Pourquoi les entreprises qui manquent de ressources innovent plus que les autres

On pense souvent que le manque de ressources est un frein à l’innovation. C’est peut-être le contraire.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
innovation chalkboard credits missy schmidt CC BY 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Pourquoi les entreprises qui manquent de ressources innovent plus que les autres

Publié le 24 novembre 2014
- A +

Par Jérôme Barthélémy

innovation création

Manque de ressources et innovation

A priori, une entreprise qui manque de ressources devrait avoir les plus grandes difficultés à innover. L’innovation est une activité coûteuse et aléatoire. Moins une entreprise a de moyens financiers, moins elle pourra investir dans la R&D. L’innovation demande aussi des connaissances. Moins une entreprise a de connaissances, plus elle aura du mal à développer de nouveaux produits ou de nouveaux services.

Les choses ne sont peut-être pas aussi simples. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, les entreprises peuvent innover malgré les contraintes de ressources… et peut-être même à cause d’elles !

Moyens financiers, connaissances et innovation « radicale »

Marcus Keupp et Oliver Gassmann ont mené une étude sur 11.427 entreprises suisses sur une période de vingt ans. Leur objectif était de déterminer si les entreprises qui manquent de ressources réalisent plus ou moins d’innovations « radicales » que les autres. Les innovations sont qualifiées de « radicales » lorsqu’elles nécessitent le développement de nouvelles connaissances au sein de l’entreprise. Elles se distinguent des innovations « incrémentales » qui utilisent des connaissances déjà disponibles dans l’entreprise.

Les résultats de l’étude sont très clairs : les entreprises qui manquent de ressources réalisent plus d’innovations « radicales » que les autres. L’effet est particulièrement marqué pour les connaissances. Il peut également être observé pour les moyens financiers.

Le manque de ressources favorise l’innovation…

Pourquoi les entreprises qui manquent de ressources parviennent-elles à réaliser plus d’innovations « radicales » que les autres ? Ce résultat peut sembler paradoxal… mais il ne l’est pas forcément.

Lorsqu’une entreprise fait face à des contraintes (comme un manque de connaissances ou de moyens financiers…), elle doit impérativement tenter des choses nouvelles pour améliorer son sort. Même si le succès n’est jamais garanti, elle n’hésitera pas à expérimenter. Plus elle mènera d’expérimentations, plus elle aura de chances d’innover.

Une entreprise qui ne subit pas une telle pression peut continuer à faire ce qu’elle a toujours fait. Elle mène alors de moins en moins d’expérimentations… et sa capacité d’innovation finit par s’en ressentir.

En bref, le manque de ressources encourage plus l’innovation qu’il ne la dissuade… même si un minimum de ressources reste nécessaire pour parvenir à innover.


Sur le web.

Voir les commentaires (6)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (6)
  • Donc la politique des socialauds est la bonne…plus de taxes plus d’initiatives à moindre cout donc relance est succès planétaire…et on continue comme cela!

  • corrigé pour lire « et succès planétaire »

  • Le lien sur le nom de Marcus Keupp est faux (page non trouvée). Le lien vers le résumé de l’article est ici:

    https://www.alexandria.unisg.ch/publications/citation/Marcus_Keupp/226137

  • Je veux bien croire que le manque de ressources oblige à être créatif. C’est le système D et la débrouillardise comme on les aime en France.

    Mais pour développer des projets ambitieux il faut des moyens… Dans la pharmacie par exemple le ticket d’entrée pour un nouveau médicament est de l’ordre de 100M€. Dans l’industrie aéronautique pour développer ne serait-ce qu’un composant (par exemple le siège produit par expliseat) il faut bien compter 1 à 2 ans rien que pour qualifier le produit. Dans le grand public il faut du temps pour que le marché adopte le produit…. et pendant ce temps là l’entreprise grille du cash.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
capital cérébral
1
Sauvegarder cet article

C’est une étude de février 2022 qui reste sujet de questionnement pour les entreprises : ayant interrogé 994 employés français salariés à temps plein ou temps partiel et qui n’ont pas changé d’entreprise depuis janvier 2020, la plateforme Capterra (plateforme d’avis et de logiciels) dévoile qu’un Français sur deux considère ne pas avoir une bonne santé mentale en entreprise.

C’est sûr qu’une entreprise avec une proportion aussi importante d’employés en mauvaise santé mentale ne doit pas réussir à être au top niveau de performance.

... Poursuivre la lecture

La façon dont nous formulons un problème, c’est-à-dire notre modèle mental, détermine notre capacité à le résoudre.

Le mauvais modèle mental nous enferme, tandis que le bon ouvre des possibles. Un bon exemple est celui qui distingue, dans le domaine de l’innovation, l’exploration de l’exploitation. Cette distinction est aujourd’hui universelle et semble évidente mais, comme souvent, elle est contestable, sans compter qu’elle a été sortie de son contexte et appliquée à des domaines où elle n’est pas pertinente. Il est temps de cesser de... Poursuivre la lecture

Nous vivons une époque de très grande incertitude, où nombre de prédictions et de croyances fortement ancrées ont été brutalement démenties par les faits, notamment depuis les trois dernières années. Et pourtant nous continuons à faire des prédictions. Cela semble rationnel : nous voulons nous protéger contre les mauvaises surprises et nous préparer au pire.

Mais cette préparation au pire a un coût important.

Le pétrole et le gaz naturel dont nous dépendons pour 75 % de notre énergie s’épuisent. La production mondiale de pétrole... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles