Et bientôt, « le fisc est votre ami » ?

« Le fisc est votre ami » pourrait aussi clamer Macron.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Vautour by Patrick Marioné (CC BY-NC-ND 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Et bientôt, « le fisc est votre ami » ?

Publié le 14 octobre 2018
- A +

Par Emmanuel Bolling.

Après avoir osé –car il faut oser–, déclarer, sans rire, aux entrepreneurs que l’URSSAF était leur « amie », on est à nouveau effaré de constater, avec cette déclaration, que Macron et son équipe d’énarques hors sol, n’ont jamais mis les pieds dans une entreprise quelconque.

Vivre aux crochets des contribuables, les trois quarts d’une vie, dans une bulle de fumée de communication ne doit pas rendre très réaliste, et le mot est faible.

Nos énarques réussissent le tour de force de ne rien comprendre à rien et d’avoir fait de la France, en quelques décennies, le pays champion du monde des taxes et des impôts sur les sociétés.

L’un n’allant pas sans l’autre, nous avons aussi la médaille d’or mondiale pour l’exportation de nos millionnaires qui fuient notre beau pays que le « monde entier nous envie ».

Grâce à nos super-cerveaux, nous sommes la lanterne rouge de la croissance en Europe et nos entreprises sont la proie de la dictature de Bercy et d’autres administrations aussi néfastes telles que l’URSSAF (notre amie, donc).

Bercy et l’URSSAF sont les plus grands fossoyeurs des entreprises françaises. Ce sont nos deux plus grands fléaux. Vous pouvez les avoir séparément ou en même temps, mais vous n’y échapperez pas. Un jour ou l’autre, ils « s’inviteront » dans votre entreprise pour vous ponctionner au nom « du Bien Commun ». Formule fourre tout, qui légalise leur vol. Ce sont nos Charybde et Scylla, nos deux monstres dévoreurs d’entreprises jamais rassasiés.

J’attends avec impatience le jour ou notre grand président, dans une logorrhée de paroles ronflantes mais creuses osera, affront suprême pour les entreprises, clamer à celles-ci que le fisc est leur ami.

Moi, qui ai connu les deux, un seul conseil : courage, fuyez ! (si vous pouvez avant)

Sur le web

Voir les commentaires (27)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (27)
  • dans leur vocabulaire «  » le mot Économie «  »
    n’existe pas par contre Dépense voir Gaspiller
    là, il n’y a pas de probléme à se demander si L’E.N.A n’est pas une Secte ! !

  • C’est juste du même niveau que « sans hôpitaux pas de soins », « sans EN pas d’éducation », « sans EDF pas d’électricité », « sans SNCF pas de trains », etc …

  • en 2017 , entreprises et ménages ont versé 1038 milliards d’euros en impôts et cotisations ; 43,3 milliards de plus qu’en 2016 ….pour 2018 , on passe à 1057 milliards d’euros de prélèvements et pour 2019 , 1070 milliards d’euros…..sans augmentation d’impôts et taxes nous dit darmarin …..de vrais petits magiciens ces politiques ….alors macron et son amour du fisc , hein……

    • Et tout cela en ne faisant que ralentir le taux de croissance de la dette (du moins on espère que cela au moins sera réussi…)

  • On sait ou mènent les politiques socialistes..
    leur pari est le suivant , tant qu’il y aura plus de gens pour toucher que de gens pour payer on sera réélus.. d’ou l’inflation d’aides diverses et variées..
    le probleme vient donc bien de la bonne volonté de ceux qui payent, ils appellent çà , non sans cynisme ‘l’adhésion a l’impôt’
    ils la trouvent bien sur chez ceux qui sont payés par l’impôt..

    l’histoire nous enseigne qu’en france rien ne se fait par consensus
    et que ce pays ne se reforme que par crises violentes.. pourquoi?
    parce que les regimes mettent en place des privilèges et ne font que les augmenter.. jusqu’à que çà casse et çà cassera un jour ,
    par implosion du systeme

    • Ce pays est devenu une ineptocratie.
      L’ineptocracie est un système de gouvernement où les moins capables de gouverner sont élus par les moins capables de produire et où les autres membres de la société les moins aptes à subvenir à eux-mêmes ou à réussir, sont récompensés par des biens et des services qui ont été payés par la confiscation de la richesse et du travail d’un nombre de producteurs en diminution continuelle. »

    • « tant qu’il y aura plus de gens pour toucher que de gens pour payer on sera réélus »

      C’est très précisément la raison de l’échec inéluctable, intrinsèque, inscrit dans leurs gènes dès leur conception, des divers socialismes, soviets, social-démocratie, nazisme, écologisme… Le socialisme ne dure que jusqu’à ce que se termine l’argent des autres.

    • « tant qu’il y aura plus de gens pour toucher que de gens pour payer on sera réélus »

      Donc quand le fisc est l’ami de la majorité, en démocratie c’est irréversible et cela devient une maladie auto-immune à l’issue fatale.
      Nous y sommes.

    • vous n’avez jamais entendu des gens dire  » moi j’aimerais bien payer autant d’impôts » (sous entendu : ça veut dire que je gagne beaucoup)….faut être sacrément con pour dire ça non?

  • Le jour n’est plus très loin où le fisc vous demandera :
     » Nous aimerions bien savoir d’où vous prenez l’argent pour payer vos impôts ? « 

  • Bercy et URSSAF : premiers fournisseurs de chômage en France, garanti longue durée !

  • Les amis de mon ennemi ne sont pas mes amis, et puis j’ai déjà assez d’amis comme ça.
    Ceux qui se prétendraient être ami avec moi après 2008 (j’ai arrêté d’en prendre) ne sont bien évidemment que de sinistres escrocs-imposteurs-voleurs

  • Merci d’écrire « URSSaf », pour ne jamais oublier ses origines.

  • @ claude henry de chasne , très cher , la droite n’a aucun reproche a se faire !!!
    l’objectivité de votre part me surprend !!!! de vos pensées…. vous avez un devoir de reserve …

  • le fisc est l’ennemi de notre systeme economique plus il y a de rentrée impôts et de taxes , + de dépense publique et + de dette PIB …incomprehensible … bref nous avons les meilleures , imaginé , qu’ils soivent mauvais !!! La nouvelle politique autrement ,
    oui effectivement , c’est un constat !!! mais pas dans le bon sens des mots …

  • Merci pour cet article, succinct mais ô combien direct !

  • Macron la charogne…il va finir par se faire détester de la populace ..hein? quoi? c’est déjà le cas? au temps pour moi alors ^^

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’âge de la retraite semble avoir beaucoup d’intérêt pour les candidats, il n’en a pratiquement pas pour les retraités actuels et futurs.

Certes l’âge de la retraite est désormais au cœur de la campagne électorale. Dans son allocution de lundi soir le Premier ministre a annoncé non seulement son soutien inconditionnel au candidat Macron (ce qui était surprenant et courageux) mais aussi sa certitude que les tout premiers jours du nouveau président (« reconduit » a-t-il dit avant de corriger pour « réélu ») seraient consacrés à la réform... Poursuivre la lecture

Dans cette période difficile que nous traversons, une dizaine de bombes à retardement nous menacent à plus ou moins brève échéance. Je les traiterai individuellement dans de prochains articles.

L'une d'entre elles va prochainement éclater qui, malheureusement, ne fait pas la Une des médias. Il s’agit des entreprises dites zombies, celles qui ne sont pas ou plus viables, mais surtout celles qui ont artificiellement été maintenues la tête hors de l’eau avec le « quoiqu’il en coûte » mis en place à l'occasion du covid.

 

U... Poursuivre la lecture
0
Sauvegarder cet article

Par Géraud Lebas[1. De formation initiale en gestion, Géraud Lebas possède une décennie d'expériences en tant que comptable et acheteur. Attiré par l'énergie et l'industrie, il s'est depuis reconverti en électrotechnique dans le secteur aéronautique.].

Où part le salaire des employés français ? La question, légitime, du salaire complet, refait surface en ce début d'année avec le prélèvement à la source.

Il est intéressant de se placer du point de vue de l'employeur. Celui qui, à la base, paie tout. Car distinguer, pour la forme,... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles