L’écologie, premier lobby de France

N’en déplaise à ses membres, qui considèrent et affirment à tout va qu’ils sont attaqués par tous les lobbys de la Terre, le premier lobby de France est très probablement… celui des écologistes.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’écologie, premier lobby de France

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 28 novembre 2017
- A +

Par Yves Buchsenschutz.
Un article d’Emploi 2017

La COP 23 se termine et les écolos vont se plaindre, comme chaque fois, de ne pas avoir été écoutés ! Et pourtant, jamais une telle masse de moyens n’a probablement été dépensée pour une cause certes intéressante mais qui vire insensiblement à une religion conquérante appuyée sur un message apocalyptique et un clergé militant.

Le lobbying est une stratégie menée par une entreprise ou un groupe de pression (appelé lobby) cherchant à défendre ses propres intérêts auprès des décideurs, principalement politiques. Son action est souvent discrète et indirecte. Elle s’appuie sur une bonne connaissance des circuits décisionnels et sur la constitution de vastes réseaux. En exerçant une pression et en jouant de leur influence sur les décideurs, les lobbyistes visent ainsi à influencer la mise en place de nouvelles législations qui leur sont favorables.

Le lobbying est une activité encore peu courante en France, où elle est soumise depuis 2009 à des règles d’encadrement visant notamment à la publication des noms des clients de lobbyistes. En revanche, elle est très prisée aux États-Unis où les entreprises s’attachent de plus en plus souvent les services d’un lobbyiste professionnel. Elle est également fréquente à Bruxelles puisque plus de 15.000 lobbyistes sont présents auprès de la Commission européenne.

N’en déplaise à ses membres, qui considèrent et affirment à tout va qu’ils sont attaqués par tous les lobbys de la Terre, le premier lobby de France est très probablement… celui des écologistes. Quel groupe de pression peut en effet se targuer d’avoir simultanément :

Un ministère avec un ministre, figure de proue et spécialiste du groupe de pression écologique. Pour mémoire, l’Industrie, en France, n’a jamais vraiment réussi à avoir la même chose !

Un parti politique, Europe Écologie Les Verts, certes malmené, mais existant et influent, en particulier par les voies – détournées – du lobbying car on ne peut pas dire en France qu’il s’est réellement imposé aux élections. (3,25% des voix et 4 élus sur 577 aux dernières législatives) ;

• La réalisation et le financement de deux grands-messes en moins de dix ans destinées à verdir en profondeur notre pays : le Grenelle de l’environnement en 2007 et la Conférence de Paris en 2015 (COP 21, 20.000 délégués !). Cela recommence avec la COP 23 en Allemagne ces jours-ci ;

• Un lobby mondial sur le réchauffement climatique d’origine humaine auprès de l’ONU : le GIEC. Il en existe au moins un autre qui prétend que ces désordres climatiques ont d’autres origines, en particulier l’activité solaire. Mais il est beaucoup moins efficace ! et peu connu ;

• Une loi de transition énergétique datant de 2015 engageant notre pays dans un virage à 180° de notre politique d’approvisionnement d’ici 2030 ou 2050. Elle implique au passage la passation par pertes et profits de la filière nucléaire, par sa mise à la casse industrielle anticipée, alors même que c’est la seule solution efficace constatée actuelle contre l’émission de CO2. Pour rappel, la filière nucléaire n’a quasiment provoqué aucune mort d’hommes en France quand le charbon en a causé des milliers ; l’Allemagne qui exerce une pression très forte sur la fermeture par la France de la centrale de Fessenheim nous expédie tous les jours les particules fines et le CO2 de ses centrales « d’appoint » fonctionnant au lignite ! C’est nous qui devrions exiger le remplacement des centrales à « charbon » allemandes ;

• Encore mieux : nous sommes inondés chaque jour de publicités mensongères expliquant que l’électricité est devenue la seule solution énergétique, universelle et même quasi gratuite ! Et pourtant, remplacer des voitures par des vélos électriques est tout sauf gratuit même en matière de consommation d’énergie ;

• Des volets budgétaires annuels consacrés spécialement au verdissement de notre pays, sans compter les charges masquées assumées par EDF et refacturées au consommateur, si l’on prend simplement la peine de lire le détail de sa facture ;

• Pour information comparative, le verdissement antinucléaire de l’énergie allemande, décidé en catastrophe, coûte plus de 25 milliards d’euros par an et fait de ce pays le premier émetteur de CO² d’Europe ;

• Des manifestations à répétition remettant en cause le fonctionnement démocratique de notre pays et allant jusqu’à entraîner des morts, comme au Lac de Sivens ou à Notre-Dame des Landes. Il suffit d’écouter monsieur Mélenchon pour comprendre les conséquences de ce type d’exemple : 18% de personnes dans la rue (?) représentent désormais la majorité du pays !

• Les cantines, les produits et les magasins « bio » de toute sorte. Les voitures, les immeubles, les radiateurs, etc., … verts ;

• Des ONG à n’en plus finir : le WWF, Terre Solidaire, Amis de la Terre, France Nature Environnement, la SPA, Greenpeace, etc. ;

• Une masse absolument colossale de subventions diverses depuis la défiscalisation du simple don du citoyen jusqu’aux affectations de fonds par les communes, les régions, etc. Par comparaison, les moyens de Monsanto, certes significatifs, sont une goutte d’eau !

• J’arrête la liste car on n’en finirait pas !

Une nouvelle religion

On note ainsi la création, ex nihilo, de ce qu’il faut bien appeler une nouvelle religion, si ce n’est une secte. Quand la foi supplante délibérément le jugement scientifique, on ne doit pas en être loin. Nous attendons avec émoi le moment où son conflit avec la laïcité éclatera au grand jour. Les conséquences pourraient être dévastatrices.

NB : un ministre, grand prêtre de cette religion, vient de redescendre sur Terre et a eu le courage de confronter objectivement la réalité à l’idéologie et d’en annoncer les conséquences « urbi et orbi » : la loi sur la transition énergétique de 2015 est un rêve éveillé absurde et ne pourra se concrétiser que plus lentement et probablement assez différemment. Merci à lui.

Sur le web

Voir les commentaires (11)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (11)
  • Zaruk a un peut analysé les lobbyistes autour du glyphosate à Bruxelels
    et c’est une 50aine d’activistes, mais bien placé, comme Foucart au monde, Portier et son patron à l’IARC

    http://seppi.over-blog.com/2017/11/le-glyphosate-a-l-age-du-stupide.html

    Il faudrait s’organiser, mais la police politique veille sous la forme d’agence de moralisation genre CEO, qui laisse passe ses propres lobbysistes au détriment ds opposants.

    c’est écoeurant, et d’une certaine manière ca me fait penser à l’arabie saoudite, et pas mal de pays du maghreb, qui a interdit toute opposition, sauf les religieux..

    personne n’est parfait, mais quand il y a plusieurs lobbies, au moins il y a débat, les raguments fusent et peuvent êter comparés par des innocents bien informés (malgré la désinformation, qui est heureusement attaquée).

    mais si comme actuellement, un seul lobby a accès au média et traite de « vendu » toute opposition, la décridibilise « ad hominem », que faire…

    c’est comme si tout opposant à un leader religieux était traité d’apostat et de mécréant, et exécuté immédiatement.

    sincèrement, j’ai peur… cette épisode glyphosate, après OGM, néonic,nucléaire, schistes, est terrifiant.

    plsu de doute, la science est impuissante à convaincre. c’est le boulevard vers la dictature.

    je panique, et je ne sait pas quoi faire, ils sont trop puissants.

    • je panique, et je ne sait pas quoi faire, ils sont trop puissants.

      Ils ont fait un excellent travail de sape depuis des décennies. La panique n’aide pas, mais il est encore possible de s’en sortir. Il y a des associations, des mouvements, des lueurs dans la nuit de l’âge du stupide. Seppi et Zaruk sont de bons points de repère. Il y a aussi l’AFIS qui est une bonne ressource francophone.

  • Oui, le lobby écolo est extrêmement puissant.
    Une génération a été bien conditionnée par l’enseignement: faite un tour dans les « Grandes Ecoles » d’agronomie française, c’est effarant.
    Regardez la une de Libé sur le glyphosate: la décision européenne a forcément été dictée par la manipulation géante de Monsanto sur les scientifique du monde entier! Incroyable de sortir des bobards pareils.
    Quand on parle des fake news, chères à D.Trump, nous n’avons manifestement pas de leçons à leur donner.

    • Libé est un torchon politiquement correct d’extrême gauche qui désinforme à longueur de page. Et qui n’hésite devant aucune outrance grotesque!

  • Il y a des années que j’alerte en disant que les écologistes sont des charlatans et des escrocs, vu leur ignorance en ce qui concerne l’écologie et la science, leur manque total de réflexion et de raison! Ils sont bornés comme les ânes qu’ils sont!

  • Trois petites remarques:
    – on parle à tort d’écologie pour désigner l’idéologie écologiste, il faut en réalité parler d’écologisme, les promoteurs de cette idéologie sont des écologistes et non des écologues, ils travestissent ou ignorent délibérément les constats découlant des véritables études écologiques qui ne vont pas dans le sens de leur idéologie, par exemple le fait que les éoliennes tuent des oiseaux ou chauve-souris appartenant à des espèces protégées,
    – le mot « quasiment » est de trop est dans la phrase « la filière nucléaire n’a quasiment provoqué aucune mort d’hommes en France »
    – c’est l’ONU qui est le véritable lobby climatique plutôt que le Giec, ce dernier n’est que son « bras armé » qu’il manie à sa guise en nommant à sa tête des personnes dévouées à « la cause » pour établir des rapports pseudo-scientifiques pour « prouver » l’impact anthropique sur le climat

    • « par exemple le fait que les éoliennes tuent des oiseaux »
      Ah la la !…
      Vous savez quel est le premier tueur des oiseaux ? Le chat.
      Le second : la paroi vitrée de nos logements et bureaux.
      L’éolienne arrive bonne dernière, loin derrière.
      Par ailleurs, sachez que l’implantation d’un parc éolien se fait après avis de l’Etat qui tient compte des couloirs des oiseaux migrateurs, de la présence de chiroptères ou d’espèces protégées, comme l’aigle de Bonelli.

  • Oui les écolos ont organisé un lobby

    • Depuis plus de 5 ans je manifeste, en tant qu’ancien scientifique, ma désapprobation au sujet du changement climatique, de la supposée dangerosité de l’énergie nucléaire (j’ai été consultant auprès d’EDF durant trois ans dans ce domaine), des pesticides et de leur innocuité comme celle des OGMs en général (j’ai travaillé durant 13 années sur les plantes, les pesticides et la transgénèse végétale dans un laboratoire privé spécialisé dans ce domaine) et, je le répète, en tant que scientifique titulaire de deux doctorats – de chimie et de biologie – je peux affirmer que je sais de quoi je parle et je peux prendre en défaut n’importe quel écologiste. C’est ce que je ne cesse de faire sur mon blog totalement gratuit pour préserver ma liberté d’expression. Allez lire les quelques trois cent articles qui dénoncent l’imposture des écologistes, de l’IPCC (GIEC), des lobbys opposés à Monsanto ou à Bayer, de Greenpeace, une organisation terroriste dans tous les sens du terme. Contrepoints reprend parfois mes articles et je déplore que ce ne soit pas plus souvent car j’ai définitivement adopté une attitude agressive à l’encontre du lobby écologiste et tant que j’aurai une liberté de parole sur internet je continuerai à protester contre l’Eglise de Scientologie écologiste ! URL : http://jacqueshenry.wordpress.com

  • Il y a une erreur dans le titre de cet article : il devait s’intituler  » l’écologie, premier hobby de la France « 

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Quand il a prononcé devant quelques rares partisans son discours de Marseille, on pouvait supposer qu’Emmanuel Macron se laissait aller à une « grosse blague », comme on dit précisément à Marseille. La démesure de son propos était excusable car il devait infléchir son discours vers la gauche puisque la cité phocéenne était entièrement acquise à Mélenchon. D’ailleurs les critiques ont relevé que l’expression « planification écologique » était de Mélenchon lui-même !

Mais les choses se sont aggravées et il semblerait que le grand projet ... Poursuivre la lecture

L’échec d’une institution – entreprise, État, organisation, parti politique – a généralement de nombreuses causes, mais la principale d’entre elles est souvent l’enfermement dans des modèles mentaux contre-productifs. Le récent échec des écologistes à l’élection présidentielle en est un bon exemple, dont d’utiles leçons peuvent être tirées au-delà du seul champ politique.

Même s’il était finalement attendu, le score de 4,63 % obtenu par son candidat Yannick Jadot représente une cruelle déception pour le camp écologiste. Mais il est sur... Poursuivre la lecture

Ah les seventies ! L’ORTF, Le Petit Rapporteur, les reportages de Daniel Prévost dans le village de Montcuq et les batailles de boudin blanc ! Ce ne sont sans doute que des ouï-dire pour les plus jeunes, mais le parfum de l’impertinence ne s’est pas totalement évaporé.

Peut-être que quelques-uns se souviennent encore de cette interview d’un grand chef étoilé qui, à la question posée par un des joyeux compères de l'émission de Jacques Martin et Stéphane Collaro : « pourquoi les grands chefs sont tous des hommes, alors qu’à la maison, ce... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles