Retraites : l’Assemblée nationale a validé l’allongement de la durée de cotisation

Les députés ont raté une nouvelle fois l’occasion d’examiner en profondeur du système de retraites français.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Retraité français (Crédits : Ken Wu, CC-Zero)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Retraites : l’Assemblée nationale a validé l’allongement de la durée de cotisation

Publié le 12 octobre 2013
- A +

Les députés ont raté une nouvelle fois l’occasion d’examiner en profondeur du système de retraites français.

Une brève de Thibault Doidy de Kerguelen.

Retraité français
Retraité français (Crédits : Ken Wu, CC-Zero)

Les députés, qui examinent depuis lundi le projet de réforme des retraites, ont adopté mercredi soir l’article 2 qui planifient un nouvel allongement de la durée d’assurance requise pour bénéficier d’une retraite à taux plein.

De 166 trimestres pour les générations 1955, 1956 et 1957, celle-ci sera portée à 167 trimestres pour les assurés nés entre 1958 et 1960, 168 trimestres pour les générations 1961 à 1963, 169 trimestres pour les générations 1964 à 1966, 170 trimestres pour les générations 1967 à 1969, 171 trimestres pour les générations 1970 à 1972 et 172 trimestres pour les assurés nés à compter du 1er janvier 1973.

Par ailleurs, les députés ont introduit un article prévoyant la remise d’un rapport au Parlement avant le 1er mars 2015 qui doit étudier l’opportunité de réduire le coefficient de minoration appliqué par trimestre manquant et de ramener l’âge de départ à taux plein de 67 à 65 ans (âge de départ à la retraite sans condition de durée d’assurance).


Sur le web.

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)
  • Qu’est-ce que l’auteur veut dire par « examiner en profondeur le système de retraite français » ?
    Si c’est : remettre en question le régime par répartition; il n’en a jamais été question dans aucun des mouvements politiques représentés à l’Assemblée Nationale.
    Les députés n’ont pas vocation à débattre d’idées de réformes qui ne viennent ni du gouvernement ni de leur propre groupe parlementaire .

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

J’ai découvert Mme Braun-Pivet, ou du moins j’ai fait le lien entre le nom et la personne, lors de la soirée électorale du second tour des élections législatives. Le moins que j’en puisse dire, c’est que l’épisode en question (vidéo, à partir de 3 h 41′ 50″) ne fait honneur ni aux femmes en politique ni à la politique elle-même. Attention, mesdames et messieurs, la petite scène que je m’apprête à vous rapporter est absolument insoutenable… de médiocrité :

Nous sommes au soir du 19 juin 2022, sur le plateau spécial de BFM TV pour les él... Poursuivre la lecture

Deux députés RN fraîchement élus à l’Assemblée nationale s'y retrouvent vice-présidents depuis mercredi, suscitant un tollé à gauche, pour qui l’extrême droite reste infréquentable.

Il n’est pas question que le #RN ait 2 vice-presidences qui leur permettent d’animer les débats de l’Assemblée. Parler depuis l’hemicycle, certes, c’est la démocratie, parler depuis la tribune et y tenir des propos comme ceux d’hier, en est une autre. #PasDeRNAuPerchoir

— Sandrine Rousseau (@sandrousseau) June 29, 2022

Poursuivre la lecture

nupes
0
Sauvegarder cet article

Le régime est-il enfin en voie de reparlementarisation ? Avec une Assemblée élue au scrutin majoritaire mais qui donne l’image d’une élection à la proportionnelle, l’absence de majorité absolue du parti présidentiel a sonné comme un coup de tonnerre. Le Rassemblement national sort en position de force en parvenant à faire entrer un nombre de députés inimaginable pour une élection au scrutin majoritaire. Pourtant, c’est désormais vers Les Républicains que tous les regards se tournent. Après 10 ans dans l’opposition, la droite républicaine se r... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles