Épargne : 1% ou rien, c’est du pareil au même

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Tirelire CC faberzeus-tirage-art

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Épargne : 1% ou rien, c’est du pareil au même

Publié le 30 novembre 2014
- A +

Par Thibault Doidy de Kerguelen

Tirelire CC faberzeus-tirage-art

La Banque de France vient de publier les chiffres des évolutions monétaires du mois d’octobre 2014. Ce sont toujours les dépôts à vue qui enregistrent la plus forte croissance d’encours, au contraire des comptes sur livret, toujours en phase de décollecte.

Les dépôts à vue et les comptes à court terme

L’encours des dépôts à vue, c’est-à-dire des sommes détenues par les ménages, les entreprises, les administrations, etc., sur des comptes courants, a continué de progresser en octobre pour atteindre 640 milliards d’euros (+11 milliards par rapport à septembre). Sur un an, cet encours a progressé de 6,5%, soit un taux de croissance annuel supérieur à celui d’août (+5,2%) et de septembre (+4,9%). C’est la confirmation d’une tendance de fond.

Cette tendance est compréhensible, pourquoi s’embêter à gérer des virements sur des comptes sur livrets, à gérer les dates de valeurs pour assurer les intérêts de la quinzaine pour, au bout du compte, être rémunéré à 1%, c’est-à-dire moins de 0,04% la quinzaine ? Ça et rien, c’est pareil, cela ne rémunère même pas le temps qu’on y passe…

Ce sont les livrets qui morflent le plus

Autre tendance qui se confirme : celle de la désaffection pour les livrets d’épargne. Selon la Banque de France, les comptes sur livrets – catégorie qui inclut les Livrets A, les LDD, les CEL, les LEP, les livrets jeunes et les livrets ordinaires fiscalisés – ont enregistré en octobre un nouveau revers : -1,2% sur un an, pour un encours de 618 milliards d’euros, en baisse de 5 milliards sur un mois. Les dépôts à terme inférieurs à deux ans, eux, progressent toujours : +4% sur un an, et 151 milliards d’euros d’encours.

Pour mémoire, selon les chiffres de la Caisse des dépôts, le Livret A et le LDD ont subi en octobre une décollecte nette de 2,93 milliards d’euros et risquent bien de finir l’année dans le rouge pour la première fois depuis 10 ans. L’assurance-vie, de son côté, a engrangé 2,1 milliards d’euros supplémentaires sur la période, sa rémunération attendue (car rappelons que l’État se mêle encore de ce qui ne le regarde pas et a demandé aux compagnies de réduire la rémunération des contrats) est plus attractive et il est logique que l’épargne à moyen terme s’y retrouve.


Sur le web.

Voir les commentaires (3)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (3)
  • Le pire, c’est les 2% net des placements Pinel.

    Vu l’instabilité fiscale sur l’immobilier, et le risque locatif… autant placer à fond perdus dans l’assurance vie en obligations euro

  • Apocryphe Polochon ™ © ®
    30 novembre 2014 at 12 h 03 min

     » Les Français n’ont plus envie de s’embêter avec les livrets  »

    Le livret d’épargne est un des emblèmes du français moyen avec le béret, la baguette et le litron de rouge.

    Je regarde ça comme une bonne évolution.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Un article de Finfrog 

Durant la crise sanitaire, les Français ont continué d'épargner, à des niveaux plus ou moins importants selon les périodes. Selon la Banque de France, ils auraient accumulé un surplus d'épargne de près de 187 milliards d'euros fin octobre 2021 soit une augmentation de 73 milliards d'euros en un an.

Plus de 44 milliards d'euros d'épargne au deuxième trimestre 2021

 

Les chiffres publiés par la Banque de France sur l'épargne des Français en 2021 montrent que la crise du covid a eu un impa... Poursuivre la lecture

Mise à jour janvier 2022

Sans grande surprise, après les rumeurs qui l'annonçait depuis 2021, le taux du livret A a été remonté à 1 % annuel. Une première depuis une décennie.

C'est une mauvaise nouvelle pour les épargnants français, contrairement aux apparences : le livret A accumule en effet des montants bien trop élevés (plus de 10 000€ en moyenne !), qui rapporteraient bien plus ailleurs. Le gouvernement encourage pourtant encore et toujours les Français à aller sur de l'épargne réglementée au lieu de meilleurs placements.Poursuivre la lecture

1
Sauvegarder cet article

Comme cela a d’ailleurs été le cas assez souvent dans le passé, on se préoccupe souvent actuellement, et en particulier les politiciens, des changements éventuels à décider pour les allocations chômage et pour les retraites. Il s’agit dans les deux cas des périodes durant lesquelles des personnes cessent de travailler pendant un certain temps (chômage) ou définitivement (retraites). Les revenus qui sont gagnés au cours des périodes de travail cessent évidemment de l’être dans ces deux cas et il est donc normal que les travailleurs puissent di... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles