L’acteur James Woods, troll de Hillary Clinton sur Twitter

Fort de ses 359 000 abonnés, l’acteur-entrepreneur James Woods a fait de l’ex-secrétaire d’État Hillary Clinton sa principale cible sur Twitter.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’acteur James Woods, troll de Hillary Clinton sur Twitter

Publié le 6 mai 2016
- A +

Par Daniel Girard, depuis Boston.

L'acteur américain James Woods
By: Lwp KommunikációCC BY 2.0

Il s’est distingué dans le film Il était une fois en Amérique de Sergio Leone et dans Salvador d’Oliver Stone. L’acteur américain James Woods fait flèche de tout bois. Selon le magazine People with Money, James Woods aurait été l’acteur le mieux payé au monde en 2016. Il aurait amassé, entre avril 2015 et avril 2016, la colossale somme de 46 millions d’euros.

Outre son travail professionnel, James Woods doit sa fortune à ses placements boursiers, son patrimoine immobilier et son contrat publicitaire avec les cosmétiques Cover Girl. Sa fortune personnelle est évaluée à 145 millions d’euros. Mais l’acteur-entrepreneur ne se démarque pas de ses collègues que par son butin. Très conservateur, il est particulièrement actif sur Twitter où il compte 359 000 abonnés. Ses cibles favorites ? Les progressistes, l’État fédéral dépensier et, de plus en plus, la candidate à l’investiture démocrate, Hillary Clinton, qu’il avait commencé à cibler en 2014 dans la foulée de l’enquête sur l’attentat meurtrier de Benghazi.


Alors que la course Clinton/Sanders s’intensifie, James Woods ne manque pas une occasion de souligner les zones d’ombres des années durant lesquelles Hillary Clinton fut secrétaire d’État. Le Tweet, par exemple de cette Une du New York Post qui fait référence à un ouvrage soulignant comment l’ex-président Bill Clinton a pu profiter du rôle international de sa femme pour récolter des millions dans la fondation familiale des Clinton.

Ce livre arrive en librairie au moment où l’enquête du FBI sur l’utilisation d’une messagerie privée et non sécurisée par Hillary Clinton quand elle était secrétaire d’État jette de l’ombre sur sa candidature. « Faudra-t-il attendre un ordre de la cour pour avoir accès aux documents qu’il est difficile d’obtenir de Hillary Clinton ? Qu’a-t-elle à cacher ? », se demande Kimberley Strassel dans le Wall Street Journal.


Mercredi, le juge Emmet G. Sullivan a spécifié que Hillary Clinton pourrait être appelée à témoigner sous serment dans l’enquête visant à déterminer si elle a, ou non, utilisé cette messagerie privée alors qu’elle était en fonction.

James Woods n’a pas tardé à recommander à Hillary Clinton de se retirer de la course à l’investiture, compte tenu qu’elle sera probablement inculpée avant la convention démocrate, dit-il.


Nul doute que la fin de course entre Hillary Clinton et Bernie Sanders et la lutte qui s’amorce avec le candidat républicain présumé Donald Trump vont fournir à James Woods plein de matériel pour alimenter ses activités sur Twitter.

Voir les commentaires (11)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (11)
  • Quand je vois le « choix » que vont avoir les américains pour leurs élections, je me demande vraiment s’ils vont croire longtemps encore en la démocratie… Mais qu’est ce qui peut bien leur passer par la tête pour désigner gens comme Clinton ou Trump a de pareilles fonctions? Sérieusement, ça me dépasse.

    • Vous préférez le socialo Sanders, l’illuminé ultra religieux Cruz ou Jeb, frère de deubeulyou ? Et vous avez vu en France : un repris de justice de 75 balais reformaté par les lobbys US est en passe de gagner la prochaine présidentielle …

      • J’ai pas dit que je préférais les autres. Strawman… On peut s’insurger de la médiocrité de certaines personalités politiques sans pour autant faire le jeu des autres.
        J’aime pas Jupé , mais votre « reformaté par les lobbys US » me fait pitié pour votre pauvre intellect…

    • il y a avait 16 candidats dans la primaire républicaine. Vous en auriez voulu 32 ?

      • Dans le tas il y avait Rand Paul qui, sans être de la même stature que son père, était une alternative bien plus raisonnable.

  • Des enquêteurs ont commencé à interroger des assistants de Hillary Clinton.
    http://www.cnn.com/2016/05/05/politics/fbi-interviews-huma-abedin-clinton-aide/index.html

  • Quand je vois le « choix » que vont avoir les français pour leurs élections, je me demande vraiment s’ils vont croire longtemps encore en la démocratie… Mais qu’est ce qui peut bien leur passer par la tête pour désigner gens comme sarlozy ou hollande a de pareilles fonctions? Sérieusement, ça me dépasse.

    • @Gal: Effectivement ma prose s’adapte aussi à la France, à l’Italie, à la Belgique, et probablement à d’autres pays dont j’ignore le paysage politique. Je tiens tout de même à faire remarquer que moi, j’avais des majuscules aux noms propres…

    • « les français pour leurs élections, je me demande vraiment s’ils vont croire longtemps encore en la démocratie… »
      Mais la démocratie n’existe pas en France, il faut lire et sortir!
      Comme le dit Olivier Berruyer:
      A mon sens, on ne peut pas se targuer du nom de “Démocratie” si on n’a pas, à tout le moins :

      un système médiatique pluraliste, pour que les citoyens puissent avoir gratuitement et simplement une information réellement diversifiée ;
      un référendum d’initiative populaire à la Suisse ;
      un système à base proportionnelle, avec sans doute une prime majoritaire.

      • Comment ça « information gratuite »? Qui paie commande.
        Alors, le seul moyen, c’est le marché. Le canard (enchainé ) plaît, il passe les 100ans sans subventionnement.
        L’Huma, et autres ne vivant que d’argent public, pas de lectorat, qu’ils crèvent!

  • Et, en ce samedi 7 mai, l’acteur continue de dénoncer Clinton par ce Tweet des révélations exclusives de NBC !
    https://twitter.com/RealJamesWoods/status/728604830738960386

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Sale temps pour les entreprises de la tech.

Amazon, Meta (maison-mère de Facebook) et Twitter licencient en masse. Après la difficile semaine de Meta, qui a vu sa capitalisation boursière chuter considérablement, c’est Twitter qui s’est retrouvé dans le feu de l’actualité après son rachat par Elon Musk. Les deux remettent sur le tapis la question jamais résolue du leadership d’une entreprise. Musk est-il le vilain dirigeant décrit dans la presse, un entrepreneur autoritaire à l’ego surdimensionné qui est en train de détruire Twitter ? ... Poursuivre la lecture

elon musk
3
Sauvegarder cet article

En affichant son attachement à la liberté d’expression, Elon Musk a réveillé tous les censeurs progressistes et les régulateurs étatistes ou para-étatistes qui estiment que les médias doivent demeurer leur chasse gardée, préservée d’un grand public toujours perçu comme une menace.

Depuis le rachat chaotique de Twitter, régulateurs, politiciens et influenceurs se bousculent dans les médias pour mettre en garde contre le « dangereux libertarien » Elon Musk qui menace l’ordre moral numérique des élites progressistes.

 

Les... Poursuivre la lecture

Par Elizabeth Nolan Brown Un article de Reason

"L'oiseau est libéré." Le rachat de Twitter par Elon Musk est désormais officiel, et le PDG de Tesla et homme le plus riche du monde a déjà commencé à apporter des changements. Musk aurait licencié certains des principaux cadres de l'entreprise de médias sociaux.

Le New York Times rapporte :

"Jeudi soir, M. Musk a conclu son accord de 44 milliards de dollars pour acheter le service de médias sociaux. Il a également commencé à faire le ménage, avec au moins quatre cadres supér... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles