Permanence PS vandalisée à Paris : nouvel échec de la vidéosurveillance

Le vandalisme de la permanence de Christophe Girard (PS) montre l’échec de la vidéosurveillance à Paris.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Christophe Girard

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Permanence PS vandalisée à Paris : nouvel échec de la vidéosurveillance

Publié le 4 août 2013
- A +

Le vandalisme de la permanence de Christophe Girard (PS) montre l’échec de la vidéosurveillance à Paris.

Par le Parisien libéral.

Christophe Girard, maire du 4e arrondissement de Paris

Christophe Girard, le maire (socialiste) du IVe arrondissement, a déclaré sur Twitter, que la permanence du Parti Socialiste Paris 4ème avait été dégradée.

Local PS du 4eme a nouveau vandalisé. Des lâches, des malades, des sans avenir. Pathétique et minable #hidalGO @BrunoJulliard @RemiFeraud
— Christophe Girard (@cgirard) August 3, 2013

Nulle joie, chacun sait à quel point il est pénible de retrouver sa propriété dégradée, mais nulle compassion non plus.

En effet, le 70 rue François Miron est en plein cœur du Marais, à deux pas de Saint Paul, de Rivoli et des Quais. Or, le secteur, y compris la rue François Miron elle-même, est truffé de vidéosurveillance (voir la carte de Click2Map : Carte des caméras de vidéosurveillance à Paris) et le fichier excel de Paris sans Vidéosurveillance).

Il faut que Christophe Girard, qui ne s’est jamais prononcé contre la vidéosurveillance défendue tant par Dominique Bertinotti (PS) que par Vincent Roger (UMP), se souvienne de ses propos : « J’aime mieux l’idée de caméras d’observation qui permettent en effet dans certains quartiers, dans certains lieux où l’on sait qu’il y a parfois une montée de violence, il est bon d’avoir quelques témoignages, quelques preuves. » (source : CR du CA du 4 mai 2009 – Mairie du 4e – Ville de Paris).

Nous y sommes : bien que le PS regrette le fait de faire l’objet d’attaques régulières au niveau des permanences, tout comme, de manière générale, tous les parisiens sont victime d’incivilité et d’insécurité, le  même PS, pourtant au pouvoir, ne revient pas sur les lois liberticides et coûteuses pour le contribuable, comme la vidéosurveillance. Pourtant, revenir sur ces techniques pourrait au minimum favoriser une vraie politique de sécurité, de proximité, ne serait-ce que parce des moyens financiers seraient dégagés.

Le PS, à commencer par Bertrand Delanoë et Anne Hidalgo, au pouvoir depuis 12 ans (et ça suffit), ont fait l’éloge de la vidéosurveillance comme outil de lutte contre l’insécurité, sans tenir compte des citoyens qui sont contre cette technique liberticide.

En fait, en parlant du saccage de sa permanence PS Paris 4ème, Christophe Girard fait une quadruple erreur :

  • il montre l’échec généralisé du PS en matière de sécurité à Paris et il rappelle aux Parisiens que bien qu’ils doivent supporter le coût de la vidéosurveillance, cela n’a aucun impact sur la sécurité ;
  • il prouve par A+B que le PS au pouvoir n’a en rien pacifié la France ;
  • il illustre la duplicité du discours qui consiste à dénoncer les actes qui vous touchent vous mais pas le voisin (où était Christophe Girard quand des permanences UMP, notamment, étaient saccagées ?) ;
  • il remet en mémoire, enfin, le fait que le PS, y compris à Paris, a décidément beaucoup d’ennemis, surtout à gauche (lire La permanence de Fanélie Carrey-Conte vandalisée sur le blog le 75020.fr).

En 2014, les habitants du 4ème auront un choix clair.

Soit ils poursuivent avec Christophe Girard, pour qui la gestion des affaires municipales n’était, au mieux, qu’un passe temps utile à son vrai job, puisqu’il a été à la fois chargé des affaires culturelles de la Ville de Paris et dirigeant du groupe LVMH pour lequel la ville de Paris instruit de nombreux dossiers, certains ayant une importance financière, architecturale et urbaine considérable (voir le dossier du Delanopolis20 Minutesla Tribune de l’Art ou le Gri-Gri International).

Soit ils décident de mettre un peu de clarté dans la gestion des affaires municipales, au premier rang desquelles se trouvent la sécurité des biens et des personnes, et votent par exemple pour l’opposition UDI emmenée par Christian Saint-Étienne.


Sur le web

Voir les commentaires (9)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (9)
  • …des lâches, des malades, des sans avenir.
    Des socialistes, quoi !

  • C’est Delanoë derrière Ch. Girard ?

  • Merci  »Contrepoints ». Nous en rêvions ! Nous sommes un bon nombre, qui ne vivons uniquement que de larcins plus ou moins importants, de diverses  » incivilités », de dégradations et nous aussi nous sommes contre la télésurveillance !

    Nous allons nous en donner à cœur joie !! Cela va être la fête !! au nom de votre sacro-sainte liberté individuelle, nous qui n’avons dans notre ensemble, ni votre éducation, votre cursus, car nous sommes plutôt bac moins dix, nous avons au moins compris, que cela va nous être largement bénéfique, de supprimer une de nos très rares entraves.

    In fine, nous ne sommes pas sur, que justement votre liberté individuelle, (peut être votre sécurité, celle de vos proches les plus chers ?), ne vont pas être largement  » écornés », voire bien plus ravageurs et douloureux, mais après tout il faut que vous assumiez vos choix, nous au moins, nous savons où est notre intérêt.

    Une nouvelle fois, mille merci. Signés : Le collectif de toute la fange des banlieues, Le rassemblement de la lie de  »votre » société, Les multirécidivistes heureux du comité  » Taubira », Le rassemblement des pickpockets européens, Le club des  »djeuns » qui ne respecteront jamais vos us et coutumes, pas plus que l’honnêté, vos lois………..
    Dommage, que nous ne sommes pas assez  » politisés » pour nous permettre de savoir, que seule l’extrême gauche, a vos idées sur la télésurveillance.

    • Houla, un troll bien poilu ! Pourtant c’est l’été, il va étouffer sous autant de bêtises !

      • Troll moi !!! Adhérant des Tea Pary !! Nous n’allons pas jouer au bras de fer, pour savoir, qui de nous deux est le plus libéral. Il est vrai que le second degré n’est pas à la portée de tous !!! Ceci, dit, je suis poilu de partout, en tant qu’ancien rugbyman professionnel, adepte des troisièmes mi-temps, sans avoir joué les deux premières.(j’ai rarement perdu mes bras de fer et la racaille s’écarte de  » mon  » trottoir les rares fois ou je suis en France, à l’inverse de ce que je vois)

  • voter pour l’UDI !!!???

    quelle rigolade !

    c’est chou vert et vert chou !…..

    cet article est une pub pour l’UDI…..minable !

    • Bien vu petitjean, heureusement que certains savent lire entre les lignes !!!
      N’oubliez pas, que le PLD, qui est au libéralisme, ce que moi je suis aux curés de campagnes, est à l’ UDI, avec une certaine côte, et que de trop nombreux articles de Contrepoints. Vous pouvez me virer, je m’en bat le cristallin à coûts de pattes de homards asséchées !

  • La vidéo surveillance a largement fait ses preuves en matière de sécurité des rues.

    Pour la protection de lieux privés, il faut des alarmes connectées à une société de vigilance 24 x 24. Remarquablement efficace.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Margot Arold.

Le déconfinement est le rêve de nombreux Français. Mais avant qu’il soit possible de retrouver un semblant de « vie d’avant », il importe à de nombreux politiques, Emmanuel Macron le premier, de bâtir le « monde d’après ». Et dans le monde d’après, il y aura peu de place pour la liberté.

Surveillés par des drones

La Loi sur la Sécurité globale vient d’être votée. Si elle a beaucoup fait parler d’elle à travers l’article 24, on a tendance à passer sous silence l’autorisation qui est faite dorénavant de l’usage d... Poursuivre la lecture

Par Pierre Farge.

Si la proposition de loi est adoptée, le fait « de diffuser par quelque moyen que ce soit et quel qu’en soit le support, dans le but qu’il soit porté atteinte à son intégrité physique ou psychique, l’image du visage ou tout autre élément d’identification d’un fonctionnaire de la police nationale ou d’un militaire de la gendarmerie nationale lorsqu’il agit dans le cadre d’une opération de police » sera puni d’un an de prison et de 45 000 euros d’amende.

Dans le contexte de restrictions des libertés lié à la cris... Poursuivre la lecture

Par Yannick Chatelain.

Après la polémique, la réconciliation sur la sécurité entre le maire de Grenoble et le pouvoir semble acté, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin ayant été jusqu’à évoquer des « moyens importants mis en place par l'État, et qui se renforceront dans les mois à venir pour lutter contre la délinquance au quotidien, verraient leur efficacité démultipliée par un renforcement de l'efficacité de la ville », des moyens visant à aider Grenoble à « rattraper son retard en termes de sécurité publique ».

Il va ju... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles