Loi anti-Amazon : une loi idiote vite contournée

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Loi anti-Amazon : une loi idiote vite contournée

Publié le 15 juillet 2014
- A +

Par Youri Chassin
Un article de l’Institut économique de Montréal.

Emballage Amazon (Crédits Nic Taylor licence Creative Commons)Ces derniers mois, les parlementaires français ont longuement débattu d’un projet de loi finalement adopté le 26 juin dernier. Entrée officiellement en vigueur jeudi dernier, le 10 juillet, elle est devenue en partie caduque le jour même. Petite histoire d’une loi idiote…

En France, on s’inquiète beaucoup des petites librairies et de la concurrence que leur livre Amazon, le site d’achat de livres en ligne. Amazon offre plus de titres, bien souvent à meilleur prix, et on reçoit notre commande chez soi. Pour n’importe qui ou presque, c’est très avantageux. Mais pas pour ceux qui vendent encore les livres comme au 20e siècle.

Pour protéger les petits libraires, quitte à nuire aux lecteurs en quête de culture, les politiciens français ont donc passé les six derniers mois à plancher sur une loi, surnommée la « loi anti-Amazon ». Cette loi interdit les rabais sur les livres qu’on se fait livrer chez soi et interdit surtout qu’on livre gratuitement.

Qu’est-ce qu’a fait Amazon vous croyez ? Ils ont supprimé leurs livraisons gratuites pour se conformer à la loi et facture désormais… un sou !

Entre vous et moi, la nouvelle loi n’aura pas vraiment pour effet d’aider les petites librairies. Comme quoi, ce n’est pas parce qu’on y met beaucoup d’énergie que tout travail est utile. Les parlementaires français viennent de l’apprendre à la dure.


Sur le web.

Voir les commentaires (15)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (15)
  • « Comme quoi, ce n’est pas parce qu’on y met beaucoup d’énergie que tout travail est utile.  »

    Cette agitation est très utile au contraire : elle a fait parler (*) d’eux, pour 0 € dépensés en publicités ou en tracts.

    (*) surtout en mal, mais il parait que l’essentiel est de faire parler de soi

  • « Les parlementaires français viennent de l’apprendre à la dure. »
    Non, les parlementaires français n’ont rien appris du tout, ils ne sont pas là pour apprendre. Ils ont voté le doigt sur la couture du pantalon ce qu’on leur a demandé de voter, et quand il faudra recommencer ils recommenceront comme un seul homme. Quelle que soit leur position sur le spectre politique.

  • Après le prix unique du livre va-t-on avoir celui des frais de port ?

    • Ces crétins nuisibles y ont déjà pensé sans doute.Sauf que s’il n’y a qu’un éditeur pour chaque livre et donc un seul prix public, il peut y avoir plusieurs transporteurs dudit livre et donc impossibilité d »imposer un prix unique de transport.
      Donc les crétinissimes sont comme des endouilles.

  • Effectivement, plus imbécile tu meurs. Ça va être intéressant à suivre car, est ce que les parlementaires vont maintenant pousser le bouchon jusqu’à imposer des prix de livraison ? Les paris sont hélas ouverts.

  • Les politiciens français aboient, la caravane du monde passe…

  • Oui les frais de port à 1 centimes étaient déjà prévu mais les consommateurs perdent les 5% de réduction au profits d’Amazon. cette loi stupide non seulement n’aidera pas les libraires (ceux qui commandent à Amazon continueront de le faire) mais renforcera Amazon en augmentant ses bénéfices…

    • « en augmentant ses bénéfices… »

      Si c’est pour offrir aux clients encore plus de références à des prix compétitifs, où est le problème ?

    • Si les frais de port sont gratuits, on perd le bénéfice des 5 % de remises, c’est l’objet de cette nouvelle loi.
      A 1 centime, on garde le bénéfice des 5%.

      • Non, la loi autorise lorsque la livraison se fait à domicile de déduire jusqu’à 5% du prix du livre au prix de la livraison sans que celle-ci ne puissent être gratuite pour autant.

        Lecture de la loi confirmé par la disparition des 5% de réduction sur toute la librairie Amazon, dans la nuit de Mercredi à Jeudi la semaine dernière.

  • Ce sont à peu près les – memes qui ont décidé cette loi anti amazon et la pseudo loi du fameux mariage non?

  • Si j’ai bien saisi l’histoire, les personnes âgées, les ruraux, les urbains n’ayant pas une librairie à 5 minutes de chez eux, les amateurs de livres rares, ceux qui ont la flemme de se déplacer, etc…Bref tous ceux qui commandent sur Amazon vont voir leur budget « lecture » augmenter de 5% + 1 cent.

    Je croyais que l’accès à la culture et l’amélioration du pouvoir d’achat des français étaient des priorités du gouvernement, j’ai visiblement raté un épisode.

    Croire en plus que cette loi stoppera le déclin des librairies traditionnelles prouve vraiment que la France est dirigée par des ân…énarques. Il en restera car il restera toujours des consommateurs qui veulent feuilleter avant d’acheter et des réfractaires (dont je fais partie) des liseuses électroniques mais pourquoi vouloir à tout prix (le terme est adéquat) maintenir 10 points de ventes si 2 ou 3 suffisent à répondre à la demande?

  • Content que le prix unique soit mort au Québec. Mais les connaissant ils vont déterrer assez vite.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Cet article est disponible en podcast ici.

Ce 10 décembre, une faille de sécurité baptisée log4shell et touchant la brique logiciel log4j a été découverte. Dès lors, des millions de serveurs, y compris ceux d’Apple, Google, Amazon ou Tesla devenaient piratables.

Cette faille montre comment, sans même commettre d’erreur en programmation, une faille critique peut apparaître. Elle montre aussi l’énorme château de cartes que représente chaque application informatique.

Log4shell : une faille ne reposant sur aucune erreur ... Poursuivre la lecture
0
Sauvegarder cet article

Par Quentin Briendo.

Dès l’entame de l’article, il s’agit pour le journaliste de montrer que le parcours de l’entrepreneur n’a rien d’extraordinaire : « Beau parcours que celui-là : parti de rien si on oublie ses études à Princeton et un premier investissement de 250 000 dollars, financés tous deux par ses parents... »

Le parcours pas si exceptionnel de Jeff Bezos

En ce qui concerne l’université, il est intéressant de voir que le ton employé n’est pas le même suivant que Libération parle de Jeff Bezos ou de Michelle Obama, pou... Poursuivre la lecture

Par Nathalie MP Meyer.

Aux yeux des anticapitalistes de tout poil, le patron et fondateur du géant du commerce en ligne Amazon Jeff Bezos est la preuve vivante et définitive que l'accumulation de la richesse ne peut se faire qu'au détriment de la justice sociale et de la nouvelle variante que la "convergence des luttes" a adjoint à cette dernière, à savoir la justice climatique.

Pour eux, l'affaire est des plus simples.

Jeff Bezos n'est épargné par aucun cliché

D'un côté, vous avez l'homme le plus riche du monde. Son patr... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles