SNCF : EPIC fail

SNCF TGV (Crédits : Renaud Chodkowski, licence Creative Commons)

Avec un actif tangible négatif de quasiment 10 milliards d’euros, les comptes de la SNCF ne sont pas bons.

Par Jean-Pierre Chevallier

SNCF TGV (Crédits : Renaud Chodkowski, licence Creative Commons)
SNCF TGV (Crédits : Renaud Chodkowski, licence Creative Commons)

L’EPIC SNCF, c’est-à-dire l’entité qui englobe tout ce qui correspond à ce qu’on appelait jadis la SNCF, vient enfin de publier ses comptes qui font apparaître un actif tangible négatif de quasiment 10 milliards d’euros (9,971 milliards plus précisément), soit 7,402 de capitaux propres négatifs plus 2,571 d’écarts d’acquisition.

Document 1 :

Les dotations en capital de l’État qui étaient de 14,7 milliards d’euros ont donc déraillé et il faut que l’État rajoute une bonne grosse douzaine de milliards pour sauver ce service public que le monde entier nous envie.

Bien entendu, les 66,4 milliards d’euros de dettes à long terme sont en rab.

Même sans ces dépréciations d’actifs, le résultat net aurait été quasiment à zéro pour 31 milliards d’euros de chiffre d’affaires,

Document 2 :

Bravo les artistes !

Il ne reste plus qu’à augmenter le déficit de l’État d’une grosse bonne douzaine de milliards d’euros supplémentaires pour apurer ces comptes, avec l’aide de la Société Générale ?

Cliquer ici pour voir le rapport financier de la SNCF

Sur le web