Marion Maréchal-Le Pen n’a rien compris à la notion d’État-nounou

Marion Maréchal-Le Pen souhaite-elle vraiment moins d’État ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Marion Maréchal-Le Pen (Crédits : Rémi Noyon, licence CC-BY 2.0), via Flickr.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Marion Maréchal-Le Pen n’a rien compris à la notion d’État-nounou

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 8 octobre 2015
- A +

Par Le Parisien Libéral.

Marion Maréchal-Le Pen (Crédits :  Rémi Noyon, <a href="https://creativecommons.org/licenses/by/2.0/" target="_blank">licence CC-BY 2.0</a>), via <a href="https://www.flickr.com/photos/remijdn/7103902737" target="_blank">Flickr</a>.
Marion Maréchal-Le Pen (Crédits : Rémi Noyon, licence CC-BY 2.0), via Flickr.

Quelle surprise de lire dans Le Parisien le résumé d’une intervention de Marion Maréchal-Le Pen (Front National). Ça partait bien : elle explique qu’elle veut moins d’État-nounou, plus d’État régalien. Ces idées, « moins d’État-nounou » et plus « d’État régalien », les libéraux ne les renieraient pas. En effet, un des problèmes de notre pays, c’est qu’on a un État qui s’occupe de tout – de la couleur des gommes à la largeur des allées des hypermarchés, la liste est longue… – sauf de l’essentiel : une police qui protège les citoyens sans abus d’autorité, une justice rapide et séparée du politique, une armée aux missions claires et aux moyens avérés et une diplomatie efficace.

Mais ensuite, la députée FN nous explique qu’il « faut garder une grande compagnie aérienne publique », qu’Air France est « un patrimoine » et que « l’État français est actionnaire d’Air France mais il n’a pas joué son rôle d’État stratège ». Il parait même qu’« on abandonne clairement une entreprise qui pourrait être bénéficiaire » – des propos quasi similaires de ceux d’Olivier Besancenot qui a déclaré sur BFM TV qu’Air France allait bien.

Et là, on comprend que pour Marion Maréchal-Le Pen, l’État régalien, c’est un peu à géométrie variable. Elle n’est pas la seule… Combien de fois entend-on, de la part de députés de gauche ou de droite, que tel ou tel produit (de l’agriculture au livre, en passant par la culture, l’eau, le médicament) n’est « pas un produit comme les autres » ?

Alors, faisons quelques rappels, d’abord sur Air France. Si cette compagnie a des problèmes, c’est avant tout de la faute de son personnel. Rappelez-vous, l’année dernière, la grève suicidaire de ses pilotes kamikazes !

Ensuite, c’est justement parce que l’État, cet investisseur schizophrène, est au capital d’Air France, que les problèmes sont aggravés.

À ce titre, on se demande bien de quoi se mêle Manuel Valls. C’est vrai que les images du DRH quasi lynché par les salariés peuvent porter un sacré coup à l’image de la France. Mais le Premier ministre n’a-t-il pas d’autres dossiers plus urgents à traiter (inversion de la courbe du chômage, déficits publics, dette hors de contrôle, guerres bushistes en Afrique, surpopulation carcérale…). L’urgence, tant financière du point de vue de l’État, que managériale du point de vue d’Air France, c’est que Bercy vende ses titres et privatise enfin cette compagnie aérienne.

Reprenons l’histoire d’Air France, et notamment les récentes négociations avec les syndicats. Comment voulez-vous que l’État soutienne le management tout en voulant ménager les syndicats et, cerise sur le gâteau, pousser les pions de la SNCF qui, sur certaines destinations, entre en concurrence directe avec Air France (Paris-Marseille, Paris-Strasbourg, Paris-Londres) ? En finir avec l’État-nounou, ce n’est pas tenir une perche au bord du bassin de la piscine. C’est laisser le gamin se jeter à l’eau pour qu’il nage par lui-même.

En matière de volonté d’en finir avec l’État-nounou, il y avait une politicienne qui avait clairement fixé le cap. Elle s’appelait Margaret Thatcher. Aujourd’hui, British Airways est privatisée, et cela ne l’empêche pas d’emmener un peu des valeurs britanniques dans les airs à chaque fois qu’un de ses avions décolle, quelque part dans le monde. La privatisation et l’ouverture à la concurrence n’ont pas donné un coup d’arrêt au transport aérien au Royaume Uni, au contraire. Chacun a en tête les succès de l’irlandais Ryanair ou de l’anglais Easyjet, ou encore de Virgin Atlantic.

On ne peut pas vouloir moins d’État-nounou et vouloir garder dans le giron de l’État un actif qui n’a rien à y faire. En quoi Air France KLM répond-il à la définition de service public régalien ? Comme quoi, il n’y a pas de surprise. Que l’on parle des chevènementistes comme Florian Philippot ou des conservateurs comme Marion Maréchal-Le Pen, le FN est bel et bien un parti qui défend les mêmes idées que le parti socialiste ! Ce n’est donc pas avec ce parti qu’on sortira de la grande nurserie.

Et évidemment, si Marion Maréchal-Le Pen aime tant Air France, elle est toujours libre d’acheter avec son propre argent des actions de cette compagnie !


Sur le web

Voir les commentaires (48)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (48)
  • « Ce n’est donc pas avec ce parti qu’on sortira de la grande nurserie. » – et là arrive automatiquement une question – avec lequel alors ? on a déjà mangé et remangé du UMP-PS. Qu’ils changent de nom ne change rien à leur fond – ils sont tous 2 bons à rien et mauvais en tout. Pourquoi ne pas laisser essayer un parti qui n’a pas encore été à la tête de l’Etat ? une chose est sûre, ils ne feront pas pire qu’Hollande en terme de gouvernance !

    • On se demande sur quelle base les libéraux devraient voter pour le FN, un parti national-socialiste strictement à l’opposé des idéaux de liberté aussi bien en ce qui concerne le sociétal que l’économique. N’importe quel autre parti serait moins pire que la coopérative Le Pen.

      • Je suis d’accord avec ni l’un ni l’autre. Je pense que ce sera strictement la même chose. Immobilisme (surtout pas la moindre réforme, sinon les corporations et les syndicaux gueulent) ; magouilles pour s’en mettre plein les poches en attendant le prochain match pour savoir qui prend la suite.

      • José: Vous oubliez que le FN est juste un parti de gauche comme un autre.

      • « sur quelle base les libéraux devraient voter pour le FN »
        Bien d’accord,
        toutefois c’est un parti sans doute plus protéiforme qu’il n’y parait.

        Jean Marie en son temps, n’était-il pas pour l’instauration d’une flat tax et la libéralisation de pans entiers de l’économie. Il n’était pas pour un état omnipotent, et prônait par exemple la fin du monopole de la poste et d’edf.

        un parti comme celui de melenchon, lui, est clairement antilibéral et à choisir entre les 2, pour moi le choix serait vite fait.

    • Le FN c’est l’UMPS en pire : les pires idées débiles jamais sorties de l’UMP associées aux pires idées débiles sorties du PS.

      Et vu le flot de débilités que nos Morano et Aubry sont capable de vomir, on se demande comment le FN a réussi à faire encore plus débile.

      L’Etat stratège : ça mérite le prix Nobel d’arrogance : confiez la stratégie d’entreprise à des gens qui depuis 40 ans ne sont même pas capable de respecter les déficits colosseaux qu’ils s’octroient gracieusement histoire de passer des quinquennats tranquilles.

      Que l’Etat prouve qu’il sait faire 5% de résultat d’exploitation positif (au lieu des -30% actuels) et on en reparlera peut être sans se faire dessus.

      Mais il faut croire que plus c’est gros, mieux ça passe…

    • Laissez moi avoir un léger doute.

    • @toto : « une chose est sure, ils ne feront pas pire qu’hollande»….
      Alors là, c’est une affirmation qui ne prend pas en compte la stupidité de nos politiques car même si ça paraît incroyable, le pire est toujours certain en france !…
      Si on peut considérer que mlp part d’une vue plus réaliste de la situation(contrairement aux socialistes qui plaque une idéologie sur la réalité) , mlp n’a pas de plus grands enemis que le libéralisme et les libéraux donc si, le pire est certain…

      • Marxine Le Pen partirait « d’une vue plus réaliste de la situation » ? Alors même que la moitié de son discours pourrait être intégralement repris par l’extrême-gauche, sans changer une virgule.

        • @José:+1
          Marine Lepen est une gauchiste qui partage les défauts des gauchistes.

          1.Elle ne sait pas ce qu’est la gestion d’une entreprise.
          2.Elle ne sait pas produire de la valeur ajoutée
          3. Elle fait semblant de savoir
          4. Elle s’en fout en fait

          C’est une cruche comme une autre.

        • J’ai dit : elle a une vue plus réaliste de la situation du pays , et non que ses solutions étaient bonnes, même très exactement le contraire, il faut lire et comprendre toutes les phrases avant de poster

          • Et quelle serait cette vue « plus réaliste » de la situation du pays ?

            • Que le pays est dans la m… et que la classe moyenne et travailleuse n’en peux plus par exemple.
              Puis au lieu de réfléchir et aboutir aux conclusions libérales, elle part tout à fait dans l’opposé pour aboutir à du nationalisme Mélenchonite …ce qui aboutira au sujet de ce post :
              Pire que ce gouvernement, c’est malheureusement tout à fait possible et prévisible…et pourtant ça paraît incroyable vu son niveau stratosphérique d’incompétence !

    • « Pourquoi ne pas laisser essayer un parti qui n’a pas encore été à la tête de l’Etat ? »

      C’est l’attitude la plus irresponsable qui soit. Vous parlez d’essayer comme si c’était bénin, comme si c’était gratuit, comme si c’était facile et garantit que l’ont pourrait retourner en arrière. Hors rien n’est moins sure. L’histoire a prouvé que plus l’on plonge violemment dans le socialisme plus ont risque de ne jamais en ressortir.

      Peut être que le PS et l’UMP nous mettrons dans le même état que le Venezuela en 30 ans, mais ce n’est pas pour autant que je vais voter pour le FN qui fera la même chose en 2 ans…

    • Vous la sentez pas venir vous ?
      – Un parti qui était considéré comme un parti raciste et tout ce qui va avec il y a quelques années, dont la fille a viré son propre père car il avait oser usé de sa liberté d’expression… ca vous rappel pas l’affaire Morano çà ?
      – Un parti qui veut que ca soit le gouvernement qui fixe le prix du pain (et ce que ca sous-entend comme suite), ca vous va ?
      – Un parti qui clame haut et fort qu’il est contre le cumul de mandat, avant d’en avoir, et qui pustule de cumulards après en avoir eu ?
      – Une avocate de formation qui perd 4 procès contre son propre père, comment dire… j’ai pas trop envie de lui donner les clés de ma maison.

      Un parti strictement comme l’UMP (pardon LR) ou le PS, le meme programme étatiste….
      « Non, rien de rien, non… je n’en voudrais pour rien au monde ».

      Non il n’y a pas grand monde devant nous, les plus libéraux sont le PLD (mais leur politique internationale est moisie, et surtout c’est une filiale de l’UDI, elle-meme filiale de l’UMP), donc à part si un nouveau parti libéral se créé, je crois que l’abstention (inutile je le concois) soit la moins pire des situations, car au moins je ne pourrais pas etre tenu pour responsable de la situation.

    • Ce parti a dirigé des mairies. On ne peut pas dire que ce fut brillant.

    • « une chose est sûre, ils ne feront pas pire qu’Hollande en terme de gouvernance »

      Si, ils feront pire. En plus d’avoir les mêmes défauts que les autres partis ils font monter les tensions dans le pays et menacent la paix sociale (voyez la fin de l’article sur la sécurité) :
      http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/pourquoi-le-front-national-n-est-172352

  • Ca me fait marrer l’idée d’Etat stratège… C’t armée de blaireaux incapables de lire bilan comptable, de définir le BFR, ou de comprendre une stratégie d’entreprise en situation de concurrence se veut diriger un Etat stratège. Mais comment peut on croire que ces inutile blaireaux incapables sont des stratèges? Maréchal Lepen Stratège?

    Elle a un Master 1 en droit public: En clair elle a même pas fini ses études. Elle a aucune expérience de gestion d’entreprise, et doit ses mandats à son nom et sa frimousse. Comment un pareil étron intellectuel peut elle prétendre être un stratège étatique?

    • Vous dites étron mais nous n’avons que cela dans notre gouvernement actuel. Je pense qu’elle est bien plus intelligente que la plupart des ministres que nous avons. Elle n’a que 26 ans et je trouve que pour son age, elle a la tête sur les épaules.
      Elle n’a rien à voir avec sa tante et se rapproche plus de son grand père sur le plan économique mais elle ne peut contredire sa tante. On leur reproche de vouloir faire du protectionnisme mais qu’elle est la nation qui n’en fait pas. Pas les EU en tout cas. Ils ne sont pas plus socialo que les autres c’est tout ce que je vois. N’ayant aucune intention de donner ma voix à ce parti, cela ne m’empêchera pas de rigoler le jour ou ils arriveront au pouvoir, puisque ce sera grâce aux étrons socialistes qu’ils seront élus.

      • « Vous dites étron mais nous n’avons que cela dans notre gouvernement actuel. »

        Effectivement elle est aussi nulle que les autres, et c’est très grave.

        « Je pense qu’elle est bien plus intelligente que la plupart des ministres que nous avons. Elle n’a que 26 ans et je trouve que pour son age, elle a la tête sur les épaules. »

        Non désolé elle a pas plus la tête sur les épaules que le reste de l’offre politique: Elle se contredit, elle prône des mesures dont elle ne mesure pas les conséquences, elle parle de stratégie nationale quand elle n’a jamais prouvé être capable de mener la stratégie d’une épicerie… Elle a pas la tête sur les épaules, elle a juste confiance en elle, et à mon avis elle a tort. Son arrogance intellectuelle qui lui fait croire qu’elle peut établir une stratégie nationale qui serait meilleure pour tout le monde que toutes les stratégies individuelles des gens qui connaissent leur métier, c’est de la connerie en barre en plus d’un pêché d’orgueil.

        « Elle n’a rien à voir avec sa tante et se rapproche plus de son grand père sur le plan économique mais elle ne peut contredire sa tante. »

        Je ne l’ai pas comparée à sa tante. Je ne vois pas ce que ça apporte comme éclairage sur mon jugement.

        « On leur reproche de vouloir faire du protectionnisme mais qu’elle est la nation qui n’en fait pas. »

        Les nations qui en font le moins sont toujours celles qui vont le mieux, les nations qui en font plus sont toujours celles où les despotes vivent sur le dos des pauvres gens. Corée du Nord protectionnisme malsain, Hong Kong ouverture des frontières… Choisis ton camp camarade… Et puis l’excuse du « oui mais les autres ils le font aussi  » est parfaitement puérile.

        « Pas les EU en tout cas. » Oui et alors? Vous parlez de cette grande puissance qui s’enfonce dans la chienlit socialisante un peu plus chaque jour? Le protectionnisme US est tout aussi stupide que les autres. je ne vois pas ce que ça prouve.

        « N’ayant aucune intention de donner ma voix à ce parti, cela ne m’empêchera pas de rigoler le jour ou ils arriveront au pouvoir, puisque ce sera grâce aux étrons socialistes qu’ils seront élus. »

        La je suis d’accord.

  • Si on disait aux français que le syndicat de pilotes d’air France (et donc l’état qui a laissé cette situation s’intaller) est indirectement responsable de la mort de plus de 400 personnes lors du vol rio paris de 2009, non seulement ce syndicat disparaitrait dans la journée, et Air France de même …

    Mais on n’aime pas la Vérité ni les Faits en France …

  • juste une réflexion
    Marine Lepen hier voyait comme solution la nationalisation
    En quoi la propriété de la majorité des actions par l’Etat changerait le problème de nature commerciale que doit affronter Air France?
    le choix serait vente des billets plus chers que la concurrence? qui montera dans les avions?
    l’alignement des prix sur la concurrence? donc pertes massives de la société compensée par des subventions publiques donc payées par les non utilisateurs cad les contribuables ?
    désolé, la mondialisation est là ,elle permet à des tas de gens qui n’avaient pas les moyens de voyager de prendre l’avion mais bien sûr les rentes de situation datant du temps de l’avion pour les « happy fews « ne peuvent plus survivre
    il est vrai que le personnel d’Air France ne payant pas ses billets ou presque ne veut rien entendre…

  • Air France a une pléthore d’employés et n’est plus compétitive. On a trop permis aux compagnies des Emirats, du Qatar de s’installer et desservir les villes Françaises. De plus ces compagnies sont subventionnées, alors que Bruxelles interdit à la France de le faire. Les syndicats oublient qu’une compagnie telle qu’Air France peut disparaitre (PanAm, TWA, Sabena, Swissair etc.) en sont des exemples

    • « On a trop permis aux compagnies des Emirats, du Qatar de s’installer et desservir les villes Françaises. »

      Mettons fin à cette méchante concurrence qui fait baisser le prix des billets…

      « De plus ces compagnies sont subventionnées »

      Deux options:

      – Soit les monarchies du golfe, du haut de leur incroyable générosité, décident de perdre de l’argent pour offrir un voyage pas cher aux français. Je ne vois pas pourquoi nous ne devrions pas en profiter, si ils veulent perdre de l’argent c’est leur problème.

      – Soit on essai de nous faire passer des impôts bas et du carburant pas cher pour des subventions, alors que ce n’en est pas.

      « alors que Bruxelles interdit à la France de le faire. »

      Vouloir subventionner car les autres le font c’est totalement absurde. Si un pays subventionne un produit c’est le problèmes de contribuables de ce pays… Les clients se voient offrir quelque-chose pour moins cher que ce qu’il vaut vraiment, c’est une chance dont il faut profiter.

    • Arrêtons le délire. Si certains sont assez bêtes pour payer à notre place pour que nous puissions voyager dans leurs avions, nous devons nous en réjouir, en profiter à mort (et certes nous méfier des contreparties cachées). Mais leur interdire de nous faire des cadeaux dans l’idée que comme ça nous paierons cher de notre plein gré pour faire survivre une société qui mériterait, par la non-qualité et le coût de ses prestations de s’appeler service public, quelle bêtise !

      • Les pays du golfe voient leurs compagnies comme un moyen de mieux rentabiliser leur pétrole, d’en tirer plus de valeur ajouté, cela n’a rien d’une subvention. Une autre « subvention » couramment dénoncé provient d’un système de taxation qui n’est pas délirant. Encore une foi ce n’est pas une subvention.

        Quand les syndicalistes disent « les compagnies du golfe ont tout de leur état et nous on a rien » cela signifie que ces compagnies ont tout ce qu’il faut pour réussir et rapporter de l’argent à l’état, pas pour être un poids mort.

  • L’état est, par définition, mauvais gestionnaire.

  • Bah votez pour le parti liberal démocrate

  • le virage de Marine Lepen a coupé le libéralisme promu par son père.
    son vice président poussant fort pour un état qui régisse tout ou presque.
    voilà ce qui fera que Madame Lepen ne sera pas Présidente en 2017.
    les français de gauche comme de droite veulent plus de liberté.
    ils ont compris pour bons nombre que trop d’état tout aussi l ‘état.

    en attendant les autres, lisez le programme de Fillon; il a le mérite d’exister.
    arrêtons de voter à la tête des individus, mais sur leus programmes; ça on ne la pas encore essayé.

    • « le virage de Marine Lepen a coupé le libéralisme promu par son père. » le cannabis est en vente libre?Géééraarrd tant que t’écoutais MiJajère et les Beetles, je disais rien mais là… JMLe Pen promoteur du libéralisme?

      Autrement, en arrêtant de plaisanter, il y a un bon filon chez Fillon

      • Fillon ? François Fillon ? Vous parlez bien du gars qui a été 5 ans 1er sinistre de Sarkozy ?

      • on va finir chez Fillon ça semble le moins pire-:)

      • Par rapport aux autres, économiquement les propositions de Le Pen Père étaient les moins absurdes.

        Fillon est le seul type à peu près valable dans ses constats et propositions, actuellement. On devrait déjà être content d’en avoir un comme lui.

    • « le virage de Marine Lepen a coupé le libéralisme promu par son père. »

      Le très grand tort de beaucoup ici est d’oublier de DATER.
      La conséquence de ce manque est de comparer des situations qui ne sont pas comparables. L’époque de JMLP, celle des baby-boomers, est différente de l’époque actuelle en rappelant aussi que Marine Le Pen a pris la direction du parti après son élection en 2011.
      Elle dirige un parti où les générations X et même Y sont aux commandes. Son Bureau, dans sa composition, est en adéquation avec son électorat composé essentiellement des classes actives.

      A l’époque de jean Marie, le premier gouvernement Mitterrand avait nationalisé aussi bien la production (celle qui ne l’était pas encore, exemple Dassault) que le système bancaire (exemple, le Crazy Lyonnais).
      Il a fallu longtemps pour qu’une dénationalisation s’engage, la doctrine officielle durant les alternances RPR.PS étant le NI-NI, ni nationalisation (supplémentaire), ni dénationalisation.

      Finalement, les dénationalisations ont eu lieu à leur rythme. Aujourd’hui, que reste-t’il à dénationaliser ?
      Le problème d’aujourd’hui est la désindustrialisation de la France et les pertes d’emplois qui en sont la conséquence.

      La génération baby-boom est à la retraite et est en voie de « gâtisation » plus ou moins avancé.

  • Le FN est totalement a côté de la plaque, tout comme notre classe politique, de l’extrême gauche à l’extrême droite, c’est à peu près acquis chez les libéraux. Je suis libéral, mais je dois admettre que quelque fois, sûrement d’humeur plus pessimiste que d’habitude, je me verrais bien voter pour eux !! Je m’explique: les rares libéraux feront quoi aux prochaines présidentielles??? 2 à 3 % ?? Pas de quoi faire la révolution que l’on souhaite!! Alors que voter FN c’est foutre un merdier assuré, et à la clé une possible remise à plat du système!!! Avec en prime le bonus d’envoyer se faire foutre tous nos politicards!! Mais c’est vrai que c’est un peu risqué…. D’autres solutions???….

    • L’Histoire nous apprend que la « remise à plat du système » peut d’abord passer par l’étape « grosse guerre ruineuse et pleine d’horreurs » ou encore que le merdier assurée peut durer plusieurs décennies…

      Est-ce réellement une bonne idée ?

  • « …guerres bushistes en Afrique… »
    Quand un libertarien s’éloigne de la sphère économique pour évoquer la géopolitique, on est certain qu’il va pondre une bêtise.

  • C’est réjouissant de voir comment la plupart ici pratiquent l’auto-satisfaction en s’adonnant au FN-bashing en l’accusant de tous les mots ou maux
    – c’est un parti marxiste-léniniste pire que les trotskistes (les stals ont disparu). Son hymne est l’Internationale « c’est la lute finâââle .. »
    – il est étatiste .. »veillons au salut de l’empiiiiireuh .. » https://www.youtube.com/watch?v=Njflq2jDlJ4
    – il n’y connaît rien en économie, malgré les économistes qui font partie de son bureau (leur tor(t) avec un T (et le tort tue ..) est d eme pas être keynésiens et ne pas aimer l’Euroland qu’ils considèrent comme une vaste C… dès le départ. http://www.frontnational.com/author/bernard-monot/

    Bref, et ensuite ils s’étonnent que leur « libéralisme » ne fasse que deux ou trois pour cent au grand maximum à chaque élection et que, même dans les pays très libéraux (USA, Canada) les libéraux soient la énième roue du carrosse sur le plan électoral.

    Tout simplement, parce qu’un Etat, une Nation, c’est aussi un Peuple et que le Peuple n’aime pas que des intellectuels autoproclamés décident à sa place ce qui est bon pour lui, surtout quand on lui fait sentir qu’il est un minable inculte et méprisable et doit être considéré comme quantité négligeable.

    Les partis de gouvernement sont donc des partis de masse qui ont réussi à convainque le peuple (le petit peuple des électeurs) qu’il s’occupera de ses problèmes en cherchant à les résoudre.
    Quand un parti n’arrive plus à convaincre le Peuple de ses bonnes intentions, il est balayé.
    Les partis de gouvernement, UMP.LR et PS ont gouverné et donc chacun a pu prendre la mesure de leur savoir faire et de leurs réussites dans tous les domaines depuis les près de quarante ans (l’espace d’un peu plus d’une génération) qu’ils ont été aux commandes.

    Qu’une partie du Peuple de plus en plus importante n’ait pas été très convaincue par la gestion des affaires publiques passée est sans doute une marque d’imbécilité naturelle des non-instructionnés, mais ce sont les imbéciles qui font nombre et donc ce sont eux qui ont raison, et non les « happy few » membres du club des Picwick papers.

    • « mais ce sont les imbéciles qui font nombre et donc ce sont eux qui ont raison »

      Ce sont les plus nombreux qui ont raison ? Et après vous voulez que les libéraux n’accusent pas les frontistes d’être des dangereux collectivistes ? Cette phrase n’est pas juste contre le libéralisme, c’est tout simplement contre toute forme de raison…

    • Leucate, désolé de vous dire que vous êtes à côté de la plaque. C’est à cause de raisonnements comme ça que la France devient chaque jour plus invivable. La désinformation et les mentalités font, c’est bien dommage de l’affirmer mais c’est la réalité, que le peuple a loin d’avoir toujours raison. Et je n’ai pas envie de me jeter dans le puits si tout le monde s’y jette. Ce serait du rousseauisme pure et dure que de le faire, et le rousseauisme est la matrice de tout pouvoir totalitaire.
      Le Pen ne règlera rien, elle fait croire qu’elle redressera la barre, mais c’est de la pure démagogie.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Durant des décennies, la droite a été considérée comme une. La montée en puissance du Front national (devenu Rassemblement national), dans la seconde partie des années 1980, a modifié cette approche en mettant l'extrême droite en regard de la droite.

Petite(s) histoire(s) des droites[1. Le premier paragraphe a largement été inspiré par : Les grands textes de la droite et de la gauche lepoint.fr ; ainsi que par Qu'est-ce un Méchant Réac ? | Méchant Réac ! le site mechantreac.fr.]

 

Les divisions à droite sont anciennes, profonde... Poursuivre la lecture

réindustrialisation
0
Sauvegarder cet article

C’est la proposition très judicieuse que présente Gérard Longuet, sénateur de la Meuse, dans un article très intéressant publié dans Le Figaro du 26 janvier dernier. Ce devrait être le projet d’au moins l’un des candidats à la prochaine élection présidentielle, mais malheureusement aucun d’eux n’a une vue aussi claire que l’ancien ministre de l’Industrie et du Commerce extérieur d’Édouard Balladur pour déterminer les dispositions à prendre afin de redresser l’économie de notre pays.

C’est fort dommage, car depuis la fin des Trente glor... Poursuivre la lecture

Par Adrien Hall.

« L’enfer est pavé de bonnes intentions ».

Voilà bien une maxime que Mathieu Laine aurait pu faire sienne. Début 2021, l’essayiste publiait en effet un livre intitulé Infantilisation : cet État nounou qui vous veut du bien, dans lequel il s’inquiétait du poison lent que représente l’infantilisation croissante des citoyens par un État maternant, soucieux d’assurer notre bonheur et de nous protéger.

Nous sortions alors d’une période ubuesque, pendant laquelle le gouvernement avait été jusqu’à nous signifie... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles