Couper Google en deux et les cheveux en quatre

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Google - Credits : Carlos Luna via Flickr (CC BY 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Couper Google en deux et les cheveux en quatre

Publié le 29 novembre 2014
- A +

Les eurodéputés appellent à scinder Google en deux : le leader incontesté de la recherche en ligne utiliserait sa position dominante pour promouvoir ses autres services. Pourquoi ne pas pousser le raisonnement plus loin, et scinder l’État en deux ?

Par Baptiste Créteur.

Les eurodéputés n’aiment pas Google. Plus généralement, ils n’aiment pas les entreprises américaines qui transforment l’économie en offrant des services innovants aux consommateurs du monde entier. Non seulement, ces entreprises sont très profitables et ne paient jamais assez d’impôts en Europe ; mais en plus, leurs performances font de l’ombre à leurs concurrents européens et menacent des entreprises n’ayant pas su s’adapter.

Google CC Carlos Luna

Ils proposent donc de scinder Google en deux : le moteur de recherche d’un côté, les autres activités de l’autre. Ils reprochent à Google d’orienter le trafic vers ses produits :

Il est reproché à Google d’abuser de sa position de leader sur le Web. Il représente aujourd’hui plus de 90% du marché de la recherche en France, en Allemagne, en Espagne et au Royaume-Uni. Or, Google profiterait de cette situation pour faire la promotion de ses produits au sein de son moteur de recherche, comme YouTube ou Google Shopping, au détriment de ses concurrents européens.

S’il est une institution qui n’hésite pas à mettre sa taille au profit de ses multiples activités, c’est bien l’État. L’Éducation Nationale fait en toute décontraction la promotion des diverses activités de l’État, et va jusqu’à promouvoir des valeurs clairement étatistes ; on pourra lire ou relire à ce sujet ce billet de h16.

Que penser aussi du ministère de la Culture qui subventionne des spectacles engagés à sens unique ? De médias massivement subventionnés qui propagent des idées proches, sinon identiques ?

Que penser d’une justice qui condamne les élus jugés coupables à des peines ridiculement faibles ? De frais juridiques d’élus financés par l’impôt ?

Si les députés européens voulaient sincèrement mettre fin aux synergies (car c’est bien de cela qu’il s’agit, dans le cas de Google), ils devraient commencer par supprimer celles dont ils bénéficient, et dont bénéficient les États partout en Europe.

Ce vote, aussi symbolique que stupide, démontre une incompréhension totale du monde de l’entreprise. L’avantage comparatif que s’est construit Google et sa position dominante peuvent à tout moment être mis à l’épreuve par des concurrents qui se révéleraient plus performants. Si les utilisateurs privilégient Google, c’est qu’ils ont leurs raisons, que le parlement européen ne connait pas.

Mais le parlement européen connait une chose : l’amende. Si Google refuse de se plier aux caprices d’élus mal armés pour comprendre le monde d’aujourd’hui, ils lui imposeront des amendes. C’est leur business model, et ils n’en comprennent aucun autre : si on refuse de se plier, il y aura des sanctions.

«Google aura alors le choix entre le changement ou l’amende. C’est la seule manière de faire bouger les choses.» – Ramon Tremosa

Google fait déjà les frais, en France, de ce racket systématique : on impose au géant du web de financer les minables journaux français, qui veulent le beurre et l’argent du beurre : que Google leur apporte du trafic, et être payés pour cela.

Nous vivons une bien triste époque, où les politiciens tentent coûte que coûte de résister au changement qui les rend de moins en moins utiles (s’ils l’ont un jour été) et empêchent les citoyens de bénéficier des promesses de la technologie et de l’innovation. Le problème se trouverait dans leur cerveau. Inutile de changer les têtes, ce sont les mentalités qu’il faut changer pour changer le monde.

Voir les commentaires (82)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (82)
  • L’UE est vraiment pitoyable. Personnellement, j’utilise ces « vilaines » entreprises américaines dont le service est incomparable. Si l’EU en avait de meilleurs, on les utiliserait, c’est aussi bête que ça.

    • C’est de la jalousie de toute façon, rien de plus.
      En attendant ces entreprises et start-ups américaines changent le monde et améliorent nos vies, pour ça je leur dit un grand merci, c’est aussi une ode au caractère innovant et révolutionnaire du modèle américain et à sa culture de l’entrepreneuriat.

      • Exactement, c’est bêtement de la jalousie. C’est le truc que je reproche le plus aux socialistes: Ils excitent de manière générale les bas instincts pour asseoir leur pouvoir, si une entreprise fonctionne il faut la casser, si une idée est bonne, il faut légiférer, si un individu réussit, il faut le taxer.

        On instille à la populace l’idée selon laquelle si elle ne réussit pas, c’est parce que quelqu’un leur a volé leur réussite, on se targue de ne pas aimer les riches, on déteste les entrepreneurs … et on s’étonne que les talents se barrent.

      • J’y vois surtout une totale incapacité à se remettre en cause des socialistes : quand on en vient à s’interdire ce dont on a besoin et que tous les autres utilisent, il faudrait d’abord analyser comment on a pu arriver à une telle conclusion débile : c’est forcément que les idées de base ou le raisonnement sont faux ou inadaptés.

        Sinon, il y a des limites à toujours vouloir expliquer aux autres qu’ils ont tort même quand ça leur réussit bien. Car si le socialisme ne fonctionne pas, c’est bien sur toujours la faute des autres : les patrons, les actionnaires, les capitalistes, les libéraux, les profiteurs, les égoïstes,les multinationales, les Américains, les Chinois, les marchés, les étrangers qui viennent manger le pain des français, les sangliers qui ont mangé des cochonneries …

  • Pourquoi ne pas pousser le raisonnement plus loin, et scinder tous les députés en 2 ?

    • Quoi, le mental ne suffit pas, vous voulez qu’ils aient aussi droit à l’allocation handicap physique ?

      • Et la, c’est double dose 🙁

      • Mais non, vous compliquez trop.
        On a déjà essayé le truc, appelé jadis « rasoir national ». D’un coté la tête, de l’autre le corps. On sépare ainsi les activités de conception et investissement principales des activités finançant cela. Comme pour Google, quoi.

  • Une seul entreprise n’a pas le droit d’être la première sur tout les secteurs. Il faut laisser la place aux plus petits, c’est une concurrence déloyale, il nous faut une lois contre cela, les amendes ne suffiront pas, on ne se sent pas assez protégés comme citoyen européen. D’ailleurs, le moteur de recherche devrait être un service public gratuit et sans but commerciale !

    • Ben voyons, les serveurs et les coûts de R&D qui va les payer ? Google est gratuit pour nous, on ne paye pas pour ce service, c’est un excellent modèle qui aura bénéficié à tous, arrêtez de vouloir changer ce qui n’a pas besoin d’être changé et attaquez-vous aux vrais problèmes.

      Par exemple la France bénéficie de passe-droits en termes de dépense publique alors que la Grèce, l’Espagne, le Portugal et l’Irlande ont fait de gros efforts, ça c’est de l’injustice et cela sape la crédibilité de l’UE et de ses règles !

      • Quand vous ne payez pas le service c’est que vous etes le produit . Google est simplement une entreprise de monétisation des données laissées par ses utilisateurs , faire payer ses services reviendrait donc à remettre en cause le business model et le développement de l’entreprise

    • « Une seul entreprise n’a pas le droit d’être la première sur tout les secteurs. Il faut laisser la place aux plus petits, c’est une concurrence déloyale »

      Qu’est-ce que tu me wacontes là…

      « D’ailleurs, le moteur de recherche devrait être un service public gratuit et sans but commerciale ! »

      Lol… Que les capitalistes fassent la recherche et les investissements, et puis on nationalise le tout ? Et remplacer Android dans les smartphone par DGSE-OS ?
      Mais bien sur…

      • Surtout que le moteur de recherche est déjà gratuit…

        • Quand vous ne payez pas le service c’est que vous etes le produit . Google est simplement une entreprise de monétisation des données laissées par ses utilisateurs , faire payer ses services reviendrait donc à remettre en cause le business model et le développement de l’entreprise

          • Sauf que vous n’êtes obligé à rien.
            Vous pouvez utiliser le moteur de recherche Google en ne laissant pas vos données à Google. Mais ce n’est pas aussi efficace pour vous, et très souvent vous êtes content qu’ils aient vos données pour vous donner ce que vous voulez…

      • oui et les téléphones portables aussi, ca doit être un service public gratuit pour le peuple …
        C’est du second degré mon cher

      • Il me semble que le commentaire de Hamid est ironique.

    • Merci pour ce fou rire, Hamid.

    •  » Une seul entreprise n’a pas le droit d’être la première sur tout les secteurs. Il faut laisser la place aux plus petits, c’est une concurrence déloyale,  »

      La concurrence déloyale serait d’être protégé par des lois pour assurer une position dominante. Du moment que l’on empêche personne d’accéder au marché en tant que concurrent je en vois pas où serait le problème qu’une entreprise est la première dans tout les secteurs. Si c’est le cas c’est qu’elle offre des prestations et des prix bien plus profitable pour le consommateur que le font ses concurrents.

      D.J

  • « Pourquoi ne pas pousser le raisonnement plus loin, et scinder l’État en 2 ? »

    Eh oui, l’Etat a un monopole dans trop de domaines, c’est vrai 😀 Donc faut le couper :p

    Honnêtement l’UE me déçoit énormément, j’y ai toujours été favorable mais récemment ils ont l’air d’avoir été contaminé par la France et ses méthodes, la pourrissant de l’intérieur, je commence à comprendre pourquoi le Royaume-Uni veut s’en aller 🙁

    • Attendez!
      D’où vient ce texte dont nous ne voyons que deux extraits (« choisis? »), ce n’est pas indiqué! Est-ce une motion votée à l’unanimité? Est-ce la proposition d’un groupe ou même d’un seul député. Je crois qu’il faudrait que nous soyons mieux informés de l’origine de ce texte, de la forme de « scission » envisagée (une filiale européenne?) et du but poursuivi par ce texte, selon son auteur. Rien de tout ça: résultat: « Sus à l’Union Européenne! », rengaine bien connue sur les média français! N’était-il pas possible de demander une explication à l’un de vos 72 ou 74 députés? (soit 10% du Parlement Européen)

      On nous en dit trop ou pas assez! Je penche pour la seconde position. Wait & see!

      • A ma connaissance les médias français n’ont émit aucune critiques vis à vis de ce texte qui est très certainement largement approuvé en france. De plus les tenant les les aboutissants de ce vote consternant importe peu, l’idée est stupide et révoltante quelqu’ai été l’origine nauséabonde de sa naissance. Et effectivement l’Europe se « françise » à grande vitesse c’est vraiment à gerber…

    • Novlangue.

      « monopole » veut dire « PdM élevée ».

      Le changement de sens des mots, c’est maintenant!

      L’appauvrissement conceptuel du discours, c’est maintenant!

      • c’est plutôt
        monopole : grande entreprise privé qui n’est pas contrôlé de près ou de loin par l’état (comme 100% de entreprises du cac 40)

  • Je me souviens fort bien des débuts de Google: nous étions, dans le monde des développeurs, vraiment admiratifs devant l’inventivité et de l’efficacité du groupe de développement qui avait conçu les algorithmes extrêmement pointus qui permettait au moteur d’explorer les pages du net à une vitesse vraiment stupéfiante.
    Aujourd’hui la prééminence de cette entreprise est on ne peut plus méritée. Et si, en Europe, une entreprise avait investi les millions de dollars nécessaires à cette prouesse, les eurodéputés du style Méchancon et autres inutiles ne trouveraient rien à y redire: le ressentiment est toujours la marque de fabrique des collectivistes.

    • « Et si, en Europe, une entreprise avait investi les millions de dollars nécessaires à cette prouesse, les eurodéputés du style Méchancon et autres inutiles ne trouveraient rien à y redire: le ressentiment est toujours la marque de fabrique des collectivistes. »

      Pas sur… Ils voudraient la nationaliser et l’accuseraient d’exploitation.
      Après tout, une entreprise qui fait du profit, c’est forcément de la spoliation…

      Ne sous-estime pas les con-munistes…

    • Lycos, de la même époque (qui s’en souvient !) a plus investi en …impôts, controles ursaff et autres joyeusetés…on peut pas traire les vaches à mort et ensuite se plaindre que le voisin qui en prend bien soin à des vaches plus grosses et plus grasses

    • J’ai connu aussi les débuts de google lors de mes études, c’était un moteur de recherche incroyable mais il a totalement bouffé tous ses concurrents, Google est actuellement quasiment en monopole dans son secteur grâce à son modèle économique qui donne du gratuit aux consommateurs et fait payer très cher ses services aux entreprises.
      Ils ont gagnés leur guerre économique, c’est génial, mais ils sont devenus si gros qu’aucune concurrence n’est possible aujourd’hui. Doit on s’en réjouir ?

      • L’information est accessible gratuitement aux consommateurs, les entreprises paient de la publicité. Faut-il le déplorer ?

        • A ce jour je ne sais pas mais méfiez vous de l’avenir d’un géant comme google qui contrôlera internet comme l’état français contrôle le pays. Je suis juste méfiant d’une entité qui cannibalise toute concurrence.

      • @ wimo

        « …..et fait payer très cher ses services aux entreprises. » : ooooh… abavala des gens vendraient des trucs trop cher… et des gens achètent quand même… vite une loi de protection du commerçant (du gentil commerçant, hein)… cétroporibe…

        • Attendez ! Vous êtes parmi les premier à râler du manque de concurrence et des prix trop élevés mais là comme c’est google c’est normal. Vous avez un raisonnement à multiple vitesse selon le domaine, je ne trouve pas ça très cohérent dans l’ensemble. Aucune loi n’est envisageable dans ce cas, c’est juste un constat, google est en quasi monopole dans son domaine et le fait payer cher, mais il n’y a aucune demande de ma part derrière ça.

          • Y a plus le choix de la régie pub?

          • @ wimo

            Tu dis « Vous êtes parmi les premier à râler du manque de concurrence et des prix trop élevés… »

            Pas du tout… révise !

            Par exemple il est bien possible que si les tarifs des dentistes se libèrent, les soins coûtent plus chers mais les prothèses moins… Ce n’est pas à l’état de fixer le prix car sinon ça biaise lemarché et ça ne permet pas une bonne allocation des ressources : voir la fiscalité du diesel vs celle de l’essence… et tous les problèmes que ça induit.

  • ces mêmes dépités ont apparemment encore eu une idée de génie : j’ai entendu dire qu’ils veulent interdire les grille-pain à …2 fentes… !!
    ça laisse sans voix, faudrait vraiment leur trouver un vrai travail du genre casser de caillou, ou quelque chose d’utile comme courir dans une roue à hamster pour nous faire de l’électricité pour avoir la paix

    • ces gens là sont incapables d’occuper un vrai travail, c’est pour cela qu’il sont à leur place. ils sont l’évolution ultime du parasite, le sida de l’humanité.

    • Oh, ben pas de soucis : ils vont inventer le grille-pain sans fente : très économique et écologique :mrgreen:

    • mais ils ont déjà un vrai travail , du moins à leurs yeux : celui de nous casser les burnes ; et pour ça ils sont au top ;

  • Ca me fait vraiment penser au livre d’Ayn Rand Atlas Shrugged… L’Etat obligeant les individus à ne détenir qu’une seule entreprise pour laisser leur chance aux autres.
    Que Google favorise ses autres services via son moteur de recherche ne me parait pas aberrant, ce service lui appartient et elle le dirige comme elle le souhaite; Si les utilisateurs ne sont pas content il existe une tripoté d’autres moteurs de recherche.

    • Il existe sans doute une foule de solution pour échapper aux sanctions, entre autres, une holding qui chapeauterait l’ensemble des sociétés. Je me répète: ces informations sont insuffisantes: de qui viennent-elles, pour quel motif légal, dans quelle législation, avec quelle solution proposée et quelle chance d’être adoptée au parlement pour quel avenir vraisemblable ou probable? Pour le reste, l’idée parait stupide et effrayante quand on sait que chacun, si il a une bonne idée, peut réussir à la développer sur internet, si, du moins, Google y conduit l’usager qui a décidé de choisir cette voie pour la trouver!

      • Ty devrais peut-être checher par toi-même. La motion a été adoptée par la majorité du parlement, même si le parlement n’a pas vocation à proposer ET voter des lois ou directives. Les éléments sont sur le net…. et y a un super moteur de recherches…

      • Sinon pour la holding tu me sembles un peu léger. Quand au cours de fusion acquisition il y a un risque de position dominante, ça ne se règle pas par une holding mais par une cession sur le marché. Les mecs ne sont quand même pas des billes !

    • Surtout le coût du changement est infime (entrer une autre adresse, enregistrer un moteur de recherche, changer de moteur par défaut), pas de période d’engagement, pas de frais de résil, pas d’exclusivité … avant de « réguler » les moteurs de recherche il faudrait si on est logique « réguler » tous les domaines où changer de fournisseur est plus compliqué.

      • Ce que veut sanctionner la Commission Européenne ce n’est pas la position dominante de Google en temps que moteur de recherche mais le fait que les résultats font apparaître en premier les entreprises qui sont dans son giron ou celles qui ont payé soit pour cela (apparaître en premier dans le moteur) soit qui sont clientes de sa régie publicitaire (publicité ciblée : bannières sur les sites, googleads…)…

        C’est ne pas comprendre qu’un moteur de recherche n’est pas viable économiquement. C’est exactement pareil pour Google Maps qui ne serait pas viable si Google ne pouvait pas envoyer aux utilisateurs des publicités ciblées suivant le lieu où vous vous trouvez et les recherches ou les achats que vous avez fait sur Internet les jours précédents.

        Je pense qu’ils sont en train de se mélanger les pinceaux avec le procès fait à Microsoft en son temps pour enlever le lien système d’exploitation (Windows) – explorateur internet (IE).

        Ne pas oublier que si actuellement vous pouvez bénéficier du maintien de la garantie de votre voiture même si vous la faites entretenir hors du réseau de la marque c’est grâce à l’UE… et je pense que l’UE elle-même n’ira pas jusque là pour google… ce sont les députés qui sont des abrutis et qui n’ont rien compris.

    • Et La Poste qui s’est mise a offrir des services bancaires, on en parle ? lol

  • Merci pour cet article. Sur le sujet, je recommande l’éditorial et l’article lié de The Economist daté d’aujourd’hui.

  • Ce n’est pas le fait que google soit un monopole qui gène nos despotes mais qu’ils ne soient pas à son origine (comme ariane espace, airbus, la sncf, edf…).
    Il y a 15 ans google n’existait pas, aujourd’hui 90% des recherche sur internet passe par lui. Personne n’est contrait d’utiliser google, il y a, il y a eu des alternative mais google était et est toujours le meilleur moteur de recherche ou du moins les gens l’estime comme tel. Il n’y a rien à dire le succès est mérité et rien ne présage du futur. Le monopole en soit n’est pas un problème du moment qu’ a aucun moment il y a contrainte.

    • Google a 16 ans !!

      Vous sous estimez les conséquences d’un monopole. qu’il viennent de l’état ou d’une entreprise les conséquences sont les mêmes, aucune concurrence possible !

      • En fRance Google a 90% du marché de la recherche internet mais seulement 62.9% aux US.
        Faut pas prendre son cas pour une généralité et il faudrait plutot rechercher les raisons… Et la taxation du capital est amha la principale.
        Idem pour Amazon… dans ce type de business on ne rentre pas de bénéfices pendant 10 ans… et après on vilipende et taxe les dividendes…

        http://www.journaldunet.com/ebusiness/le-net/parts-de-marche-google-monde/etats-unis.shtml

      • La concurrence est tout à fait possible j’utilise fréquemment DuckDuckgo, bing et yahoosearch

        • J’ai cherché une société à HK, j’ai trouvé avec yahoosearch et pas avec google.

          Certains devraient couper les cheveux en 8 huit, c’est 2 fois mieux :mrgreen:

      • En bref les seuls pays ou Google est moins développé sont protectionniste (Corée, Japon, Russie, …) Ce n’est pas forcément mieux comme principe.

        Comment expliquez vous un tel écart d’utilisation entre bing, yahoo et google ?

        • Réfléchis un peu, la réponse est dans une partie de ta question mais pas dans la conclusion que tu en tires.

          Ajoute les chinois et tu comprendras…

  • Bonjour à tous,

    Vos analyses poussées et argumentées sont un réel plaisir à lire. Ainsi que ce réel forum d’échange d’idée ou l’on sent le bouillonnement des cerveaux, ouverts, intéressés aux avis des autres et bien loin de la pensée unique.

    Je vous transmet donc ce lien, qui ne manquera pas de vous intéresser: http://degooglisons-internet.org/

    Rassurez vous, il ne s’agit pas d’une initiative étatique, ni liée aux eurodéputés. Plutôt de gens, comme vous, et moi.

    Un peu d’analyse stratégique des acteurs comme enseignée par Michel Crozier, vous apprendra à évaluer les marges de jeu des différents protagonistes dans cette histoire. Vous verrez que ce n’est pas Google qui est sur la sellette, mais votre liberté de penser.

    Mais au final vu ce que vous en faites…

    Très belle journée à tous !

    • Je suis allez voir le lien et l’initiative est louable, les individus ont parfaitement le droit de souhaiter s’organiser collectivement du moment que personne n’est contraint à suivre le mouvement. De la même manière les gens qui sont satisfait des services de google, facebook, skype et ne vois pas d’inconvénients à être « espionné » par ceux ci ont toute légitimité poursuivre leur utilisation. Voyez vous contrairement à ce que beaucoup d’esprit simple croient aucune société commerciale n’est à l’abris d’une chute brutale si elle se met à perdre ses clients. Apple, Microsoft, google, facebook ne sont que le produit du choix de millions d’utilisateurs qui les ont sélectionné parmi des dizaines d’autre sociétés proposant les même services. ce résultat est la plus belle et la plus parfaite démocratie qui puisse exister. Toutes ces société ont un jour été de très petites entreprises au prise avec des géants ou avec une myriade d’autre concurrents tout aussi motivés, il en sera de même demain et ceci tant qu’aucune contraintes ne sera exercée sur le marché en particulier par nos gouvernants. je suis personnellement très tranquille vis à vis de ces multinationales, il existe des centaines d’alternatives pour s’en passer et internet reste un espace de liberté inégalé par rapport au monde « réel » qui est infiniment moins libre et devient lui de plus en plus une véritable prison ou tout est réglementé, organisé, décidé par des gouvernements de plus en plus despotiques. Pour ma part je trouve qu’il est beaucoup plus urgent de limiter les pouvoir exorbitants des états que de s’attaquer à des sociétés commerciales qui n’ont elle aucun réel pouvoir de contraintes sur les individus. si demain plus personne n’utilise google et bien google fera faillite point barre (personnellement je n’utilise google qu’épisodiquement). un tout petit exemple : avant l’avènement de facebook il existait un autre service similaire qui avait beaucoup de succès : myspace. Qui se souvient aujourd’hui ce myspace? quasiment personne, dans 10 ans facebook ne sera peut être plus qu’un souvenir ainsi va la vie. en revanche il y aune chose qui est certaine c’est que dans 10 ans nous paierons toujours massivement des impôts, nous serons toujours victimes de réglementations stupides et abusives et l’état continuera sa gabegie habituel.
      Pour finir ce que chacun fait de sa liberté c’est son affaire, ce qui compte c’est que personne ne soit contraint de faire ce qu’il ne veut pas. Si pour vous votre liberté c’est de partir à la chasse au Dahu alors gand bien vous fasse!

      • +1 avec Laurent
        Ce qui me scie c’est que des gens utilisent un truc gratuit et viennent se plaindre après.
        Si tu n’es pas le client, tu es le produit…
        ______________
        Moins 1 avec Ben
        La différence entre toi et nous, c’est qu’on ne vient pas juger ce que tu fais avec ta liberté… parce que justement c’est ta liberté. Mais il ne semble pas que ce soit partagé.

    • Bonjour Ben
      « mais votre liberté de penser.

      Mais au final vu ce que vous en faites… »

      Vous manquez pas d’air.
      Ce n’est pas en venant nous insulter que vous ferez une bonne pub pour framasoft et les logiciels libres ( que j’utilise le plus souvent ).

    • c’est si gentiment dit!
      Ma liberté de pensée me dit que ce n’est pas à toi, ni à l’état, ni aux eurodépités de me dire ce que je dois utiliser, ni faire. Si tu es si en colère après google c’est que tu dois avoir fait un site tout pourri et que google ne te l’indexe que à hauteur de sa valeur : nulle. (et framasoft on connait et on n’a pas besoin toi non plus)

    • Bien le bonjour !

      En effet, je regrette un certain ton piquant dans mon message, mes bas instincts ayant refait surface à la lecture de certains commentaires !

      De là à parler d’insultes, je trouve le raccourcis un peu rapide. Mais chacun sa sensibilité et si j’ai pu heurter la votre, mes excuses les plus sincères.

      Forcé de constater que je n’aurais pas du tous vous mettre dans le même panier !

      Malheureusement, à la lecture de la plupart des commentaires, j’ai eu l’impression que tout le monde était d’accord avec tout le monde, prêt à glorifier une entreprise qui n’a d’autre souhait que d’obtenir le plus d’informations sur vous, vos habitudes, vos pensées, vos rêves, vos envies afin de les revendre au plus offrant (entreprise, gouvernement, etc…). On dit souvent que la liberté ne s’use que si l’on ne s’en sert pas, et la question liée à la collecte de vos données privées (si si, vos envies de voyage pour les prochaines vacances et le film que vous allez voir ce soir font bel et bien partie de votre vie privée) soulève si peu de commentaires critiques face à la politique de Google et autres mastodontes du web, que cela m’a simplement un peu déçu.

      Peut-être évoluons nous sur des sujet différents concernant la discussion.
      Laurent, vous ne voyez pas d’inconvénient à être espionné ? Parfait, que cela vous réussisse !

      La question de l’innovation peut être dissociée de la tendance monopolistique de ces acteurs de notre société. Gillib, vous qui semblez utilisateur des logiciels libres, je pense que vous m’appuierez dans ce sens. Beaucoup d’innovations actuelles venant du monde des libristes et « récupérées » (totalement légalement d’ailleurs, mais pas forcément très légitimement) par ces grandes entreprises type Apple.

      Quant à Honorbrachios, libre à toi de penser ce que tu souhaites. A vrai dire je n’ai pas de site internet, et aucune rancune envers Google de ne pas l’avoir indexé (forcément). De là à savoir s’il serait « tout pourri » et si sa valeur serait « nulle » c’est un jugement très personnel, et comme tu le dis si bien, ce n’est pas moi qui vais ne serait-ce qu’essayer d’entraver un tel niveau d’esprit critique.

      Pour répondre à la question concernant Myspace, il s’agissait en effet d’une plateforme très usitée qui a en effet fait faillite (ou presque, des soubresauts de résurrection ayant fait leur apparition l’année dernière). Cependant, il ne s’agissait pas du même modèle d’entreprise, et du coup, la comparaison n’est peut être pas si convaincante, mais la question reste à être creusée.

      Aux lecteurs les plus ouverts, je recommanderai cette vidéo d’Eben Moglen: https://mediakit.laquadrature.net/view.php?id=869

      Vous remarquerez qu’elle est auto-hébergée, ce détail a toute son importance, mais vous n’avez pas besoin de moi pour mettre en exergue la différence avec Youtube.

      Quant au despotisme de nos gouvernements, ne pensez vous pas que la sclérose des services disponible sur internet renforcent leurs moyens de pression sur le peuple ? Quelle définition donnez vous à la démocratie ?

      Tout en réitérant mes excuses pour ceux que j’aurais pu offenser, je retourne vaquer à mes activités… l’idée me vient de peut être créer un site tout pourri :).

      Très belle journée !

      • Bravo Ben !
        Faut il être « du domaine » informatique pour se rendre compte de la supercherie d’entreprise comme google ?

      • Tout d’abord sur contrepoint tous les avis sont les bienvenus mais il y une chose qui ne passe pas (site libéral oblige) ce sont ceux qui laisseraient à penser qu’il faut régenter le société pour protéger les gens d’eux même. Le libéralisme c’est donné la priorité à l’individu et à sa liberté mais ce n’est pas imposer la liberté. Si une certain nombre d’individus décident (librement) d’organiser une communauté dans laquelle tous les biens seraient partagés, dans laquelle la propriétés privé serait inexistante, dans laquelle tout le monde vivrait au vue et au su de tout le monde (donc plus de vie privé) alors les libéraux n’y trouveraient rien à redire du moment que cette communauté ne cherche pas à forcer d’autre individus à vivre de la même manière.
        C’est exactement pareille avec internet. Si des millions d’individus acceptent d’utiliser google et consort malgré tous les problèmes que vous évoqué alors les libéraux n’ont rien à redire, c’est leur liberté. Si demain par contre nous sommes obliger d’utiliser google (par exemple un moteur de recherche d’état genre baidu, une sorte de SNCF du web) alors nous serons vent debout.
        On ne peut pas imposer la liberté, tout ce que l’on peut faire c’est lutter contre la contrainte. Les libéraux ne demande pas l’égalité (c’est une illusion), ils ne demande pas non plus d’être protégé contre les problèmes de l’existante inhérent à la nature humaine, ils demande juste qu’on leur foute la paix et que les individus puisse vivre leur vie comme ils l’entendent.
        Ou sont les gens de framasoft pour lutter contre les dérives étatique autoritaires? êtes vous en lutte contre les monopoles d’états tel que la SNCF, la sécurité sociale, la poste, EDF ect ect qui sont beaucoup plus intrusifs dans notre vie de tous les jours que google et consort car il conditionnent plus surement votre existences que toutes les application « web ». La liberté n’est pas une sorte de tarte dans laquelle on peut choisir le bon morceau et jeter le reste. si on décide de lutter pour la liberté il faut lutter contre toute les atteintes à celle ci sinon c’est très confortable…

        • Peut on lutter à la fois contre la sncf, edf, la poste la sécu mais aussi contre google, facebook, twitter ? Enfin lutter est un bien grand mot.

          La liberté c’est quoi : « État de quelqu’un qui n’est pas soumis à un maître. »
          soumission : « Acceptation d’une autorité intellectuelle ou morale »

          Peut on dire que la jeunesse actuelle n’est pas soumise à Facebook ou Google ou Twitter ? J’ai des exemples dans l’entourage ou le moindre retrait de ces réseaux sociaux entraîne des crises existentielles à certains jeunes.

          Un nouvel utilisateur a-t il réellement le choix, la liberté de choisir dans la mesure ou tout son entourage utilise le même outils informatique ? A-t il même la liberté aujourd’hui de ne pas utiliser l’outils informatique ? impossible.

          • La liberté n’interdit pas la soumission si celle ci est volontaire. lorsque vous épousé quelqu’un vous lié votre existence à cette personne vous accepté une forme de soumission idem lorsque vous signé un contrat. le problème survient lorsque vous n’avez plus voix au chapitre lorsque vous êtes forcé à signé le contrat ou marié de force, lorsque vous ne choisissez pas le maitre mais que c’est le maitre qui vous choisis…
            Vous pouvez parfaitement demain vendre votre voiture et votre ordinateur et jeter votre téléphone portable, personne ne vous jetera en prison pour ça. Vos êtes libre de le faire et comme toute liberté il faudra en accepter les conséquences. Avec la liberté vient la responsabilité et c’est très bien c’est tout ce qui nous différencie des animaux, nous avons le choix de nos actions.
            En ce qui concerne les ados il sont par nature encore plus « parnurgiens » que les adultes. dans leur quête dèspéré d’autonomie il se jettent dans les bras de tout ce qui peut les différencier des adultes ce qui fait d’eux simplement ds esclaves d’autres maitres. Mais rassuré vous si ça n’était pas facebook ce serait autre chose (footballeurs, vedettes de la TV, jeux stupides, alcool, drogues et j’en passe…) il en va ainsi de la nature humaine et les libéraux ne cherche pas à fabriquer l’homme nouveau, juste à s’assurer que ceux qui ne veulent obéir à aucun maitre puissent le faire en toute quiétude, pour le autre qu’il usent de leur liberté comme il l’entendent et en assument les conséquences?

            • Très bien donc une quantité non négligeable de nos citoyens ne connaissent pas leur liberté, ou plutôt ne pensent pas avoir de liberté parce les conséquences de leur libre arbitre les entraîneraient dans la misère. Nous sommes donc libre de choisir une alternative qui peut nous rendre miséreux mais comme nous voulons faire vivre une famille ou nous même nous nous sentons obligé de faire d’autres choix !

              • Bravo! Ceci dit je n’utilise pas facebook et je ne suis pas plus miséreux pour autant…

              • Wimo, sinon c’est un peu comme si tu venais nous dire qu’il faurtêtre polygame car avec notre monogamie forcenée on passe à coté des délices de la vie… ou inversement.

                Faire des choix : on pourrait discuter des heures pour savoir si, ainsi, on restreint ou pas sa propre liberté et on pourrait même remonter à notre enfance, notre éducation etc… pour prouver que ses choix ont été induits par d’autres… mais on a pu faire un choix et la liberté commence là, de pouvoir faire ce choix et non de se le voir imposé.

    • Ah ben, tu tombes pile à poil, camarade : j’ai besoin d’une roue de secours bien gonflée. ❗ :mrgreen:

      Si vous n’aimez pas google, ne l’utilisez pas. Il y a d’autres moteurs, Utilisez les et faites en la promotion.
      Sinon, met ton navigateur dans le bon mode, utilise un proxy potable (payant :lol:)

      Personnellement, cela me fait bien rire de voir les pubs. Quand on est adulte, on relativise.

      Je n’ai pas besoin de Gouvermaman ni d’étatpapa :mrgreen:

  • Si le marché ne peut résoudre une situation de monopole , qui conduit à fixer des prix excessivement élevés , ce qui est déjà le cas pour Google , alors c’est aux instances publiques d’intervenir pour réguler le marché.

    • Les entreprises ont des alternatives. Le marché régule toujours plus intelligemment que l’État. Plus de cerveaux, moins de conflits.

    • Vous le payer combien vous google?
      Il existe d’autre plateforme concurrente à google, peut être que les gens estiment que le prix demandé par google est justifié ou alors tous ces gens sont des crétins…
      peut être faite vous partis de ces gens qui pensent que les gens ne sont intelligents que lorsqu’ils posent un bulletin dans l’urne et que le reste du temps ce sont des débiles profonds qu’il faut guider comme des moutons

    • Antoine, si des gens utilisent ce service c’est qu’ils y trouvent un intérêt… C’est quand même rare de voir des gens acheter un truc 20 pour le revendre 19… ou alors ça ne dure pas longtemps.

      Il y a quand même énormément de supports pour faire de la publicité. Celui qui n’est pas content peut utiliser un autre canal ou support.

      Acheter les 30 secondes de pub sur TF1 un dimanche soir pour 100 à 200,000E ça ne leur pose pas beaucoup de problèmes en général… et pourtant il y a de la concurrence, mais les espaces de TF1 sont pleins. C’est trop cher, il faut absolument que les députés se penchent là dessus, nan ?

    • Eh bien, c’est simple, vous n’avez qu’à créer Glouglou, le nouveau service efficace concurrent de Google.
      On verra bien qui vous suivra, puisque c’est si facile d’après vos dires.

      Si vous vous imaginez que google est seul sur le marché, vous avez un drôle de retard mental. Pour les hôtels, on trouve tripadvisor, booking, logis-de-france et bien d’autres. Il suffit de chercher le bon site.

      Si les tarifs de google ne vous ne siéent pas, utilisez donc yahoo. Mais, de grâce, cessez de geindre :mrgreen:

  • LOL je viens de voir qu’il y a un groupe FB qui s’est monté pour s’élever contre la commission trop élevée de blablacar…

    On se demande ce qu’ils attendent pour offrir un service concurrent…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Qui est le roi des États-Unis ? Jusqu’à il y a peu on pouvait lire Obama dans les premiers résultats de recherche en anglais. Alors que certains internautes s’amusent à détourner les résultats de recherche mis en avant par Google, le moteur de recherche a décidé de retirer les réponses farfelues. Que se cache-t-il derrière ce phénomène ?

 

Manipulation des résultats de recherche : késako

Le développement du web 2.0, qu’on appelle aussi web participatif, a profondément remanié notre usage d’internet, mais aussi notre rapport... Poursuivre la lecture

Par Scott Shackford. Un article de Reason

Un document de travail récemment publié prétend montrer que les vastes lois sur la confidentialité des technologies mises en œuvre par l'Union européenne en 2018 ont considérablement étouffé l'innovation des apps et potentiellement privé les consommateurs de produits utiles.

Le rapport a été publié par le National Bureau of Economic Research, et il tente de calculer les effets sur les consommateurs du Règlement général sur la protection des données (RGPD), une loi de l'Union européenn... Poursuivre la lecture

Ce 19 janvier, Emmanuel Macron a pris la parole au parlement européen pour faire un discours dans le cadre de la présidence européenne de la France.

Arrivé de Macron au parlement... pic.twitter.com/rBEkIdJfG6

— Esposito Corinne (@coconuts1315) January 19, 2022

Le propos s’est concentré sur les valeurs qu'il souhaite défendre. Il a été critiqué par les représentants français des groupes européens de l’opposition comme Jordan Bardella du RN, Yannick Jadot d'Europe Ecologie les Verts, François-Xa... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles