En France, on invente la propriété privée… de location

Des locations touristiques meublées à Paris ? Vite, faites intervenir la Brigade Brossat qui va mater tout ça bien vite ! Le profit ne passera pas par là !
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Hotel de Ville Paris by Philippe Rouzet (CC BY-NC-ND 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

En France, on invente la propriété privée… de location

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 24 août 2018
- A +

Il y a six mois, on apprenait (pas vraiment surpris) que la dette de la Mairie de Paris continuait d’enfler gaillardement. Grimpant à plus de 6 milliards d’euros (dont 3 en huit ans), ce dérapage budgétaire aussi festif qu’inquiétant n’empêchait alors pas du tout l’équipe municipale de dormir, elle qui déclarait aux médias interrogatifs que la situation était saine et ne méritait pas la moindre anxiété.

Il n’empêche : un petit milliard par-ci, un petit milliard par là et rapidement, on parle gros sous. Au bout d’un moment, il faut même se résoudre à trouver des fonds pour continuer à faire pulser la capitale aux rythmes endiablés des nuits musicales, des vélos qui déraillent, des quartiers festifs et de propreté alternative et des uritrottoirs design qui sentent d’abord le marché public juteux.

Dès lors, puisque le volet « dépenses » ne s’est jamais aussi bien porté (et qu’avec la brochette de clowns socialistes aux manettes, on n’est pas encore au maximum), il faudrait garnir un peu le volet « recettes ». Outre l’augmentation des taxes et impôts, inévitable et déjà dans le tuyau (Parisiens, souriez ! Vous allez être taxés), l’autre solution consiste bien sûr à distribuer des amendes.

Pour cela, rien de plus simple : il suffira de punir les citoyens qui respirent de travers.

Bien entendu, c’est une image ici. Il ne s’agit pas réellement de tabasser les asthmatiques et de toute façon, il n’y en a plus guère à Paris – la fermeture des voies sur berges et l’augmentation de pollution afférente a fini de les faire fuir extramuros. Cette métaphore est là pour signifier qu’il suffira de trouver un crime aussi abominable qu’imaginaire pour dégotter des malfaisants qu’il sera ensuite fort pratique de ponctionner.

C’est ainsi qu’on apprend qu’à force de chercher, la Mairie a donc trouvé de quoi lever 1,3 million d’euros d’amendes pour « locations illégales ».

Eh oui : grâce à une règlementation municipale ad hoc qui redessine encore une fois la notion de propriété privée à coups de bâtons de dynamite, un peu plus d’une centaine de logements ont été déclarés « locations illégales » et ont permis d’infliger 1,38 million d’euros d’amende à leurs propriétaires (soit 12.000 € par logement en moyenne).

Le frétillant communiste Ian Brossat, l’adjoint au logement en charge de la traque des bourgeois capitalistes exploiteurs de la classe touristique, véritables « professionnels déguisés en amateurs » (avec lunettes fumées d’amateur, fausse barbe d’amateur et imper mastic d’amateur, je présume), peine à cacher sa joie en constatant que le nombre d’amendes (111 cette année) représente déjà 30 de plus que l’année dernière.

Ah, que tout ceci est jouissif pour notre brave petit Ian qui, s’il était né plus tôt, n’aurait décidément pas hésité à enfiler un manteau en cuir et faire du zèle durant ces heures les plus sombres de notre histoire où la France éternelle a eu besoin de faire du bon gros ménage dans ses rangs ! Et qu’on le sent vibrant d’indignation mesurée lorsqu’il lance sa brigade du Bureau de la Protection du Logement et de l’Habitat (BPLH) sur une nouvelle piste fraîche de bourgeois rentier-pirate à débusquer !

Pensez-donc, m’ame Michu : des individus louches, que dis-je, des « multipropriétaires » même, ont eu l’impudence de mettre en location leurs résidences secondaires meublées ! Les mots manquent pour décrire toute l’horreur de la situation puisqu’il s’agit ici d’un phénomène qui a déjà coûté plus de 20.000 logements normaux à la capitale, sachant que par « normaux », on entend remplis de locataires mais pas de touristes.

En somme, tout se passe comme si des personnes ayant acheté un ou plusieurs biens les meublaient avec goût et poussaient le vice à les placer en location, pour des périodes courtes, afin que des touristes viennent visiter la Capitale dans un autre cadre que l’hôtelier qui ne répond pas, loin s’en faut, ni à la demande en termes de quantité, ni à celle en termes de rapport qualité/prix.

Par voie de conséquence, les richesses créées directement par cette nouvelle forme de tourisme ainsi que celles engendrées par la présence de ces touristes sur place représentent d’insurmontables affronts à cette municipalité qui œuvre avant tout contre la hausse des loyers, l’attractivité touristique de la capitale (l’opération « Des Rats Partout, Des Vélos Nulle Part » remporte d’ailleurs un succès fou) et, bien sûr, le profit (qui pourrit le cœur des hommes, chacun sait cela).

Et puis, comment passer sous silence les victimes évidentes de ces locations illégales ? Toutes ces veuves, tous ces orphelins qui se retrouvent ainsi renvoyés à la mine avec un quignon de pain, vous y avez pensé, à ces victimes-là ?

Oui, je sais : certains hôteliers, ne comprenant pas que leur métier est justement d’offrir un service de qualité supérieure à ce qu’on peut obtenir avec une location meublée, revendiquent plus ou moins bruyamment le droit d’être « victimes » des affreuses plateformes à la AirBnB. Cependant, il faut comprendre que les publics ciblés par les locations meublées et ceux des hôtels sont différents et qu’il appartient donc aux uns et aux autres de se différencier, de s’adapter. Compter sur l’État ou la Mairie de Paris pour camoufler des problèmes d’ajustement, c’est signer pour s’attirer des ennuis dans quelques années.

Et oui, je sais aussi que certains propriétaires usent de ces plateformes pour s’affranchir de leurs devoirs fiscaux, permettant ainsi de trouver dans la municipalité une « victime » toute trouvée, alors affublée d’un terrible mankagagner sans lequel tout communiste, Ian Brossat en tête, se sent nu comme une saucisse industrielle. Pourtant, tout ceci relève bel et bien de la fiscalité et non du logement. Du reste, à voir les chiffres (111 logements sur les 65.000 disponibles sur AirBnb), on comprend ou bien que la brigade est déjà débordée (le manque de moyens, que voulez-vous !) ou que le nombre de flibustiers de la location touristique est extrêmement faible (on parle de 0.2%).

Autrement dit : désolé mon petit Ian, ta frétillance n’est pas de mise, et les amendes ne doivent même pas couvrir le coût de la Brigade Brossat qui ferait dès lors économiser bien plus au contribuable parisien en cessant d’exister.

Fondamentalement, on a ici la parfaite illustration de tout ce à quoi peut conduire le naufrage idéologique de la gauche en général, du communisme en particulier et de cette guerre ridicule et nuisible contre la création de richesse et le développement d’opportunités auxquels se livrent les idéologues de la Mairie de Paris.

Plutôt que tenter de justifier son existence par de pathétiques chasses au rentier, Brossat, sa brigade et le reste de la Mairie de Paris devraient ardemment se pencher sur les possibilités offertes par ces plateformes pour redynamiser une ville dont l’élan touristique commence à se briser contre les idées farfelues de la Maire et l’incompétence généralisée de l’équipe.

Avec six milliards d’euros de dette, il est plus que temps.
—-
Sur le web

Voir les commentaires (38)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (38)
  • Bravo H16 ! et ce « Brossat Reluire » (Lol), espérons qu’on en entendra plus parler prochainement avec l’éviction de cette bande d’incapables actuellement en place à la Mairie de Paris !!

  • Bravo H16 pour votre article !
    Et ce « Brossat Reluire » , espérons qu’il disparaîtra très prochainement avec l’éviction de cette bande d’incapables actuellement en place à la Mairie de Paris !

  • en effet, l’offre hôtelière ne peut correspondre à tous les besoins.
    mon besoin, par exemple pour la dernière fois où je suis allé à paris avec mes 5 enfants, c’était un lieu pour passer la nuit et être de bon matin à l’ouverture du palais de la découverte jusqu’à la fermeture.
    si j’avais du louer 2 chambres d’hôtel cher, loin du musée, interdit de manger dans les chambres, je n’y serais pas allé.
    avec airbnb, j’ai trouvé un petit appartement de 20 m2 pour 80 euros, à 500 mètres du musée, la fille est allée dormir chez son copain, et nous, on a dormi par terre dans des sacs de couchage qu’on avait apporté.
    s’il n’y a plus de blablacar et plus d’airbnb, je ne retournerai plus de si tôt à paris, je n’y dépenserai plus pour manger et dormir, ni pour parquer ma voiture. pas sûr que la ville de paris y gagne.

    • Pour expliquer ce que vous dites à la « Brossat Reluire », dites lui que vous êtes « pauvre » (et de gauche, ça le rassurera Lol !) et que cette solution (RBNB) est la seule – financièrement parlant – vous permettant d’aller à Paris en famille !
      En effet, avec le TGV, le Taxi + les restos , bonjour s’il faut rajouter l’hôtel !!

    • A la décharge des hôteliers, s’ils n’étaient pas noyés sous un déluge continuel de réglementations, ils pourraient se concentrer sur leur métier. Oui, je sais que c’est le cas de nombreux métiers.

  • Félicitations « H16 » pour ce très bon (et bien triste) article.
    Sans oublier une iconographie en parfaite adéquation avec cette période totalitaire & obscurantiste.
    Rassurez-vous, c’est Français ! 🙂

  • n’oublier pas ..RESISTANCE !!! attention la Secte macroniste à des vue sur Paris !!! aller encore une petite louche d’impôts indirect et taxes !!! À surveiller leur train de vie généreux !!!

    • Et pire encore sur l’Europe toute entière!

      • @ Laurent46
        Pas du tout!
        Je sais qu’il est fréquent, en France, de croire que les pays partenaires de l’ U.E. partageraient automatiquement les tares françaises: il n’en est évidemment rien!
        L’U.E. est évidemment plus sensible aux chiffres représentant l’activité qu’à la grandiloquence du discours à usage franco-français, bien entendu!

  • la prochaine loi du propriétaire !!! là maison OU appartement vous appartient, il faudra payer un loyer pour l’occupation du sol
    qui lui est un bien d’ETAT une belle rentrée fiscale …un amendement dans ce sens vite fait bien fait !!! la secte macroniste au top…
    un péage pour piétons !!!

  • « et nous, on a dormi par terre dans des sacs de couchage »

    80e euros pour toute votre famille ou par personnes?

  • Que les hôteliers qui ne peuvent plus assurer se rassurent. Après avoir pourri leur vie l’état va se charger de pourrir la vie du business airbnb…

  • Est il normal que Airbnb ait proposé une carte afin de frauder le fisc. Pour ma part j’ai loué un appartement à une époque sans frauder le fisc.
    Peut-être pour certains frauder le fisc est-il normal. La Grèce était championne du monde en cette matière.On sait où cela l’a conduite.

    • Vous faites fi de toute responsabilité ❓
      Je ne vous confierai pas mes clés…

    • Il y en a qui trouvent normal de payer des impôts sur un bien qui leur appartient, qu ils ont achetés avec leur economies restantes après paiement de l IR et avoir vécu en payant la TVA sur leur nouriture et autres biens, et je passes les Taxes.

      Bah non c est pas normal. Ça s appelle spoliation légale, autant dire du vol.

    • La faillite de la Grèce a plus à voir avec le socialisme qu’avec la fraude d’autant plus difficile que le prélèvement à la source est en place dans ce pays depuis longtemps.

  • RKA ,il n’y a pas de petit profit ,pour la 1ere année ce sera 80 Euros ,après il y a matière à réflexion…

  • A clés, pour info .lorsque vous dever subir un matraquage d’impôts direct ou indirects ,vous créer le marché parallèle, donc le résultat est négatif…

  • clés, vous croyez cette information que depuis l’augmentation du tabacs ,il y a des fumeurs en moins !! aller aux frontières, le chiffres d’affaire à augmenté considérablement au final moins de taxes pour la France !!! le trafic de tabacs est en pleine expansion…et tout est comme çà…les travaux dans le bâtiment…c’est la course comment détourné le fisc … travaux au black ..le système D…et le pire une catégorie de gens qui respecter les règles n’ont plus de choix…Comme le gouvernement ne veux pas remettre sur la table la fiscalité ,niche fiscal ect..ect ..nous sommes asphisié par la fiscalité… et ceux qui ont 2600 euros par mois couple sans enfants vous avez le droit à rien …par contre vôtre pouvoir d’achat est en diminution ..exemple flagrant vous changer vôtre mode de fonctionnement d’électricité dans vôtre habitation .A) vous diminuer vôtre consommation .B) vôtre facture est plus chère qu’avant !!! c’est le comble !!! effectivement autrement !!! dans là continuité..

    • Heu , mais si tu perd du pouvoir d’achat il faut revaloriser ton travail ou travailler plus.,toujours a se plaindre ces socialistes !

  • J’espère que Bercy a eu aussi sa part et a infliger une sévère amende a ces vendeurs de sommeils légers pour votre porte monnaie…

  • Il n’y a aucune gestion globale de  » L’Urbanisation du Grand Paris depuis des décennies. C’est la loi de la jungle. Ou sont les emplois quels sont-ils, ou sont les logements ? ou sont les commerces ?
    Paris ne représente rien, Ce n’est que le centre enclavé d’une immense croissance désordonnée en Etoile autour d’un ramassis de Bobos.
    Tout habitant de l’agglomération parisienne ne doit pas mettre plus d’une demi heure pour se rendre a son boulot. La Mairie de Paris elle ne gére que la GayPride et la fin du Ramadan.

  • Avez vous déjà vu un socialiste se remettre en question ? Qu’il s’appelle Staline, Mao, Pol Pot, Cahuzac, Chavez, DSK ou Annie Dalgo ? jamais. Cela n’arrive jamais : un socialiste à toujours raison. Et les journalistes bavent pour rapporter au petit peuple ce qu’ils croient être un extrait de pensée divine.
    Comme en France on a la quintessence du journalisme, vous imaginez le désastre.

  • à mikylus bonjour ,en suppriment les impôts locaux suite à une promesse électorale, ou trouver l’argent pour compenser ? augmentation du foncier environ 20 milliards d’euros ,le résultat une promesse électorale sur une feuille blanche pour régler épineux probléme pour renflouer ces 20 milliards d’euros,l’on prend d’une poche pour remettre dans l’autre , c’est une illusion la magie de nos élites qui en fin de compte n’apportera rien dans le pouvoir d’achat .sera même négatif !!! et si je peux me permettre ,chaque Français va à la banque récupérer son argent
    à la banque ! où plus simplement clos son compte d’épargne et récupère sa mise ,quel sera le résultat?? là mise en faillite du pays ?
    pourquoi BERCY n’oblige pas aux banques là separation du compte courrant et du compte investissement…jusqu’à preuve du contraire ,
    l’argent sur vôtre compte courant il leur rapporte de l’argent ? est si ils ont un probléme sur les investissement ,ils vous augmenteront vos frais !!! puisqu’ils travaillent et leur rapporte nous devrions pas payer de frais ce qui serait logique …

  • Merci pour ce moment de délectation…
    Redoutable caricature de nos parasites d’Etat, enkystés à nos frais pour nous pourrir la vie !
    Le 4 Août est malheureusement passé et la dignité avec…

  • Il est une ville du « grand est  » où il est, pour une personne dite normale, quasi impossible d’évoluer comme on le souhaite,où agressé par une myriade de vélocipèdes surtout dans le centre,le parking jouxtant la cathédrale étant presque toujours bondé ,occasionnant par la même des bouchons à n’en plus finir, vous vous réfugiez un peu à l’écart …et vous risquez votre peau ( surtout celui de votre voiture si vous êtes véhiculé) mais là vous avez alors des trams dans tous les sens et questions .. sens il y en a mais beaucoup sont interdits: partout,des axes où il est impossible de se garer,mais vous aurez, si toutou vous possédez , des  » canisites « pour étudier l’effet de leur transit intestinal,des bacs à compost dont l’utilité est loin de sauter aux yeux etc …Enfin bref vous aurez compris que Strasbourg ,dite capitale de l’Europe, est à son image devenue un temple de foutaises et d’incongruités …Alors .. Paris ses rats et sa dette abyssale ….. stop ou encore ??

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
9
Sauvegarder cet article

Le vendredi, c’est poisson et la morue en est un excellent qu’on peut par exemple déguster en brandade. Sans rapport aucun, signalons qu’Anne Hidalgo fait actuellement parler d’elle alors que la ville dont elle a la charge serait en très fâcheuse posture budgétaire.

Il est vrai que la situation économique du pays et l’inflation galopante finissent par toucher tout le monde, même la Ville des Lumières. Ajoutons-y une petite guerre à l’Est, un méchant covid qui a nettement pénalisé les activités touristiques et voilà la capitale français... Poursuivre la lecture

6
Sauvegarder cet article

Anne Hidalgo avait promis de ne pas augmenter les impôts à Paris. C’était pour rire.

Elle a décidé de taper les Parisiens au portefeuille par surprise au moment qui fait le plus mal. L’inflation galopante a déjà commencé à rogner leur pouvoir d’achat et leur épargne. Une récession dure pointe le bout de son nez. Joli contexte pour accroître brutalement la pression fiscale de 570 millions supplémentaires. Au groupe Changer Paris, nous avions prévenu les Parisiens qu’Anne Hidalgo entrainait la mairie sur une trajectoire financièrement in... Poursuivre la lecture

Paris
0
Sauvegarder cet article

Par Chelsea Follet Un article de HumanProgress

Notre dix-septième Centre du progrès est Paris, parfois appelé "scène centrale" ou "foyer" du siècle des Lumières. Les salons et les cafés du Paris du XVIIIe siècle ont été le lieu de discussions intellectuelles où les philosophes ont donné naissance à ce que l'on appelle le siècle des Lumières.

Les Lumières étaient un mouvement qui défendait les valeurs de la raison, de la connaissance fondée sur des preuves, du libre examen, de la liberté individuelle, de l'humanisme, d'un État de... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles