Radars, humour parisien et sécurité routière bidon

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Radar routier

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Radars, humour parisien et sécurité routière bidon

Publié le 28 janvier 2015
- A +

Ô route, ô désespoir, ô vitesse ennemie ! La route continue à nous faire des ennuis. Malgré l’averse de radars et d’amendes salées, on apprend que le nombre de morts sur les routes augmente à nouveau, chose qui ne s’était pas vue depuis douze ans : il semble qu’il faudra compter entre 120 et 140 morts de plus qu’en 2013.

Certes, l’année 2013 avait été une année notable avec un record à la baisse du nombre de victimes, laissant tout de même à l’année 2014 la deuxième place des années les moins meurtrières en France, depuis que les statistiques existent. Bien évidemment, cette atténuation du constat de base, scandaleuse tentative de faire oublier que les routes françaises sont des mouroirs apocalyptiques, est vivement combattue par Chantal Perrichon, la présidente calme et pondérée de la Ligue Contre La Violence Routière Et Les Gens Qui Roulent En Voiture À Plus de 35 km/h, qui n’y voit, elle, qu’une augmentation due à la scandaleuse propension de la puissance publique à se la jouer pépère puisqu’elle « n’a annoncé aucune nouvelle mesure depuis mars 2013″ (cette bande de fumistes). Elle en profite donc pour demander la mise en place rapide (la vitesse a du bon, parfois) d’une loi interdisant les avertisseurs de radar, le passage de 90 à 80 km/h de la limitation de la vitesse sur le réseau secondaire français ou l’interdiction de toute pratique de téléphone au volant, y compris bluetooth.

Parce que voyez-vous, la seule mesure qui marche vraiment pour diminuer le nombre de victimes, d’après Perrichon, la Sécurité Routière, le gouvernement et un nombre conséquents de politiciens aux intérêts bien compris, c’est la réduction des vitesses autorisées sur le réseau routier. Ceci explique sans doute les voix insistantes en provenance de la mairie de Paris où l’on se tâtouille pas mal pour savoir si l’on ne va pas encore diminuer la vitesse autorisée sur le périphérique de la capitale, la faisant passer de 70 km/h (anciennement 80 km/h jusqu’en janvier 2014) à 50 km/h, au moins pendant la nuit.

radars routiers moins laxistes

Cependant, si on peut faire la constatation physique indéniable qu’avec une vitesse maximale autorisée de zéro, il n’y aurait probablement plus aucun accident, force est de constater que les expériences menées en matière de réduction de la vitesse ne permettent en réalité pas du tout de tirer les conclusions pour le moins hardies de nos politicards et des dirigeants d’associations satellites qui sont toujours là lorsqu’il s’agit d’aller cadenasser le citoyen pour son bien.

L’exemple du périphérique parisien est d’ailleurs fort intéressant : la baisse récente de limitation n’a pas franchement abouti à l’effet escompté, bien que la presse se soit largement gargarisée du communiqué de presse dithyrambique de la mairie assurant urbi & orbi – comme c’est pratique – que l’effet bénéfique fut spectaculaire. En réalité, outre une baisse inaudible du bruit, une diminution imperceptible de la pollution (et une probable augmentation du benzène de combustion), la mairie occulte habilement qu’on est passé de 4 morts en 2013 à 7 en 2014, ce qui montre de façon assez éclatante que s’il y a eu un effet, il n’est pas très glorieux.

En revanche, s’il y a bien eu un effet très palpable, c’est sur les infractions constatées dont le nombre a bondi puisqu’elles ont triplé en un an. Ici, on pourrait soit admettre que le parisien moyen est subitement devenu un chauffard entre le 31 décembre 2013 et le premier janvier 2014, soit que l’abaissement drastique de la vitesse maximale autorisée a largement permis de multiplier les contredanses (dont on apprend, au passage, que 40% sera reversée aux collectivités territoriales). Pratique financièrement, mais d’une moralité douteuse.

Cette douteuse moralité ne serait donc pas franchement au service d’une route moins dangereuse contrairement à ce que tenteraient de nous faire croire les passionarias d’associations de sécurité routière, mais plutôt au service des finances de l’État, éventuellement à leurs corps défendant (mais pas toujours). Cette supposition hardie semble corroborée par la multiplication des radars automatiques en parfaite décorrélation des points noirs du réseau routier français et en forte corrélation avec les lieux d’importants passages à vitesse élevée.

Du reste, cette affirmation est assez facile à vérifier. Pour cela, j’emprunterai une méthode fort intéressante auparavant décrite par Charles Murray et reprise sur le site Evoweb (dont je recommande la lecture). En substance, si l’introduction des radars doit marquer une amélioration notable de la sécurité routière, cela doit pouvoir se constater facilement.

Pour cela, voici le graphique du nombre de tués sur la route en France.

(Cliquez sur les graphiques pour les agrandir au besoin)
tues sur les routes - muet

Pour illustrer mon propos, j’ai enlevé la marque des années et celle indiquant le moment où les radars automatiques furent introduits. En toute bonne logique, leur introduction doit se remarquer sur la courbe par l’apparition d’une pente décroissante, ou, mieux encore, par un retournement de tendance (passer d’une hausse à une baisse). Toute autre positionnement prouvera en revanche que l’effet des radars ne peut pas être l’unique facteur d’une hausse ou d’une baisse.

Pourtant, lorsqu’on rétablit la courbe complète, où apparaissent années et le moment précis d’introduction des premiers radars en France, on constate – c’est dommage – que ces derniers s’inscrivent en plein milieu d’une tendance à la réduction des accidents mortels, déjà largement entamée depuis des années. Si l’on regarde attentivement, on constate même que leur arrivée sur les routes correspond aussi au moment où la baisse du nombre de morts ralentit nettement.

Autrement dit, non, les radars ne sont en rien une garantie de l’augmentation de la sécurité sur les routes. Les progrès continus de sécurité passive sur les voitures (air-bags, anti-patinage, aide au freinage d’urgence, etc.), l’abaissement des seuils de tolérance pour l’alcool, les changements notoires d’habitudes (ceinture de sécurité, notamment) ont certainement plus fait pour sauver des vies que les automates à contredanses sur les bords des autoroutes.

tues sur les routes - full

En outre, faire marcher la fibre émotionnelle et prétendre lutter pour la sécurité en culpabilisant les conducteurs sur le seul critère de la vitesse dispense complètement les autorités d’efforts pour améliorer les infrastructures, ce qui est fort coûteux et souvent pénible électoralement. En tout état de cause, l’augmentation récente des décès montre surtout que ne peut plus tenir l’argument quasi-unique de la répression par l’abaissement des vitesses maximales autorisées. D’ailleurs, d’autres pays, comme le Royaume-Uni qui a retiré près de 60% de ses radars, présentent de bien meilleurs résultats que la France.

Il faut se résoudre à l’évidence : tant pour le périphérique de la capitale en particulier, qui montre bien tout l’humour de l’équipe municipale parisienne drapée d’hypocrisie écolo-sécuritaire, que pour le réseau routier français en général de plus en plus encombré de boîtiers automatiques, l’actuelle politique de sécurité routière n’a jamais réellement visé à une diminution du nombre de victimes. Les décideurs savaient pertinemment que ce nombre continuerait à décroître régulièrement, indépendamment de leurs « efforts ». Simplement, en feignant de porter une attention soutenue aux hystériques de la répression tous azimuts, ils ont trouvé une excuse solide pour racketter un peu plus, un peu mieux l’automobiliste, véritable vache à lait républicaine.
—-
Sur le web

Voir les commentaires (83)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (83)
  • Ok, on sait ça, mais ils vont le trouver où après le pognon ?

    Il faut rembourser le porte avion de poutine
    Il faut rembourser les 40 milliards de la PAC (ah, non, juste 1,5…ouf)
    Il faut boucher le trou de fin d’année 2014 et bientôt 2015.
    Il faut payer les retraites des fonctionnaires, honorer les factures de l’État….etc !
    L’achat des crayons BIC, ceux qui permettent d’écrire de lourds rapports inutiles.

    Bref, vous voyez bien, que seul le tabassage d’automobilistes permet de rentrer dans ses frais.

    D’ailleurs, si ils voulaient vraiment faire diminuer les accidents, ils supprimeraient les dos d’ânes (dont ils faut payer une taxe à l’Europe).

    Ils ne feraient pas des chicanes non déchiffrables pour les motos, non utilisables pour les camions, non compréhensibles pour les auto.

    Tout est donc NORMAL ! Tout est sous contrôle.

    • he, he , vous avez oublié les 6 millions que coûtent les 3 derniers présidents.
      Qui ont fait tant de bien a la France.. qu’on leur remercie tous les jours..

      • Après guerre (la première), a été crée une association à but non lucratif:

        – Les escrocs du cœur.

        Le but avoué (qui faisait pleurer de joie le futur contribuable) était de mieux reconstruire la France en volant les Français.

        Cette association a changée de nom pour ne pas trop faire peur: LE FISC.

        D’ailleurs je m’ose à créer un nouveau mot: me faire Fisqué bien profondément, tout au long de l’année.

        Ce n’est pas faute d’essayer de gagner le minimum, rien n’y fait, les escrocs du cœur sont toujours là.
        Sur l’autoroute, avant ou après le péage (à cause de la concurrence, j’imagine que c’est de la jalousie…)

        Que j’achète un pain, de l’essence, un médoc, une clope, une bière, un coke…ils sont là !
        Si jamais, je trouvais un moyen d’y échapper, nul doute qu’une loi serait inventer pour me sortir de mon trou.

        La CSG-CRDS, sont des bons impôts qu’ils nous disent. Mais si, en opposition aux mauvais impôts.

        J’enrage, j’en désespoir, j’en vieillesse ennemie, que ne saurait-je vivre et faire sans cette infamie.

        • « D’ailleurs je m’ose à créer un nouveau mot: me faire Fisqué bien profondément, tout au long de l’année. » , A l’ inverse quand on truande un peu sa déclaration de revenus, on appelle ça le » fisc fucking »!

        • Fisqué !

          J’aime ce mot ! Mais j’aime pas me faire fisq fu..ing !

  • Ben oui, relisez mon livre « Radars et justes sanctions »

    http://www.monbestseller.com/manuscrit/radars-et-justes-sanctions-texte-integral?page=1#comment-1304

    Rien ne change, hélas.

  • Mais bien sûr qu’ils se foutent totalement du nombre de victîmes et ne s’intéressent qu’à l’argent récolté, la preuve: dans le 15ème arrondissement de Paris où je réside, j’emprunte régulièrement des routes défoncées pour aller faire un tour au Bois avec mon vélo. On connait l’attachement de la Maire-de-Paris (la Merde parie) pour les « cyclistes », et bien, heureusement que les milliers de kilomètres parcourus chaque année sur ma monture me donnent une certaine aisance depuis quelques lustres (je pratique le cyclisme sportif), sinon je ne compterais plus le nombre de gamelles… Mais voila, il n’y pas de sous pour entretenir les chaussées afin de sécuriser la circulation des cyclistes, car, c’est de notoriété publique, le cycliste ne « rapporte » rien à la collectivité. CQFD.

  • Et j’ajoute ce livre:

    Voici un livre en PDF à charger gratuitement. C’est un peu une suite de mon livre, avec de bonnes critiques du système et de nouvelles propositions.

    « La politique de Sécurité-Spectacle des radars, ronds-points et ralentisseurs » livre à téléchargez (gratuitement) http://astouric.icioula.org/

  • Probablement que les non-morts des radars sont allés sous l’océan… avec le réchauffement climatique…

  • Bigre ! Fichtre ! Passer de 4 à 7, ça nous fait du +75%, ça, bizarrement la Mairie de Paris n’a pas présenté ces chiffres (ou alors pas comme ça)…
    Par contre, petit détail : 3 personnes en plus, ça correspond à 1 accident… est-ce que ça a du sens de faire des statistiques à ce niveau…?

    • « Par contre, petit détail : 3 personnes en plus, ça correspond à 1 accident… est-ce que ça a du sens de faire des statistiques à ce niveau…? »

      Trois morts de plus ce peut-être 3 scooters se prenant une portière ouverte. Ou peut-être que les 7 morts de 2014 correspondent en fait à un unique accident de monospace contenant une famille entière.

      Les statistiques sur le nombre de morts ne servent à rien. Au mieux elles permettent au mieux de constater un résultat, mais pas de tirer la moindre conclusion sur comment on abouti à ce résultat.

      • En plus des morts, combien de blessés graves, combien de grands brûlés, de paraplégiques, de blessés « légers » mais qui resteront diminués très longtemps…

  • En France il reste de la marge pour les sanctions si l’on regarde la Suisse. La « Via sicura » (la nouvelle loi sur la sécurité routière), en vigueur depuis le 1er janvier 2015, a pour effet le durcissement des sanctions.

    Cela produit des peines complètement disproportionnés vis-à-vis d’autres délits, notamment des peines de prison automatiques, et autre séquestres des véhicules.

    A ce prix là, devenir délinquant (et faire de véritable victimes) est moins risqué que de conduire un véhicule.

  • Il ne serait pas possible avec le réseau de caméras d’aller choper les barjo qui zig zag entre les voies, ceux qui collent au cul alors qu’on est au max, ceux qui coupent les zebras ?

  • Les socialistes ont une haine idéologique de l’automobile. Elle symbolise la liberté, l’indépendance. C’est aussi le lieu des jalousies entre ceux qui peuvent et ceux qui peuvent pas en avoir.

    Et quand ils nous auront tous mis dans des transports en commun, ils seront heureux.

    Tôt ou tard il y aura des péages pour entrer dans les villes, puis viendront les péages pour en sortir …. puis des taxes pour se déplacer, pour voyager, car se déplacer pollue. Au final, seuls des « privilégiés » ou ceux qui disposeront de « passe-droits » pourront avoir une voiture et le reste sera en métro/bus/sncf. C’est ça l’égalité socialiste.

    Au passage ils auront tué l’industrie automobile, le commerce, le tourisme, mais ils s’en moquent et puis ils ont un argument massue « le péril climatique ».

    • Commentaire clairvoyant.

    • Après tout il y avait « l’octroi » jadis in Wikipédia :

      on notera que en 1789, la sévérité accrue de l’octroi est l’une des causes de la Révolution

      Durant la Seconde Guerre mondiale, l’octroi accroissait encore plus les difficultés d’approvisionnement des denrées pour les Parisiens.

      Il fut supprimé définitivement par la loi n° 379 du 2 juillet 1943du gouvernement Pierre Laval.

      Je crois que je vais remiser du sel

      • Pour le moment le sel est à l’abris, actuellement leur lubie c’est l’huile de palme, l’aspartame, les sodas, les alcools et les boissons énergisantes ….

        Quand a l’octroi … de toute façon il y a déjà les portails… il manque la possibilité de vous couper le moteur si vous n’avez pas payé mais ils y travaillent sérieusement :

        http://www.numerama.com/magazine/28226-un-accord-secret-pour-arreter-les-voitures-a-distance-d-ici-2020.html

        • Impossible. Si on ne veut pas arrêter tous les véhicules il faudra une identification infalsifiable : hack n°1
          Et bien avant que le système de blocage soit ne serait-ce qu’installé il serait hacké ; hack n°2.

          Bon faut pas désespérer…

          Les voitures de police immobilisées ça aurait de la gueule… et sinon toutes les voitures immobilisées pour protéger la fuite des gangsters… ça va nous faire des sacrées soirées popcorn !

    • La voiture, c’est la liberté.
      Les écolos n’aiment pas la voiture…

    • Bon, ok pour les socialos, mais le responsable de toute cette sur-répression de la vitesse, le ralentissement de la baisse du nombre de morts sur les routes,… c’est Sarkozy et l’UMP, c’est lui qui a fait comprendre aux suivants que ce nouvel impot allait faire gagner des sommes folles à l’Etat sans avoir a lever son petit popotin d’incompétent.
      C’est ce type maladif de la sécurité, voyant le mal partout tout le temps, qui a fait que l’on doit payer 13 Millions de contraventions par an lié a la vitesse. Ne l’oublions jamais, l’UMP sécuritaire et le PS moraliste sotn les 2 responsables de l’atteinte de nos libertés avec notre propre argent.

      • Tout à fait, Liberté Adorée. Les socialistes assumés (le PS et ses allié s) n’ont fait que s’engouffrer dans la brèche . Ne l’oublions pas. En tous les cas, moi, je n’oublie pas.

        • Et entendre Sarkozy annoncer il y a quelques jours : « à quoi sert d’être libre si on n’est pas en sécurité ?», ca donne des frissons dans le dos.

      • « le ralentissement de la baisse du nombre de morts sur les routes »???
        La mortalité sur les routes qui diminuait depuis des années d’environ 250 unités chaque année s’est brusquement arrêtée en Juillet 1997 avec l’arrivée de Monsieur GAYSSOT (il a coupé les crédits pour la publicité à la Sécurité Routière, il en avait besoin pour ses potes et avec la bénédiction de Jospin) pour bondir à +750 en 1997 soit -250 attendu, +750 obtenu soit 1000 morts de plus en 1 an (je n’ai pas entendu beaucoup Mme PERRUCHON à l’époque, enfin bcp moins qu’aujourd’hui). Devant cette hécatombe, le gouvernement a pris des mesures mais la courbe a repris sa diminution d’environ 200-250 morts en moins chaque année. Le bubon qu’on voit sur la courbe entre 07/1997 et 2002 représente quand même 5000 morts par rapport à la courbe attendue. Avec Sarkozy à l’intérieur, nous avons retrouvé le niveau de la courbe d’avant. En dessous de 4000 morts, il est aussi normal que la courbe de diminution ralentisse. Avec 100 morts par an, on ne risque pas de baisser de 200 unités. Il ne faut pas oublier que par rapport à beaucoup de pays, la France est un pays de passage (L’Angleterre ne sert pas bcp pour aller de France en Espagne ou en Italie) aux Bataves, Anglais, Allemands…

        • « Il ne faut pas oublier que par rapport à beaucoup de pays, la France est un pays de passage  »
          A-t on une statistique du nombre d’étrangers dans la mortalité routière ?

          • J’avais regardé, la proportion d’étrangers accidentés par rapport à aux quelque chose comme 4 ou 5% si ma mémoire est bonne qui circulent en France, est la même que pour les Français. Par contre, les étrangers faisaient à l’époque le tiers des flashés !

    • Adèle : « … puis des taxes pour se déplacer, pour voyager, car se déplacer pollue. »
      C’est déjà le cas, lorsque vous achetez votre voiture, 20% de TVA, en sortant de la concession vous allez directement à la station service pour faire le plein, entre 55% et 65% de taxes, pour rentrer vous passez par l’autoroute payante, là encore vous en prenez plein la tronche, au bout d’un an ou 20’000 km, la révision tombe avec son lot de TVA et taxes sur les déchets et charges salariales, etc, etc ….

      • L’automobile est devenu un cas d’école de la fiscalité d’étranglement. Généralement les hommes de l’état n’étranglent pas, ils s’arrêtent juste avant ( https://www.youtube.com/watch?v=KaG4GAHtVi8 ) mais là, au moins pour l’automobile en ville, ils vont étrangler. Sinon on ne peut pas comprendre l’augmentation de 300% du prix du stationnement du jour au lendemain (sauf à être cynique et penser que ça a à voir avec le budget de la ville et la conférence sur le climat de fin d’année … mais non… ils sont pas comme ça… ).

    • Pourtant les socialistes aiment bien la voiture. Par exemple, dans leur voiture de fonction tous gyrophares éclairés qui me double régulièrement à 180km/h sur une portion à 110.

  • bonjour ,étant bien entendu qu’il est hors de question de ne pas observer le code la route ,car c’est bien le minimum requis dans un pays de droit où tout un chacun partage un réseau routier ,payé et entretenu par nous-mêmes, munis ça va de soi d’un permis légalement acquis , d’une assurance ,et d’un véhicule aux normes .
    Ce n’est pas une raison pour autant de se laisser gruger par un état glouton & irresponsable .
    Ma défense personnelle contre ce que je considère comme des pratiques abusives est depuis qu’elle existe en France la Citizen-Band ;et vous savez quoi = c’est légal !
    Cette CB , me rend le même service que la VHF de mon modeste voilier : Renseignements sur la météo- l’encombrement des ports de plaisance , la réception d’appels de gens en difficulté , etc…..

  • « qu’on est passé de 4 morts en 2013 à 7 en 2014, ce qui montre de façon assez éclatante que s’il y a eu un effet, il n’est pas très glorieux. »

    Est-ce significatif?

    • S’il l’est, il faudrait le dire dans le communiqué de la mairie de Paris.
      S’il ne l’est pas, pourquoi le reste le serait aussi ?

    • Il n’y a aucune raison que les attaquants utilisent ces méthodes et que les défenseurs non. On se bat avec les memes armes. Quand la Perrichone ou le gouvernement nous dit que les morts liés aux petits exces de vitesse ont explosés de 7 a 13%… et qu’ils ne précisent pas que cela correspond a 50 morts par an, et que du coup 7% pour 2013 et 13% pour 2014 ne font que 3 morts en valeurs, on est au meme niveau.

      Donc aucune raison de ne pas utiliser les memes arguments froduleux que les autres, aucune.

      • « Les morts » n’a jamais été une métrique pertinente. Mais à grande échelle c’était assez fidèle au reste.

        Il faudrait compter les accidents, par gravité. Remonter à la probabilité d’accident.

  • Oh, ben H16, que se passe-t-il? Vous etes bien moins caustique et drôle que d’habitude 🙁
    L’administration et les chiffres, ils sont pas tres copains…
    En soit la voiture dans Paris, mouais bof, le vélo et la marche sont aussi bien et les transports en commun aussi, il faut le reconnaître. Par contre, dans la campagne.
    Ah et au monsieur qui roule dans le 15eme, allé voire les dégâts du sel sur les routes de montagne, franchement, c’est une catastrophe….

    • 1) La voiture dans Paris pas bof du tout, les artisans, commerçants, commerciaux,… Sont bien content de pouvoir transporter leurs matériels qu’il fasse beau ou qu’il pleuve.
      2) en montagne depuis 5 ans ils ont remplaces le sel par des gravillons, bâ voilà, maintenant on roule sur du verglas gravilloné…. Bref on glisse et ça fait peur, avant le verglas disparaissait mais ça c’était avant, vive l’écologie et l’économie ça va permettre de créer plus d’accidents et donc de justifier plus de radars.

    • Ouaip, mort de rire, si l’Hidalgo applique sa recette sans concession : il n’y aura plus aucun opérateur français sur la capitale, seulement des étrangers, et les taxis cradingues… 🙂

  • Une autre raison de la baisse de la mortalité réside aussi dans l’organisation des secours qui interviennent plus rapidement et plus efficacement et des progrès de la médecine qui permettent de sauver plus de vies qu » il y a vingt ans.

    • La principale raison de la baisse de la mortailité routière est la sécurité des voitures.

      • N’oubliez pas qu’il y a qq années, le délai pour déclarer un patient des suites d’un accident a été raccourci d’un mois… c’est sur qu’après, il y en a moins.
        On meurt d’accident de la route dans le mois qui suit sinon, ce n’est plus un décès lié à un accident de la route ! Et hop

  • Il est bien évident que cette répression routière n’est que la manifestation d’un abus de pouvoir sur des populations sans défense.
    Le nombre de conducteurs augmentant chaque année il est normal que le nombre d’accidents augmente en corrélation.

  • Conclusion limpide et sans bavure.
    J’y pensais justement, mais… vous l’avez formulé avant !!
    Tout le reste, hypocrisie, mensonge, état communiste, ce qu’on veut, sauf de la démocratie dont ils se remplissent la bouche a chaque fois qu’ils s’expriment.

  • nous ne sommes pas sans défence face a ce harcellement routier; déjà le fait de rouler le moins possible =pas de taxes sur le carburant qui rentrent,ensuite , n’achetez que des vehicules étrangers fabriqués hors U E, pratiquer les révisions soit même=pas de tva et, l’ideal serait de se discipliner pendant ne serait ce q’un mois par an=pas de rentrées par les radars, éviter les autoroutes=pas de royaleties a l’état, pour les frontaliers faire le plein systématiquement a l’étranger=pas de taxes a l’etat Français bref toujours se poser la questionj comment nuire a l’ogre étatique; pas tres patriote me direz vous mais est que l’énnemi public numero un, l’état ,se comporte honnêtement vis a vis dcu peuple?

    • Je pense qu’il vaut mieux ne pas acheter de voitures françaises voir ne pas acheter français du tout. Ce que je fais depuis 2 ans.

      Le seul moyen de lutter contre le Leviathan, en l’absence de parti politique libéral, c’est de l’affamer.

      L’idée étant de couler notre propre économie pour détruire les moyens de subsistance du Leviathan en vue d’une refonte libérale. Il y a un danger. La refonte peut ne pas être libérale mais de type communiste (les français essayerons les extrêmes avant le libéralisme j’en suis certaine car pour eux c’est le mal absolu ) et le Leviathan affamé devient extrêmement dangereux pour nos libertés.

      Mais nous devrons passer par là.

  • Pour enfoncer le clou:

    Le budget de « l’Entretien et exploitation du réseau routier » est diminué de 27% en 2015 à 240 millions ce qui représente 0,06% du budget de l’état (410 milliards)

    Ça nous mets les tâches « régaliennes » de l’état que sont la justice, la police et (éventuellement) les routes à 5.92% du budget total du seul état. (ou 2% sur le total des dépenses des administration publiques)

    La France va emprunter 188 milliards d’euros en 2015 soit 45.85% du budget (lol)
    http://www.lesechos.fr/01/10/2014/lesechos.fr/0203821707117_la-france-va-emprunter-188-milliards-sur-les-marches-en-2015.htm

    Source projet loi de finance 2015:
    http://www.economie.gouv.fr/files/files/PDF/20141001_PLF2015_A5.pdf

  • Et la corrélation entre prix des carburants/utilisation de la voiture/ nombre d’accidents, qui en parle ?
    Est-ce une coïncidence due au hasard, si le nombre d’accidents est plus ou moins grand selon que le prix du carburant est plus ou moins élevé ?

    • Cette histoire est tellement atterrante que je n’ai pas la patience d’aller vérifier si les chiffres sont corrigés pour ce genre de facteurs confondants. A priori, je dirais que non. Il faudrait aussi prendre en compte les classiques comme la météo, etc. Mais même sans aller jusque là, la variance naturelle du nombre de mort est sans doute très au delà de ce changement annuel, qui pourrait n’être qu’une fluctuation statistique.

  • Abaisser la vitesse, il faudra alors réduire les distances à parcourir pour certaines professions, car l’on mettra plus de temps pour aller d’un point A à un point B, la vitesse moyenne selon l’ordinateur de bord de nombre de voitures indique plus souvent du 55 voir 60 kms/h, elle devrait donc descendre en dessous des 50…

  • Livre (GRATUIT) La politique de Sécurité-Spectacle des radars, ronds-points et ralentisseurs, sur le site meslivres2. com à cette adresse http://astouric.icioula.org/

  • qui fabrique les radars je ne serai pas étonné que ce soit des stés ds lesquelles l’Etat possède une particip

  • La remarque sur le « non-impact » de la mise en place des radars CSA à partir de 2003 prend encore plus de sel quand on rappelle que :

    – les premiers radars n’ont été installés qu’à partir d’Octobre 2003, et non à partir du 1er Janvier de la même année

    – le nombre total de radars CSA atteignait péniblement une quarantaine d’unités au 31 Décembre 2003 contre plusieurs milliers aujourd’hui.

  • « En outre, faire marcher la fibre émotionnelle et prétendre lutter pour la sécurité en culpabilisant les conducteurs sur le seul critère de la vitesse dispense complètement les autorités d’efforts pour améliorer les infrastructures »
    Moi j’aimerais que l’on culpabilise un peu les traînards qui se baladent à 90/100 km/h lorsque c’est limité à 130, à 35/40 lorsque c’est limité à 50. Parce que si aller vite est un facteur de danger, je ne vois pas pourquoi aller lentement ne serait pas facteur de danger pour ceux qui vont plus vite…

    Donc : soit on tabasse tout le monde en décidant que l’on doit rouler à -10 / +5km/h par rapport à la vitesse indiquée, soit on nous prend enfin pour des adultes et l’on nous fiche la paix.

    PS : les voitures sans permis aussi, c’te blague… Lorsqu’on a le permis, on perd des points en cas d’infraction, par contre celui qui n’a pas de permis, lui, se balade tranquilou en conduisant comme un pied au milieu des autres…

    • Pourquoi pas une voiture sans permis alimentée à l’électricité, fini les excès de vitesse et en plus le bonus à la clef…

      • Des trolley-voitures?

        • Pas si loin des perspectives 2020 !

          http://www.ey.com/Publication/vwLUAssets/Se_deplacer_en_2020/$FILE/Newsletter_SeDeplacer2010.pdf

          « Un nouvel équilibre entre les différents modes de transport Moyen de mobilité, marque de statut social, voire objet de rêve, l’automobile a longtemps occupé une place importante dans la société, comme le rappelle Pascal Feillard (Groupe PSA Peugeot Citroën) : « La société avait besoin de ce moyen de transport. Elle a permis et permet toujours l’accès à l’emploi, à la culture et à la santé, surtout dans les zones moins urbaines ». Cependant, force est de constater que si le taux de personnes possédant une voiture augmente, permettant ainsi de réduire les inégalités entre les pays, il s’accompagne inexorablement d’effets induits, notamment l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre (+50% pour les véhicules légers prévus entre 2000 et 2040), des autres émissions atmosphériques et du bruit. L’enjeu majeur des constructeurs automobiles aujourd’hui est donc de tenter d’enrayer cette hausse grâce à l’évolution technologique des motorisations. Face à l’étalement urbain qui entraîne l’augmentation du trafic automobile, le développement des infrastructures routières cherche à contenir la saturation des axes de transport. En milieu urbain l’espace de stationnement se raréfie de plus en plus. Sur ce dernier point, il sera nécessaire de repenser la place que la voiture pourra occuper. « La voiture sera de plus en plus en “liberté surveillée” explique Patrick Coroller (ADEME). En effet, on va assister à une hausse délibérée des contraintes à l’égard des automobilistes comme, par exemple, l’accès réduit au centre-ville, une surveillance accrue des véhicules tant dans la sphère publique (radars…) que dans la sphère privée (nouveaux produits d’assurance “payez comme vous conduisez”, etc.). La voiture sera aussi en “consommation surveillée” en raison des tensions prévisibles sur le pétrole. Le rapport à la voiture est en train de changer, on évolue d’un objet de statut social à un objet fonctionnel et d’une mobilité en propriété vers une mobilité de partage ». »

    • Vous n’adaptez donc jamais votre vitesse aux circonstances ?
      (A vide en charge, état de la route, fatigue soudaine ou malaise passager, éblouissement etc).
      Pensez à révisez votre code de temps à autre et ne pas croire que tous les conducteurs possèdent le même type de véhicule et constamment les mêmes facultés .

  • On en a rien à battre de ces 4000 morts de la route.. c’est ridicule comparé au 400000 cancers déclarés par an.
    Y’a des choses plus importantes, s’occuper d’éradiquer les causes de cancer serait plus bénéfique.. de nombreuses vies seraient sauvés et des milliards économisés pour la sécu..

  • L’analyse est intéressante mais fausse.
    L’inflexion de la courbe des tués date des annonces du ministre de l’intérieur de l’époque, un certain Nicolas S.
    Il.a ete si convaincant dans sa volonté affichee de sanctionner au premièr km/h de dépassement et dans ses démonstrations de prototypes de radar, etc que la vitesse moyenne â immediatement chuté.

    • Oui, perso c’est a ce moment la que j’ai commencé a y penser et a devenir un peu parano sur la route, et me modérer (bon j’étais pas non plus un fondu de vitesse). Je voyais un gonze derriere chaque bol de riz.

  • C’est magique!!

    Si les chiffres baissent, il faut « poursuivre » l’effort de matraquage du cochon a 4 roues;
    Si ils augmentent, il faut « redoubler » d’effort de matraquage dudit cochon.

    C’est magique, mon ministre adore quand les solutions sont simples comme ça…
    Et puis le cochon a 4 roues, on peut même l’égorger, je suis sur qu’une majorité de français applaudirait…

    • Il est casher votre cochon ?

      Non, parceque sinon, vous faites de la discrimination !
      Attention avec les clichés de nos jours.

      Imaginez un cochon musulman homosexuel….
      La prochaine une de Charlie ?

      Toujours pas de Hollande avec un plug vert bien coincé…dommage.

      • Le cochon musulman homosexuel est au moins doublement sacralisé par la république francaise. Non cemui la on ne l’égorge pas, on recueille son lisier délicatement car, a la différence de celui du cochon a 4 roues, il est bon pour la planète.

      • Le mot « plug » est anglais.

        En français on dit un « Sapin » (Michel).

  • Malgré les déclarations de la mairie de Paris, les embouteillages et pertes de temps sur le périphérique sont plus graves qu’il y a un quinzaine d’années, pourtant à l’époque le trafic sur le périphérique était plus important.
    Suite à une mauvaise gestion certainement voulue des infrastructures routières, la part de la circulation à peu près fluide a diminuée: en 2007 une vitesse supérieure à 70 km/h n’était plus atteinte que par 45% des véhicules (soit 100000 véhicules par jour) au lieu de 60% en 2000. Ces 60% de véhicules qui sont en fort ralentissement ou en embouteillage alors qu’en 2000 ils circulaient à plus de 70 km/h consomment et polluent beaucoup plus qu’à 70-80km/h, à cause des décisions néfastes de la municipalité. La majorité des automobilistes (au moins 60%) de 2000 bénéficiaient d’un gain de temps de 12% (ciculation fluide au dessus de 70km/h), par rapport à 2014, et pas seulement aux heures de pointe mais en moyenne 24heures sur 24. Et le trafic a diminué d’environ 5% diminuant l’utilité du périphérique et aggravant certainement beaucoup les embouteillages à l’extérieur du périphérique.
    En 2003, l’année précédant la mise en service des radars du périphérique, il n’y avait pas eu de morts sur celui-ci, loin des 7 morts de 2014. Les statistiques ont indiqué aussi qu’à partir de leur mise en service, en 2004, il y a eu une quarantaine de morts et que le nombre annuel d’accidents se situait vers 600 à 700 entre 2002 et 2004. Comme le trafic a diminué et que le risque d’accidents pour faire le même nombre de km a baissé d’environ 35% sur les voies à caractéristiques autoroutières françaises, grâce aux progrès techniques, le nombre d’accidents aurait dû baisser à environ 400. Mais il a en fait remonté en 2006 à plus de 800 pour rebaisser à 627 en 2014, loin des 400 où il aurait dû être. A cause de l’incurie de la mairie de Paris, le risque d’accident pour faire un même nombre de km s’est donc aggravé.

  • Livre (GRATUIT) La politique de Sécurité-Spectacle des radars, ronds-points et ralentisseurs, sur : meslivres2.com à cette adresse http://astouric.icioula.org/

  • Livre (GRATUIT) La politique de Sécurité-Spectacle des radars, ronds-points et ralentisseurs, sur : meslivres2.com http://astouric.icioula.org/

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Pascal Salin.

Comme cela a été indiqué récemment dans Le Figaro, certains préconisent une réforme consistant à rendre une amende pour excès de vitesse proportionnelle au revenu des conducteurs incriminés.

On peut considérer qu’une telle proposition soit justifiée à plusieurs points de vue.

En effet, lorsque l’amende est la même pour tous – comme cela est le cas actuellement – elle peut paraître assez élevée pour ceux disposant de revenus modestes, et assez faible pour ceux ayant des revenus élevés. Il ne serait donc p... Poursuivre la lecture

Par Pierre Chasseray.

Il y a quelques semaines étaient publiés les résultats d’une étude très officielle intitulée Enquête sur le rapport à la règle chez les automobilistes français, menée par deux organismes très sérieux (le CEREMA et l’IFFSTAR) pour le compte de la très impopulaire Sécurité routière.

Achevée en 2018, cette étude aura mis plus de deux ans à être rendue publique ; sans doute était-ce le temps nécessaire aux hauts fonctionnaires de la Sécurité routière pour digérer les conclusions de l’enquête qui, si elles ne re... Poursuivre la lecture

s
0
Sauvegarder cet article

Par la rédaction de Contrepoints.

Avec le couvre-feu, les Français sont désormais en liberté surveillée de 18 heures à 6 heures. Une fois passée l’heure fatidique, les badauds deviennent des cibles idéales pour une police mobilisée pour soutenir l’effort de guerre sanitaire.

Ainsi, selon Le Figaro, 2400 policiers se consacrent à cette tâche à Paris, tandis que partout en France, les contrôles se multiplient. Et déjà les amendes pleuvent. On se souvient que lors du premier confinement le zèle des policiers qui avaient procédé à p... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles