Gilets jaunes : sommes-nous entrés dans une aventure politique incontrôlable ?

Malgré les annonces du Premier ministre, la mobilisation n’a pas faibli, bien au contraire, sur les réseaux sociaux. Les Gilets jaunes préparent activement une manifestation samedi prochain à Paris.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
1 ER DEC 2018 PARIS By: KRIS AUS67 - CC BY 2.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Gilets jaunes : sommes-nous entrés dans une aventure politique incontrôlable ?

Publié le 6 décembre 2018
- A +

Par Éric Verhaeghe.

Les annonces fiscales d’Édouard Philippe ce mardi n’ont pas apaisé, à ce stade, la colère des Gilets jaunes. Une nouvelle manifestation violente est annoncée samedi à Paris. Au train où vont les événements, tout indique que la situation politique est devenue incontrôlable. Des revendications sociales pourraient coûter très cher aux employeurs, sans répondre à toutes les attentes exprimées par le mouvement de contestation. Au-delà, tout semble désormais possible…

Le gouvernement a tenté ce mardi d’éteindre l’incendie des Gilets jaunes en annonçant un moratoire de six mois sur les hausses de taxes annoncées, et en promettant le gel des tarifs du gaz et de l’électricité. Pour l’instant, ce premier lâcher prise n’a pas convaincu les participants au mouvement, qui semblent bien décidés à en découdre samedi avec les forces de police.

Les Gilets jaunes maintiennent la pression sur le gouvernement

Malgré les annonces du Premier ministre, la mobilisation n’a pas faibli, bien au contraire, sur les réseaux sociaux. Les Gilets jaunes préparent activement une manifestation samedi prochain à Paris. Celle-ci est annoncée comme ultra-violente et pourrait ouvrir une crise politique majeure. On voit mal en effet quelles réponses le gouvernement pourrait raisonnablement apporter à un nouveau déferlement de violence qui vise sa légitimité elle-même.

Pour l’instant, l’exécutif tente de maintenir la cohésion dans les rangs de la police. Une prime est annoncée pour des forces de l’ordre épuisées par ces mouvements qui sévissent sur le territoire. Sur les réseaux sociaux, des images de CRS fraternisant avec les Gilets jaunes dans des manifestations de province nourrissent le soupçon d’un vrai malaise du côté de l’État.

Rien n’exclut un mouvement tectonique majeur samedi…

L’exécutif a-t-il trop tardé à réagir ?

Tout laisse à penser que l’annonce d’un moratoire sur les taxes aurait permis de désamorcer la crise avant le 17 novembre, ou alors juste après. Mais, trois semaines plus tard, après plusieurs interventions du Président affirmant qu’il ne céderait rien et cherchant à gagner du temps (notamment par la promesse d’une grande concertation), le temps du moratoire semble passé.

En dépit des fortes attentes, le Président Macron est demeuré silencieux, et ce silence pèse lourd. Le Président, adulé par les médias et coqueluche des journaux people durant sa campagne (et durant quelques semaines après son élection), semble désarmé devant ce qui dépasse très largement de l’impopularité, et qui confine désormais à une forme de sédition. Ce vide du pouvoir promet le pire pour la suite du quinquennat. Il n’est en tout cas pas de nature à apaiser les esprits.

Les grandes réformes du quinquennat sont mortes

D’ores et déjà, et au vu des événements déjà survenus, on voit mal comment Emmanuel Macron pourrait réussir les grandes réformes qu’il avait mises en route. On pense particulièrement à la réforme des retraites, qui s’étendra sur plusieurs décennies et qui, à ce titre, suppose une forte légitimité du pouvoir qui la met en place. Cette réforme doit mécaniquement dégrader fortement le montant des pensions. Les revendications des Gilets jaunes sur le pouvoir d’achat laissent peu d’espoir de voir cette réforme aboutir.

Quant à la réforme constitutionnelle voulue par le Président, et déjà en panne depuis l’été, ses jours sont probablement comptés. Un Président raisonnable ne peut qu’hésiter fortement à rallumer des étincelles en proposant des textes de ce genre, promis notamment à modifier l’état du droit en matière de protection sociale. Déjà en juillet l’introduction d’une loi de financement de la protection sociale élargissant le périmètre de la Sécurité sociale avait été vécu avec beaucoup de défiance.

Une contagion à d’autres catégories ?

Parallèlement à la préparation de la manifestation de samedi, qui occupe les Gilets jaunes, d’autres catégories de la population s’activent aujourd’hui. La France comptait 200 lycées bloqués ce mardi. Les lycéens protestent contre les réformes de leur ministre. Les ambulanciers continuent leur mouvement contre l’article 80 de la loi de financement de la Sécurité sociale. Les syndicats de transporteurs CGT et FO ont appelé à la grève à partir de dimanche.

Ces différentes annonces soulignent le caractère extrêmement risqué de l’ambiance générale dans le pays.

Le MEDEF jouera-t-il avec le feu ?

Ce mardi matin, le président du MEDEF a publié une tribune négociant par avance le financement d’une plausible hausse du SMIC au moyen d’un coup de pouce imposé par les événements. Le MEDEF est l’un des seuls mouvements à soutenir le Président contre les Gilets jaunes, ce qui paraît une posture bien hasardeuse.

Le risque est d’autant plus fort que ce mercredi le MEDEF devrait fixer son mandat de négociation dans le cadre de la convention de l’assurance chômage. Au menu, les représentants des patrons doivent bétonner les « paramètres » du régime dans la version nouvelle. Ces paramètres intègrent l’avenir du régime des intermittents du spectacle tel qu’il doit être proposé aux organisations de salariés dans une réunion à haut risque qui doit se tenir le 11 décembre.

Là encore, l’exécutif est en position de risque. L’étincelle d’un nouveau mouvement de contestation vole déjà dans l’air et il ne faudrait pas grand chose pour qu’elle enflamme les esprits…

Sur le web

Voir les commentaires (146)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (146)
  • Ce qui se passe est consternant par une politique confiscatoire par les taxes et d’une réponse : circuler , allez joué ailleurs nous ne cederons pas , la donne change de camp , manifester gentiment dans toute la France , bof ,c’est un saut d’humeur du peuple , quand la violence advient là , la peur du lendemain change de camp ..Quand des femmes et des hommes survivent , face a un pouvoir déconnecter de la vie .. Cela prouve encore que mettre en application une nouvelle politique et prendre les citoyens pour des débiles !!! Il faut rester vigilant !! la parole des politiques ..les faits sont là..Ce sont des girouettes !!!

  • « les grandes reformes du quinquennat sont mortes »
    comme je le dis ici depuis quelques semaines , je suis interpelé par le fait que juste avant que ls reformes touchent a l’administration
    retraite du public par exemple..
    La revolution se déclenche .. bizarre non?

    • Après l’élection du machin, rien ne me surprendrait plus.
      Cela dit… Il y a une logique contradictoire dans le récit d’un fantoche de l’administration se risquant à la trahir. Et les réformettes timides et tardives n’étaient pas si menaçantes que ça, non?
      Si ce Gvt avait voulu réformer en profondeur il l’aurait fait lors de son « état de grâce » post-élection.
      Nah, il a voulu bricoler comme ses prédécesseurs. Wrong time, wrong place.

  • Je vais me faire l’avocat du diable mais je suis extrêmement dubitatif quand à la possibilité d’une révolution.
    Le pain et les jeux coulent encore relativement à flot, et Noël approchant, je parie sur une accalmie.
    Les conséquences de la micro-periode des gilets jaunes: aucune avancée concrète sur la libéralisation des énergies en France, des dégâts qui seront payés soit par les assurances, soit les entreprises soit les contribuables.
    Tout le monde rentrera tranquillou chez lui jusqu’à la prochaine Pseudo jacquerie.

    • Pas d’accord. Vu la morgue politique, et la réaction de certains parlementaires, et le niveau d’éducation économique des français, et le parti pris des médias, on n’échappera pas à une révolution communiste, qui va transformer le pays en Venezuela.
      Le BIEN pire est à venir, je le crains.

      • çà c’est possible

      • assez d’accord….le mouvement aurait pu s’essouffler mais c’st sans compter sur Macron, Philippe et Castaner qui par leurs interventions (ou non interventions) prennent les gens pour des demeurés et attisent le feu

      • Pour ma part, je crois que c’est justement l’insistance du gouvernement et des médias à jeter les manifestants dans les bras de l’extrême gauche qui va faire que cela ne va pas arriver. De toute façon, ils sont objectivement très minoritaires dans le pays, rien que pour leur positionnement sur la question ô combien délicate de l’immigration.

      • Si viva la R…. communiste

    • Je suis d’accord; tout cela va disparaître de la même manière que ‘Nuit Debout’.

      • Nuit debout était un épiphénomène qui a rassemblé deux mille anarcho-gauchistes illuminés pendant quelques mois. Ce n’était absolument pas un mouvement national. Incomparable…

  • quand j’entends les 2 pantins hier soir sur bfmtv , bien sur que je suis contre la violence
    mais sans violence , il n’y a pas de changement !!! c’est un fait !! la société est violente dans ces faits !!! lorsque vous les interpeller , ils vous traitent de gaulois réfractaire , d’illettrés , de sans dents pour eux des débiles mentaux !!! c’est un constat ,
    c’est la peur qui fait changer les choses en bien ou en mal ..Et le probléme nouveau , ceux qui sont en charge de la Sécurité sont débordés.. Heureusement que ce n’est pas tout le pays concerné comme à Paris …
    quand on voit les 2 à la tête du Président et du 1er ministre qui se contredisent , il y a de quoi pété les plombs …bizarre les le maire , darmanin disparus de la circulation …
    quand une population ne peut vivre de son travail , ils courbent le dos mais la famille les réveils , alors il y a un sursaut !!! je sais pour certain c’est demago .. qu’ils vivent nos ÉLUS avec le SMIG après l’on discute !!! La preuve lorsqu’ils votent la loi sur la Santé , ils etaient 82 députés présents ..!! Ou étaient les 495 absents !!!

    • Je ne vais pas me faire des amis parmi les révolutionnaires, mais…
      Autant il serait judicieux que les élus se voient privés de tous leurs privilèges, fiscaux et judiciaires notamment, autant l’idée d’en faire des « moines soldats » payés au SMIC est absurde.
      C’est quasiment les inviter à la corruption.

      • sans en faire des « moines soldats », simplement exiger d’eux qu’ils justifient des frais avancés et payés par le contribuable – comme eux-mêmes l’exigent de tout salarié sous peine de redressement URSAAF (vous savez, l’ami des entrepreneurs…). Et qu’ils arrêtent de se plaindre de devoir manger des pâtes à la fin du mois…

        • 100% ok. En fait, appliquer les recettes du privé à l’Etat.
          J’en profite pour rappeler que les mêmes clowns bouffis qui se goinfrent à nos dépens, adorent légiférer sur tous les petits détails des NdF du privé… parce que ces sangsues n’ont, vraiment, aucune décence…

        • moi je veux bien que les politiques soient bien payes condition qu »ils soient responsables de leurs conneries.;
          untel achète des tonnes de vaccins inutiles? paf il les payes lui
          un autre fait des portiques qui ne servent a rien ,parce qu’il n’a pas anticipé les réactions? hé bien il les paye lui..
          voila et cerise sur le gâteau interdiction de mettre en place une politique qui dépasse la durée de mandat sans referendum préalable! paf
          pas de plans 2050 payables tout de suite, ni de lois carbone mises en place 4 ans apres..
          paf
          une remarque de la cour des comptes ? pas de reaction tangible
          dans les 6 mois hop revocation du cabinet, le ministre dehors..
          vous voyez le principe?
          bon maintenant qui voterait çà.. là je ne sais pas

      • Le système scandinave : l’élu est détaché par l’entreprise pendant la durée de son mandat auprès de l’état qui lui paye le salaire qu’il touchait de son entreprise. Restant à l’effectif de son entreprise, il est réintégré dans celle-ci à l’issue de son mandat si il le désire. Et toute dépense lors de son mandat est justifiée par un ordre de mission et remboursée sur note de frais. Plus généralement fusion du droit public et du droit privé. Curieux ces 2 droits qui coabitent dans un pays dont la devise comporte l’égalité (en droit et non pas de nature).

      • @Pangzi : déjà qu’ils s’invitent tout seuls…

    • Le Maire et Darmanin, pas disparus du tout, veulent faire payer une prime de fin d’année par les entreprises.
      Complètement prisonniers de leur logiciel: pour calmer le peuple, rien de rel que des sous, et comme l’Etat n’en a plus, on pourrait demander aux entreprises. L’Etat condescendra juste à ne pas fiscaliser.
      Consternant.

  • De toute façon cela ne peut plus s’arrêter qu’avec une décision forte: la démission du gvt voir du président ,trop de problèmes devenus insolubles.
    Faut avouer qu’aucun membre du gouvernement n’est respectable et que le président est un irrespectueux gravissime.
    Mais qui a les épaules assez larges pour les remplacer ?

    • On voit beaucoup le Général De Villiers faire la promo de son livre sur tous les médias « soft. »
      Probablement un homme fort honorable, d’ailleurs. Sans doute même honnête. Fort étatiste, aussi. Pas mal pour remettre de l’autorité dans notre autoritarisme, pendant que Manu se retire en coulisse pour veiller sur Brigitte.
      Moi je dis ça…

      • Ce n’est PAS une info mais une idée saugrenue !
        Vu l’état insurrectionnel généré par les Gilets Jaunes, M. Macron pourrait céder le pouvoir au Général De Villiers qui déclencherait la loi martiale avec 2 ou 3 actions :
        * Réduction de moitié de l’impôt sur le revenu ;
        Mais il faut équilibrer le budget même lors d’une dictature militaire…
        * Réduction de moitié des indemnité chômage ;
        * Abandon de l’Assurance Maladie (le temps de reboucher le gouffre) ;
        * Abandon du financement de l’enseignement supérieur l’école n’étant obligatoire que jusqu’à 16 ans (donc le BAC devient payant).
        … Dans les années 50/60 il n’y avait qu’environ 15% de bachelier et la machine (le pays) tournait quand même.

        • Que de complications ! Il suffit d’abandonner la transition énergétique, de supprimer toutes les normes qui ne répondent pas à une obligation européenne, de supprimer les ministères genre écolos, culture, égalité femme-homme, territoires, etc. et de supprimer leurs budgets, et de réduire les taxes sur l’énergie et la production du montant devenu superflu. Ca serait intellectuellement insuffisant, mais pratiquement efficace. La préoccupation essentielle doit maintenant être de redonner confiance à l’étranger comme chez nous que l’on pourra désormais s’enrichir en France, par le business ou le commerce, et que c’est cela la porte de sortie grande ouverte à ceux qui rament aujourd’hui.

          • et exploiter les réserves de pétrole et gaz de schiste, il y en aurait pour 50 ans , et c’est une estimation conservatoire
            les anglais ont commencé, salauds d’english

            • Sans parler que le milliard et demi que notre secteur parapétrolier rapportait il y a 25 ans à l’export serait bien devenu 3 ou 4, au lieu d’avoir disparu…

          • Tout-à-fait d’accord pour abandonner cette stupide transition énergétique et tout ce qui va avec!

        • pourquoi réduction de moitié des indemnités chômage? certains ont travaillé de nombreuses années en cotisant et « méritent » un peu d’aide avant de retrouver du taf….vous auriez dû nuancer..

      • pas un militaire honnête quand meme ! vous n’y pensez pas!
        quelle catastrophe!

      • M. De Villiers est un grand militaire mais son recasage après sa démission pose beaucoup de questions.
        Je pense pour ma part que c’est la cartouche de secours du « système » oligarchique euro-mondialiste d’où découlent une partie de nos problèmes (en particulier l’écologie politique)
        De plus, j’ai appris à me méfier des grands hommes promus de nulle part par les médias.

        • @La petite bête : N’oubliez pas qu’il a été nommé par Hollandouille, et qu’il a les meilleures relations avec les pontes de l’OTAN, notamment américains.

        • et c’est pas avec un militaire que les choses seront transparentes, notamment les budgets et dépenses…la grande muette à de l’historique ….

    • Personne… Lâcher la proie pour l’ombre ?
      Sans moi.

  • On est foutu. On ne peut pas réformer ce pays avec de l’homéopathie. Il faut y aller carrément. On efface l’ardoise et les dettes, on passe au Francs, on repart du début. Cette fois avec les mêmes règles pour tous.

    • au franc? et on augmente la dette de 30% mécaniquement?
      combien de dévaluations en 5 ans?

    • On efface l’ardoise et les dettes

      C’est une revendication mélenchonienne, mais il faut bien comprendre les effets qu’elle produirait. Sachant que l’Etat vit à crédit au jour le jour, répudier la dette revient à mettre l’Etat en cessation de paiement. Ceci veut dire que les entreprises fournisseurs de l’Etat ne sont plus payées. Faillites en cascade garanties. Les fonctionnaires ne sont plus payés, y-compris la police, l’armée et la justice. Emeutes et pillages de magasins garantis.

      • Vrai tout ça fm06 ! Mais pas besoin de la faillite de pays pour avoir des pillages de magasins !
        Peut-être faut-il faire quand même les ménages dans le tas des plus de 250 taxes diverses et variées avec une règle simple combien chacune rapporte et supprimer toutes celles qui participent à moins de 3% des ressources fiscales.
        Et supprimer toutes les exonérations et réductions fiscales mais cela risque d’impacter des investissements souhaitables (Dpt d’Outremer, par ex.)
        … Pour rire un peu, je viens de vérifier la Guyane n’est toujours pas un île !

        • pas possible le code des impots stipule clairement par la loi que l’abandon de taxe doit etre accompagné d’une rentrée équivalente dans le budget de l’etat.

          il faut faut modifier la loi, donc
          4 commissions parlementaires de 3 mois , pré projet de loi, Etude par le ministere , retour si accepté , rédaction de la loi 1 an
          attente de du calendrier de l’exécutif 6 mois
          présentation de la loi a l’assemblée nationale , 32670 amendements a rejeter 5 mois,
          finalisation du texte 6 mois ,
          navette pour le sénat , attente calendrier du sénat 6 mois
          2340 amendements du sénat 4 mois.. navette pour l’assemblée nationale etude des amendements du sénat 4 mois ..
          vote de la loi! ouf non!
          attente de décrets d’applications de la loi ( les ministères traficotent le texte sans rien dire a personne pour le rendre compatible avec leur vision des choses.. hop 1 an ou 10 ans
          resultat des courses 4 ans d’attente..
          hop la prochaine majorité fout le tout a la poubelle..

          le voila le travail parlementaire

          • Déjà, ça laisse supprimer celles qui coûtent plus qu’elles ne rapportent, plus quelques unes correspondant à la marge ainsi dégagée…

      • Une autre manière pas équitable serait de dire :
        * Le salaire moyen en France est de 1600€ (chiffre donné au pif) ;
        * L’inflation a été de 2% cette année ;
        Donc tous les salaires sont revalorisés de 3% du salaire moyen soit 48€ ce qui est bien venu pour le SMICard mais représente une obole pour un élu qui palpe en un mois ce que j’ai en un an (et qui est censé nous représenter).

      • pire que çà , un dette reste une dette

    • @ golum
      Bonn chance!

  • @lou17, je suis d’accord. L’Etat fait usage de la violence contre nous. La réponse logique est d’utiliser la même violence contre l’Etat. Hélas nous n’avons pas une machine à lois et à taxes pour les contraindre. Il ne nous reste donc que la violence physique. C’est dégradant et avilissant mais cela est une réaction entièrement normale ! Je ne cautionne pas les dégradations ou les violences sur les individus mais c’est encore une fois la seule issue possible pour le peuple violenté.

    • il reste le bulletin de vote , pour l’instant.

        • Je précise que je ne me moque pas de vous, je suis si souvent d’accord avec vous par ailleurs ( pas toujours hein ?) Je ris car c est effectivement le seul moyen que nous ayons, notre purin de bulletin de vote. Autant dire aucun et comme nous rechignons à la violence ( à raison ) et que nos adversaires n ont aucune honte ni aucun scrupule pour dire et faire des âneries, nous nous enfoncerons petit à petit dans plus d étatisme.

  • La proposition du MEDEF (augmentation du net par annulation des charges salariales, possible jusqu’à un maximum de 300€ sur un SMIC) me paraît être la meilleure, et peut-être même la seule susceptible d’éteindre l’incendie.

    • Pourquoi seulement sur les salaires basiques ?
      Encore des emplois aidés supplémentaires , on ne s’en sort pas du socialisme !

      • Sur un SMIC le maximum est de 300€, sur les salaires supérieurs la marge de manœuvre est évidemment encore plus forte.

        • Sauf que sur les salaires supérieurs, elle ne serait pas utilisée du tout pour ne pas trop déséquilibrer le système. Donc, encore une fois, on rend plus difficile de faire monter les salaires nets de 1 à 2 SMICs. Au SMIC un jour, au SMIC toujours…

      • reactitude, simplement parce qu’il faudrait du même coup abandonner l’assurance maladie(la sécu) et les allocations chômage.
        C’est donc aussi une manière de jeter un peu d’huile sur les braises.

    • oui mais elles payaient quoi ces charges salariales?
      j ne pense pas qu’on puisse sortir de ce caca avec encore un tour de bonneteau.. va falloir taper fort et juste
      *exonération de la CSG pour les retraites jusqu’à 2500 euros ,10% apres
      *plafonnement des charges progressives..
      et
      Taxe télévisuelle pour tous a 8500 euros..
      ben quoi moi aussi je pourrais faire des conneries , il n’y a pas que Philippe macron
      ;))))

  • @ claude henry , la reforme de la suppression de la taxe d’habitation est la 1ére cause du désastre.. cela coute environ entre 20 et 25 milliards d’euros ..il etait plus important de revoir la hausse de celle-ci par exemple pas plus que l’inflation et d’interdire le deficit à 0%
    ras le bol de ces élus des dépenses insensées pour sastifaireleurs égos !!!
    puisque 1 francais sur 2 paye l’impôt sur le revenu , le supprimer…et le remplacer par la CSG là, tout le monde participera et sur le capital …revoir les niches fiscales sur l’impôt 104 milliards d’euros ..supprimer les commissions ça coûte un max…supprimer le coseil economique et social…voir la cour des comptes c’est facultatif , a quoi bon ,ca coute une fortune de fonctionnement . je doute de son efficacité.. ex: Sapin membre de la cour des comptes quand il devient ministre des finances a t il réduire la dépense publique..
    non bien entendu .. et nous sommes envahi de parasite qui se gavent sur les gens et qui se permette de dire quoi vous ne pouvez pas vivre avec le SMIG !!!

    • Supprimer les ministères fantômes aussi ! cette idiote de Shiappa par exemple donne une image lamentable de ceux qui nous gouvernent !

    • Supprimer l’impôt sur les revenus ET les sociétés ,nos revenus dépendent a 100% de la bonne santé financière des entreprises et des investisseurs..si il y a une priorité j’opte pour les entreprises…bien entendu le manque a gagner ne doit pas être récupéré ailleurs que dans des économies !

      • Pour les entreprises, on peut laisser l’impôt sur les sociétés, il est bien plus urgent de faire disparaître les impôts de production qui s’exercent avant qu’elles ne fassent le moindre bénéfice. Avec l’effet Laffer, on n’aurait probablement même pas à craindre pour l’équilibre budgétaire.

    • @Lou17
      axiome n0 1:
      une bonne idée n’en est une que si elle augmente les recettes de l’etat
      axiomeN0 2:
      Un élu est debout sur un bouclier porté par une foule d’affidés qu’il est chargé d’arroser avec l’argent collecté, si il arrête d’arroser, un autre se propose immédiatement de le remplacer et monte sur le bouclier..
      axiome n03:
      Le peuple ne sers que lors des élections , il vaut mieux arroser ceux qui portent le bouclier que faire ds faveurs au peuple qui est fort versatile.
      axiome N04:
      Peu importe celui qui est sur le bouclier pour ceux qui le portent

      si le peuple conteste c’est l’axiome n01 qui s’applique

  • quand j’ai vu Castaner annoncer cette prime pour les crs, je me suis immédiatement dit qu’ils (Macron & cie) avaient une trouille bleue d’être pendus haut et court ! Ils sont tellement pas fiers qu’ils s’assurent la loyauté des gens qui les protègent…

  • @chdc, peut on calculer le désastre que va apporter l’Euro ces prochaines années ?
    La cata est une certitude. Il faut être raisonnable et responsable.

    • c’est peut etre l’europe qui va nous jeter

      • @ claude henry de chasne
        C’est effectivement plus probable ou bien la BCE viendra « bien vous expliquer » commenta agir!
        Sortir la France de l’U.E., c’est dommage pour l’U.E., mais une cata pour la France, en plus du reste.

  • Un appel à ceux « l’ancien monde » pour gérer un interim quand Mc Rond sera parti (ça semble de plus en plus se préciser car on assiste là à une révolution !) me semble être la seule solution : Sarko, Juppé , voir Stauss K (why not ?) par exemple. . .

    • Pourquoi pas Giscard ou Chirac pendant qu on y est ?
      Pourquoi pas remettre des gens qui ont prouves qu ils etaient pas a la hauteur (Sarkozy a ete un president mediocre, Juppe un premier ministre digne de Philippe: droit dans ses bottes pour augmneter les taxes (+92 % de TVA et RDS). Quant a DSK, qu on le laisse organiser ses bounga bounga tranquille

    • ‘Tain il vaut mieux lire ça qu’être aveugle…
      Appelons au secours les tanches parasitaires échappées à la justice, les mêmes qui ont creusé le trou au fond duquel Manu se débat, c’est sûr, ça va bien marcher…
      Et quand ils auront aggravé le bordel en piquant dans la caisse, on rappelle qui, les ossements du Général?

      • avant de penser president il faut changer la constitution

        • @ Et surtout le système électoral.

          • çà c’est de la constitution.. un plan MARSHAL
            un president , une assemblée (100 députés 1/ département)
            élection des députés d’abord , puis la majorité désigne un president pour 5 ans
            un ministere des armées , un ministere de la justice , un ministere
            des relations extérieures , ministere de la justice et de l’intérieur,un ministere des finances publiques, un ministere de la santé, un ministere de l’instruction nationale;
            hop tout le reste a la poubelle , en attendant de remonter les finances du pays.
            le president 1 appartement a Paris 250 m2 maxi a la defense
            1 chauffeur , 1 maître d’hôtel , hop basta
            le reste payé sur ses deniers.;
            1 bâtiment public réservé a la réception des missions Étrangères et des réceptions officielles , genre l’elysée accessible sur réservation par tous les ministres..

            3 conseillers par ministre , chaque ministere relocalisé dans une ville moyenne avec le réseau internet , aucun probleme de com

            dans chaque ministere un Directeur nommé a chaque changement de présidence. toute demande de personnel supplémentaire validée par la cour des comptes,
            les directeurs de la cour des comptes élus au suffrage universel.

            les juges indépendants élus au suffrage universel

            dégagement des comités Théodule , des assemblées fourre tout , ds ‘ »agences » , fin du financement des associations par de l’argent public..
            Dégraissage massif des administrations pour retrouver 2 millions de fonctionnaires sous statut sans droit de gréve, les autres en CDI et BIEN PAYES sous controle de leurs administrations respectives qui fixent leurs objectifs..

            Tout le reste sous_traité a des sociétés privées , réévaluées par la cour des comptes chaque année
            baisse des prélèvements de 30%, Baisse des taxes de 30%..
            La région , les départements , fin de la communauté de commune
            embauches soumises a approbation de la cour des comptes
            roulez jeunesse!

            • @ claude henry de chasne
              Et vous avez décidé tout ça tout seul de façon démocratique? (je me marre!)

              • oui j’ai demandé a ma jument ce qu’elle en pensait et elle a hoché la téte , c’est donc un signe du ciel.. et vu sa façon de péter je ne pense pas qu’elle soit attentive aux théories rechauffistes

            • L’éducation nationale n’a pas, sauf à avoir une foncions d’endoctrinement, vocation à être « d’état ». Chèque éducation et concurrence avec évaluation des résultats, rendus publics…

            • C’est ainsi que cela se passe dans les pays du nord. Regardez où habite Merkel. Les politiciens français se vautrent dans l’or de leurs palais, pas étonnant qu’ils se prennent pour l’aristocratie dont ils ont récupéré les logements, les domestiques et les pouvoirs!

    • @MMC Arrêtez de croire à l homme qui va vous sauver, juste pour préserver mes abdominaux.

  • Dire que tout ca a ete initie par notre premier ministre qui a limite la vitesse a 80km/h pui qui l a joué a la Juppe en restant droit dans ses bittes quand ca a commencé a grogner a cause des taxes sur le carburant …
    Quel gachis !

    Par contre j espere que le quinquenat n est pas completement carbonisé et que Macron pourra se relever. Apres tout mai 68 n avait pas abattu De Gaulle (bon comparer de gaulle a macron est hasardeux)

    Notre president n a pas tout perdu, il lui reste une majorite confortable au parlement et aucun opposant reel : Melanchon ou Le Pen essaient de tirer les marrons du feu mais is ne font que du suivisme.

    Autrement dit ce que devrait faire Macron a mon avis :
    1) annoncer qu il a compris le message. Au niveau cosmetique ca suppose un changement de premier ministre, un arret des petites phrases debiles (« gaulois refractaire »). Au niveau plus structurel un arret des taxes et une remise a plat des depenses. L Etat depesne 16 % de plus que ses recettes fiscales, il doit le dire clairement et faire comprendre que ca ne peut pas continuer comme ca

    2) un arret des mesures societales (interdiction des fesses, meres porteuses et PMa ou autres idioties bobos qui prennent la population a rebrousse poil). Si on continue a vouloir faire le bonheur des gens malgre eux, ca se termine forcement mal

    3) la consultation des francais par referendum voire introduire un Systeme proche du Systeme suisse de votation (referendum organise par l Etat si les initiateurs reussisent a avoir plus de X signatures)

    4) si l veut jouer sur le pouvoir d ahcat il peu aussi arreter la politique du logement cher (arret immediat des PTZ et Pinel, limitation a terme des APL et interdiction des prets de plus de 15 ans (je sais c est pas liberal mais voir des gens se suicider economiquement en s endettant sur 25-30 ans est deprimant)

    • « Apres tout mai 68 n avait pas abattu De Gaulle »

      De Gaulle avait Massu, Macron a viré le sien comme un malpropre.
      Il faut toujours avoir une assurance surtout quand l’accident est probable.

    • « Droit dans ses bittes »
      Si ça c’est pas du lapsus ;p

    • Point 4 : le logement est cher non à cause des aides ou de la durée des crédits mais à cause des charges fiscales et sociales qui représentent largement plus de la moitié du coût de construction. Sans réduire les taxes, limiter la durée des emprunts reviendrait à exclure l’immense majorité des Français de la possibilité de réaliser leur rêve. Proposition idéale pour énerver un peu plus la population qui veut devenir propriétaire de son logement.

      Pour une famille, le logement est le moyen le plus commun d’accumuler du capital, condition nécessaire et suffisante pour sortir durablement de la pauvreté sur plusieurs générations par le jeu des héritages successifs. S’attaquer à la propriété immobilière, soit par les taxes, soit par la réglementation, c’est condamner le plus grand nombre à la pauvreté. Impardonnable !

      •  » charges fiscales et sociales qui représentent largement plus de la moitié du coût de construction. »
        Sans oublier les normes administratives, draconiennes et en augmentation constante et illimitée.

    • Macron est un socialo de m..de ! cdg pense qu’un type aussi débile est capable de changer de politique et de regagner de la crédibilité ! mais j’hallucine !!

    • désolé mais même si je veux que le pays se redresse ce sera sans Macron..ce mec est con comme ses pieds il n’a prouvé et d’une suffisance sans nom, un président humble ça existe?

      • @dekkard : Une baudruche n’est ni conne ni intelligente. C’est une baudruche, c’est tout.

      • Un mec humble qui voudrait accéder à la fonction suprême ( chef de gang ) ?
        Il faudrait se mettre à jour sur la nature humaine, cette homme n a jamais existé, n existe pas et n existera jamais. Le pouvoir attire les hommes avides de pouvoir, puis le pouvoir fini de les corrompre si ils leur restaient une once d honnêteté.
        Un homme humble veut contrôler sa propre vie, cela lui suffit amplement, pas celles des autres.

      • @ dekkard
        Évidemment non! Sauf, peut-être, G.Pompidou, aucun président ne fut pas narcissique, donc pas humble!
        Les monarques (couronnés) que j’ai connu ne font pas de gaffe, pourquoi? Parce qu’ils sont symboliques et n’écrivent rien qui ne soit parafé pour accord par le 1ier ministre!
        Donc contradiction = 0!
        Et non, il est bien difficile d’affirmer qu’E.Macron soit « con »! Aucun interlocuteur n’a laissé entendre ça! Vous ne pensez sans doute pas comme lui, et alors?

        • Il y a bien des formes d’humilité. Celle de De Gaulle, donnant de sa poche la monnaie pour acheter le journal le matin, quand bien même c’était au chauffeur de sa DS présidentielle, me convenait parfaitement.

        • et vous appelez comment un mec qui fa construire sa piscine et change la vaisselle au frais des autres, autres qu’il n’a de cesse de se moquer et qu’il prend pour des nouilles et tout ça dans un pays en déliquescence depuis des années? moi j’appelle ça un con.

        • @ Mikylux
          Vous oubliez mon cher que le propre de l’intelligence est de savoir analyser une situation, détecter les problèmes et choisir les bonnes solutions. Le constat est que Macron a été incapable de le faire! CQFD, donc il est con! Les faits sont là, inexorables.
          Les gens ont trop tendance à confondre culture, fruit de l’éducation, pure question de mémoire, et intelligence qui demande de la réflexion pour concevoir à partir du savoir acquis!

    • « Notre président n a pas tout perdu » :Honnêtement je pense que macron est TOTALEMENT CRÂME…
      – Il parle, il dit des « conneries », et personne ne le regarde plus, ne l’écoute plus, ne le croit plus. Totalement inaudible sauf par les membres de la « secte » LREM…
      – Il ne parle pas il n’existe plus…
      Je n’adhère donc pas à votre « Petit 1 ». J’adhère en revanche aux 2 & 3. Quand au 4 le pouvoir d’achat libéré par une fiscalité moins délétère ( l’absence de niches fiscales qui sont tout autant toxiques car faussant le marché, que les seuils fiscaux en général) , devrait permettre l’achat de logement (si l’on accepte pas 250.000 nouveaux locataires pauvres par an liés à l’immigration à loger « socialement »).
      Dissolution minimum et… démission en plus si affinité (peu probable).
      Certes le chaos, déjà bien présent, va être accentué mais le Phénix pourra renaitre de ses cendres.
      Reste à espérer que macron aura l’intelligence de ne pas voter le texte de l’ONU à Marrakech…
      Car là tout serait possible. Et je crains qu’il ne soit pas assez « intelligent » pour le comprendre faute de logiciel adapté.

      Il ne fallait pas ouvrir la boite de Pandore, voir anticiper les évènements mais là il fallait accepter de voir la France telle qu’elle est effectivement…
      Maintenant la gauche « sociale » en profite pour renaitre au détriment de tout aspect libéral.

    • @ cdg
      Et nous on espère bien qu’il est fini et pour de bon. Car il y a les accords de l’ONU à Marrakech à signer, et ce petit con va s’empresser de le faire en dépit de notre opposition. Sans parler de toutes les conneries qu’il va encore faire durant 3 ans et demi. Faut pas oublier que le morveux se prend pour un génie et qu’il est si prétentieux qu’il refuse d’admettre qu’il est au service des français et non que ceux-ci sont au sien!

  • @fm06, oui. Je suis d’accord. Je pense qu’une mort rapide serait plus intéressante. L’Islande a laissé crever ses banques pourries en 2008. Je suis d’avis de laisser crever ce qui doit crever. On débranche les perfs et surtout on organise un futur plus juste avec le respect des individus et de leur argent. Il n’y a pas de sortir possible. On ne réformera pas la France. Idem pour l’Italie. J’espère qu’elle nous montrera l’exemple.
    La violence n’est elle pas déjà là ? 50 ans que ça monte. Rien n’arrêtera la colère populaire. C’est l’inertie…que l’Etat a longtemps sous estimé.

  • Une aventure politique incontrôlable ? Mais pour l’instant, c’est l’Etat obèse qui semble incontrôlable.

    Dernier exemple en date : en plein mouvement des GJ, Rugy vient de passer en loucedé un décret interdisant pratiquement les recours juridiques contre les implantations d’éoliennes, légalisant un déni de droit manifeste malgré les avis défavorables des instances consultatives.

    Plus personne n’ignore que les éoliennes sont un outil de matraquage fiscal des Français, que leur production est dramatiquement inutile et qu’elles sont un moyen d’enrichissement sans cause des gougnafiers du climat aux dépens des Français.

    Mais voilà, loin de toute validation démocratique, au mépris des avis raisonnables, le gouvernement s’entête et renforce encore sa politique de pillage du pays. Il n’a toujours pas compris que la transition escrologique est désormais de l’histoire ancienne, que les Français ne se laissent plus berner par l’argumentaire spécieux du RCA.

    Un gouvernent a le droit de se tromper mais persister dans l’erreur est diabolique.

    • « validation démocratique, (…) avis raisonnables »

      Est-ce bien compatible?

      • La fonction de la démocratie est bien celle de contrôler le gouvernement pour en limiter les prérogatives. Il ne faut pas se laisser aveugler par la situation actuelle, pervertie par l’Etat obèse.

        « Tout le monde veut vivre aux dépens de l’État, et on oublie que l’État vit aux dépens de tout le monde. Le peuple sera écrasé d’impôts, on fera emprunt sur emprunt ; après avoir épuisé le présent, on dévorera l’avenir. La spoliation finit par devenir toute une savante théorie qui a ses professeurs, ses journaux, ses docteurs, ses législateurs. Malheureuse, trois fois malheureuse la nation, où les questions se posent ainsi ; où nul ne songe à faire de la loi la règle de la justice ; où chacun n’y cherche qu’un instrument de vol à son profit, et où toutes les forces intellectuelles s’appliquent à trouver des excuses dans les effets éloignés et compliqués de la spoliation. »

        La démocratie n’est pas le problème. Le problème, c’est l’Etat obèse, institution de la corruption.

        • Très juste. Souvenons nous que l’état et le gouvernement doivent être au service du peuple qui les a élu pour cela, car c’est lui qui est censé détenir le pouvoir dans une démocratie. Et comme le pouvoir corrompt, il doit être séparé et contrebalancé par les autres: parlementaire et justice, auxquels il faudrait ajouter le 4e les media.
          Or en France les 3 autres sont sous l’emprise totale de l’exécutif. De fait, la France est une autocratie oligarchique où le président détient tous les pouvoirs, soutenu par l’oligarchie qui dépend de ses nominations! Le système est complètement pourri.

    • A lire, toute affaire cessante : « L’urgence climatique est un leurre. »

      Par François Gervais, professeur émérite à la Faculté des Sciences et Techniques de l’Université de Tours. Expert reviewer du rapport AR5 du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC). Médaillé du CNRS en thermodynamique, lauréat du Prix Yvan Peyches de l’Académie des Sciences et officier dans l’Ordre des Palmes Académiques.

      https://www.amazon.fr/Lurgence-climatique-leurre-François-Gervais/dp/2810008515

      • On pourrait peut être se cotiser et l’offrir a macron pour son Noël ,ce gars là ne lit pas assez et parle beaucoup trop ?

      • @ Cavaignac
        Un seul expert ne fait pas la vérité! Qui a lu un seul des rapports détaillés du GIEC? Quasi personne! Alors lire 1 contestateur sans avoir lu le rapports de multiples observateurs, ça ne tient pas la route!

    • Comme je l’écrivais il y a peu, TOUS LES JOURS, on trouve des raisons de manifester sa colère. TOUS LES JOURS !
      Prochaine connerie en date: le traité de Marrakech. Il faut dégager Micron avant le 10 décembre.

  • @Pangzi, Le pouvoir tend à corrompre, le pouvoir absolu corrompt absolument. Non, il n’y a pas de race supérieure chez l’humain. L’ENA et les fonctionnaires devraient même plutôt être payés en fonctions du résultat. Donc rien. Non ?

    • Hey Golum,
      Prime au résultat, ce serait génial. Converger vers les standards du secteur privé. Tout bon. Virer les tanches, génial.

  • L’homme providentiel ? Celui qui nous sauvera tous des flammes de l’enfer. Un homme fort qui rend à la France son image ? Naooon, vous avez vu la tronche de la France ? Il faut commencer par redescendre sur terre. On compte les billes et on décide quoi faire. Tant que l’on va vivre dans un rêve utopique socialo-communiste la grandeur ne reviendra pas. C’est ce spread que l’on est en train de payer entre la réalité tangible de ce que vivent les gens et la réalité utopique que nous impose le pouvoir. Réveillons nous de ce cauchemar !

  • définitivement les Français ont élu en 2017 un incapable à la tête de l’Etat qui s’est entouré d’incapables

    • @ henir33
      Non! Qu’un seul homme soit responsable du délire français et de ses conséquences, depuis 50 ans, ce n’est pas crédible avec un pouvoir exercer pat des millions de personnes!
      Mais les Français, forcément irresponsables, même de leur vote, ont toujours un bouc émissaire à accuser.
      Si les Français ont élu un « incapable » comme président, eh bien tant pis pour eux! Faudra faire avec!

  • Panzi , même en gagnant bien tres bien votre vie cela ne vous empêche pas d’être malhonnête . ou vous etes honnête ou pas du tout !!! même nos élus sont corrompus. heureuseument pas tous !!!

    • La tentation va être plus forte si vous êtes payé au SMIC pour gérer des budgets chiffrés en dizaines de millions de boules.
      Sans parler du fait que la compétence se paie.

      … On parle bien sûr dans l’absolu. Je n’ai pas dit que nos élus sont tous compétents.
      Ou honnêtes.
      Ou simplement décents.
      Mais bon, à un moment, ce serait bien s’ils l’étaient. Et à ce moment-là, il ne faudra pas les payer au lance-pierre non plus.

      • Personne n’est dupe, mais Trump s’est octroyé un salaire d’un dollar. Alors oui, il est milliardaire, et la maison blanche, c’est surement beaucoup de frais patati patata, mais le geste est la. Ca commence par la. La symbolique. S’ occuper des français qui cotisent avant de se faire prendre en photo avec des repris de justice ou des DJ a moitié a poil à l’Elysée. Pauvre blaireau. Dehors.

  • Macron a été élu par les bobos et a cru pouvoir engager une transition bobotique en parallèle des réformes indispensables. Il a probablement été induit en erreur par une presse elle-même bobotisé à l’extrême, et maintenant on est dans le cahos.
    S’il lui reste deux sous de bon sens, il doit faire sauter le fusible constitutionnel (le premier ministre), probablement dissoudre l’assemblée et laisser un autre tenter de diriger la France.

    • S’il suivait la presse, Macron, ça se saurait. Il aurait ainsi réagi beaucoup plus vite pour l’annulation de la taxe carbone. Je pense au contraire que son tort vient de ce qu’il a écouté beaucoup plus vite qu’aucun autre président ce que la technostructure parisienne lui demandait de faire. Il a en outre choisi un gouvernement de technos, les seuls poids lourds politiques sont partis (Bayrou et Collomb, ne reste que le discret Le Drian) et par son parcours il a un tropisme naturel pour les technocrates qui pullulent dans la haute administration. Aucun contrepoids puisant, donc, face à la haute administration de Bercy, de l’environnement ou de la sécurité routière, pour ne citer que celles dont le mal actuel est parti (taxes, écologie punitive et autophobie)…

      • « ’il a écouté beaucoup plus vite qu’aucun autre président ce que la technostructure parisienne lui demandait de faire. »
        Pas la technostructure parisienne. « L’objectif juif maçonnique (Illuminati) est la réduction de la race humaine (les goyim) au statut d’animaux domestiques au service de l’élite. »

        • @ RX33
          Oui, le complot, quoi!

        • Les illuminati n’avaient rien à voir avec les franc maçons, et encore moins les juifs. Ce n’était qu’une petite secte germanique du XVIIIe siècle regroupant quelques membres. Elle a disparu au bout de quelques années et ressuscité par Dan Brown dans son roman. Mais c’est une fiction! Vous confondez fiction et réalité?

      • Il n’a pas besoin de suivre la presse puisque intellectuellement bobo. Toutes ses idées sont politiquement correctes. Socialisme, étatisme, immigrationnisme, mondialisme, islamophilie, anti-occidentalisme, pro LGBT. Tout y est, le parfait exemple du rejeton de la gauche caviar pondu par l’EN, science-Po et l’ENA.

  • Macron et sa clique (schiappa, castaner, darmanin, le maire, et tous les autres inutiles qu’on ne connait pas car ils servent à rien) doivent partir.
    Pour Macron, c’est de lui même, ou sans sa tête.

  • Le problème crucial de Macron est qu’il a été extrêmement mal élu. Son score minable du premier tour n’était même pas un score d’adhésion mais une bulle montée par le bruit qu’ont fait les journaux sur Fillon.

    Même Chirac en 2002 n’avait pas ce problème de légitimité. Et pourtant, en meilleur politique, il a compris qu’il ne pouvait pas avoir un comportement de triomphalisme arrogant. Dans cette situation, Chirac a choisi la solution d’un lâche : ne rien faire.
    Macron a choisi celle de l’autiste.

    Elles sont toutes les deux très mauvaises !

    • @ Orior
      Ben oui! Votre système électoral majoritaire n’est pas le système proportionnel adopté, un peu partout dans l’Union Européenne mais qui peu changer ça, sinon des Français? E.Macron n’allait pas changer le système qui l’a fait élire, sans pouvoir! C’est absurde: il n’y est pour rien!

  • « Au-delà, tout semble désormais possible… »
    Voilà justement qui est bien ! On a la chance de (re)vivre en direct 1789. On va pas se plaindre tout de même…

  • Shiassepa ? C’est une honte pour le genre humain. Homme ou femme sont d’accord pour le dire.

  • @rg qui épluchent les réseaux sociaux. Bande de branleurs va. Youporn c’est sûrement votre préféré, hein ? Bref, sachez que je ne manifesterai pas, j’ai piscine samedi. Voila.

  • @Cavaignac , non le logement n’est pas cher c’est la reduction du logement social ( H.L.M.) qui rend l’immobilier cher et qui maintient le business
    des immobiliers !!! je m’explique : lorsque vous construiser un immeuble vous devez faire 10% de logement sociaux au prix du logement social ( H.L.M ) et ce sont les futures acquerants ( propriétaires) qui payent la difference du prix du marché….

    • C’est quoi cette étrange manie de répondre à un post en dehors de la file ???

      Sur le fond, un logement taxé est forcément plus cher qu’un logement non taxé. Les taxes et réglementations excluent une bonne partie des Français de l’accès à la propriété familiale.

  • Le gouvernement est entièrement responsable de cette situation. Au lieu de baisser les dépenses, et faire des économies est facile vu le gaspillage, il a choisi d’augmenter les taxations à tout va.
    Ensuite au lieu d’annuler les 80km heures et la hausse des taxes, il a jeté constamment de l’huile sur le feu en paradant dans les media affirmant qu’il ne céderait pas et puis en tentant de discréditer les GJ avec le classique recours au FN. Philippe n’a cessé de provoquer la population avec son mépris et son arrogance!

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’âge de la retraite semble avoir beaucoup d’intérêt pour les candidats, il n’en a pratiquement pas pour les retraités actuels et futurs.

Certes l’âge de la retraite est désormais au cœur de la campagne électorale. Dans son allocution de lundi soir le Premier ministre a annoncé non seulement son soutien inconditionnel au candidat Macron (ce qui était surprenant et courageux) mais aussi sa certitude que les tout premiers jours du nouveau président (« reconduit » a-t-il dit avant de corriger pour « réélu ») seraient consacrés à la réform... Poursuivre la lecture

boomers non-travail orpea actionnaire
6
Sauvegarder cet article

Mais puisqu'on vous dit que Macron, c'est Le Grand Réformateur ! Puisqu'on vous dit qu'il n'a pas arrêté de réformer, d'affûter avec habileté la France pour la prochaine décennie ! Les petits dérapages budgétaires n'y changeront rien : les réformes sont sur des rails, elles passeront. Quoi qu'il en coûte.

C'est sans doute dans cet esprit que l'actuel gouvernement planche à nouveau sur la réforme des retraites qui avait été subrepticement mise en pause suite à la déclaration de guerre (non, pas contre Poutine, contre le virus il... Poursuivre la lecture

libéralisme
0
Sauvegarder cet article

Par Alain Laurent.

Tandis qu’un récent sondage (Harris Interactive) nous apprend que 54 % des Français souhaitent l’élection d’un « président libéral », un autre (vague IFOP 2021) révèle que pour 60 % des 18/30 ans le mot libéralisme est positivement connoté et le deuxième dans leurs préférences lexicales. Voici qui surprend heureusement, alors que de toutes parts est annoncé que « le libéralisme est une idée du passé qui va probablement connaître une longue éclipse » (François Lenglet) ou qu’il est victime d’un « krach idéologique » (... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles