L’État taxe Amazon… donc ses utilisateurs

Avec une taxe pour Amazon, vos commandes seront plus chères de 1 à 2 % du prix de vente, mais cela n’aura aucun impact sur la vitalité des centres-villes toujours impraticables, onéreux, et en travaux.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Sad Danbo by Pablo Fernandez(CC BY-NC 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’État taxe Amazon… donc ses utilisateurs

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 2 juillet 2018
- A +

Par Baptiste Créteur.

Longtemps, Amazon représentait presque unanimement le progrès et l’innovation, apportant avec elle prix imbattables, service client impeccable, et livraison rapide aux quatre coins de l’Hexagone (sic). Aujourd’hui, Amazon divise. Car Amazon a changé.

Le libraire en ligne conquérant de la longue traîne ne s’est pas arrêté là. Aux États-Unis, Amazon représente 44 % du e-Commerce, soit 7 fois plus que son principal concurrent en ligne, eBay (6 %). La marque Amazon Basics domine les ventes en ligne de couches et de piles outre-Atlantique. Amazon a pignon sur rue (Whole Foods, Amazon Books), vend des meubles (Rivet), de la puissance de calcul à la NASA, et Alexa permet de commander du papier hygiénique par abonnement, et la lumière du salon.

Si tout le monde achète tout sur Amazon, c’est parce que ça vaut le coup. Un abonnement à Amazon Prime vaut six fois plus qu’il ne coûte : livraison gratuite en 24 heures ou moins, services de streaming audio et vidéo, livres numériques et audio, stockage en ligne…

Amazon serait presque un monopole. Pourtant, il n’y a ni hausse des prix, ni profits outranciers : Amazon investit dans sa croissance notamment en maintenant les prix bas. Et Amazon ne se repose pas sur les lauriers de monopoliste, au contraire – il y a toujours davantage de raisons de passer par Amazon. Alors, où est le mal ?

Qui a peur du grand méchant…

Qui a peur d’Amazon ? Avant tout ses concurrents, et, par ricochet, les investisseurs qui s’inquiètent de la croissance vertigineuse d’Amazon ailleurs. La semaine passée, Amazon a investi un milliard de dollars dans la start-up de vente en ligne de médicaments PillPack, et la capitalisation boursière des géants pharmaceutiques a rapidement perdu 23,5 milliards.

Nombreux sont aussi ceux qui s’inquiètent aussi des distorsions introduites par Amazon. Certaines résultent de la nature même de ses activités – sa structure de coûts, son poids, la concentration de ses retombées économiques et la distribution de ses impacts économiques.

D’autres caractérisent l’hypocrisie des élus, qui déroulent sélectivement le tapis rouge au lieu d’offrir les mêmes avantages à tous. Les contribuables locaux devraient être révoltés de ne pas se voir offrir les mêmes avantages fiscaux. Les municipalités américaines se livrent à de véritables enchères pour attirer HQ2, le deuxième centre névralgique d’Amazon après Seattle. En Europe, le Luxembourg a été condamné pour la taille du cadeau fiscal.

La France des centres-villes contre Amazon

Mais certains élus ne sont pas sans s’inquiéter de la croissance d’Amazon et ses impacts sur… les centres-villes. Leurs terrasses ensoleillées pleines de supporters, leurs rues jalonnées de petits commerçants locaux (Zara, Foot Locker, H&M, Séphora, Carrefour, McDonald’s…) qui souffriraient de la concurrence des livraisons. Les Sénateurs ont trouvé la solution, et contre toute attente, c’est une taxe.

Personne n’aime porter les courses, et pour un nombre important de personnes moins mobiles que les autres, les livraisons sont un vrai coup de pouce voire une nécessité. Les irréductibles habitants du centre-ville du Village France ont besoin d’être protégés d’eux-mêmes.

Pour frapper Amazon au cœur, les Sénateurs veulent taxer les livraisons

Apparemment, les livraisons seraient non seulement nocives pour les centres-villes, mais aussi pour l’environnement – mieux vaut que tous se déplacent plutôt que quelques livreurs en tournée, apparemment.

Vos commandes seront donc plus chères de 1-2 % du prix de vente, sans impact sur la vitalité des centres-villes toujours impraticables, onéreux, et en travaux. Les rues continueront de changer de sens périodiquement. Les places de parking seront toujours aussi rares, les horodateurs n’accepteront que les pièces et n’auront pas la monnaie. La nouvelle taxe ne réduira pas la fiscalité pour le commun des mortels.

On ne rend pas les centres-villes plus attractifs en taxant les livraisons, et ce faisant on freine l’émergence d’alternatives. Il serait peut-être temps de se réinventer.

Voir les commentaires (34)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (34)
  • a part créer des taxes que sais faire cet « état »? que fait il de positif ?une bande d’incapables creusant la dette de la France.
    les taxes n’ont jamais fait la richesse d’un pays mais peuvent causer sa perte !

  • ce n’est pas en taxant le » e commerce » que les magasins de proximité chers , inaccessibles, ployant sous les charges reviendrons éclorent dans les villes ou ils ont fermé rideau écrasés par la concurrence des grandes surface, nos dirigeants vivent avec 100 ans de retard !

  • Amazon c’est 15 à 20% du e-commerce, mais quid des 50% d’entreprises TPE et PME entre 1 et 20 personnes qui elles vont être impactées?
    Par contre pour les centres villes, pas de réduction du prix des parcomètres? Des parkings? Pas de facilité de circulation en voiture pour attirer les client? Pas de baisse des taxes, patentes et charges d’enseignes? L’état crée les problèmes et cree d’autre problèmes pour ne pas règler un problème qu’il créé….

  • les deux sont complémentaires, le côté pratique pour la vente en ligne et les commerces en centre-ville, indispensables pour apporter de la vie, où il faut accepter de ne pas forcément s’y rendre en voiture !

    • Pas pratique, mais il faut en rester pratique quand même.
      Laurent, serrez ma haire avec ma discipline !

    • qui se déplace au supermarché sans voiture?
      Qui accepterais de perdre deux heures de plus pour faire ses courses? de faire des centaines de mettre à pied chargé comme un mulet?

  • L’argumentation qui entoure ou prépare cette taxe est débile. Ce n’est pas Amazon qui a causé la désertification des centre villes. Amazon est venu remplir un vide causé par la désertification des centre villes.
    Au demeurant, dans une ville correctement achalandee, Amazon est bien moins intéressant que pour les ruraux alentours. Ce sont eux qui sont le plus concernés. Se rendre en voiture au libraire de la ville, payer un stationnement, avec le risque de la prune, pour s’entendre dire que le livre n’est pas dispo en magasin, qu’il faut le commander puis repasser… on le fait une fois ! Le coup d’après pn commande sur internet…
    Cette taxe n’a en réalité qu’un but, récupérer sur le dos des clients d’Amazon, les qqes milliards que le gouvernement s’apprête à jeter en pure perte dans quelques operations médiatiques de redynamisation des CV.

    • preuve que la taxe ne sera pas assez dissuasive et que donc il faudra l’augmenter pour qu’elle atteigne son « objectif » ou interdire …

  • Au lieu de taxer la concurrence ils feraient mieux de détaxer les commerces de centre ville….on comprend bien que leur but n’est pas d’améliorer les choses mais d’augmenter leur revenus , l’état n’est plus qu’un prédateur à bout de souffle. !

  • Cela fait des années que j’ai fui le centre ville pour mes achats : voitures interdites, parking les plus proches trop cher, encombrement des paquets, air suffocant, vélos arrogants et insupportables roulant sur les trottoirs, prestations commerciales quasi inexistante ou frisant la grossièreté…etc… bref, tout pour rebuter voire refouler les clients. Ne nous étonnons pas que les commerces du centre ville soient moribonds.
    Quant à la riposte face à Amazon, ne soyons pas étonné par la réaction de nos énarques-robots , ils sont programmés à fabriquer impôts et taxes, leur unique savoir-faire, leur seul horizon.

    • Tandis que le sourire, l’accueil, la chaleur humaine d’Amazon sont si agréables….

      • Pas pires que l’Hôtel des Impôts, en tout cas…

      • Après avoir eu 2 exemplaires au lieu des 6 commandés, voici comment Amazon a géré le problème, même si je n’ai pas eu l’occasion de voir le sourire de mon interlocutrice :

         » Message du Service Client Amazon.fr
        Bonjour,

        Je suis désolé d’apprendre que vous avez reçu votre ‘L’Oréal Paris Elsève Regenium Shampooing Homme Epaississant Cheveux Fins- 6 x 250 ml’ dans cet état.

        J’ai demandé le remboursement d’un montant de €17.95 sur le compte associé à la carte de paiement utilisée pour cette commande. Ce remboursement devrait être finalisé dans les 2 à 3 jours ouvrés et apparaître sur votre prochain relevé bancaire.

        Vous pouvez à tout moment consulter le statut de votre remboursement en accédant aux détails de vos commandes :

        https://www.amazon.fr/gp/css/summary/edit.html?orderID=405-XXXXXXXX

        A bientôt sur Amazon.fr.

        Nous nous efforçons de bâtir l’entreprise la plus centrée sur ses clients. Par vos remarques, vous nous y aidez.

        Cordialement,
        Amazon.fr  »

        Je précise que j’ai été remboursé sans avoir besoin de renvoyer les deux exemplaires reçus…

        • J’ai déjà commandé sur la plate-forme américaine, aucun problème.

          Une entreprise qui fait de la satisfaction de ses clients sa priorité devrait servir de modèle à beaucoup.

        • De même, j’ai pu échanger une paire de chaussures décolorées par 30 mn de soleil.

      • Je confirme les propos ci-dessus. En plus de 10 ans d’achats, 2 petits pbs de facturation, pas plus, uniquement sur le marketplace (produits expédiés par d’autres que Amazon).
        Un petit mail de réclamation ; réponse dans l’heure ; règlement du « litige » sous 2-3 j.
        Rarement vu une entreprise aussi réactive avec un SAV autant à l’écoute de la clientèle.

      • vous avez été dans de nombreux commerces depuis? relationnel client quasi inexistant et prix prohibitifs je ne parle même pas du SAV (même Darty devient pourri) alors quitte à choisir bah je commande sur Amazon et j’ai jamais été déçu.

  • « les horodateurs n’accepteront que les pièces et n’auront pas la monnaie »
    J’aime bien les articles de Contrepoint quand ils sont justes et cohérents.
    Ça fait combien de temps que vous n’avez plus payé votre parcmètre en pièce ?
    Vous n’avez pas de carte de crédit ? d’application smartphone ?
    Soyez crédible quand même.

  • Bof, le seul terme qui compte, c’est « taxe ». La France ne sait faire que ça, taxer. Quoi faire pour financer un état obèse, car même si les sénateurs n’ont pas à priori pour objectif d’augmenter les prélèvements, le gouvernement sautera sur cette occasion.

  • Au passage il semble que la taxe telle qu’elle est envisagée dépendrait de la distance entre l’entrepôt et l’adresse de destination, ou à défaut d’entrepôt en France entre le point d’entrée du produit en France et l’adresse de livraison.
    Déjà, considérant ça, ça commence mal – comment dire d’un côté qu’on favorise les campagnes alors qu’on les mattraque de l’autre, il est évident que les parisiens seront moins taxés que les habitants des petits villages campagnards.
    Plus de détails sur le sujet ici : https://www.nextinpact.com/news/106747-le-senat-adopte-taxe-sur-livraison-biens-en-ligne-variant-selon-distance-parcourue.htm

  • Ca sent la traduction….

  • Bien souvent, je ne vois pas la relation entre libéralisme et les propos tenus sur ce blog, pas plus – soyons juste – qu’entre le communisme et le stalinisme. Pas de taxe pour Amazon ? Même paradigme que implicites dans les propos d’une commissaire politique récemment qui expliquait combien Elon Musk est u grand homme qui envoie des voitures rouges dans l’espace: qu’avons-nous besoin d’un Etat puisque un homme seul fait aussi bien. Ah, bon ? Qui a rendu possible les études nécessaires à l’exploration spatiale ? A qui appartiennent les pas de tirs ? Qui a formé les techniciens , etc…. Bref, à droit, à gauche, au centre….humain, trop humain

    • « Qu’avons-nous besoin d’un Etat puisque Elon Musk, à lui tout seul, fait aussi bien ? »
      Vous parlez, je suppose, de sa capacité à dépenser l’argent du contribuable et à en tirer gloire…

    • L’homme seul ou les hommes seuls qui ont enseigné à droite à gauche et donné matière à l’enthousiasme des créateurs mais pas l’état. Les seuls à qui l’état a enseigné sont les énarques. Vous avez déjà vu un énarque qui était exporté ou exportable?

  • et ce n’est pas tout il aurait fallu dire aussi que Le ministère de l’Economie réclame 10 millions d’euros au géant américain pour pratiques abusives envers ses fournisseurs. enfin pour la France, Amazon est un bully, et les concurrents sont des victimes.. non Amazon innove, produit, cree des emplois aux Etats Unis et dans le monde entier.. c’est un fait.. maintenant il investit dans la pharmacie, il a bien raison, il y a eu des abus et il le sait!!! vive Amazon pour innover!!!! longue vie.. bravo..
    https://www.lesechos.fr/18/12/2017/lesechos.fr/0301037258636_bercy-assigne-amazon-en-justice.htm

  • Et avec tout ça, Macron va afficher des prélèvements obligatoires en baisse à la fin de son mandat?

  • j’aime bien….dans de grandes agglomérations ils autorisent des regroupement de commerces (Atolls) avec surement des pots de vins et autres magouilles qui augurent de juteux profits et quelques années plus tard ces mêmes décisionnaires qui pleurent parce que leurs centre villes sont déserts et que les commerces ferment les uns après les autres…..mais voilà qu’arrive Amazon, quoiqu’on en dise cette enseigne a tout, pour pas cher avec une vraie philosophie qualité et satisfaction clients , allez y’a plus qu’a les taxer pour espérer endiguer et masquer les conneries de nos élus.

  • Si Amazon n’était pas yankee, la taxation aurait-elle eu lieu ?

  • et on combat les voitures dans les centres villes…pour la planète évidemment. ».le meilleur achat est celui qu’on ne fait pas « me disait un ami écologique imaginaire…

  • Ils n’ont même plus besoin de les justifier les taxes ! Tout est prétexte…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
Des personnes debout utilisant leur smartphone
1
Sauvegarder cet article

Dans le roman Control, de PW. Singer et August Cole, l’un des protagonistes commercialise des données très chères obtenues gratuitement, comme il le dit :

« Nous en savons plus sur les Américains que leur propre gouvernement. Des capteurs dans leurs Viz Glass (des lunettes connectées). Des capteurs dans leurs médicaments contre les brûlures d’estomac. Des implants dans leurs maisons. Des implants dans leurs reins. Des puces dans leurs chats. Des puces dans leurs puces. Le tout analysant ces données au sein d’un réseau en expansion cons... Poursuivre la lecture

visage d'une personne avec du scotch sur la bouche
9
Sauvegarder cet article

Chargée comme l'haleine de l'alcoolique un lendemain de cuite mémorable, l'actualité devient difficile à suivre : il se passe trop de choses trop vite, et on a vite fait de louper une information primordiale, une de celles qui changent une vie (au moins). Par exemple, vous ne le saviez pas, vous n'en aviez assez probablement rien à carrer et vous aviez raison mais néanmoins, on apprend qu'Olivier Véran, l'actuel porte-parlote de Gouvernemaman, vient de sortir un livre résumant sa vision de la gestion de la pandémie par le gouvernement françai... Poursuivre la lecture

La plus grande menace de la Terre du Milieu n'est plus Sauron ou Morgoth, mais Jeff Bezos. 

Amazon a publié une bande-annonce pour sa nouvelle série Le Seigneur des anneaux : les anneaux de pouvoir pendant le Super Bowl, et le produit annoncé n'inspire pas trop de confiance.

La série se déroule bien avant que Frodon et la Communauté de l'Anneau traversent la Terre du Milieu et se concentre sur une toute nouvelle distribution de personnages que nous n'avons jamais vu à l'écran. Certains d'entre eux sont des créations de J... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles