Radiateurs, ampoules, potagers et tempête Royal

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Ampoule électricité (Crédits serguei_30, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Radiateurs, ampoules, potagers et tempête Royal

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 26 août 2015
- A +

Elle ne pouvait rien dire sur les événements du Thalys, elle n’a aucune idée de ce qui peut bien se passer en bourse, mais ce n’est pas pour ça qu’elle se taira : devant une actualité très chargée de laquelle elle devait probablement se sentir écartée, Ségolène Royal a donc choisi d’émettre une remarquable bordée d’annonces toutes plus frétillantes les unes que les autres.

Vu l’importance des actions qu’elle compte mettre en place, il fallait au moins ça. Pendant que l’État va résolument s’occuper de vos sous (probablement pour en ponctionner une partie dès qu’il le pourra pour que la fête continue), pendant que l’État va se charger de votre sécurité (avec le brio qu’on peut deviner vu son historique flamboyant), l’État va se lancer dans une série de mesures fortes pour économiser de l’énergie comme jamais : l’inamovible Ségolène Royal, encore et toujours ministre de l’Énergie, de l’écologie, des petites plantes et des oiseaux qui font cuicui dans la campagne française éco-purifiée, a décidé de renouveler nos radiateurs, de renouveler nos ampoules électriques et de nous faire planter des choux à la mode de chez nous.

Aucun champ d’action ne sera donc laissé en jachère, et comme l’argent des autres continue – semble-t-il – de couler à flot, pourquoi se priver ?

royal : la crisitude

En plus, ça tombe bien, la France a les moyens, notamment de se lancer dans une extraordinaire « Croissance Verte », qui, comme Hulk, va tout péter sur son passage tout en conservant quand même un petit slip pudique (celui des joueurs de pipeau).

Et très concrètement avec des bouts de dépenses réelles dedans, cela va se traduire par une distribution gratuite aux particuliers de « dizaines de milliers » de nouveaux convecteurs en remplacement de vieux radiateurs consommant beaucoup d’électricité. Eh oui : apparemment, fin août 2015, l’État français, sa République et son Peuple souverain viennent de se lancer dans la fabrication et la distribution de radiateurs. Les domaines régaliens, déjà particulièrement distendus pour englober l’éducation, la santé et le droit de respirer un air pur, viennent maintenant d’englober le Droit Opposable Au Radiateur Électrique Économe.

En France, décidément, le progrès prend des aspects hallucinogènes stupéfiants, et ce d’autant plus que, je cite m’ame Ségo :

« Il s’agit de faire en sorte que la loi de transition énergétique profite aussi directement aux gens, soit populaire. »

Le mot « populiste » me semble quant à moi plus adapté, mais baste, passons. D’où viendra le financement de cette opération géniale ? Quel sera l’impact positif (forcément positif, voyons) des effets de bords que cette mesure va engendrer ? Combien d’opportunistes, de passagers clandestins, de connivences et de petits arrangements entre amis tout ceci va-t-il très joyeusement déclencher ? Nul ne le sait, mais rassurez-vous : au gouvernement, et en particulier au ministère de l’Écologie Machin Truc, ils n’en ont absolument rien à foutre. Ce qu’ils veulent avant tout, au ministère, c’est surtout enclencher un mouvement, une lame de fond citoyenne et festive, quelque chose de puissant qui va cogner du chaton mignon :

« Il y aura plusieurs dizaines de milliers de radiateurs qui seront offerts (…) pour enclencher la citoyenneté écologique. »

Avouez que vous ne l’aviez pas vue venir, cette « citoyenneté écologique », hein ? Et ne me demandez pas ce que c’est, concrètement, sachez simplement que grâce à elle, vous allez pouvoir vous débarrasser de vos vieux convecteurs rouillés et les remplacer par du matos étatique flambant neuf, forcément de bonne facture, bien évidemment garanti 5 ans minimum, sans obsolescence cachée cela va de soi, et en parfait respect de l’environnement (écologique mais pas économique, celui-là, on vous dit qu’on s’en fiche).

Une fois sur sa lancée, Ségolène ne s’est pas arrêtée là – faut pas gâcher un beau temps d’antenne, je suppose. Puisqu’apparemment, les radiateurs sont maintenant gratuits, poussons les « économies » encore un cran plus loin en augmentant encore les dépenses de l’État : profitons-en pour distribuer aussi gratuitement des ampoules.

ségo distribue des trucs gratuits pour faire des économies

Ainsi, dans l’émission de France 2 où elle sévissait, la ministre a expliqué avec aplomb qu’elle a…

« … demandé à EDF de mettre en place la distribution d’un million d’ampoules LED. Nous allons commencer par les personnes à petite retraite qui pourront venir dans les mairies échanger deux ampoules contre deux ampoules LED. »

Après l’État régalien, l’État protecteur, l’État stratège, et l’État vendeur de radiateurs, voici l’État visseur d’ampoules LED, avec l’argent qu’on n’a pas. C’est absolument génial, ces distributions gratuites d’objets qui ne coûtent rien. On attend avec impatience la prochaine distribution de portiques. Le stock est conséquent…

royal : la crisitude

Bon, le hic, c’est qu’en ce moment, le dispositif n’est pas encore totalement finalisé (ce qui veut dire que tout, encore, peut arriver, et arrivera donc avec certitude et facture finale salée), et qu’il ne concernera que les « territoires à énergie positive pour la croissance verte », dont le vocable laisse si délicieusement penser à l’une de ces charlataneries à base de pierres cristallines purificatrices entrant en résonance avec les chakras du contribuable.

gifa psychedelic cat

À ce point du billet, le lecteur moyen, lucide, sait que des douzaines de chatons sont morts pour arriver à la production d’un tel paquet d’inanités rocambolesques. Malheureusement, nous sommes avec Ségolène Royal et le massacre continue donc : toujours plus loin, plus fort, plus gratuit, elle a annoncé aujourd’hui que les mille premières écoles à mettre en place un plan de lutte contre le gaspillage alimentaire seraient dotées d’un potager.

« Je vais lancer un appel à projets auprès de toutes les écoles, collèges, lycées. Les mille premières écoles qui feront un plan de lutte contre le gaspillage alimentaire – parce que ça fait partie aussi de l’éducation à l’environnement – seront dotées d’un potager, d’un coin nature »

catling gun - pistochatsMais ouiiiii, c’est absolument indispensable en plus de l’éducation à la citoyenneté, au vivrensemble, au consentement à l’impôt, à l’égalité, à la solidarité, à la poterie, au macramé, aux études de genre et autres recherches du gain d’un duel médié par une balle ou un volant ! L’école, le collège et le lycée républicains ne pouvaient absolument pas se passer ni d’une éducation à l’environnement, ni d’une lutte contre le gaspillage alimentaire, ni, bien sûr, d’un potager et d’un coin nature (dans lequel les plants de chanvre rigolo pourront s’épanouir) ! La lecture, l’écriture et le calcul ? C’est comme pour les effets de bords indésirables, le ministère n’en a absolument rien à carrer, tant que ces potagers seront bien évidemment aux normes en vigueur en France (attention aux pesticides, les enfants), avec principe de précaution et sans gaspillage, merci.

Cruelle réalité et cruelle économie qui ne se préoccupent pas des injonctions ministérielles ! Royal n’ayant finalement aucune prise sur ces éléments, admettant implicitement devant ces mesures consternantes sa parfaite inutilité, se condamne à tenter d’occuper le décor en brassant toujours plus d’air, en engageant, à nos frais, toujours plus d’actions ridicules, en étendant tous les jours les domaines d’intervention de l’État.

Le ridicule ne tue pas, mais il finit par coûter une blinde.

—-
Sur le web.

Voir les commentaires (106)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (106)
  • Merci de me faire rire (aux larmes) avec un sujet aussi meprisable!

  • Le principe du radiateur électrique permet de récupérer 100% des kWh consommés en kWh de chaleur. Remplacer un convecteur ancien ne réduira donc pas d’un W la consommation électrique (et coûtera l’énergie nécessaire à fabriquer, distribuer, installer le nouvel appareil). Il n’y aurait pas un fabricant de radiateurs électriques en Vendée, par hasard ?

    • Très juste …je suis électricien

      • Electricien mais pas thermicien.
        Un radiateur style grille pain chauffe le plafond d’abord etplus souvent qu’à son tour.
        Un radiateur rayonnant chauffe les objets (meubles et donc inertie) et les gens avant de chauffer le plafond.

        • Moralité: isolez le plafond !

          • Ou installez un plancher chauffant électrique basse température. Mais les écolos sont anti-plancher-électrique à l’électricité nucléaire, et la normalisation sécuritaire et les travaux coutent cher pour placer de simple fils dans le plancher. Sinon, bien que chauffant au gaz j’adopterais bien la solution à cause de ma hauteur de plafond.

        • Vous non plus manifestement. Puisqu’on en est à étaler sa science, l’inertie thermique dont vous parlez n’a que peu à voir avec le radiateur rayonnant car il s’agit avant tout de la capacité d’un matériau a en magasiner de la chaleur. En revanche, je vous rejoint sur le fait qu’un radiant est plus efficace qu’un « grille-pain » dans la mesure où la notion de confort thermique( bien que tout à fait suggestive) est la moyenne de la température de l’air ambiant et de la température des surfaces environnantes.
          Pour revenir à l’article qui m’a fait beaucoup rire, comme d’hab ce gouvernement fait tout pour battre des records de conneries….

          • Vous avez mal lu. Les objets, meubles, murs etc… chauffés par rayonnement restituent cette énergie d’où l’effet d’inertie de ces objets car il est plus rapide de chauffer quelque chose par rayonnement que par un échange avec l’air…surtout quand l’air commence à chauffer le plafond.

            • bof en fait au final tout dépend de l’isolation globale du logement, mais d’un point de vue très pratique une source de chaleur rayonnante vous réchauffe bien plus que de baigner dans un air à vingt degrés…

              mais ce que je veux dire si le logement est bien isolé…est qu’on a atteint la température souhaitée ( aie comment la mesurer dans un but de confort humain et non à l’aide d’un vague thermostat quelque part) après tout les radiateurs se déclenchent peu à ce moment.

              mais si on est pas à une espèce d’équilibre thermique dans le logement..mieux vaut se rapprocher d’une source radiante que de juste baigner dans l’air chaud qui b’est pas bon conducteur thermique et qui vous chauffe très mal…

              On gagne en confort pour dire qu’on gagne en électricité pas certain .

              Par contre gagne on en énergie? ben pas certain non plus si les gens font des économies de chauffage…il se chaufferont peut être plus ou feront un voyage… Combien de fois faut il rappeler cette évidence????

              quels zozos…. quand on pense que la mode écolo etait de cracher sur le chauffage électrique…

              ça reste la ministre qui fait payer l’électricité à des gens qui ne la consomme pas…merci la hausse rétroactive du prix du jus( incluant forcement des intérêts quelques part

      • Je ne suis pas spécialiste , mais changer les vieux radiateurs par les nouveaux super radiateurs du gouvernement , ça va améliorer quoi pour le citoyen ? car comme vous dite, ça consomme le meme nombre Kwh, c’est juste que la transformation en chaleur est optimum pour les nouveaux.
        Donc en fait c’est pas moins d’energie? juste plus efficace?

    • Oula mais c’est des concepts physique au moins niveau … collège.

      Est-ce que les minustres sont allés jusqu’à là?

      • Surement beaucoup plus loin pour apprendre qu’il y a des gentils Kwh nobles, primaires, utiles et des méchants kwh roturiers, désintéressés, superflus (désolé si ce ne sont pas les termes exacts mais je n’ai pas de doctorat en « science sociales ».

  • Elle plane c’est pas possible…

    • Mais si c’est possible ! Avec elle tout est possible, y compris ce que l’on imagine même pas. Elle en a sous le pied Notre dame du Poitou.

      • @ Lomo,

        Elle en écrase par sa reinvention de l’agriculture urbaine.
        A propos savez vous qu’elle est la capitale de la nouvelle region où est contenu l’Aquitaine ? Bordeaux ou Poitiers?

    • Non elle plane pas elle est d’une incompétence crasse et donc absolument pas à sa place c’est pas plus compliqué que cela

      • Je corrige pour vous:

        « Non elle plane pas elle est d’une incompétence crasse et donc absolument à sa place c’est pas plus compliqué que cela »

  • elle doit carburer un max au gaz de shit

  • Quand j’ai vu cette folie, j’ai pensé à quand les prostituées offertes pour ceux qui n’en ont pas les moyens…. L’état veut notre bonheur: qu’il aille jusqu’au bout de sa démarche…..

    • « les prostituées offertes pour ceux qui n’en ont pas les moyens… »

      OUI mais sur justification.

      Il faudra remplir tout plein d’attestations et voir un psy.

  • Un petit commentaire sur les radiateurs électriques.
    Vous voyez des publicités qui vous font croire que des radiateurs savent produire plus d’énergie en chaleur que d’énergie électrique consommée. Et ça marche. Un bon pourcentage de la population Française y croit. Si non ces publicités n’existeraient plus.
    Le socialisme c’est magique. Il crée de l’argent qu’on n’a pas. Il invente la génération spontanée d’énergie.
    La réalité est que dans une pièce où vous voulez obtenir une certaine température il faut dissiper à l’intérieur un certain nombre de Watts et c’est tout. Peut importe le radiateur.
    On peut optimiser à la marge en jouant sur le rayonnement et les points chauds. On joue sur la notion de température ressentie. Mais pour faire une quelconque économie sérieuse il faut diminuer la température de surface des murs (donc celle de la pièce) car c’est par là que l’énergie est perdue.
    Par ailleurs, en hiver, si votre pièce nécessite par exemple 500 W moyens pour être à température, une partie de ces 500W provient de l’éclairage. Par exemple 400 W par le radiateur, 80W par vous-même et 20W par l’éclairage.
    Si vous remplacez la lampe de 20W par une autre de 10W, la différence sera compensée par le radiateur.
    Il n’y a en hiver aucune économie d’électricité.
    Un autre petit détail: si le chauffage est au fioul, les 10W vont venir avec une augmentation de la consommation du fioul. On remplace de l’électricité nucléaire sans CO2 par du fioul avec CO2 et on augmente les importations qui sont déjà déficitaires.
    La liste des stupidités est longue. Force est de constater que les Français sont techniquement nuls et incapables de faire eux mêmes les petits calculs.
    Quand le mensonge s’accouple à la crédulité il forme l’opinion.

    • On peut mettre des ampoules fluocompactes en été pour ne pas avoir trop chaud et changer les ampoules en hivers pour remettre les anciennes.

    • Bonne remarque sur la température de surface des murs qui est malheureusement un peu trop technique. Mais en vérité, cela signifie que l’on ne peut optimiser la consommation énergétique que si la solution est conçue de manière globale.

      Cette différence entre une solution globale utilisant des solutions modernes et complexes et les produits est la base de toutes les arnaques sur les économies d’énergies. Pour faire de vraies économies d’énergies correspondantes aux données d’amortissement des vendeurs, il faut tout raser et tout reconstruire, ce qui n’est pas la même chose. De ce fait, les normes énergétiques correspondent à une dévaluation du patrimoine immobilier.

      • La seule véritable source d’économie sur logement existant restant l’amélioration de l’isolation.

        • Des nouvelles fenêtres qui coutent très cher quand elles sont anciennes, pas normalisées et doivent être refaites à l’identique. C’est pratiquement toujours le cas pour les bâtiments publics mais c’est pas grave : c’est l’état qui paye … Les socialistes qui ont gagné la mairie chez moi ont mis ça dans leur programme. J’ose à peine imaginer le coup de bambou sur les impôts locaux …

    • Exact. Mais comme la notion de confort thermique est la moyenne entre la température de l’air ambiant et celle des surfaces, diminuer cette dernière reviendra à augmenter la première. Une bonne solution consisterai dans un premier temps à modifier les surfaces( comme au moyen âge où on plaçait des tapisseries, non pour isoler, mais pour augmenter la température de surface et donc ses sentir plus a l’aise..)

  • Ceux qui se chauffent au gaz ou au fuel, ils ont droit à quoi? Parce que le Conseil Constitutionnel va flairer une inégalité citoyenne…

    • surtout si ces dispositifs sont réservés aux territoires des petits copains socialos voire écolos oops non ! à énergie positive pour la croissance verte (oops

    • le Conseil Constitutionnel..il fera ce qu’on lui soufflera FORT a l’oreille..

    • le conseil constitutionnel ne sera pas consulté. il suffit de filer du pognon à un machin comme l’Ademe à charge pour le dit machin de le distribuer selon les modalités royales, et hop, ça roule tout seul sans rien pour arrêter les frais.

  • Eh oui , la Royal Air Farce n’a pas fini de nous faire rire ….ou peur c’est selon

    et dire qu’elle se prétend la plus compétente du gouvernement…je n’ose l’imaginer premier ministre!! vivement 2017 qu’on y remette des gens qui ont les pieds sur terre..s’il y en a encre

  • Dès le 1er jour, on les retrouvera sur « leboncoin » à coté des chaises pour bébés et des ordinateurs offerts par les régions….

  • En grande forme, notre H16 !!
    Excellent article. Merci pour la rigolade (en attendant ma feuille d’impot !….)

  • … il a été question de supprimer les radiateurs comme moyen de chauffage dans la RT 2010 car transformer de l’électricité en chaleur c’est du gaspillage. 1 Kwh électrique fournit 1 Kwh d’énergie calorifique en consommant selon EDF 2.3 Kwh d’énergie primaire … Autant bruler du bois avec un insert avec 75 % de rendement … Aïe ! la fumée et le CO2 …
    OU veut on en venir ? Eviter les fumées ( très réduites dans les inserts ), permettre à EDF de vendre ses Kwh, favoriser la vente des radiateurs, coup politique …
    Au long court ( 20/30 ans ) ce sera mortel pour les petits budgets car le cout du Kwh ne va pas cesser d’augmenter avec les énergies renouvelables plus chères ( 3/4 fois ) que les actuelles …

    • @trebua « OU veut on en venir ? » : il y a fort à parier que tout ce fatras de grosses débilités n’ait qu’un seul but : les soussous dans la popoche : privatisation des bénéfices (entreprises privées qui vont profiter de l’aubaine artificiellement crée : retrocoms juteuses ? Copains ou famille étant patrons des boites ? ), nationalisation des pertes ou facturation aux contribuables : via les hausse de taxes sur la facture EDF , impôts divers .
      Les présidentielles arrivent et l’état est dans le rouge , ils faut trouver des trucs pour remplir les caisses (et celles des partis) . Faute de trucs intelligents , il reste les trucs débiles .

    • Je suis pas sûr que EDF gagne tellement à ce que la sensibilité à la température augmente en France.

      En tout il y a un point où tout chauffage électrique supplémentaire ferait perdre de l’argent à EDF.

      Ou alors on arrête la facturation au forfait.

      • Voyons voyons…
        Un radiateur électrique moderne peut (si le règlement en faisant obligation n’est pas encore passé, gageons qu’il le sera sous peu) comporter un dispositif le mettant hors-circuit aux minutes où l’électricité coûte très cher à EDF, et le faisant chauffer quand elle est très bon marché. A partir du moment où EDF ne répercute pas ces variations sur le client, celui-ci ne va pas modifier ses horaires de consommation pour faire faire des profits à EDF (et à l’état qui touche des taxes proportionnelles au chiffre d’affaires et non au simple nombre de kWh consommés).
        La logique voudrait donc qu’on généralise la modulation horaire des tarifs, mais évidemment ce serait le consommateur qui tirerait les bénéfices. Tandis que si on l’équipe à l’insu de son plein gré, en faisant payer le contribuable dans le cadre d’une mesure de solidarité nationale…

    • Pour info, dans la RT 2012, applicable depuis le 1er janvier 2013, les radiateurs ont été supprimés. Donc pour les petits budgets, c’est seulement poêle à granulés, ensuite vient la chaudière à condensation ( pour ceux qui peuvent se raccorder au gaz), puis la pompe à chaleur ( plus onéreuse). Je ne rentre pas dans le détails des bidules plus techniques. Les chauffes-serviettes et autres radiateurs électriques ne sont admis que comme appoints. Pour info, cette réglementation a privé des tas de ménages de devenir proprio par les surcoûts de construction qu’elle a engendré ( et je parle pas des emmerdements techniques et administratifs a la clé).

  • il faut vraiment être un vrai libéral pour rapporter les propos hallucinés de mme ségoléne R ..pas un mot dans la presse officielle !

  • c’est quand même hallucinant que cette personne hante encore le monde politique !
    radiateur électrique…pouah , vive la pompe a chaleur.
    ampoule LED…pouah , un neon fait la même chose en mieux et pour moins cher.
    potager….pouah , cela leurs fera plaisir , devenus adultes , de vivre dans un p’tit logement avec 3 gouttes d’eau au robinet écologique pour arroser le petit potager de légumes nains

    • « un neon fait la même chose en mieux et pour moins cher. »

      C’est le constat déprimant que j’ai fait en vérifiant les données (non-commerciales) sur l’efficacité des lames à LED. Nul n’est besoin d’être polytechnicien pour constater que tout cela n’est une grosse arnaque. Le seul intérêt de la LED est que l’éclairage est plus directif (non omnidirectionnel) mais il faut alors concevoir tout l’éclairage des pièces avec cette donnée et non se contenter de changer une ampoule.

      • L’IRC des LED (rendu des couleurs) et le FCSI (spectre) sont bien meilleurs elles ne sont pas toxique comme les fluos ni glauque comme les néons, adoptent toutes les formes, s’allument instantanément et ne chauffent que très légèrement en plus d’avoir un large choix de température. Le rendu est vraiment génial.

        J’ai tout équipé en LED pour toutes ces raisons (Et puis parce que j’aime la technologie). Pour les économies il vaut mieux se tourner vers l’isolation.

        Dommage les Philips Hue (lampe RGB connectée) ne font pas encore exactement ce que je veux en plus de couter une blinde, sinon j’aurais tout équipé avec 😉
        http://www.lesnumeriques.com/ampoules-luminaires-connectes/philips-hue-p14759/test.html

        • Les LED chauffent quand même (à monter sur dissipateur), ce qui montre qu’il n’y a tout de même pas de miracle au niveau de la conversion énergétique.

          Pour la domotique en wifi (philips hue), vous avez mesuré ce que ça consomme ! Alors qu’on a la technologie (type Zware, Zygbee ou même BT4) qui ne consomme rien – à part l’alim à vide. Cela fait des années que je surveille la domotique mais trouve les solutions chères, peu pratiques et techniquement trop orientées commercialement.

          • pragmat: « Cela fait des années que je surveille la domotique mais trouve les solutions chères, peu pratiques et techniquement trop orientées commercialement. »

            Idem et ça ne fait jamais exactement ce que je veux.

      • pragmat: « C’est le constat déprimant que j’ai fait en vérifiant les données (non-commerciales) sur l’efficacité des lames à LED. »

        Il y a longtemps alors, les dernières générations sont top (mais il reste un gros stock d’ancienne à écouler, donc il faut bien regarder les specs avant d’acheter n’importe quoi)

        • « elles ne sont pas toxique comme les fluos ni glauque comme les néons, adoptent toutes les formes, s’allument instantanément et ne chauffent que très légèrement en plus d’avoir un large choix de température. Le rendu est vraiment génial.  »

          C’est vrai qu’elles on des avantages (et des inconvénients). C’est pour ça qu’il faut y mettre le prix (fort) et concevoir une solution globale. Donc plutôt réservé aux passionnés et à ceux qui ont les moyens de se payer un décorateur.

          Pour les dernières générations ? J’ai pas trouvé de différence entre les dernières génération de fluo-compact et les ampoules à LED dans ce qui se vend. En remontant à la diode elle-même et en faisant les calculs de conversion d’angle solide et d’unité et en tenant compte du rendement de l’alim, je suis arrivé grosso-modo au mêmes chiffres. Alors à moins de ne pas être tombé sur le bon type de diode (ou de l’avoir écarté pour cause de cout exorbitant) …

          • pragmat: « C’est pour ça qu’il faut y mettre le prix (fort) »

            200 euro pour équiper toute la maison pendant 5-10 ans c’est pas très « fort » comme prix.

            pragmat: « Donc plutôt réservé aux passionnés et à ceux qui ont les moyens de se payer un décorateur. »

            Elle vont remplacer les fluocompact qui sont de véritable s***rie, encombrante, moche, cher et quand elles cassent il faut aérer pour ne pas êtres intoxiqué… un vrai bonheur.

            pragmat: « ceux qui ont les moyens de se payer un décorateur. »

            !??? on parle bien des ampoules LED de 2015 ?

            pragmat: « J’ai pas trouvé de différence entre les dernières génération de fluo-compact et les ampoules à LED »

            Les LEDs actuelles ont déjà un meilleurs rendement lumen/watt (A qualité égale)
            http://www.dilligot.com/tableau-equivalences-led,fr,8,39.cfm

            Aussi un meilleurs IRC mais la principale différence c’est que les fluocompactes ont plus de latence et sont bien plus encombrantes et polluantes.

            « montrent que ces nouvelles venues posent plusieurs questions de sécurité sanitaire, en particulier à cause des vapeurs de mercure qu’elles contiennent. »
            http://www.futura-sciences.com/magazines/environnement/infos/actu/d/developpement-durable-risque-lie-mercure-lampes-fluocompactes-31357/

            • « pragmat: « ceux qui ont les moyens de se payer un décorateur. »

              !??? on parle bien des ampoules LED de 2015 ? »

              Ce que je veux dire est que l’avantage premier des LED étant de fournir une source compacte de lumière spot. Le meilleur usage qu’on peut en faire et la meilleure source d’économie est d’éclairer exactement ce qu’il faut là ou il faut (quand il faut si on ajoute la domotique). Cela suppose une installation plus complexe qu’une bête ampoule de 100W au milieu du plafond. (Règlementaire d’après la RT bisounours 2012).

              Celui qui a le temps de bricoler sera ravi de concevoir son éclairage selon ses désirs. Celui qui n’a pas le temps ou ne sait pas connecter le fil rouge sur le bouton rouge fera appel à un pro mais a fortement intérêt à ne pas se tromper vu le cout de la main d’oeuvre et la rapacité des fournisseurs de matériel électrique (bien aidés par les normes stupides en tout genre). Et la distribution adéquate des sources lumineuses n’est pas à priori la responsabilité de l’électricien.

  • Quel que soit son niveau de stupiditude ou de naïvitude, S. Royal doit quand même avoir des conseillers pour lui expliquer que tout n’est pas aussi simple et que ses mesures n’ont aucun effet. Je pense donc que l’arnarquitude écologique est pleinement assumée de sa part.

    • S. Royal doit quand même avoir des conseillers
      Sans doute. Mais l’important est de paraître, pas d’être. Surtout avec … son nom … ❗

  • Un jour on nous forcera a pisser pendant la douche, parce que « c’est bon pour la planète »

  • Ségo, comme tous les énarques, est d’une nullité crasse en science et technologie. … Elle ignore ce qu’est un kWh, et ne sait pas que « rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme », comme nous le disait, avec raison, ce bon Monsieur de Lavoisier. Et j’ajoute: au bout de la chaîne, qui va payer? Le contribuable vache à lait, comme d’habitude…mais ce détail sordide n’intéresse nullement Dame Ségo…ni les énarques, qui ont une créativité folle pour dépenser les sous qu’ils n’ont pas et qui sont les nôtres…

    • En plus, pourquoi nous vendre des radiateurs électriques à la fin de l’été alors que l’on atteint parait-il des records de chaleur que Lucifer nous envie ?

      Il parait aussi que un degré de chauffage correspond à 7% d’économie. Chouette : comme on a gagné presque un degré en un siècle, on a donc économisé 7% …

      • Faites des économies d’énergie : rejetez du CO2!

      • @pragmat : Ouais, la pire des 2 siècles, sauf que la rivière à coté de chez moi n’est toujours pas à sec, contrairement à 76 ou 2003. Je me souviens que les arbres et buissons aux bords des routes avaient vus leurs feuilles rougir fin août. Jusqu’à présent, je n’ai rien vu…

        • J’ai 12 degrés dans le garage souterrain alors qu’à cette période on a déjà eu 20 degrés, voire 23.

        • Il flotte comme c’est pas possible ne ce moment… mais un mois avant on a mis en place des mesures de restriction d’eau alors que les nappes n’avaient que très peu baissé et étaient très loin de leur niveau d’alerte. Là ou avant on mettait 3 ans pour prendre le temps d’une décision en regardant la sitation évoluer, maintenant on la prend en 2 semaines… principe de précaution, on ne sait jamais…

          • « Il flotte comme c’est pas possible ne ce moment… »

            C’est juste que à cause de la montée des océans, la Bretagne a reculé jusqu’à nous …

  • «  » » » » » Royal ……, se condamne à tenter d’occuper le décor en brassant toujours plus d’air, » » » » » »
    Tant mieux , cela fera marcher les éoliennes

  • MDR !!!

    « Le ridicule ne tue pas, mais il finit par coûter une blinde. »

    Si le ridicule tuait imaginez la catastrophe écologique
    Toutes ces montagnes de cadavres au Sénat, à la chambre, dans les ministères et les administrations ….

    C’est qu’il en faudrait des élevages d’insectes nécrophages pour nous débarrasser de cette sanie puante

  • Je tiens à signaler que tous les radiateurs électriques ont le même rendement de 100 %, les pertes de rendement en électricité se font par production de chaleur, ce qui est justement l’effet recherché.

    On peut quand même différencier les radiateurs électriques à faible masse (type grille-pain) qui chauffent par convection (air chauffé au contact du radiateur) des radiateurs plus pesants qui émettront une partie de leur énergie par radiation d’infra-rouges (comme des radiateurs en fonte).
    A énergie dépensée égale, les radiateurs de masse donnent une sensation de chaleur plus importante, le nombre de Wh émis est bien le même mais on a l’impression qu’il fait plus chaud.

    2 phénomènes biologiques sont en jeu, la peau de notre visage est très sensible aux infra-rouges plus qu’à la température réelle de l’air, l’expérience simple pour s’en convaincre, en hiver vous êtes dans la rue à l’ombre, il fait froid, vous changez de trottoir et passez au soleil, sans changement de la température extérieure vous aurez une sensation de chaleur bien plus importante.
    Le deuxième phénomène, une différence de température entre vos pieds et votre tête accentue la sensation de froid, les radiateurs électriques type grille-pain produisent une grosse bouffée de chaleur qui se diluera lentement cependant au début l’air au niveau de votre tête sera plus chaud que celui de vos pieds donnant une sensation de froid indépendante de la température réelle.

    Le passage d’un type de radiateur électrique à l’autre peut faire faire une économie eu égard aux phénomènes biologiques évoqués, je n’ai pas de pourcentage à vous fournir, il y a en jeu trop de paramètres et la sensation de chaleur est évidemment subjective, ils ont été démontrés par des études sur la qualité des bâtiments.

    Pour info, mon métier c’est de vendre des radiateurs 😉

    Par ailleurs, les lampes basses consommation sont plus économiques SEULEMENT en été, en hiver toutes les mauvaises ampoules produisent de la chaleur qui est un sous-produit utile….

    • « Le passage d’un type de radiateur électrique à l’autre peut faire faire une économie eu égard aux phénomènes biologiques évoqués »

      De fait, la surface rayonnante est trop faible par rapport à l’ensemble des surfaces (murs, plafond, sol) pour que cela soit réellement efficace. L’effet est que si on baisse la température (en comptant sur les « phénomènes physiologiques »), on a une furieuse envie de coller au radiateur en hiver … Le plancher chauffant est surement plus efficace, mais ce n’est pas le même cout, et les écolos sont contre le plancher électrique.

      • Je ne veux pas rentrer dans le détail de l’étude et en effet l’économie est négligeable, l’amélioration du confort est plus important. En résumé il n’existe pas de radiateur électrique beaucoup plus efficace qu’un autre.

    • @RiffRaff: Qui émettrons une partie en IR, certes, mais bien faible par rapport à la classique convection.
      Personnellement, je me chauffe avec un poêle de masse qui rayonne en IR. C’est efficace mais il faut avoir la foi.

      Un point à ne pas oublier : les grilles pains sont moins confortables, mais aussi beaucoup moins chers et fiables.

      La vrai source d’économie des radiateurs électriques, ce sont les détecteurs de fenêtres ou de portes laissées ouvertes : Un grille pain auto contrôlé consommera moins à l’année que le super radiateur inertiel IR qui chauffe les courants d’air !

      • Grosse bétise : les IR ne peuvent pas chauffer les courants d’air* car ils ne peuvent pas chauffer ce qui est transparent. L’air de la pièce se chauffe au contact des objets irradiés
        Le soleil ne chauffe pas l’air sur son trajet « aller » mais au « retour » après irradiation de la Terre. D’ailleur il fait très froid là haut.

        * : sauf le CO² qu’est tro méchant

  • h16, je vous aime. Merci. C’était bon 🙂

  • Bonjour,

    Quid des radiateurs indépendants au gaz naturel ? Sur le principe ça permettrait de se passer d’une chaudière mais dans la réalité? Quelqu’un connait?

    • Connais pas, mais si vous avez moins peur de l’asphyxie que des rayonnement du courant nucléaire, c’est surement une bonne solution … Et vous pouvez en profiter pour réinstaller l’éclairage au gaz (J’ai encore les conduits chez moi par endroit).

      Sinon pourquoi pas le bon vieux poêle à charbon. Ca fournissait une chaleur d’enfer (et pas mal de cendres) chez ma grand-mère pour quelques sceaux de charbon chaque jour. Et d’après mes calculs, même au prix du détail en sac, le prix de revient est imbattable. (Et j’ai aussi les cheminées …)

    • Ce n’est pas nouveau. Il existait il y a 50 ans de tels systèmes sur roulette et qui faisaient un peu plus que la dimension d’une bouteille de gaz et qui chauffaient exclusivement par rayonnement (tout le panneau avant de l’appareil). C’était assez efficace et une marque assez connue est Buta-Therm’X

      http://www.ina.fr/video/PUB3212118101

      Pour en revenir à l’efficacité du rayonnement vs le grille pain, c’est par rayonnement que l’on chauffe les ateliers et avec du gaz.

      • Oui, c’est vrai : j’en ai refilé un haut ferrailleurs il y a 6 mois (j’avais moyennement confiance dans sa sécurité de fonctionnement vu qu’il datait de presque 50 ans).

        Ca chauffe effectivement d’enfer par catalyse et sans flamme. (idéal pour prendre un bain). Mais attention : aération obligatoire (incompatible avec l’isolation des maisons modernes) et en cas de dysfonctionnement des appareils à gaz, combustion incomplète = production de Monoxyde de carbone = cimetière garanti avant que vous n’ayez le temps de comprendre ce qui vous arrive !

        • « j’en ai refilé un haut ferrailleurs »

          Oups ! AUX ferrailleurs ! C’est simplement un peu plus gros que la bouteille de gaz qui loge dedans.

        • Non il n’y a pas de dégagement de CO avec ce type de poêle à combustion catalytique car il n’y a pas de flamme.
          Extrait sur la toile;
          « Les poêles à catalyse procurent de la chaleur issue de la combustion du gaz à basse température et sans flamme. Ils écartent ainsi les risques de formation d’oxyde de carbone. Diffusée par un panneau en fibres céramiques, la chaleur est homogène. Les qualités des poêles à catalyse tiennent donc autant à leur confort de chauffe qu’à leur sécurité d’utilisation. Certains sont dotés d’un thermostat. »

          Là où il faudrait se méfier avec les vieux appareils c’est que le panneau pourrait contenir de l’amiante mais pas ceux qui se vendent maintenant. Je viens de voir que ça se vend neuf environ 150E et ça me donne une idée pour mon garage-atelier de bricolage !

  • C’est trop ! Madame Royal ne s’est jamais occupée d’un potager. C’est juste incompatible avec les vacances scolaires. En été, il faut arroser, récolter… Même pour les récoltes d’automne, ça aura crevé faute de soins estivaux. Demandez à n’importe quel jardinier. Pour moi, je ne pars en vacances qu’hors saison, il faut choisir (et pouvoir…). Tout ce qu’on peut envisager, c’est des radis et des salades. Bon, les salades, elle en raconte déjà tellement…

  • Quand je pense qu’un français a inventé le serveur/radiateur qui est gratuit pour le consommateur ( en clair on vous installe un serveur connecté au web, l’entreprise qui l’installe loue sa puissance de calcul a une entreprise, le serveur chauffe et donc devient votre radiateur. Et cela ne vous coute rien vu que la facture électrique est pris en charge par la société qui l’a installé) => http://www.innovation-idf.org/fr/component/content/article/3250

    Au lieu de sortir des conneries, elle devrait promouvoir ce genre d’innovation qui sont bénéfique à tous, entreprise,particulier et écologie !

  • on est tous d’accord…elle aligne les conneries mais curieusement pas un journaliste ne se fout de sa gueule…
    alors ça marche…ça attrape écolosensible qui risque de voter vert…et est lutter contre le refroidissement rose n’est il pas plus le important?

    et tous ces journalistes qui gobent ça nous expliquent les bons gestes pour émettre moins de CO2….
    tiens au fait après le moteur thermique à tracter derrière un voiture électrique pour recharger les batteries en cas de trajets longs..je n’avais pas pensé au radiateur au fioul d’appoint pour chauffer l’habitacle d’une voiture electrique…comment on chauffe une bagnole électrique l’hiver???

    • Dans les voitures électriques utilitaires il y a un petit réservoir de 5 litres pour l’essence du chauffage et ça fonctionne comme un réchaud à alcool, les autres je pense que ça doit être pareil.

      • je l’ignorais, c’est très vert …

      • C’est dommage qu’ils aient oublié d’installer ça dans Solar-Impulse pour les pauvres pilotes. (Mais ça aurait brouillé le « message »).

      • Un climatiseur réversible (pompe à chaleur). Cela semble efficace tant qu’il y a encore un peu de chaleur dans l’air.

        • Tant que vous n’êtes pas à -273°C il y a toujours de la chaleur dans « l’air » mais c’est vrai que le COP chute avec la différence de température mais on trouve des systèmes qui fonctionnent encore avec un COP correct par -10°C.

    • Mais vous avez raison : les 106 électriques de Peugeot avaient un petit réservoir à gas-oil, pour alimenter le « fourneau » du chauffage. Chauffer à l’électrique aurait trop réduit l’autonomie, qui était déjà ridicule…
      Eolienne impériale aurait sans doute eu recours à la chaleur délivrée par les moteurs électriques. D’ailleurs, Mia a sombré, malgré les investissements imposés aux poitevins, car le chauffage des voitures par l’énergie des moteurs a été trop complexe à mettre en oeuvre.

      • Une question sur ces chauffages d’appoint pour voiture électrique : peut-on utiliser du fuel domestique ou doit on obligatoirement mettre du gas-oil ?
        Je sais, quand on peut se payer une voiture électrique, c’est mesquin de ne pas vouloir payer les taxes les plus lourdes pour satisfaire son bien-être personnel dans l’habitacle.

  • Mais mais mais… Si la température moyenne terrestre augmente de 2°C, on devrait faire des économies de chauffage! Elle est là la solution Sego…

  • Mamzelle Ségo pète la forme. Resplendissante sur la photo, je n’ai pu m’empêcher de rire. 🙂

    Ses radiateurs, vu la COP21, ce doit être des boites, a fixer à l place de l’ancien appareil, contenant des fourrures polaires, des gants et des bonnets du même acabit, accompagné de pantoufles dans le même style.

    Cela tient le froid, suivant l’épaisseur, sans doute jusqu’à -10-15C, et vous pouvez dormir la fenêtre ouverte en hiver… Cerise sur le gâteau, cela ne tombe pas en panne…

  • Allant en Chine régulièrement, je me suis équipé en lampes LED depuis 6 ans, à très bas prix, en m’envoyant des pleins cartons par la poste du Royaume-Uni , bien moins cher que DHL CHina.
    J’en suis satisfait, et l’économie est importante, au niveau de la consommation.

    @Ilmryn @pragma
    http://www.cliniklaser.com/remotemyled.html
    J’en ai mis de partout, sous les canapés, derrière les frigos… et quand des gamins viennent voir mes enfants, je me régale avec mon smartphone, comme ils disent « ça jette ! »
    Vous pouvez leur demander de l’adapter à des lampes, mieux à des lampes incluant haut-parleur bluetooth, ainsi quand la lumière est en marche, votre apaprtement se bercera d’un fil musical.

  • Visiblement, il y a l’entreprise d’un copain à renflouer et vite!!! Ça sent le sapin, ça sent la fin!!!

  • Est-ce que les radiateurs que va distribuer Ségolène sont au moins à énergie positive ?

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Michel Gay et Jean-Jacques Nieuviaert.

 

Selon un rapport du 28 avril du « Centre for Research on Energy and Clean Air », bien que les volumes de ventes aient diminué, la Russie a presque doublé ses revenus issus de la vente de combustibles fossiles à l'UE pendant les deux mois de guerre en Ukraine grâce à la flambée des prix. La Russie a perçu sur cette période environ 62 milliards d'euros de ses exportations de pétrole, de gaz et de charbon, dont environ 44 milliards vers l’UE, ... Poursuivre la lecture

Toujours plus large, toujours plus long, toujours plus lourd. Tel pourrait être le credo des constructeurs automobiles pour nous acheminer des véhicules ne cessant de gagner autant en taille qu’en poids. Et ce pour des infrastructures qui, loin d’évoluer dans le même sens, iraient plutôt dans celui de la démobilité avec contraction des axes jusqu’à leur disparition pure et simple.

L’on pourrait même se demander s’il n’existe pas une règle universelle qui voudrait que plus les ralentisseurs et chicanes gagnent en taille, plus les véhicu... Poursuivre la lecture

Le 30 avril 2022 à la salle Gaveau (Paris) a eu lieu la cérémonie de remise des diplômes AgroParisTech 2022. Un groupe de huit étudiants a fait une déclaration fracassante qui aurait dû rester un incident de parcours. Largement médiatisée, elle est devenue un événement quasi national. De quoi s'interroger sur l'avenir de notre société.

 

Une intervention programmée

La cérémonie de remise des diplômes AgroParisTech 2022 était organisée par AgroParisTech Alumni – l'association des anciens élèves – et a fait l'objet d'une vidé... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles