Le 15 juin, journée mondiale de l’éolien

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Éolienne (Crédits Lollie-Pop, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le 15 juin, journée mondiale de l’éolien

Publié le 14 juin 2015
- A +

Par Mark Duchamp

Un billet du World Council for Nature.

Demain 15 juin, le lobby du vent célébrera la Journée mondiale de l’éolien. Le choix de cette journée coïncide avec la Journée mondiale de la sensibilisation à la maltraitance des personnes âgées, selon la résolution A/RES/66-127 des Nations Unies. C’est là un manque de respect pour les personnes du troisième âge, et en particulier pour celles qui sont victimes d’abus. Est-ce surprenant ? Pas vraiment. Les victimes des éoliennes sont également traitées avec mépris. Elles sont ignorées, ou même accusées d’inventer leurs insomnies, maux de tête, nausées, tachycardies, etc.

Parc éolien CC NguyenDai
Parc éolien CC NguyenDai

Le 15 juin, les personnes âgées maltraitées pourront observer comme leur Journée sera célébrée dans le monde entier, en particulier par des centaines d’événements organisés pour convaincre les gens que les parcs éoliens sont utiles, pas chers, sans danger pour les oiseaux et les humains, bons pour la valorisation des propriétés et fantastiques pour le tourisme et l’économie.

Mais pourraient-ils demander si les parcs éoliens sont vraiment utiles ?

Pas le moins du monde, répondraient les ingénieurs indépendants. La bande dessinée suivante explique pourquoi :

greening the land

​En cette occasion spéciale, les droits d’auteur sont offerts. Nous remercions l’auteur, Josh, de ce geste.

Des éoliennes sont vendues depuis les années 1980, mais le problème de leur fonctionnement intermittent n’a toujours pas été résolu. Pas davantage que celui de leur coût, rendant l’électricité qu’elles produisent trois fois plus chère que celle produite par les énergies conventionnelles. Cela, et d’autres problèmes non résolus énumérés ci-dessous, incitent de nombreux opposants à affirmer que les éoliennes sont une escroquerie. Le but réel de cette arnaque serait triple :

  • financer les principaux partis politiques, une partie des subventions faisant l’objet de « renvois d’ascenseur »,
  • fournir des profits importants et garantis à une nouvelle classe de « capitalistes de copinage » dits « verts »,
  • affaiblir les économies d’États ou de pays entiers, en commençant par l’Espagne, la Californie, l’Ontario, etc… comme prélude à la prise du pouvoir par des partis politiques anti-capitalistes, comme « Podemos », en Espagne.

D’où le surnom de Journée de l’arnaque de l’éolien donné par certains à cette manifestation mondiale.

Autres questions non résolues :

  • les infrasons émis par ces machines rendent certains résidents gravement malades
  • les limites du bruit autorisé sont souvent dépassées
  • les effets stroboscopiques à certaines heures du jour sont cause de stress additionnel pour les résidents
  • les maisons qui sont en vue des éoliennes subissent des pertes de valeur d’environ 10% à 50%
  • les pales gigantesques tuent par millions oiseaux et chauves-souris chaque année
  • les éoliennes déprécient les paysages et les sites patrimoniaux, et font horreur à la plupart des touristes
  • les subventions et autres avantages financiers accordés par les gouvernements pour soutenir cette énergie non rentable et non fiable, aggravent les déficits budgétaires
  • contribuables et consommateurs finissent par payer la facture, la pauvreté énergétique augmente alors rapidement
  • le prix élevé de l’électricité pousse les entreprises à se délocaliser à l’étranger
  • les investisseurs préfèrent les pays où l’énergie est moins chère
  • les pays qui parient sur les énergies renouvelables deviennent moins compétitifs, donc ils s’appauvrissent.

—-
Contact : Mark Duchamp +34 693 643 736
Président, WCFN

Voir les commentaires (73)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (73)
  • Bravo. Et le dessin est vraiment très bon !

    Pour ceux qui ne connaissent pas, j’invite tous les lecteurs à visualiser l’intermittence sur le site de RTE : http://www.rte-france.com/fr/eco2mix/eco2mix-mix-energetique . On peut y afficher jusqu’à 8 semaines consécutives. A ce jour, en France, environ 9 GW sont installés. Voyez pas vous même.

    Ainsi ceux qui vous parlent de solutionner l’intermittence non pas par des centrales fossile en réserve (== « backup ») mais par le foisonnement sont des escrocs. ( foisonnement == « il y a toujours du vent quelque part, alors mettons des éoliennes partout, relions les au réseau, et youpi on devrait toujours avoir du courant »).

    • Absolument. Qui achèterait vraiment ça si c’était leur decision ? http://www.contrepoints.org/2014/08/06/175987-acheteriez-vous-un-appareil-en-panne-8-fois-sur-10

    • simple-touriste
      15 juin 2015 at 2 h 00 min

      Concernant le foisonnement, demandez donc à ceux qui en parlent : à quelle échelle il fonctionne?

      Avant on laissait entendre que c’est à l’échelle de la France, maintenant c’est l’Europe, et la France est censée devenir une « plaque de cuivre » c’est à dire être recouverte de ligne THT (oui vous savez celles là qui provoquent des leucémies d’après les Verts).

      Mais l’Europe c’est vague : Europe des 6? Des 12? Des 27? Europe au sens géographique très large? Devra-t-on un jour sur deux aller chercher l’énergie électrique des français en Finlande ou en Norvège? Au fait c’est combien la corrélation entre l’éolien en France et en Finlande? En ordre de grandeur, bien sûr, pas précisément…

      Au fait, le but de ces énergies « nouvelles » (*) n’étaient pas de fournir de l’énergie « locale » pour éviter « les pertes du transport sur de longues distances »? Ben oui mais aujourd’hui les promoteurs de ces énergies se mettent à expliquer que le transport de l’électricité à très haute tension c’est super!

      (*) nouvelles : il faut le dire vite, l’énergie motrice du vent étant une des plus ancienne source d’énergie mécanique, encore un élément de langage foireux…

      L’énergie c’est juste une question d’échelle. Avec un réseau à la bonne échelle, on pourrait utiliser seulement le solaire, vu qu’il y a forcément du soleil quelque part dans le monde…

  • Avec de l’énergie d’origine nucléaire, on pourrait générer du méthane, voir comme maintenant aux USA, du kérosène, en utilisant le courant quand il est bon marché. Cela serait plus écologique que ce cirque avec ces éoliennes. Et cerise sur le gâteau, ce serait des entreprises privées non subventionnées qui pourraient produire cette énergie non polluante.

    Comme quoi, le libéralisme apporte une solution. A condition de recouvrer le bon sens et la raison.

  • Siguier ghislaine
    14 juin 2015 at 20 h 23 min

    C’est clair, concis mais exhaustif, bravo. Mais qui vous entendra ? L’éolien est à la mode !
    Madame la Ministre de l’Ecologie promeut via des mesures incitatives encore jamais vues dans aucun domaine, les énergies dites vertes, ouvre toutes les portes, les fenêtres, les trappes aux promoteurs éoliens, lesquels ne se feront pas prier pour « faire du fric » sur le dos de la France-crédule ! (laquelle rappelons-le n’est pas en bonne posture économique, et aggrave son cas !)
    Quel économiste alertera sur cette arnaque ? Pourtant chaque mois les statistiques montrent que nos importations sont très supérieures à nos exportations.
    Supprimons : panneaux solaires chinois, et éolien qu’il soit d’origine allemande, danoise ou espagnole et nous retrouverons des comptes plus équilibrés, sans pour autant manquer d’énergie électrique.
    Encourageons la fabrication d’hydroliennes françaises, puisque nous disposons de milliers de kms de côtes, que cette énergie ne pollue pas, qu’elle ne dérange personne, qu’elle s’avère plus régulière et prédictible et serait, répétons-le, quitte à passer pour débile, française.
    Avant d’implanter l’éolien il aurait peut-être fallu étudier la question. L’Adème n’a jamais fourni de prévisionnel. On voit des éoliennes s’implanter dans des endroits non ventés… mais les maires ont cédé aux chants des sirènes, ce sera toujours autant de gagné de part et d’autre, (en terme de fric s’entend, pas en terme de production énergétique), et puis cela donne bonne conscience, c’est très haut, bien visible, c’est très cher, c’est bruyant, cela vient de l’étranger donc c’est la bonne solution !
    Pour peu que l’on soit à l’aise, financièrement, on peut investir dans ce domaine, c’est du sûr, du lourd, c’est l’Etat qui paie, et l’utilisateur (client captif) d’EDF !
    A-t-on un instant pensé à la souffrance des riverains ? Oui, sans doute, mais motus, il faut nier toutes les sources de nuisances. A-t-on prévenu ces gens qu’ils seront ruinés s’ils possèdent la moindre bicoque, acquise après des années de labeur ? La réponse est négative.
    Il faut avancer coûte que coûte ! (la France ce bonnet d’âne de l’éolien… à la traîne !). Avançons donc dans le noir complet, les yeux bandés.
    Qui répare les dégâts ?
    Ecrivez à votre Préfet, il vous renvoie vers le sous-préfet, lequel vous renvoie vers le service de cohésion sociale… Pour quel résultat ? Quelques sous en timbres pour la Poste !
    Ecrivez à vos Ministres, lesquels, puisque nous serions un pays démocratique, seraient à Notre Service, rémunérés par les impôts des citoyens, vous ne récolterez que le silence ! Car que répondre aux gens qui souffrent du fait de leurs décisions ? Mieux vaut faire l’autruche !
    Retournez-vous vers votre interlocuteur le plus proche, votre maire, à Votre Service aussi etc…, celui-ci vous répond : si tu n’es pas content(e) tu n’as qu’à déménager ! Ou variante de saison : achète-toi un camping-car pour aller dormir au calme !
    Lorsque vous dîtes : nous sommes condamnés à vivre dans une usine à ciel ouvert, nous n’avons plus une seule nuit/an de repos, cela est attesté par les chiffres du gestionnaire du parc éolien, qui assure : les éoliennes ont tourné 96,4 % du temps, ATTENTION il ne faut pas confondre : tourner et produire ! Elles tournent à l’électricité, comme votre machine à laver les 2/3 du temps.
    Le contrat commercial est-il rempli ? Non. Un contrat stipulant la fourniture de 17 000 MW, malgré cette pseudo activité de 96,4 % du temps, les turbines n’ont produit que 15 000 MW ! (et rien ne le prouve avec certitude !) Donc contrat commercial caduc puisque non respecté !
    Quel service de l’Etat interviendra pour rompre le contrat et demander la liquidation de cette entreprise ?
    La seule certitude c’est que les riverains encaissent 96,4 % du temps les nuisances ! Qu’ils n’en retirent aucun avantage, même pas l’effacement de leurs Taxes ! Ce qui ne serait que pure et microscopique équité, puisque les voilà em…… és de jour comme de nuit, 96,4 % du temps, tels des otages maltraités !
    Qui a prévu des structures d’hébergement d’urgence pour ces gens ?
    Qui a prévu de racheter leur maison au prix du marché (avant l’implantation de ce cirque clignotant), comme le faisait EDF lorsqu’elle indemnisait (très mal d’ailleurs), les propriétaires de maisons se trouvant sous le passage de ligne THT ?
    Court aperçu de questions de bons sens que je me permets de poser en tant que victime de l’éolien industriel et au nom de tous ceux qui se trouvent dans ce cas.
    Mais questions qui resteront sans réponses.
    madame la Ministre de l’Ecologie refuse tout frein à l’éolien, pour preuve la pauvre petite aumône réclamée pour repousser les 500 m de distance actuelle entre parc éolien et habitation à 1000 m, au prétexte que cela réduirait les possibilités d’implantation ! Madame la Ministre de l’écologie n’a aucune compassion pour les riverains… mais lorsque l’on a passé sa vie sous les ors de la République, la vision que l’on a du bas peuple est très largement altérée, quelles que soient les paroles que l’on prononce lors de campagnes électorales.
    Madame la Ministre de l’Ecologie défend bec et ongles les promoteurs éoliens au détriment de l’économie nationale et des populations concernées, avec un acharnement qui laisserait à penser que son salaire en dépend !
    Non Madame la Ministre votre salaire n’en dépend pas, vous auriez pu trancher dans le sens de l’équité, du respect de ceux qui paient, in fine.
    Bravo à Mark Duchamp, ainsi qu’à ce dessin qui résume l’inutilité de l’éolien, comme production aléatoire, intermittente et dérisoire, appelant à la rescousse des énergies fossiles pour « boucher les creux » !
    Dommage qu »il ne dise pas aussi que c’est un pansement aux antibiotiques sur un pilon de bois !
    Car notre problème c’est le transport ! Mais nos élus refusent de le voir, ils ont refusé le projet d’autoroute ferroviaire aux motifs de son coût (375 M€) et de sa non rentabilité ! Aucun élu de EELV n’a bronché ! C’était pourtant La Mesure attendue et efficace pour lutter contre la production de CO2, d’émissions de particules fines, d’accidents. Mais c’est NON !
    Question malicieuse pour terminer : combien de M€ avons-nous dépensés pour n’apporter aucune solution au problème ?

  • Si on regarde le rapport de l’Ademe, sur la possibilité d’une production EnR à 100%, on voit que leurs scénarios comptent toujours sur une amélioration des moyens de stockage … disponibles vers 2030-35 pour être rentables.
    La production éolienne ou PV actuelle, en France, est donc bien une escroquerie. Pourquoi démarrer aujourd’hui, alors qu’il suffirait de cibler un programme à long terme dans 20ans ? : Recherche, emplacements, synergies, orientations, etc…

    Le problème est que nous sommes dans une logique obsessionnelle de catastrophes climatiques imminentes, trompés par des modèles absolument tenus comme au-dessus de tout soupçon !

    • En effet! Des modèles climatiques dont les prévisions sont démenties par la réalité: la température mondiale est à peu près stationnaire depuis 18 ans, malgré les émissions de CO2 qui s’accroissent rapidement avec le développement des grandes puissances économiques nouvelles (Chine, Inde, Brésil, Russie, Afrique du Sud).

      Mais il s’agit pour les arnaqueurs qui nous manipulent de redonner foi dans le « réchauffement climatique » avant la conférence de Paris en décembre, où les pays riches devront s’engager – entre autres dépenses pharaoniques liées au soi-disant réchauffement – à payer 100 milliards de dollars par an au reste de la planète (somme promise par Hillary Clinton il y a qq années).

      Pour ce faire, les organisations financées par les Etats pour calculer la température mondiale moyenne ont fait des « ajustements » dans leurs paramètres, de manière à pouvoir claironner que l’année 2014 a été « la plus chaude » – chose que les mesures par satellite démentent. En fait, il y a plutôt une légère tandance au refroidissement depuis 18 ans, et la faiblesse du cycle solaire Nº 24 laisse prévoir un refroidissement plus prononcé dans les années qui viennent.

      Quelques preuves de ce que j’avance:

      – la surface de banquise mondiale (moyenne des deux pôles) est redevenue égale à la moyenne des années 1979-2008. Voir le graphique:
      http://arctic.atmos.uiuc.edu/cryosphere/IMAGES/global.daily.ice.area.withtrend.jpg

      – température globale mesurée par satellite (les arnaqueurs scientifiques n’ont pas encore réussi à trafiquer ces données, mais ça viendra):
      http://www.drroyspencer.com/latest-global-temperatures/

      – le cycle solaire nº 24, faible par rapport au précédent, a passé son maximum. Si la radiation solaire est un agent déterminant du climat, ce que nie férocement le GIEC, la température globale est entrée en phase de refroidissement.
      https://cbdakota.wordpress.com/category/solar-cycle-24/

      • Et le fait que les canicules arrivent tous les 3 ou 5 ans maintenant au lieu de tous les 25 ans, c’est un hasard peut-être ? Ou la fréquence anormalement élevée d’ouragans dévastateurs à des niveaux de violence rarement mesurés auparavant ? Quand bien même le réchauffement dépendrait uniquement de l’activité du soleil (ce qui n’est bien évidemment pas le cas) est-ce une raison de rester là les bras ballants ? Tu bases tout ce que nous entreprendrons dans les 100 prochaines années sur le pari d’une « escroquerie » ? On croit entendre un joueur de poker qui tente un tapis avec une paire de neuf… Les théories du complot ont bon dos à ce que je vois !

        • Ils me font toujours marrer ces flippés de la vie…

        • Et oui, c’est notoire depuis les romains et même avant : le bon vieux temps n’est plus ce qu’il était…
          Alors y’a plus de canicule, plus d’orage et d’inondations et de grèles et de sécheresses, plus de tempête de neige (mais moins de glaciers : ta gueule, c’est magique…), des rendement agricole qui chutent etc.
          Et on va tous mourir. Surtout si on ne se repent pas. C’est à dire si on ne verse pas une honnête contribution.
          Et tant pis …
          si la chaleur urbaine s’explique par … l’urbanisme (merci Captain Obvious) http://www.lefigaro.fr/environnement/2010/10/06/01029-20101006ARTFIG00737-l-etalement-urbain-accroit-le-nombre-de-jours-de-canicule.php
          si il N’y A en fait PAS plus de tempête ou de tornades ou de sécheresses
          etc.
          Personne ne t’oblige à rester les bras ballant, note bien. Libre à toi de jouer au survivaliste et de t’organiser en fonction des climats futurs.
          Permet nous juste de trouver très imprudent de tout miser sur une hypothèse, et a fortiori une hypothèse « facile » (si la température monte de 2°, on ne craint rien ; si elles baissent de 2° en revanche, bonjour le « petit age glaciaire », la neige au 15 aout et la famine comme on l’a vu sous louis XIV), et improbable aux échelles géologiques (car nous sommes actuellement en « interglaciaire », et qui plus est un interglaciaire inexplicablement plus long que les précédents)

      • Je me suis amusé à parcourir ces liens. Et en toute objectivité :

        – je ne sais pas comment vous lisez les graphiques mais en ce qui me concerne, je constate bel et bien, pour la calotte glaciaire : une baisse de la moyenne hivernale ET estivale, contrairement à ce que tu prétends (il faut vraiment être aveugle pour ne pas le voir, les pics dépassent à peine 22 millions de km² alors que dans les années 80 cette valeur était allègrement dépassée, et ne parlons même pas des valeurs abyssales de l’été !)
        – une augmentation effective de la température moyenne du globe (en traçant la droite de régression linéaire, c’est flagrant)
        – quant à l’article sur l’activité solaire, il ne prouve strictement rien puisqu’il n’a aucune corrélation avec l’activité humaine.

        Et sortir un article du Figaro, il faut le faire, cher « P » !

        En bref, utilisation malhonnête d’information scientifique et déformation en idéologie mensongère ^^ Que ce soit clair : ne pas voir la réalité du changement climatique, c’est vraiment se crever volontairement les deux yeux. A jamais, bande d’aigris :p

  • Ah ben bravo pour l’impartialité totale dont fait preuve l’article… Vous essayez de faire culpabiliser les pro-éoliens de faire de l’ombre à la journée en faveur du troisième âge mais moi qui travaille dans l’éolien, je ne savais même pas qu’il y avait une journée ni pour eux, ni pour l’éolien. Si un fossé existe, c’est vous qui le créer en médiatisant inutilement ces journées.

    Je ne mentionne même pas les informations très approximatives qui sont rendues dans cet « article » :
    – prix de l’électricité éolienne complètement surévalué ; oubli délibéré de la génération de revenus pour la commune ;
    – psychose autour des infrasons dont le caractère nocif n’a jamais été prouvé et qui relèvent selon moi, vu le nombre de cas très isolés mais encore une fois surmédiatisés de manière malhônnete, de manifestations psychosomatiques ;
    – le supposé « dépassement de bruit autorisé » alors que 500 mètres suffisent généralement à ce que le bruit se confonde avec le bruit de fond ;
    – effets stroboscopiques inexistants selon la loi en vigueur et les témoignages
    – les pales qui ne tuent pas du tout « des millions d’oiseaux ». Ceci est un monstrueux mensonge dans le but de diaboliser les éoliennes. Elles tuent environ un oiseau par éolienne et par an, alors que les chats en tuent beaucoup plus ; et si pour les antis c’est un argument, alors qu’ils s’échignent à interdire les lignes électriques, les vitres et les routes qui tuent des milliers de fois plus
    – l’appréciation subjective des éoliennes dans le paysage. L’immense majorité des Français, et avec eux, des touristes, trouvent qu’elles s’intègrent bien dans le paysage et qu’elles défigurent beaucoup moins qu’une centrale nucléaire.
    – la condescendance à l’égard du caractère supposé « non-fiable et non-renouvelable » de l’éolien. L’éolien est l’une des énergies les plus propres et les plus prédictibles : aucun CO2 émis pendant leur durée de vie, aucun déchet, et vents plus ou moins prédictibles avec une disponibilité dépassant largement les 80 %. D’autre part, personne n’a jamais prétendu que les éoliennes pouvaient tout faire toutes seules. Certains ont clairement oublié la définition de « mix énergétique ».
    – la compétitivité des énergies renouvelables est non seulement avérée mais il a été montré qu’elle était primordiale à long terme, les pays les plus en avance sur la question étant ceux qui économisent le plus selon tous les scénarios.

    • @Lucas

      Je vous cite:
      « Je ne mentionne même pas les informations très approximatives qui sont rendues dans cet « article » :
      – prix de l’électricité éolienne complètement surévalué ; oubli délibéré de la génération de revenus pour la
      commune ;  »

      Et bien que dites-vous d’une électricité achetée par EDF ( grâce à la CSPE que nous acquittons sur notre facture d’électricité ) autour de 90 euros du MWh, alors que le marché de gros l’évalue à moins de 40 euros !?

      Les revenus de la commune et autres collectivités ne sont en fait qu’une partie de notre CSPE puisque c’est grâce à elle que les exploitants éoliens font d’énormes profits.
      Alors il vaudrait mieux se passer des éoliennes et verser directement le montant de cette CSPE aux collectivités, tout le monde y trouverait son compte !!!

      Pour vos autres affirmations je laisse à d’autres le soin de vous répondre !

      • Non pardon je vais aussi vous répondre sur ce point:

        « – la condescendance à l’égard du caractère supposé « non-fiable et non-renouvelable » de l’éolien. L’éolien est l’une des énergies les plus propres et les plus prédictibles : aucun CO2 émis pendant leur durée de vie, aucun déchet, et vents plus ou moins prédictibles avec une disponibilité dépassant largement les 80 %. D’autre part, personne n’a jamais prétendu que les éoliennes pouvaient tout faire toutes seules. Certains ont clairement oublié la définition de « mix énergétique ». »

        La production si elle est prédictible ne répond pas nécessairement pour autant à la demande.
        Ainsi l’afflux d’une énergie prioritaire, et non nécessaire aux réseaux à l’instant où elle est produite, entraîne un surcoût pour les consommateurs du fait qu’elle augmente le montant de la compensation « CSPE » à verser à EDF pour un achat obligé d’une électricité excédentaire à la demande .

        • Comme je l’ai déjà dit, les éoliennes n’ont pas vocation à satisfaire la demande en énergie à elles toutes seules, aucun type d’énergie ne le peut. Quelqu’un a parlé des hydroliennes, bel alternative s’il en est, mais malgré tout le potentiel hydrolien de France (l’un des plus élevés au monde), ça ne suffirait quand même pas.

          D’autre part, l’énergie éolienne est peut-être plus chère aujourd’hui que l’énergie traditionnelle, mais il y a certains points à ne pas oublier : l’énergie nucléaire, du fait du vieillissement des centrales, va sans cesse augmenter dans les prochaines années alors que l’énergie éolienne, qui est l’une des énergies renouvelables les moins chères, va encore baisser.

          • Je note que vous répondez à côté de la plaque, reconnaissant implicitement que l’électricité éolienne est un produit qui souvent arrive en excédent de la production EDF et autres électriciens conventionnels
            ( dont la production en base est indispensable pour nous assurer en permanence une électricité de qualité ).
            De ce fait cette production éolienne qui ne répond en rien au besoin du marché oblige EDF à la racheter très cher et par conséquent oblige plus encore les consommateurs à indemniser EDF via la CSPE ( contribution au service public de l’électricté ) …
            Pour ce qui est de la baisse de l’électricité éolienne vous repasserez, qui peut croire que la CSPE va diminuer alors même qu’elle ne peut même plus compenser les sommes dues à EDF !!!

            • L’avenir dira lequel de nous deux est à côté de la plaque, mon bonhomme. Et je me ferais pas d’illusion si j’étais celui qui approuve cet article au mot près et qui part dans des scénarios catastrophistes.

              • J’attends des arguments et non des critiques non fondées sur mon constat de ce qu’est la réalité des faits.

              • L’expression petit bonhomme m’a rappelé cet article très intéressant concernant l’exemplaire commune de Montdider, exemplaire par le fait qu’elle profite de la CSPE et d’autres subventions versées par des milliers de consommateurs et par les contribuables Européens ( dont les Français )…

                http://www.energie2007.fr/actualites/fiche/4453/montdidier_regie_eolien_erdf_ufe_edf_solidarite_dnte_bnf_020413.html

                Dans son édito du 2 avril 2013, l’UFE montre sa connaissance aiguë des internets. Dans ce position paper qui tient presque du situation paper, il ne manque rien:

                – un poisson d’avril tardif (avec le « réseau ERDF » – déclenchant une immédiate crise de tachycardie du CM de la FNCCR);
                – un WTF universitaire (avec une note de bas de page renvoyant… à l’espace privé du Medef électrique, comme cela nous a été signalé sur Twitter);
                – un appel aux trolls: l’UFE s’attaque en effet à Montdidier, paisible commune du département de la Somme, qui compte 6.500 habitants, tous alimentés en électricité par la Régie communale. Laquelle dispose également d’une chaufferie bois, de panneaux solaires et d’un parc éolien* qui a été financé par des fonds publics (Europe, Région, Département, ville de Montdidier, Ademe) et dont les retombées financières seront affectées au développement de nouvelles prestations liées aux énergies renouvelables et aux économies d’énergie.

                > Mais des trolls frustrés puisque la page de l’UFE n’est pas ouverte aux commentaires. Qu’ils se répandent, heureux, ici.

                Cette logique d’autosuffisance est battue en brèche par l’UFE qui rappelle qu’il n’est possible à « Petitbonum » (sic, Petibonum s’écrit sans « t » chez Astérix) de « résister à l’emprise de l’empire romain de l’électricité nationale » (discrète allusion aux aventures edisoniennes d’EDF) qu’en vertu de la solidarité financière et technique du système. Solidarité financière avec la CSPE qui subventionne l’électricité produite par les énergies renouvelables, dont l’éolienne de Montdidier, solidarité technique avec un réseau maillé, qui pallie les intermittences des différentes sources de production.

                L’UFE souligne enfin que le syndrome du village gaulois « ouvre la porte à une grave déviance, celle de l’idée du «chacun pour soi», de l’abandon de ce qui fait l’une des forces de la France: la solidarité entre les territoires. L’électricité n’est pas simplement une énergie, c’est un facteur d’intégration. Le nier conduira, au-delà d’une profonde déception au sujet des «avantages financiers» que serait susceptible de procurer l’autonomie, à une dégradation profonde du tissu économique et social de notre pays. »

                Que le ministère se réjouisse: le débat national sur la transition énergétique (DNTE) est ouvert.

                ——–
                * L’ambition d’être autonome en 2015, voire excédentaire en 2020 se double d’un coup de griffe anti-éolien qui fera grimacer dans les moulins du SER: « des habitants de Montdidier sont-ils conscients que cette vision d’autonomie passe par la mise en œuvre d’une nouvelle méga-éolienne, dont la hauteur de plus de 200 m à la pointe de l’hélice défigurera de façon significative leur environnement ? » Un vent de colère soufflerait-il sur l’UFE?

    • simple-touriste
      15 juin 2015 at 15 h 59 min

      « alors qu’ils s’échignent à interdire les lignes électriques, »

      Dites, vous êtes comme ça naturellement ou bien vous vous forcez?

      Les lignes électriques sont nécessaires, SURTOUT pour transporter le courant produit par des moyens intermitteux.

      « L’éolien est l’une des énergies les plus propres »

      Selon quel critère?

      « vents plus ou moins prédictibles »

      N’importe quoi!

      « la compétitivité des énergies renouvelables est non seulement avérée mais il a été montré qu’elle était primordiale à long terme, les pays les plus en avance sur la question étant ceux qui économisent le plus selon tous les scénarios »

      Source? Démontré par qui?

      L’exemple de l’Allemagne ne vous suffit pas?

      • « Les lignes électriques sont nécessaires, SURTOUT pour transporter le courant produit par des moyens intermitteux. »

        Et pourquoi, dans ce cas, ne pas avoir fait de lignes enterrées ? Sinon, sur la base de quoi dis-tu que les éoliennes sont absolument inutiles ? Cet argument ne tient pas la route, désolé. De même, quelle est l’utilité de bâtiments aux vitres si lustrées que les oiseaux s’y cognent sans comprendre qu’ils ne peuvent pas y voler ?

        « « L’éolien est l’une des énergies les plus propres »

        Selon quel critère? »

        Déjà expliqué, relis.

        « « vents plus ou moins prédictibles »

        N’importe quoi! »

        Très bien, j’imagine que tu zapperas à chaque fois que tu tombes sur la météo et que tu nieras l’existence des saisons pour le restant de tes jours ?

  • Christine Beuchat
    15 juin 2015 at 15 h 08 min

    Le billet de Mark Duchamp est une réalité que certain ignore par manque d informations.
    Combien ce sont faits berner par exemple par l’amiante ou le roundup il y a 30 ans! Les éoliennes c’est pareilles un buissnes! ! Ou en serons nos santés dans quelques années .
    Merci pour vos infos et le partage M.Duchamp.
    Quant à la journée de l eolien c’est du grand n importe quoi!!

    • Les dangers de l’amiante auraient pu être décelés avant, mais les études concernant l’éolien sont sans appel : elles ne génèrent pas plus d’infrasons que des appareils de la vie courante, elles sont étudiés pour avoir un effet stroboscopique minimal, elles tuent très peu d’oiseau (quelle construction humaine n’a jamais tué d’oiseaux ?)… Et quel projet n’est pas motivé par une idée de business ? TOUT est un business aujourd’hui. Alors pourquoi blâmer les éoliennes seules ?

      Je constate que les Français sont les champions des réacs. Dès qu’il y a une possibilité de changement, il faut toujours que vous les antis n’y voyiez que les mauvais côtés, que vous diabolisiez tous les aspects possibles et imaginables à coup d’arguments infondés et fallacieux et que vous criiez à la fin du monde. Et même quand on vous explique, vous prétendez que c’est quand même une arnaque. C’est agaçant à la fin…

      • simple-touriste
        15 juin 2015 at 16 h 02 min

        Quelle construction humaine tue autant d’oiseaux migrateurs que les moulins à vent géants?

      • @Lucas
        « Dès qu’il y a une possibilité de changement, (…) »

        Ce n’est pas du changement c’est du vol ! Les ENR n’ont pas à être subventionnées, point barre.

        Mais comme ça te profites directement, cela ne te dérange absolument pas que cette taxe inique aille en partie dans ta poche. Donc tu la défendras envers et contre tous …

      • Si on trouve que c’est moche, que ça sert à rien et que ça coute cher, on est réac ?

      • Si l’exploitant éolien n’était payé qu’en fonction du service rendu, et sa production achetée au seul prix du marché, il serait en faillite.

        Les bilans des exploitants éoliens reflètent un chiffre d’affaires composé pour plus de la moitié par une subvention prélevée sur nos factures et qui porte le doux nom de « contribution au service public de l’électricité » .

        Alors vendre une production aléatoire, intermittente, financée par une taxe, où est le service rendu au public avec l’éolien et autre photovoltaïque ?

        Le vrai business c’est de vendre un produit qui correspond à un besoin, qui satisfait à une demande du consommateur, et non pas de faire acheter à EDF ( qui y est obligé ) à 90 euros ce que l’on trouve sur le marché de gros à 40 euros…

        • Exactement !

          Le début de l’arnaque, il est bien dans ce que vous pointez : l’obligation d’achat du courant éolien, injecté « de force » dans le réseau et payé par nous via la CSPE, les autres moyens de production devant obligatoirement s’effacer, même le nucl en place alors qu’il est moins cher.

  • Christine Beuchat
    15 juin 2015 at 15 h 45 min

    Informe toi Lukas! Je vis près de deux éoliennes depuis 5 ans, ma santé c’est dégradée ! Les infrasons sont dans nos maisons.
    Les études sont souvent financées par les lobbystes. Tu crois que c’est bien sérieux?
    Les antis comme tu les appelles n ont pas d argent et souvent que la force de leurs mots pour convaincre.

    • Oui, vu ton orthographe, je veux bien croire que ta santé se soit dégradée…

      Plus sérieusement, le monde ne tourne pas autour de toi. Beaucoup de gens attesteront que leur santé à eux n’ont pas changé. J’ai plutôt l’impression que tu développes ce que l’on appelle un effet nocebo. Si s’informer c’est s’en tenir à ton seul témoignage, alors le journalisme ne se fera pas de vieux os…

      Bon rétablissement/déménagement.

      • Beaucoup de gens attesteront que leur santé à eux n’ont pas changé.

        Moi j’aurais écrit « que leur santé n’a pas changé » , mais bon je n’ai pas la prétention de juger de votre orthographe, c’est juste pour vous dire que comme en matière d’effets sanitaires dus aux éoliennes tout comme en orthographe il ne faut pas donner de leçons aux autres quand on ne connaît pas suffisamment le sujet …

        • Traquer la moindre faute dûe à une rédaction rapide de mes commentaires alors que je ne fais habituellement aucune faute ou très peu parce que je n’ai pas que ça à faire de m’attarder sur un article aussi réac et déphasé de la réalité, c’est plutôt lamentable. Enfin bref, je n’ai pas plus à juger de ça, n’est-ce pas ?

          • Mon cher Monsieur, qui a tiré le premier !?

            Je vous cite :

            « Oui, vu ton orthographe, je veux bien croire que ta santé se soit dégradée… »

            Alors je pense que vous ne pouvez vous en prendrez qu’à vous même, vous voyez la paille dans l’oeil des autres mais la pale dans le vôtre point !

            • Marrant comme tu ne sembles lire que les phrases qui t’arrangent… parce que tout de suite après vient la locution « Plus sérieusement », montrant que ce qui précédait n’était justement PAS à prendre au sérieux. Après, si tu manques de second degré, je n’y peux rien… Toi, en revanche, tu sembles en user comme d’un point qui a un intérêt dans ce débat ô combien stérilisé par votre haine des éoliennes qui vous fait rechercher des études montrant supposément que le réchauffement climatique n’existe pas (dans quelle grotte tu vis ?) et que les éoliennes ne servent à rien et font perdre de l’argent. Bref, c’était mon dernier message. J’ai assez perdu mon temps avec de vieux aigris.

    • Votre santé s’est dégradée? Y’a t-il un rapport avec ces éoliennes? Il peut se passer beaucoup de chose en 5 ans. A quelle distance se trouvent vos chers moulins à vent de chez vous?

  • Christine Beuchat
    15 juin 2015 at 17 h 11 min

    Tu cherches un pou dans la paille,si ta solution est d écrire, vous faites des fautes d orthographe! Ou alors déménagement!
    Je trouve cela bien simpliste!
    J en resterai là, solidaire avec tous ceux qui sont victimes des éoliennes!

  • Siguier ghislaine
    15 juin 2015 at 23 h 09 min

    A l’attention de Lucas,
    dont la prose me sidère ! Enfin me sidérait, apprenant qu’il travaille dans l’éolien plus rien ne m’étonne, puisque c’est un business de menteurs.
    Pas d’effets stroboscopiques ? Ils sont visibles à au minimum 1500 m ! (7 ans d’expérience mon petit !)
    Pas de nuisances sonores (ou dépassements) ? D’abord il a fallu les réviser ces normes pour faire cadrer avec la réalité, de 30 dB(A) Mme Kosciusko-Morizet a réussi ce tour de force de les faire évoluer vers 35 dB(A) et il est à parier, quand on se croirait à Roissy-Charles-de-Gaulle un jour de grand départ que cette mesure est largement dépassée ! C’est à se boucher les oreilles ! (7 ans d’expérience, mon petit ami !)
    Quant aux infrasons qui n’existent pas ! De mieux en mieux dans le registre de la mauvaise foi !
    Mon adresse étant facilement trouvable, je demande instamment que l’on vienne mesurer chez moi, cela a failli se faire l’an dernier, (demande faite au Cerema) mais mon volontarisme forcené a dû faire penser que l’on trouverait du lourd et cette séance de mesures s’est annulée.
    Je réïtère ma demande à TOUS SERVICES COMPETENTS !
    En particulier dans ma chambre, car c’est là que j’ai l’habitude de dormir, dans un lit, selon une méthode qui est devenue ancestrale. Si je précise c’est que j’ai aussi beaucoup dormi pliée sur la banquette arrière de ma voiture, une malheureuse Skoda Fabia … pour dire le confort et l’espace !!
    Je réclame instamment ces mesures : Préfet, sous-Préfet, ARS et tutti quanti, mais jamais personne ne semble vouloir se décider ! C’est vrai que ce serait embêtant de découvrir que ma maison est polluée par les infrasons non existants ! (voir les études de la Nasa, mon petit ! = tu me permettras cette familiarité : 1) parce-que tu racontes n’importe quoi ! 2) parce-que j’ai l’âge de te remettre à ta place !
    Et je ne rigole pas car aucune nuit de repos dans une année civile, cela n’améliore pas le caractère, la patience, la santé, le sens de l’humour, la convivialité et autres facteurs qui théoriquement rendent la vie en société plus facile !
    Car ces éoliennes, sans boîte de vitesse tournent chez moi, pour la propagande, je ne vois aucune autre raison logique, 96,4 % du temps ! Tu imagines être emmerdé 96,4 % du temps ? Combien reste-t-il de temps de récupération ? Pour l’éolien c’est rédhibitoire ! Qui accepterait de voir tourner des machines sans qu’elles aient une utilité ? Déjà que lorsqu’elles tournent en produisant elles ne réussissent pas à remplir leurs objectifs !!
    Pour reprendre pour ce petit qui nous bonimente : 1) je suis tombée et me suis cassée le nez ! (examens hospitaliers éliminant toutes autres causes que : soit les infrasons directement, soit la fatigue causée par les infrasons; puisque je n’avais pas dormi pendant 3 semaines plus de 1 H/nuit au maximum !
    Je ne parle même pas des maux de tête, c’est devenu d’une banalité, je ne parle pas des acouphènes, c’est d’un commun, dois-je évoquer les douleurs, pressions cardiaques ? Non, ce n’est rien ! Puis-je parler de décharges électriques dans le cerveau ? Non, il suffit de s’y faire ! Avec réaction simultanée des 2 jambes ? 3 fois de suite la même nuit ? (réflexe de la grenouille = Science naturelle => SVT maintenant, étudiée dans mon jeune temps !)
    Et le mal de mer, ces nausées qui vous tirent du lit dès 3 H du matin, quand vous commenciez juste à commencer à dormir ? Une illusion ?
    Puis-je dire que les infrasons je les « sens » car ils me causent une sorte de petite douleur dans le nez qui remonte et irradie jusqu’aux yeux ? Et que mon oeil opéré se retrouve alors plein de liquide : Et oui !
    Puis parler de cette fatigue devenue chronique, à force de ne dormir qu’une à 2 H par nuit.
    Et que dire des vibrations ? Elles me prennent à tous moments. Peut-être pas encore chroniques, elles, mais rassure-toi, ami, elle le deviendront !
    Et que dire des personnes évaluées par des autorités médicales (CHU de X -pour le moment je n’ai pas le droit d’en parler) qui attestent que ces maux existent bel et bien, que les patients examinés ne sont pas des fumistes (ce que l’on a tenté de faire croire pourtant !)
    Etant donné le courrier que je reçois des victimes, qui ne sont pas dans le délire, il n’y a aucune gloire à tirer d’être victime, ce n’est pas le prix Nobel de la Paix, il faut du courage pour dire : je suis victime, je trouve que si l’une de ces personnes vous trouve elle ne vous fera pas de cadeau ! Car la colère nous tient lieu de santé pour le moment.
    Colère contre tous ceux qui, d’une manière ou d’une autre, ont permis, permettent que des gens qui n’avaient rien demandé, (qui parfois se sont exprimés contre les projets, et avaient pour eux la majorité d’opposition, mais dans certains cas, il ne faut pas en tenir compte !) se retrouvent cobayes involontaires d’une industrie dont nous n’avions que faire dans notre pays.
    Que certains pays aient joué cette carte et s’en mordent les doigts aurait dû et devrait nous servir de leçon.
    Et que l’on ne nous parle pas d’emplois ! Dans mon département toute la maintenance est réalisée par des étrangers, on vient de poncer et de revernir les pales de nos 4 monstres, aucun des techniciens ne prononçait un mot de français, même argotique. Quand à ceux qui ont installé, même remarque, plus moult panneaux Achtung en remplacement de nos panneaux de signalisation français.
    Aucun argument ne plaide en faveur de l’éolien.
    C’est un gadget coûteux, inutile, malsain, engendrant un comportement délictueux de la part des élus, massacrant le paysage, omniprésent de jour comme de nuit, bruyant, et pire encore.
    J’espère avoir fait le tour de la question, avoir été claire et nette, et j’ajoute, cerise sur le gâteau que je suis une écolo viscérale et pratiquante depuis 43 ans, j’ai eu l’honneur et le privilège de voter pour René Dumont.
    Qu’en dis-tu ? Et j’étais pour les éoliennes jusqu’à ce que j’en apprenne beaucoup à leur sujet, mais pas suffisamment car je ne m’attendais pas à subir ce que je subis !
    C’est un truc comme les parcmètres, les radars, une manière de soutirer le fric, sous couvert d’écologie, et qui remplit les poches de gens qui ne méritent guère notre respect, puisque l’on a vu que la mafiat blanchit son argent sale grâce à l’éolien etc.. (revoir le dossier : Pièces à conviction de FR3) je ne vais tout redire…
    Si, j’ai oublié de parler des terres rares et leur extraction !
    Et le bilan carbone d’une éolienne jeune ami ? Grâce à quelle énergie et en quelle quantité pour produire une éolienne, transportée comment, sur quelles distances ? Combien de tonnes de feraille et de béton au pied de chaque édifice ?
    Dernière question : pourquoi cette propagation hallucinatoire au lieu, -si cela avait été utile – de rassembler tous ces machins au même endroit ? Pourquoi ces « promoteurs » n’acquièrent-ils pas les terrains comme tout industriel de bon aloi ? Pourquoi ces locations qui laissent à penser qu’une fois le pactole empoché on s’en ira vaquer à d’autres occupations ailleurs en laissant le matos périmé sur place ? (cas de Sallèle-d’Aude si ma mémoire ne défaille pas).
    Beaucoup de questions auxquelles vous allez gentiment nous répondre, mais sans nous entortiller selon l’habitude en vigueur dans votre milieu professionnel. Et pas de langue de bois non plus, personnellement j’y suis très allergique. Merci d’avance.

    • On se calme et on reprend depuis le début.

      Les effets stroboscopiques existent, personne ne le nie. Mais selon la réglementation, ils ne peuvent pas excéder une certaine durée (5 heures par mois, ou dans cet ordre de grandeur)

      Concernant les nuisances sonores, je réitère mes propos : à 500 mètres, c’est suffisant pour que le bruit des éoliennes soit englouti par la brise de fond. La plupart des gens ne se rendent même pas compte qu’il y a du bruit jusqu’à ce qu’on leur fasse remarquer. Il semble qu’en ce qui te concerne, ta haine des éoliennes amplifie exagérément ce bruit, ce qui relève de la psychoacoustique. Dans tous les cas, pour rémédier à tes « envies de meurtre » (tant de violence !), il y a une solution, qui ne coûte quasiment rien : les boules Quiès.

      Les infrasons, tu le dis toi-même : tu ne sais même pas jusqu’à ce qu’on vienne mesurer. Et étant donné le nombre d’appareils qui émettent des infrasons dans la vie de tous les jours, je ne vois pas pourquoi taper seulement sur les éoliennes. J’ajoute que, comme leur nom l’indique, les infrasons ne s’entendent pas, alors comment peux-tu attester qu’ils existent en quantité exagérée grâce à tes seules oreilles (et à ton nez ??) ? Ton âge n’a nulle valeur d’argument pour me remettre à ma place, qu’on se le dise 😉

      « Et je ne rigole pas car aucune nuit de repos dans une année civile, cela n’améliore pas le caractère, la patience, la santé, le sens de l’humour, la convivialité et autres facteurs qui théoriquement rendent la vie en société plus facile ! »

      C’est ce qu’on constate à travers tes commentaires… A moins, et c’est plus probable, que tu sois juste quelqu’un dont le caractère est passablement désagréable et irritable.

      Du reste, je suis navré que les éoliennes aient pris tes sens en otage à ce point, mais ça ne te donne aucunement le droit d’exiger que tout le monde se range par rapport à toi.

      « Aucun argument ne plaide en faveur de l’éolien. »

      Si si, tu ne les entends juste pas… Si tu tiens à te retrouver avec une centrale nucléaire près de chez toi plutôt que des éoliennes, tu n’as qu’à faire signe. Non ? Bon.

      « C’est un gadget coûteux, inutile, malsain, engendrant un comportement délictueux de la part des élus, massacrant le paysage, omniprésent de jour comme de nuit, bruyant, et pire encore. »

      A nouveau, une rancoeur même vieille de 7 ans n’a pas à être reçue comme argument valable. Je pense que ce sont plus tes tripes que ta raison qui parlent. Coûteux ? Alors qu’à la fin de sa vie, une éolienne peut être entièrement démontée et recyclée en grande partie ? Alors qu’elle peut durer trente ans alors qu’on lui en prédisait 20 ? Inutile ? Sur quelle base ? Malsain ? Dans ton cas peut-être… Et prendre tous les élus pour des crapules corrompues, faut arrêter deux secondes. Certains ont encore le souci d’y voir un intérêt environnemental en plus de générer des revenus. Quant au paysage, tu n’en as pas le monopôle et ce n’est pas l’avis de tout le monde, une grande majorité des Français trouvent qu’elles s’intègrent très bien au paysage, mieux que la centrale nucléaire que tu veux voir pousser près de chez toi en tout cas. Et désolé de t’apprendre qu’on n’a pas encore inventé des éoliennes pliables qui se rangent la nuit (le vent ne se couche pas, lui), mais quand on construit des infrastructures, c’est généralement pour qu’elles restent là jour et nuit. Bruyant -> Boules quiès.

      Les terres rares, évidemment, sont un meilleur argument contre que tous ces points navrants d’immaturité cités plus haut. Mais la plupart des éoliennes fonctionnent maintenant sans ou avec des quantités réduites. Et ça ne veut pas dire que la recherche ne travaille pas sur ce point. Mais les batteries de ton portable et de sans doute beaucoup d’autres appareil en ta possession aussi sont polluantes. Deux poids, deux mesures.

      « Et le bilan carbone d’une éolienne jeune ami ? Grâce à quelle énergie et en quelle quantité pour produire une éolienne, transportée comment, sur quelles distances ? Combien de tonnes de feraille et de béton au pied de chaque édifice ? »

      La réponse : 100 fois moins que pour une autre installation de puissance équivalente. Combien de béton pour ta centrale nucléaire ? Une éolienne n’est faite que de béton, d’acier et de résine, peu ou pas polluants et recyclables.

      « Dernière question : pourquoi cette propagation hallucinatoire au lieu, -si cela avait été utile – de rassembler tous ces machins au même endroit ? »

      Pour des raisons de logistique – il est plus facile de contrôler un parc éolien qui sont rassemblées et soumises à des conditions de vent similaires. Après, je ne vois pas ce que ça changerait de les espacer de plusieurs kilomètres chacune… Ce serait même contre-productif et ferait inutilement perdre des sites propices à la production éolienne.

  • La Journée de la Maltraitance des Eoliennes se poursuivra le 16 juin et ultérieurement. Qu’on se le dise !

  • Siguier ghislaine
    16 juin 2015 at 4 h 35 min

    En effet la journée de la maltraitance continue le 16 juin. Il est 4h10, je n’ai pas encore réussi à fermer 1 seul oeil, les turbines turbinent et c’est l’enfer, comme d’habitude !
    Des envies de meurtres me tenaillent. Commencer par qui ?
    Où aller dormir ? Comment trouver 2 H de sommeil cette nuit ?
    Qui a prévu une solution dans ce département ? Quels services de l’Etat ayant validé ce projet se soucient de la question ? Pourrais-je me présenter à la Préfecture avec ma trousse de toilettes et demander : puisque vous avez signé ce permis de construire (hors délai avec + de 5 mois de retard, sans avoir vérifié la prise illégale d’intérêts des élus, couverte par les Commissaires enquêteurs bien rémunérés, vos services ayant omis de contrôler le respect de leur propre charte (payée par le contribuable) : co-visibilité avec d’autres parcs, non respect de la distance par rapport à la petite église romane St-Jacques du Cher classée à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques, tel que vous l’a rappelé la SPEEF, etc… puisque donc vous n’avez pas fait correctement votre travail, sans aucune pénalité – votre prédécesseur, Bernard Tomasini, monté en grade – mais vous représentez la continuité de fonction -, pouvez-vous m’héberger durablement ou du moins pendant tout le temps d’exploitation de ce cirque clignotant et bruyant que je ne peux plus supporter ?
    Car je le précise, il y a lurette que j’ai demandé l’arrêt des éoliennes la nuit, le repos des riverains étant prioritaire sur le chiffre d’affaires de cette entreprise privée.
    Je veux bien en rabattre et ne demander cet hébergement qu’à la sous-préfecture, je préfère c’est plus près, car il faudra bien que je paie mon carburant !
    Lequel des lecteurs de cette rubrique a une autre idée ?
    A 65 ans je déclare que je ne peux plus dormir pliée en deux sur une mauvaise banquette de voiture !
    Seule Mme Touraine semble vouloir m’entendre. Elle n’a pourtant aucune responsabilité dans cette affaire, elle !
    Les responsables eux, ne se sentent absolument pas concernés.
    Le fameux syndicat des énergies dites renouvelables a-t-il constitué un fonds pour indemniser les victimes, leur offrir un toit à l’identique plus loin ?
    Monsieur Lanoé, si pimpant, si content de lui-même, de ses bénéfices a-t-il prévu qu’ici comme ailleurs des gens souffriraient et qu’il faudrait les dédommager ? Les reloger ?
    AAAAAAAAPPPPPPPPPPEEEEEEEEEEEEELLLLLLLLLLLLLL
    SSSSSSSSSOOOOOOOOOOOOOOSSSSSSSSSSSSSSSSS
    Qui me trouvera, ainsi qu’à toutes les victimes une solution rapide à cette problématique ?
    L’Etat possède des logements de fonction inoccupés : ONF, Education Nationale, d’anciennes colonies de vacances, EDF, même possède un joli patrimoine, etc…
    Merci de me faire connaître dès aujourd’hui les disponibilités de locaux avec jardin car je possède des animaux : chien, des chats et des poules, lesquels ne peuvent se contenter d’un balcon, la SPA ruerait dans les brancards !
    Merci d’avance.
    PS pas de nouvelles de Lucas ! Il avait pourtant matière à disserter… lâche abandon ? Pas d’arguments foireux à fourguer aux crédules ? Ou alors il dort : Oui sans doute, car les gens qui travaillent dans l’éolien n’ont pas la sottise de vivre sous les machines qu’ils installent, nous connaissons très bien cette stratégie ici ! Notre fameux « promoteur » a filé dès la 1ère turbine érigée, il avait dû toucher un très gros chèque ! Nous, benêts nous ne pouvons partir, personne ne souhaite acheter nos maisons !

    • Il faut que tu comprennes qu’en lisant tes commentaires, tu ne donnes aucunement envie de répondre, non pas par « lâche abandon » (la preuve en est que non) mais parce que vu que tu sembles prendre tous les arguments que je n’ai même pas encore posté comme « foireux », je ne vois pas pourquoi je me fatiguerais à discuter avec une sourde qui est convaincue de son omnipotence et de ses talents de devin. C’est pour cela que je ne répondrai plus à aucun des tes commentaires jusqu’à ce que tu acceptes de te montrer plus courtoise et ouverte à l’argumentaire des autres, fût-il aussi éloigné de tes idées. Je ne donnerai qu’un conseil : consulte pour tes problèmes de santé ou déménage.

      • Et par anticipation pour ce cher A P, oui, j’ai vu les fautes une fois mon commentaire posté, pas la peine de venir piquer comme un vautour pour tenter de me décrédibiliser. Je ne me considère pas comme infaillible, contrairement aux antis qui sont convaincus de ce qu’ils pensent et dénigrent tout ce qui sort de leur tête 😉

      • Lucas, vous avez un sacré culot d’accuser une victime des éoliennes de ne pas être courtoise, alors que vous êtes celui qui a introduit l’incivilité dans ce débat. D’ailleurs, le commentaire de Ghislaine n’a rien de discourtois. Vous inventez, comme pour le reste. Je sais, c’est votre métier. Vous êtes employé par l’industrie éolienne, vous l’avez dit vous-même. Mais ce que vous n’avez pas dit, c’est que vous êtes payé pour déstabiliser ceux qui commentent contre les éoliennes dans les débats.

        Je connais bien Ghislaine. Elle ne dort que de 1 à 2 heures par nuit lorsque le vent vient de l’ouest, càd 9 fois sur dix. Elle est torturée par les infrasons de 4 éoliennes près de sa maison. Oui Monsieur, torturée. Le manque de sommeil fait partie des techniques de torture répertoriées par les Nations Unies. L’ignoriez vous? Alors un peu de respect, SVP, pour une personne torturée par vos engins.

        Vous lui dites cavalièrement de déménager. Ah oui? Et comment acheter une maison, avec quel argent, quand toutes ses économies sont investies dans la sienne, et que celle ci est devenue invendable à cause des éoliennes??????

        Vous avez devant vous une personne qui appelle au secours, qui se noie, et vous lui dites: soyez courtoise, écoutez mes boniments en faveur de l’arnaque éolienne! Non Monsieur, ce n’est pas comme cela que l’on parle à une victime.

        • Tes accusations d’incivilité m’effleurent à peine… Moi qui justement me targue d’être resté courtois avec elle voire de la plaindre d’être aussi fâchée avec les éoliennes au point que ça en affecte sa santé physique (et mentale…).

          Et où il est le culot, exactement ? M’accuser d’être « payé à inventer » ? Je fais ça sur mon temps libre.

          « Je connais bien Ghislaine. Elle ne dort que de 1 à 2 heures par nuit lorsque le vent vient de l’ouest, càd 9 fois sur dix. Elle est torturée par les infrasons de 4 éoliennes près de sa maison. Oui Monsieur, torturée. Le manque de sommeil fait partie des techniques de torture répertoriées par les Nations Unies. L’ignoriez vous? Alors un peu de respect, SVP, pour une personne torturée par vos engins. »

          Qu’elle mette des boules Quiès, qu’elle prenne un somnifère ou qu’elle déménage ! Contrairement à ce que tu insinues, je ne lui souhaite aucune torture, ni réelle ni psychologique. Mais elle semble malheureusement être de celles qui possède un très fort pouvoir d’autopersuasion auto-entretenu et auto-amplifié. Après, je ne la connais pas, mais qu’elle ne prenne pas son cas pour une généralité. Si elle préfère payer pour le démantèlement de ces éoliennes plutôt que pour le déménagement, qu’elle se lance… Mais à mon avis, c’est un peu plus cher ! Son cas me fait bien évidemment pitié, mais on ne peut pas stopper toute entreprise dès que quelqu’un se plaint.

          D’autre part, à défaut d’appeler des spécialistes pour mesures ces infrasons, ne peut-elle pas faire des expériences simples, comme prendre une semaine de vacances en Aquitaine là où ne l’attend aucune éolienne, pour voir si sa santé s’en trouverait améliorée ? Tu ne vas pas me faire croire qu’elle vit chez elle 365 jours par an ? Se plaindre, ça va deux secondes, mais après faut essayer de trouver des solutions. Les éoliennes sont là et elles resteront là. Si les choses vont aussi mal, ça devrait être une motivation suffisante pour déménager.

          « Vous lui dites cavalièrement de déménager. Ah oui? Et comment acheter une maison, avec quel argent, quand toutes ses économies sont investies dans la sienne, et que celle ci est devenue invendable à cause des éoliennes??????  »

          Je ne sais pas, c’est son problème, pas le mien. Mais la dévalorisation n’existe que pour ceux qui veulent qu’elle existe. Certains seraient enchantés de pouvoir vivre dans une commune qui privilégie autant les énergies renouvelables et même vivre au plus près d’elles. D’après le sondage dont je parlerai plus bas, 8 personnes sur 10 sont au mieux enthousiastes et au pire indifférentes de vivre près d’une éolienne. Ils déplorent surtout le manque d’information.

          « Vous avez devant vous une personne qui appelle au secours, qui se noie, et vous lui dites: soyez courtoise, écoutez mes boniments en faveur de l’arnaque éolienne! Non Monsieur, ce n’est pas comme cela que l’on parle à une victime. »

          Tout comme elle, tu persistes à parler d’arnaque éolienne, en les diabolisant avec des ressentis qui n’engagent que vous. Comment expliquez-vous que la majorité des gens ayant répondu à une enquête sur les riverains vivant près d’éoliennes ne déplorent aucun problème de santé ? D’après une récente étude, seuls 7 % des riverains entendraient les éoliennes et/ou éprouveraient une gêne. En 7 ans, il peut y avoir de multiples raisons de tomber malade, et là, forcément, c’est de la faute des éoliennes, mais avez-vous envisagé la possibilité que ce soit digne d’une névrose ? Et quel genre de victime s’échigne plus à dénigrer tout ce qui a trait à son bourreau supposé, sans aucune preuve, plutôt que d’appeler au secours, justement ? Si elle veut qu’on l’aide, qu’elle accepte déjà l’idée que ce n’est peut-être pas de la faute des éoliennes mais d’autre chose.

          • @ Lucas

            Vous prenez du plaisir à écrire n’importe quoi, et à être agressif ?
            Vous avez du travail à accomplir sur vous-même…ce sera plus utile que vos moulins à vent.
            Vous savez très bien que de nombreux Etats abandonnent l’éolien…car inéfficace, dangereux, cher, et non pérenne !
            Mais votre idéologie vous aveugle.
            Je vous plains !

            • Je ne vois l’éolien baisser nulle part en tout cas… Bref, je constate que la concentration de vieux réacs est ici exorbitante, toujours à chercher toutes les occasions de dénigrer tout ce qui vous paraît mauvais. Ca me rappelle la mentalité d’une certaine Manif’ pour tous.

              Malgré tout, je ne souhaite pas poursuivre en débat qui ne sont même pas stériles mais qui vous contribuez tous à stériliser vous-même, et de manière malhônnete, que ce soit en faisant une association entre deux événements qui n’ont rien à voir (journée de l’éolien et du troisième âge) ou en prêtant des torts inexistants ou exagérés aux éoliennes. Si vous êtes dans l’attente de la solution miracle, vous allez être déçu, ne serait-ce que parce que vous êtes bons pour critiquer, mais plus personne pour proposer une autre solution. En attendant, l’éolien se développe avec succès, en France et ailleurs. D’une certaine manière, je vous plains tous parce que vous trouverez toujours un moyen de vous plaindre. Ciao !

            • Je constate également cette tendance hilarante que tu as, avec d’autres, à m’inventer une supposée agressivité dans mes commentaires. Non, mon bonhomme, je n’ai jamais insulté ni dénigré personne gratuitement, j’ai énuméré ce que je savais en arguments intelligibles (je te mets au défi de me montrer où j’ai écrit ce qui te paraît être « n’importe quoi » et où j’ai été agressif), libre à vous de les lire ou pas, tant pis pour vous si vous ne voulez pas écouter mais s’il te plaît, ne prétends pas que je suis agressif. C’est gamin et ridicule 😉

              • A Lucas.

                D’abord, je ne vous ai pas permis de me tutoyer. Ensuite, oui, vous êtes agressif. On ne bouscule pas une victime comme vous le faites. Vous l’insultez en plus en la faisant passer pour une folle qui s’invente des maux. Vous ne meritez pas qu’on vous lise, Monsieur le vendeur de machines inutiles et dangereuses.

                • Décidément !

                  Ici, c’est Internet, pas un salon de thé, je tutoie si je veux et, en l’occurrence, je ne vouvoie que quand je m’adresse à un être humain de cher et d’os, en direct, pas à un pseudo et une adresse IP.

                  Ensuite, tu bloques sur ta définition de l’agressivité et ce n’est pas grave. Mais ça n’engage que toi et je me considère comme relativement courtois dans ce débat. Ca vaut aussi pour ta définition de « bousculer ». Je me ris de tes accusations d’en faire une folle. En toute objectivité, c’est plutôt moi qui devrais me sentir agressé parce que tu me fais passer pour un criminel, un comble pour moi qui suis préoccupé par le sort de notre planète et par extension de celui de tous ses habitants, même elle et toi, par extension.

                  « Vous ne meritez pas qu’on vous lise, Monsieur le vendeur de machines inutiles et dangereuses. »

                  Eh bien ne réponds plus ! Et évite, à l’avenir, cette grossière appelation dont tu viens d’user, je te jure que ça te dessert sérieusement, tant en crédibilité qu’en maturité. Tu ne fais que montrer une fois de plus que tu ne parles qu’avec de la haine. D’où vient cette haine, je ne sais pas et ça ne m’intéresse pas, mais ce n’est pas une raison pour m’en faire profiter… Tu ne crois pas ?

                • Ou plutôt, continue à répondre, ça dessert le lobby anti-éolien…

                  • @Lucas
                    « Ou plutôt, continue à répondre, ça dessert le lobby anti-éolien… »

                    Parce que tu crois toi, avoir avancé des arguments crédibles et cohérents ?

                    Non tu t’es juste contenté de servir une soupe fade et dégueulasse.

                    Je ne reprendrais qu’une seule de tes remarques de gosse, mais répétées à l’envi : la vie est si facile et le bonheur à porter de main aux heureux possesseurs de boule quies.

                    • Une soupe fade et dégueulasse, des remarques de gosses, ben voyons ! Parce que cet article, son auteur et ses commentateurs sont en position de donner des leçons ? Et tes jolis noms te paraissent être dignes d’une personne mature et civilisée ? Associer la journée de l’éolien à un mépris envers les personnes du troisième âge alors que personne autour de moi ne connaissait l’existence de cette journée, et un dessin mensonger d’un enfant de 4 ans blâmant les éoliennes d’un massacre aviaire ? Comme je l’ai déjà expliqué, les éoliennes massacrent des milliers ou des millions de fois moins que les routes, les lignes électriques ou les bâtiments, alors si vous tenez à cet argument pour attaquer l’éolien, faites s’il vous plaît l’effort de raser les villes, d’interdire aux voitures de rouler et d’enterrer les câbles d’abord.

                      Pour les autres arguments, j’en ai déjà parlé dans mes autres commentaires, mais visiblement, vous êtes tous frappés de dyslexie sélective. Je ne compte pas perdre mon temps à essayer de vous apprendre à lire.

        • Allez, sans rancune. Je lui souhaite de trouver la véritable source de son mal et de guérir à ton amie. Je vous demande juste de ne pas accuser les éoliennes comme ça, c’est grave d’accuser quelqu’un ou quelque chose à tort. Il faut des preuves avant et je ne pense pas que vous en ayez (tout comme m’accuser de discourtoisie…). Pour le bruit, si elle ne l’a pas déjà fait, qu’elle essaye VRAIMENT les boules Quiès… Ca fait des miracles, ces choses-là, et ce n’est pas cher.

          • Nous n’accusons pas les éoliennes car bien avant nous ce sont les promoteurs éoliens qui ont reconnus les problèmes posés par les éoliennes mais il ne fallait surtout pas les ébruiter pour continuer à les vendre.

            Pour un constructeur lambda on parlerait donc de vice caché mais pour l’éolien plébiscité par les Politiques à qui l’on a aussi caché les problèmes vibro-acoustique et autres, on veut se contenter pour le moment de suggérer que les victimes sont des malades à effets nocebo…

            • Je n’ai pas résisté à l’envie de te poser une dernière question, sans aucune animosité : cite-moi une seule construction humaine qui n’ait posé de problème à personne de manière directe ou indirecte… Toutes les technologies ont leurs avantages et leurs inconvénients, malheureusement, et il faut faire avec. Des hydroliennes, par exemple, pourquoi pas ! Ca me paraît être une excellente solution. Mais il y a des coûts de maintenance bien plus contraignants et élevés, sans parler des défenseurs de la nature que j’entends d’ici décrier les pauvres poissons qui en sortiront horriblement écorchés (enfin, c’est ce qu’ils prétendront…). C’est bien simple, il y en aura toujours pour trouver des problèmes ou pire, en créer.

              • Il est des milliers de constructions qui rassemblent les humains ( lieux de prières, halles de marchés, salles des fêtes…), à l’inverse les éoliennes les font s’affronter et ce dans toutes les contrées du Monde…

                • Non, cet affrontement, c’est toi et les quelques réfractaires qui le créez parce que vous passez complètement à côté. Il est impossible d’établir un dialogue, c’est peine perdu. Je vous laisse là.

                  • Je veux bien dialoguer avec quelqu’un qui a des arguments et non pas avec quelqu’un qui se contente d’ignorer l’autre parce qu’il ne pense pas comme lui, et comme le l’écrivez si bien nous éviterons même de passer à côté ( des éoliennes ) !

                  • @Lucas
                     » (…) c’est toi et les quelques réfractaires (…) »

                    Le mot est lâché et tu n’aurais pas pu mieux trouver que ce mot réfractaire :
                    « – Qui refuse toute soumission.
                    – imperméable
                    – Qui résiste à de très hautes températures.  »

                    Selon toi, la science est dite et non content d’en être persuadé tu entends bien imposer par la soumission ta religion. Car à ce niveau là c’est bel et bien une religion.

                    On aurait pu croire qu’à 22 ans tu es encore assez d’esprit critique pour faire la part des choses et te rendre compte que les « réfractaires » (comme tu dis) avaient raison sur certains points. (la génération google est sensé savoir utiliser internet) et que le doute était permis.

                    Bref, bien plus qu’un idéaliste on a affaire à un mauvais bonimenteur, aveuglé par sa croisade verte …

  • Siguier ghislaine
    16 juin 2015 at 21 h 26 min

    A Lucas –
    pour en finir avec vos salades !
    Des boules quiès . Il y a longtemps qu’elles sont remisées dans le placard ! Elles ne servent à rien, les infrasons, traversent les murs (en pierre et doublés d’isolant) le double vitrage avec volets de bois plein !
    C’est la preuve de votre ignorance.
    Les effets stroboscopiques : nul, autre que le soleil ne peut en décider ! Pas plus de 5 H, cela n’a aucun sens.
    Une semaine en Aquitaine, ma région préférée c’est déjà fait : nous avions une caravane au camping à la ferme du Bôo, près de Parentis en Born (ce que vous pourrez contrôler !) et là effectivement, je dormais. Je récupérais et j’en avais honte, car ces gens ignoraient ce qu’est cette torture d’être privée de sommeil ! Ils trouvaient que venir là juste pour dormir c’était quand étrange ! Mais j’ai perdu mon mari et je ne me risque plus à conduire plus de 10 Kms à cause de ce manque de sommeil qui m’épuise !
    Donc mon temps de récupération est terminé.
    J’ai pu me rendormir au petit matin, lever à 12H25 = matinée fichue.
    A 15 H ne tenant plus debout je me suis recouchée malgré le superbe soleil, mais les éoliennes étaient arrêtées et j’ai dormi jusqu’à 18 H ! Quand elles sont arrêtées on se retrouve au calme comme avant ! Bizarre non ?
    De mon lit je sais si elles tournent pour la frime ou si elle produisent. C’est un test à l’aveugle, mais pas à la sourde !
    Et sur le problème mental, c’est l’argument coup de massue des pros de l’éolien.
    Comme je le disais les gens qui ont été diagnostiqués comme souffrant des infrasons éoliens, les pro éoliens ont décrété que ces gens avaient un problème psychiatrique ! Ils ont donc passé les tests et examens et se sont retrouvés sains d’esprit ! Dommage ! Donc bien victimes officielles de l’éolien ! (certifiés par le CHU ! c’est écrit noir sur blanc !)
    Ils sont sous les mêmes machines que les miennes et à 10 m de plus ! seule différence.
    Ils habitent à 400 kms de chez moi nous n’avons pas gardé les oies ensemble, nous ne nous connaissons pas.
    Déménager où ? (l’Aquitaine oui cela c’est sûr !) mais avec quel argent ? Mr Lanoé va-t-il m’offrir une nouvelle résidence ? Car je vous le rappelle j’étais là avant les machines ! Ce n’est pas à moi à en faire les frais, mais à ceux qu ont planté ces machins là !
    Sur ces dernières paroles, ciao ! Je ne vous réponds plus car êtes d’une mauvaise foi qui dessert plus qu’elle ne sert la cause que vous défendez ! Vous avez des choses à vendre, des sous à gagner, vous faîtes votre job, très mal, car votre ligné est montée avec un fil pour choper les requins, or nous ne sommes que sardinettes ! Nous n’avons rien à vendre, rien à acheter, nous réclamons juste le droit de dormir de 22 H à 7 H du matin comme tout être humains normaux ! C’est un besoins vital dont nul ne peut être privé ! (le seul de nos besoins dont la satisfaction soit totalement gratuite !)
    PS retournez potasser vos propagandes, l’argument des boules quiès est à mourir de rire : ne le refaites plus ! Vous trouverez bien autre chose, allez, je suis optimiste sur l’imagination des marchands de vent !

    • « Les effets stroboscopiques : nul, autre que le soleil ne peut en décider ! Pas plus de 5 H, cela n’a aucun sens. »

      On ne décide pas l’ensoleillement, certes, en revanche, on décide de l’emplacement des éoliennes, en faisant une étude de site, de telle manière qu’elles ne causent pas d’effet stroboscopique sur une durée supérieure…

      « A 15 H ne tenant plus debout je me suis recouchée malgré le superbe soleil, mais les éoliennes étaient arrêtées et j’ai dormi jusqu’à 18 H ! Quand elles sont arrêtées on se retrouve au calme comme avant ! Bizarre non ? »

      Et quand on met des boules Quiès, on se retrouve dans un calme similaire. Etrange ? Je ne crois pas.

      « Et sur le problème mental, c’est l’argument coup de massue des pros de l’éolien. »

      Ma chère, tu as compris que j’étais catégorique sur le fait que c’était un problème mental. Mal t’en as pris, j’ai dit que c’était une possibilité assez probable. Il y a beaucoup de témoignages sur le fait que les gens n’entendaient pas les éoliennes tant qu’on ne leur faisait pas remarquer.

      « Déménager où ? (l’Aquitaine oui cela c’est sûr !) mais avec quel argent ? Mr Lanoé va-t-il m’offrir une nouvelle résidence ? Car je vous le rappelle j’étais là avant les machines ! Ce n’est pas à moi à en faire les frais, mais à ceux qu ont planté ces machins là ! »

      « Déménager où ? (l’Aquitaine oui cela c’est sûr !) mais avec quel argent ? Mr Lanoé va-t-il m’offrir une nouvelle résidence ? Car je vous le rappelle j’étais là avant les machines ! Ce n’est pas à moi à en faire les frais, mais à ceux qu ont planté ces machins là ! »

      « Nous n’avons rien à vendre, rien à acheter, nous réclamons juste le droit de dormir de 22 H à 7 H du matin comme tout être humains normaux ! C’est un besoins vital dont nul ne peut être privé ! (le seul de nos besoins dont la satisfaction soit totalement gratuite !) »

      Oui, tu as le droit de dormir de manière saine. Mais il y a d’autres solutions que celle de déraciner les éoliennes. Et puis le fait demeure : rien n’indique que ce ne soit pas psychologique. Tes vacances ont juste montré que ce n’était pas pour une cause externe.
      Ca, je n’ai pas les capacités ni l’autorité pour te dire comment, mais une chose est sûre, c’est que tu ne vas pas me faire croire que tu es coincée chez toi. Il y a forcément une solution, c’est à toi de la trouver et de dire ce qui te convient le mieux.

    • Ce qu’il faut retenir globalement, c’est que ton cas est bien triste, mais qu’il soit d’ordre psychologique ou pas, tu n’as pas à exiger que l’on arrête tous les projets éoliens simplement parce que cela cause des problèmes chroniques à des personnes isolées dont tu fais partie… Je ne dis pas que ton sort me laisse indifférent, loin de là (et crois-moi, je n’ai beau avoir que 22 ans, je sais ce que ça fait de manquer de sommeil) ; juste qu’il faut que tu passes par une autre solution. Et il y a de meilleurs moyens de se faire entendre que sur ce genre de site et d’article, à crier comme une possédée et en insultant ceux qui essayent de te raisonner et de te faire comprendre que tu n’arriveras pas à grand chose come ça, si ce n’est te faire davantage de mal. Mais si vraiment ta santé est moins importante qu’une éventuelle somme d’argent que tu perdrais dans un déménagement (et ce n’est même pas dit), je ne peux rien pour toi. Rien du tout.

  • Ce monsieur lucas représente, la toute-puissance et l’arrogance des escrocs du vent, et avec l’appui des responsables politiques, les petites gens qui eux n’ont pas les moyens de se défendre devront continuer de souffrir en silence.

    • Je fais partie de ces « petites gens » dont tu parles. Et je n’ai jamais prétendu que 100 % des projets étaient inattaquables, personne ne peut prétendre cela. Mais vous, les antis, en revanche, rejetez en bloc 100 % de tout ce qui a trait à l’éolien, systématiquement et sans approfondir. Alors parle d’arrogance ! Une fois de plus, tu n’es qu’un anti qui me prête une insensibilité que je n’ai pas. Ca me fait mal de savoir cette pauvre femme dans cet état. Mais personne n’a pu prévoir son malheur, pas même elle. Et maintenant que les éoliennes sont là, plus possible de faire machine arrière de ce côté-là. Ca ne veut pas dire qu’il existe d’autres solutions. Mais ça, vous ne voudrez jamais l’admettre. En fait, vous instrumentalisez son mal-être pour justifier votre idéologie anti-éolienne. Vous souhaitez presque que des gens aillent mal.

      • Bon sang mais votre travail serait-il aussi intermittent que la production de vos éoliennes, que vous trouviez le temps de nous répondre à toute heure de la journée !?

        • @ Lucas

          Vous êtes un grand malade…
          Vos arguments sont de niveau zéro, votre idéologie vous aveugle.
          Un peu de pragmatisme, et d’ouverture d’esprit(…) vous feraient du bien.

          A quand une éolienne à côté de votre domicile ?

        • @ A P

          Ce type fait, sans doute, partie des bonimenteurs que les « écolos » lancent sur tous les forum pour nous abreuver de leur sauce verte (berk !)
          Comme si les médias officiels ne suffisaient pas…

        • Vous êtes odieux dans vos commentaires, c’est lamentable… Il est impossible de parler avec des gens aussi haineux qui ne savent clairement pas de quoi ils parlent. Hop, sur la liste noire :p

  • Lucas et ses accolytes sont pire que les Talibans, qui détruisent des statues au nom de la religion.
    Les fanatiques de l’éolien, une technologie ruineuse et inefficace, détruisent quant à eux des pays entiers: leurs paysages, leur héritage architectural, leur potentiel touristique, leur économie, la qualité de vie des riverains et la valeur de leurs maisons, et comme si ce n’était pas assez, leur santé (ceux qui ne sont pas sensibles aux infrasons le deviendront après des années d’exposition aux éoliennes, car ces IS font vibrer leurs organes internes sans qu’ils s’en rendent compte).

    Lucas a 22 ans, il travaille pour l’éolien (il s’en est vanté), et son travail consiste à inonder les médias de ses commentaires primaires et stéréotypés. Il y travaille toute la journée. Le résultat visé par ses employeurs est d’empêcher les gens mieux informés de participer aux débats, de les énerver par ses incohérences et ses mensonges, et de leur faire perdre leur temps en essayant d’y répondre. Lucas est en fait un « troll »: « a person who posts inflammatory or inappropriate messages or comments online for the purpose of upsetting other users and provoking a response » – Je ne sais pas comment on appelle ça en français – quelqu’un le sait il?

    La seule parade contre ce genre de saboteurs: ne pas leur répondre. Les ignorer. Faire comme s’ils n’étaient pas là. Pour cela: ne pas cliquer « répondre » dans la case de leurs commentaires: commencer un nouveau commentaire en allant tout en haut de la page, comme je viens de faire.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Par Jean-Jacques Pluchart[1. Professeur émérite à l’Université Paris I].

Au cours de la pandémie, la France a-t-elle franchi une étape décisive dans le développement de la responsabilité sociale des entreprises ? Le ministère de l’Économie et des Finances a publié un rapport sur « l’investissement à impact » répondant aux Objectifs du Développement Durable fixés en 2015 et à la loi Pacte votée 2019. Il affiche l’ambition de « faire de Paris le premier centre financier mondial de la finance à impact ».

Il a créé avec Paris Europl... Poursuivre la lecture

Une nouvelle réglementation interdisant les emballages en plastique des fruits et légumes est entrée en vigueur au 1er janvier 2022. Relater sa genèse est plus intéressant et instructif que gloser sur les désagréments et catastrophes à venir. Ce fut priorité à la bien-pensance et la démagogie au détriment de l'efficacité économique et sociale.

Le 1er janvier 2022 est entré en application le Décret n° 2021-1318 du 8 octobre 2021 relatif à l'obligation de présentation à la vente des fruits et légumes frais non transformés sans conditionn... Poursuivre la lecture

À la première vision, la grosse production de Netflix et son lot de stars séduisent. Il y a ce mélange de film catastrophe et de critique sociale distanciée qui en font un divertissement réussi. La métaphore climatique est un sous-texte intéressant mais laisse un arrière-goût d'à-peu-près. C'est à la réflexion que l'on perçoit le hic.

Que raconte Don't look up

En effet, le problème réside dans la dynamique du film, évidente pourtant, mais dont l'évidence même révèle notre faiblesse à la penser. Car de quoi s'agit-il ? D'un couple de sc... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles