Pouvoir d’achat : le salarié français victime de la pression fiscale

La journée de libération fiscale est l’occasion de rappeler que si les salariés français sont parmi les mieux payés en Europe, la pression fiscale les fait chuter dans le classement.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Comment est née la règle des 3% ?By: Images Money - CC BY 2.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Pouvoir d’achat : le salarié français victime de la pression fiscale

Publié le 27 juillet 2018
- A +

Par la rédaction de Contrepoints.

À l’occasion de la journée de libération fiscale, l’Institut Molinari publie un rapport visant à évaluer la pression fiscale et sociale réelle pesant sur les salariés des pays de l’Union européenne. Toujours dans le peloton de tête des pays les plus soumis à la pression fiscale et sociale, la France voit tout de même une -très- légère amélioration de son pouvoir d’achat, et cela après la réforme des cotisations sociales. Les auteurs du rapport montrent que si théoriquement, le salarié français reste parmi les mieux payés de l’Union Européenne, la fiscalité nationale le fait dégringoler dans le classement.

Ainsi, le pouvoir d’achat réel, c’est-à-dire ce que débourse l’employeur pour l’employé, est de 56 815 €, ce qui place le salarié français juste après l’Allemagne, au 6e rang européen. Seulement, après le passage des charges, impôts et TVA, qui en France s’élèvent à 56, 73%, son pouvoir d’achat se réduit à 24 582 €, et le rétrograde à la 11e place sur 28.

Source : institut économique Molinari http://www.institutmolinari.org/la-pression-sociale-et-fiscale,3426.html

À l’occasion de cette journée, le salarié prend conscience qu’il travaille d’abord pour l’État avant de travailler pour lui-même, et qu’on ampute une partie de son salaire discrètement. Malheureusement, avec le prélèvement à la source, la pression fiscale risque de s’accroître encore plus, car ce sont les entreprises qui vont être mises à contribution pour exploiter les citoyens, réduits au rang de ressource exploitable pour une puissance publique incapable d’enrayer ses dépenses.

C’est une révolution dans les mentalités qu’exige la liberté d’entreprendre et de travailler : ce n’est pas l’État qui devrait pouvoir mutiler arbitrairement le pouvoir d’achat des citoyens, en chargeant au maximum les employeurs, mais le citoyen lui-même qui devrait cotiser aux assurances de son choix. Vivement le salaire complet !

Voir les commentaires (29)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (29)
  • « Vivement le salaire complet ! »

    Bien sûr, les salariés n’en seront que plus heureux et seul maître de leur capital.
    La notion de « profiteur-payeur » est indispensable et juste.

    • @ Dror45-G
      Désolé de vous décevoir mais peu de travailleurs pourront évaluer ce que leur rapportera, en poche, leur salaire! Regardez un bulletin de paye: il faut au moins 1 heure pour qu’on comprenne pourquoi on ne touche pas ce que le patron paie mais quasi 1/2 moins!
      Bon, je ne suis pas dans votre cas mais j’ai connu: c’est Kafka!

      • @mikylux
        Bonsoir,
        « il faut au moins 1 heure pour qu’on comprenne pourquoi on ne touche pas ce que le patron paie mais quasi 1/2 moins ! »
        On dit au français, et à ceux qui travailent en France, que le patron est un salaud qui les exploite et que c’est pour ça qu’ils sont si mal payés, puis on leur dit que les charges patronales sont pour punir le patron, et que les charges sociales, sont une grâce parce qu’on a un travail, et c’est pas juste pour ceux qui n’en ont pas, donc il faut raquer, pour prendre en charge les autres.
        Tout ça c’est juste pour enfumer le fait, que ce pourquoi on se lève et qu’on trime plus ou moins au travail, on ne le perçoit pas dans sa totalité et que cette part qu’on ne touche pas nous est purement et simplement volée.
        Le Salaire complet = salaire net+charges sociales+charges patronales.

        • pas « grâce », mais indulgences, comme les chrétiens achetaient leurs places au paradis en achetant ces indulgences au Moeyn-Age.

        • mouis je suis pas convaincu….quand vous dites a longueur de journée que l’Etat nuit aux entreprises alors pourquoi restent elles sur le territoire ? ça profite aussi bien à l’Etat qu’aux patrons..sans vouloir tomber dans le socialisme non plus hein..

      • 1- Votre avis ne m’intéresse pas !
        2- C’est votre droit d’être en désaccord, de mon coté je suis libre de choisir les personnes avec qui j’échange.
        3- Si vous aimez perdre votre temps c’est votre droit également, dans ce cas merci de vous reporter à la phrase 1 avant de répondre.

      • Réponse ci-dessus destinée à mikylux

  • « il travaille d’abord pour l’Etat avant de travailler pour lui-même »

    En fait, c’est plutôt l’inverse. Les premiers euros gagnés sont peu (voire pas) taxés. Et au plus on gagne, au plus l’état se sert et au moins on en profite.

    Je pense qu’on devrait changer la journée de libération fiscale en la journée d’esclavage fiscal: jour à partir duquel vous ne travaillez plus pour vous, mais pour l’état.

    Ca donnerait un sentiment moins festif à cette date, et ça correspondrait plus à la manière dont est structurée la ponction fiscale.

    • Avec 57% de prélévements, on peut dire que l’Etat se sert en premier… en tout cas il prend la plus grosse part!

      • Oui, c’est vrai, et il même très souvent prioritaire.
        Je voulais juste mettre en exergue qu’avec un mode de calcul progressif, il n’y a jamais de vraie libération fiscale.

        • @Tamraf
          Bonsoir,
          Evidemment qu’il est prioritaire et qu’il se sert en premier : il est hyper méga endetté. Et lui, a des hommes armés à ses ordres.

    • @ Tamraf
      Quand il existe quelque chose de répandu de façon européenne ou internationale, il y a toujours un Français qui veut changer le système adopté, histoire de montrer que la France, c’est différent, ça ne se mélange pas avec les pays riches de sales capitalisme alors que la France s’appauvrit inexorablement: sans le sou, sans doute, mais toujours fière d’être chauvine!
      Dieu sait pourquoi!

      • Pensez ce que vous voulez sur les français (qui, c’est bien connu, sont un peuple tellement uniforme que tout le monde pense pareil…), je n’en suis pas un.

        Sinon, je ne veux pas changer la méthode. Cela me semble très bien de pouvoir comparer les pays entre-eux. C’est juste le terme de libération qui ne me plait pas dans ce contexte (mais chacun ses goûts!).

        Vous sentez-vous libéré aujourd’hui? Pas moi.

      • Il y a toujours un citoyen dans chaque pays qui a ce genre de lubie, mais il n’y a qu’en France qu’on lui offre une tribune ou un podium comme dans l’illustration plutôt que de le chambrer gentiment.

  • C’est marrant, car ce calcul, pourtant fait pour démontrer le poids de l’état dans l’économie ne somme pas: Les foncier et habitations, les taxes energies essence /electricité etc, les taxes alcool et autres addictions potentielles, etc etc. Sans compte que la TVa qui doit être j’espère moyennée entre les différents taux est en plus souvent multiplié quand les achats sont « d’occasion ».
    Si à ca on ajoute les amendes, normalement, on passe la date à mi novembre.

    • @ Irion
      Dans toute l’U.E., on connait très bien les arcanes de la fiscalité et la façon de les éviter.

      En France, payer ses impôts est un devoir RÉPUBLICAIN dont ils sont fiers alors que tout montre que c’est contre-productif. Mais bon! Ils se font niquer avec un grand plaisir! Tant mieux pour eux!

  • Et ce que va coûter aux entreprises le prélèvement, ce sera compté dans les PO?

  • payer des impôts ouï maïs que ce ne soit pas du racket….payer des impôts et que nos ministres du budget sont incapable de le faire sans déficit..ça c’est un probléme !!!
    Demain si chaque Français gèrent son budget comme L’ÉTAT….nos hauts fonctionnaires ,formé par L’ENA ! Il n’y a pas d’autres mots ce sont des Baltringues et Consanguins c’est le Probléme de là France ,
    jusqu’à quand devons nous supporter ces parasites !! A mon humble avis ,il va falloir réagir…ce n’est plus supportable….

  • Encore une invention française : la calculatrice avec seulement la touche moins 🙂
    CocoricoN

  • C’est fou ! Le Luxembroug reste premier même après le passage des charges de son Etat. qui prend tout de même ses 41%.
    L’Etat irlandais prend 33%. L’Etat danois prend 39%, c’est pour cela qu’il est deuxième au classement après les charges, alors qu’il est huitième avant. Les maltais sont allégés de 27%. Les chypriotes le sont de 23%.

  • et pourtant nous avons un droit de vote ..virons tout ces parasites qui se gavent sur le dos des Francais…une seule solution tout ces partis traditionnelles Droite ,Gauche à virer et mettre d’autres à leur place ..c’est une des solutions pas là meilleure peut être, j’en conçois…marre d’entendre une Députée en Marche de dire qu’elle n’est pas assez payer..qu’elle gagner plus dans le Privé !!! et bien qu’elle y retourne !!! le pouvoir d’achat diminue et les taxes s’envole ….

    • Le système est verrouillé à tous les niveaux. Il existe des petits partis, il y a même des gens qui se présentent sans étiquette, mais le système leur interdit toute visibilité et ils ne peuvent compter sur les 500 signatures requises pour prétendre à la présidence. Les candidats à la députaille sont dépendants des mafias autochtones, vieilles familles politiques, cousinages terriens et petite république des notables.

      • sachant qu’en plus et puis des lustres les politocards divisent les français pour mieux gouverner…..public contre privé, syndicats contre patronat, corporation x contre y ….bref ils savent y faire pour qu’aucune unité intellectuelle et libérale ne se mette en place et ne les déboulonne.

  • Votre article n’est pas très juste il faudrait mettre en face les infrastructures nécessaires qui sont en France toutes en dérive face à de nombreux autres pays. Cela à un coût que nous ne sommes plus en mesure de résorber malgré les prélèvements.

  • Tiens ..le Danemark a disparu dans la deuxième colonne !!! Ce pays a longtemps lutté avec la France pour le titre ( titre dont on se passerait bien du reste ) de pays le plus accablé de pression sociale et fiscale !

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Peut-on encore faire dérailler le train qui nous conduit sur la route de la servitude ? À quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle, même les plus optimistes des intellectuels libéraux doutent. Tout paraît joué d’avance, et le candidat qui remportera la mise prévoit d’appliquer un programme qui de toute façon sera aux antipodes de l’esprit du libéralisme.

Cette année, l’offre politique est globalement assez pauvre et aucun programme ne propose de réforme suffisamment courageuse et originale pour créer l’adhésion plein... Poursuivre la lecture

Quand vient le temps de trouver de nouvelles sources de revenus, les politiciens ne manquent jamais d’idées. Après tout, il est plus populaire de demander aux « riches » de payer leur « juste » part – jamais définie objectivement – que de couper dans les dépenses excessives, comme celles de la Défense. Ou de comprendre l’importance capitale des incitations dans les actions des agents économiques.

Il semble que, malgré son âge avancé, Elizabeth Warren ne comprendra jamais ce dernier point. À l’instar de son défunt programme présidentiel... Poursuivre la lecture

Quels sont les candidats qui augmenteront le plus les impôts ? Telle est la question que tout électeur français devrait se poser, faute de ne plus avoir eu l’occasion, depuis longtemps hélas, de pouvoir se poser la question inverse : quels sont les candidats qui les baisseront le plus ?

Si l’on considère la situation économique et sociale de notre pays, c’est pourtant cette seconde question qui devrait nous obséder. Quoi qu’il en soit, détecter les candidats les plus dangereux en matière de pression fiscale représente un véritable espo... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles