Montebourg : Alstom reste français

Montebourg Alstom (crédits : René Le Honzec/Contrepoints, licence Creative Commons)

Le regard de René Le Honzec.

img contrepoints419 Montebourg Alstom

On se souvient tous de Montebourg posant avec une marinière pour défendre le « made in France ». On se souvient de nombre de ses interventions catastrophiques parce que partisanes. On se souvient également des insultes à M. Kron, directeur d’Alstom, de ses refus dogmatiques de l’américain General Electric, de ses « études d’autres solutions que l’Américain », de son refus de nationaliser, de ses foucades bien illustrées par H16.

Tout ça pour faire un mixte de tout, avec une promesse d’entrer dans le capital pour 2 milliards dont il n’a pas le premier euro. Nous sommes en pleine absence de prise de position claire de la part de socialistes, incapables d’élaborer une politique.

Dis papa, c’est loin 2017 ? Tais-toi et range les conserves dans notre bunker.