Normes, taxes, règlementations : vous allez adorer la « transition énergétique » !

Au motif d’assurer la transition énergétique, un nouveau déluge de taxes et de règlementations est prévu par le gouvernement.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Normes, taxes, règlementations : vous allez adorer la « transition énergétique » !

Publié le 24 juillet 2013
- A +

Au motif d’assurer la transition énergétique, un nouveau déluge de taxes et de règlementations est prévu par le gouvernement.

Par Loïc Abadie.

Il y a des lectures plus intéressantes à faire que celles proposées par le ministère du (sous)-développement durable… Malgré tout, des actualités « étranges » sur les aspirateurs et les réductions de vitesse généralisées m’ont amené à vouloir découvrir ce que pouvait bien représenter la « transition énergétique » dans l’esprit des technocrates qui l’ont inventée…

Le gouvernement a ainsi élaboré un site à la gloire de l’église climato-réchauffiste, et surtout des rapports très instructifs sur ce qui nous attend dans les années à venir… En résumé : Toujours plus de normes, de taxes, de règlementations, de socialisme, et évidemment beaucoup moins de liberté. Vous trouverez aux pages 19 à 26 du rapport n°1 le détail d’une partie des mesures qui sont en préparation.

Pour le bâtiment :

Nous avions déjà la norme RT2012 qui va augmenter le coût des bâtiments neufs de 20% en moyenne (lire cet article) en attendant la RT2020 qui fera beaucoup « mieux ». Mais ce n’est qu’un petit début. Ce serait quand même dommage de se contenter d’augmenter le prix des logements neufs en négligeant de taxer l’immobilier ancien.

Les oukazes de l’U.E et du gouvernement sont donc en préparation pour les bâtiments anciens :

 

Propriétaires, vous allez donc bientôt découvrir le concept novateur des « travaux de rénovation obligatoires »… Le document du gouvernement mentionne quand même une « forte opposition de certains acteurs ». Comment ? Il y aurait certains « acteurs » individualistes qui ne seraient pas prêts à payer la transition énergétique de leur bâtiment dans une joie fraternelle et écocitoyenne, en ces temps de réchauffement infernal ?

Pour l’électroménager :

L’Europe a déjà abordé le problème fondamental des aspirateurs, dont la puissance maximale va passer de plus de 2000 watts aujourd’hui à moins de 900 watts en 2017… De nouvelles normes et années de recherche en efficience/transition énergétique pourront ensuite aboutir à de véritables concentrés de technologie verte en matière d’aspiration qui pourraient avoir ce design :

 

Il faudra quand même penser à produire de nouvelles normes sur les pailles du balai et les pratiques culturales associées.

Pour les autres appareils, nous allons bientôt bénéficier d’un « bonus/malus » écologique… Et en général dans ce domaine, c’est surtout le malus qui est privilégié par les États, vu qu’il faut bien faire rentrer des sous.

Pour les transports :

C’est un vrai feu d’artifice de taxes et de normes qui est proposé :

  • Si vous souhaitez prendre l’avion, il y aura une taxation du kérosène pour les vols intérieurs en France et en Europe.
  • Si vous avez renoncé à prendre l’avion et préférez la voiture, l’État et l’Union Européenne vont aussi s’occuper de vous, avec une « augmentation des taxes diesel au niveau de celles de l’essence » et la mise en place d’une nouvelle « contribution climat-énergie » (l’essence n’étant visiblement pas encore assez taxée en France).
  • Vous pourrez aussi profiter du temps qui passe et méditer paisiblement sur l’avenir de notre planète grâce à la nouvelle limitation de vitesse à 30 km/h en ville (et la réduction de 10km/h partout ailleurs).
  • Enfin, les normes d’émission de CO2 pour les voitures seront à 60g/km en 2025… sachant que la moyenne actuelle est à 120/130g/km, je vous laisse le soin d’imaginer la puissance qui restera à nos véhicules en 2025 (et/ou le prix qu’atteindront ceux-ci pour répondre à ces normes en gardant un niveau de performances à peu près décent).

La justification invoquée dans le document est très instructive :

 

On y avoue ouvertement la vraie raison de tout ce baratin à la sauce « écolo-durable » : « tout en protégeant le leadership des constructeurs tricolores en matière de réduction des émissions de GES ». Le vrai but de ces normes « climatiques » est tout simplement d’empêcher au maximum les pays émergents d’accéder à nos marchés, en imposant une avalanche de règlementations qui vont coûter très cher au client final – c’est-à-dire nous – et réduire massivement notre pouvoir d’achat.

Il me reste quand même un espoir – très réel – face à cette avalanche d’étatisme et de taxes : que les États finissent comme la Grèce par s’écrouler sous le poids de leurs dettes, comme l’ont fait tous les systèmes socialistes qui ont précédé celui que l’U.E est en train de mettre en place… et que la crise associée fasse voler en éclats tous ces rapports et mesures qu’on voudrait nous imposer.

À lire:

Voir les commentaires (59)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (59)
  • Que Dieu vous entende.

  • c’est une conversion écologique obligatoire avec jeun 12 mois par an et 4 prières obligatoires par jour pour voir le soleil réchauffer notre planète. reste plus qu’a créer une charia adaptée a notre nouvelle religion

    • @futuroman: on y est presque avec le « ramadan » déjà compté dans les fêtes communes d’après notre minustre Valls. Il n’y a plus qu’à pousser jusqu’à vos douze mois et puis une prière de plus que vos quatre proposées! 😉

  • Si ce n’est pas une invitation à travailler au noir…
    De plus, quand on voit le nombre de gens qui ont déjà du mal à se chauffer, on se dit que le socialisme c’est vraiment de l’hypocrisie à l’état pur: c’est réellement anti-social !

    • @BarronsNousALaCampagne,

      Il y a, notamment à la campagne, des gens qui ne se chauffent plus.

      Il ne s’agit pas de travailler au noir, il s’agit de chômer dans le noir.

  • Malheureusement, même l’espoir d’un effondrement ne suffirait pas vu que ça ne fera que grossir le rang de gens qui veulent encore plus d’assistanat (pendant que les autres fuient le pays).

    Tout compte fait, l’idée répandue « rien de tel qu’une bonne guerre pour sortir de la crise » n’est peut-être pas si farfelue que ça. Des destructions massives mais brèves et permettant de reconstruire sur des bases simples et saines pourraient revenir bien moins cher à la société que d’avoir à subir encore longtemps le cancer étatique en métastase depuis des décennies.

    • Relisez l’histoire de la vitre cassée de Bastiat : la destruction n’a jamais créé de valeur ou de richesse. La guerre n’est pas une solution.

      Reconstruire sur des bases plus simples est illusoire : la bureaucratie a pris le pouvoir et l’article illustre très bien la diarrhée législative dont nous souffrons tous mais qui répond très bien aux différents intérêts des lobbyes au pouvoir.

  • Ce qui peut encore nous sauver avant 2017, c’est la baisse ou la stagnation des températures. Une stagnation prolongée encore de quelques années plongerait nos « Diafoirus du climat » dans des abîmes de perplexité et remiserait tout ce fatras aux oubliettes au côté des avions renifleurs et autres Y2K de la république. Idem pour les gaz de schistes qui s’imposeront quoi qu’on dise.

  • En économisant de l’énergie nous allons supporter des taxes exponentielles, par exemple aujourd’hui les milliards d’euros que nous acquittons pour financer les énergies renouvelables pèsent sur le montant de la CSPE ( contribution au service public de l’électricité ) et sont répartis sur une masse de kwh consommés dont on nous annonce qu’il va falloir en produire moins et en consommer moins également…
    Alors si nous avons autant, sinon plus de charges fixes et variables à répartir sur moins de produits consommés !?
    Ce sera la même chose pour les consommations énergétiques quelqu’elles soient ( essence , fuel, gas-oil, gaz…).
    En consommant moins nous allons payer au mieux autant, au pire beaucoup plus et le pire est à craindre car tant les collectivités que l’Etat profitent de ces taxes pour boucler leurs budgets…

    • « En consommant moins nous allons payer au mieux autant, au pire beaucoup plus »
      ————–
      C’est même pas vrai, surtout quand on sait que la taxe sur les produits pétroliers représente le troisième poste de revenu de l’Etat. Réduire la conso, c’est réduire d’autant la base fiscale.

      Ce que ces ayatollah de l’économie d’énergie « oublient », c’est que réduire une dépense a un coût, le coût d’opportunité qui affecte non seulement le contribuable mais touchera aussi l’Etat. Et puis un Etat aussi dépensier que la France qui impose au bon peuple d’économiser (alors que les Français sont parmi les premiers épargnants au monde !), non mais allo quoi…

      Non, l’hypothèse la plus simple pour expliquer des initiatives aussi stupides et délétères, c’est que ces clowns qui nous gouvernent ne maîtrisent plus rien et suivent comme des moutons les dernières fadaises malthusiennes à la mode.

      Il ne faut pas attribuer à la malice ce qui n’est que de la bêtise.

  • C’est vrai que 2000W pour faire le ménage, c’est vraiment un minimum.

    • Voilà un commentaire comme on les aime, je n’ai rien compris, je crois que je sais tout mieux que tout le monde donc je trolle un coup !

      Pour notre aspirateur qu’il fasse 100W ou 3000W ce n’est pas la puissance qu’il consomme qui compte c’est sa puissance d’aspiration.
      Cette puissance d’aspiration est malheureusement proportionnelle à la puissance électrique consommée, c’est que qu’on appelle le rendement.

      Donc si demain les aspirateurs sont limités à la moitié de la puissance, il seront deux fois moins performants. Ce qui signifie, qu’à moins qu’on découvre d’ici là un système permettant d’augmenter par magie le rendement de nos aspirateurs, il faudra probablement passer deux fois plus de temps à aspirer pour obtenir le même résultat. Donc au global :
      – 1) on consomme autant de kWh (50%de consommation* double du temps = zéro économies)
      – 2) on se fait chier deux fois plus longtemps à aspirer

      A part un riche qui se paye déjà une bonne 7 jours par semaines et les industriels qui pourront nous fourguer des nouveaux aspirateurs estampillés « CE2020 », je ne vois pas à qui ça peut profiter !

      « Ökologie, nein danke »

      • Joli ! Mais ça n’est pas du trollage, j’appelle ça du bon sens !

        Remarquez qu’en plus cela va provoquer une chute générale de la consommation des tourniquettes (électriques) pour faire la vinaigrette, des beaux aérateurs (électriques) pour bouffer les odeurs, des draps (électriques) qui chauffent, des pistolets à gaufres (électriques)…

        Tout ça a un petit côté « effondrement improductif » ; c’est sans doute l’objectif…

  • Ecologie politique=des taxes, des taxes, des règlements contraignants… rien que du négatif… Et aussi des milliers d’éoliennes massacreuses des paysages de notre belle France, éoliennes au fonctionnement intermittent et aléatoire, tueuses de biodiversité, grassement subventionnées (ce qui augmente notre dette souveraine) et dont le prix du kWh est prohibitif…Bref, les conséquences des délires des khmers verts: France défigurée, baisse de pouvoir d’achat des ménages et perte de compétitivité de nos entreprises… Et je croyais, naïvement, que ce gouvernement voulait relancer nos entreprises et limiter les charges des ménages…Bref, le comportement de nos dirigeants est complètement incohérent…d’autant que l’action présumée du CO2 sur Tglobale est une ineptie dogmatique émanant du GIEC, structure politique qui utilise de la science fausse pour démontrer que le CO2 anthropique est la cause du RC… ce qui est d’autant plus absurde qu’il n’y en a plus depuis 1997 !

    Petit document sur les EnR et leurs défauts (car leurs avantages sont nuls):
    http://dropcanvas.com/#SAn7p952RfNrCE

  • i l’on arrête les 1800 MW de Fessenheim, par quoi va-t-on les remplacer? Certainement pas par des EnR, intermittentes, et dont le prix du kWH est trop élevé. Je me demande si nos gouvernants, de quelque bord qu’ils soient, sont capables d’analyser les conséquences de leurs décisions, qui n’ont rien de rationnel. Veulent-ils couvrir notre pays d’éoliennes? Si l’on voulait produire 100% de l’énergie électrique consommée, il faudrait implanter 100 000 éoliennes, soit 1 éolienne pour 5 km2, et encore, compte tenu de l’intermittence et de la puissance fluctuante aléatoirement, il faudrait 300 000 éoliennes, soit 1 éolienne pour 2 km2. Et là, plus aucun touriste en France !…. Donc, si la transition énergétique favorisait la prolifération des EnR, ce serait une ânerie de plus de nos gouvernants, dans la foulée du Grenelle de l’Environnement et du dogme du réchauffement climatique anthropique, et qui mènerait tout droit notre pays à la ruine… Mais cela, Nicolas Hulot, conseiller ignare et incompétent du Président, et les ONG radicales, apôtres de la décroissance, n’en ont rien à cirer…

    Les pistes les plus intéressantes pour notre mix énergétique consistent à stopper la prolifération des EnR et à mettre au point de petites centrales à surgénérateur, et des centrales à thorium, ces deux types de centrales ayant l’avantage de bien contrôler le flux de neutrons et de produire très peu de déchets (après 300 ans, la radioactivité de leurs déchets serait 10 000 fois plus faible que ceux de nos centrales actuelles).
    Mais, cela, c’est diabolicum nuclearum pour nos khmers verdâtres…

  • Tout ce bazar pour satisfaire à la propagande lyssenkiste de l’ONU, de l’OMM, et de leur bras armé, le GIEC, à savoir: le méchant CO2 anthropique, qui fait grimper le taux de CO2 global (hypothèse non prouvée…) a une action diabolique sur Tglobale (hypothèse non prouvée…) qui continue à grimper (là, c’est un gros mensonge)…et nous allons tous frire dans un enfer de chaleur couplé à une montée cataclysmique des océans…

    Bien évidemment, l’UE et ses techno-bureaucrates se targuent d’être les bons élèves en nous imposant des taxes, des taxes, des taxes, des règlements aussi contraignants qu’idiots, des normes du même tabac, des bourses d’échange carbone (qui ne servent à rien, si ce n’est à enrichir quelques petits malins…)… Et bien sûr, nos gouvernants de tout bord suivent allègrement ce noble combat pour sauver la planète (ce qui ne veut rien dire…), et, pour ce faire, des taxes, des taxes, des taxes, des règlements aussi idiots que contraignants, des normes du même tabac, une transition énergétique qui augmente notre dette souveraine et réduit le pouvoir d’achat des citoyens et la compétitivité de nos entreprises (mais que diantre fait notre fougueux Ministre du Redressement Productif?)…

    Du delirium carbonum dans toute son horreur…

    Et voici les faits et publications GIECquement très incorrectes, qui normalement auraient dû stopper ce delirium carbonum et toutes ses conséquences néfastes:

    http://dropcanvas.com/#wJc9FpE34332em

    • Bonjour,

      Il y a trois ans EDF lançait un emprunt obligataire ( à 4 et quelques %)arrivant à échéance en juillet 2014.
      la direction d’EDF voulait emprunter 1 milliard d’euros mais devant la forte demande de souscription, ils ont laissé souscrire pendant plusieurs semaines et finalement ont récoté 3 milliards d’euros.
      comme beaucoup de monde j’ai souscrit et je voudrais savoir s’il n’y a pas trop à s’inquiéter et qu’EDF remboursera sans problème,l’année prochaine

      • Bien sûr, EDF remboursera sans problème. Ce dont il faut s’inquiéter, c’est de ce que fera l’Etat en voyant tout ce liquide arriver sur votre compte afin que vous le dépensiez alors judicieusement (à son idée).

    • (mais que diantre fait notre fougueux Ministre du Redressement Productif?
      A mon avis il attend la rentrée pour faire son esclandre et être viré du gouvernement avec pertes et fracas, ce qui serait plus utile que de continuer à cautionner… Qui vivra verra..

    • le méchant CO2 anthropique, qui fait grimper le taux de CO2 global (hypothèse non prouvée…) => Faux
      a une action diabolique sur Tglobale (hypothèse non prouvée…) => Vrai
      Le problème dans le fond c’est pas le changment climatique, mais la dépendance énèrgétique. Est ce qu’on veut encore dépenser des milliards pour importer du pétrole et du gaz ?

      • Bonjour Creepye
        La bonne question ce n’est pas « Est ce qu’on veut encore dépenser des milliards », mais plutôt est ce que JE veux décider du mix d’énergie qui me va au prix réel du marché. Ce n’est pas le cas avec de l’essence taxé et de l’éolien subventionné.
        Importer des hydrocarbures de l’étranger, ce n’est pas mal.

      • c’est qui « on » ?
        De plus le pétrole et le gaz coutent moins chers que les taxes

        Donc, « on » arrête la dépendance aux taxes et « on », en tout cas moi, continue à importer du pétrole et, pour ceux qui le veulent, du gaz !

        Mais les idiots utiles sont alimentés à la taxe et en consomment sans retenue! il est vrai qu’elles ne sont pas importées et « donc » ne déséquilibrent pas, apparemment, la balance commerciale !

      • @Creepye
        « le méchant CO2 anthropique, qui fait grimper le taux de CO2 global (hypothèse non prouvée…) => Faux »
        Nein, nein, lieber Freund!
        Cette hypothèse n’est pas prouvée. Au contraire, une publication (Ole Humlum et al) et une étude (Murry Salby) démontrent que la part anthropique est marginale, contrairement à tout ce que l’on nous raconte. Voir paragraphe 1.5 de ce document:
        http://dropcanvas.com/#wJc9FpE34332em

  • oui gardons espoir, nous imposer un balai pourrait bien se retourner contre eux.

  • Puisque l’on parle ici de normes, taxes et réglementations, j’aimerais bien savoir ce que pense l’auteur de l’article et les commentateurs avisés de la norme (liberticide) NFC 15-100.

    Explication : le raccordement de tout logement neuf (et de tous ceux dont la rénovation ont nécessité la dépose et/ou le déplacement du compteur et/ou du disjoncteur principal) au réseau monopolistique de distribution électrique (ERDF) est soumis à une attestation (Consuel) de respect intégral de la norme sus-mentionnée.
    Y aurait-il de bonnes et de mauvaises normes ?
    Merci de vos réponses.

    • Cnocernant les normes en général, je pense que cette question est très pertinente, car il y a du bon et malheureusement du mauvais dans les normes (pour ma réflexion, je préfèrerais me baser sur une norme qui fixe, la forme des prises électriques plutôt que cette NFC15-100 que je ne connais ni d’Eve ni des dents).

      Les normes permettent à tous les entrants sur un marché de garantir que leurs produits seront compatibles avec d’autres produits ou installations locales et à ce titre elles favorisent la liberté d’entreprendre et de concourir.

      Leur deuxième avantage est d’empêcher qu’un producteur utilisant sa « norme propriétaire » monopolise (rende captifs) ses clients, pour lesquels un changement de norme pourrait signifier des coûts majeurs.

      Toutefois, la norme a très souvent été utilisée pour protéger la situation dominante d’un acteur local sur son marché et à ce titre le favorise temporairement vis à vis de ses concurrents.

      D’autre part étant généralement basée sur une ‘norme propriétaire’ qui a été normalisée pour devenir générale, il n’existe aucune garantie que cette norme soit optimale (la plus efficace, la plus sûre, la moins coûteuse) ou pérenne dans le temps. Si demain un acteur venait à proposer une solution efficace pour que les prises électriques fonctionnent par induction (évitant ainsi tous les risques d’électrocution), il pourrait se trouver dans l’impossibilité de le faire du fait des normes existantes.

      Ma conclusion dans ce domaine serait probablement, que les normes puisqu’elles ne peuvent être promulguées sans risque d’être partiales ou manipulées par des états ou des groupes de pression, doivent être abandonnées au profit de « normes de fait ».
      Ce qui a pour corollaire obligatoire la suppression de la propriété intellectuelle, puisque chaque entrant sur le marché doit pouvoir librement entrer en concurrence et donc copier ce que fait le leader d’un marché.

    • Dérision humoristique sur le balai un peu trop moqueuse, les manches seront réglementés ?

      Les aspirateurs chauffent, avec la RT2012 un aspirateur de 1000 W dans une pièce de 20 m2 fera monter la température de 10°C.
      Avec un aspirateur de 900 W et RT2012 la hausse ne sera que de 9°C.
      Il faut donc interdire l’utilisation de l’aspirateur, sauf en plein hiver, sauf si le monde sera si pur qu’il n’y aura plus de poussière.
      Cela dit, LA question se pose : Balai en paille locale, bio et durable ou aspirateur poussif.

      Tout ça est du progrès, j’attends la RT2020 pour acheter une maison.

      Avec RT2020 une maison propre est une maison chauffée.

      Avec RT2020 une maison sale est isolée par 1/100mm de poussières.

    • La C15-100 est une bonne norme, elle ne concerne que la sécurité.

      Il n’est pas imaginable de n’avoir pas ce genre de norme, sont niveau d’exigence peut, éventuellement, être discutée.

      C’est une norme qui sauve des vies.

      • Je vous remercie de vous soucier de MA sécurité, mais c’est MON problème et MA responsabilité. Est-ce que je m’inquiète de la qualité sanitaire de votre ration d’avoine ? Non, donc laissez ma sécurité tranquille.
        C’est une norme qui sauve des vies ? Combien ? Source(s) ?

        Sur le site de l’organisme officiellement chargé de son application (le Consuel, filiale de Promotelec) on peut lire ceci :
        « Né de l’initiative volontariste d’une profession, le Consuel a été chargé d’une mission d’intérêt général 8 ans plus tard, suite à des sinistres majeurs, restés dans les mémoires : l’incendie du lycée Pailleron, du dancing de Saint-Laurent-du-Pont… »
        Aucun de ces deux sinistres n’était d’origine électrique. De plus, le décret qui charge de façon exclusive (!!) le Consuel de cette « mission d’intérêt général » (ouarf) date de 12/1972 tandis que la tragédie (d’origine criminelle) du collège Pailleron se produit en 02/1973. A vomir.

        • Bon, en fait, le Consuel, ou même l’énorme con Suel, n’est que l’émanation d’un syndicat de pros qui ont commencé a craindre que n’importe qui installe lui meme son électricité personnelle. Après, ensuite, et bien sur, un minimum de prudence est a conseiller. A l’heure actuelle, nous avons tous un portable dans la poche, et IL FAUT installer des prises de téléphone partout… Certains d’entre nous n’éprouvent pas le besoin de se gaver d’images télévisuelles, et IL FAUT installer des prises télé partout… Beaucoup d’argent, beaucoup de travail… Au Portugal une ( petite ) enveloppe est suffisante… Y a t il plus de morts électrocutés?

      • c’est tout l’inverse. C’est une norme qui protège l’électricien et l’assureur, au détriment de l’habitant : il suffit de respecter la norme pour dégager sa responsabilité en cas de problème.
        Ce genre de norme est parfaitement inutile. Il suffit d’une simple obligation de faire le nécessaire pour éviter l’électrocution de l’habitant, même quand il est étourdi voire carrément stupide (utilisation d’un sèche-cheveux sous la douche par exemple).
        Les « mises aux normes » ne sauvent pas de vie, elles coutent un argent fou qui aurait pu être utilement investi dans de la vraie sécurité. Le pire exemple c’est la mise aux normes des ascenseurs, dont de mémoire le cout est estimé à 15 milliards sur 10 ans, pour une estimation de … 1 vie sauvée, peut-être

      • La norme NF C15-100 et avant tout une norme commerciale, elle impose l’installation couteuse de matériels qui n’ont rien a voir avec la sécurité…( nombre de prises au m², prise tv et communication dans toutes les pièces, inter différentiels en surnombre alors qu’un seul suffirait…) Il faut dire qu’elle est dictée par les industriels de la profession…

  • La NFC 15-100 impose les caractéristiques des installations électriques.

    Sa disparition est probable, en voici la raison.

    On réduit la production (Fessenheim).
    On réduit la consommation (aspirateur à pédales).

    Poussée à bout cette logique d’extinction ira jusqu’à l’inutilité des installations électriques pour des maisons vides qui n’ont pas besoin d’apport d’énergies.

    Les panneaux solaires qu’elles porteront seront directement connectés aux éoliennes pour les faire tourner en ventilateur pour brasser l’air chaud dû à le réchauffement climatique, lequel sera tel que les maisons seront inutiles puisque l’air sera chaud et que la mer sera montée si haut que la place pour construire manquera.

    Pour confirmer, la Mairie de Paris qui exploite la tour Eiffel en remplaçant au fur et à mesure les éléments métalliques qui la compose, étudie le remplacement des parties basses, par soit de l’acier INOX résistant à l’eau de mer, soit du polypropylène tropicalisé, de toutes façons, ça sera le même matériau que les toboggans permettant d’accéder à son deuxième étage depuis la colline de Montmartre.

    Le premier étage ne sera pas, contrairement à une rumeur persistante, visitable en plongée sous-marine, les services techniques craignant les courants d’eau en provenance du métro inondé.

    Si on réduit la production…

  • J’ai laissé ce billet sur mon blog ce matin à propos de Fessenheim bien avant de lire Contrepoints :
    http://jacqueshenry.wordpress.com/2013/07/24/on-nauraka/
    J’avais également laissé ce commentaire le 31 janvier 2012 :
    http://jacqueshenry.wordpress.com/2012/01/31/addendum-a-mon-precedent-billet/
    Au moins 1750 éoliennes pour remplacer les deux unités de Fessenheim et naturellement au minimum 750 MW électrique en turbines à gaz pour pallier à l’irrégularité des moulins à vent. On n’auraka faire payer les contribuables … l’écologie se résume à celà, un rêve coûteux !

  • « Pour les transports : »
    je m’y connais un peu alors je me permets :
    – « Si vous souhaitez prendre l’avion, il y aura une taxation du kérosène pour les vols intérieurs en France et en Europe »
    en fait une fin de dé-taxation : le kérosène n’est pas taxée, sinon comment vous pensez qu’il serait possible d’aller au sud de l’espagne où en ex-urss pour moins 50€…
    – Si vous avez renoncé à prendre l’avion et préférez la voiture, l’État et l’Union Européenne vont aussi s’occuper de vous, avec une « augmentation des taxes diesel au niveau de celles de l’essence » et la mise en place d’une nouvelle « contribution climat-énergie ».
    L’appelation est peut-ètre pas la bonne, mais au final pourquoi taxer plus le sans-plomb qui pollue moins ? quid du coup des maladies respiratoires chroniques des citadins ? le tout-diesel est une catastrophe sanitaire !
    – Vous pourrez aussi profiter du temps qui passe et méditer paisiblement sur l’avenir de notre planète grâce à la nouvelle limitation de vitesse à 30 km/h en ville (et la réduction de 10km/h partout ailleurs).
    La limitation des vitesse limites les embouteillages, la pollution, les accidents. Et puis quoi, vous voulez roulez à 150km/h en ville ? pourquoi ? pour arriver plus vite au prochain feu rouge ?
    -« Enfin, les normes d’émission de CO2 pour les voitures seront à 60g/km en 2025… sachant que la moyenne actuelle est à 120/130g/km, je vous laisse le soin d’imaginer la puissance qui restera à nos véhicules en 2025 »
    ça pousse un peu nos ingènieurs à se bouger le cul. Pour moins de CO2, le plus simple c’est de consommer moins de carburants. Mais ne vous en faites, avec la manière dont sont faites les mesures, les principaux changements auront lieu dans les rapports de transmissions, ce qui ne changera rien au problème, pour peu qu’il éxiste, mais obligera les gens à changer de voiure…

    • Et il s’y connait, le creepye, en transports. Mon dieu mon dieu mon dieu.
      C’est fou comme certaines personnes s’autopermettent des prouts en public.

      1 : la taxation n’est pas la norme, ni la source du bonheur universel, d’ailleeurs moins il y a de taxe mieux lq’on se porte. Pourquoi ne pas taxer aussi la santé?

      2 : et diiminuer la taxation de l’essence ?

      3 : euh, 50 en ville est déjà du délire, dans les autres pays de la planète comme les USA, où je me ballade souvent,on roule bien plus vite sauf dans les zones résidentielles et avec bien moins de morts, on passe au feu rouge si l’on tourne à droite …

      4 ;le politique décide et les ingénieurs trouvent (ah la religion des grenouilles de bénitier étatique) et les clients paient une fortune pour si peu alors qu’ils pourraient avoir infiniment plus pour le même argent si on laissait le marché choisir les investissments

      • 1 : Ok, mais que l’on applique vraiment les prix issues de l’idéologie du marché libre, c’est à dire en internalisant tous les couts…
        2 : idem
        3 : Les villes US ont été concues autour de l’utilisation de la voiture, rien a voir avec nos centres urbains européens. La grande idée des états-unis (il y a 70 ans) à été de construire des autouroutes urbaines (ce qu’on a voulu faire à Lyon d’ailleurs, réputée mondialement pour la merde qu’est le tunnel de fourvière). Nos centres villes sont des zones résidentielles, donc on diminue la vitesse. En bref les morphologie ne sont pas comparables. Tourner à droite au feu : pour! Un peu de bon sens de la part des ingénieurs du traffic ne ferait pas de mal.
        4 : je dirais que je pourrais ètre d’accord… si la voiture ètait considérée pour ce qu’elle est (un moyen de transport) et non comme signe extérieur de réussite/méthode de compensation d’attributs masculins/etc. La main invisible a été détronné par nos psycho-socio-publicitaires.

        • « mais que l’on applique vraiment les prix issues de l’idéologie du marché libre, c’est à dire en internalisant tous les couts. » Quelle remarque prétentieuse et stupide ! S’il faut internaliser tous les coûts, il faut également internaliser tous les gains.

          Et là, tu ne pourras jamais rien te payer, ni marcher ni penser, à peine survivre dans une caverne avant de servir d’apéricube à un carnivore de passage, car 99,9% de ce dont tu profites sans honte est en réalité gratuit. Combien tu payes le mec qui a maîtrisé le feu ? Combien tu payes les gars qui ont éliminé les bêtes sauvages à ta place pour t’éviter d’avoir la peur au ventre ? Combien tu payes le romain qui a tracé la route que tu utilises pour glander en vacances ? Plus actuel, combien tu payes le gars qui a inventé l’ordinateur qui te sert à débiter des conneries sur internet ? Etc, etc.

          Eh oui, c’est le miracle du marché libre, ça, mon petit bonhomme. C’est grâce aux effets bénéfiques illimités du marché libre que tu peux te payer le luxe inouï de toiser avec suffisance le fruit du travail de l’humanité. C’est grâce au marché libre que les coûts ridicules des escrologistes sont absolument négligeables par rapport aux gains accumulés. Mais voilà : tu crois que c’est normal et que tout ce qui existe t’est dû. Ta fatuité sans borne, cette sale mentalité de gosse de riche toujours insatisfait, t’interdit de comprendre le réel. Alors, ta fadaise escologique de l’internalisation de tous les coûts, c’est de la roupie de sansonnet pour dégénéré mental.

        • « si la voiture ètait considérée pour ce qu’elle est (un moyen de transport) et non comme signe extérieur de réussite/méthode de compensation d’attributs masculins/etc. »

          Mais qu’est-ce que ça peut bien vous faire ? Il y aura toujours des gens pour considérer la voiture comme un truc utilitaire avant tout et d’autres pour l’apprécier d’une autre manière.

          Votre remarque sur les attributs masculins serait marrante s’il n’y avait pas tant de nanas qui aiment les voitures « inutilement grosses et puissantes » comme dirait cette radasse de Chantal Perrichon. C’est ridicule cette volonté de toujours vouloir régenter la vie des autres et ranger tout le monde dans des cases.
          Je vous suggère de vous intéresser d’un peu plus près à votre propre postérieur avant de juger les choix des autres et vous verrez que tout ira mieux. Il faut se soigner de la folie réglementaire et/ou taxatoire. C’est une maladie.

    • Encore une fois vous avez une vision collectiviste de la chose.
      Si je veux me payer un Hummer qui consomme 20l/100, c’est mon problème et pas le votre.

      • @gilib

        Le droit d’un individu de faire une chose, même en étant disposé à payer un prix, ne doit plus s’imposer à tous..
        C’est la « revolution  » que n’ont toujours pas compris certains libéraux.

      • Non c’est le problème de tous ceux à qui ton Hummer créera des nuisances. Un gros 4X4 c’est légitime comme outils de travail, ou autre nécessité rurale, pas pour compenser tes manques.
        La liberté des uns …

        • S’il n’y avait pas autant de bouchons que l’on doit aux collectivistes, je ne vois pas à qui le Hummer créerait des nuisances. Le différentiel de pollution avec la moyenne de ce qui roule déjà est mineur. Il faut laisser les choses à leur place. Ce ne sont pas quelques centaines de Hummer qui vont nous faire tousser davantage*. En revanche, quelques centaines de collectivistes, ça, c’est garanti.

        • Quelles nuisances ?

    • En 2014 les F1 devraient avoir des performances globales quasiment inchangées en consommant 30% de moins qu’en 2013. Alors que la puissance nominale du moteur proprement dit va passer de 750CV à 600CV, la puissance de l’ensemble propulsif restera sensiblement la même via le développement du KERS (récupération d’énergie cinétique au freinage) et du HERS (récupération d’énergie thermique).
      D’après les spécialistes (ce que je ne suis pas) cette nouvelle configuration devrait favoriser les pilotes intelligents. Ce qui devrait considérablement la généralisation de ces systèmes dans le grand public.

      • ce qui devrait freiner considérablement….

      • Pour une voiture de série, ça la mettrait hors de portée des ménages modestes, voilà tout. Ça existe déjà dans la Ferrari « La Ferrari » et dans la McLaren P1, mais elles sont à plus d’un million d’€ pièce.

    • Creepye : « La limitation des vitesse limites les embouteillages, la pollution, les accidents. Et puis quoi, vous voulez roulez à 150km/h en ville ? pourquoi ? pour arriver plus vite au prochain feu rouge ? »
      ————————-
      Entre dénoncer une limitation à 30 km/h et vouloir rouler à 150 km/h, il y a une marge hein ! Quand on déforme autant les dires des autres et qu’on exagère, c’est signe d’un manque d’arguments valables.
      Si réduire la vitesse des voitures limite les embouteillages, pourquoi s’en arrêter à 30km/h, pourquoi pas 20, 10 voire 5 km/h ??? Votre prétexte est d’autant moins crédible quand on sait que toutes les municipalités ont déclaré la guerre aux automobilistes pour suivre la mode imposé par les ayatollah des transports publics, en faisant tout pour ***empirer*** les embouteillages, en réduisant les largeurs de voies, en supprimant les places de parking, en plantant un maximum de feux rouges alors qu’on a toutes les preuves que la suppression des feux améliore considérablement le trafic ET la sécurité). Que vous dites que la réduction à 30 km/h est pour rendre le trajet en voiture aussi lent et pénible que les transports publics, je veux bien mais, oser affirmer que ça limite les embouteillages, c’est franchement de l’hypocrisie.

  • J’adore la fin
    Ca arrivera plus vite que prévu (leurs previsions)
    😉

  • Bravo ! Enfin qqun qui sort du lot du politiquement correct escrologique ! Les khmers verts veulent effectivement nous ramener à l’age de pierre, et encore, sans le feu, ca pollue..

    Culpabilisation généralisée de l’automobiliste (et après on va pleurer sur les resultats de Peugeot / Renault), radars, embouteillages créés volontairement , rétréceissement généralisé des voies (apaisement de la circulaiton, en langage vert)

    Suspicion sur toutes les innovations (Wifi, 4G) au nom du principe de précaution.. vive l’obsurantisme !

    Phobie anti nucléaire , qui nous ferait presque retourner au charbon..

    Vaste fumisterie de la RT2012, et de la RT2020, ‘batiments a energie positive’ et j’en passe..pour le plaisir de s’attirer les faveurs des écolos, et surtout d’augmenter de 20 à 30% le cout de la construction, mais c’est bien connu, pas besoin de nouveaux logement.

    Subvention par des taxes payées par tous d’installations solaires électriques individuelles ridiculement inefficaces (de particuliers qui produisent leur eau chaude par un cumulus electrique )

    Et j’en oublie..

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le 30 avril 2022 à la salle Gaveau (Paris) a eu lieu la cérémonie de remise des diplômes AgroParisTech 2022. Un groupe de huit étudiants a fait une déclaration fracassante qui aurait dû rester un incident de parcours. Largement médiatisée, elle est devenue un événement quasi national. De quoi s'interroger sur l'avenir de notre société.

 

Une intervention programmée

La cérémonie de remise des diplômes AgroParisTech 2022 était organisée par AgroParisTech Alumni – l'association des anciens élèves – et a fait l'objet d'une vidé... Poursuivre la lecture

Par Kody Jensen. Un article de la Foundation for Economic Education

 

Mark Twain est largement considéré comme l'un des plus grands auteurs américains. Naturellement, des personnes de toutes convictions ont essayé de le revendiquer comme leur allié politique. Des libéraux classiques aux progressistes, des personnes de tous les horizons politiques ont trouvé en Twain une âme sœur.

Une preuve du côté des libéraux classiques pourrait être ce que Twain a écrit dans une lettre à propos du président américain Grover Clevel... Poursuivre la lecture

Par David Zaruk. Un article de Risk-Monger

Le monde est fait de soleil et de papillons, de roses et d'arcs-en-ciel. Si nous pouvons empêcher le Père Profit de violer Mère Nature, nous aurons ce monde dont nous avons rêvé... merveilleux, sans produits toxiques, plein d'amour, de paix, d'espoir et de bonheur.

C'est la maladie du rêveur qui sous-tend l'idéologie de l'agro-écologie. Tout ce que nous avons à faire est de nous débarrasser du mal, de l'humain, et la nature nous fournira en abondance toute la nourriture et la subsistanc... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles