Affaire Dieudonné : le « choc de simplification » enfin en marche !

Choc de simplification Dieudonné (Crédits : René Le Honzec/Contrepoints.org, licence Creative Commons)

Le regard de René Le Honzec.

imgscan contrepoints 2013-2557 choc de simplification Dieudonné

Enfin la bureaucratie bouge ! On n’avait pas cru le Président quand il avait déclaré aux vœux que « l’État était trop lourd, trop lent, trop cher ». Moi-même j’avais gloussé d’un dessin, c’est dire ! J’affirme solennellement que j’avais tort. Grâce à l’affaire M’Bala-M’Bala, le Conseil d’État a sauvé la France du péril afro-britto-français en 3 heures, record absolu (sous réserve de mes souvenirs de juriste, il faut un an en moyenne entre le recours et le jugement).

C’est donc le choc de la simplification qui est en marche : un bête tribunal administratif bouseux (Nantes, qui est en Bretagne, n.d.a) rend un arrêt inepte, le Sinistre de l’Intérieur sort sa quenelle- ou sa matraque, comme vous imaginez l’engin – et hop, en trois heures le Conseil d’État le transforme en PQ (l’arrêt, pas le Sinistre).

Alors là, je suis rassuré : la France de l’Ordre Moral est de retour, Maréchal nous voilà ! Travail, Famille, Socialisme ! Je ne dis pas Liberté, Égalité, Fraternité, je laisse ce mauvais goût aux comiques autorisés.

Ah, on sonne à la porte de mon modeste logis perdu au fin fond des campagnes : j’ai dû être dénoncé par quelque ligue de vertu. Si Valls m’arrête préventivement, avant l’avis positif à effet rétroactif du Conseil d’État, continuez à lire en cachette Contrepoints, tant qu’il émettra depuis Londres. Les Libéraux parlent aux Libéraux… Radio Paris ment, Radio Paris ment, Radio Paris est socialiste !