La FDA vient-elle de bannir le fromage européen ?

Aux États-Unis, la Food & Drug Administration (FDA) utilise ses pouvoirs exorbitants pour interdire l’import de pans entiers de la production alimentaire mondiale, pourtant réputée.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La FDA vient-elle de bannir le fromage européen ?

Publié le 13 juin 2014
- A +

Par K. William Watson pour le Cato Institute

Jusqu’ici, la principale préoccupation des fromagers européens était d’établir des « indicateurs géographiques » empêchant les entreprises américaines d’utiliser des noms comme gorgonzola, feta ou parmesan. Mais en quoi le nom du produit est-il important si personne n’a le droit d’en manger ? Une récente décision de la Foods and Drug Administration (FDA) de bannir les fromages vieillis sur planche à bois pourrait potentiellement bloquer la majeure partie des importations depuis l’Europe.

Cela semble faire partie d’une croisade étrange contre le fromage savoureux. L’an dernier, la FDA avait ciblé le fromage de mimolette, inspirant des commentaires informatifs et une vidéo de mes collègues du Cato Institute. La raison invoquée était que la croûte de la mimolette pouvait contenir des traces d’acariens, une bestiole inoffensive essentielle à la création de certaines saveurs.

La FDA est désormais passée à plein régime et a banni tous les fromages vieillis sur planche de bois. Selon l’agence :

La structure poreuse du bois lui permet d’absorber et de retenir des bactéries, qui colonisent non seulement la surface, mais aussi l’intérieur du bois. Les étagères et planches utilisées pour le vieillissement sont en contact direct avec les produits finis, pouvant ainsi être la source potentielle de micro-organismes pathogènes dans les produits finis.

fromages sur boisEst-ce que placer de la nourriture sur du bois la rend trop dangereuse pour être mangée par des humains ?

Si c’est un problème pour les fromagers artisanaux des États-Unis, cela pourrait avoir de sérieuses répercussions sur les imports de fromage depuis l’Europe. Selon le blog Cheese Underground, la majorité des fromages importés aux États-Unis sont vieillis sur bois.

Les entreprises américaines se plaignent souvent que les régulateurs européens sont trop prudents lorsqu’il est question de nouvelles méthodes de production de nourriture avec des modifications génétiques ou des hormones de croissance. La complainte principale est que les régulations européennes sont basées sur une peur irrationnelle de la nouveauté et non sur des raisons scientifiques. Des pratiques courantes aux États-Unis sont interdites en Europe, empêchant les producteurs américains de vendre leurs produits outre-Atlantique.

La FDA est apparemment plus intéressée à éradiquer les méthodes plus traditionnelles. Est-ce que la « science » peut justifier la criminalisation de techniques de production clairement sûres qui sont utilisées pour améliorer la qualité d’un produit ?

Les différences de réglementation sont un problème critique dans les négociations actuelles sur un accord de libre-échange entre les États-Unis et l’Union Européenne. Alors que les négociateurs américains poussent les européens à adopter une approche plus scientifique, les négociateurs de l’Union Européenne devraient peut-être réclamer un peu plus de bon sens.

—-
Sur le web

Voir les commentaires (14)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (14)
  • Mince, certains crus de vin risquent subir les mêmes interdictions. Le « vieilli en fût de chêne » va devenir une marque bannie aux US.

  • c’est pareil en France avec les normes européenne…

    si on a pas un AOC, qui permet de dérogé à certains règles, on doit avoir des fromageries tout en plastique, sans coin, lavées en permanence et donc sans bactéries.

  • J’ai un peu plus documenté cet évènement inquiétant sur mon blog :
    http://jacqueshenry.wordpress.com/2014/06/12/ladministration-americaine-contre-le-fromage/
    Il manque en effet un point essentiel qui est la collusion entre la FDA et les grandes sociétés américaines de l’agro-alimentaire. Et il n’y a pas que le fromage dans le collimateur des législateurs américains …

  • Il sont déjà en guerre depuis quelques années contre le lait cru.

    Une vraie plaie ces bureaucrates !

  • En fait, ce n’est pas très compliqué avec les Etats Unis, tout ce qui arrive en électronique est soupçonné de posséder des puces espionnes. Il suffit d’envoyer tous ce qui contient quelque chose des USA pour l’envoyer pour examen attentif à Poitiers avec frais d’examen à régler par les importateurs.

  • La FDA a publié un communiqué le 10 juin (http://www.reuters.com/article/2014/06/10/us-fda-cheese-idUSKBN0EL2IV20140610) réfutant ses rumeurs alarmistes. l’agence ne régule pas spéficiquement le matériau utilisé pour le vieillissement des fromages, elle indique simplement que celui ci doit être propre et indemne de germes pathogènes (style listeria ou salmonelle). La rumeur avait enflé a la suite d’une déclaration imprudente et incomplète d’une responsable de l’agence qui faisait réference à des inspections nettement défavorables chez certains producteurs locaux de fromage aux USA. Nos amis américains pourront continuer à manger du Comté ou du Reblochon…

  • avant de laisser libre court à leur phobie des microbes ( grandeur et décadence pour un peuple qui a débarqué en normandie il y a 70 ans dans la flotte jusqu’au cou , et sous une pluie de balles ) les américains feraient bien d’aller voir ce que donne le merdier qu’ils ont commis en iraq en 2003 … quand à leur doctrine du multiculturalisme, ça va bientot etre à passer en perte et profit : au proche orient, l’avenir se dessine avec un état allaouite à l’ouest, un état kurde au nord, un état sunnite au centre et un état chiite au sud est …

    comme la france, les USA furent une grande nation…

  • Les USA, c’est l’Ipéca du monde moderne…

  • Les mecs nous emmerdent avec des mode de production agroalimentaire OGM, plus que douteux et ils osent interdire le bon fromage francais. Quand jvous dit que les états-unis sont bien plus socialistes que la france. A ct’heure ci c’est le pays le plus protectioniste du monde occidental.

    • J’irais même plus loin ! les US sont le premier pays socialiste de la planète, avec un mélange subtil état/privé.

  • C’est abruti dise que le fromage et dangereux, et ils vendent les armes en vente libre

  • J’entendais un homme politique français dire qu’ils ne se laisseraient pas faire dans les négociations avec les américains, et qu’ils demanderaient les noremes les plus exigentes : Pas d’OGM, pas d’hormone, pas de poulet au chlore ! Mais le pendant de cette exigence, c’est pas de fromage, pas de poulet non désinfecté …

    Un vrai délire de fonctionnaires normalisateurs.

    Une seule résponse à tout cela : La liberté et l’information !

  • Quand on voit le régime alimentaire de ses obèses à base de sucres, addictifs en tout genre et autres graisses ce genre d’article fait sourire 🙂

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par André Heitz.

Terres et territoires rapporte le 6 avril 2021 que M. Xavier Bertrand – présentement président de la région Hauts-de-France, candidat à sa succession, précédemment (entre autres) ministre de la Santé du gouvernement Dominique de Villepin, et candidat déclaré à la présidence de la République – a formulé une étrange demande à propos du maroilles et du Nutri-Score.

Le Nutri-Score, information, mésinformation, désinformation promues par l'État

Le Nutri-Score est une invention absolument géniale (si, si...). Il perme... Poursuivre la lecture

Par Nathalie MP Meyer.

J’ai lu une histoire bien sympathique dans la presse du week-end dernier. En raison des restrictions d’activité dressées devant la pandémie de Covid-19, les moines de l’abbaye de Cîteaux, près de Nuits-Saint-Georges en Côte-d’Or, se sont retrouvés face à un stock excédentaire de 4000 fromages. Grâce à une vente en ligne organisée vendredi 26 mars dernier par le site Divine Box spécialisé dans la vente des productions monastiques, ils ont réussi à écouler deux tonnes de fromage soit 3000 pièces en 24 heures !

... Poursuivre la lecture

Par Aurélien Chartier.

Alors que la pandémie du coronavirus frappe de plein fouet les États-Unis avec plus de 100 000 cas depuis vendredi dernier, on peut se poser la question de savoir si la réaction du gouvernement a été suffisamment rapide pour endiguer la progression du virus. Les premiers jours sont cruciaux pour ralentir le taux d’infection en mettant en place dès que possible des mesures visant à limiter les interactions entre personnes.

Le premier cas de coronavirus dans l’État de Washington ayant été détecté dès fin jan... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles