Mélenchon fait la cour aux Gilets jaunes

Le goût de Jean-Luc Mélenchon pour les envolées lyriques pseudo-révolutionnaires l’a conduit à publier sur sa page Facebook un long texte dithyrambique à la gloire d’un Gilet jaune très médiatique.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Meeting Mélenchon Parc des expos (57) By: Blandine Le Cain - CC BY 2.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Mélenchon fait la cour aux Gilets jaunes

Publié le 5 janvier 2019
- A +

Par Patrick Aulnas.

L’inénarrable Mélenchon fait une cour assidue aux Gilets jaunes. Il n’est pas le seul, puisque les extrêmes, droite ou gauche, se rencontrent à cet égard comme à beaucoup d’autres : usage de la violence, addiction à la propagande simpliste, haine du réel qu’il faut impérativement bouleverser en manipulant les foules. Mais le goût de Jean-Luc Mélenchon pour les envolées lyriques pseudo-révolutionnaires l’a conduit à publier sur sa page Facebook un long texte dithyrambique à la gloire d’un Gilet jaune très médiatique.

« Je regarde Éric Drouet avec tant de fascination »

« La France est pleine de ces personnages qui marquent son histoire comme autant de cailloux blancs. C’est pourquoi je regarde Éric Drouet avec tant de fascination. » On en pleurerait ! Éric Drouet est un des initiateurs du mouvement via les réseaux sociaux. Il a appelé les manifestants à entrer à l’Élysée, a été placé en garde à vue à Paris pour violences, relâché puis à nouveau interpelé, et selon certaines informations, qui restent à confirmer, aurait voté pour Marine Le Pen aux deux tours de la présidentielle.

Le côté trouble du personnage sied parfaitement à Mélenchon, qui établit un parallèle avec le Drouet qui reconnut Louis XVI à Varennes en juin 1791, alors que le roi quittait incognito une France en proie à la terreur révolutionnaire. Le brave Louis XVI, ni tyran, ni monarque exemplaire, fut ainsi conduit à la guillotine en 1793. Mais pour Mélenchon le Drouet de 1791 est « un modèle de citoyen qui sait aller à l’action révolutionnaire sans tortiller, pour faire vivre la République. » Et le leader de LFI poursuit longuement le parallèle en affichant son admiration pour le tyran Robespierre.

Récupération et radicalisation

Le caractère composite du mouvement des Gilets jaunes, jacquerie populaire sans ligne politique claire ni contenu conceptuel, explique le comportement plus ou moins hésitant des politiciens professionnels. « Pourrait-on gagner des voix de ce côté-là ? » se demandent-ils, conformément à leur traditionnelle hauteur de vue.

Pour Mélenchon, il n’y a plus d’hésitations. Il faut y aller. Même si des chemises brunes se sont glissées chez les Gilets jaunes, même si aux côtés des citoyens exaspérés et en difficulté réelle, ont pris place des manipulateurs attisant la violence. Les partis de gouvernement ne peuvent alors que prendre leurs distances, mais les extrémistes doivent utiliser à leur profit les dérives et tenter de radicaliser le mouvement.

Deux hypothèses

Car les extrémistes sont aussi des opportunistes. L’avenir restant incertain à ce stade, deux solutions existent : ou bien le mouvement se durcit et la jacquerie devient révolution. Mélenchon sera alors parmi les révolutionnaires ; ou bien, hypothèse beaucoup plus vraisemblable, le mouvement s’étiole au fil des mois et les élections européennes de mai 2019 permettent d’apprécier son implantation réelle. Il ne faut surtout pas alors que les Gilets jaunes présentent une ou plusieurs listes spécifiques qui ne pourraient qu’affaiblir les partis spécialisés dans la contestation comme LFI ou le RN. Tactiquement, il est donc nécessaire de rallier à soi les leaders les plus dynamiques des Gilets jaunes pour récupérer leurs voix.

Mélenchon, le pseudo-révolutionnaire opportuniste, a évidemment fait cette analyse. C’est du gagnant-gagnant. Apparemment du moins. Car rien ne permet d’affirmer que tout le ridicule de la supplique Facebook aux Gilets jaunes de Jean-Luc Mélenchon ne soit pas perçu par les intéressés. Comme tous les politiciens professionnels de longue date, le leader de LFI est largement coupé de ses concitoyens et a tendance à les prendre pour des imbéciles. La lourde drague électorale est ici tellement évidente que personne ne peut s’y tromper.

Mélenchon, le marxiste égaré

L’aventure mélenchonienne pourrait d’ailleurs tirer à sa fin. Outre son âge (67 ans), la longue carrière politique de Mélenchon semble aujourd’hui se terminer dans l’égarement. Paisible sénateur PS de 1986 à 2000, devenu ministre délégué à l’Enseignement professionnel de Lionel Jospin de 2000 à 2002, Mélenchon a ensuite lentement dérivé vers l’extrême-gauche, quittant en 2008 le PS.

Sa fidélité au corpus idéologique archaïque des socialistes du XXe siècle l’amène peu à peu à s’éloigner de la réalité du monde d’aujourd’hui. Comme le jeune militant socialiste d’il y a quarante ans, le vieux Mélenchon propose encore une société rêvée, ressemblant trait pour trait à la société sans classes des marxistes. C’est perdu d’avance.

 

Voir les commentaires (63)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (63)
  • le bouffon de la politique !!!

  • La course aux clics de ce révolutionnaire de salon est pathetique et encore plus pathétiques , ses fans .

  • Mélenchon présente néanmoins un intérêt statistique: ça permet de regrouper et compter ses semblables et de savoir où ils sont. C’est déjà ça..

  • Aucun homme n’est totalement inutile, il peut toujours servir de mauvais exemple…

  • Dans les années 1920-1921 existait à Munich un micro-parti dénommé DAP (parti des travailleurs allemands) dont le leader charismatique s’appelait Adolf Hitler. Afin de grandir (le parti avait une vingtaine de membres!) le DAP a appelé à renier le remboursement des réparations exigées par le traité de Versailles. Ce mot d’ordre eu un succès considérable et le DAP devint le NSDAP (parti national socialiste des travailleurs allemands).
    Mélanchon et gilets jaunes seraient-ils en train de répéter l’histoire?

    • L’histoire ne le peut car les circonstances sont totalement différentes. Sortie de guerre, humiliation nationaliste, dommages de guerre et hyper-inflation.

  • M. Aulnas ne serait pas lui-même s’il ne tombait pas dans ses travers habituels.
    Ce n’est pourtant pas compliqué de se renseigner avant d’envoyer son article… Comme par exemple sur les chances de Mélenchon (ou d’un autre politique « de métier ») de récupérer les GJ (ou du moins certains de leurs leaders charismatiques – il n’y en a pas beaucoup).
    La page FB de « La France en Colère », à l’origine des premiers rassemblements du 17/11, a publié une lettre, signée entre autres par Drouet, qui affirme clairement (entre autres) qu’ils n’ont pas eu, n’ont pas actuellement et ne vont pas avoir aucun rapport avec les partis en place, et qui affirme tout aussi clairement qu’ils n’envisagent pas de constituer un parti pour les futures élections.
    Par ailleurs, M. Drouet n’a pas été interpellé « pour violences », mais pour « port d’arme » (enfin, arme potentielle). Je me trompe peut-être… Pour finir, il me semble que c’est le locataire même de l’Elysée qui avait demandé, il n’y a pas si longtemps, qu’on vienne le « chercher ». C’est vrai qu’il n’en a pas donné plus de précisions ?

    • « L’arme » en question trouvée dans le sac de Drouet, c’était un modeste bout de bois de 30 cm de long, qui lui servait plus probablement d’outil pour son travail (il est chauffeur routier d’après mes infos). Et pour qualifier un objet d’arme par destination, il me semble qu’il faut qu’il ait été effectivement utilisé comme arme, au cours d’une agression avérée. Tout cela n’est que de la répression et du foutage de gueule intersidéral.

      • Je voulais seulement faire remarquer que M. Aulnas participe, comme à son habitude, à ce foutage de gueule dirigé par Macron depuis son avènement (et même avant, en ce qui concerne M. Aulnas).
        Il y a apparemment une loi très ancienne, qui a été retrouvée à point nommé, et qui permettrait l’interpellation des personnes en train de « préparer » des actes violents. Je ne suis pas un spécialiste, j’ai juste lu ça quelque part…

      • Sans compter que désarmer les citoyens est en soi une oppression.

        • d’un autre coté je ne me rappelle pas m »etre baladé a pari vec un bout de bois de 30 cm dans la poche
          faut arrêter de nous prendre pour des cons

          • Surtout pour aller à une manif…

          • vous soutenez donc la position de l’état, qui considère que:

            1- ce bout de bois taillé dans une branche d’arbre est une arme, par nature ou par destination: c’est déjà légalement de la rigolade

            2- ce bout de bois était destiné à être utilisé pour frapper les policiers: c’est légalement impossible à prouver, on est là dans la divination, la boule de cristal

            3- la présence de ce bout de bois dans le sac de Drouet avant la manifestation des GJ justifiait sa garde à vue, pour les 2 raisons précédentes: là on atteint le niveau de la science-fiction façon Minority Report

            Sans vouloir vous offenser, vous avez l’aplomb d’en conclure qu’il faut arrêter de vous prendre pour des cons, c’est à dire que les GJ doivent arrêter de vous prendre, vous, ou nous tous, pour des cons? Là ça devient fort de café!

            • Certainement pas. Ce truc est cousu de fil blanc, Drouet visait à se faire arrêter, je vous mets au défi de prouver le contraire.

              • Il faut la taille du bois de bois. Étais-ce un rouleau à pâtisserie roxant, fichtre ❓
                Une cuillère en bois, mazette ❓ Une bûche, saperlotte ❓ Ou une embûche, saperlipopette ❓
                Une batte de Baseball alors ❓ Pourquoi ne pas le citer, avec une photo ❓

                They are the questions…

              • J’oubliais, le tasseau de 2 m de long… Une lance herculéenne ❓ Facile à cacher dans la sac à dos…

                On demande des précisions sur le bout de bois…

            • Non, mais vous n’avez pas compris.
              Les communistes et les fascistes sont des enfants de choeur pour le lecteur habituel de Contrepoints à côté de nos Gilets Jaunes bouffeurs d’enfants. Qui sont à la fois communistes et fascistes, imbéciles, manipulateurs et j’en oublie certainement.

              • Pas « à la fois », mais désorganisés afin que chacun puisse dire, la main sur le coeur, « je ne suis pas fasciste ni imbécile ni manipulateur », ou « je ne suis ni communiste ni fasciste ni manipulateur », ou etc.
                C’est la stratégie Macron, ça nous pétera au nez tout pareil : ni droite, ni gauche, …, je ne ferai ni les erreurs des uns, ni celles des autres. Oui, mais quand il faudra juger aux résultats, on découvrira que les résultats positifs ne viennent pas tous seuls, sans programme, sans action constructive, à ceux qui n’ont rien à proposer.

                • Il y a pourtant trois revendications qui sont toujours communes. Mais ça, on oublie toujours de dire…
                  Parce que, bien sûr, il s’agit de communistes cégétistes ou éventuellement de fascistes racistes. A propos, ils ont découvert que la jeune fille qui chante la reprise de Michel Fugain qui fait un tabac aurait collaboré à un clip de la Manif pour Tous. Ils sont aussi homophobes, du coup…

  • c’est l’histoire de la poule et de l’œuf, je ne suis pas certain que se focaliser sur la personnalité de melenchon ou celle de le pen importe.

    SI les gilets jaunes ne forment pas un parti, et ils sont si divers dans leurs idées que c’est peu probable, il est évident que les partis vont essayer des les récupérer.

    Il me semble par contre que la nature m^me du mouvement les entraîne naturellement vers des partis autodéclarés antisystème.
    Il n’a pas un si gros travail de « récuperation » à faire.

    • @ jacques lemiere
      Récupération? Non! Il y a de GJ chargés de détecter toute tentative politique ou partisane d’un GJ et le prier de quitter le mouvement: jusqu’à présent, a été évitée la tentation d’organisation du mouvement: pourvou que ça doure!

    • perso je pense que rare sont les qui qui ne sont pas sympathisants d’un parti ou membre d’un syndicat

      • parmi les gilets jaunes?
        peut être mais c’est plus vicieux que ça, le mouvement est populaire de façon générale et l soutenir les gilets de façon vague c’est aussi chercher à s’attirer les faveurs de cette vaste audience

  • Vous parlez de Mélenchon, mais Florian Philippot le surclasse de loin, en déposant la marque des gilets jaunes, en posant devant les caméras TV avec des membres de son parti, tous affublés du fameux gilet, et annonçant qu’il va créer une liste GJ pour les élections de l’UE, je crois qu’on ne fait pas plus scélérat dans la récupération politicarde.

    • Oui, certainement, mais à part sa cabine téléphonique, personne ne s’intéresse à M. Philippot, contrairement à notre Ché en carton-pâte.

    • Au grand jeu du Meilleur Guignol politique, chacun a le droit de participer. Je découvre de nouveau candidats avec « une bonne tête de vainqueur » chaque jour – de manière générale tous les politiciens qui parlent des GJ.

  • Une analyse intéressante de Patrick Aulnas.
    Mélanchon se lance dans la dithyrambe à la gloire d’un gilet jaune…. mais, faut-il y voir une tentative de ralliement?
    Je pense qu’il faut y voir simplement une sorte de tremplin médiatique pour assurer son existence politique dans le cadre de revendications à venir….
    Les gilets jaunes sont l’émanation du mouvement spontané de la classe moyenne et des retraités en général qui ont pris conscience d’avoir été floués par les supercheries électoralistes du macronisme.
    Au final, les français votants constatent que la France continue à être investie par la logique gestionnaire du Hollandisme allant à contre sens des espoirs déçus, c’est à dire, toujours plus de dépenses publiques, toujours plus d’impôts, toujours plus de prélèvements sur la classe moyenne conduisant irrémédiablement au nivellement par le bas!…

    • @ Duglandin
      Oui mais non!
      Je suis bien d’accord que la présidence d’E.Macron n’a pas vraiment inversé la vapeur et qu’en cela, il est décevant.

      Pour le reste, la France continue sur son chemin suivi quasi depuis « le Général » (qui n’était pas un saint!): état pléthorique et dépensier, déficit et endettement, prébendes politiciennes et « arrangements confidentiels », peu d’amélioration démocratique, de transparence et de « vérité », donc depuis 1969 ou 1974 pour exonérer G.Pompidou qui, dans mon souvenir, soutenait plutôt une politique plus dynamique! R.I.P.

      Donc ça dure depuis 44 ans, sans vrai changement! Sous la droite comme sous la gauche, en excluant les extrêmes droit et gauches … jusqu’à quand?
      Je connais ce poil hérissé dès le mot socialisme prononcé, sur contrepoints, mais ne pas distribuer les responsabilités équitablement sur la droite et la gauche, c’est masquer une part de la réalité: il m’a semblé que cela devait être dit!

      • Je suis loin de partager l’admiration pour De Gaulle de la majorité des français pour les raisons que vous évoquez. Et il faut rappeler qu’il a commis deux monstruosités: renvoyer en Russie les russes sur le territoire français en 1945 et abandonner les Harkis en Algérie, tous ces gens furent massacrés de ce fait.

        • Vous oubliez le crime principal : livrer la substance de la France (Transports, énergie, médias, etc.) au PC de Thorez en échange des ors du pouvoir. 70 ans après, on n’a toujours pas réussi à s’en débarrasser.

          • Pire que celà, les jeunes qui n’acceptent pas la vulgate socialo/communiste s’expatrient. Ceux qui reste auront encore moins de possibilité de changer quoi que ce soit.

            • Même pas besoin de la refuser… C’est dire 🙁

            • Oui!! vous avez raison!! et c’est bien le pire… 80 000 Français diplômés ont encore quitté la France cette année, pour rejoindre d’affreux pays comme l’Australie ou le Canada, ou pire du pire les États unis… ah les fourbes!! ils n’ont pas vu les bienfaits d’un état omniprésent et d’une fiscalité confiscatoire…
              Plus sérieusement l’exil des forces vives est le cœur du problème, les gilets jaunes qui très concrètement, dans ma petite ville ne rassemble plus qu’un groupuscule de glandus divers, se retrouveront à terme bien seuls dans un pays sans emploi, sans perspective et sans talent…

      • « Donc ça dure depuis 44 ans, sans vrai changement! Sous la droite comme sous la gauche, en excluant les extrêmes droit et gauches … jusqu’à quand? »
        Jusqu’à ce que le dernier assisté ait dépensé le dernier sou prélevé de force chez le dernier producteur. Patience, nous y sommes.

    • spontané , spontané .. faut voir

      • Ah bon? Ca doit être encore un coup des Russes, c’est ça?

        • ben je trouve quand meme l’alignement des astres un peu étonnant..
          au moment ou arrive le projet de reforme constitutionnelle qui prévoit de réduire ne nombre de parlementaires .. paf benala

          au moment e voir arriver la reforme des retraites du public Paff les gilets jaunes

          reste a savoir ce qu’il va s passer pour la reforme de l’administration… je crains le pire

          • Benalla, c’est du « fake news », c’est ça? A propos du gugusse, sa compagne serait employée LREM. Tout baigne.
            Et la taxe sur les carburants, les 80 km/h, la « transition écologique », sont dans notre imaginaire?
            Vous n’avez pas l’impression de nous prendre pour des buses?
            C’est Macron le fonctionnaire par excellence qui ne sait plus quoi trouver pour ne pas réformer la fonction publique, arrêtons d’inverser les rôles.

            • Macron le fonctionnaire par excellence
              Il a très vite démissionné de la fonction publique et semble-t-il remboursé ses études à l’ENA.

              Donc fonctionnaire, non, étatiste peut-être un peu trop.

              • Fonctionnaire dans l’âme. Cela revient au même avec étatiste, effectivement.
                Je ne trouve toujours pas de trace de son remboursement, à part la déclaration de Brizitte.

  • Mélenchon rêve d’un tribunal révolutionnaire et de la guillotine où il pourrait envoyer ses adversaires politiques. N’oublions pas ses apologies de Castro et compagnie!

    • melanchon ne sera pas élu point

      • Il est clair que Mélenchon attend la place qu’il a bien failli gagner en 2017:
        Il lui suffisait de 1,67% de plus et à Macron de 1,67% de moins (des inscrits au 1er tour). Sans les autres ultra gauchistes il serait notre président.

        • Alors là… Il se serait pris une claque face à MLP, sans aucun doute. Malgré les apparences, il fait encore plus repoussoir qu’elle.

          • Je pense au contraire qu’il aurait écrasé MLP et qu’en tout état de cause c’eût été bonnet blanc, blanc bonnet.

            • De toute façon, il a atteint son potentiel max là. Macron a gagné avec des votes de Fillon, pas de Mélenchon.
              La séparation entre MLP et JLM se serait faite sur le sujet de l’immigration, partout ailleurs ils sont pareil. Si vous croyez que les Français en sont friands, libre à vous…

  • en fait les GJ sont devenus des zadistes

    • En effet, la ressemblance entre les campements est aussi frappante que celle entre les déclarations embrumées.

      • Il est certain que le mouvement des gilets jaunes n’a aucun tropisme libéral; il est issu de l’inconséquence de tous ceux qui sont aux manettes d’un pouvoir Étatique sans partage.
        Ce mouvement a néanmoins le mérite d’avoir pris à revers absolutisme du Macronisme et d’avoir généré des modifications dans les comportements politiques et syndicaux qui, pour le moment, sont dans l’expectative.

  • Finalement l.histoire se répète
    Quelle différence entre les gilets jaunes et la SA dans l.allemagne des années 30.
    On attaque les institutions, la presse,la police.
    Récupère par les deux extrêmes gauche et droite qui ne remettent pas de leurs défaites électorales et qui essaient de récupérer le pouvoir par la force en donnant à des gens simples l’impression qu ‘ils sont importants, le mouvement des gilets jaunes est maintenant aux mains des SA qui prônent une révolution armée car ils sont sans arguments.
    Pauvre france

    • Ah oui, organisation militaire, évidemment. Et c’est Poutine qui est derrière à la manoeuvre, avec financements et instructeurs. Faut aller vite expliquer ça à LREM, ils sont un peu à court d’arguments…

  • Juste clownesque. Mélenchon est Franc-maçon il est frère avec tous ses potes franc-maçons quelques soit l’obédiences ou la tendance politique. N’oubliez pas la République et la révolution française, c’est la franc-maçonnerie, ce sont eux qui décident des directives en France, surtout pour le sociétal. Nos président vont toujours les voir après chaque élection, pour se faire adouber. Donc tous ces politiques sont les différentes faces d’une même pièce. Les gens votent toujours pour la même chose. Avec l’Europe n’en parlons pas, ce sont eux qui décident, nos commissaires sont là pour çà, les GOPE sont les directives officielles. Nos élus doivent appliquer ces programmes. Un politique ou un autre c’est pareil. De toutes façons on vous demande de choisir entre chocolat noir ou chocolat blanc. Perso j’aime pas le chocolat.

  • @Mikylus , tres bon commentaire et je rajoute Droite et Gauche ont créé un Monstre
    ( ( Le Front Républicain ) ) lors d’Election Présidentielle… Ce qui decourage les gens à
    aller voter et d’autres de voter l’Extreme pour que le Président Elu n’ai pas un vote de dictateur !!! Vu leur incapacité , à diriger la France , sert la soupe aux extrêmes…Attention Danger !!!

  • @ Yvo , benalla est un frangin ( F.M.)

  • L’avenir de la France avec ce « cinglé » serait pire que celui de Cuba.

  • Une andouille veut revenir dans l’arène… Encore un naze candidat à la guillotine 🙂

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
3
Sauvegarder cet article

Youpi, les législatives approchent et c'est de nouveau l'occasion de découvrir ce que le paysage politique français peut offrir de plus dodu : des politiciens qui s'égaillent en liberté pendant cette courte période leur permettant de se dégourdir les jambes et de gambader dans la campagne (électorale) à la rencontre du gogo de l'électeur qu'il devra convaincre. Cependant, la fête a parfois un goût amer : il semble que - horreur ! - le Français moyen soit de plus en plus attiré par un populisme des extrêmes.

Eh oui : alors que, pourtant... Poursuivre la lecture

https://www.youtube.com/watch?v=aWzlQ2N6qqg

 

Chers lecteurs, à l’heure où le dernier film Marvel, Doctor Strange : The Multiverse of Madness, cartonne au cinéma, j'aimerais vous inviter à imaginer qu’il existe quelque chose de similaire à un multiverse dans notre monde.

Dans un autre univers, sur une autre Terre, un Mélenchon et son Union de la gauche, NUPES, obtiendraient la majorité des sièges à l’Assemblée nationale. Mélenchon gagnerait enfin son Troisième tour. Qu'adviendrait-il alors, dans la France de cet univ... Poursuivre la lecture

Gimmick électoral, surenchère écolo-vertueuse pour attirer les électeurs de la France insoumise au second tour de l’élection présidentielle et faire barrage à Jean-Luc Mélenchon qui ambitionne de devenir Premier ministre de cohabitation à l’issue des législatives de juin ? À l’évidence. Après tout, c’est dans l’entre-deux tours et à Marseille, terre assez nettement mélenchonienne, qu’Emmanuel Macron a soudain repris le concept de « planification écologique » porté par le leader insoumis.

Et puis c’est tout à fait dans le style beaux di... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles