sociale, trop de blacks sur paname hop on les propulse en province,des gens qui se retrouvent avec des appartements neufs payés par qui on sait pas et des emplois pour leurs femmes dans des mairies …pendant ce temps les pauvres trimards du privé se retrouvent au chômage à cause de licenciements éco et se tapent boulots merdique sur boulots merdiques pour pas se retrouver à la rue…

  • Les Français détestent Macron mais voteront pour lui pour faire barrage au RN.

    Ils sont pour la baisse des dépenses à condition qu’elles ne les concernent pas.

  • Baisser les dépenses de l’Etat, c’est retirer du pouvoir, de l’activité et la raison d’être de nombreux fonctionnaires….
    Quel politique acceptera-t-il, aura-t-il le courage de se mettre à dos toutes ces personnes?

  • Ils veulent tous une poste,une trésorerie,une école,un hopital à leur porte mais payer moins d’impôts,la plupart des GJ n’en payent pas d’ailleurs ils ont découvert la fiscalité au travers des taxes sur l’essence !!!

    • Quand je vois presque tous les artisans arborant un gilet jaune sur leurs utilitaires et qu’ensuite je lis ce genre de commentaire, j’arrête de me demander ce qui ne tourne pas rond dans ce pays.
      Macron est notre Président parce qu’il est à l’image de plein de Français, qui se reconnaissent en lui : il se croit plus malin que les autres, il croit tout savoir, il croit avoir tout compris. Lui, mais pas les autres, qui sont forcément des imbéciles ignares et incompétents, incapables d’appréhender sa « pensée complexe ».

      • Peut-être faut-il aussi savoir pourquoi les artisans mettent tous des gilets jaunes sur leur utilitaires. Je serais artisan je mettrais aussi un gilet jaune sur mon utilitaire histoire de ne pas être sans cesse emmerdé et bloqué sur des ronds points ( par des gens qui en ont rien à foutre des autres qui travaillent ) pour que je puisse ainsi honorer ma clientèle dans les délais.

  • Sachant que seuls 47% des français payent l’impôt sur le revenu,sur un rond point de 10 GJ seuls 4,7 en payent ,c’est à dire 4 ou 5,compte tenu du temps de présence de certains je ne pense pas que sur ces 4 ou 5 beaucoup en payent(difficile d’être sur un rond point et de faire des heures),nombre d’entre eux se disent au smic donc ne payent pas d’ir même seul,ou en prenant un couple un peu au dessus du smic avec 2 enfants.Non seulement ils ne payent pas d’IR mais ont leur revenu complété par toutes les aides payés par les 4,7 français qui osent travailler plus ou investir.Quant aux artisans …et le black .Ne vous en déplaise durru.

    • S’ils n’étaient ponctionnés comme ils le sont, ils ne feraient pas de black. Vous confondez causes et conséquences.
      Quant à vos considérations, il y a une différence entre ceux qui arborent le GJ en voiture et ceux qui restent sur les rond-points. Ce n’est pas la même population. Du tout. A ce jeu, on peut dire aussi que ceux qui sont contre les GJ sont à 53% à ne pas payer l’IRPP.
      Et même, si vous prenez une famille à 1,3 SMIC chacun, l’écart entre les ponctions et les « aides » reçues, il n’y a pas photo…
      Pour rappel, il suffit d’avoir 2500€/mois pour être dans les 20% « les plus riches ». PTDR.

    • l’impôt sur le revenu n’est pas le problème, mais juste une partie.
      C’est tout le reste de la fiscalité, de cotisations sociales, la réglementation coercitive et liberticide qui posent problème.

    • pour info t’es célibataire au smic tu paies l’IR et tant pis si t’as fait construire et que tu doives rembourser rubis sur ongle ton prêt immobilier..

      • Oui et pendant ce temps-là un autre célibataire au smic qui vit en hlm, qui donc paie moins cher pour se loger, paie le même montant d’IR puisque celui-ci ne tient pas compte des charges. L’IR est injuste pour cette seule raison : il ne tient compte que des revenus mais pas des charges (sauf garde d’enfant mais jusqu’à 6 ans seulement, c’est bien connu qu’à 6 ans les enfants se gardent tout seuls). Et en plus, l’IR ne tient pas compte de tous les revenus du foyer, les aides n’étant pas fiscalisées. Bref, injuste car rupture d’égalité comme ils disent. De même, allez voir la grille du taux non personnalisé du prélèvement à la source : la grille est fonction du net versé, sans tenir compte de la région où vous habitez ! Or avec le même revenu, vous n’avez pas le même pouvoir d’achat selon votre région.

  • Surtout que le Diesel c’est vraiment pas bon pour les voitures mais excellent pour équiper les sous marins vendus à l »Australie

  • L’automatisation rend le travail moins pénible, elle en change la focalisation vers les services et les jobs industriels plus qualifiés, mais elle ne le fait pas disparaître, loin de là !
    Mais notre problème est le travers dans lequel vous tombez aussi : certes, il faut baisser les impôts, mais les baisser pour toutes les activités. Vouloir en favoriser certaines par rapport aux autres conduit inévitablement à se tromper, au mieux, ou à des effets pervers de copinage, corruption, et perte de compétitivité de celles qui sont les plus aidées, sans que d’autres que les étrangères en profitent.

  • Les artisans sont ponctionnés comme tout le monde durru mais tout le monde ne peut pas faire de black et les cotisations rsi sont inférieures aux cotisations d’un salarié .Quant aux autres taxes heureusement que tout le monde les paye marre d’être 47% à financer ce pays d’assistés chroniques et dans ces 47%, 10% en paye 70%.Si tous le monde payait l’IR le mouvement des gilets jaunes ou autre aurait eu lieu depuis bien longtemps ,je maintiens que les GJ ont découvert la fiscalité avec celle des carburants.

    • Vous vous trompez d’ennemi, désolé.
      Dans l’ensemble du budget de l’Etat, l’IR et l’IS ne sont que des gouttes d’eau (environ 10% pour chaque). Les plus gros des prélèvements sont les charges sociales et la TVA, sans oublier la CSG et autres taxes comme la TICPE.
      Insister comme quoi les artisans auraient « découvert la fiscalité avec celle des carburants » c’est se foutre de la gueule du monde. Les professions libérales croulent sous la paperasse, les cerfas et les normes, ils subissent des contrôles du fisc bien plus que l’employé lambda ou le chômeur ou l’assisté, qui pour la plupart n’en ont même pas entendu parler.
      Je suis dans les 10% dont vous parlez, mais je n’envie pas la situation des artisans. Ils sont à peu près les seuls en France à avoir gardé un semblant d’esprit libéral, et ils en trinquent pour ça, tous les jours…
      Quant au RSI qui serait inférieur aux cotisations d’un salarié, vous dites ça parce que vous ne prenez pas en compte la différence de droits. Le RSI ne donne pas de droits à des indemnisations arrêt maladie, au chômage, etc.
      En tout cas, le pouvoir a bien réussi son coup de diviser les Français. Les jeunes contre les vieux, les salariés contre les patrons, et maintenant même contre les professions libérales, les CSP+ contre les CSP-, les habitants des métropoles contre ceux des campagnes, etc, etc. Et vous leur faites le jeu avec application. Je ne peux que vous dire bravo.

      • Il n’y a qu’un seul clivage en France: l’administration de plus en plus nombreuse,qui ne fait que consommer de la richesse et le monde de la production qui paye tout ce que les premiers gaspillent; C’est pour masquer cette réalité que les gouvernements successifs, composés trés majoritairement de fonctionnaires, entretiennent le clivage au sein de la population productive; S’il y avait, comme c’est malheureusement possible, une guerre civile , en France,il faudrait que les concernés ne perdent pas cela de vue : l’état, a l’origine protecteur, est devenu l’ennemis public numero un de tous ceux qui produisent . Le jour venu, ne nous trompons pas d’ennemis

        • C’est bien pour ça que ce clivage n’apparaît pas dans ma liste, car elle ne contient que des clivages artificiels, créés par le pouvoir. Mais qui sont repris avec joie par bien de nos compatriotes, malheureusement, et ce forum ne fait pas exception…

        • Tout d’accord avec vous, Paulus

      • Vous mélangez budget de l’Etat et dépenses publiques. L’IR représente 24,2% du budget de l’état, c’est indiqué sur le site des impôts (enfin sur aquoiserventmesimpots.gouv.fr), la tva 51,5% et donc pour 25% : l’IS, les taxes comme la TICPE, les amendes etc.
        Donc oui l’IR constitue une grosse part du budget de l’Etat, budget qui finance l’éducation avec succès, le logement pour les autres, les transports inadaptés, les solidarités à sens unique, la transition écologique inutile, la culture davantage que la sécurité, la sécurité mais pas partout, la vie citoyenne youpi, le soutien à l’economie après l’avoir enfoncée, le développement des territoires (émotifs ?) et enfin ô joie, les intérêts de la dette…. Le budget de l’Etat c’est 286 milliards d’€.
        Ensuite il y a les « organismes de sécurité sociales », qui récupèrent un montant bien plus élevé que le budget de l’état, mais financé par les cotisations sociales, la CSG, donc sur une base plus large que l’IR pour financement des maladie, retraite, chômage…
        Donc non l’IR n’est pas à minimiser et ce, d’autant plus quand on tient compte des super services qu’il permet de financer…

        • Je suis désolé, mais je ne mélange rien du tout.
          Lorsque le même Etat utilise les « charges sociales » pour financer ses favoris (par exemple, les retraites des régimes spéciaux), et que de toute façon c’est exactement le même bras armé qui collecte l’un et l’autre (les impôts, les taxes, les charges), et qu’en plus le but de redistribution tous azimuts est le même, réalisé avec toutes les composantes de ce fameux « argent public », je ne vois pas du tout pourquoi on devrait faire des différences.
          C’est vrai que, pour l’Etat, c’est plus rassurant de dire que son budget est de moins 300 milliards quand le PIB est à 2000 milliards, plutôt que de dire qu’il jouit d’un budget de presque 1000 milliards, pour les résultats qu’on voit.
          Parce que la réalité ultime, visible dans le classement au top mondial de la France, est bien celle-là : la moitié des richesses de ce pays sont captées par l’Etat pour les dépenser comme bon lui semble. Et dans cette image globale, l’IR avec ses moins de 80 milliards fait vraiment figure d’enfant pauvre.

  • @ durru , à partir du moment où la fiscalité est confiscatoire vous créer la fraude , elle est demandé par l’entreprise et par le client ..
    Si vous êtes frontalier , prés d’une frontière Espagnole , carburant , cigarettes , alcool !!!
    Portugal , cuisines etc ..etc… tous ces gouvernements qui passent quand l’impôt est
    un obstacle , vous créer la fraude !!! pourquoi
    payer 150 euros quand vous avez le même produit pour 100 euros , le choix est fait !!!
    vous recherchez votre pouvoir d’achat !!!

  • Je vous rassure durru moi aussi je suis dans les 10% et pour moi ce n’est pas une goutte d’eau et marre de financer tous les pleurnichards casseurs que l’on voit depuis deux mois et qui ne payent pas l’IR,et moi aussi je suis au rsi enfin tout URSSAF maintenant sauf qu’on ne va pas chialer un arrêt toutes les 5 min pour bricoler chez soi aux frais de la société heureusement que c’est un peu moins cher.

    • Les vrais casseurs sont pour la plupart issus de familles qui sont dans le 5% du haut du panier, ne vous en déplaise… Vous racontez vraiment n’importe quoi. Vous devriez plutôt vous insurger contre cette presse grassement subventionnée qui ne fait que de la propagande. Mais comme pour beaucoup, ça ne vous pose aucun problème… Bossuet, quoi.
      Bof. Dialogue de sourds. Et en plus vous ne pouvez même pas répondre sur le même fil…

  • L’etat c’est nous qui payons et il est temps que celui ci prenne moins de place , coute moins cher et fasse juste ce qui est nécessaire pour la sécurité et la paix des français. Diviser par deux tout ce qu’il depense serait un minimum !

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les dépenses publiques n’ont cessé d’augmenter depuis un siècle. Elles sont financées de deux façons : les prélèvements obligatoires (impôts et cotisations sociales) et les emprunts publics. Comment ont évolué ces trois masses financières colossales depuis le début du XXe siècle ? La réponse est bien connue : ça monte, ça monte. Mais comme les arbres ne montent jamais jusqu’au ciel, il faudra bien mettre fin un jour à cette évolution suicidaire. 90 % du PIB de dépenses publiques, c’est le totalitarisme. Nous étions à 62 % en 2020. Jusqu’où no... Poursuivre la lecture

L’intérêt pour Emmanuel Macron de choquer par ses propos sur les non-vaccinés est évident. Il en va même de sa survie politique. Profitant de la visibilité de sa fonction, il a provoqué un séisme politico-médiatique lui évitant que les résultats de son mandat s’invitent dans la campagne.

Difficile en effet de trouver quelque chose de positif dans son bilan. Certes, la suppression de l’ISF et le lent démarrage de la baisse des impôts des entreprises sont des mesures tout à fait bénéfiques, de nature libérale. Mais comment les considérer... Poursuivre la lecture

Après avoir analysé la période mi-août à fin septembre puis septembre à mi-novembre, voici les résultats de la progression des personnalités politiques en termes d’audience sur Twitter de mi-novembre jusqu’à la fin d’année.

Résumé de la période

Pendant les 6 dernières semaines de 2021, après des épisodes peu reluisants (sur un stand d’armes, doigt d’honneur à Marseille…), Éric Zemmour a réalisé une belle performance lors de son meeting à Villepinte.

Personnalités politiques #abonnés au 11/11/2021 #abonnés au 01/01/2022 Croissa... Poursuivre la lecture
Voir plus d'articles