Olympiades des métiers : la France sur le podium

L’apprentissage et les métiers manuels ne sont pas une voie de garage. Pour s’en convaincre, et surtout pour en convaincre les jeunes et leurs parents, il fallait se rendre à Abu-Dhabi cette semaine.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Olympiades des métiers : la France sur le podium

Publié le 28 octobre 2017
- A +

Par Gilles Rigourex.
Un article d’Emploi 2017

46 pays et 1.128 compétiteurs se sont donnés rendez-vous à Abu-Dhabi du 14 au 19 octobre pour les Olympiades des métiers (WorldSkills). La France y était représentée par 33 garçons et filles engagés dans autant de métiers, de l’art floral à la technologie automobile, de l’administration des systèmes informatiques à la pâtisserie-confiserie.

Elle était la 10ème délégation en nombre, derrière la Russie (51), le Brésil (49), la Chine (47), la Corée et Taipeh (42), le Japon (40), mais aussi derrière l’Allemagne (37) et la Suisse (36), les deux champions européens de l’apprentissage, et même l’Autriche (36).

Mais la valeur n’est pas dans le nombre, elle est dans la qualité. Les Français l’ont brillamment montré en terminant 4èmes de la compétition par le nombre moyen de points obtenus par compétiteur, derrière la Corée 1ère, la Chine 2ème, et la Suisse 3ème.

12 médailles françaises

Au total, elle ramène 12 médailles : 5 en or, 3 en argent et 4 en bronze. Auxquelles s’ajoutent 15 « médailles d’excellence » attribuées aux artistes, car ils sont tous de grands artistes, ayant dépassé un certain score et démontré ainsi tout leur talent.

Mettons à l’honneur les médaillés d’or, les vrais champions du monde de leur discipline :

Le Réunionnais Damien Besson en boulangerie ;
Le Vosgien Anthony Chatelain en menuiserie ;
Le Tourangeau Jérémy Kootz en imprimerie ;
Le Caennais Mathieu Léger en coiffure ;
Le Blésois Alexis Guimont en plâtrerie.

Tous méritent d’être cités, mais le mieux est que vous alliez vous-mêmes directement sur le site https://worldskillsabudhabi2017.com. Vous y trouverez tous les résultats, les galeries photos. Ou sur le site de WorldSkills France http://www.worldskills-france.org pour tout savoir sur la préparation de l’équipe de France, digne des préparations olympiques, des semaines et des mois avant la compétition, et pour visionner la vidéo faite pendant la compétition. Elle devrait être projetée dans tous les collèges et tous les lycées d’enseignement général de France, dans toutes les sections.

Désengorger les universités

Peut-être cela contribuerait-il plus efficacement à désengorger les entrées dans les universités que toutes les réformes de l’APB (Admission Post-Bac) et autres pré-requis et sélections qui font polémique.

Plusieurs milliers de jeunes n’ont pu être admis cette année à l’université en STAPS (Sciences et Techniques des Activités Sportives et Physiques) aux débouchés totalement incertains, alors que l’on manque cruellement de maçons, de cuisiniers, d’ébénistes, d’administrateurs en réseaux informatiques, de peintres en décoration, d’esthéticiens, etc.

Toutes les réformes de l’apprentissage, nécessaires, ne serviront à rien si les jeunes, trop souvent mal influencés par leurs parents, n’ont pas l’envie de s’y engager et de s’y épanouir. Ils ont besoin de s’identifier à des héros. Ils existent. Qu’attendent les médias pour les inviter sur leurs plateaux ou pour les mettre à la Une ?

Sur le web

Voir les commentaires (7)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (7)
  • Bonjour,
    Et encore 1000 autres preuves par le Prix £iliane Bettencourt / Comité Colbert,  »£’Intelligence de la Main ».
    (((((mais, hélas!!! aujourd’hui, ce sont les Chinois qui produisent la célèbre Dentelle de Calais…..)))))

  • Beaucoup d’hypocrisie, je serais curieux de savoir combien d’auteurs ou lecteurs de Contrepoints sont réellement prêts à encourager leurs enfants d’aller dans cette voie.

    • aux Etats Unis c’est une concurrence accrue et incertaine. ne soyons pas hypocrites, vous avez raison, je ne pense qu’un banquier va encourager son fils à devenir artisan, boulanger… je ne savais pas qu’il manquait des cuisiniers ou des estheticiens.

  • apres 4 guerres 14/18..39/45 ..indochine..algerie..des familles anéantie. .les parents voulaient que leurs enfants fassent des études. ..aient une meilleure vie …doit-on leurs reprocher. …???
    maintenant la PASSION du tavail a disparait…peu a peu…les gens bossent pour un CHEQUE â la fin du mois. ..
    quand des IMBECILES taxe les RETRAITE de la hausse de la GSG demandant un effort pour les actif pour leur augmenter le pouvoir d’achat???
    ils oublient que les gens travailler 60 heures par semaines…

    • @ Lou fabe
      Il n’y a pas de « loi », que des individus capables de trouver la voie qui leur convient: celui qui trouve son « bonheur » (ce qui n’est pas équivalent d’une paresse, au contraire!) dans son travail puis qui veut creuser pour se perfectionner, augmenter son expertise, améliorer ses connaissances et ses propres trouvailles et découvertes, faire plus vite, plus facilement, mais aussi parfaitement!

      Celui-là (ou celle-là: la vision d’une femme, différente, peut être très enrichissante!) peut trouver son bonheur mais aussi sa créativité ou son ascencion sociale en payant ses employés mais aussi en leur donnant les solutions du problème en cause, en expert, au nom de son expérience, donc un « patron » mais aussi un « compagnon »!. Bien que professionnellement, essentiellement « intello », mon admiration est sans borne pour les professionnels « manuels » ou « physiques », tous capables de m’apprendre plus!

  • mykilus ..vous avez bien résumé. .merci d’e vos commentaires et d’autres ceux qui permet d’approfondir là réflexion.. .et là connaissance !!!

  • Dommage qu’il n’y ait aucune femme médaille d’or

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Kerry McDonald.

 

L'innovation disruptive commence généralement en marge, avec quelques utilisateurs intrépides qui adoptent un nouveau produit ou service. Soutenue par les nouvelles technologies, une innovation de rupture touche le grand public lorsqu'il est prouvé que sa qualité est aussi bonne, voire meilleure, que celle des modèles plus établis.

Selon l'auteur et investisseur Michael Horn, un exemple classique d'innovation disruptive est Airbnb, qui a commencé en marge de la société en tant qu'outil pour dorm... Poursuivre la lecture

parcoursup
1
Sauvegarder cet article

Par Jean-Baptiste Noé.

Nous l’évoquions dès novembre, au moment où la réforme Parcoursup a été annoncée, le risque de crash était majeur. Il fut moins important que ce que beaucoup craignaient, mais bien là. Dès 18 heures, au moment de l’ouverture de la plateforme, les lycéens se sont rués pour voir leurs résultats, provoquant un bug du site puis le bug des sites de débordement. La normale est revenue dans la soirée.

Seule la moitié des lycéens a eu des réponses positives, contre plus des trois quarts avec l’ancien système, APB.... Poursuivre la lecture

Par Charles Boyer.

Mercredi 28 avril se déroule le premier des deux matchs de la demi-finale de Ligue des Champions entre Manchester City et le Paris Saint-Germain. Au-delà du football, cela participe de l'intense rivalité entre deux dynasties du Golfe arabique, les Nahyan à la tête d'Abou Dhabi et les Thani, au pouvoir à Doha, au Qatar.

Les tensions se sont calmées depuis quelques mois mais elles étaient au plus haut pendant plus de trois ans, depuis juin 2017 : les Émirats Arabes Unis, pays dont Abou Dhabi représente les trois... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles