Automobile : la France au bord de la révolte ?

La réduction de la limitation de vitesse à 80 km/h sur les nationales passe mal. Mais va-t-on assister à des mouvements de contestation plus amples sur tout le territoire français ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Automobile : la France au bord de la révolte ?

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 17 janvier 2018
- A +

Par Éric Verhaeghe.

Coup sur coup, le gouvernement a pris des mesures en apparence anodines, ou de second rang, qui mettent sans qu’on ne l’ait vu venir le pays en émoi. Ces mesures touchent toutes la circulation automobile. Emmanuel Macron pourrait bien le payer très cher.

La maladresse d’Édouard Philippe sur le 80 km/h

La réduction de la limitation de vitesse à 80 km/h sur les nationales passe mal. Pour plusieurs raisons simples.

La première est qu’elle donne l’occasion de nouvelles verbalisations, que les Français moyens et sans aspérités vivent comme une mesure de racket à leur encontre.

La deuxième est qu’elle ralentit les trajets domicile-travail pour beaucoup de Français qui ont choisi de devenir propriétaires loin de leur lieu de travail du fait du coût du logement.

La troisième est qu’elle constitue une mesure de restriction supplémentaire des libertés dans la vie quotidienne.

Pour justifier cette mesure, Édouard Philippe a eu la maladresse d’expliquer :

passer de 90 km/h à 80 fait perdre 3 minutes pour un trajet de 40 km

Cette phrase a rappelé aux Français le mauvais souvenir du Tokyo-Paris à 300.000 euros décidé par le Premier ministre pour gagner deux heures sur son emploi du temps. Philippe ne pouvait pas mieux marquer sa déconnexion et son arrogance pour les préoccupations des Français moyens.

La dangereuse hausse du prix du diesel

Parallèlement, le coût du carburant s’envole et prend à la gorge beaucoup de salariés français contraints à prendre leur voiture pour aller travailler. Là encore, cette question est mal perçue depuis Paris où le recours aux transports en commun est massif.

Si cette hausse du carburant n’est pas entièrement due à des décisions gouvernementales, les Français n’oublient pas que la hausse de la fiscalité du diesel est programmée depuis l’été 2017. Cette décision tombe mal…

La jacquerie menace déjà à Bordeaux

En une semaine, un groupe Facebook promettant une jacquerie à Bordeaux a déjà recueilli 20.000 adhésions ! Sous l’intitulé : « Rassemblement contre les nouvelles lois concernant l’automobile », ses adhérents se proposent de bloquer les stations service en Aquitaine.

L’engouement pour cette initiative surprend. Il n’est pas courant qu’une ville de France rassemble autant de militants en aussi peu de temps pour une cause sociétale. Cette extrême réactivité de l’opinion devrait inquiéter le gouvernement.

On voit bien que le sujet de fond qui prend la France aux tripes n’est plus la lutte des classes ou les anciens marqueurs qui ont fait les délices des syndicats. Il s’est déporté vers une remise en cause de la rupture sociologique entre le pays réel et ses élites.

Attention à la casse. Elle peut venir plus vite qu’on ne croit.

Sur le web

Voir les commentaires (37)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (37)
  • augmentation des taxes sur le diésel et par la même de tout les produits qui transitent par les transports routiers ; il n’y a pas que le plein qui va nous couter la peau des fesses…..

    • Les transports routiers ne sont pas concernés par la TIPCE, ni par la taxe carbone. Sinon, les bonnets rouges et autres seraient sortis du bois pour défendre leur droit de polluer.

      • Pour défendre leur droit à transporter les marchandises de ceux qui les offrent vers ceux qui les demandent. Personne ne pollue par plaisir, quoi qu’en pensent certains mal informés !

      • vous ne polluez pas? ah sans doute pas intentionnellement..contrairement aux autres qui le font avec délices et dans ce seul but…

        Quand on adresse la question de la pollution sérieusement on le fait en premier à résultat équivalent… et ça n’est jamais simple, on fait des choix et pose des jugements du genre cette pollution est plus acceptable que telle autre, jugement de valeur qui peut changer si les circonstances changent.

        Mais croyez vous seulement ce que vous dites; ou cherchez vous à vous sentir une personne « bien ».

        • Quand on adresse la question de la pollution scientifiquement, on commence par ranger le CO2 dans la catégorie des gaz indispensables à la vie. Pas du côté des polluants.

          • c’est sans doute une pollution..mais pas forcement une pollution néfaste pour l’humanité .

            wikipedia

            La pollution est la dégradation d’un écosystème par l’introduction, généralement humaine, de substances ou de radiations altérant de manière plus ou moins importante le fonctionnement de cet écosystème1. Par extension, le mot désigne aussi parfois les conséquences de phénomènes géologiques comme une éruption volcanique2.

            c’est bien une pollution que de brûler des fossiles… mais aussi que de faire n’importe quoi ..seul les chasseurs cueilleurs doivent être acceptables.

            • @jacques lemiere
              La pollution qui a suivi l’erruption du Krakatoa a causé bien plus de dommage que celle qui nous vivons actuellement. L’activité volcanique a conduit la Terre a se refroidir et a devenir « une boule de neige », entièrement recouverte de glace sur 3km d’épaisseur. C’est aussi la même activité volcanique, et la chaleur qu’elle dégageait, qui a brisé et fait fondre cette glace.
              Ne vous souvenez-vous pas de l’Eyjafjallajökull, ce volcan islandais qui a bloqué l’Europe en 2010 ? Voudriez-vous fermer les volcans car ils polluent ? Ou raser les forêts car elles brûlent et polluent l’air et le ciel ?

              Le passage à 80km/h nous ferait passer 290 millions d’heures en plus dans le traffic. 290 millions d’heures en plus, à polluer ainsi qu’à rejeter des gaz et des particules.

  • De toute façon, la politique en France consiste à taxer. Quel que soit le sujet, la solution est de taxer, sous couvert du bien des administrés, censés être incapables de prendre leurs responsabilités.
    Tant que les automobilistes ne se seront pas concertés pour mettre un sac poubelle sur chaque radar, nos gouvernements insisteront pour augmenter la pression fiscale sur eux.

  • Tout ce qui concerne la voiture représente pas loin de 10% du PIB. Grâce à ces montants la voiture à littéralement sauvé notre société. L’apathie des français devant le racket généralisé est incompréhensible. Des quartier entiers sombrent dans la violence et les traffics pendant que 40% des policier s’occupent de verbaliser les automobilistes.

  • En accord avec la presque totalité de l’article, je ne partage absolument pas la phrase de Éric Verhaeghe : « Si cette hausse du carburant n’est pas entièrement due à des décisions gouvernementales »… Je suis au regrets de vous dire que c’est, sans nul doute, une décision délibérée du gouvernement. En effet, étant frontalière et ayant un véhicule diesel, il était vraiment inintéressant (financièrement parlant) de s’approvisionner en carburant en Allemagne, ce qui n’est ce qui n’est absolument plus le cas aujourd’hui… bien au contraire. Que le gouvernement arrête de raconter des bobards, de se poser en « sauveur de vie » en « champion de moralité » (et le Tokyo-Paris ?) pour justifier les surtaxes des surtaxes, de réduire continuellement nos libertés et de prendre les Français pour des demeurés ! Mais il est vrai, que ceux qui ont voté « printemps »… le sont !

  • Et qui c’est l’imbécile qui va payer la hausse du diesel et de l’essence, le consommateur final, vous et moi comme d’habitude.
    Une solution n’est pas la grève des automobilistes et transporteurs, mais celle des achats sur lesquels se répercutent toutes taxes. N’achetez que le minimum nécessaire et vous verrez nos chers économistes changer de couleur passant du rouge des bien nourris au vert cadavres avancés.

    • ….Absolument…Et achetez et faites acheter étranger….De toute façon, c’est moins cher, de meilleure qualité, et avec des services efficaces

  • Que pouvons nous réellement faire, nous « pauvres » citoyens anonymes condamnés à payer, payer et encore payer toutes les décisions de nos politiques irresponsables ?

    Voter ? … déjà fait, et ça en a déjà dégagé pas mal. Mais pas assez visiblement
    Manifester ? … sera-ce vraiment utile ?
    Se révolter ? … comment ? ne sera-ce pas dangereux ?

    Depuis des décennies nos gouvernants de tous niveaux n’ont eu de cesse de mettre des entraves à la circulation routière.
    Taxes, entraves physiques (ralentisseurs, chicanes, etc.), limitations de vitesses (locales ou générales), et souvent avec des prétextes fallacieux.
    Ils passent leur temps à emmerder le monde.

    Mais ils oublient quelque chose de fondamental : pouvoir se déplacer le plus rapidement possible d’un point A à un point B est vital pour que notre société progresse.
    Et c’est d’ailleurs une liberté fondamentale…
    Vouloir à tout prix empêcher de circuler est une hérésie qui condamne la France à petit feux.
    Et qui pire encore entraîne dans sa chute toutes les force vives, ceux qui travaillent, qui veulent construire un avenir meilleur pour tous.

    Que faire ?

      • Encore faudrait-il qu’il y ait un candidat qui ait des mesures sensées dans son programme. Ce sont d’abord les médias qu’il faut circonvenir.

        • Là pour le coup, le candidat qui a été élu avait – il me semble – dit pendant sa campagne qu’il était opposé à la baisse à 80km/h.

          Va-t-il recadrer son premier ministre ?

      • Il y a mieux que le vote: comme l’ont déjà évoqué certains sur ce forum, n’achetez que des produits étrangers,souvent moins chers et de meilleure qualité; surtout les gros achats voitures par exemple, cela créera la faillite d’un des secteurs économiques les plus en vue en France; quelques milliers/ons de travailleurs au chomage en plus et peut etre a la clef,enfin,une vraie révolte contre cette mafia dirigeante qui ne cesse de gaspiller notre pognon . Allez , les jeunes: formez vos bataillons; Vous n’avez qu’a y gagner tant votre avenir est sombre avec ces voyoux au pouvoir

      • Sincèrement , à l’heure actuelle voter est aussi utile que de pisser dans un violon .
        Nos candidats sont tous sortirent de la secte qui s’appelle ENA .
        Oui celle où on apprend à taxer et à mordre la main qui les nourrit.

      • @Pemba

        Actuellement en Socialie, quand vous votez (même blanc), vous vous rendez complices car vous donnez votre accord tacite aux fonctionnement et décisions de l’état même si vous ne les approuvez pas.

  • A quoi servent les taxes sur les carburants ? Su les assurances automobiles etc….
    Et bientôt plus de PV .. qui ne pa. pas pour l’entretien ou l’amélioration des routes des routes .. Ras le bol de ces énarques et leurs complices élus qui remplissent leurs poches

  • Si seulement ça pouvait être la goutte d’eau qui fera déborder le vase et remettre à leur place ceux qui confisque le pouvoir!

  • On va aussi avoir un péage pour entrer dans les villes, c’est imparable!

  • @Mic0741 Vous oubliez les véhicules banalisés équipés de radars miniaturisés et mis en oeuvre par des sociétés privées. Personne n’en parle plus, quel est l’état du dossier ?

  • Les manifestations d’automobilistes en colère n’ont que trop attendu. Jusqu’à présent, on pouvait penser que le Général avait raison : les Français sont des veaux. Pourvu que ça change, tant cette avalanche de mesures imbéciles commence à bien faire. Prochaines annonces : des péages urbains ?
    Macron s’était prononcé contre le 80 km/h quand il était candidat. L’automobiliste peut donc avoir la certitude d’avoir été en outre cocufié.

  • La prochaine étape sera sûrement la vitesse réduite à 110 km/h sur autoroute et 100 km/h sur voie rapide ; les jeunes conducteurs n’auront plus besoin d’aposer le « A » sur la voiture.

    • Les jeunes conducteurs devront toujours rouler moins vite que les autres, il faut les habituer jeunes à se faire tamponner par l’arrière.

  • Même si ça ne rapportait rien, comment un ministre peut-il résister à prendre une mesure quand elle lui permet d’accuser gratuitement ses opposants de vouloir la mort de X personnes par an ?

  • Je propose un boycott de tout déplacement en voiture non indispensable pendant un mois : plus de sortie cinéma, resto, week-end, shopping, etc… L’essence est trop taxée, et les amendes tombent trop facilement.
    Une « grève » de la route provoquerait une baisse de la consommation importante, et donc des taxes afférentes. Et pour moi qui vit en ville et utilise peu ma voiture, je peux ajouter une grève de la consommation pendant un mois.
    Il faut prendre le gouvernement par les mêmes armes que lui.

  • 80 km encore trop vite pour les voitures …… n’oubliez pas les camions qui livrent la grande distribution et les quelques usines de production qui existent encore dans le pays .les chauffeurs seront absents plus longtemps du domicile

  • quelle rigolade : la France au bord de la révolte .Quel rêve .mais non c’est impossible que la France se réveille . plus personne n’a des c……s. Tous les jeunes de cette époque se fait berner par les dires de notre gouvernement . Du bla bla et tout le monde tombe dans le piège .la nouvelle génération ne bougera pas trop de crédit en cours la peur de ne plus trouver de travail si on revendique .vous verrez ,ce sera comme la loi el komri tous les citoyens ont fermé leur g….e et ce continuera avec ce qui va venir parce que ce n’est pas fini

  • c’est l’augmentation des carburants qui m’a le plus agacée. Je ne suis pas parisienne, et pour me rendre de mon domicile à mon travail je n’ai pas le choix, aucun transport en commun disponible je dois prendre mon véhicule, comme beaucoup de français (eh oui, nous n’habitons pas tous dans une grande métropole…). Ne pas respecter la limitation de vitesse est un choix, avec le risque d’accident ou de PV assorti, le passage à la pompe lui est une obligation, et je me sens prise en otage par le gouvernement.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Victorieuse à la présidentielle mais fortement contestée après les élections législatives, la Macronie va devoir transiger, négocier et réinvestir le champ parlementaire. Et ce n’est pas vraiment dans ses habitudes.

Le triomphe d’Emmanuel Macron en 2017 est aussi le triomphe de l’hyperprésidentialisation du régime. Porté en triomphe par les médias et bénéficiant d’une confortable majorité à l’Assemblée, le nouveau président peut s’imaginer Jupiter. Il s’entoure de technocrates chargés d’appliquer à la lettre ses consignes et exige l’ob... Poursuivre la lecture

casier Législatives coute
0
Sauvegarder cet article

Ce n’est pas Macron, aujourd’hui, c’est la démocratie qui est en marche. Depuis l’heureuse surprise du deuxième tour de l’élection législative, nous retrouvons enfin un équilibre des pouvoirs tel que l’avait défendu Montesquieu dans L’Esprit des lois.

C'est une expérience éternelle que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser, et pour qu'on ne puisse abuser du pouvoir, il faut que, par la disposition des choses, le pouvoir arrête le pouvoir.

C’est chose faite depuis le 19 juin.

Malgré la position privilégiée que ... Poursuivre la lecture

53,7 % de Français ont refusé de participer au second tour des législatives. Le message est on ne peut plus clair et limpide : 53,7 % des Français ne s’intéressent pas à la désignation du pouvoir.

On pouvait donc penser que le message soit entendu, que le pouvoir fasse preuve d’humilité, réfléchisse, se remette en question… Que nenni ! À peine le chiffre a-t-il été constaté qu’aussitôt, la fureur politicienne a repris le haut de l’affiche.

Il vient pourtant de se prendre une sacré claque, le « en même temps », le « dire une chos... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles