Roland-Garros : le 16ème, à Paris, sinon rien !

Le Premier ministre a rendu hier un avis favorable au projet d’extension des courts de tennis de Roland Garros au détriment d’une partie du jardin botanique des serres d’Auteuil.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
serv-prep-credits-Antoine-K via Flickr ( (CC BY-SA 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Roland-Garros : le 16ème, à Paris, sinon rien !

Publié le 4 juin 2015
- A +

Par Victoria Melville.

serv-prep-credits-Antoine-K via Flickr ( (CC BY-SA 2.0)
serv-prep-credits-Antoine-K via Flickr ( (CC BY-SA 2.0)

 

Après cinq années de discussions, de débats d’experts et de pleurnicheries de la Fédération française de tennis, le Premier ministre a hier déclaré (« fortuitement » en plein tournoi) qu’il était favorable au projet d’extension de Roland Garros comme le souhaite la FFT, c’est-à-dire en empiétant sur une partie des serres d’Auteuil, une partie non classée nous assure-t-on, comme si le classement au titre des monuments historiques était l’alpha et l’oméga de la conservation du patrimoine historique et architectural.

Cette décision pose de nombreuses questions. Tout d’abord, le projet a été sélectionné au détriment d’une proposition alternative, formulée par les opposants, qui visait à couvrir une partie de l’A13, créant une dalle de béton au nord du site actuel sans toucher à la configuration des serres d’Auteuil. Ce projet avait été jugé plus conforme avec le souci de sauvegarde du patrimoine exceptionnel que représente le site des serres de Jean-Camille Formigé, joyau de l’art-nouveau qu’il faut absolument protéger et qui constitue un réel ensemble cohérent avec le parc qui a été étendu autour au fil des années. Malgré le soutien affirmé par la Mairie de Paris au projet de la FFT dès ses débuts il y a cinq ans, le Conseil de Paris a formulé un vœu la semaine dernière, sous l’impulsion des élus verts soutenus par la droite, pour s’opposer à ce projet destructeur pour le patrimoine et l’environnement. Pour autant, le Maire de Paris, Madame Hidalgo, n’a rien voulu entendre et a maintenu son soutien. Voici une étrange notion de démocratie locale. Le projet alternatif aurait coûté 80 millions d’euros de plus à la FFT, inacceptable lorsqu’il suffit de pleurnicher auprès du Premier ministre pour obtenir gain de cause et piocher dans la poche du contribuable.

De fait, la question la plus importante semble ici la suivante : au nom de quoi le Premier ministre devrait-il avoir son mot à dire sur les lieux où les tournois de tennis se déroulent ? En effet, pourquoi l’État se mêle-t-il de la pratique sportive, et surtout, au nom de quoi estime-t-il qu’il peut flouer le citoyen d’un tel élément patrimonial et lui infliger 40 millions d’euros de dépenses (sur les près de 400 millions du projet) pour le défigurer ? Il n’existe pas de droit à pratiquer le tennis dans le 16e arrondissement de Paris. Si la FFT n’estime plus disposer d’assez de place pour accueillir le public en toute sécurité, alors c’est tout simplement que la FFT, et personne d’autre, doit acquérir un terrain suffisamment grand pour ses ambitions et y construire ses propres installations. Mais naturellement, si la FFT devait prendre ses responsabilités, elle et tous les parasites qui gravitent autour d’elle devraient sans nul doute déménager. Ô rage ! Ô désespoir ! Du tennis en banlieue…

Voir les commentaires (16)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (16)
  • La partie non classée qui va disparaitre n’est pas que « non classée ». Elle est également affreuse. C’est une verrue. Cela aussi, il faut le dire.

  • La Ripouxblique en marche.

  • A part mon premier commentaire, je suis d’accord sur le fond de l’article. Je refuse de payer pour cette extension. Tout comme je refuse que le droit de propriété soit piétiné. Tout comme comme je nie au PM le droit de s’ingérer dans cette affaire.

    J’en profite pour raconter une petite histoire qui circule dans les allées de Rolland Garros en ce moment. Il se dit que les personnes avec billets sur le Chatrier et le Lenglen (les principaux courts, où se déroulent les matches avec les stars) ont eu cette année la possibilité d’aller librement sur des plus petits courts, pour d’autres matches que ceux qu’ils ont payé. Pourquoi ? Pour augmenter l’afflux aux entrées des courts et « foutre la bordel », en augmentant ainsi la pression sur l’extension du stade. Alors, info ou intox ?

    • Mais acceptez-vous de continuer à payer pour que l’accès aux serres d’Auteuil reste gratuit ?

      • victoria.melville
        4 juin 2015 at 14 h 43 min

        Je ne savais même pas que c’était gratuit. C’est effectivement un aspect des choses extrêmement regrettable.

      • Soyons clairs : j’aime l’art nouveau, et je me tamponne totalement des serres en question. Payer pour l’un comme pour l’autre me semble le insupportable.

    • « J’en profite pour raconter une petite histoire qui circule dans les allées de Rolland Garros en ce moment. »
      D’une, on écrit « Roland Garros ». De deux, cette histoire est totalement absurde ! Les billets pour les courts principaux (Chatrier, Lenglen et court 1) ont toujours donné accès aux courts annexes (de court 2 à court 17) !!!

      Sinon pour l’absurdité de l’article : le projet de couverture de l’A13 était un projet de la FFT abandonné. Pas quelque chose de « formulé par les opposants ». Il coûterait plus cher et demanderait donc plus de sous aux contribuables.
      Il faut vraiment être stupide pour également ne pas penser aux retombées économiques qu’un événement sportif tel que RG pour la ville. Ca rapporte beaucoup beaucoup de sous et créé beaucoup d’emplois temporaires…
      Quant aux serres de Fornigé, personne n’a jamais évoqué les toucher. Elles resteront comme elles le sont, ce sont juste les horriblissimes serres techniques qui seront relocalisées autre part. C’est au mieux hors sujte ou au pire de la malhonneteté mentale d’en parler dans l’article.

      • victoria.melville
        4 juin 2015 at 16 h 45 min

        Et de trois, c’est Formigé, pas Fornigé.

        Merci de mettre en relation ce que coûte RG au contribuable français, ce que ce projet lui coûtera et ce que ça lui rapporte. Si le projet était autofinancé par la FFT et que celle-ci ne touchait aucune subvention publique, je pense qu’ici, personne n’y verrait d’inconvénient. On en est quand même très loin.
        Le projet de couverture de l’A13, qui me semble par ailleurs tout autant ridicule, était porté par les opposants mais je n’ai aucune idée de qui l’avait initialement élaboré.

      • 1°: « Quant aux serres de Fornigé, personne n’a jamais évoqué les toucher. Elles resteront comme elles le sont, ce sont juste les horriblissimes serres techniques qui seront relocalisées autre part »
        Les gouts et les couleurs ça ne se discute pas, mais étant dans la conception de structure métallique je peut vous dire que ce genre d’ouvrage est extrêmement compliqué à concevoir et à réaliser et je suis sur que bon nombre de personnes chargées autant de la conception que de la réalisation sont aujourd’hui incapable de réaliser ce genre d’ouvrage. Pour ma part je les trouves donc plutôt sympa ces serres.

        2°: « le projet de couverture de l’A13 était un projet de la FFT abandonné. Pas quelque chose de « formulé par les opposants ». Il coûterait plus cher et demanderait donc plus de sous aux contribuables. »
        Pour quelle raison les contribuables devraient il mettre la main à la poche ? Comme dit dans l’article cette agrandissement c’est le problème de FFT pas des contribuables, pour quelle raison devrait-je financer des infrastructures comme celle ci pour le seul plaisir de quelques clampins qui aime le tennis (alors que nous roulons tous les jours sur des routes pourries pour aller bosser et payer nos impôts entre autre exemple) ?

        • @1 : Les serres techniques datant des années 80, ça devrait être possible de réaliser ce genre d’ouvrage aujourd’hui !
          @2 et Victoria : Les Internationaux de France sont également un grand élément de la culture française et sont plus anciens que les serres d’Auteuil ! Le stade à Paris lui même est un peu plus récent, ça se déroule là bas depuis 1928 « seulement ». Ce n’est pas parce que vous n’aimez pas le tennis qu’il faut négliger l’aspect historique et culturel de Roland Garros, ainsi que sa contribution à la grandeur de Paris.
          Je ne dis pas que c’est plus important que les serres d’Auteuil, mais il ne faut pas dénigrer Roland Garros comme un vulgaire stade quelconque sans histoire.
          La FFT finance 88% de la somme, la mairie de Paris contribuant à hauteur de 20 millions d’€ « seulement ». Une fois encore, il serait intéressant de savoir combien Roland Garros rapporte à Paris (hôtellerie, emplois temporaires, parking, restaurants, tourisme…).
          Entre tous les joueurs, leurs staffs, le personnel international lié au tournoi, les journalistes et photographes couvrant l’événement, les étrangers qui viennent voir le tournoi (beaucoup d’espagnols et de britanniques notamment)… Ca fait plusieurs milliers de personnes venant à Paris et contribuant à l’économie locale. A mon avis les 20 millions ont été amortis depuis longtemps, bien longtemps.
          Si RG avait été délocalisé (ou été déclassé en tournoi moins important, à l’ombre de stades avec des promotteurs aux dents aiguisés comme à Madrid), le contribuable y aurait probablement perdu !
          Le beurre, l’argent du beurre, le cul de la crémière, toussa toussa…

          Par ailleurs la FFT est une des rares fédérations sportives (avec la FFF, quoi, et peut être une ou deux en plus) à être totalement indépendante au niveau financier. Ils n’ont pas de financements publics et sont indépendants grâce aux cotisations (> 1 million de licenciés), mais surtout grâce à Roland Garros et à l’open de Bercy.

          • Et combien de gens ne viennent pas à cette période de l’année pour justement éviter l’afflux de monde? Combien de gens payent plus cher leur hôtel à cause de l’augmentation de la demande? (à Paris le prix d’une chambre peut aller du simple au double selon les périodes)

            Je pose la question pour tous les « grands événements » très courts qui rameutent énormément de monde.

      • Cette histoire n’est pas absurde, elle est factuelle. Jusqu’à cette année, les billets pour le Chatrier et le Lenglen permettaient uniquement d’aller sur les annexes, mais pas sur le 2 et le 3, pour ne donner qu’un exemple. Quand on ne sait pas, on s’abstient.

  • Nul ne manquera de noter que les botanistes comme les champions de tennis sont contraints d’évoluer à la jonction de l’A13 et du périphérique, un de ces lieux infernaux les plus pollués au monde. C’est un.. kof kof.. scandale ! Mais que fait le gouvernement, bon sang ? Vite, appliquons sévèrement le principe de précaution et déplaçons le stade comme les serres loin de là, dans le Larzac par exemple.

  • Parfaitement d’accord avec vous.
    Cependant je veux croire (Espérer?) que l’argent « de l’état » (Le mien entre autre) n’a rien à voir avec cette stupide affaire.
    Stupide affaire? J’ai la plus grande difficulté à comprendre que depuis 30 ans ces terrains de « pousse balles » s’étendent, pour un « événement » sportif qui l’est pendant 15 jours. No se puedes (Comme dirait Manuel à la maison).
    Enfin si il y a une procédure de classement, c’est du ressort du ministère de la culture pas celui du Prem. ou alors pourquoi ne pas faire un référendum sur cet important sujet de société.

    Cela étant il se peut, qu’à titre personnel le(a) Maire et le Prem y ait vu un intérêt.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Anne Hidalgo prétend verdir Paris, mais les riverains de la tour Eiffel ont comme un doute. Des dizaines d'arbres centenaires qui jouxtent le monument sont sous la menace d'être abattus par la mairie de Paris pour étendre les services liés à la vénérable vieille dame de fer. Au grand dam des Parisiens qui vivent aux alentours, l'îlot de nature perdu dans l'océan de béton pourrait laisser la place à une "bagagerie", c'est-à-dire des bâtiments essentiellement commerciaux.

Pourquoi faut-il absolument éviter les travau... Poursuivre la lecture

Aussi incroyable cela puisse paraître, Anne Hidalgo et Elon Musk ont un lien. Ténu, mais indiscutable.

Afin de contextualiser, rappelons pour les étourdis qui ne l'auraient pas noté que, suite aux dernières élections, Hidalgo s'est pris une taule absolument mémorable. Ces péripéties passées, elle va à présent pouvoir se consacrer entièrement à la mairie de Paris et aux douze ou treize électeurs qui l'ont placée là en attendant le désastre.

Oui, désastre : le mot n'est pas trop fort puisqu'on sait déjà qu'il y en aura plus d'un p... Poursuivre la lecture

C’est incompréhensible. À dix jours du premier tour de l’élection présidentielle 2022, la campagne électorale ne parviendrait pas à intéresser les Français ! D’après l’institut de sondage Ifop, seulement 56 % d’entre eux ont évoqué le sujet dans leurs conversations de la semaine dernière alors qu’en 2017, ils étaient 80 % à le faire à la même époque ! Ne dirait-on pas que les Français trouvent la campagne mortellement ennuyeuse ?

Alors permettez-moi de m’insurger. C’est trop injuste ! Trop injuste pour nos candidats, trop injuste pour ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles